Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3
Auteur
3523 vues - 37 réponses - 6 j'aime - 10 abonnés

Esss

Maître
    

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1052
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 11/08/2022 à 15h35

Ce post pour toutes celles et ceux qui comme moi s'oublient un peu et ne prennent pas le temps de soigner leur corps

Voilà, je fais les frais aujourd'hui de quelques années à ne pas écouter mon corps.

A tomber et me relever, à me blesser et ne pas prendre le temps de bien me soigner avant de repartir.

Que ce soit dans ma pratique sportive ou professionnelle, j'ai toujours voulu aller plus vite que la musique et toujours plus loin.

Depuis quelques années déjà mon corps me met en alerte mais je crois qu'il était déjà bien tard, et que nous sommes quoi qu'il en soit mal accompagnés.

Combien de chutes, blessures auraient nécessitées un arrêt qui ne m'a jamais été prescrit !?

Alors, s'il est bien un conseil que je veux partager aujourd'hui : ne négligez aucune douleur, aucune chute, aucune blessure car c'est bien plus tard qu'on en paye les pots cassés

" Harcelez " vos soignants pour du repos ou des soins car le corps lui n'oublie jamais

Édité par esss le 02-09-2022 à 01h05

Pistachio

Expert
   

Trust : 420  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 879
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 12/08/2022 à 08h04

Salarié en cdi ? Je peux dire qu'en interim, en période d'essai ou en cdd nous sommes aussi beaucoup à ne pas oser prendre d'arrêts. En interim, les arrêts ne sont pas payés vu que tu es payé à l'heure, souvent on ne te proposera plus de missions.
Pour les périodes essais ou les cdd, si tu n'es plus apte à travailler pendant un moment c'est la fin du contrat aussi.
En cdi, selon combien d'arrêts tu prends, ou longues maladies on te pousse dehors aussi.
C'est arrivé à ma mère et plusieurs de ses anciens patients qui pourtant avaient des cdi depuis des années. Elle était infirimière a la 50 aine elle a développé une maladie des os lui causant des fractures à répétition et s'est aussi cassé le dos, elle n'était plus capable de soulever des patients, "aurevoir madame" après des décennies de loyaux services pour la même boite qui lui a détruit la santé. Elle a perdu beaucoup d'argent au passage car elle ne pourra pas travailler jusqu'à la retraite, elle est arrivé au bout de ce qu'elle pouvait encaisser...
C'est quand même triste que le monde professionnel soit ainsi fait.

Édité par pistachio le 12-08-2022 à 08h05



Esss

Maître
    

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1052
0 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 12/08/2022 à 12h20

A défaut d'arrêt à proprement parler, j'ai aussi parlé de soins et en France nous avons quand même cette chance de prise en charge (même si je sais que tout n'est pas pris en charge).

Donc l'idée de base, c'est d'écouter ce que dit son corps !
La douleur est une alerte qu'il faut prendre en compte !
Le mal être en est une autre à également prendre en compte ! Etc.! Plus on attend, plus les dégâts seront importants voir irrémédiables

Chacun fait au mieux avec ce qu'il a mais nous n'avons qu'un corps et quand il ne fonctionne plus normalement c'est tout qui part en live

Esss

Maître
    

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1052
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 02/09/2022 à 01h00

Et voilà, je me suis craquée

J'ai tenu 3 semaines mais aujourd'hui était le jour de trop.

En plus, sale journée, les gens n'en peuvent plus de m'assister (ce que je peux comprendre). Par contre, tous ils sont contents que j'arrive à passer l'aspirateur, à faire la vaisselle, à mettre les poubelles et sortir le chien, sans même se soucier de si je souffre ou non ! Maximum une heure debout et je dérouille mais ça tout le monde s'en fou !

Le sentiment d'être un boulet pour tout le monde, ils avaient tous mieux à faire aujourd'hui et personne pour aider.

