Rétivité à la jambe : explications, solutions ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
3149 vues - 85 réponses - 1 j'aime - 17 abonnés

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 01/05/2019 à 15h27

Bonjour à tous,

J'ai un problème avec mon cheval. Pour faire court (version longue ci-dessous avec points clés en gras pour les plus téméraires...), il est devenu rétif à la jambe. Une trop forte pression le contracte et le bloque, il s'arrête avec les oreilles en arrière. Parfois ça marche après quelques exercices (quelqu'un devant à pieds, quelqu'un qui le prend en longe avec moi dessus, rejoindre des plots puis passer au pas...) et en partant d'une pression plus que minimale. Mais parfois c'est le drame et la moindre pression le fait se bloquer, si j'insiste il rue sur place et je préfère éviter de lui apprendre de plus fortes défenses... Nous sommes sortis 3 fois en extérieur (entraînement de cross, CCE puis CSO club 3) et il est exemplaire, aucune rétivité, saute très bien et est très réactif (malgré quelques coups de cul, surtout sur le CCE, aucun coup de cul le jour du CSO). En balade il est correct, en gros il suit le cheval de devant mais je suis capable de l'arrêter sans problème et rattraper le cheval de devant. Il ne veut pas passer en tête.
A pieds (longe et liberté) il ne savait rien faire, était irrespectueux et inattentif. Aujourd'hui, il est à l'écoute, cherche à comprendre, répond très bien à la voix et au langage du corps. En balade à pieds nickel aussi.

Merci beaucoup pour vos conseils et avis. Je précise que ça fait 1 bon mois que je me remets en cause à 100% et m'interroge sur absolument toute la gestion de mon cheval, donc je sais que je suis sûrement la cause du problème mais je cherche des solutions.

Merci :-)

C

---

Pour faire long :

Historique :

- cheval SF hongre, père BWP, castré à ses 4,5 ans (été 2018), acheté en fin septembre 2018, visite véto ok RAS sauf pointe d'arthrose dans les jarrets non évolutive d'après radios antérieures ;
- au départ, il était très sensible et réactif aux jambes. Je l'ai travaillé que 4 à 5 fois par semaine car jeune, surtout à pieds. J'ai fait du saut qu'une fois environ toutes les 2 ou 3 semaines. Il était monté dès le départ au moins une fois par ma coach de dressage puis c'est passé à 2 fois pour être sûre qu'il soit monté par un pro. Au fur et à mesure du temps, il est devenu rétif à la jambe (dès le mois de novembre) , notamment au moment de partir au galop, puis pour partir au trot, puis du pas. Je précise que je suis galop 5 mais niveau un peu plus élevé (j'ai arrêté de passer mes galops à 12 ans car je faisais que des CSO ponam et aujourd'hui que des clubs). Je n'ai monté ce cheval qu'en étant encadré en cours par ma coach et je suis également encadrée pour chaque séance à pieds avec un éthologue qui se déroule très bien. Donc en gros il faisait 2 fois à pieds avec moi, 1 fois en cours à cheval, et 2 fois avec ma coach de dressage à cheval, et du saut que rarement. Lors de séances de saut, il était plus du tout rétif et allait vers l'obstacle, il excelle en saut ;

- à pieds, il est passé d'un cheval inattentif et irrespectueux à un petit amour, à l'écoute, il progresse beaucoup et fait tout ce qu'on lui demande même s'il ne connaît pas ;

- à l'extérieur, en entraînement de cross, il était parfait : réactif, à l'écoute ;

- de retour à la maison, pas terrible mais ça allait ;

- puis CCE, s'est bien passé tout au long de la journée malgré coups de cul au galop lors de la détente de saut, mais nous avons glissé sur le cross, sans pour autant toucher le sol. Je me suis arrêtée pour voir s'il était blessé et, voyant que non, j'ai continué. Il s'est toutefois arrêté/bloqué sur le gué par peur, j'ai abandonné ;

