Me voilà propriétaire...

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Auteur
16515 vues - 163 réponses - 109 j'aime - 67 abonnés

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
Me voilà propriétaire...
Posté le 13/01/2018 à 21h54

Bonjour CA,

   Depuis une semaine jour pour jour, je suis devenue propriétaire.

   Pour vous situer le contexte, ce n'était pas vraiment prévu, tout du moins, pas maintenant. Mais la vie fait que parfois, nous devons prendre des décisions assez rapides, malgré les angoisses.

   Moi, j'ai 23 ans, après un service civique dans un refuge pour animaux qui s'est terminé en septembre dernier, et un contrat d'une semaine en remplacement dans ce même refuge, la semaine d'avant le nouvel an, je suis sans emploi. Je ne touche même pas le chômage.

   J'ai toujours été quelqu'un de raisonnable et responsable, voilà pourquoi je ne comptait pas être propriétaire avant d'avoir une situation financière stable.

   Je monte en club depuis l'âge de 12 ans, montait occasionnellement avant cela. Le dernier club où je montait était associatif, seulement voilà, malgré le nombre important de licenciés, la cavalerie et le matériel étant en majorité vieillissant, les difficultés financières se font sentir, et le club ferme ses portes. Les chevaux doivent être rapidement replacés, sinon ce sera la justice qui décidera de leur vie future. Nous préférons tous savoir et choisir chez qui ils partent évidemment.

Tout cela a eu lieu aux alentours de cet été.

   Parallèlement à cela, ma chouchoute de club, Solanga pur sang anglais de son état et 11 ans au compteur, s'abîme les tendons postérieurs, descente de boulets et tout le toutim. Et ce, de manière définitive. Elle n'est plus montable. Nous sommes alors à la mi-juillet. Elle perd avec cela énormément de poids très rapidement, devient cadavérique à cause notamment de la douleur elle ne mange plus et ne veut plus bouger évidemment.

La vétérinaire se déplace, la met sous anti-inflammatoires, et «plâtre» le postérieur le plus endommagé. Elle est immobilisé en box 1 bon mois.  Les anti-inflammatoires faisant effet, elle retrouve l'appétit mais passer d'un pré à l'immobilité totale, être séparée des copains, elle peine à garder le moral et ne reprend pas beaucoup de poids. (À savoir que le box n'en est pas vraiment un, un côté est mûré mais les trois autres sont en fils, collé à l'abri de ses copains de pré donc elle peut avoir du contact avec tout de même)

Alors que le plâtre est retiré, et qu'elle recommence à sortir progressivement dans un bout de paddock, une bénévole venue nourrir un dimanche matin, voit la jument chuter, se relever, retomber et rester allongé dans son box.

La vétérinaire de garde est appelée en urgence. Ce n'est pas une véto équin. Dans l'urgence, et comme la jument ne se lève pas, tout le monde pense que les tendons la lâchent à nouveau. La jument respire fort et semblent en grande souffrance. Il faut prendre une décision rapide. La présidente de l'assoc m'appelle, des larmes dans la voix, et m'explique qu'il va falloir très probablement euthanasier Solanga, qu'elle souffre trop. Que si je veux être là...

Je fonce donc au ce, je ne l'abandonnerai pas. La jument est étendue là. La vétérinaire s'approche avec la dernière piqûre... et la jument se redresse brusquement en vache, puis se lève.

Une seconde plus tard et elle serait morte.

Elle fait un crottin, grignote un peu de foin, comme si de rien était. Je recommence à respirer. Légèrement soulagée même si je sais que tout n'est pas gagné. À la voir comme ça, la vétérinaire dit que la décision appartient au club, mais que elle ne se voyait pas l'euthanasier. Nous décidons donc de la surveiller et que nous pourrions toujours la rappeler si vraiment ça n'allait pas de nouveau.

Je suis songeuse. Ces symptômes me font surtout penser à une colique, et ses tendons ne paraissent pas pire qu'avant. De plus la bénévole m'a expliqué que la jument se roulait.

Je reste donc avec, rentre manger en deux deux chez moi et retourne au club. De nouveau, ça ne va pas la jument tourne en ronde se roule, se relève, se roule à nouveau, reste coincée les 4 fers en l'air contre le mur. Je la bascule et l'encourage à se lever à nouveau. Cela confirme mes impressions. Sur à 99% il s'agit d'une colique. D'autres personnes reviennent et nous faisons revenir la vétérinaire qui confirme la colique. Solanga est fouillée, sédatée perfusée et tout le toutim. Au fur et à mesure que la perf passe et la réhydrate, son poil reprend un peu de brillance, et ses yeux leur éclat. Le traitement fonctionne. Elle est sauvée.