Les hormones n'aidant pas. Prise de tête avec mon amoureux, prise de tête avec ma famille. Juste l'envie de tout casser. Sans compter mon patron, mes collègues qui me mettent la pression pour la rentrée (alors même que j'ai anticipé jusqu'à lundi) mais un arrêt de travail jusqu'au moins lundi, la pression monte pour tout le monde!

La prise en charge médicale qui me demande d'attendre, de semaine en semaine, sans réelle réponse, et j'attends toujours des examens complémentaires

Je n'en peux plus de faire l'aller retour entre le lit et le canapé et les rendez-vous médicaux sans réponse

Ma seule escapade, la visite de ma jument tous les jours (rien qu'une heure tout compris) et là, personne pour m'amener (j'ai bien mieux vécu le confinement, c'était comme des vacances pour moi mais là je comprends mieux celles et ceux qui en ont souffert) !

Comment faites vous pour prendre votre mal en patience ?

Je sais, il y a pire que moi mais je ne sais pas rester tranquille, je ne sais pas ne rien faire, et plus que tout j'ai besoin de m'assurer que tout va bien pour ma belle, juste quelques minutes avec elles suffisent à m'en assurer et à m'apaiser mais ça personne ne semble le comprendre ! Si je n'avais pas aussi mal, j'irai planter ma tente dans son pré au risque de subir les foudres du propriétaire de la parcelle !

Je ne peux plus voir de film en peinture (Patients le dernier en date, c'est pour dire). Je n'ai plus envie de lire (de toute façon je n'arrive pas à me concentrer) et même mes nuits sont interminables quand elles ne sont pas douloureuses

Voilà ! Désolée de vous faire subir mon humeur maussade

Je me sens tellement impuissante, tellement dépendante avec le sentiment que rien ne s'améliore et même que tout part encore plus en live !

Demain, j'irai en stop peut-être que ce sera moins douloureux et moins dangereux que de prendre le volant (en plus avec mon attelle les gens auront pitié et je ne devrais pas rester trop longtemps sur le bord de la route)

Édité par esss le 02-09-2022 à 01h00



Esss

Maître
    

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1052
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 11/09/2023 à 23h28

Plus d'un an pour avoir un diagnostic pseudo explicatif

Après l'enthésopatie des adducteurs (découverte par hasard), enfin une explication à mes douleurs aux hanches : tendinopathie des fessiers (si si c'est possible)
Hypothèse à vérifier par échographie

Sinon, le genoux s'améliore mais il ne faut pas forcer (les fins de journée sont difficiles).

Et toujours l'épicondylite traumatique au coude droit, mais pas de fracture de l'os sesamoïde du pied gauche "juste " un dépôt d'hydroxyapatite en poussée inflammatoire et pour ça je dérouille depuis avril mais à temps partiel maintenant

Oui, oui, je n'ai que 45 ans (enfin je crois)


Bon, après ce petit Check up partiel (oui je n'ai pas tout dit parce qu'il reste des trucs à comprendre) si je reviens vers vous aujourd'hui c'est surtout pour avoir vos avis éclairés et éclairants

Je suis au repos forcé depuis un peu plus de 2 mois ( burn-out pour moi et ma jument pour faire court) je vous laisse imaginer la perte musculaire (mais pas graisseuse )

La jument étant toujours au repos se pose la question de la reprise d'activités (pour moi):

- la Kiné me propose pilate (cours sur mon temps de travail) je lui ai donc demandé si le stretching pouvait convenir (réponse : " oui, mais pour cette année uniquement ").

- le rhumatologue confirme que le pilate c'est bien (mais toujours même problème). Il me conseille donc vélo et natation mais en dos crawlé (et moi et la piscine ça fait 15) et pour l'océan les oreilles ne supportent plus sans compter la température qui va vite baisser maintenant. Cela dit c'est vrai que ça fait du bien
Le vélo je l'utilise au taf mais le reste du temps, mon problème, c'est que je n'en ai pas (du temps) et que mon coude ne kif pas l'ambiance.

