Projet pro, l'annoncer à ces parents ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
3760 vues - 45 réponses - 0 j'aime - 15 abonnés

Mrpepito

Novice

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 49
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 12/10/2018 à 14h58

Bonjour à tous;
Je viens à vous pour avoir des avis, des conseils auprès de personne qui a été ou sont dans ma situation.
Voilà, je vais essayer de la faire court.
J’ai fini ma licence il y a quelques mois de ça et après plusieurs années passées à pratiquer dans un domaine que je n’aimais pas du tout, j’ai pris la décision d’en arrêter là et de préparer un CQP puis un BP. Je n’ai pas de question à vous poser à ce sujet,j’avais effectué toutes les démarches de financement auprès de la ML. Là où ça a coincé, c’est avec mes parents. Mon projet a pris des proportions complètement
disproportionnées. « Tu vas gâcher ta vie », « tu vas finir sous un pont », « il n’y a pas d’avenir
dans ce domaine », « tu vas rester à 500e toute ta vie » enfin voilà, vous voyez le niveau maintenant.
De leurs points de vus, l’argent et la seule chose qui compte, le reste n'est pas aussi important.
C’est allé si loin qu’ils m'ont demandé de partir de la maison si jamais je désirais de partir le faire.
Ils m’ont obligé à continuer en master mais je n’y arrive pas, les cours ont repris depuis 1 mois mais rien ne va.
Je ne sais pas ce que j’aurais dû faire, partir faire ce que je veux et être en froid avec mes parents . Ou est-ce que j’ai bien fait de continuer ? En tout cas ça ne va plus. Je ne trouve même plus le temps de monter à cause de la dose de travail à fournir.
Est-ce que quelqu’un a eu à vivre cette situation ? Comment avez-vous réussi à temporiser avec eux ?

Merci d'avance....

Ponix

Membre d'honneur
   

Trust : 862  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2830
2 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 12/10/2018 à 22h47

Coucou,
pour le coup je vais te parler un peu de mon parcours.
J'ai un bac + 5 dans un domaine que je haie au plus haut point, j'ai validé ma 5ème année en mai. Je me suis battue 2 ans contre moi-même pour arriver à torcher mes études à la noix.
Dès la licence je savais que je ne bosserais pas dans mon domaine d'étude (le droit public) mais je remercie mes parents de m'avoir dissuadé de suivre mon envie du moment.
Je voulais passer le BEPJEPS et m'installer avec une partie élevage / dressage de chevaux. Pour info j'avais déjà le G7 depuis quelques années et quelques débourrages à mon actif !

Ma mère m'a dit si tu redouble tu peux arrêter tes études, sinon essaye d'aller au bout et je te finance ton BEPJEPS.

Durant mes stages de M1 on m'a proposé un job en or dans une supère boite hyper bien payé (plus de 5.000€ / mois) à la fin de mon M2 mais non, impossible de rester dans le droit.
Un peu par hasard je me suis intéressée aux métiers dans l'armée et miracle j'ai trouvé ce que je voulais vraiment faire (une spécialité que j'adore: la communication ; dans un monde où j'ai envie d'évoluer: l'armée). J'ai trouvé ça un peu par hasard.

J'ai eu du mal à en parler à mes parents car j'ai fait le choix de passer par l'école des sous officiers alors que j'ai un niveau officier. Mais mes parents ont compris les raisons de mon choix, que ce choix s'inscrit dans un projet de long terme. Au début c'était chaud, je me suis retrouvée dehors aussi un petit moment xD
Mais aujourd'hui les choses vont mieux, je suis revenue chez eux le temps d'aller en école, mais je bosse, je rédige des contrats alors que je déteste ça mais au moins je m'assume financièrement.

Réfléchie bien, en dehors des chevaux tu peux trouver un boulot mieux payé qui pourrait te plaire ! Et tu peux toujours pousser tes études dans un autre domaine proche du tien car comme on dit, qui peut le plus peut le moins donc autant avoir le meilleur bagage avec toi. Tu pourras toujours revenir à ce que tu veux faire plus tard ...

Amli

Apprenti
  

Trust : 93  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 444
1 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 13/10/2018 à 01h27

Moi, j'ai quand même une question qui me reste : tu veux faire un bac pro etc oui mais, à la fin de tout ça, quel métier veux-tu exercer ? Quels sont tes projets précisément ? Devenir moniteur, ouvrir tes écuries ? Avant de faire quoi que ce soit, apprends à bien connaître le métier que tu vises (si ce n'est pas déjà fait) pour être sûr à 100% que tu veuilles te lancer là-dedans.

