Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval

 Répondre au sujet
Auteur
2.2M vues - 19020 réponses - 105 j'aime - 461 abonnés

Zzzzz

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 63
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 07/04/2011 à 15h39

un petit topic pour ironiser sur le monde du cheval : je propose de raconter des annectodes, reflexions marrantes ou pourries qu'on vous a faites.

je commence:

> en periode de gelee cet hiver, une cavaliere me dit :
- pourquoi tu vas pas en ballade?
- la route est gelee et ma jument fait la folle dehors, j'ai peur de glisser
- t'as qu'a lui mettre un enrennement...



> un moniteur en visite au club dit à ma monitrice en parlant de mon cheval :
- c'est quoi ce cheval? (d'un ton interessé)
- oh, rien, un trotteur


Sujet déplacé - 
Modérateur : bianca_jones

Alecto

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 314  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6743
5 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 08h33

calisto21
Pareil, mieux vaut pas de cheval que cheval enfermé. Je ne conçois pas d'ailleurs comment on peut avoir ne serait-ce que le droit de lancer un CE/une écurie sans accès extérieur ad hoc.

Et oui, pour mon loulou tout va bien, il n'a clairement pas besoin d'être monté franchement !! L'équitation, la pratique, me manque clairement mais c'est entre moi et moi, lui s'en fout

Horsequitation

Apprenti
  

Trust : 136  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 209
3 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 09h02

C'était à la fin d'un de mes cours, il fallait que je ramasse les crottins dans le manège et là je vois 2 filles arriver, elles se mirent contre le mur puis elles se mirent à chuchoter, la seule chose que j'avais entendue c'était «Maintenant qu'on est là ils vont nous laisser tranquilles, on va pouvoir fumer...», je n'avais rien osé dire...j'étais "sous le choque". Ensuite j'avais terminée de ramasser les crottins et je suis allée voir mon père qui était venu me chercher et je lui ai directement raconter ce que j'avais entendu et il est allé voir le directeur du centre équestre.
Je n'ai plus jamais revue ces filles

Corleone

Membre VIP
   

Trust : 442  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5496
7 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 09h57

calisto21
Je ne vois pas pourquoi un adulte devrait forcément en savoir plus qu'un adolescent.
On connaît les choses lorsqu'on les apprend, et lorsqu'on est adulte, nous sommes libres de chercher ou non à apprendre autre chose.

Bien souvent, le jeune adulte sort de club, il est pétri de discours qui se ressemblent, et il ne se dit pas qu'il existe autre chose, qu'il a besoin d'aller ouvrir des livres et des sites internet, puisque ses profs lui ont toujours dit de faire ainsi, parce qu'il a toujours vu les choses se faire ainsi et que cela lui semble donc logique de continuer de cette manière.

Pour ma part, c'est tardivement que je me suis intéressée à la vie et aux besoins du cheval, parce que je me suis inscrite sur CA, que j'ai toujours beaucoup aimé les forums, et j'ai eu des changements dans ma vie de cavalière qui m'ont fait réfléchir.
Mais pendant des années, jusqu'à 24-25ans, je trouvais une excuse à tout ce qui pouvait me rendre perplexe. Si mes chevaux étaient au pré, c'est parce que c'était moins cher au début, et que mon père ayant vécu dans une ferme, il savait que lorsqu'un animal n'a pas l'occasion de sortir tous les jours se défouler, on lui donne un jardin en conséquent. Nous avions eu un chien, uniquement parce que nous avions un jardin.
Mais c'était à peu près la seule chose qui me semblait logique.

Ce sont les seules notions que j'avais, et j'aurai donc très facilement pu écouter de mauvais profs et faire de regrettables erreurs. C'est clairement les discussions sur des forums - et ensuite des recherches et réflexions personnelles - qui m'ont amené à évoluer, ainsi que la volonté d'évoluer.

Mais des cavaliers de mon entourage n'ont pas eu cette éducation, n'aiment pas les forums où l'on apprend pourtant énormément, ont la flemme de lire - ou lisent ce que les profs leur donnent - et le seul moyen de se renseigner reste donc les profs de leur entourage.
Pour ceux qui peuvent choisir leurs entraîneurs, ils se tourneront logiquement vers ceux qui ont la même opinion que la leur.

