Errements et doutes dans la recherche d'un cheval

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
2925 vues - 40 réponses - 2 j'aime - 13 abonnés

Elea2008

Expert
   

Trust : 214  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 534
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 30/11/2018 à 11h35

Bonjour,
Je viens partager ici mes doutes et mes difficultés car je suis un peu perdue.

Ancienne cavalière de dressage dans ma jeunesse, après des années d'interruption de l'équitation (20!) j'ai recommencé à monter il y a 3 ans suite à ma rencontre avec une super coach qui m'a redonné l'envie et le plaisir. Au début c'était juste pour du loisir, et puis je me suis prise au jeu, j'ai recommencé à gratter un peu plus sérieusement, à monter plus souvent... j'ai pris un cheval en DP et suis un peu sortie en dressage avec...
En juin, le cheval que j'avais en DP a un petit pépin de santé; on le soigne, mais la propriétaire m'annonce qu'elle le passe en semi-retraite le temps que je trouve une solution, et qu'ensuite il ira au pré pour une retraite bien méritée.
Je décide donc d'acheter un cheval.

Je vis dans une région très très isolée, donc la recherche n'est pas évidente (très peu d'offres sur place, il faut se déplacer)
J'en parle à ma coach, et au début j'avoue que je comptais beaucoup sur elle... mais rien ne se présente. A ce moment là, je suis sur un gros challenge pro et pas trop disponible pour des déplacements, donc ma recherche est un peu mise de côté.
Début octobre, libérée de mes contraintes pro, je décide de me plonger à fond dans ma recherche. Je rediscute avec ma coach des critères indispensables étant donné mon profil de cavalière, j'augmente un peu le budget pour avoir plus de marge de manoeuvre, et je me jette dans ma recherche : sites d'annonce, groupes FB, contacts perso et bouche à oreille...
Pour éviter de perdre du temps et d'en faire perdre aux vendeurs, j'essaye d'être rigoureuse dans ma recherche et de ne retenir que les chevaux qui correspondent à mes critères. Je me retrouve avec 5 chevaux à voir et je fais le voyage, qui ne se passe pas comme prévu : l'un se vend la veille de ma visite, une propriétaire m'annonce qu'elle a changé d'avis et ne vend plus, un pète tellement en l'air dans tous les sens à la longe que je décide de ne pas l'essayer, un marchand me montre un cheval qui n'est pas celui dont il m'a envoyé les photos (véridique!!! il m'a pris pour une buse! Robe et taille très similaire, mais pas du tout le même morphologie ni le même état "je vous avais prévenu que le cheval avait perdu un peu d'état depuis les photos", m'a-t-il dit... oui bien sûr, sauf qu'il avait oublié le détail qui tue : le cheval avait aussi perdu une balzane au passage! bref) au final je n'en essaye qu'un, mignon mais pas un bon feeling. Avant de partir, le propriétaire du cheval qui s'est vendu avant mon arrivée me met en contact avec un confrère à lui qui a un cheval qui, pense-t-il, pourrait correspondre à ma recherche : plus jeune que ce que je voulais, mais je flashe sur les photos et je décide d'y aller quand même, frustrée par l'échec de mes autres démarches.
Là, gros coup de coeur sur le cheval, mais effectivement, il est un peu vert pour moi et d'un modèle un peu léger...
Je cogite beaucoup en rentrant et je décide que l'âge + le modèle + le prix (un peu plus élevé que ce que j'avais prévu) ce n'est pas raisonnable, et je renonce.
Je me retrouve donc au point zéro, et je repars dans mes recherches. Ma coach me trouve alors une jument qui correspond en tous points à ma recherche. Je vais l'essayer, ça se passe bien, elle est jolie, elle me correspond à 100%... je n'ai pas de vrai coup de coeur (en fait, je ne peux pas m'empêcher de penser au-jeune-dont-l'achat-n'est-pas-raisonnable et de faire la comparaison...) mais je me dis que c'est vraiment dommage de passer à côté d'une monture qui est parfaite pour moi à cause d'une chimère, donc je me lance. Sauf que l'avis du véto est tombé il y a une semaine et qu'il est très défavorable (je ne rentre pas les détails...). Je décide de laisser tomber.
Re-point zéro, et je ne peux pas m'empêcher de repenser à ma chimère... sur un coup de tête je rappelle le vendeur, mais ma chimère s'est envolée, le cheval a été vendu (logique, presqu'un mois après)
Depuis, je erre comme une âme en peine sur les réseau, et je suis pleine de doute.
ça fait deux mois que je ne pense qu'à ça, que je passe chaque minute de mon temps libre sur le net pour éplucher les annonces et je n'ai eu quasiment aucun contact positif.
Finalement, j'ai vu un cheval sur lequel j'ai flashé, mais avec lequel j'aurais sûrement eu des problème si j'avais cédé à mon coup de coeur (trop vert pour moi, je n'ai pas l'expérience nécessaire et j'aurais sûrement été dépassée assez vite)
Une jument qui correspondait à mes "besoins" mais pour laquelle je n'ai pas vibré.
Et c'est tout, malgré des recherches intensives.
Chaque fois que je vois passer une annonce ou que j'entends parler d'un cheval qui pourrait correspondre à mes critères, il y a quelque chose qui ne va pas, qui coince...
Est-ce que c'est moi qui suis trop exigeante et pas réaliste?
Est-ce que je ne suis pas réellement prête à avoir un nouveau cheval?
Quand j'étais jeune, je me posais moins de questions : j'ai eu plusieurs chevaux que j'ai achetés, montés en concours et revendus pour différentes raisons sans que ça me pose de problème...
Aujourd'hui, je n'imagine pas vendre mon cheval : si j'en achète un j'en prends la responsabilité et je l'assume jusqu'au bout. D'autant plus que c'est un achat familial et que ma fille serait déchirée, si un loulou rentre dans nos vies et qu'on le vende quelques temps plus tard.
Du coup c'est un engagement lourd de conséquences et j'ai besoin d'être sûre de moi.
Mais en même temps, je suis à pied depuis un mois (ma DP a rejoint ses copains au pré définitivement), frustrée, impatiente, et mécontente de moi.
Combien avez-vous mis de temps à trouver THE cheval?
Est-ce normal d'avoir autant de mal à trouver un cheval dans mes critères?
Est-ce que je dois privilégier la raison ou le coup de coeur?
Bref, je suis paumée...
Si vous avez le courage de me lire jusqu'au bout, et que vous avez envie de partager vos expérience, ça me ferait peut-être du bien de vous lire (même si c'est pour prendre un CPAC... c'est peut-être de ça dont j'ai besoin...)
Merci.