Moi, je serai d'avis de continuer les études en roue de secours et après foncer dans ce que tu souhaites. Comme ça, si admettons tu te rates, tu auras quand même de quoi bosser. Mais ce n'est que mon point de vue !

Après, je ne sais pas quels sont ni tes projets ni tes études actuelles, mais y'a pas moyens que tu mixes les deux pour trouver un "point d'entente" entre vie stable selon tes parents et ton plaisir ?
Je m'explique : admettons qu'actuellement, tu sois dans les affaires, et que tu voulais devenir moniteur d'équitation. Tu peux conserver ton boulot dans les affaires, et choisir de faire moniteur indépendant à tes heures perdues en entrepreneuriat. Le jour où tu vois que tu peux vivre pleinement de l'activité qui te plait, tu lâches le boulot qui ne te plaît plus ou tu gardes ton rythme. Tu vois ce que je veux dire ? Après ça dépend de tes projets encore une fois, et de tes envies aussi vu que ça fait pas mal de boulot. (Mais bon si t'es prêt à bosser dans le cheval, c'est que les heures de boulot ne te font pas peur ^^) Je propose ça parce que c'est l'idée que je me suis faite pour mon projet pro. Allier boulot histoire de "survivre" + monter doucement mon projet en lien avec l'équin à côté. De manière à pas être dépendante financièrement du projet en question et que ça reste un plaisir.

Toccalon50

Expert
   

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 825
1 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 13/10/2018 à 05h15

Quand j'étais jeune c'était pareil je voulais partir dans les chevaux.

Mes parents m'ont fait faire un bac + un bts général qui m'auraient permis d'accéder à une licence équine. Ainsi ça alliait la volonté des deux parties.

Sauf que j'ai décroché du bts, je l'ai pas eu. Pas de bts, pas facile du boulot sans diplôme.

J'ai donc recommencé un bac pro, dans l'agricole. Cela m'a permis de repasser mon bts en candidat libre (je l'ai eu cette fois-ci) et de travailler dans un domaine qui me bottait plus. Le contact avec des animaux est quelque chose de précieux pour moi.

J'ai même poursuivi en bts. J'ai donc eu mon bac et mon bts agri haut la main (mention pour chaque) parce que finalement ce que je faisais me plaisait vraiment.

Puis après avoir fait les trois derniers diplômes en alternance ben je n'ai pas pu continuer car toutes les poursuites d'études que j'aurais aimé ben financièrement je pouvais pas.

Ayant était un peu dégoûtée du monde agri pur (élevage bovins), je me retrouve aujourd'hui avec deux bac et deux bts à bosser en intérim dans une usine.

Alors bon si tu peux fais les deux. Poursuit tes études actuelles jusqu'au bout on ne sait jamais et ensuite tu pourras faire tes formation passion.

Tu veux faire quel cqp et quel bp ?

Dcassandre

Novice

Trust : 54  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 39
1 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 13/10/2018 à 12h15

Bonjour,

Quel métier veux-tu faire par la suite ?
Si tu souhaites travailler dans le milieu du cheval, quel qu'il soit, je pense qu'il est préférable de continuer tes études comme roue de secours.
Mes parents ont une pension pour chevaux depuis maintenant 15 ans. Ils ont commencé avec 6 box, puis en ont construits 6 autres, puis 5, puis 4, et enfin 5. En 15 ans, ils ont travaillé petit à petit avec le peu de moyens qu'ils avaient pour avoir ces 26 box. Il faut savoir qu'ils travaillaient tous les deux à côté pour pouvoir financer tout ça. Ils ont encore aujourd'hui tous les deux leur travail en plus de la pension car la pension seule ne peut pas leur suffire pour vivre correctement. C'est une vie assez pénible en réalité qu'ils vivent depuis 15 ans. Ils ont un rythme de vie très difficile. Alors qu'ils ont fait ça par passion au début, ils sont aujourd'hui démolis, usés par le travail. Ils ont énormément de problèmes de santé physique. Et aujourd'hui il est très dur pour eux de continuer, sachant qu'ils vieillissent tous les deux.
Réfléchis donc bien et sois sûre de toi car c'est une décision importante. Et selon le métier, tu ne pourras peut-être pas faire ça toute ta vie.

