Beauty la grande aventure !

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 90 91 92 93 94 95
Auteur
166869 vues - 1419 réponses - 19 j'aime - 101 abonnés

Tikva

Maître
    

Trust : 760  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1097
Beauty la grande aventure !
Posté le 20/10/2018 à 19h37

Bonsoir,

Je viens vous partager mon aventure de propriétaire avec ma petite connemara, Beauty !


***


Petite présentation pour ceux qui aurait loupé le précédent post :

Je m'appelle Pauline, je suis cavalière et passionnée de chevaux depuis mon plus jeune âge. J'ai monté jusqu'au bac avant de faire une pause de 5 ans pendant mes études pendant lesquelles je ne suis montée que très occasionnellement. Entrée dans la vie active, je reprends les cours en club et j'ai 2 demis-pension, je commence également à mettre de côté ... Le 20 juillet 2018, c'est la bonne nouvelle, je suis prise en CDI ! 3 mois plus tard, jour pour jour, je signe le contrat de vente de Beauty. C'est parti pour la grande aventure ...

Je cherchais un jeune cheval, une femelle, pas trop grande et n'ayant pas connu de mauvaises choses, avec un "bon mental". Beauty est dans le mil de ces critères, seul hic, je ne voulais pas de gris !



BEAUTY

Plein papiers Connemara -1m51


Née en Irlande le 1er mai 2015

Destination : travail à pieds, loisirs, balade, dressage, CSO, CCE ...


Cliquez pour voir l'image   

Beauty est arrivée en France en juin et a été débourrée au mois de juillet chez un cavalier de CCE.

J'ai essayé Beauty deux fois sur de courtes séances et j'ai été impressionnée par son éducation et sa placidité pour une 3 ans.


***



Petite récap' des différents protagonistes de cette aventure pour ceux qui arriverait en cours de route :

- Beauty, connemara grise qui a pris 4 ans
- Pauline (moi) 24 ans, la passion des chevaux et 36 000 questions à la minutes
- Azur, Frison*Trait de 9 ans, ancienne copine de paddock de Beauty
- Copine V. et Copain U. sont les actuels colocs de paddock de Beauty
- Amelia était notre professeur de travail à pied, diplômée la Cense
- MHL est une cavalière de dressage qui donne me donne cours environ une fois par mois.
- Coach Club est la monitrice avec qui nous avons un cours collectif une fois par semaine
- L. est une ado du club qui a monté Beauty plusieurs fois
- Equi-Goal est une cavalière de mon club et ses chevaux et poneys avec qui je monte de temps en temps.
- Coach en Chef/le gérant est le patron des lieux, plusieurs décennies d'équitation dans les pattes !



Retrouvez aussi nos photos& vidéos au quotidien sur Instagram : https://www.instagram.com/beauty_s_diary/


***



SOMMAIRE

Octobre 2018
Page 1 à Page 7 --> Je pars pour une aventure !

Novembre 2018
Page 7 à Page 12 --> Premiers pas montés et en TAP

Décembre 2018
Page 12 à Page 21 --> Changement de pension

Janvier 2019
Page 21 à Page 36 --> Rigueurs de l'hiver, mental bof et fourchettes pourries

Février 2019
Page 36 à Page 45 --> Remise en question, début d'encadrement, séances avec L.

Mars 2019
Page 45 à Page 53 --> Début des défenses montées pour Beauty, parallèlement, je reprend confiance très doucement

Avril 2019
Page 53 à Page 60 --> Mal au dos, aux pieds, aux dents ... On gère tout ça !

Mai 2019
Page 60 à 67 Page --> CCEs, nouvelle selle, monte en licol

Juin 2019
Page 60 à Page 72 --> Trottings, trottings ...

Juillet 2019
Page 72 à Page 75 --> Premiers sauts montés, première balade en dehors du club

Août 2019
Page 75 à Page 78 --> Stage UCPA Quimper & Vacances galopadiennes

Septembre 2019
Page 78 à Page 85 --> C'est la rentrée ! (début des cours collectifs)

Octobre 2019
Page 85 à Page 92 : la boucle est bouclée ...

