Réflexions sur l’éducation

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
2353 vues - 58 réponses - 1 j'aime - 9 abonnés

Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h06

Bonjour à tous ! et encore un post …
Cela fait un petit moment que j’y réfléchis, et ne pouvant monter depuis environ 2 mois pour différentes raisons, je me lance
Je rencontre des difficultés avec mon cheval que j’ai depuis bientôt 4 ans maintenant (que ça passe vite) : en extérieur la plupart du temps (il chauffe sur le chemin du retour, devient ingérable etc), mais aussi en intérieur lorsqu’une situation le surprend, il n’est pas posé et ne réfléchis pas : il chauffe, chauffe et ça en devient dangereux parfois. Même à pied, face à une situation « stressante » (douche, maréchal, séparation des copains) il en vient à se mettre en danger lui même.

Ces situations ont un point commun : le stress, en tout cas le changement ou quelque chose d’inattendu. Face à ça, au lieu de réfléchir posément il chauffe et prend les mauvaises décisions pour lui (ex : tirer au renard, se cabrer etc), son but étant de fuir.
J’ai conscience que c’est un PS , qu’il est adulte et qu’il a connu les courses et une écurie très « sévère », puis moi qui ai supprimé le box, les enrênnements et certains renforcements négatifs . Mais n’est ce pas possible de lui re apprendre à réfléchir? A se poser?
Comme en mathématiques, lui refaire faire des démonstrations dans le cas général ?

Nous progressons bien en selle à l’obstacle comme en dressage, en liberté comme en longe mais sa manière de chauffer , de s’énerver face à certaines situations me dérange vraiment

Donc j’ai réfléchi à lui proposer un stimuli stressant dans un endroit sécurisé et de l’amener à réfléchir posément (décontraction de la mâchoire etc). Je sais que le cheval est une proie et que donc instinctivement son instinct lui dicte de fuir, mais n’est ce pas possible de lui apprendre à réfléchir posément ?
D’un autre sens, ne serait ce pas le mettre en danger que de lui apprendre cela ? Ex : il y a le feu au pré, son instinct lui dictera de fuir et c’est ce qui le sauve, si je lui apprends à réfléchir avant d’agir (dans l’hypothèse que j’y arrive) ça ne serait pas le mettre en danger?
En même temps, je voudrais juste qu’il ne se mette pas en danger en chauffant comme il peut le faire, ce n’est pas non plus lui demander de philosopher

Qu’en pensez vous ? Est ce un apprentissage pertinent ? Aurait il dû être fait bien avant (par la mère etc mais bon c’est un cheval de course…)

J’ai hâte de vous lire

Édité par soloux le 20-04-2022 à 13h10

Liteulorce

Membre VIP
  

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4832
2 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h18

Je pense que comme tout cheval d'extérieur, quand surviens une situation de stress, on à à se montrer irréprochable et à dédramatiser le truc. C'est constant. (et c'est la même avec un chien).

La décontraction et le geste qui influe sur le comportement est à privilégier.

En attelage on demande à la bestiole de décontracter sa bouche sur demande pour avoir /induire de la sérénité.
en selle ça peut tenir au serrement de guibole ou à la prise de rene.

Liteulorce

Membre VIP
  

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4832
1 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h23

une autre méthode sil on est pas trop à l'aise sur la premiere,

on demande au cheval de se mobiliser sur autre chose. Par exemple un croise papatte où une incurvation++.
L'animal prend la tête et le corps à executer autre chose.

en équitation classique on disais si tu mobilise ton cheval à aller de l'avant (tendu), il irat pas vers le haut (saut de mouton). (c'est ainsi qu'on poussait les chevaux à garder du rythme lors des débourrages.

Sayo

Apprenti
  

Trust : 93  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 419
1 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h24

Ton cheval me fait penser à un autre cheval, également PS mais qui n'a pas connu le monde des courses, que j'avais dans une ancienne écrite. Boule de stress qui a dû mal à se détendre, à faire confiance et à se faire confiance. Sa propriétaire a fait des cours de travail à pied (equifeel) avec un coach, un moyen tranquille de montrer pleins choses, pleins de situations et des clés pour le cavalier pour l'aider à désamorcer les moments de stress et à faire redescendre en pression plus vite. Avec la vision des horselanity de parelli, j'ai l'impression que ton cheval est un cerveau droit extraverti. Un cheval qui explose sans réussir à se poser.