Alors, je n'ai pas osé posé la question au rhumatologue mais j'ai l'aval de ma kiné pour reprendre des cours d'équitation notamment pour mon dos et ma scoliose. Je poserai aussi la question à mon médecin quand j'irai lui demander mes échographies.

Qu'en pensez-vous pour toutes les autres pathologies dont je souffre, est-ce une bonne idée ? Faut-il que j'évite certaines disciplines comme le cso (j'avais d'office écarté le cross) ? Le dressage me manque mais voilà je doute !

Petite précision j'ai un galop 7 en dressage, 35 ans d'équitation et le débourrage de ma jeune de 6 ans avec qui je sortais seule en extérieur et qui commençait quelques figures de dressage et un peu de rodéo pour vérifier (de temps en temps) que je tiens bien en selle

Désolée pour le pavé et merci si vous avez réussi à lire jusqu'au bout. Tout les points de vue seront les bienvenus

Titiboyer

Membre d'honneur
   

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2734
2 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 12/09/2023 à 10h18

Hello!!

Je t'apporte tout mon soutien car je vis la même chose que toi mais pas sur la même pathologie...

J'ai deux hernies discales (une aux cervicales et une aux lombaires).
La deuxième a été découverte l'an dernier alors que je venais d'acheter un jeune cheval.... Youpi... J'ai passé quasiment 1 an à pied. Je recommence à monter régulièrement depuis 4 mois environ avec des phases douloureuses comme il y a environ 1mois...

La natation c'est top mais il faut être motivé. J'ai voulu m'y remettre beh j'ai vite arrêté par manque d'entrain et pas de but pour ma part...

J'ai testé le yoga aussi qui est préconisé j'ai arrêté aussi... Par contre, mon corps a aimé et cela m'a fait énormément de bien car plus de douleur et plus de kiné pendant longtemps. Je l'ai pratiqué durant 1 an.

Pour la rentrée, je me suis mise au vélo (indiqué aussi par mon médecin et mon kiné) et cela me fait du bien.
A partir de ce soir, je teste par le biais d'une association sportive (le cardio training, les abdos fessiers and co) toujours sur les recommandations de mon docteur.

De plus, ma coach équestre est aussi prof de sport (spécialiste de la locomotion humaine et équestre) donne des cours de posture afin de bien se positionner à cheval pour ne pas avoir mal au dos et ça fonctionne

Je comprends ton désarroi... Il m'a fallu 1 an pour me remettre en selle correctement. Ma patience a été mise à rude épreuve mais je ne regrette pas.

Tu fais du TAP avec ta jument? Cela peut être un bon compromis.

Moi aussi, je dresse car sauter à l'heure actuelle n'est pas envisageable car mon dos n'est pas suffisamment musclé et avec mon jeune je préfère laisser la main à ma coach.

Bon courage en tout cas!!

Elicendi

Membre ELITE Or
 

Trust : 270  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9950
4 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 12/09/2023 à 13h36

esss tu as fait ce post pour dire qu'il faut s'écouter, mais il faut surtout écouter les professionnels de santé.

J'ai constaté que les médecins lambdas étaient souvent contre l'équitation mais la connaissent mal.

J'ai des problèmes de dos depuis une quinzaine d'année, mais depuis que je me fais suivre par un medecin du sport tout a changé.
Je l'ai trouvé via un collègue rugbyman, eux sont habitués à se faire réparer.

Ce genre de médecin ne va pas mettre le patient dans du coton avec des anti douleurs, il va trouver un moyen de te remettre sur pied pour pratiquer ta discipline et pour ce faire il va t'envoyer chez des professionnels spécialisés aussi.

Quand le généraliste m'avait envoyé chez un kiné il faisait des petits massages, quelques exos en prenant trois patients en même temps.
Mais le médecin du sport il m'a envoyé chez une kiné qui me fait faire du sport. Chaque kiné à sa spécialité (par sport et / ou par partie du corps) et pour le coup c'est plutôt 30min-1h de gym intense avec un coach devant moi et des devoirs à faire.

