éducation du jeune cheval

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
1763 vues - 55 réponses - 0 j'aime - 13 abonnés

Kaywest

Expert
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 474
éducation du jeune cheval
Posté le 13/05/2019 à 10h08

Hello hello !

Je viens vers vous pour des conseils en éducation ! Pour avoir eu l'occasion d'échanger sur CA, il y a pas mal de personne qui ont "de la bouteille" dans l'éducation du jeune cheval, ou dans le travail à pied ou simplement de bons conseils :) ...

Certain/es le savent, j'ai un jeune cheval de 5 ans avec pas mal de carafon, qui n'a pas trop de limites, assez "je m'en foutiste", qui s'agace vite qui à se mettre en danger.
il peut chopper (sans mordre réellement), latte quand il est impatient, peut me sauter dessus en main, me bousculer sans soucis, se fiche pas mal des corrections et y répond ...

Bref à cheval il est top et ce n'est vraiment pas un méchant dans le fond. Simplement un jeune qui a été "élevé au biberon" comme un toutou par sa naisseuse qui lui laissait TOUT passer...
c'était gérable l'année dernière même s'il s'est pris une grosse rouste après m'avoir botté car il était agacé que je lui demande les pieds. Mais avec l'hiver des 5 ans, il a révélé son caractère, pris plus d'assurance surtout qu'il a été arrêté de mi-novembre à début janvier car il s'est emplafonné un mur après s'être échappé en main (il s'est mis debout et j'ai laché)

A ce jour, il m'a déjà botté, assommé 2 fois (une fois en me retombant dessus après s'être mis debout en main, l'autre en me balançant son couvre cou à la tronche... mousqueton reçu en pleine poire.. c'est pas hyper agréable ), a tenté de me mordre/ chopper plusieurs fois (c'est du jeu, jamais de défense contre une douleur potentielle ou agacement) ... et régulièrement je paye sa mauvaise éducation en main.. souvent gros mignon qui s'en fout des tracteurs, quads ou autres et parfois, il me saute dessus, complètement hystérique à se mettre debout, faire des lançades pour une mouche qui pète.

Je m'équipe, bombe/ gants/ longe pour longer ou rênes par dessus l'encolure à pied et j'ai beaucoup pris sur moi pour ne plus me laisser gagner par la peur quand il réagit aussi fort.

MAIS ce week-end... grosse agitation, concours interne au haras, les entiers de sa rangée de boxe (il y en a 2 assez bruyants et "chantant") ont un peu mis le dawa car excités.. du coup bordel dans les paddocks et quand j'ai sortis mon cheval pourtant calme au boxe quand je lui ai mis les protects... Je me suis emplafonné dans le pilier en bois jouxtant la porte de mon cheval et lui est sorti au galop de son boxe, se crashant à moitié dans la barrière en face ...
Ensuite.. un hystérique qui me tracte pour aller aux paddocks, se met debout ou m'arrache la longe pour brouter, me colle, me bouscule me tourne autour et quand je lui demande de s'écarter... Il se fâche en cherchant à me mordre ou se met debout face à moi...

Bref ! à la sortie du boxe, j'ai tout de suite remis de la distance entre lui et moi avec la voix et mon bout de longe au poitrail pour le faire reculer. Mais clairement il était excité et pas trop prompt à écouter...

Ma question c'est : Que faire dans ce type de situations (cheval qui n'écoute plus son cavalier en main, se met en danger, ou se rebiffe) .. rassurer ou sévir ?

désolé pour le pavé et merci à ceux qui prendront le temps de répondre !!

PS : cheval à jour de tout.. vie au boxe (pas de possibilité de mettre au pré) avec travail adapté, sorties régulières en extérieur et au paddock (plusieurs fois par semaine pendant des demis-journées)
je précise aussi que la vie au pré (il y a été) ne change en rien sa façon de répondre à mes sollicitations. (parenthèse pour éviter le débat pré/boxe)

Kaywest

Expert
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 474
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 09h55

cherchour je non non je ne le prends pas mal :) je sais bien que l'idéal serait le pré !malheureusement pas possible dans mon écurie.