Pour ta question, genre incendie non rassure toi ton cheval ne sera pas complètement débile à ne pas avoir peur du feu et à se laisser immoler. Y a une différence entre analyser ce qui inquiète et accepter des contraintes et l'instinct de survie qui te dicte de te barrer pour ne pas mourir. Mon cheval qui n'a peur de rien ou presque ne va pas se laisser brûler vif si son pré en flammes et heureusement.

Liteulorce

Membre VIP
  

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4832
0 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h30

Et puis pour les excentriques qui sont hyper démonstratif, je préfère leur expliquer que leur débordement ne m'atteins pas. devant ce déploiement d'énergie je dédramatise.

Je prends en compte, je note; mais je m'en amuse.

Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
0 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h33

liteulorce je comprends bien cette technique de mobiliser la pensée vers autre chose, c’est ce que j’utilise en situation de « crises » mais j’aimerai qu’il fasse ce travail lui même . Enfin, j’aimerai qu’il se pose lui même

Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
0 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h36

sayo Alors justement nous avions fais ce cercle de personnalité et il est effectivement cerveau droit mais entre introverti et extraverti car il a les deux côtés : il peut être totalement blasé et apathique pendant 5 minutes puis il voit son ombre et décoche des sauts de moutons digne du cadre noir …

Effectivement je vais me renseigner sur l’equifeel, merci !

Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
0 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h36

liteulorce quand il arrive à frapper dans un mur, à se retourner au cabré c’est plutôt difficile de ne pas réagir et de le laisser se blesser

Liteulorce

Membre VIP
  

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4832
2 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h39

Pour ce qui est de placer dans une situation stressante.

Je dirais que tu peut travailler la désensibilisation (comme en équitation américaine), qui permet si on sait gérer de "placidifier" un cheval (avant d'ajouter de la technique).

C'est le travail avec un stic et un sac plastic au bout par exemple.
Pour apprendre à prendre sur lui, où à faire confiance.

Tekesuta

Membre VIP
  

Trust : 432  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4637
0 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h44


liteulorce a écrit le 20/04/2022 à 13h18:
Je pense que comme tout cheval d'extérieur, quand surviens une situation de stress, on à à se montrer irréprochable et à dédramatiser le truc.


C'est toujours insupportable de lire de telles choses ! Le cavalier reste un être vivant, avec des peurs, des angoisses, des appréhensions, ce n'est pas un robot dénué d'émotions. Et à part les inconscients, j'en connais très peu qui sont "irréprochables" (et les inconscients sont souvent très dangereux pour eux et les autres)


Pour soloux, "Face à ça, au lieu de réfléchir posément il chauffe et prend les mauvaises décisions pour lui (ex : tirer au renard, se cabrer etc), son but étant de fuir."

C'est la nature même du cheval : la réactivité pour la survie.

Donc plutôt que de penser que cela est une "mauvaise décision", pense plutôt que pour lui, c'est LA bonne décision pour le maintenir en vie. Ca change déjà énormément le regard sur les situations et ça permet aussi de comprendre un peu mieux les réactions de ton cheval.

On peut tout à fait apprendre au cheval à réfléchir, mais il faut accepter que chez certains, la réaction passera AVANT la réaction, et qu'on recherche davantage à avoir une réaction la plus courte possible avant d'arriver à la réflexion.

Ce que j'ai appris avec les années, c'est d'autoriser la fuite. Ca permet d'avoir un cheval très détendu. Les faire mâchonner, c'est bien pour enlever les petites contractions mais ça n'est pas censé être la solution au stress Sauf si le cheval ressent le besoin de provoquer ce mécanisme, mais faut mieux le laisser brouter par exemple ou donner quelque chose à manger que trifouiller la bouche.

Mais pour en revenir sur l'autorisation de la fuite :
- le cheval sait qu'en cas de peur/contrainte désagréable, il peut s'y éloigner sans souci
- aucune contrainte/punition (volontaire ou non) durant l'évènement de peur
- pas d'appréhension sur la gestion de ses émotions

Et ça amène des chevaux qui ne vont pas prendre la fuite en première option, vu que toutes les portes pour sont ouvertes et que c'est archi confortable et sécurisant pour eux, et vont plutôt prendre le temps de réfléchir sur la meilleure marche à suivre pour :

- économiser de l'énergie
- obtenir la récompense

Bien sûr, tout ça n'est que théorique et c'est tout un travail à faire en ayant conscience, mais ça peut permettre aussi de te relâcher un peu, d'autoriser un peu à lâcher du leste dans ces moments-là (sans te mettre en danger, d'où un travail à pieds au préalable encadré), et que les deux parties soient plus sereines. En s'imprégnant de cette idée là (que la fuite n'est pas quelque chose de mal), on y met moins de pression.

