Etudes, métier du cheval: passion ou raison?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5
Auteur
3444 vues - 61 réponses - 2 j'aime - 14 abonnés

Ondine35

Expert
   

Trust : 882  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 752
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 01/11/2017 à 22h02

Bonjour ! Il y à un an et demi, j'ai posé un sujet sur ce forum :
https://www.chevalannonce.com/forums-10474052-etudes-metier-dilemme-cheval-ou-argent

J'étais en secondes générale et que je ne savais pas après mes études je devais faire ce qui me plait vraiment à fond (les chevaux) ou si je devais faire un métier qui me plait moyen mais qui me rapporte des sous.

Et bien..... Je suis toujours aussi perdue.

Alors, je suis donc allée en 1ere S. J'ai passé mon bac de français, j'ai eu environ 12 de moyenne cette année là. J'ai bossé plus qu'en seconde, assez régulièrement, je faisais beaucoup d'efforts pour me mettre au boulot, mais je ne bossais pas comme une dingue. J'ai clairement pas aimé du tout cette année. J'ai fait S par ce que j'avais les capacité et que ca m'ouvrait des portes derrière.
Mais... Je n'aime pas ca du tout ! Il y à 2 matières seulement qui m'interessent ! Je m'en doutais un peu en y allant mais là j'ai du mal. Je suis de plus en plus malheureuse car je ne supporte pas bosser. J'aime tellement faire plein de choses (dessin, photos, ordinateur, jeux vidéos, vélo, m'occuper de mes chèvres, de mon âne, monter à cheval) que je suis très frustrée de devoir bosser et laisser ces choses de côter, pour bosser quelque chose qui ne m'interesse pas du tout !
En cours je suis moyenne, j'ai actuellement 11,5 de moyenne, mais bon c'est le début d'année, ce n'est pas très significatif. Mais je m'ennuie ! Ca ne m'interesse pas du tout ! Je fais depuis l'année dernière des plaques urticaires dues aux émotions et au stress entre autres que je ne faisais pas avant.
Bref, bosser mes cours, ce n'est pas pour moi.

Maintenant, je suis en term S, je vais devoir faire un choix. Une passion que j'ai est la nature depuis petite. Mais cette passion est moindre face à l'équitation.
Plus ça va, plus je suis accro... Il n'y à que ça. Rien que ça. C'est 90 % de mes pensées quotidiennes. Depuis 10 ans. Depuis cette année je ne montes "que" dans un club (en plus des "DP" que j'ai durant le week-end et les vacances, et de mon âne que j'ai le week-end)
Et je trouves que je ne suis pas assez en contact avec les chevaux, c'est pour dire...

Je pensais donc partir sur un BTS GPN ( Gestion et Protection de la Nature): C'est sur le terrain, mains dans la terre, et ca protège la planète, niquel. Et poursuivre par une licence de bio ou autre car apparement un BTS GPN tout seul ne débouche sur rien, donc il faut poursuivre après.

Mais voilà, plus ca va, plus ma mère me découvre en pleurs le soir dans mon lit, elle redoute les jours de rentrée, elle le dit clairement à tout le monde "-A partir de la rentrée, elle fait la gueule tout le temps" en gros. Je ne supporte vraiment pas travailler, surtout ces matières qui ne m'interessent pas du tout.

Les métiers qui m'interessent sont tout ce qui tourne autour de l'entrainement, l'éducation, la réeducation, l'étude du comportement des chevaux. A 6 ans, j'éexpliquais aux adultes de mon entourage le métier d'éthologue que je voulais faire et qui me plait toujours autant 10 ans plus tard.

Jusqu'à ce soir, le métier de l'équitation, pour ma mère, n'était pas possible. Mais ce soir ça n'allait pas du tout alors on à discuté et elle m'a proposé de regarder les formations et les métiers du cheval. J'étais très étonnée et j'ai un peu perdu mes moyens, ca fait des années qu'elle me dit que c'est pas un métier et que je me suis donc auto persuadée que vivre dans le cheval n'était pas une vie.

Je me suis "fait une raison" les années passées si bien que je ne vois pas quoi faire dans le cheval? Dans ma tête c'est très clair, ma place est au près des chevaux, c'est là que je suis moi, la ou je me sens bien. Quand je ne suis pas près d'un cheval, je lis des bouquins de chevaux, je dessines des chevaux, je parcours les magasins en ligne d'équitation, je cherches des chevaux à vendre, je joues à des jeux vidéos de chevaux, et quand viens le soir, j'imagine ma vie au près des chevaux.
Mais ça m'a tellement été décrit comme impossible que, maintenant que j'ai le droit d'y penser serieusement, je suis comme bloquée, je ne sais pas ou aller, je suis désemparée en fait.