Bien sûr, le peu qu'elle avait repris fut de nouveau perdu ce jour là. Avec la colique et parce que nous avons du la nourrir progressivement par la suite.

Dans ma tête et dans celle de tout le monde, Solanga avait compris que si elle ne se levait pas, elle était morte. Et elle voulait vivre. Si fragile et pourtant dotée d'une immense force, elle venait de le prouver.

Vous comprenez donc le fond du problème, car il ne faut pas oublier que tout cela se produit pendant la fermeture du club et qu'il faut recaser rapidement les chevaux, sinon le mandataire le fera pour nous.

Mais qui voudrait d'une telle jument? Objectivement, et même avant son manque d'état, la pauvre est moche. Des sabots nazes, des aplombs merdiques, un dos laid, un garrot sorti, des allures pitoyables. Pas vraiment de potentiel à cause de tout cela. Et c'est une pur sang, il y en a déjà tellement sur le marché, et bien plus beaux. A mon sens, elle est exceptionnelle malgré tout ses défauts. Elle a un caractère en or, c'est la plus douce, brave, calme et gentille. La sagesse incarnée. Malgré ses faibles moyens, elle donnait tout ce qu'elle pouvait donner, parce qu'elle le voulait. Les débutants, des enfants normalement bien trop petits pour son mètre 62, des handicapés pouvaient sans crainte être sur son dos. Mais voilà, déjà même avant son accident, si elle avait pu convenir pour une équitation tranquille, elle n'est désormais plus montable.

Et même pas suffisamment rustique pour intéresser en tant que jument de compagnie pour d'autres chevaux. Sauf que si nous ne trouvions pas de solution, la justice risquait de l'envoyer au seul endroit ou elle aurait valu un peu d'argent, nous le savions. Mais il était hors de question qu'un seul des chevaux du club finissent à la boucherie et avec tout ce qu'elle avait vécu, avec sa confiance inébranlable envers l'humain, avec son bon regard doux, c'était inimaginable.

Voilà comment Solanga est arrivée dans ma famille.

C'est également une amie, que je remercie grandement, qui m'a aidé à trouver la solution pour la garder, conseiller les professionnels dont je devais m'entourer pour la remettre d'aplomb. La jument irait donc chez un agriculteur chez qui mon amie loge, avec ses chevaux. Seul hic c'est un peu loin pour moi, pour y aller tous les jours, mais cela reste de loin la meilleure solution. Mon amie est sur place, Solanga sera avec des congénères, un poney et une jument que mon amie à déjà et un autre poney du club qu'elle récupère aussi. Il y a beaucoup de pâture pour faire tourner les chevaux, on ne nous demande pas de participation financière sauf évidemment la nourriture est à notre charge. Mais cela m'ôte une bonne épine du pied tout de même, moi qui n'ait pas de situation financière.

Les juments seront ensembles pour l'hiver car la sienne est aussi une pur sang et elles auront donc plus de besoins nutritionnels que les rustiques poneys.

Voici quelques photos pour vous donner une idée de son état de la période critique à aujourd'hui.


Fin septembre, environ deux semaines après sa colique, j'en ai encore les larmes aux yeux tellement elle fait peine à voir...:
Cliquez pour voir l'image   

Cliquez pour voir l'image   

Début novembre, elle sera couverte peu après le jour de cette photo. Elle est encore bien maigre même si c'est un peu mieux mais surtout, elle a retrouvé le moral! Et les grands prés et les copains :

Cliquez pour voir l'image   

Samedi dernier, jour du grand départ vers sa nouvelle vie, et jour où je deviens propriétaire! Je suis mitigée, évidemment, j'ai du mal à profiter pleinement de ce jour car je n'imaginais pas mon rêve de future propriétaire se réaliser de cette façon, dans cette condition instable. Mais je suis heureuse de pouvoir choyer ma toute belle, elle le mérite tellement!

Je suis également curieuse. Va-t-elle bien monter en van? Elle n'a jamais voyagé depuis son arrivée au club il y a 3 ans. Mais je suis confiante, connaissant son caractère, ce devrait être formalité. Nous décidons de monter le poney que récupère mon amie en premier, il sortait en concours et avait donc l'habitude de voyager même si c'était en camion le plus souvent. Eh bien, monsieur n'était pas tellement d'accord! Finalement, nous tentons Solanga en premier, et la voilà qui monte sans l'ombre d'une hésitation, comme si elle avait pris le van la veille. Et de passer sa jolie tête par la porte avec curiosité. Je suis tellement fière de ma belette, elle m'épate tout simplement. Si elle avait pu sauter dans le van elle l'aurait fait!

