Abandon soudain de l'équitation

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
3578 vues - 78 réponses - 0 j'aime - 18 abonnés

Chachou55

Expert
   

Trust : 262  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 764
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 13h11

Bonjour,

Tout d'abord je m'excuse pour la longueur du texte et j'ai tout fais pour rendre ce dernier le plus agréable possible.

Je vous explique, cela fait maintenant une bonne paires d'années que je monte à cheval et qui plus est en saut et en compétition car j'adore ça.

J'ai été dans une écurie pendant une dix aine d'années (écurie que j'adore et qui me manque) et j'ai déménagé pour raison professionnelle & personnelle l'année dernière.
J'étais heureuse de tourner sur mes hauteurs (105/110) autant en concours qu'en entraînement.

Je me suis retrouvée une écurie familiale avec des chevaux gentils ( bien que limités à de la club 2/1 grand max) je me suis dit que la hauteur ne me dérangeais pas je voulais me faire plaisir.

J'avais un cheval assez compliqué avec qui j'ai fort travaillé en DP ce qui nous a permis d'enchaîner un grand nombre de classements (surtout en club 2) durant ces 1an et demi (j'attends déjà les réflexions "normal après la 110 que tu rafles toutes les club 2 devant les gamines" donc je re précise que mon gros poney n'était jamais sorti sur de telles hauteurs et était compliqué).

Autant vous dire que j'étais ravie de nos classements qui prouvaient que notre travail payait (même si quelque part au fond de moi en regardant les photos passées les hauteurs me manquaient...)

Et pas plus tard qu'au 17 Novembre de cette année, nous faisons un gros concours, avec mon compagnon bien surexcité qui pete en l'air au paddock, nous finissons tout de même 2e de cette club 2 donc nous sommes ravis...

Et en mettant pied à terre, j'ai senti cette horrible sensation qui vous a peut-être déjà traversé... "Je n'ai plus envie, c'était top mais c'est fini maintenant".

J'avais tout pour être heureuse, mon ptit père, les classements, j'ai pu énormément me consacrer à ma passion cette année et la, mon cerveau a décidé de tout faire envoler...

Depuis cette dernière fois où je lui ai depionté sa crinière, la dernière papouille en rentrant aux écuries... Je n'ai plus remonté, j'ai rompu mon contrat de DP et je suis repassée quelques fois caresser mon crack...

S'il vous plaît, dites moi si cela vous est déjà arrivé, avez vous complètement arrêté? Persévéré? Vous en avez parlé à votre entourage?

Édité par chachou55 le 17-12-2019 à 13h15

Elea2008

Membre d'honneur
  

Trust : 326  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2454
2 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 16h18

J’ai envie de te dire que pour l’instant ça n’a pas l’air de te manquer, alors pourquoi te prendre la tête?
Quand/si l’envie revient, tu verras que tu trouveras des ressources insoupçonnées en toi pour trouver une solution pour te remettre à cheval.
Perso j’ai arrêté tout contact avec les chevaux pendant près de 20 ans, aujourd’hui je suis aux écuries presque tous les jours. Je pense que j’ai arrêté pour de mauvaises raisons, mais quoi qu’il en soit, je me dis que si j’en avais vraiment ressenti le besoin j’aurais trouvé des solutions plus tôt pour revenir vers les chevaux. Aujourd’hui je ne pourrais pas envisager de me passer de ce contact quotidien.
Alors je ne dis pas que ta pause doit ou va durer 20 ans, simplement qu’il faut parfois prendre un peu de distance et d’air et laisser au désir le temps de renaître.

