Avoir de la fermeté

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
2117 vues - 29 réponses - 0 j'aime - 4 abonnés

Mariano75

Compte supprimé


Avoir de la fermeté
Posté le 23/10/2014 à 12h25

Bonjour CA,
Je poste aujourd'hui ce message pour avoir des témoignages sur le fait d'avoir tendance a être un peu laxiste avec les chevaux en général.

Je suis pas ce qu'on appelle quelqu'un d'autoritaire et ferme, je suis en fait l'exact opposé. Je n'ose même pas hausser le ton (terrible, hein! ).

Je sais que c'est con mais j'ai peur d'être perçue par le ch'val comme un élément pas sympa, quelque chose d'hostile, d'être perçue comme quelque chose de mauvais, de rigide, bref d'être perçue comme un humain désagréable qui donne envie de fuir. Je ne fais pas d'anthropomorphisme, hein ! J'suis comme ça avec les annimaux en général et en particuliers avec lec hevaux.

J'espère ne pas être la seule a rensentir ça...

Pour l'instant, ça ne m'a pas causé de problème particuliers mais je sais que ça peux finir par m'en poser ! J'voudrais quand même avoir un peu plus l'autorité en règle générale avec les chevaux.

Donc je cherche des témoignages de personnes qui sont ou ont été comme moi. Qui ont peut-être eu (ou ont) la même apréhension que moi.

Merci d'avance àaux éventuelles réponses et bonne fin de journée.

Agathe89

Initié
 

Trust : 104  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 135
0 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 09h48

c'est très intéressant ton témoignage, je te remercie. Ta jument avait peur, mais le stick ne l'a pas braquée, au contraire. Tous les témoignages sont bons à prendre, car il n'y a pas une seule situation-type.

Marlin

Expert
   

Trust : 344  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 696
0 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 11h16

Grand débat! Chez moi ça se traduit plutôt par un manque de confiance en soi… j'ai donc tendance à laisser faire par habitude. On se connait tellement avec Smart (en plus d'être un grand sensible) qu'on se comprend parfaitement. Donc dès que quelque chose cloche, je suis confuse. Et si je dose "trop" c'est la panique à bord, ce n'est non plus pas le genre de cheval à vraiment entrer en conflits, il va plutôt s'exprimer pas des bêtises par contre il aime avoir quelqu'un qui le pilote sur qui il peut se reposer, travaille peut-être cette piste, te montrer comme un leader.

Belledencouget

Initié
 

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 174
2 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 12h49

agathe89 au début si bien sur, elle se braquait . Mais elle à vite compris que je ne m'en servait que pour des raisons spécifiques, quand elle me marchait dessus, me poussait, me dépassait.... et dans ces cas là j'étais très sévères (pas dans la violence de l'actions, attention, elle ne c'est jamais pris un coup de stick méchant.., mais dans la fermeté, et le fait de ne jamais céder) et j'agissais toujours de la même manière.

Elle a donc très rapidement compris que tant qu'elle ne répétait pas ses gestes je ne m'énerverai pas.

En parallèle à force de la féliciter pour chaque bonne actions (voix caresses, et pourquoi pas des friandises quand j'en ai ) elle finit par comprendre ce que j'attentais d'elle

Grace à ça on as pus travailler la confiance et par la suite devenir très complice


Et très clairement je peux dire maintenant qu'elle comprend pourquoi je m'énerve, d'ailleurs elle me fait des yeux de merlan frit mais dès que la bêtise est passée je la gronde, on se calme et je lui fais faire quelque chose qu'elle connait afin d'avoir une occasion de la féliciter

Édité par belledencouget le 01-11-2018 à 13h48



Elinam

Expert
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 988
1 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 13h37

Hello,

Je pense qu'il ne faut pas voir la punition comme delà méchanceté, il ne faut pas punir en ayant l'intention de faire mal ou peur...
Simplement il y a des règles de sécurités pour vous deux si ton cheval ne les respectes pas ou fait quelque chose qui ne te convient pas tu le lui signales dans un langage qu'il peut comprendre...