Après il y a déjà été plusieurs mois l'année dernière, je le sortais uniquement pour le nourrir et le panser (donc pas une contrainte énorme quoi...). Il a tellement agacé le dominant du groupe (il a plus que cherché les limites), qu'il s'est fait laminé la tronche assez méchamment. Du coup coté chevaux ... il restait à distance de ce hongre et cherchait moins de noises aux autres (voire même il se cachait derrière le poney de ma mère qui est soumis ) Après... ça ne changeait pas vraiment son comportement de fond vis à vis de moi (levait les postérieurs quand il est agacé, me traversait, allait où il voulait (avec moi plus ou moins en drapeau ...).
Après l'avantage c'est qu'il n'est pas insensible à la voix et quand on se fâche, il réagit.

Sinon quand je dis "biberonné" c'est pas au sens propre du terme ;), simplement que pour avoir rencontré sa naisseuse, elle n'a certainement pas du être ferme au bon moment surtout que c'est un cheval avec du caractère ... il n'est clairement pas à sa place de "cheval"

Après j'expose les faits qui ont été les plus "graves" selon moi et qui m'ont mises en danger donc vous avez un concentré de sa diablerie lol . Heureusement chaque sortie de boxe/ paddock n'est pas chaotique loin de là. En revanche je dois rester très vigilante, chose que je n'avais pas l'habitude de faire avec mes autres chevaux.

en tout cas merci pour vos conseils !!

couagga yep, je vais surement reprendre le travail à pied mais encadrée pour savoir comment donner les bonnes informations et bien réagir.

et je suis d'accord sur le fait que les chevaux apprennent toute leur vie. Mon ancienne jument était ultra compliquée au pansage car jument de commerce ballottée de camion en camion, débourrée à la va-vite qui avait donc peu confiance en l'homme (mais pas vicieuse ou méchante).. en 1 an de temps, je suis passée de "impossible à brosser au delà de la selle/ ultra craintive/ compliquée à préparer en concours / qui ronflait et se défendait à chaque nouveau produit (argile/ produits pour tendons/ vermifuge/ crème bobo ....) à une jument que je pouvais"attacher au camion/ a qui je pouvais faire les soins (avec précaution mais sans risquer ma vie)/ que je pouvais toucher partout et même approcher couchée dans son boxe (chose impossible à son arrivée, elle claquait des dents quand on arrivait dans son boxe même doucement et en la prévenant)

bref! Je ne pense pas que mon cheval est une cause perdue ! Seulement qu'il a les mauvais codes, les mauvaises réponses.
Hors de question de laisser tomber pour des soucis de comportement surtout que dessus c'est quand même un top loulou hyper amateur

edit : je m'étais gourrée dans les pseudos...

Édité par kaywest le 14-05-2019 à 09h56



Cube

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 239
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 10h10

kaywest

Citation :
Il a tellement agacé le dominant du groupe (il a plus que cherché les limites), qu'il s'est fait laminé la tronche assez méchamment. Du coup coté chevaux ... il restait à distance de ce hongre et cherchait moins de noises aux autres (voire même il se cachait derrière le poney de ma mère qui est soumis ) Après... ça ne changeait pas vraiment son comportement de fond vis à vis de moi (levait les postérieurs quand il est agacé, me traversait, allait où il voulait (avec moi plus ou moins en drapeau ...).
Après l'avantage c'est qu'il n'est pas insensible à la voix et quand on se fâche, il réagit.