Belledencouget

Initié
 

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 175
0 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 05/12/2018 à 16h23

Perso je dirais quand même qu'il faut écouter son cœoeur (mais attention, pas d'achat irraisonnable non plus)

J'ai mis plusieurs mois à trouver ma jument (avec bien souvent des coups de cœoeur pas raisonnable ...) qui est l'exacte opposée de mes critères ..... (hormis la taille car vu que je suis très grande je suis restreinte dans mes recherches)

Eh bien je ne l'ai jamais regrettée (Bon ok ça fait qu'un an 1/2 mais quand même )

Par contre quand je suis allée la voir la 1ere fois je l'ai trouvée moche (Maigre avec un aspect sals) mal dressée (totalement irrespectueuse mais surtout dangereuse) une pisseuse (elle s’arrêter tout les mètres pour le Pipi chaleur.... allait sentir les chevaux puis les repoussait en hennissant et tapant de l’'antérieur)

Donc on peut pas dire que j'ai eu le coup de cœoeur mais il y avait du Feeling ... En plus le prix était attractif, elle avait une morphologie avec du potentiel et malgré tout ce que je voyais mon instinct me disais que ça pouvait fonctionner


Eh bien maintenant elle est magnifique, douce câline très respectueuse et absolument pas une pisseuse (elle ne s’arrête jamais pour faire le pipi et s'entend bien avec tout le monde ) je comprend mieux le feeling qui est passé entre nous

juste pour infos voici ce que je cherchais :

Hongre ou entier
13/15 ans
Passe-partout
connaissant toutes les bases de dressage
de préférence alezan (mais pas de Bai car j'aime pas trop)
Minimum 1m70
budget environs 3000€
Bref un cheval avec lequel je pouvais m'amuser de suite, idéal pour me remettre à cheval après une pose de 2ans

et au final j'ai pris

Une jument
6 ans
Trotteur réformé
Tout juste débourré à la monte anglaise mais ne sait pas galoper sous la selle (et n'osait même pas galoper dans son pré d’´ailleurs)
Traumatisée par l'homme
En très mauvais état physique et mental...
Une Bai...
1m75
Son prix :900€


Mais au final je me suis rendu compte que l'on a le même caractère... et chacune de nous fais des compromis pour l'autre et l'on s'entend à merveille avec une complicité bien visible


Toujours écouter son cœoeur et attendre the opportunité

Édité par belledencouget le 05-12-2018 à 18h31



Lerya

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
2 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 05/12/2018 à 17h45


maev-ghost a écrit le 30/11/2018 à 18h18:
Quand on cherche à acheter, il faut pour moi ne pas chercher le cheval parfait.

