Attaquer un hôpital psy en justice(droit)

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
4438 vues - 56 réponses - 0 j'aime - 15 abonnés

Cindosh

Apprenti
  

Trust : 236  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 305
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 08/05/2019 à 09h56

Bonjour à tous, je me permets de vous demander quelques recommandation pour une amie qui ne sait comment faire.

Voici l'histoire en quelques lignes. Son copain, avec qui elle a fait un enfant à fait 3 TS, interné en hôpital psy à la deuxième, gardé quelques jours. Pour la troisième, il est resté une petite semaine, il l'ont laissé repartir. Le médecin lui avait pourtant dit qu'il le forcerai à rester (hospitalisation forcée), ce qu'il n'a pas fait.
Son copain a été interné en hospitalisation libre.

Il s'est suicidé il y a deux semaines. Dans cet HP, très peu de suivi, le psy qui passe voir chaque patient 5 min par jour, l'hôpital qui ne s'assure pas qu'il y ai un suivi derrière.

On estime (nous et sa copine) que cet hôpital à une part de responsabilité dans ce suicide, on ne relâche pas une personne au bout de 3 TS rapprochées....

Cet établissement est actuellement en redressement et apparemment débordé. Il y a aussi eu un suicide là bas il y a peu....

Elle souhaiterai donc "attaquer" cet HP en justice mais ne sait comment faire. Des pistes? Merci

Annerobert

Membre ELITE Argent
 

Trust : 191  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8408
1 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 09/05/2019 à 15h21


cindosh a écrit le 08/05/2019 à 13h19:
D'un côté, elle culpabilise énormément de tout ce qui est arrivé.

Est-ce qu'un procès ne risque pas de la faire culpabiliser encore plus? Parce que tout le monde risque de chercher à rejeter la faute sur tous les autres?

Choubichougirl

Membre d'honneur
    

Trust : 2016  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3353
10 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 09/05/2019 à 16h15

Ça me paraît compliqué...

Ce n'est pas vraiment une erreur médicale à proprement parlé mais un acte volontaire de la personne.

On ne peut pas toujours rejeter la faute sur autrui malheureusement même si ça serait plus simple.
Les personnes à tendance suicidaires sont vraiment particulières. Elles peuvent sembler allez parfaitement bien à un moment puis le lendemain refaire une tentative.

Malheureusement pour la famille, si la personne est décidée à en finir, on ne peut pas y faire grand chose. Et en un sens, les enfermer entre 4 murs alors qu'elles n'ont plus la force et l'envie de rester en ce monde parce qu'on a pas envie de les voir partir, je trouve ça un peu égoïste.

C'est à double tranchant. La personne qui se suicide est égoïste de laisser les personnes qui l'aiment face à sa mort.

Et c'est égoïste que de vouloir interdire à quelqu'un d'en finir avec sa propre vie.

La mère de mon demi frère et de ma demi s?urs a fait plusieurs tentatives de suicide sur 3 ans.
Médicaments, taillage des veines. Elle a fait plusieurs séjours en hôpital psy.
Elle était entourée, elle avait quelqu'un dans sa vie, ses 2 enfants, une maison, un travail, elle voyageait beaucoup et semblait avoir une belle vie.

Il y a quelques mois, alors que sa fille était chez elle et regardait la télé, elle lui a dit qu'elle partait faire une course et s'est jetée sous un train.
Évidemment cette fois là, il n'y avait plus rien à faire.

C'est sa fille qui, au bout d'une demi heure s'est inquiétée et a appelé son père (donc son ex mari). Avec ma mère, ils sont partis faire le tour du village et c'est en voyant les pompiers au niveau de la voie ferrée qu'ils ont tilté.
Mon beau père s'est approché pour leur parler, on lui a confirmé qu'il s'agissait bien de son ex femme...
J'étais pas dans la région à ce moment là mais j'imagine même pas l'horreur que ça a dû être d'assister, de vivre ça.