/!\ à lire avant de poster /!\ Suite à quelques dérapages ...


- La totalité de mes écrits est anonymé de manière à préserver un maximum la vie privée des autres personnes qui gravitent autour de Beauty et moi : copines, enseignants, soigneurs ... De cette manière, bien que j'ai pour volonté de présenter tous les aspects de mon quotidien avec ma douce, je suis forcée de taire certains éléments plus ou moins impactant. Gardez donc à l'esprit que vous ne lisez ici que la partie émergée de l'iceberg.

- Dans cette même optique de présenter un journal "authentique" de mon aventure, j'ai une politique d'écriture "sans filtre" laissant transparaître émotions, coups de gueule, coups de blues (bon pas que hein ), les histoires où on essaye de vous faire croire que la vie avec un poney est toujours toute rose, ça n'est pas ici !

- Je suis encadrée par des professionnels compétents dans la gestion/l'éducation de ma jument. Leurs paroles auront pour moi toujours plus de poids que ce que je peux lire de parfaits inconnus sur un forum. Vous êtes libre de me donner des conseils et j'aurais plaisir à échanger avec vous tant que vos propos sont bienveillants, je réponds toujours à tout le monde (ma boîte à MP est ouverte également). Ne me tenez cependant pas rigueur si j'ai un point de vue différent du votre, ce post a été créé avant tout pour partager mon quotidien suite à mon achat, pas pour se substituer à un véritable encadrement.

- Enfin, et en continuité avec le tiret précédent, vous êtes libres d'adhérer ou non à ma façon de voir les choses, mes écrits sont le reflet de mes choix, de mes valeurs, si vous ne vous y retrouvez pas, libre à vous, je vous invite à aller consulter d'autres topics



Bonne lecture

Édité par tikva le 01-07-2020 à 09h30

Marj1981

Membre VIP
   

Trust : 72  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5967
0 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 13/10/2020 à 09h51

tikva

Ah ah... Hâte de lire

Flora51

Expert
   

Trust : 436  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 832
2 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 13/10/2020 à 17h15

tikva

j'y crois pas ! on a le droit au teasing maintenant

j'attends la bande annonce

Tikva

Maître
    

Trust : 760  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1097
34 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 20/10/2020 à 10h07

Mardi 20 octobre - On the Road Again




Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage … (Préparez un truc à grignoter et éventuellement un paquet de kleenex …)



Les 20 octobre revêtent des saveurs particulières ces dernières années. Je me rappelerai toute ma vie de celle de mon café d’il y a deux ans tout pile, quelques heures avant que je vienne réaliser mon rêve de petite fille. Mais l’an passé, c’était avec un goût beaucoup plus amer dans la bouche que j’avais tendu d’une main tremblante ma lettre de démission …

Du jour au lendemain, je me suis retrouvée sans rien, si ce n’est un poney sur les bras et le terrible retour émotionnel de ces mois passés à encaisser les coups portés par la connerie humaine. J’en avais déjà touché quelques mots sur ce post aux bonnes âmes qui avait, pour mon plus grand plaisir, pris le temps de s’enquérir de quelques nouvelles pendant ce long hiver. Hiver qui s’est révélé particulièrement cool pour Miss Cacahuète ...

Je n’étais plus capable de rien en terme de travail et de concentration. Je roulais déjà péniblement ma bosse dans le poste moisi que j’avais dégoté et qui me permettait à peine de couvrir mes frais et ceux de ma Belette. Quand arrivaient les soirs et les week-ends, la perspective de venir me prendre la tête avec des “vazy pousse tes hanches” et autres “c’est Nez-au-vent qu’on aurait dû l’appeler” (coucou MHL), me fatiguait rien que d’y penser. Au lieu de ça, je sortais la bête parfois sans même prendre le temps de la seller, et m’en allait marcher dans le petit bois.

