Agroécologie équine, permaculture, toussa...

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
1163 vues - 37 réponses - 1 j'aime - 12 abonnés

Colisa

Apprenti
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 02/09/2018 à 08h46

Hello,

J'aurais aimé savoir si certains d'entre vous avez déjà entendu parler d'agroécologie équine, permaculture avec les chevaux, et autres écomachinchoses qui pourraient permettre de mener l'élevage de nos poneys dans un but de développement durable.

Je trouve des infos très éparses, c'est assez compliqué de se renseigner, et je n'ai malheureusement pas autant de temps que j'aimerais pour ça.

J'ai vu qu'il y a des stages (à perpette de chez moi, bien sûr), mais j'aurais aimé de la doc sous forme de bouquins ou de sites internet dans un premier temps, et s'il y avait des gens qui se sont lancés et qui pouvaient partager leur expérience, ça serait merveilleux.

(mon objectif : aménager mes parcelles, dans les années à venir, le plus intelligemment possible)

Tchoopie

Membre d'honneur
  

Trust : 162  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2123
1 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 02/09/2018 à 09h47

erell29 m'avait parlé de quelqu'un qui proposait des stages, mais j'ai mangé le nom.

Sinon, quand j'allais sur FB, j'ai rejoint un groupe qui causait plantes, gestion de pistes... Hyper intéressant et très documenté (mais j'ai lâché un peu les réseaux sociaux type FB ces derniers temps).

Le groupe Paddock Paradise francophone proposait des éléments intéressants aussi ; après si tu ne suis pas la méthode PP à la lettre il faut faire le tri.

Erell29

Membre ELITE Argent

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7964
1 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 02/09/2018 à 10h35

Marie-Laure Guénot aide les particuliers et professionnels à faire le design du lieu, tout en prenant en compte gestion de l'éco-système et impact des chevaux sur la faune et la flore ! Elle propose également des stages de formation.
http://www.terres-et-chevaux.fr/

Il y'a également l'association "equi-piste" qu'elle tient avec d'autres personnes.


Il existe encore peu de livres, en anglais surtout sur le sujet.
Il faut surtout faire des recherches au niveau:
- gestion des pistes type paddock paradise
- gestion du pâturage en permaculture
- gestion à type forestière: plantes bio-indicatrice, mise en place de haies avec certaines propriétés en fonction du lieu, stimuler la diversité de la flore et donc du couvert végétal pour lutter contre le compactage de la terre etc etc.

Soit tu fais des stages + glane des infos par ci par là, soit tu fais venir Marie Laure

Pour les groupes FB:
- Terre et chevaux: https://www.facebook.com/ecuries.du.grand.vallat
- Equi-pistes: https://www.facebook.com/equipistes/
- Equiflore (Morgane Bethelot, plus du côté botanique, elle travaille souvent avec Marie Laure): https://www.facebook.com/deschevauxetdesplantes/ http://morganebethelot.wixsite.com/equiflore
- Paddock Paradise et Natural care horse pour les francophones: https://www.facebook.com/groups/paddockparadisefrance/

Après, je suis sur des groupes privés qui abordent toutes ces questions là mais qui se sont créés à la suite de commande collective de semences, plantes etc... Il y'a beaucoup de choses qui partent du groupe FB sur le PP francophone: faut fouiner, chercher les bonnes personnes etc ;)

Tiens nous au courant, le sujet est vaste et extrêmement passionnant !!!

Colisa

Apprenti
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
0 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 02/09/2018 à 10h42

Merci beaucoup!

Je vais aller chercher plus sérieusement sur ces pistes.

Je n'ai pas dans l'immédiat les sous pour faire venir qq1. A voir dans le futur peut être ?

Sinon, question con, même si je devine la réponse : faut forcément passer par un paddock paradise ou un système de pistes ?

Erell29

Membre ELITE Argent

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7964
1 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 02/09/2018 à 10h58

A moins d'avoir un système extensif (beaucoup de terre), oui les pistes sont assez obligatoire pour préservés la faune et la flore de la terre et du couvert végétal de nos herbivores qui détruisent pas mal de choses...

Colisa

Apprenti
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
0 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 02/09/2018 à 11h13

oké. Qu'appelle-t-on extensif ? je veux dire, à partir de quelle surface / cheval ?