Donc il a vécu un peu en troupeau, il sait ce que c'est de se faire remettre à sa place, il n'y a rien d'irrécupérable ! Mais fermeté fermeté fermeté...
Après c'est normal que cela ne change pas son comportement avec toi, tout ne se fait pas tout seul... A toi de te comporter comme le leader du troupeau...
Et encore heureux qu'il réagit à la voix, pourquoi ne le ferait-il pas ? C'est de l'éducation, la notion de phase, de confort / inconfort....

Quant à la notion d'éducation de base, combien de chevaux de sport sont correctement éduqués à pied ?.....
Ce n'est pas ce qu'on juge important en général, et time is money.... Hélas.

Khymette

Expert
   

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 581
3 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 10h17


cube a écrit le 14/05/2019 à 10h10:

Quant à la notion d'éducation de base, combien de chevaux de sport sont correctement éduqués à pied ?.....


Pourquoi la précision cheval de sport ? Enfin non, on comprend bien le sous entendu mais ça m'exaspère un peu ce genre de discours (qui en plus selon moi tient plus du fantasme que de la réalité, des chevaux mal élevés y'en a dans tous les usages)

Édité par khymette le 14-05-2019 à 10h20



Kaywest

Expert
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 474
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 10h33

cube oui bien sur qu'il a déjà vécu en troupeau :)
yep, il va falloir que je sois intransigeante (moi qui suis bisounours de base lol... )

après oui pour la question des chevaux de sport... certains sont bien mieux éduqués que des chevaux dits de "loisir" car doivent être pratiques pour les amateurs (en théorie) et prêts pour les compétitions.
Dans mon écurie, les chevaux de proprio sont pour la plupart de vraies crèmes en main.
Le réformé de steeple de ma soeur est également un modèle de respect... il n'ira jamais toucher ou bousculer qqun. (par contre après avoir vu l'ostéo, il nous a confirmé que le cheval avait du se retourner plus d'une fois dans les stalles de départs de course.. il a d'ailleurs été mis au steeple et cross pour cette raison car le départ se fait à la corde). On sait qu'il a été très compliqué au débourrage et a du pas mal se faire castagner ... heureusement l'éleveuse l'a changé d'écurie pour qu'il reprenne les bases. Il est donc hyper respectueux mais peut parfois se faire peur tout seul

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
6 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 10h43

kaywest


Citation :
Seulement qu'il a les mauvais codes, les mauvaises réponses.


mais pas que et surtout : pourquoi ?

Le retour à la vie normale pour un cheval ne se joue pas en quelques mois de pré.
Tu ne veux pas aller sur ce sujet, c'est bien dommage car in fine ça te couterait moins cher et tu prendrais moins de risque. Mais mettre de côté ce fait qui a un rôle déterminant dans les problèmes que tu rencontres, c'est juste accepter l'escalade répressive, parce que l'effet cocotte minute est bien réel. le cheval n'est pas une diablotin, il pète juste les plombs, a du mal à se maitriser, surtout un 5 ans bien doté qu'on prépare en plus à être un athlète.
c'est toujours le même problème. Tes priorités sont de rester dans cette écurie pour assouvir des désirs de concours, tu privilégies cet environnement qui ne peut répondre à tous les besoins fondamentaux de ton cheval. c'est ton choix. Il y a inévitablement des conséquences que tu veuilles ou non en parler.
Chaque choix induit des conséquences. Refuser de faire le lien te conduiras à prendre des décisions inadéquates. C'est un scénario tellement courant . Au final, le résultat est connu de tout le monde. Un cheval qui s'avère dangereux, c'est l'escalade, l'apparition de pathologies (tics, comportements agressifs, destructeurs, auto-mutilants, problèmes digestifs, blessures, grattages, etc...) ou alors au final l'animal cède et devient relativement apathique et indifférent à tout, un bon petit soldat.