Bon voilà, je suis perdue, fatiguée, blasée, malheureuse...
-Comment réussir à bosser des cours qui ne m'interessent pas du tout pour passer mon bac ?
- Que faire par la suite ? Une formation et un métier avec des horaires plus faciles et un meilleur salaire, au risque de continuer à être malheureuse ? Ou me lancer dans le cheval, être la ou je dois être, mais risquer de regretter car condition trop dures, horaires compliquées, salaire difficile ?

Merci d'avoir tout lu, j'espère que vous qui êtes du métier, ou qui avez la même passion dévorante que moi pourrez m'aider.

Cavaleth

Expert
   

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 831
0 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 08h45

Après je te dis pas de ne pas tenter ta chance dans les chevaux, mais au moins tu auras le bac au cas où que ça ne te convienne pas.

Amelideal

Apprenti
  

Trust : 28  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 382
3 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 09h15

Olaaa ! On croirait moi y a euh, un peut trop longtemps ?
En 2012 , donc en troisième j'étais comme toi aussi mordu de l'équitation, je voulais en faire mon métier.
J'ai la chance d'avoir des parents géniaux, qui veulent juste voir leurs enfants épanouies. Je me suis donc inscrite dans un lycée agricole , en filière STAV.

Durant mes 3 ans , on a dû faire un stage de deux semaines en seconde , que jnai décidé de faire dans mon centre équestre. J'avais passablement aimé. Je faisais tous sauf monter donc c'était un peut lassant . En première j'ai effectué 5 semaines de stages dans un élevage. Chouette stage vraiment , on faisait beaucoup de chose, on montait les poneys. Un soir les autres stagiaires et moi même avons eu une discussion avec notre maître de stages, qui nous a clairement dit que c'était un métier de passion, et qu'elle était bien contente que son conjoint soit là , ça c'est grâce à lui qu'elle avait le 4x4 pour tirer le grand van.

Avec les stages et les avis de l'éleveuse et de ma monitrice, je me suis vite rendu compte que je ne supporterais pas ce métier. Déjà je ne pouvais pas être monitrice pour des raisons très simple, je suis absolument pas pédagogue. Et parce que j'ai vu ma monitrice dépérir, angoisser tous les matins de trouver un cheval décédé dans l'écurie , avoir peur de devoir encore appeler le veto. Elle a fermé le club en 2015, elle est parti vivre loin d'ici et a complètement changé de vie , elle tient une supérette maintenant. Et elle est plus épanouie que jamais.

Pour mon cas, aujourd'hui je suis en bts NRC , la passion ne m'a toujours pas quitté, j'ai mon poney chez moi. À la suite de mon bts je vais poursuivre dans une licence pour pouvoir ouvrir mon propre magasin d'équitation. Comme toi je ne veux pas quitter ce monde là. Je veux juste l'aborder d'une façons " moins direct " , avec des vrais horaires et beaucoup moins d'angoisse.

Kina78

Initié
 

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 92
1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 12h16

azure84
Bon bah voilà la réponse! Comme je le disais à l'auteur je n'y connaîs pas grand chose c'était plutôt à étudier comme piste;) (voir le cout des études, peut on en vivre, si oui en visant que ce qui lui plaît ou en élargissant les domaines etc etc enfin se renseigner)
Mais comme ça elle aura eu sa réponse : il est très complexe dans vivre comme du milieu équin;)

Elicendi

Membre d'honneur
   

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2671
2 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 12h46

J'aime les chevaux, je peux monter tous les jours, j'ai d'ailleurs deux chevaux. Je peux aller en concours, en balade, monter toute la journée le week-end si je veux.

Mais, je n'aime pas faire les boxs. Je n'aime pas m'occuper des chevaux des autres qui ne sont pas éduqués/entretenus comme je l'aimerais, je n'aime pas faire un travail physique qui casse le dos où on reste dans le froid et sous la pluie et je n'aime pas avoir un patron qui me donne des ordres et des clients pas forcément hyper respectueux.

Donc je travaille dans un autre domaine, qui est tout à fait sympa, ce n'est pas parce qu'on est passionné des chevaux qu'on ne peut travailler QUE dans ce domaine et que tout le reste sera nécessairement chiant.

Si on veut se faire plaisir à cheval, le mieux c'est d'avoir un job qui dégage du temps libre en journée. Genre profession libérale ou à horaires décalés.