Bon courage à toi

Cath87

Membre ELITE Or
  

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11778
4 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 14/10/2018 à 09h31

Je me rends compte que l'on est beaucoup si pas toutes à avoir à un moment pensé à tout plaquer pour bosser dans les chevaux....
Finalement, peu y parviennent... Pourquoi ?
Parce la filière est dure, très dure.... Et effectivement ne gagne pas...
À 17 ans je voulais tout plaquer aussi pour les chevaux, elle m'a fait passer une journée avec ma voisine qui était monitrice d'équitation..
Je suis revenu dépitée...
J'avais pas percuté que tu voulais tout lâcher pour bosser dans les chevaux...
Et là pour le coup... Je comprends tes parents.... Le métier n'a rien à voir avec ce qu'on s'imagine..

Je te propose de créer un post " qui a pensé un jour tout arrêter pour bosser avec les chevaux... Et l'avez vous fait ?"
Je pense que ça te donnera une idée de la réalité du métier et de comprendre tes parents.

Je sais mon discours est très contradictoires avec ma première intervention.... Mais les métiers du cheval, faut vraiment avoir le p'tit truc en plus qui fait qu'on puisse sortir la tête de l'eau.... C'est un monde particulier où la partie passion représente 3% de la réalité du travail

La-rowane

Membre d'honneur
   

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2615
2 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 15/10/2018 à 10h12

Personnellement j'ai fait le choix de ne pas bosser dans les chevaux. Je voyais ceux qui y bossaient depuis longtemps avoir perdu toute passion. Quand l'animal devient ton gagne-pain, tu dois faire du FRIC dessus, c'est le but.

Et faire du fric sur un animal, dans un métier ingrat, exigeant, peu de vie de famille, aux horaires de dingue et qui ne paye pas, qui finit par te ruiner au moins financièrement et pour beaucoup physiquement...

Beaucoup de ceux qui ont bossé dans le cheval ont finit par se réorienter à un moment donné parce que la finance ou le physique ne suivait plus.

Avec cette vision des choses, je pense que le plus raisonnable est d'assurer un diplôme qui permettra de pouvoir vivre normalement par la suite et de faire plaisir à papa/maman, puis ensuite, une fois validé et parents contents expliquer que tu démarres dorénavant la formation qui te plait à toi. Ainsi tu as assuré tes arrières, les parents contents et toi tu pourras démarrer dans le métier qui te plaît, tout en étant sûr d'avoir une porte de sortie en cas de pépin, quel qu'il soit :) !

Cherchour

Membre VIP
 

Trust : 88  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4229
0 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 15/10/2018 à 10h25

Idem je me suis posé la question de travailler ou pas dans les chevaux. Mes parents n'étaient pas trop pour, mais je pense que si j'avais insisté ils m'auraient laissé faire. Et globalement ils m'ont toujours laissé le choix de mes études.
Au final j'en suis arrivée seule à la conclusion que je préférais que ça reste un loisir.

J'ai trouvé une autre branche et j'ai vraiment apprécié mes études. Mon domaine d'activité me plait et je m'éclate dans ce que je fais. Actuellement mon poste m'ennuie de plus en plus, mais c'est lié à la structure et je pense changer en restant quand même dans la même branche.

Tout ça pour dire qu'on peut trouver des alternatives et aime ces alternatives. Et dans tous les cas l'essentiel pour moi c'est d'être sûr de ce qu'on aime (ou au moins de ce qu'on n'aime pas).
Peut être que est études actuelles ne sont pas faites pour toi, pour autant il y a surement d'autres domaines qui pourraient t'intéresser.
Et si malgré tout tu veux bosser dans les chevaux c'est à toi de prendre les choses en main : imposer tes choix et te donner les moyens de réussir.

Neptune44

Membre VIP
 

Trust : 64  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4130
1 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 15/10/2018 à 10h30

Je plussoie tous ceux qui te conseillent de finir tes études et de décrocher ton diplôme ! Voir de bosser un peu, pour pouvoir justifier d'une expérience pro.

J'entends très souvent dire que Untel veut "travailler dans les chevaux", sauf que dans la réalité "on travaille en utilisant le cheval comme outil de travail !

Et ça c'est LA grande différence.

