Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 ... 1018
Auteur
1.6M vues - 15268 réponses - 92 j'aime - 421 abonnés

Zzzzz

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 63
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 07/04/2011 à 15h39

un petit topic pour ironiser sur le monde du cheval : je propose de raconter des annectodes, reflexions marrantes ou pourries qu'on vous a faites.

je commence:

> en periode de gelee cet hiver, une cavaliere me dit :
- pourquoi tu vas pas en ballade?
- la route est gelee et ma jument fait la folle dehors, j'ai peur de glisser
- t'as qu'a lui mettre un enrennement...



> un moniteur en visite au club dit à ma monitrice en parlant de mon cheval :
- c'est quoi ce cheval? (d'un ton interessé)
- oh, rien, un trotteur


Sujet déplacé - 
Modérateur : bianca_jones

Lakchmi

Membre d'honneur
  

Trust : 416  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2396
8 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 13h17

mo56 Ca me rappelle un mauvais souvenir de stage à moi .

De mes 8 à 16 ans, je suis tous les ans (sauf un, j'y viens plus tard) partie en stage dans un centre équestre que j'adorais, et où mes stages se passaient toujours bien (avec des hauts et des bas forcément, mais j'en garde un super souvenir global et je voulais toujours y retourner).

Là-bas, on avait chaque jour un cours de saut et un cours de dressage / plat, qui ne s'appelait ni dressage ni plat, mais "Ecole des Aides" (on disait EDA). Alors oui ça fait un peu pompeux dit comme ça, mais dans ma tête ça n'était pas pompeux, depuis mes 8 ans j'entendais ça donc c'était rentré dans mon vocabulaire, je pensais que c'était un terme générique et connu quoi.

Dans mon club habituel, on sautait très peu et assez bas (alors qu'en stage, ça rigolait pas), donc en général quand j'arrivais en stage j'étais très peu à l'aise à l'obstacle, je le signalais au début (bon à force ils le savaient comme je revenais tous les ans), on me donnait des chevaux sympas les premiers jours pour que je prenne en confiance sur la hauteur, et après ça roulait.

Une année, mon père a décidé de m'envoyer dans un autre centre équestre en stage, parce qu'il voulait que je vois du pays et un environnement différent je pense. J'étais ado, 12-13 ans.
Premier cours d'équitation (en gros groupe, on devait être 15-20 à cheval, c'était un cours pour "faire les niveaux"), je dis à la monitrice en début de cours "je ne fais pas beaucoup d'obstacle" pour expliquer que je ne suis pas super à l'aise (sous-entendu, soit sympa avec moi steuplé). Elle me répond en parlant bien fort, pendant qu'on était tous sur la piste
"mais alors tu fais quoi à ton club si tu ne fais pas d'obstacle ?"
Et moi du tac-au-tac :
"Bah de l'EDA !"
"Hein, c'est quoi ça ?"
"Ecole des aides !"

Ca l'a fait bien rigoler (et les autres cavaliers avec du coup), et le soir, les filles un peu plus âgées de ma chambre se foutaient de ma gueule "elle fait de l'école des aides, rien que ça !" (avec la voix bien "pompeuse" pour souligner le ridicule de l'expression), la prof m'a appelée tout le stage "miss école des aides", etc. Forcément quand le prof se fout de ta gueule, les autres ados ont toutes les raisons de faire pareil.

J'ai trouvé ça cuisant comme façon de faire, à vrai dire, gamine (hyper)sensible et pas neurotypique, j'ai vraiment moins aimé ce stage principalement à cause de ça. Ca se sent vite humilié un ado

Bah l'année d'après, je suis retournée dans mon centre habituel où aucun moniteur ne s'était jamais moqué de moi .