Puis j'arrête et je commence à me renseigner davantage...

Erell29

Membre ELITE Argent

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7964
0 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 02/09/2018 à 11h29

Impossible de te répondre ! ça dépend du type de terre, du climat, du type d'animaux sauvages et domestiques présents sur les lieux.

Ce qui est certain, que ce soit sur un système extensif ou intensif (beaucoup d'animaux sur une petite surface), il faut faire du pâturage intensif, à rotation et de courte durée afin de lutter contre l'hyper-sélection des chevaux (ne vont manger que les plantes qu'ils préférent), l'amendement par leurs crottins +++ à certains endroits et donc l'augmentation de ces zones, le compactage de la terre etc !

Erell29

Membre ELITE Argent

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7964
1 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 03/09/2018 à 09h16

Il y'a également la page FB "Agro-écologie et Permaculture équines".

L'article de Jérémie Ancelet: https://podologie-equine-libre.net/2014/07/15/reflexion-sur-la-gestion-de-pature-pour-les-equides-en-permaculture/

Un sujet sur CA: https://www.chevalannonce.com/forums-10903621-pre-en-permaculture

La gestion des pâturages selon Allan Savory: http://agriculture-de-conservation.com/Allan-Savory-paturer-pour-reverdir.html

Quelques sites avec des infos et des exemples de design !
https://permacultureglobal.org/projects/1126-permaculture-paddock-paradise
https://listentoyourhorse.com/equine-permaculture-in-rainy-climates-system-for-sustainable-pastures/
https://permaculturenews.org/2011/02/16/permaculture-design-for-horses-people-habitat/
https://www.nsfarming.com/andrews.htm

colisa peut être tu peux nous expliquer ce que tu vois comme défauts chez toi dans la gestion de tes chevaux et de leurs écosystèmes ?

Colisa

Apprenti
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
0 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 03/09/2018 à 21h20

Erell29 : t'es une perle
Je vais regarder tout ça de près, j'en ai pour un moment ^^


Si tu savais comment c'est chez moi....
J'ai 2 groupes de chevaux, sur 2 parcelles, séparées de 900m. Un composé de mon étalon et sa jument de l'année, l'autre des deux autres juments et du poulain.

Une terre que j'ai récupéré ya 8 ans maintenant. Ancienne terre de pins, mise à nue lors du nettoyage, suite à la tempête de 2009 (tous les pins étaient tombés). On a fait désoucher et broyer. ça fait seulement 3 ans qu'il n'y a plus de bois à même le sol. Souci : terre très acide de bruyère, avec des bruyères, et surtout des ajoncs et fougères. Pour autant, je peux laisser deux chevaux pâturer l'été sans foin. Mais c'est pas assez pour l'élevage (jument allaitante, je me suis faite avoir cette année, et là je complète au foin). Gros gros avantage : pas de fourbure sur ce genre de terrain...
J'ai toujours pas parcellé, faute de moyens (temps et argent).
ça fait 2-3 ans que je vois la biodiversité revenir sur le champ. Mais le terrain reste très compacté, et surtout envahis d'ajoncs (les chevaux les broutent un peu, uniquement les jeunes pousses).
C'est une terre forestière, donc je cherche à reboiser, mais de façon pratique pour pouvoir garder les chevaux, et surtout pourquoi pas produire des fruits ? (pour ma consommation courante, hein, pas pour vendre)

L'autre endroit, c'est ma maison, j'ai désormais un paddock de 4000m² (faudrait que je recalcule) qui est désormais un no man land, 2 chevaux, pas de PP. J'avais associé une jolie parcelle de 7000m², qu'on m'a repris au printemps. D'où la cata de mon paddock (je faisais tourner sur des parcelles).
Mais là, je vais récupérer au printemps prochain le champ de maïs autour de ma maison, yaura un petit ha. Jachère cette année, une cata, de grandes herbasses affreuses et du datura. Va falloir que je resème, et réorganise. Et j'aimerais planter aussi des arbres de manière judicieuse.

Bref, sur les deux parcelles, ya tout à faire....
Repenser l'organisation, et créer les pistes.
Mon gros souci étant que je travaille beaucoup, que je ne suis pas là des journées entières, alors les pistes et les crottins à ramasser, ainsi que les filets à foin à faire, ça me fait très peur!...

