Rétivité à la jambe : explications, solutions ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
3077 vues - 85 réponses - 1 j'aime - 17 abonnés

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 01/05/2019 à 15h27

Bonjour à tous,

J'ai un problème avec mon cheval. Pour faire court (version longue ci-dessous avec points clés en gras pour les plus téméraires...), il est devenu rétif à la jambe. Une trop forte pression le contracte et le bloque, il s'arrête avec les oreilles en arrière. Parfois ça marche après quelques exercices (quelqu'un devant à pieds, quelqu'un qui le prend en longe avec moi dessus, rejoindre des plots puis passer au pas...) et en partant d'une pression plus que minimale. Mais parfois c'est le drame et la moindre pression le fait se bloquer, si j'insiste il rue sur place et je préfère éviter de lui apprendre de plus fortes défenses... Nous sommes sortis 3 fois en extérieur (entraînement de cross, CCE puis CSO club 3) et il est exemplaire, aucune rétivité, saute très bien et est très réactif (malgré quelques coups de cul, surtout sur le CCE, aucun coup de cul le jour du CSO). En balade il est correct, en gros il suit le cheval de devant mais je suis capable de l'arrêter sans problème et rattraper le cheval de devant. Il ne veut pas passer en tête.
A pieds (longe et liberté) il ne savait rien faire, était irrespectueux et inattentif. Aujourd'hui, il est à l'écoute, cherche à comprendre, répond très bien à la voix et au langage du corps. En balade à pieds nickel aussi.

Merci beaucoup pour vos conseils et avis. Je précise que ça fait 1 bon mois que je me remets en cause à 100% et m'interroge sur absolument toute la gestion de mon cheval, donc je sais que je suis sûrement la cause du problème mais je cherche des solutions.

Merci :-)

C

---

Pour faire long :

Historique :

- cheval SF hongre, père BWP, castré à ses 4,5 ans (été 2018), acheté en fin septembre 2018, visite véto ok RAS sauf pointe d'arthrose dans les jarrets non évolutive d'après radios antérieures ;
- au départ, il était très sensible et réactif aux jambes. Je l'ai travaillé que 4 à 5 fois par semaine car jeune, surtout à pieds. J'ai fait du saut qu'une fois environ toutes les 2 ou 3 semaines. Il était monté dès le départ au moins une fois par ma coach de dressage puis c'est passé à 2 fois pour être sûre qu'il soit monté par un pro. Au fur et à mesure du temps, il est devenu rétif à la jambe (dès le mois de novembre) , notamment au moment de partir au galop, puis pour partir au trot, puis du pas. Je précise que je suis galop 5 mais niveau un peu plus élevé (j'ai arrêté de passer mes galops à 12 ans car je faisais que des CSO ponam et aujourd'hui que des clubs). Je n'ai monté ce cheval qu'en étant encadré en cours par ma coach et je suis également encadrée pour chaque séance à pieds avec un éthologue qui se déroule très bien. Donc en gros il faisait 2 fois à pieds avec moi, 1 fois en cours à cheval, et 2 fois avec ma coach de dressage à cheval, et du saut que rarement. Lors de séances de saut, il était plus du tout rétif et allait vers l'obstacle, il excelle en saut ;

- à pieds, il est passé d'un cheval inattentif et irrespectueux à un petit amour, à l'écoute, il progresse beaucoup et fait tout ce qu'on lui demande même s'il ne connaît pas ;

- à l'extérieur, en entraînement de cross, il était parfait : réactif, à l'écoute ;

- de retour à la maison, pas terrible mais ça allait ;

- puis CCE, s'est bien passé tout au long de la journée malgré coups de cul au galop lors de la détente de saut, mais nous avons glissé sur le cross, sans pour autant toucher le sol. Je me suis arrêtée pour voir s'il était blessé et, voyant que non, j'ai continué. Il s'est toutefois arrêté/bloqué sur le gué par peur, j'ai abandonné ;