Néanmoins on ne peut pas juger. En arriver à une telle extrémité, c'est qu'il n'y a vraiment plus rien à quoi se raccrocher.
Et rester enfermé entre 4 murs et assommé de médocs, je suis pas sûre que ça soit mieux...

Anipeps

Membre d'honneur
  

Trust : 1216  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2020
0 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 12/05/2019 à 23h07

cindosh viens en MP si tu veux car j'ai poursuivit un HP et je suis du coup pas mal au courant des démarches associations pour aider les victimes de la psychiatrie etc.... Merci à mamzellec de m'avoir cité...

Édité par anipeps le 12-05-2019 à 23h08



Anipeps

Membre d'honneur
  

Trust : 1216  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2020
1 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 12/05/2019 à 23h13


annerobert a écrit le 09/05/2019 à 15h21:

Est-ce qu'un procès ne risque pas de la faire culpabiliser encore plus? Parce que tout le monde risque de chercher à rejeter la faute sur tous les autres?


Pour avoir poursuivi un hôpital après une TS qui m'a laissé un handicap, et avoir gagné cette procédure je puis te dire que c'est un grand soulagement! les agissements des hôpitaux psy sont pour certains hôpitaux une honte (surmédicamentation, défaut de soin, erreurs de diagnostiques, évaluation de l'état des patients très légère (dans certains centres aujourd'hui on demande aux infirmières de poser les diagnostiques) Bien sûr il y a des hôpitaux qui sont bien et qui fonctionne bien, mais bon nombre sont sur la sellette, la psychiatrie étant le parent pauvre de la médecine pour laquelle on ne met aucun moyens financiers et du coup humain!! les médocs donnés à outrances provoquent l'augmentation des passages à l'acte au lieu d'aider le patient, j'invite vraiment l'auteur de ce post à venir en MP.

Le CNV est un collectif spécialisé dans ce genre de cas et de nombreux procès en cours contre des HP le sont pour des situations similaire....

Cindosh

Apprenti
  

Trust : 236  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 305
0 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 13h51

anipeps

Je te remercie. Je ne sais pas ce qu'il en est et ce qu'elle a décidé. Si elle le fait, je te recontacterai pour avoir ton aide =)

Jinssa

Membre d'honneur
    

Trust : 1612  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3254
2 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 14h16

cindosh

Mais vous voulez lui rendre justice de quoi? Je ne comprends pas très bien les termes utilisés.

Ce pauvre homme a décidé de mourrir. C est un drame mais comme l a dit choubi c est un peu égoïste de vouloir garder en vie à tout prix ces personnes qui ne pensent qu a en finir...

Agentmulder

Membre d'honneur
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2723
0 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 14h43


cindosh a écrit le 08/05/2019 à 10h08:
@mielpops

ce n'est pas irresponsable de relâcher la personne au bout de 3 TS?


Tu parles de relâcher mais un HP n'est pas un lieu de détention.

Museane

Membre VIP

Trust : 1321  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3880
1 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 14h47

agentmulder un petit peu quand même, certains patients y sont enfermés contre leur gré et reçoivent d'ailleurs la visite du juge des libertés...et de la détention.

Agentmulder

Membre d'honneur
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2723
1 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 16h30

tu as raison bien sûr, mais je ne sais pas si cet aspect est toujours bien compris de l'opinion publique. Car même pour des séjours de longue durée hors unités spécialisées pour des personnes dangereuses, cloîtrer un patient purement et simplement ce n'est pas envisageable, pour des questions éthiques autant que logistique.
Et cette histoire du consentement des personne ça pèse lourd aussi, bref je pense qu'une action dans le cas présent est vaine et même non justifiée.

Anipeps

Membre d'honneur
  

Trust : 1216  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2020
3 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 21h14


jinssa a écrit le 13/05/2019 à 14h16:
@cindosh

Mais vous voulez lui rendre justice de quoi? Je ne comprends pas très bien les termes utilisés.

Ce pauvre homme a décidé de mourrir. C est un drame mais comme l a dit choubi c est un peu égoïste de vouloir garder en vie à tout prix ces personnes qui ne pensent qu a en finir...