Un_poney_relou

Apprenti
  

Trust : 45  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 336
1 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 16h35

chachou55 Ta coach a totalement raison

Anecdote

Membre d'honneur
  

Trust : 155  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2254
9 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 16h35

Je vais être cash. Il y a deux passions dans le milieu des chevaux :
- celle des chevaux : celle là je crois qu’on l’a tous. Leur présence bienveillante, leur façon de s’exprimer. J’ai passé quelques années à pied car études obligent. Mes chevaux étaient chez un pro, je passais en coup de vent 1h ou 2 tous les 15j juste respirer leur odeur, leur donner une pomme, les regarder travailler, les faire brouter et les panser. Rien que ça.. wahou qu’est ce que j’aime leur contact et leur douceur. Ça ça nous quitte jamais. Quoiqu’il arrive. J’ai jamais dis « je veux plus voir de chevaux ». Et ce n’est pas ton cas. Tu aimes toujours les chevaux, le soucis c’est l’autre côté
- l’équitation : là c’est le sport pur et dur ! Clairement comme toi j’aurai fais + d’un an en club2 alors qu’avant c’était l’AM2 (110) et que ton objectif était les 115... franchement j’aurai même pas tenu autant. Je l’aurai toujours autant aimé cette DP, quitte à ne faire que des trucs à pied aussi. Mais bon Dieu, quand t’aimes aussi le sport, t’es là pour te dépasser comme tout sport. La stagnation c’est le pire ennui. Sans objectif, sans sensation, la motivation elle part. Faire du classement en club2, merci mais non merci. C’est horrible ce que je dis mais c’est la vérité. A un moment faut que tu te dépasses, que ton objectif sportif soit presque irréalisable. Que t’en sues comme pas possible pour l’atteindre. et là quand t’y arrives c’est le feu intérieur !
C’est valable dans tous les sports ! Le dépassement de soi, le contrôle de son corps et de ses performances. Sauf que dans le milieu équestre c’est tabou : « soit déjà contente de ce que tu as ». C’est pas les chevaux qu’on remet en cause (eux ils se donnent à 200%), c’est juste qu’à un moment, si tu te dépasses pas, si t’es jamais vraiment en difficulté et que tu gagnes avec tes acquis... la passion du sport, elle part tout simplement. Même le meilleur des cavaliers, il apprend et se dépasse chaque jour.
Tu seras toujours la plus heureuse de voir des chevaux, mais je comprends que sportivement parlant ça t’a dégoûté.
Dans les autres sports, on contrôle son alimentation, son corps, son mental avec des exercices adaptés et de plus en plus complexes. En équitation c’est tabou. « Monte et sois contente ». On voit l'équitation comme un sport à part où la gestion physique et mental du cavalier n’existe pas. C’est d’un triste. On reste des athlètes (et ouais !). Et à ce titre, demande à n’importe quel sportif de régresser sérieusement dans les catégories. Au bout d’un moment le challenge n’en vaut pas la chandelle ! Pourquoi on serait différent des autres athlètes ?

Le meilleur conseil c’est de ne pas se forcer si tu ne veux pas, tu veux pas. Se forcer c’est se dégoûter. Et le deuxième conseil c’est, quand tu en auras envie, de retrouver un club/DP/pension où tu pourras te valoriser sportivement parlant. Il vaut mieux un petit cours où tu sors de ta zone de confort/tu abordes des choses nouvelles une fois par mois, que d’y aller une fois par semaine faire du « traine-mémère ».

Édit : je ne dis pas que la club2 c’est nul sportivement parlant. D’ailleurs descendre de catégorie de temps à autre ça fait du bien surtout en CSO. Ça permet de se concentrer sur autre chose que l'obstacle et améliorer ce qu’il se passe durant le tracé. Mais descendre de catégorie sans objectif ça tue quand même la motivation.

Édité par anecdote le 17-12-2019 à 16h47



Couagga

Membre ELITE Argent
 

Trust : 97  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8003
10 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 16h47


anecdote a écrit le 17/12/2019 à 16h35:

- celle des chevaux : celle là je crois qu’on l’a tous.


Je ne partage pas cette croyance
Je pense que pour certaines personnes la passion du cheval est justement conditionné à celle de l'équitation.
Pour d'autres encore, le cheval fait parti " de l'équipement" et même en ayant encore un certain sens du vivant, l'usage de cet animal dans leur pratique remplit un rôle qui ne dépassera pas l'utilitaire. Un charmant utilitaire mais utilitaire quand même !

Bref, je pense qu'avoir un vision claire et distincte de son rapport au cheval d'un côté et de son rapport à l'activité équestre de l'autre (travail à pied ou en liberté inclus) peut aider à savoir quel choix prendre.