Sur n'importe quel cheval que tu essaieras, il y aura toujours quelque chose qui n'ira pas. Et c'est valable pour tous.
Alors bien entendu, oui il y'a des chevaux où certains éléments, leur profil est rédhibitoire mais ne te ferme pas à l'âge par exemple ou un trait de caractère qui sera surmontable.

Quand j'ai acheté, j'ai essayé 4 juments. Je recherchais une jument de sport entre 5 et 9 ans, verte dans le boulot dans le sens qui n'a pas enquillé 3 saisons de concours mais qui a tout de même des bases (au moins quelques tours).

Ma bête que j'ai acheté avait 7 ans à l'époque, de bonnes bases mais réellement 6 mois de boulot et archi tendue dans sa tête. Elle a pété en l'air durant l'essai pour une bêtise et m'a révélé son côté sans cerveau.
Mais à côté de ça, j'ai été très bien de suite dessus, la trouvait très jolie avec de gros moyens donc perspectives d'avenir.
Son mental aurait pu me rebuter mais j'ai décidé de la prendre.
Alors oui certains jours c'est pas simple et je me dis que son mental me complique bien la vie comparé si j'avais acheté un autre.
Mais j'ai de bons côtes également et du coup je me vis bien (bon pas tous les jours).

Et si j'en avais pris un autre, pareil j'aurais été obligé de composer avec un trait de caractère, une spécificité physique...etc...

Donc zen, si un te plaît, il aura toujours un petit défaut, mais tu pourras composer avec sans soucis


maev-ghost Je suis totalement d'accord avec cette idée, à chaque fois que je lis (j'interviens peu) des sujets sur des recherches de chevaux, je suis étonnée par la précision et l'intransigeance des critères que je trouve décalée lorsqu'on parle d'êtres vivants.

Quand on rencontre une personne, ami(e) ou plus, on accepte que la personne a et aura des défauts, c'est comme ça, mais le feeling l'emporte :) Les chevaux sont des compagnons avant d'être des potentiels animaux de concours (pour la plupart des particuliers), donc la logique est un peu la même...

Nous ne sommes nous-mêmes pas parfaits, alors exiger des chevaux de correspondre à 100% à une liste de critères donnés, c'est illusoire. D'ailleurs la plupart des messages disent qu'ils ont acheté un cheval différent de leur idée de départ...

Alors bien sûr qu'il faut forcément des critères, on va pas aller essayer des shetlands si on est adulte et qu'on fait 1m85, mais si la plupart des gens disent qu'ils ont acheté un cheval très différent de leurs critères de départ, c'est bien que le feeling a une place plus importante :)

Édité par lerya le 05-12-2018 à 17h46



Elea2008

Expert
   

Trust : 214  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 534
4 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 05/12/2018 à 22h04

Je vous rassure, je ne cherche pas le cheval parfait, avec zéro défaut!
Mes "critères" sont simplement des critères de bon sens, pour me permettre de trouver une compagnon qui corresponde à mes capacités, à ma morphologie - pour nous éviter à tous les deux de souffrir - et à ce que j'ai envie de faire...
Je pense quand même qu'avoir des critères réalistes, ça évite biens des déconvenues et de déboires aux cavaliers comme aux chevaux. J'ai vu (et je pense qu'on a tous croisé un jour ou l'autre ce genre d'histoire dans nos clubs) des cavaliers acheter un cheval sur un coup de tête ou un coup de coeur, et que celui-ci corresponde tellement peu à leurs compétences, à leurs besoins ou à leurs envies que la relation a fini par se détériorer de manière irréversible.
Pour reprendre ta métaphore lerya c'est exactement comme en amitié : bien sûr on accepte nos amis avec leurs qualités et leurs défauts... mais on ne devient pas amis avec tous les gens qu'on croise. Qu'on le veuille ou non, au moins inconsciemment, on a des "critères" (qu'on ne formule pas de cette manière là bien sûr), mais on va vers les gens qui ont des goûts, des valeurs qui nous attirent, avec lesquels on partage certaines choses.