- les jours suivants j'ai travaillé à pieds pour qu'il se repose puis je suis partie en vacances 10 jours. Pendant ces 10 jours, il a été monté 2 fois par ma coach de dressage, 1 fois en balade par mon éthologue et 1 fois dans la carrière par l'éthologue. Il a également vu l'ostéopathe qui lui a trouvé des problèmes au garrot, boulet antérieur gauche, lombaire L6 en RFD, sacrum, bassin TVSUP à gauche, boulet postérieur droit". Elle indique qu'il a mauvais caractère et qu'il est très tardif. D'après l'éthologue, il était exécrable en carrière, se bloquait complètement, malgré ostéo + repos. En balade, il s'est bloqué 4-5 fois. Quant à ma coach, elle m'a dit qu'il se contractait et était "contre nous", qu'il donnait des coups de cul sans plus d'indication... ;

- A mon retour, ça allait la première séance, nickel. Mais le lendemain : horrible, impossible de le faire avancer pour la première fois. J'ai donc pris des cours avec l'éthologue, nous avons réussi à le débloquer. J'ai décidé d'arrêter complètement de le faire monter par d'autres personnes. Ensuite, j'ai testé la monte sans mors avec ma coach, le cheval avançait et était plutôt réactif, nous avons donc pensé qu'il avait un problème avec le mors et qu'il ne supportait tout simplement pas le mors. Voyant les progrès, je l'ai engagé le dimanche sur un concours club 3 pour tester sa réaction à l'extérieur et en saut ;

- Pendant le concours, en hackamore, le cheval a été exemplaire, très réactif aux jambes et aux mains, aucun coup de cul, aucun arrêt...

- Semaine suivante travail à pieds nickel. Puis à cheval : horrible, il se bloquait complètement et regardait ses flancs, j'ai mis pied à terre et longé ! Depuis, j'alterne les séances où ça progresse un peu et où ça régresse. Nous avons essayé la longe monté. Il était plutôt bien. Puis quand j'ai commencé à associer mes aides (jambes) avec les indications vocales du longeurs, il rétivait, même si on arrivait à en tirer quelque chose.

Plusieurs points que j'ai remarqués, peut-être sans incidence, peut-être que ça expliquerait quelque chose :