Beauty et moi avons vécu des trucs absolument fous dans ces espaces-temps complètements isolés de ce que d’autres pourraient appeler la vraie vie. Notre seule lumière était celle de la Lune, nos seuls sons provenaient de la nuit, du vent dans les feuilles des arbres. Ma jument qui avait d’ordinaire tant de mal à se mettre en avant marchait d’un pas qui donnait le sentiment que nous aurions pu faire le tour de la Terre ainsi. Moi, j’allumais ma musique puis je glissais mes mains endolories par le froid et la maladie sous son couvre-cou, là où c’était chaud. Et dès alors il n’y avait nul part d’autre où aller que partout, à cheval sous les étoiles.

[/img]

Merci ma Beauty de m’avoir sauvé. Si j’avais pu anticiper un seul instant que notre grande aventure prendrait une telle tournure …

Noël 2019, une lueur d’espoir brille. Une offre d’emploi … Début 2020, on me présente mon nouveau bureau et mes nouvelles missions et je me fais la réflexion que cette nouvelle année s’annonce d’une couleur plus douce. Pendant plusieurs semaines, je continuerai néanmoins à voir mes affres ressurgir. Je limite les allers-retours aux toilettes, je travaille sur mes heures de pauses, je sursaute dès qu’un supérieur s’adresse à moi … Je ne louerais jamais assez la patience de mes responsables ! Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, mon nouveau lieu de travail se situe à quelques encâblures de la Galopade. Beauty et moi faisons un bond fulgurant à cette période. Je monte tous les jours ou presque, ma ponette ou bien les chevaux des copines, et je prends davantage de cours maintenant que les finances sont de retours. Beauty commencent à enchaîner quelques obstacles et fin février, nous terminons notre premier parcours … 5 barres à 40 centimètres, quel exploit !




La suite est malheureusement beaucoup moins réjouissante et vous devez sans doute vous douter de quoi je parle. Ce confinement, ce foutu confinement ! Je me rémmémore encore mon sang bouillir dans mes veines alors que la machine “coronavirus” s’emballait et que l’interdiction d’accès au CE nous pendait au nez. Rien que d’y repenser je sens ma gorge se serrer. D’autant plus qu’à la Galopade, on se refait pas : c’est le bordel. Il y a 115 chevaux et poneys pour deux hectares de pré à tout casser … Beauty fait partie des chanceuses, elle est dans un grand paddock. La relation avec le staff de la Galo est devenu extrêmement pénible pour moi à ce moment. Je marchais clairement sur des oeufs. J’aurais voulu crier ma colère de ne pas avoir plus d’infos et de photo sur ce qu’il se passait mais la balle était dans leur camp, ou plutôt le poney … C’est une nouvelle question à rajouter quand on cherche une pension “Et si les pangolins déclarent la guerre à l’humanité, est-ce que je peux confier mon cheval les yeux fermés ?”

Le 11 mai, c’est joie et bonheur. Ma pépette me saute dans les bras. Enfin de nouveau ensemble ! Moi qui avait eu tant de mal à maîtriser ses pétages en l’air en main à son arrivée, je suis juste hilare devant sa fébrilité à redécouvrir le club en mode no man’s land. Carrières pleine d’herbe, manèges mouchetés de crottes de pigeons, sellerie envahie par la poussière …

Très progressivement, je me remets à cheval. C’est la reprise pour tout le monde ! Et puis assez vite, je me rends compte que quelque chose ne va pas. Beauty semble avoir des difficultés à respirer, je trouve qu’elle tire beaucoup, elle mouche, toussote … Et voilà le vétérinaire ! En réalité, je ne m’étais pas bien alertée. Tousser, ce n’est pas quelque chose de grave en soi. Puis quand j’ai vu le visage de Madame Véto se tordre alors qu’elle avait la tête collé contre le flanc de Belette ... Le verdict est sans appel : inflammation des poumons, certainement due à la poussière qui règne en maître à la Galopade. Remède non négociable : changer d’air.