Anecdote

Membre d'honneur
  

Trust : 155  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2254
4 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 16h51

couagga
Je vis sûrement dans un monde de bisounours alors...
je trouve ça d’une tristesse infinie...

Pourtant quelques années à pied, sans monter, j’en ai fais. Je me suis jamais sentie « en manque ». Par contre pas voir la bouille d’un cheval pendant quelques semaines, je suis en dépression totale. Ils sont tellement simples et réconfortant. A mes yeux, tout le monde ne peut que les aimer.. mais ce n’est pas faux. En y réfléchissant je vois de quel genre de cavalier tu parles. En plus c’est pas les meilleurs bizarrement

Earphoria95

Membre ELITE Or
  

Trust : 77  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18567
2 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 17h00

non ca ne m'ai jamais arrivé. des périodes (et encore courte) ou je n'ai pas envie de monter ca peut . mais j'ai besoin du contact avec l'animal, de le papouiller, d'etre dehors avec eux.

quand mon père est decédé en mai j'ai arreter de monter pendant 3 semaines. en revanche j'allais quand meme brosser mes juments, me ballader a pied avec .

dans ton message on sent que la competition et la progression sont une des composantes principales de ta vision de l'equitation.

et que la competition te fait finalement moins envie .

peut etre prendre le temps de reflechir a ce que t'apportais l'equitation jusque la , ce qui te la rendais indispensable .
et voir si une autre approche est envisageable pour toi, de manière differente .

Chachou55

Expert
   

Trust : 262  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 764
0 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 17h32

anecdote oui c'est vrai je comprend tout à fait ce que tu dis, bien sûr que pépère me manque mais ça me fait d'autant plus mal d'aller le voir redevenir concon parce que je ne monte plus dessus... J'ai exactement cette sensation que tu décris "les classements ok, au départ j'en était fière et maintenant... " Bah voilà certains concours je vais même pas chercher mon flot... C'était déjà un signe que j'aurai du comprendre....

Chaque épreuve est plus dure l'une que l'autre à leur niveau mais quand ton cheval est prêt à passer au niveau supérieur mais physiquement on sait que ça n'est pas possible... Je pense que c'est ça qui m'a dégoûté aussi

Couagga

Membre ELITE Argent
 

Trust : 97  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8003
0 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 17/12/2019 à 20h53


chachou55 a écrit le 17/12/2019 à 17h32:
bien sûr que pépère me manque mais ça me fait d'autant plus mal d'aller le voir redevenir concon parce que je ne monte plus dessus...




mais quel genre de contacts as-tu avec ce cheval en dehors de le monter ? Qu'appelles-tu "concon" ?
Tu crois vraiment que c'est le seul fait de monter sur un cheval qui en fait un "agneau" ?

Chachou55

Expert
   

Trust : 262  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 764
1 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 18/12/2019 à 07h21

couagga
Parfois je n'avais pas envie de le monter pendant cette dp alors je venais seulement pour le brosser et lui apporter des carottes, j'avoue que je ne fais pas de travail à pied !

Il est concon dans le sens où, si il n'y a pas quelqu'un qui le cadre un peu sur son dos, il fait n'importe quoi, il est gentil, mais il va dérober pour jouer, fait des sauts de moutons, sprinter... etc, c'est vraiment un amour au delà de ça mais il est vite coquin quand il sent que la haut ça ne suit pas...

Je pense qu'on a toute déjà vécu une histoire avec un cheval que personne ne voulait monter et qu'il n'y avait que nous qui arrivait à le faire travailler correctement. Et ce feeling la, cette sensation que le cheval t'accepte TOI pour travailler c'était magique !

Édité par chachou55 le 18-12-2019 à 07h26



Tam89

Membre VIP
   

Trust : 46  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5484
0 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 18/12/2019 à 07h56


chachou55 a écrit le 18/12/2019 à 07h21:

Je pense qu'on a toute déjà vécu une histoire avec un cheval que personne ne voulait monter et qu'il n'y avait que nous qui arrivait à le faire travailler correctement. Et ce feeling la, cette sensation que le cheval t'accepte TOI pour travailler c'était magique !


euh nan ça c'est dans les histoires pour enfant ...
N'importe quel cheval surtout à ton niveau est montable par "n'importe qui".
On m'a toujours dit ça pour ma jument, nan mais elle est spéciale y'a que toi qui y arrive lol
Euh non pas du tout, je la monte depuis qu'elle a 4 ans donc elle est faite à ma main et à mes "boutons", mais si les gens a qui j'avais demandé de la monter s'était un peu donner la peine ils y seraient arrivé...