paodrey A vrai dire, ça fait des années que je choisis des soignants qui connaissent l'équitation, ou alors que je choisis de ne pas leur en parler. Du coup j'ai affaire à des pros qui sont à minima compréhensifs, au mieux donneurs de bons conseils.
- un chiropracteur : "bon, l'équitation ça va pas arranger vos cervicales mais je vous connais les cavaliers, vous savez pas vous arrêter, c'est votre passion je sais bien que vous ne vous en priverez jamais"
- ma kiné : est cavalière. De petit niveau, de club, voire même occasionnelle, mais elle connaît les bienfaits de l'équitation sur le corps, et sur l'esprit.
- mon ostéo : est cavalière ET masseur stretcheur équin, ET s'occupe de couples cheval-cavaliers de bien plus gros niveau que moi.
- ma dernière médecin traitant : "oh non je ne veux pas vous arrêter de sport, je pense que ça vous fait du bien au moral de monter votre cheval, par contre ne prenez pas de risque et écoutez votre corps".

Enblemix

Compte supprimé


0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 13h59

anecdote
Pas un parcours de saut heureusement ! Non, un parcours où il fallait passer entre des plots. Une sorte de relais les yeux bandés. Les menbres de notre équipe devaient nous indiquer où aller.

Firenight

Membre VIP
 

Trust : 159  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4001
5 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 13h59


anecdote a écrit le 09/11/2020 à 13h10:
@enblemix mais.. attends.. je.. quoi ?

Faire un parcours les yeux bandés ? Mais vous êtes givrés ?.



De mémoire, un peu dans le style, on avait une ligne de cavalettis (3 foulées, une barre, deux foulées, une barre) le long du mur du manège (40X25 environ) ligne encadrée, sur montures routinées et mono bien là, à faire les yeux fermées, en équilibre, les mains dans le dos... pour les moins au point mains sur l'encolure, rênes posées. T'as pas connu anecdote ?

Le but, rester à sa place, ne pas anticiper, ne pas se jeter et sentir les mouvements du cheval.

Le truc décrit ici pourrait être un (mauvais) dérivé.

Enblemix

Compte supprimé


0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 14h15

firenight
Oui c'est ça. Sauf que nous c'était avec des chevaux qui sortaient de vacances et qui étaient un peu chaud. En plus, personne connaissait les chevaux qu'ils montaient. C'était pour tout le monde la première fois qu'ils montaient ces chevaux.

Anecdote

Membre d'honneur
  

Trust : 155  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2272
3 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 14h17

firenight fermer les yeux à l’abord d’une ligne de cavaletti sur la piste pour développer son sens de la barre, pour sentir le mouvement ok. Mais là j’ai lu « parcours » donc au moins 3 ou 4 obstacles avec des courbes et pas sur la piste etc.. c’est pas la même. Faut être givré pour faire ça. C’est le meilleur moyen de sauter le chandelier ou le pare botte !

Prunelledu18

Expert
   

Trust : 40  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 505
3 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 16h43

hors sujet du monde du cheval mais j'ai appeler plusieurs entreprises contres les nuisibles a part deux personnes les autres m'ont répondu apres explications de mon problème

"madame si vous ne savez pas quel animal vous embêtes,nous ne viendront pas chez vous"

heu ok mais justement si je vous appelle sait que je ne sais pas ce que sait

Tchoopie

Membre d'honneur
   

Trust : 224  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2636
0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 16h48

firenight Quand j'étais ado, on a eu plusieurs fois le coup du parcours (40cm à tout péter, mais quand même) avec cravache/manche à balai entre les coudes, avec/sans étriers, avec/sans selle... Niveau danger, ça se situe là aussi...

Firenight

Membre VIP
 

Trust : 159  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4001
3 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 16h52

tchoopie avec/sans étriers, c'est de la mise en selle pour moi (en fait ma 1e année, c'était bardette sans étriers, alors... tu risque pas de rester accrocher au moins). Et avec/sans selle, pareil... C'était normal et pour travailler l'assiette. Pas sur les jeunes chevaux bien sur.

Après, tout dépend de la qualité du prof et des objectifs du cours (sauter 110-115 avec un poney de 130cm sans selle, pour que ça passe, faut vraiment être bien positionner pour pas gêner le cheval...)