Tu veux faire quoi exactement comme métier équestre?

- BPJEPS pour être moniteur ? Alors tu as intérêt à aimer enseigner avant tout, et le contact avec les humains (les parents surtout), les poneys/chevaux ne seront qu'accessoires dans ton travail, tu n'auras aucun pouvoir de décision (ou presque) concernant leurs sorts.

- Cavalier pro ? Bon courage, parce que très peu délu, et avec un G5 à ton âge, il va falloir de sacré finances pour te mettre au niveau puis te faire connaitre.
Et pour ce type de boulot, il faut un bon réseau pro.

- Monter une écurie ? Alors ton point fort 1er doit être la relation client, et la comptabilité juste après, voir le juridique en 3ème. La gestion des chevaux te sera nécessaire bien sûr, mais ces chevaux ne seront pas les tiens, et tu vas surtout devoir bosser avec la clientèle !
Sans oublier l'apport financier nécessaire pour se lancer, et les très très faibles revenus (beaucoup de gérants d'écurie ont un 2ème métier).


- Un autre métier ? Lequel ?

Donc voilà, réfléchit bien à ton projet, si tu veux le faire pour être avec l'animal ou pour le métier en lui même.

99% du temps, il est quand même bien préférable d'avoir un métier d'un côté, et de garder le cheval en loisir.

Et autre chose, je te cite:

Citation :
Mais bon, avoir un salaire de 2500-3000? quand on est dans le stress, la pression, les insultes.... c'est franchement pas mon style de vie.


Tu as vraiment une vision du travail très négative je trouve, surtout aussi jeune et alors que tu es encore en études.

Tout le monde ne subit pas le stress, la pression, les insultes (!! ) au quotidien au travail, et encore heureux ! Peut être n'as tu tout simplement pas encore rencontré un employeur qui te propose une place décente pour bien travailler ?

Argamelle

Maître
    

Trust : 493  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1227
0 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 15/10/2018 à 11h49


Citation :
Tout le monde ne subit pas le stress, la pression, les insultes (!! )


je plussoie :)

l'entreprise dans laquelle tu exerces, c'est aussi très important !

pour le même travail , j'étais très malheureuse et payée des clopinettes dans mon ancienne entreprise, dans la nouvelle je m'éclate et peut vivre ma passion pleinement et sans soucis

si tu me l'avais demandé il y a trois ans, j'avais une vision très noire de la vie d'entreprise, aujourd'hui je suis heureuse
je ne fais toujours pas ce dont je rêvais petite, et je m'en fous :)

Mrpepito

Novice

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 49
1 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 16/10/2018 à 08h45

J'ai bien conscience de tout ce que vous me dites... et je ne peux pas dire que vous avez tord...
Malheureusement avec les cours, les projets à rendre, les exam et le boulot... impossible de me consacrer au cheval plus de deux heures par semaine le samedi matin....
J'en suis arrivé à un point ou je suis conscient de tout les pour et les contres... le plus dur dans l'histoire c'est de faire un choix.
Mais après tout, même si c'est une erreur, j'ai 21 ans dans 2 mois, et à cet age, on a le droit de se tromper non ?
Pour ce qui est des conditions de travail, je sais, c'est dur. Aussi bien sur le plan physique que mental. Quelqu'un de ma famille a un centre équestre (la peur de mes parents vient peut être de la d'ailleurs).

En tout cas merci à vous tous pour vos messages, j'y vois un peu plus clair maintenant :)

Walibie

Membre d'honneur
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2815
4 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 16/10/2018 à 09h09

mrpepito

tu es dans l'informatique non ?

du coup je me range du coté de tes parents , il vaux mieux pour la suite avoir un master que juste une licence dans ce domaine.Si tu te sens étouffé au travail peut etre regarder pour une autre alternance?

Moi j'ai peur que si tu quitte tout , tu aura bien sur le droit à l'erreur mais va tu revenir faire des études dans 3 ans ? 10 ans ? , arrivera tu as payer ton loyer et à retourner à l'école ? trouvera tu une école qui t'acceptera ? rien n'est sur ....

avec ton salaire actuel tu as largement de quoi entretenir un cheval , mais rien ne dit que tu aura la pension gratuite quand tu aura un petit salaire dans le monde équestre...

