Histoire d?un frison avec sa débutante

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
3913 vues - 80 réponses - 5 j'aime - 24 abonnés

Evjujit

Initié
 

Trust : 124  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 61
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 09/02/2019 à 08h21

Bonjour à tous

Je vais vous relater mon expérience récente avec mon frison. Je dirais que c’est plutôt destiné aux personnes qui s’interrogent sur l’acquisition d’un tel cheval. C’est un long récit mais j‘ai mis des titres pour celles et ceux qui voudraient aller à l’essentiel ! L’objectif du récit est également de rendre tous ce que le forum m’a apporté en termes de conseils car je me suis beaucoup appuyée sur ces derniers pour faire mon choix.

J’ai 40 ans, 6 mois d’équitation et je viens d’acheter un frison de 8 ans, Kupido. Il est arrivé il y a 2 semaines et les choses se passent plutôt bien.

Beaucoup d’entre vous penseront que l’expérience est risquée du fait de mon faible niveau, faible connaissance des chevaux et du choix de la race qui ne fait pas l’unanimité. J’ai souvent lu que le frison n’est pas un cheval pour débutant. Mon expérience : oui et non, ca dépend... (désolée pour cette réponse de Normand!).

Après de nombreux essais de chevaux d’âge et de race différents, j’ai jeté mon dévolu sur ce gentil cheval parfaitement dressé (rassemblé, galop à faux, changement de pied...), ayant participé de nombreuses compétitions de dressage et même fait quelques spectacles comme celui d’Equitalyon par exemple.

J’ai choisi un élevage qui m’est apparu très sérieux dans lequel la gérante est en adoration pour ses animaux, qui interagit quotidiennement avec eux et en a fait des chevaux à la fois proches de l’homme et respectueux.

Pension
Pour la pension, j’ai choisi une pension box / travail. Je monte Kupido encadrée 3 à 4 fois par semaine, 1 à 2 fois seule et il est travaillé 2 fois par semaine par une pro pour ne pas perdre ses connaissances en dressage. Je le fait également travailler en longe et en liberté 2 fois par semaine. Et je passe environs 2h à 3h par jour avec lui pour le découvrir, observer son comportement, le gratouiller.

Évidemment on est en période de « lune de miel » (on « vit » ensemble depuis 15 jours) donc les choses peuvent encore évoluer beaucoup...

Avant l’arrivée de Kupido
Je suis allé faire un stage de 2 jours chez l’éleveuse pour prendre mes marques avec Kupido. J’ai été encadrée par une coach en développement personnel spécialisée dans la relation avec son cheval. Nous avons travaillé à pied, en longe, et monté. Beaucoup d’exercices de respiration, décontraction, de lâcher prise pour essayer de trouver une connexion avec ma monture. C’était, je trouve, une excellente approche basée principalement non sur la technique mais l’intuition. Vraiment intéressant et très utile pour développer la confiance.

L’arrivée de Kupido au centre équestre
Un voyage long de 5 heures, il descend tranquillement du camion, on le met dans son box pour qu’il mange et boive. Il est assez stressé et tourne dans son box (Il a toujours vécu en box à part les 4 derniers mois où il était au pré). On le laisse tranquille puis on le mets en liberté dans le grand manège pour qu’il se défoule. Il en profite bien. Il rentre au box et je lui fait un mega pansage avec massage et grattage comme il aime. Il devient beaucoup plus détendu, baisse son encolure, mâchouille tranquillement en posant sa grosse tête sur mon épaule. Je pense qu’il est rassuré.

Pour l’instant il est mis en liberté seul car on craint les coup de sabot intempestifs avec les autres chevaux. Mais il peut le voir ses congénères, les entendre et les sentir car les box sont tous à côtés les uns des autres et organisés autour d’un carré de telle sorte qu’ils se voient quasiment tous.

Kupido au box
Cheval très câlin, pot de colle. Il faut régulièrement lui faire faire un reculé avant d’entrer dans le box pour faire sa place. Sinon il se laisse très bien manipuler. Par contre, il devient vite capricieux si on lui donne des friandises, c’est à dire que quand la friandise est terminée, il donne des coups dans la porte. Donc pour l’instant, pas de friandise! J’ai quand même craqué et lui ai installé un likit suspendu dans son box...

