Rétivité à la jambe : explications, solutions ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
2372 vues - 76 réponses - 1 j'aime - 17 abonnés

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 35
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 01/05/2019 à 15h27

Bonjour à tous,

J'ai un problème avec mon cheval. Pour faire court (version longue ci-dessous avec points clés en gras pour les plus téméraires...), il est devenu rétif à la jambe. Une trop forte pression le contracte et le bloque, il s'arrête avec les oreilles en arrière. Parfois ça marche après quelques exercices (quelqu'un devant à pieds, quelqu'un qui le prend en longe avec moi dessus, rejoindre des plots puis passer au pas...) et en partant d'une pression plus que minimale. Mais parfois c'est le drame et la moindre pression le fait se bloquer, si j'insiste il rue sur place et je préfère éviter de lui apprendre de plus fortes défenses... Nous sommes sortis 3 fois en extérieur (entraînement de cross, CCE puis CSO club 3) et il est exemplaire, aucune rétivité, saute très bien et est très réactif (malgré quelques coups de cul, surtout sur le CCE, aucun coup de cul le jour du CSO). En balade il est correct, en gros il suit le cheval de devant mais je suis capable de l'arrêter sans problème et rattraper le cheval de devant. Il ne veut pas passer en tête.
A pieds (longe et liberté) il ne savait rien faire, était irrespectueux et inattentif. Aujourd'hui, il est à l'écoute, cherche à comprendre, répond très bien à la voix et au langage du corps. En balade à pieds nickel aussi.

Merci beaucoup pour vos conseils et avis. Je précise que ça fait 1 bon mois que je me remets en cause à 100% et m'interroge sur absolument toute la gestion de mon cheval, donc je sais que je suis sûrement la cause du problème mais je cherche des solutions.

Merci :-)

C

---

Pour faire long :

Historique :

- cheval SF hongre, père BWP, castré à ses 4,5 ans (été 2018), acheté en fin septembre 2018, visite véto ok RAS sauf pointe d'arthrose dans les jarrets non évolutive d'après radios antérieures ;
- au départ, il était très sensible et réactif aux jambes. Je l'ai travaillé que 4 à 5 fois par semaine car jeune, surtout à pieds. J'ai fait du saut qu'une fois environ toutes les 2 ou 3 semaines. Il était monté dès le départ au moins une fois par ma coach de dressage puis c'est passé à 2 fois pour être sûre qu'il soit monté par un pro. Au fur et à mesure du temps, il est devenu rétif à la jambe (dès le mois de novembre) , notamment au moment de partir au galop, puis pour partir au trot, puis du pas. Je précise que je suis galop 5 mais niveau un peu plus élevé (j'ai arrêté de passer mes galops à 12 ans car je faisais que des CSO ponam et aujourd'hui que des clubs). Je n'ai monté ce cheval qu'en étant encadré en cours par ma coach et je suis également encadrée pour chaque séance à pieds avec un éthologue qui se déroule très bien. Donc en gros il faisait 2 fois à pieds avec moi, 1 fois en cours à cheval, et 2 fois avec ma coach de dressage à cheval, et du saut que rarement. Lors de séances de saut, il était plus du tout rétif et allait vers l'obstacle, il excelle en saut ;

- à pieds, il est passé d'un cheval inattentif et irrespectueux à un petit amour, à l'écoute, il progresse beaucoup et fait tout ce qu'on lui demande même s'il ne connaît pas ;

- à l'extérieur, en entraînement de cross, il était parfait : réactif, à l'écoute ;

- de retour à la maison, pas terrible mais ça allait ;

- puis CCE, s'est bien passé tout au long de la journée malgré coups de cul au galop lors de la détente de saut, mais nous avons glissé sur le cross, sans pour autant toucher le sol. Je me suis arrêtée pour voir s'il était blessé et, voyant que non, j'ai continué. Il s'est toutefois arrêté/bloqué sur le gué par peur, j'ai abandonné ;