Elinaosa

Initié
 

Trust : 126  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 127
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 12/09/2023 à 15h27

Je rejoins ce que l'on dit? 13 octobre 2018 je chute avec mon cheval, je m'inquiète pour lui plus que pour moi et j'attends? Le lendemain j'ai des courbatures je me dis que ces normal, j'attends?. 3 semaines plus tard je ne peux plus lever mon bras gauche, je ne mange plus, ne dors plus j'ai mal? Résultat on a fait une ablation de ma clavicule gauche et aujourd'hui encore j'en paye les frais ? Quand on chute, même bénigne il faut aller voir un médecin car on ne sait pas comment on réagira demain?

Guimsly

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7274
3 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 12/09/2023 à 16h11

simba
Même en étant salariée... Perso, je suis pas remplacée si arrêt de moins de 15 jours, et encore il faut qu'on trouve un remplaçant...

Donc quand je reviens, j'ai une montagne de trucs à gérer, mon équipe en a souffert... Donc je m'arrête pas

Esss

Maître
    

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1052
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 12/09/2023 à 22h34

titiboyer merci, je compatis également ! Bon courage dans ce parcours du combattant !


Oui, je fais un peu de travail à pied avec ma jument mais elle n'est vraiment pas en forme donc passé les 3 km de balade en main ou les quelques déplacements ou jeux, elle est de nouveau exténuée

Donc, j'écoute les recommandations du vétérinaire pour la garder en dynamique mais ça reste très limité.

J'attends le verdict de son ostéopathe lundi qui aura j'espère des bonnes nouvelles mais là je pense qu'il va falloir explorer plus avant pour comprendre ce qu'elle a vraiment


En vrai, je me sens bien quand je suis à cheval, je ne me rend pas compte que j'abime mon corps car je n'ai pas de douleur. J'aimerais trouver une coach comme la tienne qui pourrait me donner sans doute des éléments de compréhension.

Pour les adducteurs, il est vrai que j'ai un peu forcé quand je préparais mon galop 7 de dressage (trotting sans étrier, saut d'obstacles sans étrier?) mes tendinopathies sont également liées j'imagine et aggravées par 2 accidents de travail.

De mon côté, j'ai également essayé le yoga mais je ne trouve pas de cours à des horaires que je peux concilier avec mon travail (comme pour le pilate) et mon médecin me dit que je ne vais pas tenir sur ce type d'activité

Comme tu l'as dit pour la natation c'est la motivation qui va manquer et la saisonnalité.

Oui je pense qu'idéalement, il faut que je me remette en selle mais accompagnée par un ou une professionnelle formée comme la tienne. Donc si quelqu'un en connaît par chez moi, je suis toute ouïe


elicendi je suis accompagnée par un médecin du sport qui connaît l'équitation pour l'avoir pratiqué et qui m'a toujours encouragé dans cette voie même enceinte (il sait d'ailleurs que c'est ce qui me maintient en vie).

Ma kiné est top également (je la soupçonne d'être Ostéopathe sans l'annoncer) puisqu'elle voit bien la différence quand je monte à cheval ou pas, donc elle aussi m'encourage en ce sens.

Avec ces 2 professionnels nous réfléchissons à ne surtout pas aggraver la situation car je dérouille surtout le soir au coucher

J'évite les médicaments sauf quand vraiment je ne supporte plus mon corps (ce qui est le cas quand je reprends le travail de surcroît).

Il semble, qu'ils avaient tous les 2 identifié le problème sans me donner les mots qui m'auraient permis de comprendre mes douleurs, et sont un peu démunis car il faut du repos (mais pas ne rien faire du tout non plus) pour une tendinopathie.

Pour moi, ne rien faire relève de la torture, c'est quelque chose qui m'est difficile (si ma jument n'était pas malade je serais à cheval un jour sur 2).