Mrpepito

Novice

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 49
0 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 16/10/2018 à 09h27

C'est vrai mais on peut prendre le problème dans l'autre sens aussi...
A l'heure actuelle, je pourrais consacrer environs 700€ / mois pour l'entretient d'un cheval (sans l'achat, la matériel, l'assurance.... juste pour l'entretient mensuel).
Mais à quoi bon avoir l'argent si on a pas le temps... et à quoi bon avoir le temps si on a pas l'argent? J'ai l'impression que c'est une question sans réponse des fois....

Elea2008

Apprenti
  

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 380
5 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 16/10/2018 à 09h39

Je suis avec intérêt ce post, qui me rappelle mes "jeunes années", et je viens partager mon expérience avec toi car je suis un peu des deux côtés de la barrière : parce que j'ai vécu une expérience similaire quand j'avais ton âge (enfin, un peu moins), et parce que je suis aujourd'hui maman d'un jeune homme pour qui la question de l'orientation se pose...
A 17 ans, j'étais une brillante élève de terminale, avec un avenir "tout tracé" vers des études supérieures. Mes parents étaient fiers de cette réussite, et sans doute rassurés. Moi je me sentais de plus en plus en mal en cours, ça devenait insupportable, avec le recul je pense que j'ai du faire une espèce de petite dépression... le seul endroit où je me sentais bien, c'est mon centre équestre. Je passe sur les épisodes, mais après quelques mois j'ai annoncé à mes parents que je voulais arrêter le lycée et préparer mon monitorat (à l'époque, c'était le BEES). ça a été un coup de massue pour eux, comme les tiens ils avaient peur pour mon avenir, ils craignaient un métier précaire, difficile... Mais j'ai tenu bon, je leur ai montré ma détermination, ma motivation, et ils ont fini par choisir de me faire confiance. Je ne les remercierai jamais assez, car cette expérience m'a donné de la force pour toute ma vie.
Je suis d'abord restée un an dans mon centre équestre où j'étais logée et formée (mais pas payée) en échange de mon travail aux écuries, ce qui m'a permis de me mettre à niveau pour entrer en formation, et aussi de tester ma motivation. C'est une chose d'aller monter 2, 3 ou même 5 fois par semaine dans un club, c'en est une autre de se lever tous les jours à 6h, dans le froid, la boue, sous la pluie, pour aller nourrir les chevaux, les sortir, se casser le dos à faire les box, en espérant au mieux trouver le temps et le courage de monter 1/2h en fin de journée... Je ne dis pas ça pour te décourager, mais parce que c'est la réalité de ce métier, et qu'il faut la connaître et l'assumer avant de se lancer.
Moi j'ai tenu bon, et j'ai ensuite enchaîné sur deux années de formation, puis j'ai passé mon BE. Pendant ces deux années, j'ai beaucoup, beaucoup travaillé (pendant la deuxième année, je n'ai pas pris 1 seul jour de congé!), j'ai accumulé beaucoup d'expérience, croisé beaucoup de chevaux, touché à toutes les disciplines, fait de la compet, c'était vraiment deux années intenses. Mes parents m'ont soutenue financièrement pendant ma formation, sinon je n'y serais pas arrivée.
Ensuite, avec mon diplôme, j'ai commencé à bosser dans des clubs... Les conditions de travail n'étaient pas toujours top (souvent pas déclarée, pas à temps complet, petit salaire et galère financière) mais j'aimais mon boulot. Et puis petit à petit je me suis rendue compte que je n'avais plus le temps ni les moyens de monter à cheval, que je passais des heures debout au milieu d'une carrière à apprendre à des débutants à trotter enlevé et que je ne m'amusais plus. Alors après quelques années, j'ai décidé de reprendre des études, tout en continuant de travailler. L'avantage du milieu équestre, c'est que je pouvais bosser le week end et toutes les vacances scolaires, et aller à la fac le reste du temps! Je ne roulais pas sur l'or, loin de là, mais j'ai réussi à financer mes études comme ça : d'abord un équivalent du bac en candidat libre, puis licence, maîtrise, et enfin j'ai décidé de passer des concours et je suis devenue prof.
Pendant des années, j'ai arrêté de monter car ayant été professionnelle, je n'arrivais pas à me voir en simple "amateur"... J'ai eu des enfants, et quand ma fille a eu 8 ou 9 ans, elle a eu envie de faire de l'équitation : grâce à elle j'ai renoué avec les chevaux.
Parallèlement, j'ai continué à me former au grès de mes envies, et à 46 ans je viens de passer un nouveau Master et de me réorienter professionnellement... ça n'est jamais fini!
Ce que je peux dire, c'est que le fait d'avoir eu une passion quand j'étais jeune, et d'avoir été au bout de cette passion, m'a donné beaucoup de force dans tout ce que j'ai pu faire dans ma vie ensuite. ça m'a donné la conviction que rien n'est jamais figé, que quand on se fixe des objectifs, aussi fous qu'ils puissent paraître, si on y met tout son coeur, on peut les atteindre, que rien n'est impossible.
Aujourd'hui, je suis maman de deux enfants, dont un grand garçon qui a l'âge que j'avais quand j'ai arrêté le lycée : il s'intéresse à des domaines qui ne sont pas très "rassurant" pour un parent, l'art et le théâtre notamment. Mais s'il décide de se lancer là dedans, je testerai sa motivation, je lui montrerai toutes les difficultés qui l'attendent, je lui demanderai de me prouver sa volonté et sa détermination, et si je le sens vraiment prêt alors je le soutiendrai, car je pense que ce genre d'expérience forme l'individu en lui apprenant à se battre pour ses convictions et ses objectifs, ce qui est une "assurance-vie" largement aussi utile qu'un diplôme.
Réfléchis sur tes motivations, teste les en "grandeur réelle" (par exemple, trouve un club pour travailler pendant tes vacances scolaires) et si tu es toujours décidée, essaye de te fixer des objectifs réalistes et présente à tes parents un projet professionnel qui tient la route... s'ils voient que tu persévères et que tu t'accroches, cela les aidera peut-être à décider de te soutenir.
Bon courage!