Tous les tempéraments ne s'adaptent pas avec facilité à des conditions de vie trop éloignées des besoins fondamentaux. Nous avons à faire à des êtres vivants, sensibles. Pour ma part, il n'est pas acceptable de faire passer ça après nos envies équestres. C'est mon opinion, j'entends bien qu'elle ne soit pas partagée par tout le monde et de fait, pas agréable à entendre. Il y a tellement de possibilités satisfaisantes sans aller d'un extrême à l'autre. La solution c'est le compromis. On peut tourner autour du pot dans lequel on noie le poisson avec un air détaché, ça finit toujours pas nous sauter à la tronche tôt ou tard.

J'ai vu quelques chevaux de concours passer d'une vie d'athlète confiné à l'écurie "aux petits oignons" à une vie au calme tous les jours dehors avec des potes et de l'herbe (même si ce n'est pas H24 c'est tous les jours et plusieurs heures). Ils sont tous métamorphosés, et à chaque fois leurs cavaliers et propriétaires semblent découvrir mars : cheval plus zen, plus disponible au travail, plus performant, IN-CROY-YABLE ! . Il n'y a rien de magique, ni de bien compliqué en fait.

Un cheval reste un cheval et pour qu'il soit bien, il faut qu'il vive dans de bonnes conditions. Sinon il est mal. Serrer les boulots de l'éducation sur un tel mal être, c'est une belle petite bombe à retardement qui se prépare. Du gachis.

Voilà, désolé, tu voulais pas mais que veux tu , quand la roue est crevée mieux vaut la changer avant de rouler sur la jante en continuant à chercher un bon restau pour midi

Kaywest

Expert
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 474
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 11h49

couagga effectivement j'entends tous tes arguments et ne peux les démentir

Je suis une cavalière de compétition et je sais qu'il y a des chevaux qui vivent dehors H24, sont pieds nus et font de belles épreuves mais égoïstement effectivement, je souhaite pas faire ce choix ;)

j'ai tourné plus de 5 ans en compétition CCE avec ma jument en pré intégral (modèle plutôt rustique) + complémenté en nourriture et foin... C'est assez compliqué à gérer entre la perte/ prise de poids au cours de l'année, les conditions climatiques (aller courir un cross de 5min alors que le cheval s'est pris du vent et de la pluie dans la tronche toute la nuit... pas cool !), les blessures inhérentes à la vie au pré (génial le dressage avec la grosse trace de croc sur le cul ou l'obligation d'être forfait car kiki s'est mangé un coup de latte et boite ou s'est dégommé le garrot sur un arbre)...
Si j'avais la possibilité de le mettre au pré toute la journée et la nuit au boxe je le ferais... mais dans mon coin, plus de place dans ce type d'écuries (qui restent très rares !!)... quand à la vie au pré intégral, j'ai testé et je ne trouve pas ça optimal quand on souhaite faire des compétitions sympa avec résultats (attention c'est ma vision, selon mon expérience , je sais qu'il y a pas mal de contre exemples ;), dont des personnes sorties en internationaux !)

De plus,je ne m'épanouie absolument pas dans une équitation de loisir même si j'adore les grandes balades et la découverte de nouvelles disciplines (équifun, trec, pony games, voltige, horseball etc...) sinon j'aurais choisi l'équivalent du grand poney de ma mère : un poney ONC hors cote type paint, hyper gentil et top pour dressouiller, sautiller et partir en balade.
Non! j'aime la compétition, avoir des objectifs de travail, l'ambiance qu'on y trouve, les liens qu'on y créé (j'ai rencontré des gens géniaux qui sont devenus des "potes de concours" , des cavaliers d’équipe de France ou d'inter avec qui je n'aurais jamais eu la chance d'échanger en restant dans mon club à faire mon petit bonhomme de chemin), les sensations aussi que l'on éprouve quand on voit que le travaille paye sur une reprise ou un CSO ou cross... bref, chacun sa discipline et son équitation