- il mange du mash le lundi, et sinon 2, 1, 2 litres de floconnés tous les jours + foin environ 12-14 kgs par jour ;
- il va au paddock une demi journée 5 jours par semaine, et 7 jours/7 depuis 2 semaines (pour éviter qu'il engorge) ;
- avançait mieux les jours où il faisait froid ;
- le cheval est très sensible, il a déjà fait une mini colique lorsqu'il a été trop couvert et que les températures ont remonté (donc calmigine + marcheur). Ensuite, quand ça a re-baissé, il a dû prendre un coup de froid puisqu'il était couché et mangeait très lentement (le marcheur a suffi) ;
- lorsque les températures ont augmenté, il engorgeait systématiquement des deux postérieurs, j'ai dû le faire marcher énormément, lui mettre de l'argile, et malgré cela ça ne passait pas, sauf après exercice ;
- je l'ai récupéré avec des vers, qui normalement ont été traités à son arrivée pour qu'il puisse aller au paddock, puis traitement à chaque saison ;
- il a été castré assez tardivement (à 4,5 ans) vers début de l'été 2018, je l'ai acheté en septembre 2018 ;
- d'après son ancienne cavalière, il avait déjà essayé de se bloquer "une fois" côté porte mais elle n'a pas laissé passé et ça a été, puis il s'est fait castré et remis au travail et il ne l'a plus jamais refait ;
- je l'ai récupéré avec des dents de loup. Il n'avait jamais vu le dentiste même pendant son débourrage... je lui ai donc fait retirer par le vétérinaire puis rapage des dents en deux fois par le dentiste donc RAS niveau dentiste ;
- il machouille son mors frénétiquement au point d'en avoir cassé plusieurs ;
- il semble plus à l'aise rênes longues ou sans mors, sans contrainte de tête (c'est pourquoi je le monte désormais en hackamore ou en bosal, sauf en balade je mets un filet simple) ;
- je l'ai récupéré avec les fourchettes pourries. J'ai mis de l'huile de cade au début, puis du hoofstuff avec de l'huile végétale autour ;
- ses postérieurs ne sont pas ferrés mais les sabots repoussent "bizarrement" (pas la même couleur, sorte de trace sur les sabots) ;
- il se met toujours en position de repos sur l'un ou l'autre de ses postérieurs à l'attache ;
- il a de petites boules sur les postérieurs, mais également sur les antérieurs ;
- il semble avoir des molettes ;
- ses sabots antérieurs sont chauds parfois, comparé aux sabots postérieurs ;
- sensible de partout, surtout quand on touche son ventre, le passage de sangle, le dos et la croupe. Il se "stresse" et commence à machouiller quelque chose ;
- très sensible quand on se rapproche de sa verge (coups de postérieurs) ;
- à main gauche, plus difficile qu'à main droite, se tord parfois comme s'il était incurvé à main droite. Idem en longe ;
- en extérieur (entraînement de cross, CCE et CSO) pour l'instant il n'a jamais rétivé et était très réactif mais il mettait toujours quelques coups de cul et a des difficultés à tourner ;
- semble beaucoup plus sur l'oeil qu'auparavant, a peur de beaucoup de choses dans la carrière, surtout le soir ;
- il baille souvent quand je lui touche le dos ou le ventre, en tirant la langue ;
- après le travail, même de petites séances, il paraît complètement amorphe, l'oeil éteint, la tête mi basse, le postérieur plié, quasiment prostré ;
- une fois j'ai "mimé" le fait de monter à cru (en m'appuyant sur lui comme pour prendre de l'élan avant de monter) et sa réaction a été assez violente : oreilles en arrière et faisait semblant de vouloir me mordre. Je sentais que si j'insistais il allait essayé de tourner ses postérieurs...
- il n'a jamais fait pipi hors du box, il fait systématiquement pipi en rentrant au box en faisant du bruit ;
- j'ai une selle de dressage et une de saut Devoucoux qui, d'après ostéo + coach x 2 + commercial lui vont...

Il va voir un autre ostéo (également véto) début mai pour avoir un nouvel avis et des pistes d'analyses à faire. D'ici là je privilégie travail à pieds, balades à pieds, balades à cheval avec autre cheval devant, et 2 fois à cheval en cours avec l'éthologue pour trouver des exercices qui le font se porter en avant, parfois ça marche, notamment lorsqu'il est à pieds pour lui indiquer, ou alors quand il y a des objectifs (tourner autour d'un plot puis revenir etc.) mais parfois c'est horrible il ne veut juste pas avancer donc je lui fais simplement bouger un antérieur après l'autre...
Je penche pour l'hypothèse d'un mal de dos ou d'une carence/maladie, plus que pour le mauvais caractère (vu sa bonne volonté à pieds...). Mais ce que je trouve bizarre est que les 3 fois en extérieur il ait eu aucun problème et était exemplaire...
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par groscaroline le 01-05-2019 à 21h29

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 09h55


couagga a écrit le 02/05/2019 à 00h42:
J'ai bien compris : il a 5 ans cette année ce cheval, c'est ça ?

Edit : j'ai trouvé dans ton autre post, oui, c'est ça. 5 ans….


Alors mon impression, et ce que je retiens de toutes les informations données c'est : cheval jeune et tardif, fatigué après le travail. Trop de travail. Beaucoup trop. Trop et trop vite. Avec pleins de signes physiques alertant : le bilan ostéo , les molettes, les pieds chauds, les signes de coliques, des rétivités qui des manifestent de plus en plus…

Trop de travail. Beaucoup trop. Il a 5 ans à peine et identifié comme tardif.