Récompenser à la moindre redescente des émotions, ne jamais punir une montée en émotion. Rester à pieds tant qu'en selle, c'est dangereux. Reprendre à 0.

Quant aux émotions du cavalier sur le dos du cheval, il ne faut pas hésiter à parler et récompenser le cheval oralement à la MOINDRE chose positive. Oui, même si ton cheval est tendu comme un string, qu'il a la tronche en l'air, les yeux exhorbités, mais qu'il ne se cabre pas (dans un moment où il l'aurait fait) on RECOMPENSE. S'il y a une appréhension, on récompense aussi à la voix. En fait, valoriser le moindre mini, mini effort. Tu ne vas pas valoriser son état de stress actuel, tu vas valoriser que ne pas avoir une réaction au delà, c'est plutôt cool.

Puis en vrai, on décrispe notre propre mâchoire en faisant ça et ça envoie du positif aussi

Enfin, en tout cas, te faire encadrer +++ par une personne adaptée (comportementaliste si possible). La première étape étant déjà de modifier ton propre état d'esprit pour voir un peu différemment les réactions de ton cheval, et ensuite l'amener à aller à la réflexion d'une manière sécuritaire pour lui (et toi, par la suite)

C'est mon travail personnel dont je parle bien sûr ^^

Liteulorce

Membre VIP
  

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4832
1 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 13h52

soloux wow, j'ai marqué où qu'il fallait tourner talon?

Je t'ai donné 4 sortes de pistes si aucune ne te convient j'en suis pour mon compte.

IL ne me semble pas t'avoir attaqué. Par contre si le fait de me lire te rends déjà sur la défenssive/l'agressivité, alors je te confirme ton attitude lors des événements flippants doivent pas être sérénité , calme et zénitude.

De ce constat ,alors tu abondes /alimentes les expressions ,la maniere dont s'exprime ton cheval.

Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
0 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 14h05

liteulorce merci pour la piste de l’équitation western, je vais me renseigner

Barbichon

Apprenti
  

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 277
1 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 14h06

Mon poney est passé de cerveau droit introvertie à gauche extravertie en 6 ans

Il faut juste prendre son temps, souffler par la bouche dans les situations de stress
Arrêter le cheval, le caresser
L’arrêter pendant longtemps face au truc qui fait peur sans essayer de l’approcher de se truc puis une fois que le cheval arrête de regarder, repartir tranquille au pas

Avec mon poney, si il préfère trotter, je le laisse trotter pour pas le retenir et qu il chauffe, mais il n’a pas le droit de repasser au pas après
Pareil pour le galop, quand il est trop stressé, je le mets sur un cercle jusqu’à décontraction et op après il est tout calme et dispos, bien concentré

Faire des senaces courte mais intense ...
voilà ce que j’ai fais et maintenant mon poney est super bien dans sa tête et calme
Alors qu’a la base il est très sûr l’œil car ancien maltraité

Édité par barbichon le 20-04-2022 à 14h08



Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
1 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 14h09

tekesuta je comprends bien qu’autoriser la fuite et l’a rendre accessible l’a rend moins indispensable pour le cheval. Par contre, c’est justement en voulant s’enfuir qu’il pourrait se blesser. N’est ce pas possible de lui apprendre par exemple à choisir le meilleur chemin pour partir ? En écrivant je me rend compte qu’on en revient à la phrase « rendre le bon choix facile et le mauvais choix difficile » non ?

Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
1 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 14h11

liteulorce désolée si je paraît agressive ? Il me semble juste avoir inscrit que s’il avait une réaction démesurée j’avais du mal à partir (a m’en détacher si vous préférez). Je ne me suis pas sentie agressée par vos messages et je suis désolée que vous vous sentiez attaqué par les miens ça n’était pas le but.
J’ai d’ailleurs dis que je me renseignerais sur le western :) et effectivement, je pense que j’ai du mal à garder mon calme, je suis plutôt impulsive même si j’espère être loin d’être bête mais il est parfois difficile de rester toujours sous contrôle

Soloux

Expert
   

Trust : 253  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 925
0 j'aime    
Réflexions sur l’éducation
Posté le 20/04/2022 à 14h13

barbichon c’est intéressant, j’avais pensé à le laisser galoper si il chauffait trop et le demandait mais j’ai peur de lui apprendre le non respect de la main
Vous avez testé l’equifeel et la désensibilisation un peu « globale » pour le faire réfléchir posément ?
Page(s) : 1 2 3 4
Réflexions sur l’éducation
 Répondre au sujet