- les jours suivants j'ai travaillé à pieds pour qu'il se repose puis je suis partie en vacances 10 jours. Pendant ces 10 jours, il a été monté 2 fois par ma coach de dressage, 1 fois en balade par mon éthologue et 1 fois dans la carrière par l'éthologue. Il a également vu l'ostéopathe qui lui a trouvé des problèmes au garrot, boulet antérieur gauche, lombaire L6 en RFD, sacrum, bassin TVSUP à gauche, boulet postérieur droit". Elle indique qu'il a mauvais caractère et qu'il est très tardif. D'après l'éthologue, il était exécrable en carrière, se bloquait complètement, malgré ostéo + repos. En balade, il s'est bloqué 4-5 fois. Quant à ma coach, elle m'a dit qu'il se contractait et était "contre nous", qu'il donnait des coups de cul sans plus d'indication... ;

- A mon retour, ça allait la première séance, nickel. Mais le lendemain : horrible, impossible de le faire avancer pour la première fois. J'ai donc pris des cours avec l'éthologue, nous avons réussi à le débloquer. J'ai décidé d'arrêter complètement de le faire monter par d'autres personnes. Ensuite, j'ai testé la monte sans mors avec ma coach, le cheval avançait et était plutôt réactif, nous avons donc pensé qu'il avait un problème avec le mors et qu'il ne supportait tout simplement pas le mors. Voyant les progrès, je l'ai engagé le dimanche sur un concours club 3 pour tester sa réaction à l'extérieur et en saut ;

- Pendant le concours, en hackamore, le cheval a été exemplaire, très réactif aux jambes et aux mains, aucun coup de cul, aucun arrêt...

- Semaine suivante travail à pieds nickel. Puis à cheval : horrible, il se bloquait complètement et regardait ses flancs, j'ai mis pied à terre et longé ! Depuis, j'alterne les séances où ça progresse un peu et où ça régresse. Nous avons essayé la longe monté. Il était plutôt bien. Puis quand j'ai commencé à associer mes aides (jambes) avec les indications vocales du longeurs, il rétivait, même si on arrivait à en tirer quelque chose.

Plusieurs points que j'ai remarqués, peut-être sans incidence, peut-être que ça expliquerait quelque chose :