Je sais pas si je ne devrai pas aller vers un système classique qui incorporera des principes de permaculture.
A moins qu'il existe d'autres solutions, que je ne connais pas encore.

Je précise que je n'ai pas de gros moyens financiers, sinon ça ne serait pas drôle (maison à retaper). Je ne veux pas me démunir pour l'indispensable (gros frais véto), et je suis toujours très angoissée par les dépenses (ça c'est pasque je suis neuneu anxieuse lol)

Cherchour

Membre VIP

Trust : 62  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3852
1 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 03/09/2018 à 21h30

Erell29

Membre ELITE Argent

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7964
1 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 04/09/2018 à 12h13

Le mieux serait peut être de travailler sur les bords des prés: planter une haie nourricière et qui fait beaucoup d'humus. Il faut apporter de la matière à ce terrain. Donc planter des haies avec des feuillus qui perdront leur feuille et apporteront de la matière organique. il y'a quoi sur le pourtour des champs (un talus ? des arbres ?)

Le fait que tes chevaux pâturent dessus apporte de la matière organique aussi... mais il faudrait laisser un temps de repos + gyrobroyer.

Tu pourrais parceller +++, faire des pistes autour afin d'offrir à ce terrain de la stimulation et du repos en même temps ! Niveau clôture, le fer à béton coûte vraiment pas grand chose et je tourne au fil alu de mon côté, rien de mieux rapport qualité/prix.

Perso, sur mon ancien terrain j'avais à peine 2 ha pour 2 chevaux, je pouvais pas ramasser les crottins (pas là de la semaine, que les weekend ends). J'avais pris des bac en bois où j'avais adapté des filets de pêche pour y mettre le foin, j'y mettais 5 petits ballots, ça durait la semaine. 3 bacs répartis sur 3 endroits. c'était vraiment facile !

ça fait peut être beaucoup de faire tous tes projets en même temps non ? Peut être d'abord penser à prendre soin de tes chevaux et de la terre, de toi et ta famille (maison etc)...

Ce qui est sûr, c'est que sur une terre acide, faut apporte de l'humus par tous les moyens: arbres en bordure de pré, voir après aussi à l'intérieur, faire pâturer les animaux puis broyer derrière, semer de l'herbe (qui vont apporter de l'azote notamment) puis broyer l'herbe...

C'est surtout pour éviter que tu ais trop de mousse qui arrive ensuite...

Il faudrait que tu notes les coins que les chevaux aiment, les coins qui sont plus ou moins acides, la liste des plantes qui y poussent, la présence de talus + type d'arbre autour.

Colisa

Apprenti
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
0 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 05/09/2018 à 10h40

Merci Erell.

Sur le grand pré, le pourtour est constitué d'arbres (des châtaigniers principalement, quelques petits chênes, quelques acacias...) et d'ajoncs, que je laisse pousser pour faire une haie vive efficace contre mes satanées bourriques qui ont tendance à tout défoncer si par erreur la batterie de l'électrificateur se vide.
Sur un côté, ya des ronces, et j'ai pris le parti de les laisser, ça fait des mûres pour les petites bêtes, des cachettes, bref, je la trouve chouette (tant que c'est pas dans le pré ^^)

J'espérais parceller en plantant des haies genre noisetier (protégées il va de soi ^^) ou autre arbustes fruitiers.

J'avance petit à petit, et donc j'espère pouvoir faire mes parcelles cet hiver tranquillement.

Je vais réfléchir pour les piquets de fer à béton, mais ayant des poulains régulièrement, ça me fait un peu peur, ça joue, ça cabre, et j'aurais peur qu'ils s'empalent. Si je dois mettre dessus un bouchon plastique (j'avais vu ça), ça me reviendra aussi cher que de prendre des piquets de bonne qualité.
A côté de ça, je n'ai jamais entendu parlé de chevaux empalés, je sais que je suis parano ^^

Pour le foin, me faut un truc qui dure, je ne me sens pas de refaire le même que cette année. Du coup je pourrais mettre 2 râteliers avec 2 boules de 300kg (pas de petites bottes, on double le prix du foin, et j'ai qd même 5 chevaux...).
Mon gros souci étant que je n'ai pas de tracteur. Le truc qui me fait rêver je te dis que ça lol

ça fait peut être beaucoup de faire tous tes projets en même temps non ? Peut être d'abord penser à prendre soin de tes chevaux et de la terre, de toi et ta famille (maison etc)...