Honeymoon

Apprenti
  

Trust : 76  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 253
2 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 13h09

J'ai passé mon bac S il y a un peu plus de 5 ans maintenant, et j'étais déjà à l'époque comme toi une grande passionnée des chevaux. J'étais d'ailleurs déjà propriétaire, et je passais tout mon temps libre auprès des chevaux.
Contrairement à toi, on ne peut pas dire que je n'aimais pas du tout le lycée et les différents cours, moi je voulais absolument aller étudier après mon bac. Par contre, j'ai envisagé à plusieurs reprises de faire des études qui me permettraient éventuellement plus tard de garder un lien avec le cheval dans mon avenir professionnel. Au final, je suis dans un domaine qui n'a RIEN à voir avec le cheval, mais qui me passionne tellement, j'adore mon métier. A côté de ça, je suis toujours proprio de 3 loulous, qui font toujours autant mon bonheur. Bref, j'ai trouvé un vrai équilibre.

Le message que j'ai à te faire passer, c'est que même si les cours du lycée ne t'intéressent absolument pas, et que tu as vraiment l'impression que seul le monde du cheval présente un intérêt pour toi, ne t'arrêtes pas là. Je n'essaie pas de te dissuader de te lancer dans cette voie professionnelle, je pense que tu as plus ou moins conscience que c'est un univers pas évident, qu'il n'y a pas de place pour tout le monde selon le métier choisi. Ce que j'ai surtout envie de te dire, c'est qu'au lycée c'est encore très difficile de se rendre compte de toutes les possibilités qui s'offrent à nous, parce qu'on est encore dans un enseignement très général, avec des matières très générales. Tu n'imagines même pas le nombre de matières, d'univers pro que j'ai découvert après le lycée. D'ailleurs, même une fois le bac en poche j'avais toujours beaucoup de mal à me décider vers quoi m'orienter, j'étais très perdue. Mes 2 premières années d'études supérieures m'ont beaucoup aidées, car j'ai découvert plein de nouvelles choses, et au fur et à mesure j'ai trouvé mon orientation, en me dirigeant vers un domaine auquel je n'aurais pas songé une seconde quelques années auparavant.

Alors peut être que tu travailleras plus tard dans le monde du cheval, mais clairement je te conseille de ne pas trop faire de fixette là dessus non plus. Ce n'est pas parce qu'on est un passionné +++ des chevaux, que le cheval est notre destinée professionnelle (et heureusement !). On peut être cavalier, et être complètement épanoui professionnellement dans un domaine qui n'a rien à voir. Peut être que pour l'instant seul le monde du cheval te semble intéressant, mais qui te dit qu'il n'y a pas un autre domaine tout aussi intéressant dont tu n'as pas encore connaissance ?

Tu dis ne pas savoir si tu arriveras à faire des études, mais qui sait ? J'ai eu des gens dans ma promo qui ont fait une reconversion pro, et qui au final on trouvé un domaine qui les passionnait tellement qu'ils sont maintenant diplômés bac+5. Je te conseille juste dans tous les cas de passer ton bac, c'est toujours un gros avantage.

Voilà, comme je l'ai dit mon but n'est nullement de te dissuader, je tenais juste à te donner mon point de vue, et à te conseiller de garder un esprit ouvert même si pour le moment rien ne semble vraiment intéressant au lycée

Damakus

Membre d'honneur
    

Trust : 30  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3050
2 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 13h51

Ton histoire me fait penser à moi quand j'étais encore en terminale.
Mon rêve de l'époque était d'être monitrice. J'avais fait un stage de 2 mois l'été dans une écurie dans le sud, qui m'avait conforté dans mes choix. Je voulais juste ça et rien d'autre. J'ai donc passé mon bac, que je ne sais d'ailleur pas comment j'ai fais pour l'avoir car je ne foutais absolument rien.
Je voyais pas l'intérêt de bosser en cours car je voulais juste être au milieu des chevaux.
Donc après mon bac, j'ai commencé une formation d'animateur poney (bap à l'époque ). J'avais trouvé un club pour me former, et je serai logé sur place avec 2 autres stagiaires.
Sauf qu au bout d'1mois, j'ai complètement déchanté. En voyant la face cachée du club, j'en suis venue à être dégoûté du milieu de l'équitation. On me forçait à faire des choses inacceptable, en me mettant une pression énorme. Je pleurais tous les soirs. On était logé dans un taudis sans eau potable. Je bossais de 8h jusqu'à 20h en ayant juste une pause le midi. Bref, à cause de ça, je me suis éloigné des chevaux pendant 1an. Je ne pouvais plus monter à cheval j'étais trop dégoûté de ce milieu.
Du coup, j'ai complètement changé de secteur, et petit à petit je suis revenu vers les chevaux, mais juste par passion.