- les jours suivants j'ai travaillé à pieds pour qu'il se repose puis je suis partie en vacances 10 jours. Pendant ces 10 jours, il a été monté 2 fois par ma coach de dressage, 1 fois en balade par mon éthologue et 1 fois dans la carrière par l'éthologue. Il a également vu l'ostéopathe qui lui a trouvé des problèmes au garrot, boulet antérieur gauche, lombaire L6 en RFD, sacrum, bassin TVSUP à gauche, boulet postérieur droit". Elle indique qu'il a mauvais caractère et qu'il est très tardif. D'après l'éthologue, il était exécrable en carrière, se bloquait complètement, malgré ostéo + repos. En balade, il s'est bloqué 4-5 fois. Quant à ma coach, elle m'a dit qu'il se contractait et était "contre nous", qu'il donnait des coups de cul sans plus d'indication... ;

- A mon retour, ça allait la première séance, nickel. Mais le lendemain : horrible, impossible de le faire avancer pour la première fois. J'ai donc pris des cours avec l'éthologue, nous avons réussi à le débloquer. J'ai décidé d'arrêter complètement de le faire monter par d'autres personnes. Ensuite, j'ai testé la monte sans mors avec ma coach, le cheval avançait et était plutôt réactif, nous avons donc pensé qu'il avait un problème avec le mors et qu'il ne supportait tout simplement pas le mors. Voyant les progrès, je l'ai engagé le dimanche sur un concours club 3 pour tester sa réaction à l'extérieur et en saut ;

- Pendant le concours, en hackamore, le cheval a été exemplaire, très réactif aux jambes et aux mains, aucun coup de cul, aucun arrêt...

- Semaine suivante travail à pieds nickel. Puis à cheval : horrible, il se bloquait complètement et regardait ses flancs, j'ai mis pied à terre et longé ! Depuis, j'alterne les séances où ça progresse un peu et où ça régresse. Nous avons essayé la longe monté. Il était plutôt bien. Puis quand j'ai commencé à associer mes aides (jambes) avec les indications vocales du longeurs, il rétivait, même si on arrivait à en tirer quelque chose.

Plusieurs points que j'ai remarqués, peut-être sans incidence, peut-être que ça expliquerait quelque chose :

- il mange du mash le lundi, et sinon 2, 1, 2 litres de floconnés tous les jours + foin environ 12-14 kgs par jour ;
- il va au paddock une demi journée 5 jours par semaine, et 7 jours/7 depuis 2 semaines (pour éviter qu'il engorge) ;
- avançait mieux les jours où il faisait froid ;
- le cheval est très sensible, il a déjà fait une mini colique lorsqu'il a été trop couvert et que les températures ont remonté (donc calmigine + marcheur). Ensuite, quand ça a re-baissé, il a dû prendre un coup de froid puisqu'il était couché et mangeait très lentement (le marcheur a suffi) ;
- lorsque les températures ont augmenté, il engorgeait systématiquement des deux postérieurs, j'ai dû le faire marcher énormément, lui mettre de l'argile, et malgré cela ça ne passait pas, sauf après exercice ;
- je l'ai récupéré avec des vers, qui normalement ont été traités à son arrivée pour qu'il puisse aller au paddock, puis traitement à chaque saison ;
- il a été castré assez tardivement (à 4,5 ans) vers début de l'été 2018, je l'ai acheté en septembre 2018 ;
- d'après son ancienne cavalière, il avait déjà essayé de se bloquer "une fois" côté porte mais elle n'a pas laissé passé et ça a été, puis il s'est fait castré et remis au travail et il ne l'a plus jamais refait ;
- je l'ai récupéré avec des dents de loup. Il n'avait jamais vu le dentiste même pendant son débourrage... je lui ai donc fait retirer par le vétérinaire puis rapage des dents en deux fois par le dentiste donc RAS niveau dentiste ;
- il machouille son mors frénétiquement au point d'en avoir cassé plusieurs ;
- il semble plus à l'aise rênes longues ou sans mors, sans contrainte de tête (c'est pourquoi je le monte désormais en hackamore ou en bosal, sauf en balade je mets un filet simple) ;
- je l'ai récupéré avec les fourchettes pourries. J'ai mis de l'huile de cade au début, puis du hoofstuff avec de l'huile végétale autour ;
- ses postérieurs ne sont pas ferrés mais les sabots repoussent "bizarrement" (pas la même couleur, sorte de trace sur les sabots) ;
- il se met toujours en position de repos sur l'un ou l'autre de ses postérieurs à l'attache ;
- il a de petites boules sur les postérieurs, mais également sur les antérieurs ;
- il semble avoir des molettes ;
- ses sabots antérieurs sont chauds parfois, comparé aux sabots postérieurs ;
- sensible de partout, surtout quand on touche son ventre, le passage de sangle, le dos et la croupe. Il se "stresse" et commence à machouiller quelque chose ;
- très sensible quand on se rapproche de sa verge (coups de postérieurs) ;
- à main gauche, plus difficile qu'à main droite, se tord parfois comme s'il était incurvé à main droite. Idem en longe ;
- en extérieur (entraînement de cross, CCE et CSO) pour l'instant il n'a jamais rétivé et était très réactif mais il mettait toujours quelques coups de cul et a des difficultés à tourner ;
- semble beaucoup plus sur l'oeil qu'auparavant, a peur de beaucoup de choses dans la carrière, surtout le soir ;
- il baille souvent quand je lui touche le dos ou le ventre, en tirant la langue ;
- après le travail, même de petites séances, il paraît complètement amorphe, l'oeil éteint, la tête mi basse, le postérieur plié, quasiment prostré ;
- une fois j'ai "mimé" le fait de monter à cru (en m'appuyant sur lui comme pour prendre de l'élan avant de monter) et sa réaction a été assez violente : oreilles en arrière et faisait semblant de vouloir me mordre. Je sentais que si j'insistais il allait essayé de tourner ses postérieurs...
- il n'a jamais fait pipi hors du box, il fait systématiquement pipi en rentrant au box en faisant du bruit ;
- j'ai une selle de dressage et une de saut Devoucoux qui, d'après ostéo + coach x 2 + commercial lui vont...