Pourquoi ça passe en extérieur et sur les obstacles ? Parce que c'est un généreux et qu'il n'est pas fou, Il ne va pas se jeter dans le mur. Mais quand il peut discuter, il est clair qu'il le fait.


Lève le pied. espace les séances de travail. 2 à 3 maxi. pas plus de 45 min, le moins possible d'obstacle. Rester sur les bases, les consolider, les routiner. Oublier un temps toute nouveauté. Les jeunes il faut leur laisser suffisament de temps pour intégrer chaque chose. Il faut qu'il arrive à se plaire dans les efforts, donc qu'il parvienne à l'aisance et la familiarité.


Merci pour l'avis, c'est très intéressant!

Peut être que je l'ai trop poussé effectivement. Je n'en ai pas eu l'impression sur le moment. D'autant plus que j'ai eu la chance de noter tout ce que j'ai fait avec lui depuis son arrivée dans un tableur Excel (travail, repos, type de séances, remarques, visites des pros de santé...). Ça fait un peu obsessionnel comme ça mais ça me permettait de suivre son évolution, et aujourd'hui ça me permet d essayer de comprendre pourquoi on en est arrivé là.

Comme je l'indiquais il faisait max 5 séances par semaine dont 3 monté (2 par la coach et 1 par moi en cours) et 2 à pieds (longe ou liberté ou balade à pieds). Le saut c'était une fois par mois max voire 2, que sur de petites hauteurs (max 85). Concours J en ai fait 2 en interne (70 et 80cm), 2 en interne en dress (club 3) et 2 exterieurs (CCE puis CSO club 3). Comme il était déjà sorti en cycles jeunes ou prepa 1m avant que je l'ai, je me disais que c'était un peu les vacances avec moi...

Son bilan osteo post CCE je l'ai plutôt attribué à la chute sur le cross car l'ancienne visite de l osteo était plutôt bien sauf léger garrot. Mais effectivement c'est peut être autre chose.

Les molettes il en avait déjà le jour de la visite d'achat, donc j'ai mis ça sur la sensibilité...

Et depuis 1 mois (c'est à dire depuis son premier blocage sans vouloir repartir en avant) je fais vraiment TRES light. Je ne saute plus DU TOUT (et je sais même pas si c'est une bonne idée car il a l'air de bien aimer le saut, mais dans le doute je veux pas lui faire mal au dos). Je ne le monte que 2 fois par semaine, et c'est uniquement pour voir où il en est dans son blocage, faire du pas et du trot s'il veut bien et un peu de galop dans les grands jours, le tout en ligne droite...le reste du temps c'est travail en liberté ou longe ou balade à pieds. Pourtabt ça n'a pas l'air d'évoluer dans le bon sens (à cheval je veux dire. A pieds c'est très bien :)).

Mais je vais persévérer, peut être que c'était beaucoup trop pour lui à ce stade donc il faut ralentir sur plusieurs mois en checkant aussi les points de santé.

Merci encore

Édité par groscaroline le 02-05-2019 à 10h29



Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 10h22


cube a écrit le 02/05/2019 à 09h17:
Dans la piste des analyses véto : je testerais bien la PSSM....
Sinon jeune cheval visiblement stressé : pareil que les autres, ulcères ++++

Sinon cicatrices de castration OK ?
La selle, vraiment sûr ? (ostéo et autre, ce n'est pas forcément leur métier...)

Et + 1 avec Couagga... pause.... et surtout pas de concours...

Une photos des pieds bizarres ?


Ok, je me suis noté la PSSM et ulcères.
Les cicatrices de castration j'y ai pensé, mais la visite d'achat indique "RAS" sur les organes génitaux. J'avoue ne pas avoir de connaissance suffisante sur ce sujet pour me prononcer, mais j'imagine que l'ostéo l'aurait vu depuis le temps (elle est passée 3 fois).
Pour la selle, effectivement peut être que ça ne va pas... Je pensais que oui vu qu'au moins 5 personnes différentes qui sont censées être pros m'ont dit que c'était bon. Je n'ai pas de contact de saddle fitter vers chez moi (IDF, 91 proche 92) mais serait prête à prendre rdv si j'avais un contact.