Mais si je reste dans mon écurie c'est aussi pour la qualité de l'enseignement (des bons coach, pédagogues, à l'écoute, patients, qui cherchent des solutions, ne sont pas branchés fric, s'investissent énormément pour leur élèves et qui ont la même vision que nous ce n'est pas toujours évident à trouver... même s'il y a plein de coachs de "qualité" et excellents dans leur domaine), la qualité des installations (paddocks avec de l'herbe et non des champs de boue ou de sable caillouteux, des carrières entretenues quotidiennement avec du sable de qualité, un manège entièrement couvert, un marcheur, des aires de pansages) parce que monter en compétition avec mon cheval au pré, je l'ai fait ^^ et je lui ai bien niqué les membres a travailler sur des sols de merde au quotidien, des extérieurs sympa (bah oui parce que c'est cool d'avoir un cheval au pré mais si c'est pour devoir le promener dans des chemins moches et dur comme du béton ..) c'est pas top. la qualité des prestations : chef d'écurie compétent qui fait attention à chaque cheval, s'en occupe avec fermeté et bienveillance ... Et l'ambiance, car c'est quand même plus sympa de partager sa passion avec des amies, échanger sur les séances, rigoler etc... quand je vais dans l'écurie de loisir de ma mère il n'y a jamais personne hors des cours ou alors des personnes qui partent en balade donc tu ne les voit jamais...c'est vide et triste je trouve... (bon après il y a certainement des écuries de loisir sympa mais toutes celles que je connais c'est pas la grosse ambiance quoi)

Donc oui, ma démarche est égoïste et je fais de la compétition, je le conçois. Maintenant, le cheval ne fait pas du boxe H24 non plus (va au paddock plusieurs heures par jours avec les potes à coté) , ne trime pas des heures avec des débutants sur le dos, a du matériel adapté (la selle demi-mesure m'a coûté la peau des fesses ^^), est beau et bien musclé, n'a pas développé de tics de comportement par ennui... bref, il n'a pas une condition de vie optimale mais elle n'est pas non plus horrible !En tout cas je fais de mon mieux de ce coté.

bref, la vie au pré ne fait pas tout non plus et c'est pas toujours la solution miracle. Et mettre son cheval au pré pour dire "il est au pré donc il est heureux" sans prendre en compte tous les éléments annexes (santé, matériel, qualité de la nourriture, surveillance, travail dans le bon sens et intelligent etc...) je n'y vois pas d'intérêt.

Ma vieille jument est devenue bien moins agressive au boxe car ultra dominante et s'épuisait à "surveiller", aujourd'hui elle est en retraite avec du pré la journée et 2 copines et au boxe la nuit pour son confort.

En tout cas je suis consciente que son mode de vie exacerbe son mauvais comportement mais il y a quand même un problème de fond à la base.

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
3 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 12h24

Je ne t'ai jamais suggéré d'aller dans une écurie de loisir et mettre ton cheval H24 au pré en le déferrant. Je ne le suggère d'ailleurs à personne. C'était bien la peine que je précise que les extrêmes n'étaient pas des solutions.

Je parle uniquement de trouver de bons compromis dont la pierre angulaire doit être un bien être du cheval afin de pouvoir ensuite profiter de lui dans les meilleures conditions relationnelles et de réussite. L'adaptation est une qualité, tant pour le cheval que pour le cavalier, il ne faut pas qu'un seul des deux doive se coltiner la majorité des compromis. L'équilibre nécessaire à l'équitation, doit exister aussi dans d'autres domaines.

Le problème de fond c'est des conditions en l'état qui ne lui conviennent pas, à lui, et mériteraient des ajustements et sur lesquelles se greffe une exacerbation de lacunes éducatives. En révisant la partie un, tu fais la moitié du boulot éducatif manquant, du coup la moitié restante incombant à un travail avec le cheval n'en sera que plus efficace sans nourrir inutilement un rapport conflictuel dangereux qui pourrait être évité.
Je ne dis rien d'autre. C'est un conseil.