Sinon, pour l'anecdote et pour vous donner des nouvelles de ma recherche : il y a quelques jours je suis allée essayer un cheval sur les recommandations d'une connaissance, cheval que j'avais croisé (et apprécié) une ou deux fois sur des terrains de concours. Quand j'arrive, sa cavalière (une grande ado de 16-17 ans) va le chercher dans son pré et le ramène en pleurs... au bout de quelques minutes, j'ai compris que j'étais au coeur d'un vrai psychodrame famililal : les parents - qui étaient présents - veulent vendre le cheval pour punir la gamine de ses mauvais résultats scolaires. Elle l'a eu à 3 ans, a participé à son débourrage et ils se sont mutuellement tout appris pendant 5 ans, pour elle c'est comme si on lui arrachait un morceau du coeur. Ils n'arrêtaient pas de la houspiller : "arrête ton cirque! On t'avait prévenue, tu l'as bien cherché! ça suffit maintenant, tu ne vois pas que tu déranges la dame avec tes lamentations..." et la gamine tremblait d'émotion et de rage contenue, c'était terrible. Je suis mère et belle-mère de 5 ados alors je sais à quel point c'est parfois difficile avec eux, et je ne me permet pas de juger de la décision de ces gens... mais par contre, pour moi, c'était juste impossible de participer à ça. Je n'aurais jamais eu le coeur d'être celle qui vient prendre la longe des mains de la gamine pour mettre le cheval dans mon van. Je me suis excusé et j'ai écourté l'essai, je serai bien incapable de dire si le cheval aurait pu me plaire, je n'avais qu'une envie, partir de là...
Donc voilà un nouveau critère qui vient se rajouter à ma liste déjà trop exigeante : un vendeur qui veuille bien laisser partir le cheval

Crinsdorphee31

Membre ELITE Or
  

Trust : 833  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10804
5 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 05/12/2018 à 22h51

Mon dieu que certains parents peuvent être cons ! Pauvre gamine, on est pas toujours maître de ses résultats scolaires, on est plus au 20e siècle quand même ! (ça me fout les boules ce genre de réaction, désolée pour le HS)

Shiho

Expert
   

Trust : 50  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 747
0 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 05/12/2018 à 23h38

Sans connaître la situation (notamment financière), impossible de juger, mais j’aurais aussi été super mal à l’aise.

J’ai connu un cavalier (un vrai c*n, y compris avec son cheval), à qui ses parents payaient et passaient tout, jusqu’à la rupture. Ses parents n’allaient jamais au bout de leurs menaces, il n’y croyait pas, ça lui a fait bizarre quand ils n’ont pas cédé...
J’espère quand même qu’elle arrivera à le garder et que ça s’apaisera chez elle

Quand j’ai envisagé le mien, je montais en écurie de course, soit 45 pur-sang sur place en permanence (et pas mal de turn-over). Il m’a fallu plusieurs mois avant de me décider et de dire que j’étais intéressée par l’un d’eux, à la fin de sa carrière. Ça faisait plus d’un an que je le montais régulièrement. Si on m’avait dit à son arrivée que je le choisirai, je n’y aurai pas cru La complicité s’est créée progressivement. C’est dur de choisir son compagnon pour les 20 prochaines années, bon courage pour ta recherche !

Flora51

Expert
   

Trust : 392  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 613
2 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 18/01/2019 à 16h25

Salut elea2008

Je vois seulement ton post, j'espère que tu es toujours dans le coin pour y lire ma réponse.

Je n'ai pas grand conseil à te donner, mais je veux que tu saches bien une chose : tu n'es pas seule dans ce cas

Je suis également dans la même situation. J'ai validé le projet d'achat en septembre 2017 et ai fait des essais jusqu'en juillet 2018 (j'ai fait 12 essais !!!). Je fais une pause depuis ce jour car non seulement j'ai su que j'allais devoir déménager, mais c'était aussi devenu désagréable et je n'y prenais plus aucun plaisir, allant de déceptions en déceptions, pour des raisons différentes des tiennes mais tout aussi variées. Je me suis rendu compte que je n'y prenais plus aucun plaisir et que rien ne justifiait que la réalisation d'un rêve attendu depuis 20 ans ne devienne un calvaire. Je pense reprendre au printemps.

Mes essais, les témoignages lus de manière très analytique et mes réflexions depuis plus d'un an m'ont tout de même appris quelque chose d'essentiel lorsque qu'on a un projet comme le tiens (que je différencie d'un projet 90-100% compet pour lequel la recherche est différente) : quand tu as un feeling fort avec le cheval, quand tu as ce petit truc qui va faire que tu auras beaucoup d'amour pour lui, tu pourras tout obtenir avec lui. Absolument tout. L'amour fait tout. Quand tu aimes, tu fais forcément bien, forcément au mieux pour le cheval, peu importe que celui-ci soit plus jeune, peu importe que celui-ci n'ait pas la couleur espérée.

Cette réflexion, et je tiens à le souligner fortement, se lit aussi dans l'autre sens : quand tu n'as PAS le feeling, le cheval peut avoir tout ce que tu avais coché sur le papier, les chances que ça se passe bien par la suite sont extrêmement amoindries. L'équitation et le rapport au cheval sont un monde de feeling. On arrive toujours mieux à communiquer avec eux avec notre ressenti. On peut lire autant de livres que l'on veut, le ressenti sera toujours le meilleur enseignant. Et ça, si tu n'as pas ce petit truc avec le cheval, alors tout se fera avec la tête, intellectuellement, comme dans les livres et je dirais presque, même si le terme est abusif.... comme avec une machine.