Même si la kinésithérapeute constate de l'amélioration, je n'en suis pas sortie. Donc l'idée aujourd'hui est de compenser mon manque d'équitation par un autre sport ou de reprendre des cours qui risquent d'aggraver mes pathologies si je ne suis pas bien encadrée.

Le rhumatologue a mis des mots sur mes maux donc je vais aller vérifier et j'essaye de trouver des solutions pour ne pas me démuscler davantage dans l'attente (le tout, vous l'aurez compris, sans m'abîmer davantage non plus)

Édité par esss le 13-09-2023 à 22h41



Esss

Maître
    

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1052
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 12/09/2023 à 22h56

guimsly j'ai longtemps fait comme toi et ne suis pas remplacée tout cours même après 2 mois d'arrêt

Donc oui, mon équipe en pâti également et j'en suis plus que désolée pour eux mais quand le corps dit stop, c'est stop ! Pas le choix!

Mais comme j'ai une super équipe, elle voit aussi mon état d'épuisement au travail et m'encourage à prendre soin de moi. Sans compter la psychologue du travail qui était plus qu'inquiète de mon état et la médecine préventive qui ne voulait pas que je retourne à mon poste.

Avant de le vivre, le concept de burn-out n'était pour moi, ni plus ni moins qu'un ras-le-bol (voir un terme à la mode) et j'étais loin d'imaginer en être victime un jour.

Malheureusement pour moi aujourd'hui, j'essaye d'éviter le bore-out et le brown-out un peu moins connus (mais dont je pense que mon collègue (binôme) est déjà atteint)

Je t'invite à prendre connaissance de ces " pathologies " d'épuisement au travail qui nous mettent vraiment à mal psychologiquement , psychiquement et physiquement.

Édit : et oui, c'est le cercle vicieux qui recommence, tu dois rattraper tout le travail en retard en plus de tout le reste

Édit 2: j'ajouterais que c'est là dessus ( le soutient de nos équipes) que nous tiennent nos employeurs au détriment de notre santé mentale et physique

Édité par esss le 12-09-2023 à 23h35



Titiboyer

Membre d'honneur
   

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2734
2 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 13/09/2023 à 09h11

esss: Je suis d'accord avec toi sur le fait que le facteur travail n'aide pas non plus... Et c'est même ce dernier qui peut détériorer ta santé encore plus ta pathologie...

Pour te donner mon exemple, depuis que j'ai changé de travail, l'an dernier, mes hernies discales se portent bien mieux certes avec quelques passages douloureux mais supportables...
Mon ex-employeur était une personne où ses employés n'avaient aucune valeur à ses yeux sauf pour le profit... Il nous a essoré (c'est le mot juste)

J'ai été arrêtée, moi aussi, mais il m'a appelée pendant mon arrêt car la déclaration de TVA n'était pas faite... Beh oui coco je suis en arrêt donc mon travail n'est pas fait...

C'est là où j'ai compris que je devais changer de boîte car à chaque arrêt c'était appel non stop, mails and co... J'ai mis 6 mois à trouver la perle rare et depuis je revis... Certes les collègues c'est bien mais l'employeur c'est bof car c'est à lui que tu dois des comptes et non à tes collègues...

Si tu veux te sentir mieux et sortir de cette spirale car oui c'est une spirale infernale qui t'entraine vers le fond en accentuant tes douleurs; changer de job pourrait t'être bénéfique...

De là, tu aurais les idées plus claires pour savoir quel sport tu voudrais faire, à quelle cadence etc...

Moi aussi je me sens bien super bien à cheval mais j'appréhende, des fois, le lendemain pour savoir si mon dos tient toujours...

Concernant ta jument, j'espère que tu auras des réponses claires à ses problèmes de santé, je crois les doigts

Édité par titiboyer le 13-09-2023 à 09h49



Guimsly

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7274
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 13/09/2023 à 09h48

esss
J'ai passé 4 années difficiles, enfin plus si on compte les années de préparation aux concours.