- il mange du mash le lundi, et sinon 2, 1, 2 litres de floconnés tous les jours + foin environ 12-14 kgs par jour ;
- il va au paddock une demi journée 5 jours par semaine, et 7 jours/7 depuis 2 semaines (pour éviter qu'il engorge) ;
- avançait mieux les jours où il faisait froid ;
- le cheval est très sensible, il a déjà fait une mini colique lorsqu'il a été trop couvert et que les températures ont remonté (donc calmigine + marcheur). Ensuite, quand ça a re-baissé, il a dû prendre un coup de froid puisqu'il était couché et mangeait très lentement (le marcheur a suffi) ;
- lorsque les températures ont augmenté, il engorgeait systématiquement des deux postérieurs, j'ai dû le faire marcher énormément, lui mettre de l'argile, et malgré cela ça ne passait pas, sauf après exercice ;
- je l'ai récupéré avec des vers, qui normalement ont été traités à son arrivée pour qu'il puisse aller au paddock, puis traitement à chaque saison ;
- il a été castré assez tardivement (à 4,5 ans) vers début de l'été 2018, je l'ai acheté en septembre 2018 ;
- d'après son ancienne cavalière, il avait déjà essayé de se bloquer "une fois" côté porte mais elle n'a pas laissé passé et ça a été, puis il s'est fait castré et remis au travail et il ne l'a plus jamais refait ;
- je l'ai récupéré avec des dents de loup. Il n'avait jamais vu le dentiste même pendant son débourrage... je lui ai donc fait retirer par le vétérinaire puis rapage des dents en deux fois par le dentiste donc RAS niveau dentiste ;
- il machouille son mors frénétiquement au point d'en avoir cassé plusieurs ;
- il semble plus à l'aise rênes longues ou sans mors, sans contrainte de tête (c'est pourquoi je le monte désormais en hackamore ou en bosal, sauf en balade je mets un filet simple) ;
- je l'ai récupéré avec les fourchettes pourries. J'ai mis de l'huile de cade au début, puis du hoofstuff avec de l'huile végétale autour ;
- ses postérieurs ne sont pas ferrés mais les sabots repoussent "bizarrement" (pas la même couleur, sorte de trace sur les sabots) ;
- il se met toujours en position de repos sur l'un ou l'autre de ses postérieurs à l'attache ;
- il a de petites boules sur les postérieurs, mais également sur les antérieurs ;
- il semble avoir des molettes ;
- ses sabots antérieurs sont chauds parfois, comparé aux sabots postérieurs ;
- sensible de partout, surtout quand on touche son ventre, le passage de sangle, le dos et la croupe. Il se "stresse" et commence à machouiller quelque chose ;
- très sensible quand on se rapproche de sa verge (coups de postérieurs) ;
- à main gauche, plus difficile qu'à main droite, se tord parfois comme s'il était incurvé à main droite. Idem en longe ;
- en extérieur (entraînement de cross, CCE et CSO) pour l'instant il n'a jamais rétivé et était très réactif mais il mettait toujours quelques coups de cul et a des difficultés à tourner ;
- semble beaucoup plus sur l'oeil qu'auparavant, a peur de beaucoup de choses dans la carrière, surtout le soir ;
- il baille souvent quand je lui touche le dos ou le ventre, en tirant la langue ;
- après le travail, même de petites séances, il paraît complètement amorphe, l'oeil éteint, la tête mi basse, le postérieur plié, quasiment prostré ;
- une fois j'ai "mimé" le fait de monter à cru (en m'appuyant sur lui comme pour prendre de l'élan avant de monter) et sa réaction a été assez violente : oreilles en arrière et faisait semblant de vouloir me mordre. Je sentais que si j'insistais il allait essayé de tourner ses postérieurs...
- il n'a jamais fait pipi hors du box, il fait systématiquement pipi en rentrant au box en faisant du bruit ;
- j'ai une selle de dressage et une de saut Devoucoux qui, d'après ostéo + coach x 2 + commercial lui vont...

Il va voir un autre ostéo (également véto) début mai pour avoir un nouvel avis et des pistes d'analyses à faire. D'ici là je privilégie travail à pieds, balades à pieds, balades à cheval avec autre cheval devant, et 2 fois à cheval en cours avec l'éthologue pour trouver des exercices qui le font se porter en avant, parfois ça marche, notamment lorsqu'il est à pieds pour lui indiquer, ou alors quand il y a des objectifs (tourner autour d'un plot puis revenir etc.) mais parfois c'est horrible il ne veut juste pas avancer donc je lui fais simplement bouger un antérieur après l'autre...
Je penche pour l'hypothèse d'un mal de dos ou d'une carence/maladie, plus que pour le mauvais caractère (vu sa bonne volonté à pieds...). Mais ce que je trouve bizarre est que les 3 fois en extérieur il ait eu aucun problème et était exemplaire...
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par groscaroline le 01-05-2019 à 21h29

Expar

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 173  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7127
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 01h00

groscaroline

En effet tardif, il fait bébé et il n'est pas du tout terminé.
Donc, tu peux vraiment ralentir le rythme, voire le remettre au pré quelques mois et le redémarrer ensuite.
Qu'il finisse de grandir à son rythme, sans "contrainte" d'être monté, travaillé, etc.

Des fois, de vraies pauses, ça fait du bien aux jeunes. Tu les retrouves plus mature et près à "encaisser" mentalement, ce que tu leur demandes.