Cliquez pour voir l'image   

Le voyage se passe bien, et l'arrivée sur les lieux aussi. Pas inquiète pour un sou. Moi j'étais un peu frileuse à l'idée de la rencontre avec les autres chevaux. Je craignais qu'ils ne la fasse courir, avec ses tendons abîmés. Mais finalement cela s'est bien passé et il y a eu très peu de course. Comme elle est plutôt dominée par les autres chevaux en général et qu'elle ne cherche pas le conflit, les chevaux n'insistent pas à l'embêter. Elle a un pouvoir incroyable pour tempérer les choses.

Et la voici hier matin. Elle a du foin à volonté, à manger 3x/jr granulés matin midi, orge le soir. Carottes et pommes tous les jours, et levure de bière. Elle aura bientôt du fenugrec, prêle et vitamines pour la booster un peu et favoriser la reprise de poids, etc etc.

Cliquez pour voir l'image   

Voilà toute son histoire. J'espère que pour la suite tout ira bien pour nous, pour elle surtout. Elle le mérite tellement. Je vous présente mes excuses pour cet énorme pavé. Merci à ceux qui ont eu la patience de tout lire et je compte sur vous pour m'aider à calmer mes angoisses ^^ ou au contraire je vous autorise à me traiter de folle parce que devenir propriétaire comme ça, c'est pas franchement sérieux.

Édité par gaby790 le 13-01-2018 à 22h08

Alma

Membre ELITE Or
  

Trust : 535  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 58506
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 09/05/2018 à 11h19

gaby790
fresnedilla

comme nous on les consommes fraîches et sèches, vous m'avez interpellée, j'ai fait une petite recherche ...

http://www.jardiner-malin.fr/fiche/laurier-sauce.html


Citation :
Récolte des feuilles du laurier-sauce :
laurier-sauceOn apprécie particulièrement le laurier-sauce pour ses feuilles aromatiques et tellement parfumées.

La récolte a lieu du mois de mars jusqu’aux premières gelées.

On peut cueillir les feuilles au fur et à mesure de ses besoins ou les conserver après les avoir fait sécher.

Plus les feuilles sont foncées et anciennes et plus leur parfum est fort.

Il est donc préférable de commencer par récolter les feuilles les plus anciennes car les plus jeunes sont moins aromatiques.

Enfin, sachez que les feuilles du laurier s’utilisent aussi bien fraîches que séchées, entières et concassées lorsqu’elles sont sèches.

Les feuilles de laurier fraiches sont plus amers.

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
2 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 09/05/2018 à 11h44

alma Ah bon, d'accord! Peut-être alors que dans le cas d'un soin aux sabots c'est pour que les principes actifs soient plus concentrés. Ou pour une meilleure macération car l'huile imbibera plus facilement une feuille sèche.

De toute façon même si c'était pour une question de toxicité, là c'est pour mettre sur les sabots donc à moins qu'elle se lèche les pieds... ^^

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
28 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 10/11/2018 à 10h15

Quelques nouvelles de ma grosse dinde, plus d'un an après son accident.

Elle va bien. Je l'avais finalement fait ferré, ce qui a amélioré les choses car a permis d'enfermer un peu le sabot, afin d'avoir des pieds moins plats. Elle en est à sa troisième ferrure. Les fers de la première étaient énormes. Puis pour la seconde il a enlevé une taille. Ses deux premières ferrures étaient en deux pinçons, le maréchal l'a repassé en un pinçon maintenant que le pied est bien revenu et a gardé la même taille de fer que lors de la deuxième ferrure.


Maintenant, je vais tenter à nouveau de la déferrer, car les fers, c'est quand même pas l'idéal pour ses articulations, et avec son handicap...

Elle a aussi vu une praticienne shiatsu, elle était pas tranquille car elle a plus de mal à se séparer des copains maintenant. Je pense que c'est à cause de son accident et l'isolement qui a suivi. Je vous mettrai le compte rendu plus tard. Mais elle avait la bougeotte donc pas top pour la manipulation. Je pense que la prochaine fois on essaiera avec la copine à côté pour qu'elle soit plus disponible mentalement.

Du coup c'est cette praticienne qui m'a recommandé des pareurs/podologues. Elle arrive en fin de ferrure en fin de mois donc on va essayer ça, maintenant que le sol est moins dur.