Exemple : au début quand je faisais marcher mon cheval à pied il se déportait sur moi et ne faisait pas attention à moi, c'était avant de longer donc j'avais la chambrière coincé dans le pli de mon coude et des qu'il empiétait trop dans mon espace je lui touchais les hanches... maintenant il est très respectueux !

Par contre c'est vrai qu'il ne faut pas se dire " oh c'est pas si grave ", la fermeté ça s'apprend ! Et tu peux te faire respecter en le mettant dans l'inconfort ou en étant têtue ça marche aussi

Agathe89

Initié
 

Trust : 104  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 135
1 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 13h45

Merci à tous pour vos témoignages. Je crois avoir analysé mon erreur : il faut savoir respecter le niveau de sensibilité de chaque cheval, et faire monter l'intensité progressivement. En l'occurrence, je crois que je suis arrivée trop vite au niveau 3-4 (secouer vigoureusement la longe, ce qu'elle n'a absolument pas compris), alors qu'elle comprend avec un niveau 1, simplement je me suis agacée de devoir répéter. J'aurais dû répéter sans y mettre plus d'intensité, le nombre de fois nécessaire. Ma jument est tellement sensible qu'elle ne supporte pas le licol étho par exemple. Le pansage est compliqué aussi. Je dois donc me dire que ce qui est supportable pour un autre cheval (secouer vigoureusement la longe) n'est peut-être pas adapté pour elle.

Belledencouget

Initié
 

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 174
2 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 14h06

agathe89 Exactement !! je pense qu'avec ça tu es ready pour mieux comprendre ta jument n'oublie pas de lui montrer ce que tu attends d'elle après l'avoir " grondée "

Par exemple quand elle me dépassait (gentiment sans violence ni fuite), eh bien gentiment je lui tapotais le stick sur le poitrail pour quelle reprenne sa place en lui disant d'une voix ferme et forte (toujours de la même manière et la même intonation pour les remontrances) NON puis RECULE.
Juste après je repartais et faisais un arrêt en l'empêchant (de moins en moins) à me dépasser (je raccourcissais la longe afin qu'elle n'ai d'autre choix que de s'arrêter comme elle devait le faire. Là je la félicitais énormément par la voix (toujours la même intonation pour les félicitations aussi) et des caresses

Pareil pour les pieds au début elle voulait pas me les donner... Maintenant je n'ai plus ce soucis mais il arrive encore qu'à cause d'une mouche elle me l'arrache ... En soit c'est pas sa faute ... mais c'est un principe ! elle sait qu'elle ne doit pas récupérer son pied avant que je le lui rende. Donc ma réaction est toujours la même, un petit coup de coude (parce que généralement quand je cure les pieds j'ai rien d'autres ) au niveau du passage de sangle et le fameux NON puis je reprend le pied le garde un tout petit peu, puis je le repose et la félicite énormément.

C'est bien beau de leurs dire ce qu'il ne faut pas faire, mais ils comprennent mieux si on leurs dit quoi faire à la place

Édité par belledencouget le 01-11-2018 à 14h44



Agathe89

Initié
 

Trust : 104  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 135
1 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 16h05

belledencouget je pense que tes conseils sont très sages. Ma jument et moi nous ne nous connaissons que depuis 5 mois, globalement la compréhension n'est pas trop mauvaise, mais il faut en passer par des petits ajustements parfois ! En fait la définition de la fermeté doit elle à peu près celle-ci : la constance dans les demandes, mais avec la façon de le dire adaptée à chaque cheval, en l'observant au préalable pour le comprendre...

Édité par agathe89 le 01-11-2018 à 16h05



Badmonster

Membre ELITE Or
  

Trust : 271  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10084
5 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 16h53

Eh oui, plus que sévère ou ferme, il faut surtout être rigoureux. Si on ne laisse pas passer quelque chose un jour, on ne laisse pas passer le lendemain, même si on a pas le temps/ la flemme de gérer le souci pile à ce moment là. Il faut être rigoureux, et têtu. Si le cheval essaye 20 fois, il faut redemander 21 fois. On peut évidemment augmenter l'intensité de la demande histoire de marquer le coup.