Kupido en travail à pied en liberté
Il apprécie beaucoup ce type de travail. Il se cale à moi très vite et se synchronise à mes mouvements des le début du travail. Par exemple je marche 5 pas et je m’arrête, il suit et s’arrête juste avant de me toucher. Il est très attentif. On commence a apprendre le reculé. Je dois pour cela encore être au contact de son poitrail mais avec un ordre de la vois et mes pas en arrière, il recule de quelques pas.
Quand on dit que le frison est proche de l’homme, je pense que ce n’est pas une légende! Il aime vraiment le contact physique et les interactions, les caresses, les gratouilles, les félicitations.
Avec une chambrière, il commence à être bien à l’écoute de ma voix. Je n’arrive pas bien à réguler les allures par contre il passe pas trop mal les allures montantes et descendantes. Pour le galop c’est un peu difficile, il faut vraiment mettre de l’énergie dans la voix et la chambrière. Par contre pour repasser au trop ou au pas, aucun soucis avec un « Ohoo » descendant. L’arrêt est facile à obtenir.
Je trouve que ce travail est un bon exercice pour le travail monté car il s’habitue bien à ma voix et à mes demandes.

Kupido en travail en longe
La c’est un peu plus touchy. Il a tendance à revenir vers moi et j’ai encore du mal à l’envoyer loin de moi. Ca marche pas trop mal à main gauche mais à main droite je n’ai pas encore réussi. Mes encadrants me disent d’être très ferme la dessus et de ne pas hésiter à lui mettre un léger coup de stick lorsqu’il revient vers moi. Je vais essayer à la prochaine séance.

Enfin le travail monté du frison
Un grand moment!!
J’avais essayé plusieurs frisons donc j’avais une idée des allures relevées. Kupido ne fait pourtant pas partie des plus difficiles car il est assez souple.
Donc effectivement le trot est très dynamique. On peut dire que ça secoue. Et pour la première fois j’ai vraiment senti que l’équitation était un sport!!! Je suis essoufflée, les quadriceps en feu, les chevilles dans tous les sens... Évidemment je ne descends pas encore assez mes jambes, donc j’ai les étriers qui remontent au milieu du pied...
Au bout de quelques séances, je commence à me faire à son tro et je trouve ca même plutôt rigolo et agréable même si ca reste très sportif!
Le trot assis? Hum comment dire... next question...
Le galop quant à lui est beaucoup plus confortable mais ca va quand même drôlement vite ! En comparant avec les chevaux de club tout tranquilles, c’est pas la meme histoire. Le frison dépote. Je crois comprendre ce que disent les cavaliers expérimentés lorsqu’ils affirment que le frison n’est pas un cheval pour un débutant. Effectivement, il ne faut pas avoir peur car il déménage quand il se met à galoper, ca bouge pas mal et il faut s’accrocher tout en restant zen !
C’est un peu gênant quand on travaille en manège car le mur du fond arrive très très vite et on rattrape un peu trop rapidement les autres chevaux. Il a fait plusieurs fois les intérieurs pour passer devant les autres.. Il va falloir que j’apprenne à réguler sa vitesse au galop...
Alors pour m’aider a tenir dessus, j’ai pris, sur les conseils de l’éleveuse, une selle de dressage qui me permet de bien caler mon postérieur et mes jambes (avec des renforts devant chaque jambe). Mais attention aux courbatures et notamment les adducteurs et les hanches. Je découvre des muscles insoupçonnés!!!
En dehors de cela, il répond beaucoup à la voix, c’est donc une aide qui m’est conseillée d’adopter avec celle du reste du corps.
Le fait qu’il réponde bien à la voix est un énorme atout pour une débutante car cela donne de la clarté à des positions de jambes souvent approximatives.
Inconvénient : j’ai l’impression que je dois beaucoup le « porter » c’est à dire qu’il faut le stimuler pour qu’il maintienne les allures un peu rapides. L’avantage est qu’il revient très facilement dans une allure calme ce qui est rassurant pour la débutante que je suis.