Il va voir un autre ostéo (également véto) début mai pour avoir un nouvel avis et des pistes d'analyses à faire. D'ici là je privilégie travail à pieds, balades à pieds, balades à cheval avec autre cheval devant, et 2 fois à cheval en cours avec l'éthologue pour trouver des exercices qui le font se porter en avant, parfois ça marche, notamment lorsqu'il est à pieds pour lui indiquer, ou alors quand il y a des objectifs (tourner autour d'un plot puis revenir etc.) mais parfois c'est horrible il ne veut juste pas avancer donc je lui fais simplement bouger un antérieur après l'autre...
Je penche pour l'hypothèse d'un mal de dos ou d'une carence/maladie, plus que pour le mauvais caractère (vu sa bonne volonté à pieds...). Mais ce que je trouve bizarre est que les 3 fois en extérieur il ait eu aucun problème et était exemplaire...
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par groscaroline le 01-05-2019 à 21h29

Welsh1800

Apprenti
  

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 308
7 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 17h29

Je n'ajouterai pas grand chose parce que je pense que tout a déjà été dit, à parti de nous donner des nouvelles !

Je voulais surtout relever ton attitude, tu t'es systématiquement remise en question depuis le début du post, et tu as l'air de connaître parfaitement ton cheval sans tomber dans le drama :) avec une attitude pareille tu ne peux que trouver la source des problèmes et régler ça rapidement, j'en suis sûre ! C'est assez rare pour mériter d'être souligné !

Liquescence

Membre d'honneur
 

Trust : 159  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1998
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 17h37

welsh1800 c'est clair ! :)

Spaghett

Membre ELITE Or
  

Trust : 23  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 15571
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 21h04

je ferais avant tout un test pirolike pour ecarter une fatigue chronique du a une maladie en latence , il est quand meme super calme pour un jeune je trouve , et la retivité ça peut etre tout simplement que c'est trop pour lui ce que tu lui demandes dans son etat
en meme temps les valeurs de sa firmule sanguine vous aussi reveler si au dela pu pirolike il ne pourrait pas etre infesté , une infestation de vers ça fatigue aussi
d'abord ecarter les raisons de santé avant d'etre plus ferme

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 23h02

welsh1800
Merci beaucoup, ça fait très plaisir. En même temps, je récupère un top cheval, il est comme ça 8 mois plus tard, il y a de quoi se remettre en question ;-)

Et bien entendu je vous tiens au courant !

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 10/05/2019 à 16h56

Bonjour à tous,

Ce message pour vous informer des suites de l'histoire.