Tessa1319

Expert
   

Trust : 160  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 849
1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 14h51

Salut! Alors moi aussi je vais te donner mon expérience.
J'ai 18 ans tout juste et je sors d'un bac ES mention TB. De base les cours me plaisait pas énormément a part certains cours d'éco mais au final j'était comme toi je me demandais comment j'allais arriver à apprendre. J'était pas épanouie non plus, je pleurais souvent comme toi et encore heureusement j'avais de bons amis ce qui le motivais a aller en cours... mais j'était dégoutée. J'adore les chevaux depuis petite je suis exactement comme toi je passais mes journée a penser cheval tout le temps...
Au final je suis rentrer en BPJEPS. Et je te le dit je regrette. J'ai l'impression de perdre 2 ans de ma vie... car comme beaucoup l'ont dit, s'occuper de ses propres chevaux en dp passer tout son temps au près d'eux c'est vraiment différent que d'y bosser. Je bosse de 7h jusqu a 19h, parfois moins ça dépend des jours avec une pause le midi. Je fais les parcs matin et soir 6j/7 ( sauf des fois ou la dirigeante le fait ) je donne a manger, je fais leau et tout l'entretien du club ( balai ratissage des allées monter du foin ratisser la carrière etc )
Ah oui le faire 1 fois par semaine le mercredi soir ou même pendant 2 semaine de vacances ça me dérangeait pas et en soit ça me dérange toujours pas. Mais je fais une overdose. Oui j'aime ce que je fais je peux pas dire le contraire je monte souvent j'aime être au contact des chevaux et j'enseigne ça me plait ! Mais c'est trop. Je suis pas payé. Je travaille les samedi, souvent toute la journée... donc fini les sorties, les week end, la vie sociale... alors oui au début je disais que je m'en fichait mais je te garanti que quand tu le vis... c'est différent. Je pleure aussi quelque fois parce que je suis finalement pas si bien que ça et que je regrette. Si c'était a refaire je ferai les études d'abord et le BP après. Surtout que je ne sais pas si tu le sais mais le BP est payant donc va falloir que tu trouve soit un patron qui te financé et c'est super dur a trouver sinon tu devras le payer toi même .
Tu fera ce que tu veux car de tout de façon si tu écoute quelqu un d autre que toi tu ne sera pas heureuse et tu regretteras. Mais je te donne juste mon expérience...
Surtout que de nos jours avec un bac on ne fait pas grand chose.
Il me semble que les premiers voeux doivent être formulé en mars... donc réfléchis bien... tu n'as pas tant de temps que ça si après tu dois chercher un autre diplôme ou une école ou un patron pour le BP etc...

Édité par tessa1319 le 03-11-2017 à 14h51



Sfamily

Membre ELITE Argent
  

Trust : 245  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8817
1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 19h42

dis toi que le lycée n est qu un passage. Les études qui viennent après n ont rien à voir parfois : nouveaux domaines, nouvelles matières, nouvelles méthodes...

Cafelaitfalcon

Expert
   

Trust : 160  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 515
1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 21h42

Coucou :3 je suis un peu dans la même situation... je ne jure que par le cheval, le lycée ne me passionne pas du tout et en plus j'ai l'impression de perdre mon temps... alors je sais, les études sont indispensables pour avoir un bon boulot, etc.
Mais contrairement à toi, je sais que travailler dans le monde du cheval ne me plaira pas vraiment, sauf être cavalière de compétitions (western évidemment) mais là il faut de l'argent et puis on ne vit pas de ça.

Du coup bah je me suis faite une raison, je vais faire des études, gagner de l'argent et faire des compétitions à côté.

Après le mieux est, comme certains te l'ont déjà conseillé, de faire un stage ou autre pour voir si ça te passionne vraiment ou pas

Domipac19

Membre ELITE Or
  

Trust : 362  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14501
1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 22h00


ondine35 a écrit le 01/11/2017 à 23h37:
@fandada les métiers d'ecogarde la police montée m'intéressent beaucoup mais ça semble plutôt saisonnier d'après les informations que j'ai pu trouver

Moi, je réagis à ça, la Police montée, c'est bien joli mais il faut quand même savoir que tu es policière avant tout et qu'au début, tu ne verras les chevaux qu'en photo. Il y a bcp de prétendants et peu de places donc si ça se trouve, tu ne seras même pas dans une unité à cheval. Il ne faut pas aborder ça en se disant "je veux être à cheval et policière ensuite", c'est l'inverse, tu es policière et si tu as de la chance, ut es à cheval. Il faut donc avant tout que le métier de Police te plaise. La Police, c'est pas un caprice, c'est une vocation donc bien réfléchir à cela.
Pour le reste, il faut savoir que travailler dans les chevaux, c'est 80% de travail désagréable pour 20% de travail agréable. Partant de là, tu sais à quoi t'en tenir, tu sautes le pas ou pas en toute connaissance de cause.