Quant au caractère peureux ou pas
Et bien ca dépend. Il est dans un nouvel environnement donc il y est un peu sur le qui vive notamment lorsqu’il y a du vent qui fait bouger les panneaux du manège.
Exemple : hier, pas mal de vent et une nouvelle disposition des obstacles dans la carrière. Je le travaille seule, donc pas de copain pour le rassurer. Il a été paniqué par un obstacle type haie de 40cm avec des bouts de bois et des feuillages. Je l’avais en main tenu par les rênes. Il n’a pas aimé du tout et à cherché à fuir par tous les moyens. Il a fortement tiré sur les rênes pour partir au trot voire au galop. J’ai résisté et n’ai pas lâché les rênes meme si c’était moins une; J’ai hésité à le rentrer ou bien rester et lui faire comprendre qu’il n’y avait pas de danger. J’ai opté pour rester. Comme il est très sensible à la voix, je lui ai beaucoup parlé, gratouillé. Puis je lui ai fait faire plusieurs fois le tour de la carrière, moi à pied, en parlant plus fortement lorsqu’on passait devant les obstacles terrifiant pour capter son attention.
Après ces quelques tours, je suis monté, on a fait plusieurs tours au pas, sa tension à diminué. J’ai continué à le féliciter, à le flatter, à lui occuper l’esprit avec des cercles, des arrêts des changements de main.
Et puis un peu de trot. Il m’a fait deux écarts quand on est passé à côté des panneaux du manège au moment où ils claquaient à cause du vent. On est repassé plusieurs fois à côté pour lui montrer que le danger n’était pas si grave.
Enfin on est repassé au pas, et je l’ai laissé se rapprocher des terrifiantes haies, il a reniflé... et il a même tenté de goûter au feuillage. On a enfin pu trotter autour, il gardait un œil dessus mais il est passé sans faire d’écart.
Je n’ai pas tenté le galop, je me suis dit que c’était dejà pas mal d’autant que je ne maitrise pas encore super bien la direction à cette allure.
Donc on peut dire que le frison (en tout cas le mien) est un peu craintif mais de manière mesurée.
La pro qui le monte l’a emmené en balade, ils ont croisé une harde d’une vingtaine de sanglier et il n’a pas bougé.
Après je pense que la crainte dépend aussi de la confiance qu’il a en son cavalier et de celle que le cavalier à en lui meme et en sa monture. Pour ma part je ne pense pas être encore parfaitement rassurante pour lui.
Mais je suis convaincue que ca va venir avec le temps, j’ai vraiment bon espoir.

Voilà, je vous ai fait part de notre expérience. Si cela intéresse des personnes, je continuerai à vous relater nos aventures, nos difficultés, nos joies.

A bientôt

Lucie44300

Membre VIP
   

Trust : 551  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5668
7 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 10/02/2019 à 21h38

briser elle est adulte... On ne va pas lui cirer les pompes et lui mentir non plus. Tout le monde a été poli, juste franc. Si la franchise et le manque de "smiley" blessent à chaque fois il y a un gros souci.

On a tous pris des claques ici, on a tous du se remettre en question pour nos animaux.
C'est positif, ça fait avancer et s'améliorer.

Elle est capable de prendre du recul et d'étudier les solutions qui s'offrent à elle. Mais oui, il faut accepter que malgré le fait d'avoir fait de son mieux ce n'est pas forcément suffisant ou adapté. Elle peut y arriver si elle ne se ferme pas comme une huître à la première contrariété.

Briser

Apprenti
  

Trust : 173  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 348
3 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 10/02/2019 à 22h20

lucie44300 Je n'ai jamais dit que vous aviez été impoli, simplement je ne cesse de le dire : Vous ne connaissez pas entièrement sa situation. Soit, elle saura se remettre en question , quand il y en aura besoins ... En attendant, elle est encadrée . Je pense donc que c'est aux professionels qui l'encadrent de juger et jauger ce qu'ils pensent être le mieux pour Kupido.

Michiwa

Membre VIP
  

Trust : 122  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4993
3 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 10/02/2019 à 23h17

briser Si les professionnels font partie de la structure où se trouve le cheval, est-ce que ce qu'ils pensent n'est pas un peu biaisé ?