Chach_42

Expert
   

Trust : 56  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 742
2 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 07h56

Je regarderais du côté de la maladie de lyme si j'étais toi.

On a eu deux poneys qui l'ont attrapé et les deux avaient des symptomes pas identiques mais qui se rejoignaient un peu pour autant:

- Engorgement soudain des membres, même au pré sans bosser
Et l'entier se mettait à gonfler des testicules et de la verge et pareil le pauvre voulait plus qu'on l'approche.

Mais au vu de tout ce que tu racontes tu as raison c'est probablement une maladie ou grosse douleur, n'hésite pas à faire différentes analyses et à viser large.

Bon courage en tout cas, il a une bonne bouille de bébé !

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 35
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 09h52


listoire a écrit le 02/05/2019 à 23h54:
@groscaroline Merci pour les photos. Il a quand même une ligne de dos très marquée. Tu as quoi comme selle ?
Je ne suis pas pro, donc je ne pourrais pas te dire quoi prendre (et même si je l'étais via photo ce n'est pas possible), mais de visu il a l'air d'avoir un garrot très développé et il faut savoir que bon nombre de selles de grandes marques ne sont pas du tout faites pour ce type de dos : haut garrot, qui va loin sous la selle, trapèzes creux (souvent dû à une atrophie musculaire causée par une selle qui appuie aux mauvais endroits) et dos en toit.


En selle de dressage j'ai une makila S arcade ouverte. En selle d obstacle j'ai une Biarritz lab arcade normale. Les deux sont d'occasion. La dress me paraissait pas top pour lui, la saut me paraissait bien.

Mais les deux ont été confirmées par la coach de dressage, ma coach (saut/plat), le commercial Devoucoux qui était d'ailleurs accompagné de 2 personnes avec plus d'expérience ce jour là pour diverses raisons internes, ainsi que mon osteo. Soit au total 6 personnes différentes, à intervalles différents dans le temps. L'ethologue ne S est pas prononcé puisqu'il monte avec une selle western.
Encore une fois jai fait confiance aux pros. Je veux bien qu'ils ne soient pas saddle fitter mais de là à se planter à ce point ?

Mais si vous avez des contacts de saddle fitter en iDF 91/92 je suis preneuse.

Ma coach trouve qu'il n'a pas encore sorti son garrot d'ailleurs :-/

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 35
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 09h54

expar

Je crois que je réalise pas qu'il est si tardif comme je le vois tous les jours ! Je vais travailler plutôt à pieds effectivement :) merci !

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 35
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 09h56

chach_42

Yes merci pour le témoignage. J'imagine qu en une seule prise de sang je pourrai faire les différents tests évoqués pour les maladies. On va voir. Je serai bientôt éclairée:)

Et oui c'est un beau bébé, un vrai gentil. Sensible, mais gentil!

Ramboderetz

Membre d'honneur
  

Trust : 186  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2401
2 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 09h59

Je n'ai lu aucune réponse mais je trouve qu'on pourrait penser à des douleurs de castration...
Véto ou ostéo peuvent tester, normalement un cheval qui en souffre l'exprime facilement

Edit : et maintenant je lis les réponses (oui... un chouille à l'envers tout ça ) et quand je lis "l'ostéo pense à un mauvais caractère"... j'ai envie de dire... vois un(e) autre ostéo !!!

Edit 2 : j'ai fini de lire ahah
Quand je vois le bonhomme et que je lis ce que tu expliques, je serais quasi sure que son caractère n'a rien à voir avec tout ça, il a l'air même plutôt gentil.
Alors effectivement, il y a pas mal de pistes physiques... castration, estomac, maladies transmises par les tiques...
Moi je viens de soigner mon cheval pour une ehrlichiose (enfin, j'espère qu'il est soigné, contrôle dans 15 jours) et vu la métamorphose physique durant son traitement, il est certain que je l'ai acheté "malade". C'était il y a 3 ans... Pas de rétivité, mais pas mal de hauts et de bas...