Pour exemple, j'ai essayé un cheval qui non seulement correspondait à 3000% à mes critères (pourtant hyper nombreux et restrictifs moi aussi !! je te dis qu'on se ressemble :) ), mais en plus il avait des bonus totalement inespérés. Le cheval plus que parfait sur le papier, au sens strict ! Mais j'ai pas accroché avec lui. Il a pas réussi à me sortir un seul sourire de mes deux après-midis passés avec lui. Tu sais, ce sourire non contrôlé et un peu gaga. J'ai eu du mal à dire non. J'en avais essayé 10 avant lui et mesurais le côté incroyable du truc, d'avoir réussi à trouver un cheval qui correspondait à mes critères et bien au-delà encore. T'imagines le truc ! C'est pour ça que j'y suis retournée. J'ai demandé notamment la deuxième fois à passer une heure à pied avec lui. Je l'ai baladé en main, suis passé près d'une route qui faisait un peu peur à gros bébé. J'ai pris un certain plaisir à le désensibiliser à cette route, j'ai été impressionnée par sa faculté rapide d'apprentissage. Mais tout ça, c'était dans le cerveau. Le coeur lui... il s'en fichait un peu. Je n'avais pas ce "sentiment de fierté", ou ce sentiment maternel de le rassurer que j'aurais certainement senti avec un "coup de coeur" (et qui est possible contrairement à ce que certains peuvent dire, 20 ans d'équitation sans être propriétaire, c'est autant d'années à ne faire que monter des nouveaux chevaux tous les 2 mois, donc un paquet d'exemples de références pour savoir que oui, même la première fois, on peut avoir du feeling !). Sous la selle il était extraordinaire, impressionnant sur bien des points, agréable. Mais pareil, le coeur n'a pas parlé.

Résultat : c'était il y a 8 mois et non seulement dès le lendemain je n'y pensais déjà plus, mais aujourd'hui je me fiche complètement de ce dadou et c'est à peine si je m'en souvenais encore ! A contrario total, je n'arrive pas à m'enlever de la tête un poney essayé qui était hors de mes espérances sur bien des points, qui avait un galop hyper inconfortable, était trop petit et avait été monté complètement à l'envers. Je ne l'ai pas pris pour une raison vétérinaire incontestable, mais clairement, je sais qu'avec lui je serais allée au bout du monde tellement "je l'aimais". J'aurais eu tellement d'affect pour lui que je l'aurais écouté comme jamais et aurais forcément fait les bons choix, aurait forcément vécu de magnifiques choses avec lui. On peut d'ailleurs noter qu'après son essai avec lui, j'avais une vision très claire des prochaines séances s'il venait chez moi, et pourtant rien à voir avec l'espéré ! je voulais surtout pas un bébé qui savait rien faire, là il y avait tout à refaire tellement il avait été monté "cso cso cso cso", mais j'étais hyper emballée par le travail qui nous attendait et y avais une vision très nette. Le petit bai "parfait sur le papier", en revanche, aucune vision à j+1 avec lui, et aucun intérêt pour la chose !

J'ai un autre exemple qui m'a marquée : il y a 2 ans, je montais en club et on m'avait attribué une ponette que je ne connaissais pas. Déjà, j'ia horreur des femelles, ça partait mal. J'arrive dans le box, elle est, à mes yeus "dé-geu-lasse". Une morpho à faire palir Picasso et une robe pie-gris délavé qui fait franchement pas rêver. Je rentre, je me fais bouffer, la miss argneuse comme tout. Je vois les 18€ du su-per cours qui m'attend s'envoler par ma fenêtre. Arrivée dans la carrière, contre toute attente... c'est la révélation : un feeling "à cheval" de ta-ré avec la ponette. Un truc, une sensation comme on ne peut le vivre que sur 2 ou 3 chevaux dans une vie. Un truc qui nous rend "seules contre le reste du monde". Je me souviens de la séance dans les moindres détails ! En plus la séance faisait pas rêver non plus, un espèce d'exercice "au plot 1 vous partez au pas, au plot 2 au galop, au plot 3 vous vous arrêtez". Et pourtant, à chaque transition je me suis é-cla-tée. J'étais diiingue de son caractère, qui était assez particulier, dingue du dialogue entre nous à chaque transitiion. Elle avait un truc. Je te parlais tout à l'heure du sourire, imagine toi que là il était jusqu'à mes oreilles du début à la fin de la séance. Mon parfait penchant équin. Je suis descendue de la ponette, j'éprouvais une telle sensation à l'intérieur de moi, tellement d'amour, que même elle qui avait visiblement l'habitude de mordre ne le faisait même plus. Comment veux-tu qu'elle le fasse ? J'étais d'une telle douceur avec elle, mon corps lui disait tellement tout le bien que je lui voulais que la ponette y était réceptive, et j'avais tellement de respect pour elle que je faisais au possible attention à ne pas la déranger, j'avais une écoute de ses réactions décuplée par rapport à l'ordinaire.