J'ai tout de même entendu un jour : "Oui, c'est mieux qu'un cheval vive avec des copains, mais ce n'est pas non plus dramatique, notamment pour les vieux chevaux. Ils vivent très bien seuls.".
Je cherche encore le rapport entre l'âge du cheval et le besoin de copains....

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1673
12 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 10h11

corleone 100% derrière cet avis, j'ai eu un cheminement assez similaire. Aujourd'hui j'ai autour de moi des cavaliers qui partagent ce soucis du bien être du cheval... mais parce que j'ai entre temps fait évoluer mes opinions et que j'ai donc choisi une écurie en conséquence pour mon cheval. Toutes les autres que j'ai fréquenté c'était "box, fers, CSO".

Je rajouterai aussi que la présence des blogs, forums, communautés d'échange... Faut encore savoir que ça existe et comment s'en servir. Combien de gens chaque semaine crée des topics sur CA et se font retourner parce que la mise en page est nase, la question ou le titre pas clair, parce qu'ils ont fait des double posts ou n'ont pas mis les infos correctes dans leur profil ? L'utilisation de ces outils n'est pas innée, et c'est pas parce qu'on est en 2022 que c'est acquis pour tout le monde. J'ai beaucoup d'adultes dans mon entourage qui ont un smartphone en main tous les jours mais sont incapables de l'utiliser pour autre chose que les réseaux sociaux.

Tiens, ça me rappelle une réflexion pourrie d'il y a quelques années. Je montais donc en écurie de commerce CSO, c'était une journée calme, je travaillais un jeune cheval seule et la majorité de l'écurie était partie sur un gros championnat la veille. Un cavalier propriétaire arrive avec sa jument dans la manège, il aurait du partir la veille mais elle était boiteuse. Il vient donc la faire trotter pour déterminer si c'était un truc "passager" et qu'il pouvait partir au concours ou devait faire l'impasse. (Déjà là...)
Il me demande mon avis, elle boitait pas à patte cassée mais bon elle était pas parfaitement carrée donc partir sur une 120 l'après-midi même, ça me semblait déraisonnable (pour le dire gentiment). Il m'a répondu que comme c'était pas une boiterie franche, il hésitait à la piquer d'anti-inflammatoires dans le pied, parce que bon, c'était un championnat mais que les contrôles anti dopage c'était quand même rare.
Il était étudiant véto équin, donc capable de le faire lui-même, et il a vraiment sérieusement considéré l'idée. Il a uniquement changé d'avis quand je lui ai demandé s'il trouvait pas ça dangereux pour lui d'aller sauter avec un cheval qui sentirait pas ce qui se passait dans ses jambes. Donc le risque de se vautrer LUI avec la jument, c'était une raison suffisante, le bien être de sa bête par contre...

Calisto21

Initié
 

Trust : 4  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 86
5 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 10h19

[pseudo]corleone[/pseudo
Parceque un adulte avec tous les neurones en place a dû apprendre l'esprit critique. (Et certains enfants l'ont avant leurs parents mais c'est une autre question,.). J'avoue mon peu de tolérance face à l'ignorance volontaire. Si lire un livre/écouter d'autres points de vue/discuter avec d'autres c'est trop... Alors, faut prendre une moto. Surtout que sans parler de critique, un minimum d'empathie permet de voir si son cheval se sent bien ou mal.
L'argument d'autorité de l'enseignant fait aussi partie des biais de raisonnement à combattre. Bien sûr, un tas d'enseignants supporte mal que l'on questionne leurs "ordres"... Souvent parce qu'ils sont incapables de les argumenter. C'est d'ailleurs pour moi un critère de choix du coach 🙃 je parle de questionner bien sûr, pas mettre en doute constamment.

Calisto21

Initié
 

Trust : 4  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 86
0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 10h27

uneraell
Ton anecdote est assez courante malheureusement. C'est la encore le plaisir de l'humain qui passe avant le bien être et carrément le respect du cheval. Berk. Comme quoi la profession ne garantit rien. Hum
Pour les forums, c'est vrai qu'il faut prendre la peine de lire le mémo d'aide.... Si ça c'est trop .. encore une fois, que se passera-t-il le jour où ces personnes tomberont sur un os avec leurs chevaux ? C'est une sacrée responsabilité et se former (même pour du "loisir") est la moindre des choses. La flemme et le cheval ne vont pas bien ensemble. Et puis, si pas en ie de forum, difficultés à lire/écrire bah...il y a d'autres moyens mais il faut se les donner. C'est comme pour tout en fait. On peut faire ça en légèreté mais sérieusement. Pour le bien de tout le monde.
Et je vous plein d'exemples ici sur CA et ailleurs qui montrent que c'est possible. C'est un état d'esprit je pense.