Édité par ramboderetz le 03-05-2019 à 10h18



Liquescence

Membre d'honneur
 

Trust : 150  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1723
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 10h09

groscaroline je crois que ma SF Chloé labeau chloaie va jusqu'à ton coin

Listoire

Membre d'honneur
  

Trust : 140  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2022
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 10h22

groscaroline alors mon ancienne coach avait posé sa Devoucoux sur le dos de ma jument. Soit disant la selle avec les matelassures thermoformables et adaptables au dos du cheval avec la chaleur qu'il dégage. Elle l'a inspecté et a dis qu'elle lui allait très bien et m'a dit "Regarde". J'ai regardé et en fait pas du tout du tout. À l'arrêt c'était limite que la colonne touche le fond et en mouvement c'était la cata. Pourtant la jument n'était pas trop mal dessous sur une séance.

Gathoow

Novice

Trust : 30  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 43
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 10h26

Hello ! Je connais très bien l'écurie où tu es, et donc la coach de dress et surtout l'éthologue dont tu parles (j'ai eu son cheval en DP pendant un an, j'ai tellement appris autant avec le cheval qu'avec le proprio ). Je pense donc que niveau pro tu es très bien entourée même si ton instinct doit compter en premier ! Le défaut majeur pour moi de cette écurie, c'est l'absence de pré. Surtout pour un jeune cheval émotif comme le tien. Les paddocks sont petits et y'a rien à brouter. Travailler dans une carrière y'a rien de plus déprimant pour un jeune... Alors bon, si tu habites en RP, je comprends que ce soit très compliqué de trouver un pré, j'ai galéré moi aussi ! Mais du coup j'essayerai peut-être d'accentuer les sorties en extérieur, à pied ou monté comme tu le sens ! Essayer de lui faire plaisir, trouver les situations où il est bien, et se concentrer là dessus pour le moment. Les jeunes chevaux ont aussi besoin de pause, de longues pauses au pré pour assimiler tout ce qu'ils ont appris !
Après oui il peut y avoir un souci de santé derrière, à voir avec les vétos, mais de ce que tu décris, j'ai plus l'impression que c'est mental, une sorte de "ras le bol" peut-être
En tout cas bravo à toi de te remettre autant en question, je suis sûre que tu vas finir par trouver ce qui bloque

Je viens de voir que tu cherchais un ostéopathe : je ne peux que te conseiller Dr Christophe Castel, qui est, pour moi, le meilleur ! Il n'est pas d'IDF mais fait des tournées tous les mois, tu peux le contacter (il faut insister parfois car il est débordé) et voir avec lui quand est son prochain passage à Paris ! :)

Édité par gathoow le 03-05-2019 à 10h30



Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 35
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 11h05

ramboderetz
Yes, possible pour les douleurs de castration mais la visite d'achat ne l'a pas mis en exergue. Merci beaucoup !

liquescence
Je n'ai pas tout compris ?
Edit : ah pardon, la saddle fitter (dans ma tête c'était selle français..) :-) Je note le contact, merci !

listoire
Yes, c'est un bon exemple. Le truc c'est que je me vois pas dire à 6 personnes différentes qu'elles ont toutes tord...

gathoow
C'est drôle ! Oui, honnêtement je pense être bien entourée. Je ne remets pas en cause les compétences, au contraire (surtout de l’éthologue qui m'accompagne toujours et que j'adore ;-) !), je dis simplement que les avis sont divergents et c'est dur de faire la part des choses.

Les lieux me paraissent pas mal aussi, d'autant plus que le mien a un supplément foin pour qu'il en ait à volonté et un supplément paddock pour qu'il y aille tous les jours... mais effectivement pas de pré. Après, je pense que c'est vraiment mieux par rapport à ce qu'il avait avant puisqu'il restait au box quasiment toute la journée !