Baronnath

Apprenti
  

Trust : 92  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 372
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 12h26

Ce que tu décris avec ta jument est un autre sujet : de la désensibilisation

Ton cheval n'a pas de codes sociaux, ces codes que le jeune cheval apprend dans son enfance au contact avec d'autres chevaux,

Quand une mauvaise imprégnation dans les premiers temps de sa vie, ou d'autres évènements tels que l'isolement du jeune cheval de ses congénères etc ne lui a pas permis d'intégrer ces codes sociaux, passer un âge, c'est "trop tard".

Les chevaux n'aiment pas les congénères qui n'ont pas intégrés les codes sociaux de l'espèce, et souvent ces chevaux "asociaux" sont isolés dans les groupes de chevaux

Monté le statut de "partenaire social" n'existe plus, c'est un autre phénomène qui se met en route, donc effectivement le cheval monté est top,

Mais le danger à pied est réel, et constant, et il faut vraiment réfléchir à cela : est on prêt à prendre un mauvais coup ?

Kaywest

Expert
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 474
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 14h08

baronnath je t'avoue que je suis un peu paumée car il est né au pré, y a vécu jusqu'à ses 4 ans avec des congénères, il a toujours été avec des chevaux de son âge quand il était très jeune, sevré vers 8 mois donc ni trop tôt ni méga tard. Il y est retourné l'année de ses 4 ans après le débourrage... donc a priori les codes entre chevaux, il est censé les avoir intégrés..
pourtant en groupe, il va chercher à la petite bête et tester la patience et les limites des autres chevaux sans vraiment être dominant non plus. Il va falloir qu'il prenne une vrai rouste du dominant pour se mettre un coup de flippette et du coup le respecter (et après c'est moi qui suis en galère pour le sortir du pré car il ne veut s'en approcher )

après il n'est pas du tout associal loin de là, il s'intéresse aux autres, est le premier à me tracter pour aller renifler le nouveau venu ou lécher les trous de nez de son voisin de boxe, je peux marcher en botte à botte oreilles en avant sans qu'il cherche à mordre ou à taper.

J'ai vraiment l'impression que c'est la contrainte qu'il n'accepte pas (que je lui dise où aller et comment se tenir = ne pas mordre, ne pas taper, ne pas me tracter... )

bref depuis que je fais attention et que je suis plus intransigeante les accidents se font plus rares.
Quand au mal-être suggéré (ou affirmé ?) par couagga je suis à moitié convaincue.. j'ai déjà vu des chevaux exprimer leur inconfort bien plus violemment = coliques à répétitions, ulcères, agressivité, apathie, prostration, développement de tics, mauvais poil, plus de volonté au travail ou au contraire explosivité.

là j'ai un cheval en bonne santé, calme au boxe comme au paddock, qui joue régulièrement avec son voisin (petites bagarres, gratouilles, coups de langues), loin d'être ingérable à monter (c'est un 5 ans, il peut lui arriver de me faire des pirouettes mais c'est pas récurrent), il a pas mal de sang mais aucunement "chaud" à monter ni difficile... alors peut être que je me rassure comme je peux ou me fais des illusions mais pour moi, aucune urgence à le passer tout de suite maintenant en vie en troupeau dehors H24 car le cheval serait en souffrance.

je pense qu'il ME manque des codes pour bien le gérer et qu'IL lui manque des limites du coup, j'en arrive à galérer à gérer certaines situations :
- au pansage : son impatience se traduisant par des coups de pieds dans le vide (il ne me vise pas), des "choppage" ou tentative de morsure (sans agressivité ou expression de douleurs, c'est clairement du jeu) et impossible de rajouter une composante nourriture du fait de son passé car ça engendrerait une excitation et des réaction de défenses.
- en main : cheval qui ne fait pas attention à son environnement, où il va, ne cède pas à la pression (en tout cas pas dans un premier temps), traverse son cavalier pour aller où il veut (sentir un cheval, pour brouter, aller voir un truc qui l'intrigue)
- dans les situations de stress : quand l'exitation est palpable aux écuries (concours interne, arrivée d'un nouveau cheval etc...) , il a du mal à gérer son anxiété et sur-réagit (réactions assez violentes et soudaines puis retour au calme en quelques secondes) quitte à ne plus faire attention à rien (il peut se prendre des murs ou barrière car trop occupé à flipper) alors que peu sensible au travail (ne regarde rien, jamais d'écarts, jamais d'embardées, pas peur des motos, quads engins agricoles, ni chien ou autre)