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1673
11 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 10h40

calisto21 Sur le fond, je suis d'accord avec toi. C'est un état d'esprit et avoir un cheval c'est une responsabilité, et celle ci inclut de se poser des questions afin de faire au mieux pour son cheval. Par contre, je reste d'avis qu'on n'a pas tous le même cheminement de vie, pas les mêmes éléments déclencheurs ou rencontres qui font qu'on commence à se poser des questions. Si toute ta vie tu as vu des chevaux au box, tu as pas forcément le regard acéré pour voir qu'il exprime pas le même bien être qu'un cheval qui vit en troupeau.
J'ai pas de problèmes avec les gens qui ne savent pas et le premier pas du changement est toujours difficile quand on est dans la même zone de confort depuis longtemps. C'est la capacité de remise en question face à un élément nouveau qui m'importe. J'ai acheté mon cheval avec la certitude que j'étais expérimentée (et je le suis bel et bien sur certains points) et j'ai mis 3 semaines à réaliser l'étendue de mon incompétence mdr. Depuis je passe mon temps à me former et me renseigner sur plein de sujets, j'ai beaucoup appris et je me réjouis de ce cheminement. Tu m'aurais eue devant toi y a un an, tu m'aurais probablement conspuée. J'avais juste pas eu l'élément déclencheur pour prendre conscience de tout ce qui me manquait.

Corleone

Membre VIP
   

Trust : 442  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5496
9 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 13h43

uneraell
Je te rejoins aussi totalement ! Nous n'avons pas tous le même bagage intellectuel.

calisto21
L'esprit critique chez l'adulte, c'est tout de même assez relatif, je trouve : il suffit de voir les réactions des gens sur des sujets de société, certains n'ont AUCUN esprit critique et vont suivre bêtement les enseignements reçus par tel prof, ou l'avis de leurs amis sur tel sujet, ou ce qu'on dit leurs parents, etc. Parfois même, ceux qui disent avoir de l'esprit critique sont simplement en train de suivre bêtement les idées de Trucmuche, parce que cela colle parfaitement à leur vision du monde. Ils se mettent sur un piédestal en disant "Non mais MOI, j'ai pris le temps de réfléchir", mais ils se sont contentés d'aller voir ce que disaient les gens dont ils partagent les idées, en rejetant les avis divergents.

Donc l'esprit critique au XXIème siècle, je suis sceptique.

Nous n'avons pas non plus tous les mêmes capacités intellectuelles, malheureusement. Des choses qui nous paraissent évidentes ne le sont pas pour autrui - et je conçois que c'est exaspérant !!

Du coup, je fais vraiment la différence entre un propriétaire qui ne sait pas trop et fait confiance à son prof sans curiosité, du propriétaire qui ne va pas chercher par flemme ou désintérêt.

Calisto21

Initié
 

Trust : 4  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 86
0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 14h28

corleone

Je suis d'accord avec ton dernier point mais....oui.. c'est exaspérant. Et j'axais surtout ma réflexion sur les besoins fondamentaux que plus personne ne peut ignorer avec tout le travail et la communication autour... A part les tout débutants.

Calisto21

Initié
 

Trust : 4  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 86
0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 14h37

uneraell
Conspuée? Ha oui quand-même ! Je ne pense pas. Nous aurions probablement été "d'accord de ne pas être d'accord".
En vrai, j'ai appris à fermer ma grande bouche. Et à n'exprimer mon point de vue que si on me me l'a demandé. Quand bien même j'aurais 'entièrement raison sur tel point,". D'une part parceque les donneurs de leçons sont agaçants (au mieux) et d'autre part parceque je pense quand-même aussi qu'on ne prend bien que les conseils qu'on demande, parce qu'on a déjà pris un peu de distance avec ses habitudes/opinions pour une ou l'autre raison.

Pour ", l'étendue de ton incompétence," je crois, j'espère, que nous passons tous par là et pas une seule fois dans notre vie mais régulièrement. ,,(Bon, on est tous le c*** de quelqu'un et certains refusent de se poser des questions, nouveau débat hi hi). A chaque cheval ou presque on se pose des questions. Soit pour la technique, soit pour sa santé, soit pour un comportement, soit dans la relation...On apprend tous les jours. Et bravo, tu n'as mis que 3 semaines.... Je suis certaine d'avoir mis plus longtemps pour certains points!