Ben c'est ce que je fais déjà.
Tout le monde va bien, ça avance, mais lentement (puisque je suis seule pour le faire, des coups de main par ci par là, mais c'est pas comme si on était à 2)
En fait, je ne vois pas trop quel projet je devrais enlever...
La "permaculture" (je mets des guillemets parce ce que je vais faire va mettre du temps à s'en rapprocher) est un projet que je vois sur du très long terme.
Je dois replanter, autant le faire bien. C'est pour ça que ça m'intéresse.
J'imagine mes terres à terme comme un système qui fonctionne sans trop d'entretien, qui puisse nourrir mes animaux, et me permette de récupérer quelques trucs pour moi.
J'ai capitulé pour un jardin potager, pour l'instant, par ex. quand on rajoute plein de gestes les uns derrière les autres, ça fait beaucoup à la fin de la journée lol
Donc je compte faire mes trucs modestement ;)

Ce qui est sûr, c'est que sur une terre acide, faut apporte de l'humus par tous les moyens: arbres en bordure de pré, voir après aussi à l'intérieur, faire pâturer les animaux puis broyer derrière, semer de l'herbe (qui vont apporter de l'azote notamment) puis broyer l'herbe...

C'est là que ça va être compliqué : choisir la bonne légumineuse pour azoter le sol...
Ici (pas que dans mon pré), yen a pas des masses qui poussent. La terre est très sablonneuse, et acide.

J'avais pensé un temps à trouver un CE pour récupérer le fumier et le faire étaler sur le pré (ou une partie) pendant l'hiver... Mais ça demande du matos, ou bien de payer qq1. ça revient vite cher.
Broyer régulièrement et payer le foin reste plus logique, et prendre le temps de laisser la terre évoluer...

Tchoopie

Membre d'honneur
  

Trust : 162  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2123
1 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 06/09/2018 à 21h49

Je me permets de témoigner car j'essaye au maximum de "penser" agroécologie, depuis que j'ai acheté un terrain pour mes lous.
J'ai donc une parcelle de 4 hectares attenants, qui, je pense, est l'extrême inverse de tes prés ! Ici, j'ai donc un "pré à vaches" (principalement ray-grass/trèfles...) d'un seul tenant, mais très souvent pâturé donc azote et compacté +++ (chardons, rhumex...).

Et comme beaucoup de monde, je n'ai pas un budget étirable à volonté.

Un ti dessin pour y voir plus clair !


J'ai séparé la parcelle en 3 pâtures, de 1 à 1,5h chacune. La 1 est la plus plate, la 2 en légère pente et la 3 carrément en descente, avec du plat au fond.
La n°1 est la plus "abîmée" : hormis les plantes indicatrices (rhumex +++ et chardons à certains endroits), il n'y a QUE du trèfle et du raygrass. Peut être 2 ou 3 graminées qui se battent en duel, mais pff, tristesse. Ce pré à donc été au repos quasi-total cette année et sera semé à l'automne. Je dis quasi-total car l'agriculteur d'à côté, qui m'aide beaucoup en me faisant mon foin et en me proposant de semer mon pré, fait pâturer ses vaches dedans. Elles ont du paître à tout péter 15 jours ce pré depuis janvier. J'ai hâte de pouvoir y remettre les poneys car c'est arboré sur 3 côtés (saules argentés, ronciers, genêts, ajoncs, marronniers, chênes et cerisiers sauvages). Beaucoup de boulot pour nous car les ronces prenaient énormément de place sur le champ, on les a un peu obligées à rester sur la bordure.

Le pré n°2 est celui ou sont actuellement mes loustics. Il est assez intéressant car pas mal de graminées, des herbes plutôt hautes malgré la présence de trèfle et d'un peu de ray-grass. Par contre, il n'est pas arboré, à part un peu de ronciers, ajoncs et genets en bordure, et un gros ajonc mort (ou en instance de décès ?) au milieu. Cet ajonc plaît beaucoup aux loustics qui grignotent les branches et s'y grattent (en cassent des branches, les traînent sur 50 m et se tapent des délires en sautant par dessus... Moui moui) Cette parcelle est assez marécageuse en hiver, surtout côté champ du voisin, au niveau de la "pointe". Cette année, on a planté quelques saules pleureurs , qui devraient s'y plaire :) Je l'ai clôturée en pistes extérieure avec accès restreint à des "mini parcelles" au milieu. L'idée est de pouvoir continuer dessus jusqu'à l'hiver... Et de limiter la prise de bidou des lous.