La-rowane

Membre d'honneur
   

Trust : 106  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2615
3 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 16/10/2018 à 11h25


mrpepito a écrit le 16/10/2018 à 08h45:
J'ai bien conscience de tout ce que vous me dites... et je ne peux pas dire que vous avez tord...
Malheureusement avec les cours, les projets à rendre, les exam et le boulot... impossible de me consacrer au cheval plus de deux heures par semaine le samedi matin....
J'en suis arrivé à un point ou je suis conscient de tout les pour et les contres... le plus dur dans l'histoire c'est de faire un choix.
Mais après tout, même si c'est une erreur, j'ai 21 ans dans 2 mois, et à cet age, on a le droit de se tromper non ?
Pour ce qui est des conditions de travail, je sais, c'est dur. Aussi bien sur le plan physique que mental. Quelqu'un de ma famille a un centre équestre (la peur de mes parents vient peut être de la d'ailleurs).

En tout cas merci à vous tous pour vos messages, j'y vois un peu plus clair maintenant :)


Comme tu l'avais déjà mentionné avant, ton plus gros problème actuellement c'est que tu ne peux pas monter et assurer les études en même temps... Mais c'est provisoire !

Pour moi c'est comme si tu te plaignais de devoir travailler un jeune cheval et donc de ne plus pouvoir faire de concours : prendre ton temps pour construire un cheval sain, bien dans sa tête et bien travaillé pour ensuite pouvoir aller briller en concours, c'est le même principe :D !

Tes études te font mettre l'équitation entre parenthèses quelques temps, mais tu te construits un avenir solide pour pouvoir financer ta passion ensuite ! Ou même pour assurer tes arrières si tu décides ensuite d'en vivre. C'est provisoire en tout cas, et si tu as besoin de souffler, tu peux peut-être trouver des alternatives, comme par exemple des stages pendant les vacances scolaires :) ?

Argamelle

Maître
    

Trust : 493  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1227
1 j'aime    
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
Posté le 16/10/2018 à 11h46

attention parce que, si ta décision proviens en partie du fait que tu ne peut pas faire d'équitation...

ben en général, quand tu es par exemple moniteur, palefrenier ou éleveur, tu ne montes pas... et cavalier pro, il faut avoir un tel niveau !

du coup, changer de projet pro peut ne rien résoudre du tout ...

si ta branche actuelle ne te conviens pas, cherche d'abord la filière qui te plait, mais pour moi, choisir en fonction de sa passion, c'est sacrément casse gueule quand même.
Page(s) : 1 2 3
Projet pro, l'annoncer à ces parents ?
 Répondre au sujet