Mercredi dernier : mon cheval a vu un autre ostéo (qui est aussi véto et ami de ma soeur, donc rassurant pour moi). Il l'a trouvé bloqué de partout (sternum, boulet, épaule, bassin, sacrum, sacro iliaque, garrot, dorsales, cervicales, lombaires...), bref partout. Il a trouvé une sensibilité à l'antérieur gauche. Problème : je ne sais pas d'où vient ce blocage, alors qu'il avait vu l'ostéo il y a un mois (il était déjà bloqué mais moins!) et que, depuis, je n'ai pas fait grand chose. Il m'a prescrit deux jours de repos puis une longe puis monte. Selon lui, le fait que mon cheval ne veuille pas avancer était tout à fait logique compte tenu de ses nombreux blocages. Je suis censée avoir le droit de le remonter demain.

Vendredi matin (aujourd'hui) : visite de la vétérinaire qui a prélevé du sang pour faire des analyses (résultats semaine prochaine pour l'anémie et enzymes, nous creuserons l'analyse si besoin). Bon état général selon elle, dos plutôt musclé, dents ok. Elle a refait les tests de flexion, négatif AD et PD, positif AG et PG (1/5). Elle a fait le test du surfaix avec ma selle. Au trot il était très gêné (il avançait avec la croupe rentré et le dos gonflé, comme pour faire caca ou pipi), au galop il ne faisait que des sauts de mouton. Donc test positif à 2/3 selon elle. Je précise qu'il a l'habitude d'être longé avec la selle et les étriers ballants sans aucune réaction car je sangle lâche. Donc visiblement l'intervention de l'ostéopathe est insuffisante et il a d'autres douleurs. Elle diagnostique donc une dorsalgie (jusque là je m'en doutais...). Elle me conseille d'attendre le résultat de la prise de sang la semaine prochaine et d'envoyer le cheval en clinique pour bilan complet. Elle m'a recommandé Maison Alfort. Dans l'attente, elle me déconseille de monter. Elle recommande la longe, pas de petits cercles. Et éventuellement des balades au pas monté avec des montées et descentes.

Avez-vous un avis là-dessus ? Mon éthologue me dit qu'il vaudrait mieux attendre quelques semaines pour voir comment il évolue car les frais sont élevés + l'expérience en clinique peut être traumatisante. Je ne suis pas trop de son avis car cela fait déjà un mois qu'il refuse d'avancer monté, et que s'il a vraiment un problème, attendre tout en continuant de longer pour le garder muscler peut empirer les choses. Je suis partagée et inquiète... mais effectivement peut-être que de laisser passer un mois en faisant uniquement du travail à pieds ou balades à pieds peut être bénéfique.

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3682
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 10/05/2019 à 17h56

moi je ferais les examens.
Au point où ça en est, depuis le temps que ça dure, il ne va pas se réparer tout seul !
En + rien ne dit que lors d'une balade au pas il ne va pas se sentir coincé, pincé, te faire un rodéo d'enfer et te faire rudement tomber...
Et pis rien ne sert de dépenser plein de sous en séances ostéo vu qu'il se recoince tout le temps : sûrement car la douleur reste présente, il prend des postures antalgiques !) Donc tant que l'origine du mal ne sera pas découverte, tu prends le risque que ça traîne avec tous les inconvénients qui vont avec :
le cheval est mal et le restera
tu ne peux pas en profiter
tu perds du temps dans ta relation (puisque le travail va le faire ch**er) et dans ta progression dommage :(
sans un bilan global et précis tu vas soigner un peu par-ci, un peu par-là, tâtonner, il y aura du mieux, du moins pire, mais ça va traîner longtemps pour poser un diagnostic et risque de te coûter cher au final !!!

au moins en ayant un bilan complet, précis, tu auras aussi un devis de soins, (à voir si tu peux te le permettre) une estimation du temps que les soins vont prendre... au lieu de se dire "j'attends 1 mois... finalement ça va pas... ha si, ça va un peu mieux..... finalement non... "
ou risquer une chute mémorable un jour où tu croiras que tout va bien, alors que finalement ça n'allait pas si ben que ça...

là tu en es déjà à combien de dépenses ?
entre les cours montés car le cheval rétive
les cours d'étho pcq'il est/ était difficile
les ostéos
les examens VT
le temps perdu pour que vous progressiez ensemble, construisiez votre relation sereinement...
les risques que tu prends quand il fait l'idiot...
le matériel que tu as dû changer (mais même avec la meilleure selle, il aura tj mal au dos...)
etc.

le "mois en restant que à pied" tu le feras pdt la convalescence... un mois à pieds ce n'est pas un soin, c'est un temps de réadaptation après le soin ! Allez courage!
tiens-nous au courant !