Je ne pourrai jamais te dire qu'il faut enlever tes critères. Vu le nombre que j'ai, j'en ai au moins autant que toi !! Par contre garde ça en tête. Si un cheval t'attire "intérieurement" mais n'est pas dans tes critères, ton coeur sera toujours à mettre en priorité par rapport à ton cerveau (tant que c'est pas irraisonné on s'entend bien). Toujours. Ouvre le ce coeur, et s'il te dit que tu veux essayer celui-ci, ou même l'acheter, le choix sera bon. Car tu feras ce qu'il faut ensuite. Et à l'inverse, si le coeur ne parle pas, n'achète pas. Tu n'arriveras jamais à convaincre ton cerveau d'avoir fait le bon choix si le coeur n'a pas participé à celui-ci. Si ton cheval est mis en retraite prématurément à 10 ans, je te laisse imaginer le calvaire que ce sera si le feeling n'était pas là. A contrario, quand tu as une relation de coeur avec un cheval, même arrêté physiquement la relation, elle, ne s'arrêtera jamais. :)

Édité par flora51 le 18-01-2019 à 16h36



Lutin01

Membre VIP
  

Trust : 626  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4639
1 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 18/01/2019 à 18h58

flora51 Je plussoie x10 000 ton témoignage !!! Et pourtant je viens seulement de m'en apercevoir !

elea2008 Moi aussi j'aimerais me lancer dans des recherches pour mon 1er cheval ( pour l'instant je n'ose pas ), j'avais même un peu commencé il y a quelques mois.

Ca a démarré sur un coup de tête: petit cheval hors budget, 5 ans ( je ne veux pas de jeunes ) mais alors à tomber sur les photos et surtout à 40 km de chez moi ! Je suis allée l'essayer, il était magnifique physiquement, gaulé comme pas possible, très gentil, d'une zénitude absolue, avec du taf à faire dessus mais déjà un peu calé sur le plat et l'obstacle. On a été faire un tour rapide dehors pour voir, rien à redire, quelques réactions gentilles qu'aurait eu n'importe quel cheval ( chien dans les jambes etc). Donc en soit, tout pour lui. Mais pas de petit truc.

Du coup après, j'en ai cherché un deuxième pour pouvoir comparer. Je suis tombée sur l'annonce d'une jument de 11 ans qui sur papier, correspondait totalement à ma recherche : connait son taf, peut aller sur du 105 ( je ne cherchais pas plus), sympa, pas trop grande ( j'suis petite ) à vendre car pas rentable comme jument d'1m60 dans un poney club familial. J'ai fait 2 essais: le premier où les proprios m'ont fait enchaîner 2 sauts à une hauteur que je n'aurai pas sauté si j'avais été mal à l'aise dessus. La jument gère ses foulées, on sent le boulot c'était ultra sympa ! La 2èm fois, on est parti sur une grosse balade, sous un cagnard pas possible et envahi de taons presque tout le long ( j'avais des piqûres de partout ! ) : jument au top, peur de rien, on est allé aux 3 allures et vu l'infestation d'insectes, elle a été rudement cool bien qu'agacée. Parfaite pour mes objectifs ( loisir polyvalent + qlq compét pour le plaisir en épreuves clubs ) mais .... pas spécialement de coup de coeur ! Gentille, chouette à monter mais c'est tout. Mais à ce moment là, je me disais que vu comment je m'étais faite plaisir à l'obstacle, le feeling serait envisageable et surement pas bien long à venir !

J'en ai essayé un autre qui avait l'air sympa bien que jeune : 5 ans, poney hors taille travaillé et déjà sorti sur un CCE ( mon rêve de pouvoir en faire ). Pas eu le feeling du tout ! Rien à lui reprocher mais non.

Bon les choses ont fait qu'ensuite j'ai décidé de stopper là et d'attendre des jours meilleurs.
Et j'ai pris une DP ! Un PS de 10 ans, gaulé comme un PS (moche) et super grand pour moi. Quand je l'ai essayé, je l'ai trouvé extra ! Super bien dressé, on a passé des galops-pas, il venait céder alors que j'ai toujours eu du mal à capter le truc, j'ai sauté un bon 85 sans me poser de questions ... Dilemme ! Soit je le prenais lui et j'étais sûre de progresser techniquement, soit je me tentais une saison de hunter à visée championnat avec mon petit cheval de club pas doué et complètement barge en hiver ( mais que je kiffais bien quand même ).
Là encore, je me suis dit => si monté tu te fais plaisir, le feeling viendra ! J'ai choisi l'objectif progression et donc pris le PS.