Nous avons rassemblé les troupeaux des poneys et des juments pendant un temps, car le nabot entier a été castré. Il a quand même un petit peu gardé un tempérament entier car castré tard, et la mienne le draguait, ce qui était assez ridicule compte tenu de leur différence de taille. ^^

Voici des photos de la belle, un an d'écart entre les deux :

Novembre 2017 :


Novembre 2018 :


Même en touchant les flancs, on ne sent pas les côtes et ça fait rudement plaisir qu'elle rentre dans l'hiver comme ça. Pour la première fois aussi, elle fait du poil. Bon, c'est pas encore totalement ça et puis, ça reste une ps. Je ne m'attends pas à ce qu'elle finisse nounours. Mais c'est déjà mieux, bien qu'elle fasse plus de poils sur les membres que sur les flancs ^^ La praticienne shiatsu avait parlé d'un souci de thermorégulation. Ce qui explique pas mal les mues bizarres qu'elle pouvait faire.



Voilà pour les petites nouvelles. Le seul truc qui m'embête c'est qu'elle ne soit plus sereine quand je l'enlève des copains. Si elle ne les voit pas, elle va les appeler (ou les autres l'appellent), et elle va être tendue, gigoter, sursauter, bref... Je pense que c'est à cause de l'accident mais j'aimerais lui faire comprendre que elle retrouvera toujours rapidement ses copains maintenant.
Comme sa grande copine est extravertie en plus... Si elle voit ma jument hors du pré et un peu loin elle se met à courir partout, faire des bonds dans tous les sens... ça aide pas la mienne à se zénifier quand elle la voit faire

Alma

Membre ELITE Or
  

Trust : 535  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 58506
2 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 10/11/2018 à 15h03

elle a bien changé, elle est jolie.
bravo pour tout ce que fais et as fait pour elle.

Helenek

Initié
 

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 66
3 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 17/11/2018 à 13h54

Le fait qu'elle s'agite plus quand les copains s'éloignent n'est pas forcément mauvais signe. C'est qu'elle est bien intégrée dans son troupeau, et dans la nature, les membres d'un troupeau ne se quittent jamais. J'ai en pension depuis 1 an un cheval qui n'était absolument pas grégaire à son arrivée, il n'avait jamais été dans un troupeau stable. Depuis peu, il hennit aussi quand on le sépare des autres, et bien, ça me fait plaisir! C'est ça qui est normal, il a une famille maintenant.

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 17/11/2018 à 19h42

helenek Oui c'est pas faux. Au club elle était aussi bien intégrée au troupeau mais je pouvais la sortir sans qu'elle se stresse.

Là... ça dépend des endroits, et si je veux l'emmener faire un tour en main, elle sera pas tranquille quoi.

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
5 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 17/11/2018 à 19h49

alma merci!




Elle me fait du poil aussi! L'intervenante en shiatsu avait relevé un souci de thermorégulation. Ce qui explique les mues étranges et qu'elle finisse totalement «à poil» au printemps. Et elle avait auparavant peu de poil d'hiver mais là c'est beaucoup beaucoup mieux. Les compléments divers et le shiatsu on du aider. Je verrais bien comment se passe la mue de printemps.

Helenek

Initié
 

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 66
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 21/11/2018 à 21h34

gaby790 Pour le poil, je donne un complément de Biotine pendant les mues.

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 21/11/2018 à 21h40

helenek fin d'hiver dernier elle a eu levure de bière (bien pour le poil aussi) et fenugrec pour augmenter son appétit et sa prise de masse.

Pierre_71

Apprenti
  

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 328
2 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 23/11/2018 à 15h45

gaby790 Salut, je tombe sur le post seulement maintenant alors je ne peux que te féliciter, un très beau parcours que vous avez fait ensemble! Ça fait plaisir de voir des personnes aussi impliqué pour sauver un cheval...
Ayant fait beaucoup de recherche sur le pied du cheval, et vu à mon sens de très bon podologue, il est vrai que quand j'ai lu que tu avais ferré, j'ai cru m'etrangler... Bon ce n'est pas de ta faute, c'est même le courant de pensée actuelle qui veut que quand un cheval pieds nus marche sur des oeufs, on le ferre presque automatiquement... Mais finalement ce n'est que renforcer et seulement cacher le problème ! c'est bien que tu veuilles la repasser pieds nus, et de passer par un podologue c'est le mieux! en effet les marechaux font le plus souvent des parrage pour chevaux ferré même pour ceux qui ne le sont pas, et c'est peut être même pour ça que ta jument à commencer à marcher sur des oeufs... En tout cas elle est magnifique, le changement est incroyable

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 23/11/2018 à 18h14

pierre_71 Salut et merci à toi.