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4922
3 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 10/05/2019 à 22h58

La personne que tu nommes "éthologue" elle te donne des cours d'équitation "etho" mais ce n'est pas une vraie éthologue ? Si ?

Pour moi c'est ce que dit le véto qui prévaut sur le reste.
pour l'admission en clinique c'est une proposition ou c'est obligatoire vu son état ?
En fonction de tes dispo financières, tu peux peut-être attendre au moins les résultats des examens pour décider ou non de l'envoyer en clinique.
Pour ce qui est du travail, au regard de tout ce qui a été pointé par l'ostéo comme par le véto, j'aurais tendance à mettre toute activité en stand by. A mon sens, un animal qui a des soucis de santé ne devrait pas être sollicité sauf si l'activité entre dans le cadre d'une rééducation.

Expar

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 178  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7442
3 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 10/05/2019 à 23h50


groscaroline a écrit le 10/05/2019 à 16h56:

Avez-vous un avis là-dessus ? Mon éthologue me dit qu'il vaudrait mieux attendre quelques semaines pour voir comment il évolue car les frais sont élevés + l'expérience en clinique peut être traumatisante. Je ne suis pas trop de son avis car cela fait déjà un mois qu'il refuse d'avancer monté, et que s'il a vraiment un problème, attendre tout en continuant de longer pour le garder muscler peut empirer les choses. Je suis partagée et inquiète... mais effectivement peut-être que de laisser passer un mois en faisant uniquement du travail à pieds ou balades à pieds peut être bénéfique.


Vois déjà ce que donne les résultats de la PDS.
Si tu as les disponibilités financières et que tu peux faire les examens préconisés en clinique, ça vaut le coup de rediscuter avec la véto, une fois que vous aurez eu les résultats de la PDS pour la marche à suivre ensuite.
Sinon, la véto a aussi trouvé que le cheval avait d'autres problèmes que tous ceux vus par l'ostéo. Donc, mettre le cheval au repos total, puisque sorties au paddock possible, me semble bien.
Autant mettre toutes les cartes de son côté et de bien montrer son cheval en l'état si examen total fait en clinique par la suite. Tu sais que tu as arrêté le cheval dès détection de problème potentiellement cachés, donc pas de risque d'empirer quoi que ce soit en obligeant le cheval à bosser, que ce soit à pieds, en longe ou monté au pas en forêt.
C'est juste une question d'un mois, si les résultats de PDS et la discussion avec le véto trainent un peu, avant décision d'aller en clinique ou pas.

Comme ça, après examen, tu le remettras au travail, en ayant toutes les cartes en main et en faisant les choses correctement. Et si quelque chose de plus grave est détecté, et entraîne un arrêt plus long, au moins, tu sauras que tu n'as rien fait pour empirer les choses.

Bon courage !

La-rowane

Membre d'honneur
   

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2648
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 14/05/2019 à 13h10

La prise de sang c'est pour sa non-envie de se porter en avant mais les autres signaux (tests de flexion, surfaix) indiquent que d'autres problèmes sont de toute façon en cours.

Selon ma propre expérience, le mieux reste de l'emmener en clinique dès que possible pour être fixée. Pour mon loulou, il avait vu "à la maison" 3 vétos de la clinique habituelle et l'ostéo, mais au final c'est d'aller dans une clinique "inconnue" qui a permis d'être sûre de la localisation du problème et, après plusieurs tentatives de le soigner, de trouver (un peu par hasard il faut l'avouer :D !) le traitement qui a enfin pu faire effet sur lui :) !

Bref, cette affaire m'a coûté vraiment bonbon. Un petit tour en clinique te permettrai probablement de faire le point sur sa santé et éventuellement de le traiter. en tout cas de ne pas avoir peur de faire pire que mal si tu remontes dessus ou le bosses comme je me suis retrouvée à le faire :'(...

EDIT : je préfère quand même préciser pour que ce ne soit pas mal interprété : ma véto était super chouette et compétente, vraiment ! Le problème avait d'ailleurs au final été bien localisé, mais comme le traitement "normal" pour ce problème n'avait pas marché, il a fallu chercher ailleurs/autrement, d'où le fait que le regard neuf a permis de repérer certaines choses :)

Édité par la-rowane le 14-05-2019 à 13h15



Cube

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 284
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 14/05/2019 à 13h42

J'irais aussi en clinique pour être sûre... Rester dans le doute ce n'est jamais satisfaisant.