J'ai passé 2 concours dont le plus dur dans ma branche, qui me permet d'accéder au poste de titulaire.

Année de stage 1 (concours 1) - tuteur maltraitant voire plus, cheffe top de top, année COVID

Année de stage 2 (concours 2, le plus dur) - nommée à 1h50 de chez moi sur lundi/mardi et en stage à 1h30 de la maison mais avec les trajets en train, je partais 3h avant, je rentrais 3h après sur mercredi/jeudi

Année 3 - nommée à 1h15 de chez moi, collègue en burn out qui me fait une vie d'enfer

Année 4 - tjs au même endroit, un stagiaire et un néo contractuel en collègue, je gère tout, j'en prends plein la tronche des chefs...

Année 5 - mutation a 15 (25 dans quelques temps) de chez moi, seule dans le navire pr gérer un volume de travail énorme... 2 supers Cheffes et collègues qui m'aident... Ça fait 15 jours, je me laisse le temps de voir !

Mais je prépare ma sortie de ce statut, difficile de trouver quelque chose qui me plaît et surtout de quitter ce statut...

Esss

Maître
    

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1052
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 13/09/2023 à 22h40

titiboyer merci, ton analyse de la situation est pertinente et très juste !

Pour le moment, je ne suis pas prête à changer de poste car j'aime mon travail, que je viens enfin d'être nommée sur le poste pour lequel j'ai travaillé si dure et que j'estime avoir largement mérité !

De plus, j'estime que ce n'est pas à moi de pâtir des défaillances de collègues ou supérieur hiérarchique. Donc, je me laisse un nouvel essai et je reverrai ma copie le cas échéant si besoin.


guimsly j'espère que tu trouveras également un job qui te convient. Je trouve toujours cela aberrant d'être " trimballé " d'un poste à un autre donc j'espère que tu pourras sortir de ce statut.

Édité par esss le 13-09-2023 à 22h55



Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 472  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 68281
1 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 14/09/2023 à 08h53

esss dis-moi, tu t'echauffes avant de monter? Et ensuite?
L'équitation n'est pas un sport complet même si presque l'ensemble du corps est sollicité ( de toute façon un sport vraiment complet ça n'existe pas).

Esss

Maître
    

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1052
0 j'aime    
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
Posté le 14/09/2023 à 22h59

ladygodiva c'est un des points d'amélioration que je travaille car pas ou peu d'échauffement (parce que c'est peu porté en club) et qu'avec ma jeune, le temps et la patience nous sont comptés.
Cela dit, j'essaye de ne pas négliger mes étirements le plus tôt possible après l'activité (dans la mesure du possible) et régulièrement dans la semaine.

Mais de toute évidence, je privilégie le bien être de ma jument et je passe systématiquement après elle.

J'ai testé aujourd'hui pilate et enchaîné sur le stretching.

J'ai donc expérimenté des nouvelles méthodes d'étirements que je tâcherai d'utiliser régulièrement.

Et si j'arrive à me motiver régulièrement, je retravaillerai mes apprentissages de pilate (seule malheureusement).


Autre marge d'amélioration : boire plus d'eau et améliorer mon alimentation (mais ça ne me passionne pas donc ça aussi c'est difficile pour moi)

Et après réflexion, en lisant vos retours, je vais me remettre en selle (puisque je n'ai aucune contre indication de mes soignants) et j'essayerai de compléter avec des petites séances de pilate et de stretching.

Je ne partage pas complètement ton point de vu de sport non complet. Tout dépend du nombre de disciplines pratiquées et à quel niveau.

Par contre, je partage totalement le fait qu'il ne peut pas se suffire à lui seul ne serait-ce que pour le respect du cheval.

Édité par esss le 14-09-2023 à 23h07



Page(s) : 1 2 3
Prendre soin de soi / prendre le temps de guérir / prendre son mal en patience
 Répondre au sujet