A cheval rien à dire, il peut être un peu foufou mais rien de terrible ni d'ingérable. Il est hyper sérieux et volontaire.

en tout cas merci pour vos points de vue et conseils enrichissants

Baronnath

Apprenti
  

Trust : 92  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 372
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 14h12

kaywest C'est peut être un défaut d'imprégnation,

A-social est dans le sens qui n'a pas les codes sociaux de son espèce, un cheval sociable ne tape pas à tord et à travers, respecte l'espace virtuel, connait les règles du grooming, s'intégre assez facilement dans un nouveau groupe (avec patience et en prenant petit à petit sa place dans la hiérarchie etc)

Obsonine

Expert
   

Trust : 147  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 901
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 15h06

Quand tu dis qu'il était avec des chevaux de son âge durant ses premières années de vie, y avait il aussi des chevaux plus âgés avec eux ? Si ce n'est pas le cas, ça pourrait être un élément qui expliquerait ce défaut d'imprégnation...

Kaywest

Expert
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 474
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 15h14

obsorine de ce que je sais il était avec un autre entier pendant quasi 3 ans qui était de quelques mois son aînée et avec des hongres. le mien a été castré dans l'hiver des 4 ans car il ne ressemblait à rien avant (enfin si... un lama ^^ )


Édité par kaywest le 14-05-2019 à 15h15



Roukio

Apprenti
  

Trust : 198  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 326
2 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 15h44

Kikou Kaywest,

Déja merci de tes conseils pour mon cheval, je te ferais une photo il est métamorphosé. (en faisant un mix de tous les conseils et d'autres idées).

Si ton cheval est devenu autant irrespectueux, travaille le tous les jours genre 25 min intensément, mais diversifie énormément. Au bout d'un moment, il se calmera. De là, tu pourras re-espacé les séances. Il y aura des rechutes mais c'est pas grave, tu recommenceras et ce sera de plus en plus cours. Prend toujours un stick avec toi et recadre le directement.

Quitte à déplaire certains, sévit, même si je déteste ça. Il y a des phases où être ferme ne suffit plus. Il suffit de sévir 1 ou 2 fois et après tu peux reprendre de la fermeté. (On n'a pas tous la même définition de sévir). Avec lui, si tu avais été ferme avec lui dés le début, tu n'aurais pas besoin de sévir, mais là ça devient trop compliqué. Titan, une fois mieux est passé dans les mains d'une éthologue et d'une mono, ben la vache, je pensais être dur mais en faite beaucoup moins qu'elles!!:).

Vois le bon côté des choses, s'il arrive à t'avoir, c'est qu'il est plutôt intelligent. C'est une grande qualité ;)

Roukio

Apprenti
  

Trust : 198  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 326
0 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 15h49

Il y a des chevaux comme ça. L'éducation d'un animal ne fais pas tout, le caractère propre au cheval en prend une grande partie. Tu auras toujours des chevaux plus dur que d'autres. Quand je vois ma jeune jument qui est un ange, tu la laisse 3 mois sans rien faire, elle ne bouge pas et mon cheval qui a besoin d'être bossé tous les 2 jours sinon il est trop vif et au bout d'une semaine sans bosser peut manquer de respect de temps à autres. Faut faire avec.