Ce sont des chevaux, comme dans toutes relations avec des animaux il faut donner un cadre, surtout quand physiquement on ne fait pas le poids. Un cheval va totalement assimiler le fait qu'on ne le laisse pas mettre le nez dans le sac de pansage. Par contre, si un jour on le laisse faire et le lendemain il se prend un coup de longe, là oui c'est injuste.

Et on peut être ferme tout en étant juste et sans devoir hausser le ton ou vociférer ou s'agiter.

Liti33

Membre VIP

Trust : 202  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3504
2 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 01/11/2018 à 19h48

Pour ne pas avoir à ètre sévère, il faut ètre constant dans ses demandes, toujours la même chose, toujours de la même façon..... si c'est un jour oui tu peux, l'autre non, le cheval ne comprend pas...
Pour moi si, il faut répéter, répéter, répéter... c'est à nous d'avoir le bon timing, dans le cas du reculer par exemple, si c'est par sensation, en poussant sur le licol, on garde la main dessus, ouverte, et si le cheval avance, hop! on le recule à nouveau... En procédant par phases, 1 je suggère, 2 je demande, 3 j'insiste, 4 j'éxige ma réponse de suite... Si tu as une reponse à la première phase, mais qu'à la deuxième demande tu es plus sévère et passe direct en phase 2 ou 3, elle répondra de plus en plus tard à la demande de reculer.... Il vaudrait mieux dans ce cas soit l'accompagner en tenant le licol, et vraiment féliciter et souffler quand elle est arrétée, plutot que de devoir redemander en phase plus importante.... Je ne suis pas très claire peut-ètre... En gros, comme dirait Andy Booth : explique mieux, ne crie pas plus fort...
Le reculer n'est pas forcément un signe de soumission, la soumission c'est une posture, queue rentrée, attitude basse, et plutot un demi-tour pour fuir plutot qu'un reculer... Alors oui, elle cède son espace personnel mais ce n'est pas réèllement de la soumission.

Ardennesacheval

Membre VIP
  

Trust : 235  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4715
1 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 02/11/2018 à 15h40

j'ai demandé de reculer gentiment, elle a reculé de 2 pas, puis est venue dans l'instant se recoller à moi : c'est là que je demande moins poliment car je trouve anormal de devoir répéter 2 fois la même chose en 20 secondes. Et c'est là qu'elle se vexe,
tout ça c'est toi qui l'a instauré.
Un cheval respectueux/ poli ne t'envahit pas si tu ne lui as pas demandé de venir contre toi.
Un cheval habitué à respecter ta zone sait en sortir dans "vexation" car depuis toujours, leurs congénères lui ont appris que chacun a une bulle privée, qu'on peut être toléré à l'intérieur, mais que c'est personnel et quand celui qui t'a invité te le demande, tu en sors sans rechigner.

Si ta jument s'est recollée c'est que tu as déjà été "laxiste" ou négligente ou pas claire. Pour commencer tu peux faire respecter ta zone privée strictement, Et interdiction d'y entrer sans autorisation. Une fois routinée à cela ta jument sera moins invasive.