A cette heure-ci, je sais que ma DP ne durera pas éternellement. Certes, le cheval m'apprend beaucoup de choses, il y a déjà pas mal de points sur lesquels j'ai évolué. Mais à dire vrai, bah j'ai toujours pas ce feeling, ce petit truc qui me donne envie d'aller m'en occuper comme si c'était le mien. Régulièrement, mon petit cheval de club me trotte dans la tête, même s'il m'a encore foutu par terre de la plus belle des façons il y a 15 jours. C'est con parce que mon zouave de club ne pourra pas m'emmener très loin, il est super limité dans ses capacités, c'est plus un cheval de balade qu'autre chose. Mais j'adorerais venir m'en occuper, le papouiller, le faire bosser à pied etc J'ai pour lui, un attachement que je n'ai pas pour ma DP, même s'il est sympa, même s'il est chouette à monter.

Alors moi qui pensais que le feeling pouvait s'installer avec le temps, aujourd'hui j'ai révisé mon opinion. Il faut quand même un petit truc en plus dès le départ.

Elea2008

Expert
   

Trust : 214  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 534
9 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 18/01/2019 à 20h55

flora51 et lutin01
Merci beaucoup pour vos témoignages!

Je suppose que je suis d'accord avec vous, puisque je suis en train d'acheter un cheval qui est assez éloigné de mes critères de départ (auxquels je m'étais promis de ne pas déroger... no coment ) mais pour lequel j'ai eu un gros gros coup de coeur.

Avant mon dernier déplacement, j'ai passé une annonce sur plusieurs groupes FB de vente/achat de chevaux. J'ai eu pas mal de réponse, et pour faire un premier tri j'ai éliminé systématiquement les réponses qui ne correspondaient pas aux critères demandés.
Je ne sais pas pourquoi j'ai conservé celle là et j'ai appelé... (prémonition? je n'avais même pas vu sa photo à ce moment là...j'avais juste une réponse de la vendeuse qui me disait qu'elle avait un lusi de 6 ans, 1m66, qui irait bien : je ne voulais pas de lusi (trop de sang pour moi), et je voulais un PETIT cheval (1m60 maxi)... mais j'ai appelé quand même )

Au téléphone, j'ai eu un super feeling avec la propriétaire, et ce qu'elle me disait du cheval me plaisait bien... mais en plus des différents critères qui ne correspondaient pas, il était vraiment hors secteur et ça faisait trop loin. J'ai donc dit à la vendeuse que je ne pensais pas pouvoir venir le voir car trop loin. Comme elle a du sentir mon hésitation, elle m'a quand même envoyé quelques photos et là... je crois que j'étais cuite

Mais je suis restée raisonnable, j'ai pris plein d'autres contacts et organisé ma tournée sans l'inclure.
Je partais avec mon conjoint, qui n'est pas cavalier et donc pour joindre l'utile à l'agréable (et lui faire un peu passer le temps, parce que je me disais que voir des chevaux du matin au soir, il allait en avoir marre), on avait prévu d'en profiter pour rendre visite à des amis. Il se trouve que ces amis passaient le réveillon du 31 à Toulouse et nous ont proposé de nous joindre à eux (alors que nous n'avions pas du tout prévu d'aller là bas au départ)... et il se trouve que le cheval était à 25 mn de Toulouse... vous croyez au hasard, vous???
Donc bon, à ce moment là de mes cogitations je me dis : il est trop grand, trop vert, trop de sang, ça le fera pas, mais puisque je suis sur place autant aller jeter un coup d'oeil, ça me fera un point de comparaison avec les autres.

Donc le 31, je vais "jeter un coup d'oeil" et ça se confirme, il est trop grand, il est beaucoup trop inconfortable pour mes vieux os et me secoue comme un prunier, il reste poli mais distant (genre : "je ne vous connais pas madame") et en plus il n'est même pas très beau (je veux dire, il est mignon mais pas le genre de cheval qui fait un effet "waouh!"...) mais par contre, je ne sais pas pourquoi, je me sens 100% en confiance dessus. Et je me sens attirée par lui, j'ai très envie de faire sa connaissance et qu'il m'accorde sa confiance.
Mais comme je suis fermement décidée à rester une fille RAI-SON-NA-BLE, je repars en disant à mon conjoint qu'il ne correspond pas à ma recherche, qu'il est de toute façon trop compliqué pour moi, que ça le fera pas, et je passe à autre chose.