Et oui, je fais une grosse pause depuis 1 mois et ne saute plus du tout.

Et pour les pieds postérieurs je vais essayer de penser à prendre une photo :)

Merci pour l'aide!

Édité par groscaroline le 02-05-2019 à 10h28



Couagga

Membre VIP
   

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5199
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 17h09

groscaroline

5 ans tardif, donc sa croissance est lente. ça prend de l'énergie, ça implique de la fatigue "sans rien faire".

Le niveau de concentration maxi d'un cheval adulte est de quelques minutes. variable en fonction de la maturité et de l'entrainement mais ça ne va pas bien loin. Donc un jeune...

C'est très bien de suivre la progression de travail, de le varier et de l'avoir régulier mais.... tout cela ne concerne que le physique. Et un cheval c'est d'abord un mental Il faut être "stratégique" surtout avec les jeunes chevaux. jeunes en âges mais aussi pour les "verts" adultes. Il faut séduire la bête, nourrir sa curiosité, valoriser la participation (peut-être plus que la réussite) et veiller à ne pas saturer ni la capacité à la concentration, ni la capacité à l'effort. Sinon, c'est la démission Même si le cheval à des ressources physiques, s'il n'éprouve pas suffisamment de bien être dans le travail, il se découragera, se rebellera...

Lem2

Initié
 

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 123
2 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 18h00

groscaroline, je veux pas faire de raccourci trop rapide mais ton cheval rétive complètement en selle (et très fort) et plus du tout à pied, j'y vois une grosse douleur

"On pourrait me dire d'insister avec la cravache sur la croupe jusqu'à ce qu'il parte en avant, mais 1) quand on se fache ou insiste il se contracte encore plus, les oreilles en arrière 2) quand on fait mine de mettre la cravache sur la croupe en tapotant il donne des coups de cul comme pour enlever une mouche et 3) si on insiste encore (j'ai jamais tenté le gros coup de cravache ceci dit), il rue, et je voudrais surtout pas qu'il apprenne à ruer ou pire se cabrer pour se défendre. J'aimerais plutôt qu'il ait envie de se porter en avant, sans stress de se faire taper. 4) S'il a une réelle douleur, ce n'est pas une stratégie, mais je n'en suis pas encore sûre."

Tu peux en être sûre ! Tu fais bien de ne pas lui "rentrer dedans", à mon avis vu ce que tu nous décris dans ses comportements en faisant ça tu vas te mettre en danger et ça ne sera, de toute façon, pas productif ! Comme toujours Couagga a raison, si ton cheval est tardif, à 5 ans il n'est peut être pas prêt physiquement a supporter le travail que vous faîtes ensemble, et encore moins ce qu'il faisait avant que tu l'ais quand il était plus jeune encore

L'idéal serait de ne plus monter dessus jusqu'à connaître l'origine physique de son mal être, une fois le problème identifié, traité, il faudra peut être envisager des vacances pour le laisser souffler. Au delà de la possibilité d'ulcères, si il y a une chose de sûre c'est qu'il est très stressé, les chevaux travaillant sur la mémoire, il y a des chances que même en pleine santé il continue à être rétif au travail monté, en souvenir de ses anciennes douleurs. Quand il sera prêt, reprendre avec des choses qu'il apprécie, le TAP, l'extérieur pour le "draguer" un peu et lui donner goût au travail

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 19h00

couagga
lem2

oui, vous avez raison. J'avais l'impression de beaucoup varier et de faire attention à son moral (notamment en développant la relation à pieds) mais j'ai dû mal faire.