Domipac19

Membre ELITE Or
  

Trust : 362  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14501
1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 22h04


tessa1319 a écrit le 03/11/2017 à 14h51:

Je travaille les samedi, souvent toute la journée... donc fini les sorties, les week end, la vie sociale...

Ca, ça m'interpelle parce que je n'ose pas imaginer que tu t'es lancée dans le bpjeps sans savoir qu'un enseignant travaille en général tout le samedi et que oui, par conséquent, il ne va pas guincher tous les samedis soirs et encore moins faire du shopping avec ses copines l'après-midi. Ceci dit, ça n'empêche pas de sortir le samedi soir de temps en temps, ou même en semaine et heureusement.

Poneyfan

Expert
   

Trust : 87  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 460
1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 03/11/2017 à 22h20

tessa1319 Ce n'est pas étonnant, ça reste le monde du cheval, les horaires et weekend normaux on peut oublier

Les métiers du cheval restent selon moi des vocations, on est fait pour travailler dans les chevaux ou pas, ça ne s'invente pas. Apres il ne faut pas non plus dénigrer, ils restent des métiers merveilleux, malgré quelques taches désagréables, plus de la moitié reste agréable et sont de merveilleux moments

Olstraydog

Compte supprimé


1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 04/11/2017 à 07h55

Bonjour,

Je ne me risquerai pas à conseiller ce qu'il faut choisir... je considère personnellement que je me suis royalement plantée en choisissant la raison. J'étais malheureuse au lycée mais la fac et ses "possibilités"...alors là ça a finit de m'achever. D'autant plus, que je trouve cela bien beau de dire "fais des études, t'auras un métier stable, un bon salaire" ouais la réalité est carrément différente...J'en connais tellement des universitaires (même des post doctorants !) qui n'ont RIEN de tout cela. Bref, sacré choix et galère l'orientation.

Ce que je te conseillerai c'est 1) Définis ton projet, un vrai projet...2) Le boulot de rêve n'existe pas, trouves un travail que t'aimes ou au moins que tu supportes (sois consciente des aspects négatifs...) 3) Une fois que tu sais quel métier plus précisément tu veux demandes toi où tu veux aller ? dans certains métiers tu risques d'être limité pour une potentielle vie de famille (temps), au niveau du salaire (frein pour aller plus loin) 4) tu peux aussi prendre un métier qui n'a rien à voir avec les chevaux (pour commencer), économiser à fond et plus tard monter un projet équestre plus ambitieux. Ou au contraire, bosser dans les chevaux et changer plus tard si cela ne te convient plus.

Bon courage

Shiho

Expert
   

Trust : 30  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 701
1 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 04/11/2017 à 11h08

Il y a beaucoup de métiers qui imposent de bosser quand les autres sont libres.


Quel est ton projet dans le cheval ? Parce que t’occuper de tes loulous, faire du vélo, jouer sur l’ordi, sauf à être rentière / femme au foyer c’est pas une carrière !
Alors oui les études c’est contraignant, mais tout métier le sera.


J’ai bossé quelques mois à temps plein comme cavalière d’entraînement entre mon diplome (hors cheval) et mon premier poste. Ça faisait 3 ans que j’y montais à haute dose. N’empêche que j’ai vite su que je n’aurais pas fait long feu si ça avait été « pour de vrai » : bosser dehors (de novembre à mars, pas la période la plus agréable), turn over des chevaux, recevoir des ordres en permanence (peu d’initiatives possibles), accepter de bosser des semaines sur un cheval et qu’un autre le récupère, salaire assez bas au départ...
Je continue à monter à l’entraînement avec plaisir, mais je m’épanouis plus dans mon travail

Ondine35

Expert
   

Trust : 882  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 752
0 j'aime    
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
Posté le 04/11/2017 à 22h13

azure84
Les matières qui m'interessent sont l'anglais et la bio (mais seulement la partie écologie, le corps humain tout ca c'est pas mon truc)
Page(s) : 1 2 3 4 5
Etudes, métier du cheval: passion ou raison?
 Répondre au sujet