Mais oui, la piste des sorties en extérieur est bien. Je sens qu'il préfère et s'éveille dans ces moments là. Et oui, la pause peut être une bonne piste. Mais j'ai peur que si je le laisse en pause, il intègre très bien la rétivité et le blocage peut être que je me trompe, mais j'aimerais idéalement surmonter ce blocage en avant (sans rien demander : juste avancer) avant une telle pause.

Pour l'ostéo : je note le contact. Là j'en ai trouvé un qui est véto aussi et vient des Alpes Maritimes (connaissance de ma soeur qui soigne ses chevaux). Mais effectivement il m'en faudra un sur le long terme.

Merci pour les encouragements, ça me rebooste

Édité par groscaroline le 03-05-2019 à 11h08



Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
3 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 11h07


gathoow a écrit le 03/05/2019 à 10h26:
Travailler dans une carrière y'a rien de plus déprimant pour un jeune...



c'est sûr qu'en ayant une telle vision du travail en carrière, ça ne doit pas enthousiasmer le moindre cheval de s'y rendre

A ce compte là, le pire ce serait le concours. Entre le fait de quitter sa maison, ses potes, son train train rassurant, pour se bourrer un voyage bruyant aller/retour en boite qui pue, se retrouver au milieu d'un champs de foire dans les odeurs de gaufres et de saucisses/frites, plein de gens qui braillent, de gamins et de clébards qui courent partout, de chevaux inconnus bien agités, accroché comme un sac à la boite qui pue la majorité du temps, à devoir sauter/ virer le reste, sans prendre le temps de rien si poon's est dans les choux le jour J, et faudrait être gentil pour que mémère soit classée.... Euuuuh... j'sais pas si finalement un jeune cheval ne préfèrerait pas tortiller du popotin dans le bac à sable at home


Édité par couagga le 03-05-2019 à 14h14



Expar

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 173  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7127
1 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 13h51


groscaroline a écrit le 03/05/2019 à 11h05:

Les lieux me paraissent pas mal aussi, d'autant plus que le mien a un supplément foin pour qu'il en ait à volonté et un supplément paddock pour qu'il y aille tous les jours... mais effectivement pas de pré. Après, je pense que c'est vraiment mieux par rapport à ce qu'il avait avant puisqu'il restait au box quasiment toute la journée !


Tu ne peux pas te mettre sur la liste d'attente du pré/paddock herbeux ? Même si tu risques d'attendre trèèèès longtemps (lol).
Des fois, sur papier, on prend mieux que le truc d'avant, et en fait, le cheval y est moins bien.

Perso, je l'ai vécu avec le mien : pension box, avec seulement 2 sorties paddock en herbe par semaine par la pension. Ensuite, j'étais libre de le mettre au paddock s'il y en avait de libre. Donc le cheval sortait en général 3h/jour minimum. Ca lui laissait 21h/24 au box, mais box communiquant avec les autres, pas de grille, donc contact social +++.
Suite à une baisse notable de prestation, je l'ai changé pour une pension box/paddock sable individuel, sortie à la journée, et ce, 7jrs/7. Et bien, il m'a fait une bonne déprime pendant 15 jours (une vraie de vraie, j'avais un cheval amorphe, qui ne s'intéressait à rien). Puis, il a remonté la pente, mais je sentais bien qu'il n'y était pas bien, me "sautait" dessus quand je venais.
Dès que j'ai pu, je l'ai passé en pension pré (retraite) et là, je vois qu'il est très bien mentalement, et physiquement.


groscaroline a écrit le 03/05/2019 à 11h05:

Mais oui, la piste des sorties en extérieur est bien. Je sens qu'il préfère et s'éveille dans ces moments là. Et oui, la pause peut être une bonne piste. Mais j'ai peur que si je le laisse en pause, il intègre très bien la rétivité et le blocage peut être que je me trompe, mais j'aimerais idéalement surmonter ce blocage en avant (sans rien demander : juste avancer) avant une telle pause.