Perso j'ai jamais eu envie d'arrêter l'équitation, par contre ne plus être motivée pour aller monter oui, parce que j'avais changé ma jument d'écurie et que je me faisais chier....
Que ce soit quand on montait "en cours" ou après.

Et je suis d'accord avec anecdote quand on aime la compétition et les performances, redescendre de niveau ou stagner c'est la pire des choses ...
Perso je suis compétitrice et si c'est pour ne pas avancer je préfère faire autre chose.

Chachou55

Expert
   

Trust : 262  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 764
1 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 18/12/2019 à 08h11

tam89 je ne crois pas que ça ne soit réservé qu'aux enfants, c'est déjà la 3e fois que cela se produits durants mes quelques années d'équitation, pour moi s'il n'y a pas ce feeling c'est même pas la peine de grimper dessus faut avant tout que ça passe naturellement !

Après pour le reste je suis entièrement d'accord !

Tam89

Membre VIP
   

Trust : 46  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5484
1 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 18/12/2019 à 08h17

chachou55

nan mais qu'il y ai un feeling oui ok mais faut pas dire que tu es la seule à pouvoir le faire travailler correctement ça oui c'est juste dans les contes pour enfants...
Moi aussi j'ai monté des chevaux ou j'avais l'impression que j'étais la seule à y arriver mais pas du tout hein, quand tu prends un peu de recul et que tu réfléchis tu te rends bien compte que c'est juste impossible lol
J'ai toujours monté les chevaux compliqués et il n'y avait que moi qui montait ses chevaux là dans mes reprises, mais ce n'est pas pour autant qu'il n'y avait que moi qui y arrivait.

Amghar

Expert
   

Trust : 122  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 858
1 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 18/12/2019 à 08h24

Tout dépend par ce que l'on entend être " le seul à pouvoir faire travailler correctement".
J'ai monté pendant très longtps dans une petite ferme équestre tenue par ma voisine, petite cavalerie de chevaux de loisir pour débutants, type gros poneys cabochards ou trotteurs de réforme et autre "rebus" ( c'était il y'a 25 ans, donc l'entraineur du coin nous larguait dans la cour ceux qu'ils trouvaient quand même trop sympa pour aller au couteau.
Le niveau moyen des cavaliers étaient d'un petit galop deux. Donc avec mon niveau G7, je montais les nouveaux ou les "rebelles" pour les former, et clairement, j'étais effectivement "la seule" à pouvoir le faire. J'avais une quizaine d'années à l'époque, et j'adorais ce feeling là.

Tam89

Membre VIP
   

Trust : 46  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5484
0 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 18/12/2019 à 08h29

amghar

oui mais il n’empêche qu'en vrai t'étais pas la seule à pouvoir les monter ... si on avait mis n'importe qui d'autre avec un bon niveau dessus ça aurait été pareil.

Moi aussi en club je montais les relou, je montais les "carnes" qu'il fallait remettre dans le droit chemin, ou les chevaux plantés qu'il fallait refaire sauter.
La plupart des cavaliers de club n'y arrivait pas, y'avait rien d'exceptionnel, j'avais juste un niveau supérieur au leur ... rien de magique d'ailleurs une fois remis aux ordres ils étaient remonté par des niveaux plus petit.

Chachou55

Expert
   

Trust : 262  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 764
0 j'aime    
Abandon soudain de l'équitation
Posté le 18/12/2019 à 08h31

amghar EXACTEMENT PAREIL !
Je suis dans une ferme équestre très loisir, les petites sont autour du G2/3 mais elles ont un bon petit niveau quand même, mais des qu'elles sont sur mon pépère c'est la cata et c'est pas grave car elles auront bien le niveau dans quelques temps quand elle passeront à cheval...
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Abandon soudain de l'équitation
 Répondre au sujet