Édité par firenight le 09-11-2020 à 16h57



Cymoril

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 209  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6592
21 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 16h57

Ces souvenirs de stages m'ont fait penser à un truc tout mignon lors de mon tout dernier stage. C'était dans une ferme équestre, un peu rustique, et une jument venait juste d'avoir son poulain. Il faisait un temps exécrable à ce moment là et la mono nous disait qu'elle n'en dormait plus de la nuit à les savoir dehors. Spontanément le lendemain, on a complétement lâché notre programme de stage et tout le monde s'est mis au boulot pour déblayer et retaper une vieille grange et faire un super box pour la jument et son poulain. Le soir ils étaient au chaud et au sec et je me rappelle de l'émotion :)

Tchoopie

Membre d'honneur
   

Trust : 224  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2636
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 16h58

firenight AH oui pardon, j'ai du mal m'exprimer ! Avec/sans étriers ou à cru ça ne semble pas illogique. Mais couplé avec un manche à balais entre les coudes, je peux t'assurer que tu croisais les doigts pour avoir le poney qui ne met pas de marge sur ses barres.

Édité par tchoopie le 09-11-2020 à 17h02



Frisette95

Membre ELITE Or
  

Trust : 223  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10990
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 17h03

Une fois j'ai fais sans les mains. C'était intéressant n'empêche.
Par contre yeux bandés ou manche à balai dans le dos c'est pas possible.

Firenight

Membre VIP
 

Trust : 159  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4001
0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 17h03

tchoopie miou, effectivement... sauf à avoir un cavalier qui faisait l'albatros au dessus des barres, je vois pas trop le but. ça fige trop la position du coup.
En plat, pour faire sentir où doivent êtres coudes, redresser une personne, pourquoi pas, mais en saut ? Sans les rênes alors ! Tant qu'à faire...

Tchoopie

Membre d'honneur
   

Trust : 224  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2636
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 17h08

firenight ça faisait partie de la mise en selle obstacle là bas... Mais concrètement, et avec du recul, j'ai appris à monter à cheval "pour de vrai" quand j'ai quitté ce club.
Avec un bout de bois entre les coudes, le dos est complètement creusé et les mains sous les côtes... Comment tu veux fonctionner correctement sur un enchainement de 4/6obstacles (aussi petits soient-ils). Bref, ça fait 15 ans et j'en suis encore traumatisée !

J'arrête de digresser ^^

Zozigames

Initié
 

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 52
5 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 17h30

Anecdotes de balade:
Je balade souvent ma jument en liberté (aucun artifice). Un jour, un monsieur m’enchaîne avec deux réflexions à mourir de rire. La première "Oh mais c'est un cheval de course!", je lui rétorque que c'est ni plus ni moins qu'un cheval de loisir, ce à quoi il répond "Et donc, c'est courant de les promener comme des chiens, non parce qu'un cheval c'est fait pour être monté?!" (sur un ton méprisant). Je vous passe les détails mais j'ai immédiatement quitté l’altercation lorsqu'il a commencé à me prouver qu'un cheval c'est fait pour être monté et que c'est pas naturel pour lui de suivre un humain sans licol, longe ou autre..

Deuxième anecdote plutôt marrante, je me promenais en cordelette monté lorsque je croise une voiture qui s’arrête à ma hauteur. Dedans, les passagers étaient complètement en panique de me voir sans filet ni rien. L'un d'eux descend et me dit "On a trouvé un licol par terre, vu qu'il vous manque quelque chose, il est peut-être à vous, vous devez surement en avoir besoin!!". Après explication, ils pensaient tout bonnement que le licol ramassé par terre dans un chemin m'appartenait et que mon cheval était en roue libre XD

Édité par zozigames le 09-11-2020 à 17h33



Anecdote

Membre d'honneur
  

Trust : 155  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2272
4 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 09/11/2020 à 18h03

zozigames flûte c’est vrai que t’aurais pu remarquer qu’il te manquait quelque chose voyons
C’est très naïf de leur part mais c’est gentil !
Page(s) : 1 ... 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 ... 1018
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
 Répondre au sujet