Peut-être qu'être ferme, c'est de redemander 2 fois, 3 fois, 10 fois gentiment puisqu'elle répond. Jusqu'à ce qu'elle ne bouge plus. Peut-être que sa rébellion (assez violente) était due au fait qu'elle ne s'attendait pas à ce que je me fâche et qu’elle trouvait mon intensité corporelle injuste. C’est ça, en réalité, ma vraie question !
il va te falloir choisir une méthode et t'y tenir.
Te fixer des objectifs et règles pour les 20 années à venir et qui seront constantes.
Et réfléchir aux moyens d'y parvenir.
Avec certains chevaux insolents une claquette va les faire sursauter, réfléchir et les marcher durablement, être un bon point de départ.
Avec d'autres chevaux plus sensibles, se monter plus têtu sera une meilleure façon : faire reculer 5, 10 ou 50 fois.
C'est à toi d'essayer des façons de faire, de voir ce qui fonctionne le mieux. Certains chevaux ont horreur des cris, d'autres sont mortifiés par une claquette, d'autres ont horreur de reculer et une demande de reculer sèche et vive est suffisamment punitive.
Et ne jamais changer de ligne de conduite ensuite. Que ce soit à l'écurie, sous l'orage, en concours, au milieu des bois, si tu dois perdre 20 minutes à la remettre à sa place... tu dois les prendre.

Ca c'est toi, qui est proche de ton cheval, connais ses manies, sais ce qu'il aime ou pas, qui dois trouver la meilleure façon d'agir, qui te convienne. Si tu as tendance à t'énerver quand tu cries, tu vas perdre en crédibilité. Si tu sais g**ler un bon coup sans monter en pression et redevenir normale la seconde d'après, cette méthode peut être pour toi.

jamais s’énerver, et redemander 20 fois si nécessaire. Mais certains trouveront que la patience a des limites, et qu’on doit « punir » à la 2ème ou 3ème fois.
En même temps si tu es constante dans tes demandes, et que le cheval continue de te narguer, c'est que tu n'es pas assez dissuasive.
Jeune le mien adorait sauter en haut des talus (chemins creux) ça me fichait la tête dans les branches et les genoux dans les troncs... C'était dangereux pour lui pour redescendre. Je le faisais tourner sur lui-même... Je g**lais un bon coup... l'habitude ne passait pas... J'ai demandé conseil à VSV qui m'a dit qu'il faut une punition assez dissuasive pour contrebalancer l'attrait de la bêtise. En gros si le cheval recommencer c'est qu'on ne lui a pas fait passer l'envie.
Du coup je lui ai hurlé dessus, tapette aux fesses, redescente rapide, j'ai dû être assez dissuasive car il ne l'a plus refait.

Une fois encore il ne s'agit pas d'être violent ou méchant mais de trouver la bonne action qui sera dissuasive et qui va marcher pour ce cheval-là, tout en étant facile pour toi à mettre en oeuvre. Si le cheval saute en l'air quand tu dis "non", tu seras maltraitant en criant. Si le cheval continue tranquillement ses bêtises alors que tu es en train de lui botter les fesses, il va falloir élaborer une stratégie plus convaincante.

Mais dans tous les cas, plus tu cadres strictement dès le départ, plus le cheval est habitué au cadre et y reste, sans que tu aies à intervenir. (du coup ça évite les conflits)

(ma jument a eu droit à une séance hier, pas par moi, elle s’est remise debout et la longe a claqué vers le bas – ça l’a détendue…). Mais est-ce juste ?
Pour moi toute attitude dangereuse doit être sanctionnée, le cheval est violent, tu agis très fermement car taper ou se cabrer met l'homme en danger ! Donc sanction maximum.

Elle coopère volontiers, mais parfois quand on demande avec le stick de repousser ses épaules, elle couche les oreilles comme si elle se sentait oppressée. Est-ce légitime de sa part ? Est-ce à moi de demander plus poliment ?
Pour moi le cheval a le droit de bouder. Il n'a pas envie de déplacer les épaules, il le fait, je demande un geste (pousse-toi) il se pousse. S'il n'est pas content, je n'ai pas à m'en préoccuper (le vilipender pour ça) puisqu'il obéit aux consignes. (que celui qui n'a pas fait un truc déplaisant, en se forçant, et en grommelant, lui jette la pierre)

Quand j’en arrive à ce type de situation, c’est parce que je veux une réponse plus rapide de sa part. Je brûle peut-être les étapes
normalement tu dois réfléchir à tes progression pour que chaque étape soit acquise avant d'aborder la suivante. Le cheval doit obéir, oui, ton rôle c'est de le mettre dans la facilité à donner la réponse, le cadrer bienveillamment, demander poliment.