J’ai ravalé ma salive puis tourné les yeux vers cette autre jument dont je m’étais occupée cet hiver car à moitié laissée à l’abandon dans son paddock de boue. A peine déconfinée, la mémère venait de s’enfiler 1h30 d’obstacle dans une carrière pas arrosée … Et c’est la mienne qui finit avec des problèmes respiratoires ? J’ai refoulé un temps ma colère puis ai téléphoné aux Petites Rivières, le club dans lequel j’avais pris quelques cours juste avant d’avoir Julie et Beauty (rappelez-vous …). Ils ont une place pour moi, c’est parfait …

Lors de notre dernier après-midi galopadien, Beauty et moi avons marché dans notre petit bout de forêt. Les étoiles avaient laissé place au soleil estival, il manquait quelque chose … Je me suis surprise à chantonner “Nous n’irons plus au bois” car je ne me berçais pas d’illusions, jamais un autre centre équestre ne pourrait nous offrir un espace comme celui. Et dans mon coeur à ce moment-là, ces deux minuscules hectares valaient tous les sentiers du monde !

Arrivées aux Petites Rivières, j’ai beaucoup grimacé. Je venais de troquer mes cinq minutes de trajet contre 15 bornes de route de campagne, tous cela pour aller réaliser de bêtes piqûres de cortisol dans l’épaule de ma ponette rendue immontable ! Les visites et factures de la véto se sont enchaînés pour atteindre les mille euros … J’ai eu aussi à composer avec quelques désagréments : un accrochage de la voiture, des fugues de mon licol, des gamins beaucoup trop en confiance avec MA ponette… Là où j’ai fini par vraiment l’ouvrir, c’est en consultant la grille de tarif pour la rentrée. Je me souviens même avoir ri un peu jaune. Les cours propriétaire ont grimpé à 15€ l’unité … Soit le double de ce que je payais à la Galopade ! J’ai respiré un coup et ai rassemblé mes capacités de diplomate pour aborder le sujet avec la gérante des lieux. Si le cheval m’appartient, que je lui paye ses soins, et que je règle tous les mois une pension qui me donne accès au installations, ce n’est pas pour payer 90% du plein tarif ! Quant au cours “duo” à 35 € de l’heure, soit 15 de plus qu’un cours particulier à la Galo, ou le même tarif que MHL dont l’enseignement n’a plus à faire ses preuves …

Beauty et moi nous sommes débrouillés seules un moment. Elle se remettait de sa longue convalescence et moi je galèrais un peu … Nous avons fini par trouver un terrain d’entente avec le club pour que je puisse prendre des cours collectifs à un tarif logique. En ce qui concerne les cours particuliers, j’ai été formelle, je me rendrais dans l’écurie voisine …

Bref, je cherche encore ma place dans ces nouveau lieux. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde puisqu’il y en a une qui est merveilleusement bien installée. Elle est dans 5000 m2 avec deux copains, foin matin et soir, et un petit fond d’herbe au sol. L’espace est bien aéré et j’ai bon espoir que ses soucis respiratoires soient derrière nous même si un protocole de désensibilisation nous attends.



Ce dimanche, cela faisait donc 2 ans que j’avais pris la décision de l’acheter … Il fallait fêter ça ! Je vous ai beaucoup parlé de toutes nos “premières fois” avec Beauty. Première balade, premier galop, première obstacle … Mais il y a des premières fois qui ont plus de saveurs que d’autres …

Ce jour-là, j’ai sellé ma ponette et nous avons mis cap vers l’extérieur … Ce n’est pas la première fois que nous allions randonner mais d’ordinaire je partais en groupe ou bien je me contentais des alentours du club. Chaque chose en son temps.



Quand nous nous sommes éloignées, j’ai bien senti que Beauty se trouvait désemparée. Elle piaffait, enchaînait les crottins, sursautait pour un bruit dans les feuilles ... Je me suis mordue les lèvres, non que j’avais peur mais je m’en voulais de la mettre en insécurité. Et puis, une fois passé le bois un peu exigu qui borde l’autoroute, elle m’a de nouveau offert le pas qui nous avait porté tout l’hiver dernier. Nous avons avalé 20 kilomètres ! Et croisé, vaches, vélos, chevaux, deux quads … sans que jamais rien ne l’émeuve. Il fallait le voir pour le croire. Beauty, 5 ans et demi, première véritable balade en solo et un comportement purement exemplaire. A croire que pour elle encore plus que pour moi, la route c’est la vie.