J'avais fait le "pari" de prendre un jeune car 1) je l'avais déjà fait avec mon poney à 3 ans et demi et ça s'est super bien passé et 2) je pensais y réussir avec l'encadrement autour. Mais c'est vrai que c'est plus compliqué que ce que je pensais, du moins avec ce cheval. D'ailleurs les pros autour de moi sont souvent très contradictoires. Certains me disent de longer enrêner pour qu'il travaille son dos, d'autres surtout pas. Ma coach m'a même dit que selon elle il n'avait au contraire pas été assez travaillé depuis son arrivée, et que je devrais beaucoup plus sauter avec, que c'est un "branleur" et qu'il se fout de ma gueule à la maison vu qu'en concours extérieur il est très bien...

Pour la stratégie "violente" => c'est clair que je ne l'emploierai pas, de toute façon je pense que j'en suis incapable (certains me disent d'ailleurs que j'ai dû manquer de fermeté à un moment, ce qui est possible, même si j'étais encadrée donc on aurait dû me le dire sur le moment...?).

Pour le physique et arrêter de monter jusqu'à trouver la raison : oui c'est une bonne idée. C'est vrai que, dans le doute, je suis souvent "mi figue mi raisin". Certains me disent d'arrêter. D'autres me disent que ce ne sont pas des douleurs qui sont censés conduire à ce type de rétivité et que je dois continuer sinon je vais me retrouver avec une tondeuse à gazon. Comme je me laisse assez vite influencer par les pros, car je fais confiance, je n'arrive pas à prendre de vraie décision. De toute façon, le vétostéo passe la semaine pro, ce sera un soulagement :-)

Cheval_nature

Expert
   

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 614
2 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 19h11

groscaroline Je réagirais juste sur la partie faire confiance aux pros (ce qui est plutôt légitime), pour te dire de te faire confiance à TOI surtout...indépendamment de tous les excellents conseils qui t'ont été donnés, qu'est ce qui te parle le plus, qui sonne le mieux à tes oreilles, que tu penses le mieux pour ton cheval... ? Tu le connais mieux que personne, je pense que tu peux tenir compte de tes intuitions

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 19h20

cheval_nature

Oui c'est vrai. Je pense qu'il a une douleur et qu'au fond ce n'est pas un rebel du travail :) mais c'est sûr que c'est dur d'imposer son intuition face à des gens qui sont censés s'y connaître bien mieux que moi. C'est sur que je le connais bien, mais comme il n'est arrivé qu en septembre c'est un peu nouveau aussi :)

Lem2

Initié
 

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 123
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 19h29

groscaroline, pour ce qui est des pros qui t'entoures, c'est top de pouvoir communiquer avec un maximum de personne, de pouvoir croiser les connaissances et les informations mais faut aussi réussir à faire le tri et te référer à une personne compétente, de confiance, qui te suit au plus près et à qui tu communiques toutes les informations. Parfois la solution se trouve dans un détail qu'on a pas dit, et là forcément la personne en face te répond dans l'erreur, non pas par manque de compétence mais par manque d'information

Vu que les avis divergent autour de toi sur le fait que ton cheval travaille trop ou pas assez, ce qui est sûr c'est qu'un cheval de 5 ans, tardif qui plus est, la mise au vert pour faire une pause ne sera que bénéfique

Et vivement le passage du véto que, toi aussi, tu souffles un coup

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 19h54

lem2

C'est clair que ça a aussi été une erreur de "mélanger" trop les avis, au point de pratiquer des choses contradictoires. Le pauvre cheval a dû être perdu entre tout ça... surtout en étant monté par moi en cours classique, en cours éthologie (donc méthode différente) et par ma prof de dressage qui monte beaucoup plus "fort" (très en avant pour le cheval et beaucoup de main pour la cavalière pour mettre un fort cadre). On est tous les deux un peu perdus :-D

Et oui vivement le passage du véto, merci beaucoup en tous cas, tous les conseils me reboostent :-D

Édité par groscaroline le 02-05-2019 à 20h04



Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 20h04

cube

Voici la photo de la repousse des pieds postérieurs. La photo a d'ailleurs été prise quand les températures ont augmenté et qu'il engorgeait systématiquement des postérieurs. On ne voit pas bien les sabots mais la démarcation semble assez nette : il y a une "ligne" de démarcation, puis la repousse est granuleuse, le sabot n'est pas "lisse".