Ses débordements sont liés à la bouffe (je veux rentrer vite au box car il y a le foin, ou aller vite au paddock car il y a le foin),
n'hésite pas à lui faire des leçons où tu lui apportes un seau, elle doit attendre gentiment que tu l'autorises à manger. Si elle caracole, galope, gratte, s'énerve, couche les oreilles, te fait des yeux de feu, reste stoïque et interdis l'accès au seau. Et dès qu'elle a la bonne attitude (politesse) laisse le seau et va t-en. Quand elle sera 100% polie à la distribution de nourriture, elle ne fera plus ça.

Là, je me demande si je ne suis pas directement passée à tort en phase 3-4, alors que j’aurais dû repasser en phase 1, 20 fois de suite si nécessaire… Comme tu l’as dit, je lui suis « rentrée dans le lard », c’était peut-être excessif.
Pour le cheval qui se cabre, pour moi ça mérite une sanction immédiate.
Sinon rester 20 fois en phase 1 je ne pense pas que ça fonctionne forcément. Si tu brailles tout le temps ton cheval ne va même plus écouter tes hurlements. Si tu donnes sans arrêt des coups de talons, il ne réagira plus aux jambes. Si tu es pendu en permanence sur les rênes, il aura la bouche dure ....
Une demande doit être polie et la plus légère possible, une sanction doit être méritée, dosée et la plus efficace possible.

Eviter d'en arriver à la force, au geste brutal. Eviter la situation de conflit ouvert, en redemandant autant que nécessaire, dans le calme.
je ne sais pas si tu as déjà vu des chevaux de débardage. ils font tout à la voix, sont absolument nickel même quand le meneur est à 15 mètres. Ils répondent dans la seconde si on leur dit avance, recule, 3 pas à droite, 1 pas à gauche... C'est presque magique...

Dans leur 1ère année de dressage, on les met au cordeau (les 2 guides sont reliées à 1 seule ficelle) avec un mors de culture (canon très fin, longues branches, et gourmette avec fort effet de levier) et à la moindre incartade, ils se font claquer les dents :(
au bout d'un ou 2 ans de dressage, ils passeront le reste de leur vie à être menés à la voix, Personne pendu aux rênes ni même les tenant.

Evidemment, on ne peut pas se comparer avec des chevaux qui travaillent 8H/jour et des dresseurs qui ont besoin de rentabilité, et surtout de sécurité (une erreur dans une pente avec un tronc d'arbre aux fesses peut devenir dramatique). Mais ce que j'en ai déduit c'est qu'en étant constant, strict et rigoureux tu peux mettre un cadre au cheval pour ensuite lui laisser toute liberté d'évoluer, sans contrainte dans ce cadre. Je ne prône pas le fait de claquer le mors dans les dents mais le fait d'être très strict dès le départ... une fois que le cadre est posé, tout "roule" harmonieusement. Pas de conflit, pas de vexation,

et les autres ont très bien expliqué la marche à suivre aussi !

Ardennesacheval

Membre VIP
  

Trust : 235  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4715
0 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 02/11/2018 à 15h41

je reviens sur le titre du post "avoir de la fermeté"
Ce qu'il faut c'est plutôt ETRE ferme.
Dans ton comportement, tes exigences, ta façon de réagir, dans ton corps en fait...

Liti33

Membre VIP

Trust : 202  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3504
1 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 02/11/2018 à 19h00

Être rigoureux en fait....avec soi même en premier...

Agathe89

Initié
 

Trust : 104  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 135
0 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 04/11/2018 à 18h50

ardennesacheval VSV c'est Véronique de Saint Vaulry que tu cites ?

Ardennesacheval

Membre VIP
  

Trust : 235  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4715
1 j'aime    
Avoir de la fermeté
Posté le 07/11/2018 à 11h00

oui
Page(s) : 1 2
Avoir de la fermeté
 Répondre au sujet