Solange27

Membre VIP

Trust : 930  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3532
2 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 13h19


briser a écrit le 10/02/2019 à 21h26:
@lucie44300 Enfin bon, il y a "façon" et "Façon" de s'exprimer...


Je ne sais pas si tu parles pour moi, mais je pense que j'aurais été plus délicate avec une personne de 12/18 ans, qui n'est pas forcément renseignée sur les besoins d'un cheval. Là, on a affaire à une adulte de 40 ans, et manifestement pas trop ouverte au dialogue et à la remise en question. C'est bien dommage (pour Kupido)

Khymette

Expert
   

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 495
15 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 16h26

evjujit Et surtout, bienvenue sur Cheval Annonce ! Ça se critique encore plus que dans un vrai centre équestre, c'est magique non ?

Mel312

Membre ELITE Or
  

Trust : 12  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10311
3 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 17h07

briser Tu confirmer ce que j'imaginer sur les condition du vie de Cupidon. Je trouve aussi que les filles ont eté tres dures avec sa proprio. Ceci sans avoir vu le cheval en question. Depuis notre ecran c'est facile de se faire de fausses idées.

J'ai eté pro pré á 100 7/7j. Helas j'ai remis cela en question il y a des années. Oui l'idéal serait que tout les chevaux soit dehors. Mais cela dans de bonnes conditions.
Je prefere nettement voir un cheval au box et sortis en paddock meme individuel (cependant avec d'autres chevaux á coté) et monté régulièrement; Qu'un cheval dans un pré avec 50cm ou plus de boue et monté une fois tout les 7 du mois.
Helas pour ne pas avoir de boue il faudrait des terrains immenses. Hors c'est rare et puis il faut avoué que si on monte son cheval beaucoup, aller le chercher dans de immense pré n'est pas des plus facile. Surtout si on a un boulot et ne peut en profiter que le soir a la nuit tombée.

La le cheval est en box avec sorties en paddock si j'ai compris. Vous trouvez qu'il bosse beaucoup mais d'un autre coté ce n'est pas plus mal afin qu'il bouge un peu et garde une bonne musculature. Et puis avec meme 2h par jours de boulot on est loin des horaires de certains chevaux de club ou lorsqu'ils etaient monté toute la journée autrefois.

Mel312

Membre ELITE Or
  

Trust : 12  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10311
2 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 17h09

evjujit Des photos de ton beau Cupidon afin si possible d’arrêter de faire jaser certaines personne. Histoire de montrer qu'il n'est pas si malheureux que cela.

Solange27

Membre VIP

Trust : 930  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3532
2 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 17h24


briser a écrit le 10/02/2019 à 22h20:
@lucie44300 Je n'ai jamais dit que vous aviez été impoli, simplement je ne cesse de le dire : Vous ne connaissez pas entièrement sa situation.

Et pourquoi on ne nous la dit pas, la situation ? ça nous permettrait de changer nos avis !
Si on ne nous dit pas que le cheval sort, c'est qu'il ne sort pas, c'est tout ! Moi, si à la suite d'un malentendu, on me reprochait de ne pas assez sortir mon cheval, je me précipiterais pour donner les détails de sa vie et je préciserais vite ses heures de sortie.


Soit, elle saura se remettre en question , quand il y en aura besoins ...

Quand il y en aura besoin = quand le cheval se mettra à tiquer / à faire des ulcères / à devenir ronchon voire rétif au travail... Autrement dit, quand l'auteure en aura besoin. Mais les besoins du cheval, ça....

En attendant, elle est encadrée . Je pense donc que c'est aux professionels qui l'encadrent de juger et jauger ce qu'ils pensent être le mieux pour Kupido.

Malheureusement, nous sommes bien placées ici pour savoir que de nombreux professionnels encadrent très bien le travail, mais se fichent souvent complètement des conditions de vie du cheval...

Briser

Apprenti
  

Trust : 173  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 348
3 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 18h18

solange27 Peut être que si vous aviez été un peu plus aimable, on vous aurait donné plus d'infos...

Ardennesacheval

Membre d'honneur
    

Trust : 97  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3072
3 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 20h34

Si les professionnels font partie de la structure où se trouve le cheval, est-ce que ce qu'ils pensent n'est pas un peu biaisé ?
apparemment les sorties paddock sont prévues, avec d'autres, mais au début le gérant préférait attendre un peu, que le cheval s'acclimate aux autres en les voyant et sentant à travers les barraux du box.