Et photo du bébé :

Au paddock :

Cross :

Saut :


Position que j'appelle "prostrée" adoptée depuis quelques temps, parfois sans travailler, parfois après un travail même léger :

Édité par groscaroline le 02-05-2019 à 20h10



Cheval_nature

Expert
   

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 614
2 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 20h17

groscaroline Le fait d'être consciente que tu es un client qui paie (non pas une petite fille perdue pour grossir le trait) peut peut-être t'aider à imposer tes exigences...? Au pire ça n'est pas nécessaire tant que tu te "reconnecte à toi" après le départ du "pro"...

Par contre cette position apathique... est ce qu'il reste longtemps comme ça ? Il le fait souvent ? Il réagit aux stimuli extérieurs (bruit, copain qui passe...) ? Le regard est éteint ? Je sais pas si tu sais différencier d'un comportement normal de repos?

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 20h27


cheval_nature a écrit le 02/05/2019 à 20h17:
@groscaroline Le fait d'être consciente que tu es un client qui paie (non pas une petite fille perdue pour grossir le trait) peut peut-être t'aider à imposer tes exigences...? Au pire ça n'est pas nécessaire tant que tu te "reconnecte à toi" après le départ du "pro"...

Par contre cette position apathique... est ce qu'il reste longtemps comme ça ? Il le fait souvent ? Il réagit aux stimuli extérieurs (bruit, copain qui passe...) ? Le regard est éteint ? Je sais pas si tu sais différencier d'un comportement normal de repos?


Oui, en fait je sais imposer mes exigences. Quand il y a quelque chose je le dis, et par exemple j'ai toujours refusé de frapper mon cheval. J'ignore complètement les conseils/avis qui sont contre mes valeurs. Par contre quand c'est compatible avec mes valeurs mais que les avis divergent, c'est compliqué...

Pour la position apathique, il peut rester comme ça longtemps oui, surtout après le travail (même léger). Parfois avant aussi. Ex. hier j'y suis allée, il était normal, puis je l'ai attaché, et là il s'est mis dans cette position complètement amorphe. Il se réveillait juste en grignotant quelque chose (le bois ou autre) quand je le brossais au niveau du dos ou ventre...) puis idem il se remet comme ça. Je suis partie en balade à pieds, il me suivait derrière de façon démotivée aussi, derrière. Puis on a avancé dans la balade, je l'ai laissé brouter un peu, on a croisé un autre cheval (entier) donc ça l'a un peu éveillé, il était moins derrière et plus à coté, on a un peu trotté aussi, il était très réactif. Et quand je suis rentrée il était complètement réveillé. Je lui ai douché les membres et il était attentif, curieux... peut être que j'attribue un sentiment humain mais j'ai vraiment l'impression soit qu'il se repose d'une douleur soit qu'il est déprimé quand il se met comme ça.

Même si je fais bouger le sachet de bonbon. Par contre avec une carotte ou quand je l'appelle il se réveille. Il réagit aux copains qui passent aussi. Mais c'est compliqué à différencier du repos effectivement. Mais au paddock je ne l'ai jamais vu comme ça (après je ne suis pas non plus avec lui tout le temps...). J'ai l'impression qu'un cheval qui se repose a la tête moins basse.

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3865
3 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 20h44

il vit comment ce cheval ?
A 5 ans je trouve qu'il a un planning chargé (5 séances/semaine) surtout s'il est tardif...
Et "cours de dressage" mais à son âge il devrait être plutôt en leçons de confirmation de débourrage (donc affiner la réponse aux aides lors d'un travail sur le plat basique)

peut-être devrais-tu alléger son emploi du temps ?

la nourriture est- elle adaptée à son métabolisme ?

quand il est au pré avec ses collègues, est-il aussi amorphe ? a-t-il un copain/copine avec qui il noue des liens privilégiés ?