Pour te dire que tu n'es pas seule des fois : ça faisait 1,5 semaine que je n'avais pas sortie Titan, on a fait une balade de 2h où il faisait la tête. Après on est allé au cours avec une amie. A pied, pour le TREC, tellement content qu'il voulait partir au galop donc j'ai couru. Monsieur était tellement content qu'il a péter en main (il ne me l'avais jamais fait , mais gentiment) sauf qu'il m'a touché (il m'avait oublié). Je peux t'assurer que dans la seconde, je l'ai bien recadrer. Un peu plus tard, a pied, je le fais trotter, il repête un coup de cul de joie. Ben cette fois-ci, il l'a fait de l'autre côté et je n'ai rien fait et continué (ça m'a fait rire car physiquement, il ne peux pas trop pêter de ce côté). Mais faut rien laisser passé e t cela fait 9 ans que ça dure avec lui.

Édité par roukio le 14-05-2019 à 15h58



Cube

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 239
2 j'aime    
éducation du jeune cheval
Posté le 14/05/2019 à 16h19


baronnath a écrit le 14/05/2019 à 14h12:
@kaywest C'est peut être un défaut d'imprégnation,

A-social est dans le sens qui n'a pas les codes sociaux de son espèce, un cheval sociable ne tape pas à tord et à travers, respecte l'espace virtuel, connait les règles du grooming, s'intégre assez facilement dans un nouveau groupe (avec patience et en prenant petit à petit sa place dans la hiérarchie etc)

Oui mais... un cheval parfaitement sociabilisé, de naturel dominant, testera en effet sa place dans le troupeau et essaiera de s'imposer si c'est dans son caractère. Et en général les forts caractère finissent par y arriver... Quand ils ont atteint leur maturité (vers 7 / 10 ans ?)

Et ils testent de la même façon leur position vis à vis de l'homme. Le respect de l'espace virtuel, de la bulle ?... oui pour les craintifs. Une fois manipulés, rebelote, les forts caractères chercheront leur place et poseront les mêmes questions à leur bipède, chaque jour, comme ils le font en troupeau.

Mon hongre, gros dominant, prend 10 ans. Je l'ai fait naître, et il est resté à peu près dans le même troupeau de 5 chevaux. De bébé soumis, progressivement je l'ai vu monter tous les échelons. A 5 ans sa place était encore floue vis à vis des chefs. A 7 ans il était en 2e position. Cette année, clairement, il a évincé le dernier qui lui tenait tête, sans violence. J'ai juste constaté le changement de hiérarchie dans le troupeau. Et c'est ainsi, c'est normal, c'est dans son caractère, dans celui transmis par sa mère.
Je le prends lui comme exemple, mais en fonction du caractère poulain, tu sais vite à quoi t'attendre... et tu sais ce que tu vas devoir travailler avec plus de vigilance, la confiance ou le respect.

Et avec moi, mon gros dominant teste/ questionne sans arrêt, et je sais qu'il le fera jusqu'à sa mort. Bonjour l'épaule envahissante... Mais c'est une question, si c'est non, c'est non, maintenant c'est vite réglé. A côté, c'est le plus gentil des chevaux, comme celui de Kaywest. Le tout c'est de fixer des règles claires. Mais ce n'est pas parce qu'il vit en troupeau que je n'ai rien à faire ou presque en temps que bipède... Au contraire, avec ce genre de caractère...
Et lui aussi il tape dans le vide quand il n'est pas content. Et accessoirement dans les objets, le seau qui l'agace, le trépied du maréchal.... Ah il sait bien viser... j'ai énormément dû travailler le respect et la désensibilisation des postérieurs, bien plus qu'avec mes autres jeunes.

Donc oui, la vie en troupeau aide, mais elle ne fait pas tout.
(Par contre ce genre de chevaux peuvent manifester trèèès violemment leur mal-être)
Page(s) : 1 2 3 4
éducation du jeune cheval
 Répondre au sujet