Moi je vais t'expliquer en quoi c'est pas égoiste du tout! j'ai fais des dizaines de TS! pour l'une d'entre elle j'aurais pu ne pas me louper et tu sais quoi aujourd'hui je suis heureuse de m'être loupée car aujourd'hui je suis heureuse de vivre et que heureusement que j'ai raté mon geste......Ce qui n'est pas normal c'est des soins qui ne sont pas à la hauteur pour aider une personne à aller mieux et à voir le bon côté de la vie, car malgré 15 ans de psy aujourd'hui je suis heureuse et résiliente et que tout ce que je vis aujourd'hui si j'étais morte je n'aurais pas eut la chance de les vivre.....Le suicide c'est le geste d'une personne en extrème détresse qui ne sait plus trouvé aucune autre solution pour s'en sortir que de mourir, le rôle des soignants et de protéger et d'aider à retrouver le chemin de la vie et d'une vie épanouie....Et quand la postante note qu'on relâche quelqu'un après 3 TS je dis que non c'est pas normal, les hospitalisations sous contraintes existent justement pour ça, je les ai vécues aussi, et même si ça a été horrible à vivre et que j'en garde un traumatisme profond du système psychiatrique probablement que sans ça je serais au cimetière et aujourd'hui bien heureuse d'être en vie.....

Pour répondre à la postante, il y a des procès en cours et passés pour des personnes qui se sont suicidés après soit une sortie de chambre d'isolement, soit une sortie prématuré de l'hôpital dû au défaut de jugement et de soin des psychiatres....et les gens gagnent leur combat....

Après il faut savoir aussi le contexte où cela s'est passé, s'il s'est passé 3 mois entre la dernière TS et le passage à l'acte fatale forcément qu'ils n'obtiendront jamais gain de cause, mais si la personne a fait des TS rapprochées à répétitions très proche du passage à l'acte létal là c'est que la mise en sécurité de la personne a été défaillante...

Par ailleurs une personne qui passe à l'acte n'est souvent plus vraiment lucide sur sa vie, sur ce qu'elle peut encore construire demain ou en faire, parfois le passage à l'acte est directement lié à la médication (cf effets secondaires des anti dépresseurs qui causes des suicides et des TS)....Donc si les parents estiment qu'il y a eut un défaut de soin et de mise en sécurité c'est que ça doit être le cas, car quand les parents savent qu'on a pas vu venir les choses ils ne souhaitent poursuivre personne....

Anipeps

Membre d'honneur
  

Trust : 1216  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2020
0 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 21h16

agentmulder pour y avoir vécu en psy, oui des fois on le vit et le ressent comme une détention, déjà car certains y sont contre leurs grés pour leur sécurité ou la sécurité publique, mais surtout car il y a beaucoup de maltraitance dans les insitutions psychiatriques, qui provoquent des suicides plutôt que les éviter

Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 932  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14611
4 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 21h37

Les médicaments ne causes pas une tentative de suicide ...

Les anti dépresseurs peuvent causer une levée de l'inhibition.

L'inhibition psychomotrice est caractérisée par une fatigue, difficulté de la capacité à penser, perte d'énergie etc.. qui caractérise la dépression.

Le but des anti dépresseurs est d'agir contre l'inhibition... donc oui forcément à un moment le patient n'est pas " soigné " mais se se sent en capacité de passer à l'acte.

Donc forcément comme pour tout traitement il y a des effets secondaires, les médocs ne sont pas des pilules magiques oui ils sont utiles mais ne sont pas que positifs.
Après on peut aussi aller porter plainte contre les labos hein ...

Anipeps

Membre d'honneur
  

Trust : 1216  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2020
0 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 22h28


quiebro13 a écrit le 13/05/2019 à 21h37:
Les médicaments ne causes pas une tentative de suicide ...

Les anti dépresseurs peuvent causer une levée de l'inhibition.

L'inhibition psychomotrice est caractérisée par une fatigue, difficulté de la capacité à penser, perte d'énergie etc.. qui caractérise la dépression.