Je comprends la peur de "valider" le blocage de la mise en avant, mais pour moi, il n'est pas prêt d'être bossé autant.
Mais une fois que tu as vérifier pour de bon, qu'il n'y a pas de gène physique, l'idéal serait de ne faire que des balades, plus ou moins intenses, selon comment tu le sens. Surtout que c'est la bonne période.

Pour le fait de te rendre compte comment il est physiquement, je ne pourrais que t'encourager à prendre régulièrement des photos, sous le même angle. Comme ça, tu pourras comparer avec "avant" quand tu le souhaites et voir son évolution.

Ramboderetz

Membre d'honneur
  

Trust : 186  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2401
2 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 15h32

groscaroline
Je me permets d'insister un petit peu, mais beaucoup de véto passent à côté... comme les ostéos d'ailleurs, sauf ceux qui sont sensibilisés (bon, mon ostéo vérifie toujours, mais voilà je l'adore, je trouve qu'elle travaille trop bien)
J'ai un exemple dans mes écuries : un cheval de 20 ans, castré à 3, qui a eu un certain nombre de problèmes et a fini par tiquer à l'appui en étant complètement enfermé dans sa bulle. Un véto naturopathe a décelé des douleurs de castration, traitement, le cheval ne tique quasiment plus et s'ouvre au monde !
17 ans que ça durait...

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 35
0 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 15h42

expar
Très intéressant ce témoignage. Je vais voir si déjà il se sent mieux avec son nouveau copain de pré :) sinon pourquoi pas me mettre sur la liste d'attente oui. Après, faut d'abord que j'exclus toute maladie, car si maladie il y a, l'ingestion de glucides (herbe) peut être mauvaise, surtout pour un cheval qui a toujours été au box.
Très bonne idée pour les photos. Et aussi pour les balades !

ramboderetz incroyable cet exemple, pauvre loulou à souffrir pendant 17 ans ! ça marche je vais bien bien vérifier ce point, c'était prévu. Après ce n'est pas forcément l'endroit le plus facile d'accès (d'où mes doutes sur cette partie d'ailleurs!) donc on va voir

Groscaroline

Novice

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 35
5 j'aime    
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
Posté le 03/05/2019 à 16h16

Bonjour à tous !

Pour info, voici ce que j'ai retenu de tous vos conseils :

Examens, du plus urgent et facile au moins urgent et moins facile :

- contrôle squelette + état général par ostéovéto
- prise de sang, vérifier PSSM/lepto/pyro/lyme/ehrlichiose autres ?
- gastroscopie pour ulcères, copro, demander si alimentation ok
- douleurs de castration
- saddle fitter
- nouveau bilan locomoteur complet, radio des membres et dos
- bit fitting

Gestion globale :

- continuer travail à pieds
- à cheval, 2 séances max par semaine, max 45 min voire ne pas le monter (au moins jusqu'à passage ostéovéto)
- plutôt à cheval en extérieur pour le 'draguer'
- pas d'obstacle, pas de concours, éventuellement une barre de temps en temps (à pieds) ?
- consolider les bases, donner du moral, demander peu récompenser beaucoup
- me faire confiance et suivre mon intuition ;-)
- prise en compte de son cerveau gauche introverti ;-)
- mise au vert/pause si possible après examens et/ou après remise en route par la balade
- continuer massages
- prendre régulièrement des photos pour suivre évolution sous le même angle
- continuer paddocks tous les jours avec son nouveau copain

Je vous tiens au courant lors de la visite de l'ostéovéto la semaine pro. En attendant, je peux vous dire qu'il s'amuse bien avec son nouveau copain :-)

Un grand merci !


Édité par groscaroline le 03-05-2019 à 16h17



Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Rétivité à la jambe : explications, solutions ?
 Répondre au sujet