Elicendi

Membre d'honneur
   

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2675
2 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 15/05/2019 à 13h59

Mon cheval avait un problème difficile à cerner … ça a coûté une fortune en frais vétérinaire diverses à la maison (écho, radio). Finalement je suis allée en clinique, ce n’était pas si cher (beaucoup moins que les radios à domicile !) et il y avait tous les spécialistes sur place (la responsable a eu un doute, elle a appelé un maréchal, ils étaient tous sur le cheval en même temps).
Le problème a été diagnostiqué et résolu. Si j’y étais allée plus vite j’aurais économisé des centaines d’euros, et épargné 3 mois de box inutiles à mon cheval.
Et ce cheval est un grand sensible (il a fait des boutons au débourrage, avait peur de la gentille palefrenière au box, etc…) et la clinique s’est très bien passée. Franchement, n’hésite pas ! D’abord tu seras fixée, et ton cheval sera mieux dans sa peau plus rapidement …
A lire ton sujet, je partirais plutôt sur un problème interne (ulcères, maladie) que sur un problème ostéo ou de selle.

Cymoril

Membre VIP
 

Trust : 169  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4418
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 15/05/2019 à 14h34

Bon courage avec tout ça, ça n'a pas l'air simple. Comme les autres j'attendrais les résultats de la PDS puis si besoin j'irais en clinique sans attendre. L'attente dans ces cas là c'est vraiment pire que tout, on ne sait pas à quoi s'en tenir, et les choses peuvent très bien empirer.
N'oublie pas les maladies piro like, elles peuvent entrainer beaucoup de symptômes divers et variés (je suis en plein dedans) mais je crois que c'est prévu!
En attendant je laisserais au repos, avec un peu de marche à pied/brouting pour le moral. Quand on ne sait pas ce qu'il y a je trouve délicat de demander au cheval des efforts, la longe ça reste très contraignant, la balade au pas ça peut l'être aussi selon l'origine du problème.

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 37
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 25/05/2019 à 10h48

Bonjour à tous,

Je suis passée en clinique cette semaine. Le véto a fait un bilan moteur, a bien détecté une dorsalgie (comme la première véto), avec des difficultés surtout à gauche. Il n'a pas conseillé de faire des radios ni aucun autre examen complémentaire.

Il était un brin culpabilisateur en me disant que mon cheval était "en vacances depuis sa naissance", qu'il était complètement à l'envers (alors qu'il ne l'a pas vu monté seulement en longe), qu'il n'était pas assez poussé ni musclé ni travaillé.

J'ai trouvé ça un peu dur, surtout que d'autres ne se gênent pas pour me dire que je le travaille trop au contraire... De plus, il ne prend en aucun cas compte de la personnalité et de la relation que j'ai avec mon cheval (personnellement, j'étais assez fière d'avoir un 5 ans qui me suit sans problème dans le van, et se comporte de façon complètement calme et respectueuse à la clinique alors qu'il y aurait de quoi être inquiété...).

Sa solution : infiltrations pour supprimer la douleur + enrênement longé et monté en le faisant "beaucoup beaucoup avancer" (justement, mon problème était un petit peu de le faire avancer...). Quel enrênement ? "N'importe lequel"... J'ai trouvé ça un peu léger alors qu'il s'agit tout de même d'une clinique reconnue et d'un spécialiste locomoteur. J'ai refusé les infiltrations car je n'y étais pas prête. Il m'a dit que "sans infilitration et enrenements je ne m'en sortirai jamais".

Entre temps j'ai eu les résultats de 5 maladies de base, négatif. Je suis en attente du bilan minéraux/vitamines et de la PSSM. En revanche, nous avons détecté une très importante carence en vitamine E. La véto habituelle m'a conseillé de le supplémenter sans tarder et m'a indiqué que ça a pu grandement jouer dans le développement musculaire et explique aussi en partie les fortes douleurs musculaires.

Certains professionnels me conseillent de le longer 4/5 fois par semaine enrêné, idem monté, et de travailler beaucoup plus... J'ai demandé l'avis aux professionnels que je respecte le plus (le deuxième ostéo et "l'éthologue"), l'un me conseille 2 fois par semaine de longe avec un gogue élastique (il insiste sur cet enrênement, pas un autre), l'autre me déconseille les enrenements tout court.