Oui pour ma part je suis plutôt pour le passage au pieds nus le plus possible. Là il est vrai que elle a été mal paré et mal ferrée pendant des années (le maréchal du club était catastrophique).

Le maréchal que j'ai choisi à bien rattrapé tout ça, car même sans formation de parieur physio ou podologue il a bien redressé le pied, l'angle. Les fers ont permis une surélévation pour amoindrir la pression sur la fourchette qui pour le coup, était trop sollicitée. La paroi du sabot n'était presque pas assez au contact du sol par rapport à la fourchette en fait. Donc je pense tout de même que ça a permis de soulager dans l'urgence.

Pierre_71

Apprenti
  

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 328
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 23/11/2018 à 18h30

gaby790 Oui bien sûr, ferrer peut être une solution adéquate pour certaines situations, et un élément de secours pour faire le point pour trouver le problème ! C'est surtout que ta jument, si j'ai bien compris, a commencé à marcher sur des oeufs alors qu'elle était déjà pieds nus, donc pour trouver l'élément déclencheur ce n'est pas simple ! Si la fourchette est trop sollicité, ce n'est pas la paroi qu'il faut faire toucher le sol mais bien la sole. la paroi ne devrait jamais être en contact avec le terrain, c'est d'ailleurs pour ça qu'il y a des éclats => la paroi touche le sol ce qui n'est pas bon donc elle éclate pour se rehausser ( très simplement dit, mais c'est un peu ça l'idée dans la nature). En tout cas, la fourchette et la sole doivent être en contact avec le sol, et normalement une fourchette n'est jamais trop en contact avec le sol, appart si c'est elle seule qui supporte tout le poids. Si quand tu la repasse pieds nus et qu'elle remarche sur des oeufs, pas de soucis, un cheval est obliger d'avoir cette réaction suite à ce changement, mais à un différent degré (j'ai vu des chevaux s'adapter en quelques heures et d'autres en plus de 6mois, cette adaptation dépendant bien sûr de la période (sol dure ou pas), de l'activité du cheval, son alimentation, etc...)
Si tu as trouver ton maréchal qui te convient, parfaot alors! Trouver le bon est très important et on voit de suite la différence quand on l'a!
en tout cas je suis impressionné par la remise en état effectué , c'est vraiment magnifique de votre part, et au final je trouve cette jument très belle!

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 23/11/2018 à 19h49

pierre_71 Eh bien c'est ça en fait, la fourchette était plus développée que le reste. Et elle a des fourchettes énormes d'ailleurs.

Là je pense que ça ira pour la transition pieds nus car le sol est assez souple maintenant.

Je vais quand même essayer les professionnels que m'a recommandé la praticienne shiatsu. Je pense qu'ils ont dans doute des choses à apporter avec une vision dans la globalité, en prenant en compte son accident et les aplombs qui en résultent, tout ça...

Khady

Membre d'honneur
 

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1706
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 24/11/2018 à 01h16

pierre_71 En fait, les chevaux sont plutôt faits pour marcher sur leur paroi interne, et les cassures sont effectivement dues à un appui sur la paroi externe lorsqu'elle est trop longue / pas assez biseautée.
Un cheval qui marche sur sa sole uniquement marche sur des oeufs car une fourchette bien développée est plus proéminente que la sole... Et un cheval n'est pas fait pour marcher que sur sa fourchette ^^

Du coup ton podologue t'a donné exactement les mêmes explications que la mienne, mon cheval a un peu le même problème que ta jument, avec un dédoublement de la paroi en plus... ce qui permet de très bien visualiser le problème d'appui x')

En tout cas bravo encore pour tout ce que tu as fait pour ta belle, elle est splendide maintenant :)

Pierre_71

Apprenti
  

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 328
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 24/11/2018 à 07h28

khady C'est un peu ce que je dit... un cheval ne doit pas marcher sur la paroi, mais sur la sole ET le fourchette et non pas une seule des 2. Si un cheval marche sur la sole sans marcher sur la paroi interne, c'est, je pense, que ton maréchal coupe vraiment trop! Je n'arrive pas à comprendre comment la paroi interne ne serait plus en contact avec le sol, appart lorsqu'on met des ferre ou lorsqu'on fait un parrage où c'est la paroi externe qui touche le sol
Après bien sûr chaque podologue à sa vision des choses
EDIT: ce qui veut donc dire que le podologue / maréchal creuse la sole? ou alors je n'ai pas le bon vocabulaire donc je n'y comprends rien!

Édité par pierre_71 le 24-11-2018 à 07h31



Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Me voilà propriétaire...
 Répondre au sujet