(les pistes de douleurs physiques ne sont pas à négliger pour autant)

Cheval_nature

Expert
   

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 614
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 20h57

groscaroline OK je comprend mieux pour les pros ! T'as raison laisse les parler...

La dépression existe chez les chevaux, elle est étudiée pour éventuellement transposer les solutions avec celles des humains qui est similaire (il existe une étude très intéressante à ce sujet, en anglais). Effectivement l'etat dépressif est visiblement confondu avec celui de repos, la non réaction aux stimuli extérieurs est une différence justement... c'est souvent (toujours ?) la conséquence d'une résignation acquise (en mode "vu que je peux rien faire pour arranger la situation, je me met dans une sorte de mutisme") et assez difficile à enrayer quand c'est installé. Les conditions de vie et de travail jouent beaucoup, comme pour nous. (En gros tout ça hein)

Bref, je trouve son attitude inquiétante...peut-être que si tu réduis le travail tu pourras utiliser ce temps disponible pour le promener à pied, le faire brouter, le masser...s'il est d'accord? Créer de bons moments pour lui quoi (avec toi!).

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
2 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 02/05/2019 à 20h57


ardennesacheval a écrit le 02/05/2019 à 20h44:
il vit comment ce cheval ?
A 5 ans je trouve qu'il a un planning chargé (5 séances/semaine) surtout s'il est tardif...
Et "cours de dressage" mais à son âge il devrait être plutôt en leçons de confirmation de débourrage (donc affiner la réponse aux aides lors d'un travail sur le plat basique)

peut-être devrais-tu alléger son emploi du temps ?

la nourriture est- elle adaptée à son métabolisme ?

quand il est au pré avec ses collègues, est-il aussi amorphe ? a-t-il un copain/copine avec qui il noue des liens privilégiés ?

(les pistes de douleurs physiques ne sont pas à négliger pour autant)


merci pour la réponse :)

- alors oui, peut-être que son emploi du temps était chargé. Je pensais simplement que 5 fois par semaine pour un 5 ans ça allait (dont 3 fois monté et 2 fois à pieds). Sachant que ma coach me disait qu'il n'était pas assez travaillé...
- cours de dressage : je ne sais pas où j'ai mis ça, mais non c'était des cours de plat en gros, j'ai jamais abordé autre chose que des transitions, des cercles, et de l'incurvation. Juste il était monté 2 fois par semaine par une cavalière pro de dressage. Je n'étais pas là quand elle le montait mais je crois pas qu'elle demandait grand chose même si je crois qu'elle monte assez "fort". Après oui j'ai fait 2 concours internes (non officiels) en club 3, c'est une reprise assez facile, mais peut être trop dur à ce stade effectivement je le réalise ;

- pour alléger son emploi du temps : déjà fait depuis un mois, et je vais continuer ;

- la nourriture : je ne sais pas, c'est une bonne question... quand il est arrivé il était plutôt bien mais on voyait ses côtes. Je pense probablement dû aux vers. Il était à 1-1-1 (ou 4 ou 5 litres par jour?me souviens plus ), on l'a passé à 2-2-2 de floconnés à son arrivée + foin à volonté (ce qu'il n'avait pas avant), puis on l'a repassé à 2-1-2 car on le trouvait légèrement trop gros. Aujourd'hui je le trouve plutôt mince :-/, mais d'autres me disent qu'il a pris du muscle et qu'il est bien...
- au paddock non il n'est pas amorphe du tout, il est content. Jusqu'à présent il était seul au paddock car j'avais trouvé personne de déferré des postérieurs (mais paddocks avec autres chevaux juste à côté, à gauche, à droite, devant, derrière donc contacts avec les autres), mais c'était déjà une amélioration puisqu'avant septembre il n'était sorti au paddock qu'une heure par jour sans copain autour. Mais je lui ai trouvé un copain depuis 1 semaine, ils ont l'air de bien s'entendre.

Voilà :)
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
 Répondre au sujet