Néanmoins, il faut savoir que depuis la dernière visite de l'ostéopathe, mon cheval est en bien meilleure forme, il a l'air beaucoup plus vif et heureux. Je n'ai fait que du travail à pieds qu'il adore et une balade montée au pas par semaine et une fois monté en carrière. Pour l'instant, il n'a plus fait de blocage.

La situation se complique dans la mesure où je ne peux plus monter pendant 8 mois ou plus :-D

J'hésite donc entre le programme suivant :

- 2 longes en gogue élastique par moi + 2 balades montées en avançant par quelqu'un d'autre (il faut bien choisir la personne, une personne de l'écurie me l'a proposé, elle est monitrice plutôt orientée cso et jeune poneys et a travaillé tous ses jeunes poneys en balade en avançant, elle suggère de mettre des renes allemandes au début pour "orienter") + 2 fois en liberté avec moi (liberté "sportive" ou non/saut/relationnel/broutage). Pas de travail monté en carrière ou alors uniquement dans quelques mois pour tester les acquis en balade et le faire sautiller de temps en temps si ça se passe bien avec la personne.

- le confier quelque part type la Cense où je sais que les méthodes seront plus "douces" et proches de ce que je fais mais avec tout de même des cavaliers expérimentés. Mais j'ai peur de ne pas avoir assez confiance. Et je pourrai moins voir mon loulou (un peu plus loin de chez moi).

Voilà pour les nouvelles, je suis preneuse de conseils pour la suite :-)

Cube

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 284
3 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 25/05/2019 à 12h15

Géniale la réponse du véto.... infiltrer pour ne plus sentir la douleur, enrêner et peu importe quoi.... j'hallucine....
Bon, le principal c'est sa réponse en tant que pro, ce n'est qu'une dorsalgie, et une carence en vit E (en attendant la PSSM)

Perso... je n'enrêne pas.
Et ma réponse ne va pas plaire. Tu ne peux plus le monter ? Vacances au pré. Il est jeune, break d'un an, on reprend tranquillement après, épicétout.

C'est souvent une réponse "bateau" je trouve, il faut muscler, donc faire bouger, et enrêner... Mais c'est ne pas chercher la cause du problème. Pourquoi n'est-il pas musclé correctement avec le boulot que tu sembles mener correctement ?....
Souvent les soucis physiques partent de contraction dont l'origine est avant tout mentale (appréhension du travail). Donc en réponse contractions musculaires, donc ensuite douleurs vertébrales....
C'est en travaillant la tête (décontraction) qu'on peut arriver aux meilleurs résultats... plutôt que forcer dans une attitude contrainte.
Alors c'est long, c'est tout reconstruire.... mais ensuite, l'ensemble tient.


Citation :
J'ai demandé l'avis aux professionnels que je respecte le plus (le deuxième ostéo et "l'éthologue"), l'un me conseille 2 fois par semaine de longe avec un gogue élastique (il insiste sur cet enrênement, pas un autre), l'autre me déconseille les enrenements tout court.

Donc pas trop de travail pour les 2....


Citation :
Néanmoins, il faut savoir que depuis la dernière visite de l'ostéopathe, mon cheval est en bien meilleure forme, il a l'air beaucoup plus vif et heureux. Je n'ai fait que du travail à pieds qu'il adore et une balade montée au pas par semaine et une fois monté en carrière. Pour l'instant, il n'a plus fait de blocage.

Et ton cheval semble bien d'accord avec ce programme de travail.

Je répète, 5 ans c'est jeune. Faire une parenthèse d'un an en ne faisant pas grand chose (base de TAP), voire rien du tout en laissant vivre sa vie de cheval au pré.... why not.
Et tu reprends après, mais toi, à gérer comme tu l'entends.

Cheval_nature

Expert
   

Trust : 2  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 614
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 25/05/2019 à 12h49

cube +1000 je suis complètement d'accord

Edit: si tu ne le fais pas déjà je pense que ce serait une super idée de le masser, soit en faisant appel à une physio soit en apprenant toi même (le bouquin de Jim Masterson est super pour une première approche), en plus ça te permettra de maintenir un lien avec lui d'une manière agréable pour vous deux :)

Édité par cheval_nature le 25-05-2019 à 12h53



Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
 Répondre au sujet