Je nous ai offert une petite ligne de galop sur le chemin du retour. Je pense que s’il y a un truc (si ce n’est le truc) que j’ai le plus fantasmé dans ma vie, c’est bien une petite pointe en solitaire avec le cheval qui serait le mien ! Un court instant, j’ai vu toute ma carrière équestre défiler. De mes premières heures à shetland à mes premiers obstacles, les boules à la gorge alors que j’étais tétanisée sur un cheval en feu, le désespoir de devoir quitter tour à tour tous les chevaux qui ont compté pour moi …

Ce 20 octobre-ci, je signe un nouveau contrat de travail, un CDI cette fois-ci. La fin d’un drôle de voyage et le début d’un nouveau …

[i]Avec le soleil et le vent
Avec la pluie et le beau temps
On vivra bien contents
Mon cheval ma Touraine et moi[/i]


Édité par tikva le 20-10-2020 à 10h33



Marj1981

Membre VIP
   

Trust : 72  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5967
1 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 20/10/2020 à 10h19

Et bien que d'aventures!
Mais tu t'es battue, bravo!

Et pour ses problèmes respiratoires, ça donne quoi? Tu as un diagnostique plus précis?

Ludivine1990

Apprenti
  

Trust : 4  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 219
0 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 20/10/2020 à 11h07

encore un beau récit ! merci de partager ces nouvelles ! Je trouve qu'elle a changé elle fait moins "bébé" . Je te souhaite bon courage pour les soucis respiratoires, c'est une pathologie où on psychote beaucoup au moindre signe, c'est un peu usant pour nous aussi...

et bravo pour ton CDI !!

Mooxis

Membre VIP
  

Trust : 749  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4890
1 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 20/10/2020 à 11h24

Contente de te lire par ici, nos chevaux ne sont jamais là par hasard... C'est fort à lire qu'elle t'a sauvé et tu le lui rends très bien à ta choupette, on vous souhaite encore plein de belles choses à vivre

Tikva

Maître
    

Trust : 760  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1097
0 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 26/10/2020 à 09h10

Merci tous le monde, vos messages vont droit dans mon petit coeur ahah

Ses problèmes respiratoires ... Elle a eu des tests allergo cet été qui sont revenus positifs sur quasiment tous les éléments étudiés. Elle va avoir un protocole de désensibilisation dans les semaines à venir mais je ne me berce pas d'illusions, la véto a été très claire : les résultats sont aléatoires et pas forcément durables.

Nous avions initialement attribué ce problème au foin à volonté à la Galopade, donc la tête toute la journée enfoncée dans le round, ainsi qu'à la poussière des bois et des carrières qui étaient peu (pas) arrosées. Sauf que nous sommes désormais en hiver dans des installations tops, et Beauty est toujours gênée ... Elle ne tousse plus mais elle mouche et on voit bien ses naseaux faire flap flap après un "effort". J'essaie de faire des pauses très régulières pour qu'elle puisse souffler entre deux exos. Il n'y a qu'en balade qu'il n'y a pas de soucis, sans doute parce que les mini 15-20 minutes de pas au début lui sont bénéfiques. Bref, on va continuer de surveiller ça ... J'ai les boules pour elle, je ne le cache pas.

Marj1981

Membre VIP
   

Trust : 72  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5967
0 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 26/10/2020 à 10h02

tikva
Et un lavage des bronches, alvéoles...

Edit: Je rejoute aussi, qu'un cheval qui mouche, c'est parfois mieux. C'est qu'elle élimine les saletés. Faut vraiment que ton véto te dise par rapport à ta louloute.

Y a même des vétos qui conseillent de l'effort. Mais c'est propre à la pathologie...

Édité par marj1981 le 26-10-2020 à 10h44



Kenova

Membre d'honneur

Trust : 925  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1253
0 j'aime    
Beauty la grande aventure !
Posté le 26/10/2020 à 10h24

Je suis navrée des mauvaises nouvelles mais ravie d'en avoir quand même ! J'espère que ça va se régler avec le temps et des installation adaptées. la vie de proprio n'est décidément pas un long fleuve tranquille !
Page(s) : 1 ... 90 91 92 93 94 95
Beauty la grande aventure !
 Répondre au sujet