Michiwa

Membre VIP
  

Trust : 122  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4993
0 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 21h56

ardennesacheval Au début :
evjujit a écrit le 09/02/2019 à 09h37:
Malheureusement la pension ne dispose pas de pré.


Et maintenant qu'on a fait la réflexion il va sortir ? Les prés ont poussé dans la nuit ?

Evjujit

Initié
 

Trust : 124  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 61
11 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 23h30

J’entends bien toutes les remarques et conseils tant qu’ils restent bienveillants.

Je comprends bien qu’un cheval dans son environnement naturel ne peut que se sentir plus en harmonie avec ses besoins, statistiquement tout du moins, car beaucoup de personne ont des chevaux qui se sentent plus rassuré en box.

A l’heure actuelle je ne suis pas en mesure d’évaluer le bonheur et le bien être de Kupido car nous ne nous connaissons que depuis quelques jours. Les indices et les retour que j’ai obtenus semblent indiquer qu’il est équilibré.

Pour rassurer les personnes qui se sentent chargée d’une mission « bien être animal », oui je sors mon cheval tous les jours, oui il peut y avoir 1h de travail puis 1heure de promenade en main pour brouter ou autres. J’ai bien noté l’importance de la journée de repos et l’applique.

Quant à le sortir avec ses congénères, il y’ a des mesures de sécurité à prendre et cela se fera progressivement par le biais de paddocks attenants dès qu’ils seront accessibles. Puis une fois que l’on aura identifié les affinités, on le mettra plusieurs heures par jour au paddock avec ses compagnons.

Enfin pour finir, mon poste n’avait pas pour objectif de lancer un débat car si j’estime être loin de tout connaître, j’ai choisi un club équestre dans lequel les gérants sont tant de bon professionnels que des personnes extrêment attentives au bien être animal. Ils sont transparents et nous avons mis en place des planing de travail et de sortie. Tout est cadré. Tous les cavaliers du club me prodiguent également des conseils que je veille à suivre quand cela est possible.

En réalité mon poste avait pour but de partager mon expérience de débutante dans la monte d’un frison, question qui revient souvent dans les forum mais sans beaucoup de réponse. Et c’est la raison pour laquelle j’ai posté mon sujet dans la rubrique Race / frison.

Et je le répète, les discussions oui, les conseils bienveillants oui, les jugements de valeur et les propos dénigrants ou insultants non.

Je suggère donc aux personnes qui débattent sur ce post de la vie au pré vs au box fassent un sujet dans la rubrique Santé et soins. afin de ne pas être hors sujet.

Evjujit

Initié
 

Trust : 124  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 61
16 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 23h37

mel312
Voici mon « pauvre » cheval



Lunecyrano

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14
1 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 11/02/2019 à 23h57

Il est magnifique !

Evjujit

Initié
 

Trust : 124  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 61
8 j'aime    
Histoire d?un frison avec sa débutante
Posté le 12/02/2019 à 00h39

Allez j’ajoute un chapitre léger !

KUPIDO et le saut d’obstacle

Nous avons fait une promenade en longe dans la carrière et dans la forêt dans laquelle étaient disposés quelques obstacles.

Grosse frayeur! Il n’avait jamais travaillé en saut donc peut être jamais croisé d’obstacle !

J’ai donc décidé de continuer la promenade sur le parcours de PTV du club en le laissant brouter de temps à autres et en lui faisant découvrir différents obstacles. Je suis passé devant lui pour enjamber les trois troncs En guise d’obstacle, il n’a pas eu peur mais m’a suivie vraiment par gentillesse. La lourdeur de ses sabots accrochant le tronc d’arbre m’en a dit long sur son envie de sauter...

En revanche, passer sous une rubalise située à environ 1h60 du sol a été une réussite, un peu hésitant au début mais ravi d’avoir passé cette épreuve.

Reste à voir maintenant s’il cherche à passer sous les obstacles en reprise de saut...

Édité par evjujit le 12-02-2019 à 09h48



Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Histoire d?un frison avec sa débutante
 Répondre au sujet