Le but des anti dépresseurs est d'agir contre l'inhibition... donc oui forcément à un moment le patient n'est pas " soigné " mais se se sent en capacité de passer à l'acte.

Donc forcément comme pour tout traitement il y a des effets secondaires, les médocs ne sont pas des pilules magiques oui ils sont utiles mais ne sont pas que positifs.
Après on peut aussi aller porter plainte contre les labos hein ...


Ah oui non excuse moi ça peut juste augmenté l'anxiété, les troubles du comportement et j'en passe et aggrave régulièrement les symptomes qui effectivement lève l'inhibition, soit dit en passant si tant est que le patient soit encore en capacité de se rendre compte de la portée de son geste quand il est bourré de médocs...Moi je suis et pour porter painte contre les labos, mais aussi et surtout faire teste une médication à chaque psychiatre avant qu'il s'installe pour qu'il se rende compte de l'effet des médocs neuroleptique qui provoques des hallucination, troubles anxieux aggravés et j'en passe....car ils provoquent aussi somnolence aggravée et bien sûr on a le droit de conduire (ils nous le disent hein) alors qu'on tient presque plus debout....bien sûr je parle pas pour les bons psychiatres, les bons hôpitaux, qui eux font les choses intelligemment et remettent le traitement en cause si l'état s'aggrave, je parle des autres, ceux qui fusillent des vies (cf reportage France 3 et Arte récemment) et qui ne devrait pas avoir le droit d'exercer, et malheureusement il y en a beaucoup trop en France.....Il y a heureusement des services et psychiatre qui font du bon boulot mais il y a en aussi beaucoup qui ont des tonnes de procédures judiciaires aux fesses pour maltraitance institutionnelles avérées, surmédicamentations, défaut de surveillance et j'en passe....et la surmédicamentation là ça crée des suicides et pas des moindres....

Anipeps

Membre d'honneur
  

Trust : 1216  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2020
0 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 22h37

quiebro je te copie colle la notice de l'effexor au passage (notice officielle):

EFFEXOR LP peut provoquer une sensation d'agitation ou d'incapacité à rester assis ou debout tranquillement pendant les premières semaines du traitement. Si cela vous arrive, parlez-en à votre médecin.

Idées suicidaires et aggravation de votre dépression ou de votre trouble anxieux.

Mais bon les labos doivent écrire des conneries sur leurs notices

Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 932  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14611
6 j'aime    
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
Posté le 13/05/2019 à 22h44

anipeps

Merci mais les notices je les connais je suis infirmière en psy hein ...

Et puis tu vas me dire que les cardiologues doivent aussi tester du previscan ou des bêtabloquants ? Tu te rends compte en fait des extrapolations que tu fais ?
On devrait donc soigner tout le monde avec de la camomille ? Non je sais pas ?

Bah ouais parce que comme dans toutes les disciplines des cons, des mauvais médecins/soignants il y en a partout ...

Parce qu'au final sans l'hôpital psy tu serais ou ? Non juste comme ça hein ...

C'est bien beau d'en vouloir à la terre entière mais ce n'est pas ça qui fait forcément avancer les choses pour autant.

Travailler avec de l'humain reste toujours subjectif, et oui la majorité des soignants essaient seulement de faire au mieux dans la limite de nos possibilités et quand les patients acceptent aussi d'adhérer à quelque chose.

Enfin bref ...

Ah et au passage si l'on veut vraiment être précis les risques suicidaires et l'aggravation de la dépression lié à l'effexor sont surtout constatés lors d'un arrêt brusque du traitement
Et puis deuxième " passage " on peut mourir avec du doliprane dont la dose toxique est clairement pas énorme et que beaucoup de personne sur dose et c'est juste un médoc accessible en vente libre que tout le monde peut se procurer !

Édité par quiebro13 le 13-05-2019 à 22h51



Page(s) : 1 2 3 4
Attaquer un hôpital psy en justice(droit)
 Répondre au sujet