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1673
2 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 15h16

calisto21 me voilà réconciliée avec ton opinion alors ! "On ne prend bien que les conseils qu'on demande", je suis d'accord ! Même si parfois ça m'agace aussi de lire / entendre certaines choses (d'où ma présence sur ce fil d'ailleurs), donc je comprends tout de même ta position

(J'ai mis peu de temps pour me rendre compte que j'avais beaucoup de lacunes, ça ne veut ni dire que je les ai toutes comblées, ni que je les ai toutes identifiées aha)

Calisto21

Initié
 

Trust : 4  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 86
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 15h22

uneraell
Hi hi. Pas de souci. Tout le monde peut avoir un avis différent. Le mieux pour moi est de distinguer avis et personne.
Peut-être et même sûrement que ma présence sur cette discussion est aussi guidée par le besoin de ',lâcher" de temps en temps "ce qui me démange".et qui serait difficilement dit de manière diplomatique ou même utile.

Bojesse

Apprenti
  

Trust : 180  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 266
3 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 18h36

Pour en rajouter une couche, faisant suite aux propos forts avisés de Corleone, nonobstant les nouvelles divinités médiatiques omniscientes métropolitaines, il y aussi cette sociologie de caste très pesante et particulièrement manichéenne ou l'on doit rentrer de gré ou de force dans des cases prédéfinies par la doxa .

Un genre d'effet tunnel cognitivement biaisé, certain dirons de grosses œillères de cheval de trait ( C'est pas gentil pour les cheval de trait)

A l’instar de certains topic , fer ou pas fer, mors ou pas mors, éperon ou pas éperons, guérilla entre les éperonistes et les morsitariens ... Ou comment propulser le syllogisme au Panthéon de la gaudriole.

Et chacun campant dans ces positions retranchées et traitant les critiques de vilains méchants indécis, collabo dévorant a tous râteliers ou vendu aux selleries.

Revient Platon, on a les même a la maison

Alecto

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 314  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6743
5 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 18h48

bojesse
Je trouve au contraire que ces gueguerres se sont beaucoup amenuisées depuis deux à trois ans ! Auparavant en effet, je trouvais les échanges violents et peu instructifs. Désormais, je lis plus de nuances et c'est plus agréable ... :)

Walmos

Initié
 

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 50
7 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 26/03/2022 à 20h08


calisto21 a écrit le 26/03/2022 à 10h27:
@uneraell C'est la encore le plaisir de l'humain qui passe avant le bien être et carrément le respect du cheval.

J'en viens parfois à penser tout bonnement que certaines personnes ne voient pas le cheval comme un être vivant à part entière (avec des besoins, des envies, des humeurs, des peurs), pour la simple et bonne raison que PERSONNE ne leur a appris à regarder l'animal avant de regarder ce qu'on pouvait faire avec.
J'ai fréquenté les centres équestres pendant plus de 15 ans (et j'en ai essayé plus d'un ...), et il a fallu que je fasse un break puis que je prenne une demi-pension pour qu'ENFIN je découvre le fondement de l'équitation, qui est la relation à l'animal. Et encore, je crois que c'est uniquement parce que je me suis retrouvée avec un TF chroniquement boiteux (et donc chroniquement non-montable) que j'ai fait cette découverte.
Avant ça, j'avais toujours plus ou moins considéré que les chevaux devaient être "respectueux", répondre "correctement" aux demandes, et ne pas faire étalage de leurs humeurs. C'était un dû. Et ce peu importe si de mon côté j'étais parfaitement odieuse, impatiente et impolie avec eux. De bons petits esclaves, en somme. Sauf que comme tout le monde agissait pareil et que les enseignants continuaient à nous apprendre à agir ainsi, bah fatalement je ne pouvais pas voir les choses autrement.

Peut-être qu'un jour les enseignants feront apprendre d'abord à connaître et à respecter le cheval, et seulement ensuite à grimper sur leur dos ...


(Je ne rebondis que sur ce point, mais vos échanges sont très intéressants. Je suivais vaguement le post pour "rire" (jaune) des anecdotes que certains peuvent entendre ici et là, mais je crois que j'apprécie bien plus ce qui se discute maintenant ^^)
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
 Répondre au sujet