La parcelle n°3 est sympa, je l'adore. Un peu abîmée aussi mais moins que la n°1. Elle a servi aux lous cet hiver, mais on a sans soucis pu refaire du foin au printemps. Plusieurs espèces de graminées aussi ici, malgré des "amas" de trèfles par endroits, il semble que ça a été semé de façon un peu cheloue il y a quelques années (d'après "mon" agriculteur). C'est donc ma réserve de foin et mon pré d'hiver, car il communique facilement avec la cabane mais permet aussi aux lous de se protéger avec les arbres. Le bosquet "en haut à droite" du plan est assez intéressant car plusieurs espèces d'arbres (pommiers à cidre, saules, chênes, sureaux) mais encore dangereux pour eux car les arbres ont poussé sur les ruines d'une ancienne maison... Il faut qu'on sécurise ça avant qu'ils y aient accès !

Malgré l'état appauvri du terrain en lui même, on a plein d'espèces d'animaux rigolos qui vivent ici (on a croisé par exemple de très nombreux petits rongeurs, des crapauds qui viennent squatter les bottes/le dessous des palettes alors que je bricole avec une scie sauteuse, des chauves souris, des lézards, des salamandres, des hérons cendrés, des buses et une dizaine d'espèces de petit zoizox... et je ne parle pas des insectes, que je trouve fascinants). De notre côté, nous avons ramené 2 poulettes et 2 chats, en plus des chevaux. Je pense qu'au décès d'un des chats, nous n'en reprendront pas de second, ils ont trop d'impact sur la population des rongeurs du coin...

Ce qu'on va faire :
- Entretenir les bordures côté route. A notre arrivée, elles étaient composées (de façon visible) en quasi totalité de ronces, ronciers de 2 à 3m de haut pour autant de large. Comment dire que même si je reconnais l'importance des ronciers dans l'équilibre écologique du coin, on a souhaité les dompter un peu. Et miracle, on a repéré des arbres qui poussaient dedans (saules, cerisiers sauvages, noisetiers...). Donc on va demander aux ronces de laisser la place aux arbres pour qu'ils se développent !

- Planter des haies bordel ! qu'est ce que c'est triste un pré aussi grand sans arbres/arbustes... On a déjà planté un verger (grosse tache jaune à côté de la maison), et 3 ou 4 saules pleureurs dans la parcelle n°2. Je commence une haie avec que des arbres du coin sur le coin entre la route et la parcelle n°3 (j'ai récupéré un bébé frêne déjà. J'adore le frêne). Je pense profiter de l'automne et des gens qui vont couper des arbres pour faire des boutures, et peut être reprendre quelques arbres du bout du pré en les bouturant aussi. J'ai aussi semé des graines de genêts, on verra ce que ça donne A terme, je voudrais que mes parcelles soient séparées par des haies naturelles.

- Resemer la pâture 1, la laisser pousser et faire le foin dedans. Puis y mettre les chevaux l'été prochain, sur piste je pense.
Dans l'idée, peux être que l'an prochain on s'occupera de la pâture n°2 en la griffant et resemant. Une parcelle par an maxi, sinon je ne suivrais pas... :/

Désolée pour le gros pavé, j'ai tenté de faire synthétique...

Colisa

Apprenti
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
0 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 06/09/2018 à 23h47

Super intéressant :) ça m’interesserait que tu partages les évolutions.

Colisa

Apprenti
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 405
0 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 07/09/2018 à 06h45

oups encore une erreur

Édité par colisa le 07-09-2018 à 06h45



Tchoopie

Membre d'honneur
  

Trust : 162  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2123
0 j'aime    
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
Posté le 07/09/2018 à 06h54

Aucun souci pour le partage de la suite.
Page(s) : 1 2 3
Agroécologie équine, permaculture, toussa...
 Répondre au sujet