C'était un des premiers que j'ai vu, donc après lui j'en essaye encore une dizaine. Plusieurs sont pas mal du tout, dont un qui rentre pile-poil dans TOUS mes critère (ça vous rappelle quelque chose?...), il est joli, gentil, bien fait et bien mis, je m'éclate pendant tout l'essai et j'ai de super sensations, bref je le mets en numéro un sur ma liste, mais j'en ai plusieurs autres derrières qui sont pas mal aussi.

On rentre, j'en parle à ma coach, je lui montre photos et vidéos de ceux que j'ai retenus, elle confirme que n°1 a l'air de bien me correspondre et qu'il lui plaît, on discute de quelques autres, dont un n°2 qu'on aime bien également... et puis en faisant défiler les images de ceux que je n'ai pas retenus elle s'arrête sur mon cheval du 31 et dit : "tiens, celui-là, il a quelque chose" Je lui réponds "oui mais il est trop grand, un peu compliqué, et il est loin"... elle me dit "mouais, sur les photos, la taille, ça choque pas... enfin c'est toi qui vois" et ça s'arrête là, on reste a priori sur l'idée de n°1 ou n°2.

Pourtant, il y a quelque chose qui cloche. Je ne sais pas quoi, mais je ne me sens pas aussi impatiente que je devrais l'être, je tergiverse, j'hésite. Je décide alors de me laisser quelques jours pour souffler et décompresser avant d'enclencher la suite (reprendre contact avec les proprios, éventuellement programmer un deuxième essai, me renseigner pour la visite véto)... quelque jours plus tard donc, mon conjoint me demande : "bon alors qu'est-ce que tu fais? Tu retournes voir n°1, n°2 ou les 2?"
Et là, c'est sorti tout seul, venu d'on ne sait où j'ai dit : "non, je veux retourner voir le cheval du 31"
L'air de rien, il ne m'était pas sorti de la tête depuis 10 jours, à nouvel essai je me disais pourtant "franchement, celui-là m'irait beaucoup mieux", mais j'avais comme un petit flottement, pas vraiment un pincement au coeur mais presque. Et des 50 mn de discussion avec ma coach, la seule chose que j'avais vraiment retenue c'était "ah, tiens, celui-là, il a quelque chose..."
J'étais toujours pleine de doutes, mais je voulais en avoir le coeur net et ne pas passer à côté de quelque chose que je regretterai.

J'ai donc rappelé les proprios, qui m'ont encouragé à revenir le voir en me mettant très à l'aise sur le fait que ça ne m'engageait à rien vis-à-vis d'eux. Ils m'ont très gentiment reçue, m'ont permis de passer beaucoup de temps avec le cheval, ont pris le temps de me faire travailler et de me donner les boutons, mais en me laissant aussi la liberté de faire les choses à ma sauce.
Et ça s'est confirmé : il est trop grand, inconfortable, compliqué, pas joli mais... c'est LUI. Je ne me l'explique toujours pas, mais je suis sûre de mon choix. Je veux passer du temps avec lui, apprendre à le connaître, qu'il apprenne à me connaître, je veux avoir la fierté de gagner sa confiance et je sais que ça prendra du temps, mais ça me va.
Clairement, je ne sortirai pas en concours avec demain matin (et après demain non plus), mais je m'en fous.
Je suis juste impatiente qu'il arrive et qu'on puisse commencer notre histoire

J'ai eu un super contact avec le véto... (au passage, merci à crinsdorphee31 pour la référence) et la visite véto est passée nickel (mais je suis tellement accro que j'avais même envisagé l'éventualité de passer outre une visite pas top)

Il a fallu organiser le transport, ça va prendre quelques jours donc je suis sur les charbons ardents, mais si tout va bien il sera ici le 30

Je suis partagée entre l'impatience, un peu de trouille quand même, l'excitation et l'incrédulité...
Mais bon, je suis surtout très heureuse et pleine de gratitude pour la chance qui m'est donné de vivre cette aventure. C'est un sacré cadeau de la vie quand même

Crinsdorphee31

Membre ELITE Or
  

Trust : 833  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10804
1 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 18/01/2019 à 23h00

Top si tout c'est bien passé !
Je connaissais bien le véto qui est parti enretraite, mais j'avais de bons échos des "jeunes"
Bon ben... y'apuka !!!

Cheval_nature

Expert
   

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 614
0 j'aime    
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
Posté le 20/01/2019 à 12h23

elea2008 ton message est très beau et émouvant :) heureuse pour toi !
Page(s) : 1 2 3
Errements et doutes dans la recherche d'un cheval
 Répondre au sujet