Me voilà propriétaire...

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Auteur
16519 vues - 163 réponses - 109 j'aime - 67 abonnés

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
Me voilà propriétaire...
Posté le 13/01/2018 à 21h54

Bonjour CA,

   Depuis une semaine jour pour jour, je suis devenue propriétaire.

   Pour vous situer le contexte, ce n'était pas vraiment prévu, tout du moins, pas maintenant. Mais la vie fait que parfois, nous devons prendre des décisions assez rapides, malgré les angoisses.

   Moi, j'ai 23 ans, après un service civique dans un refuge pour animaux qui s'est terminé en septembre dernier, et un contrat d'une semaine en remplacement dans ce même refuge, la semaine d'avant le nouvel an, je suis sans emploi. Je ne touche même pas le chômage.

   J'ai toujours été quelqu'un de raisonnable et responsable, voilà pourquoi je ne comptait pas être propriétaire avant d'avoir une situation financière stable.

   Je monte en club depuis l'âge de 12 ans, montait occasionnellement avant cela. Le dernier club où je montait était associatif, seulement voilà, malgré le nombre important de licenciés, la cavalerie et le matériel étant en majorité vieillissant, les difficultés financières se font sentir, et le club ferme ses portes. Les chevaux doivent être rapidement replacés, sinon ce sera la justice qui décidera de leur vie future. Nous préférons tous savoir et choisir chez qui ils partent évidemment.

Tout cela a eu lieu aux alentours de cet été.

   Parallèlement à cela, ma chouchoute de club, Solanga pur sang anglais de son état et 11 ans au compteur, s'abîme les tendons postérieurs, descente de boulets et tout le toutim. Et ce, de manière définitive. Elle n'est plus montable. Nous sommes alors à la mi-juillet. Elle perd avec cela énormément de poids très rapidement, devient cadavérique à cause notamment de la douleur elle ne mange plus et ne veut plus bouger évidemment.

La vétérinaire se déplace, la met sous anti-inflammatoires, et «plâtre» le postérieur le plus endommagé. Elle est immobilisé en box 1 bon mois.  Les anti-inflammatoires faisant effet, elle retrouve l'appétit mais passer d'un pré à l'immobilité totale, être séparée des copains, elle peine à garder le moral et ne reprend pas beaucoup de poids. (À savoir que le box n'en est pas vraiment un, un côté est mûré mais les trois autres sont en fils, collé à l'abri de ses copains de pré donc elle peut avoir du contact avec tout de même)

Alors que le plâtre est retiré, et qu'elle recommence à sortir progressivement dans un bout de paddock, une bénévole venue nourrir un dimanche matin, voit la jument chuter, se relever, retomber et rester allongé dans son box.

La vétérinaire de garde est appelée en urgence. Ce n'est pas une véto équin. Dans l'urgence, et comme la jument ne se lève pas, tout le monde pense que les tendons la lâchent à nouveau. La jument respire fort et semblent en grande souffrance. Il faut prendre une décision rapide. La présidente de l'assoc m'appelle, des larmes dans la voix, et m'explique qu'il va falloir très probablement euthanasier Solanga, qu'elle souffre trop. Que si je veux être là...

Je fonce donc au ce, je ne l'abandonnerai pas. La jument est étendue là. La vétérinaire s'approche avec la dernière piqûre... et la jument se redresse brusquement en vache, puis se lève.

Une seconde plus tard et elle serait morte.

Elle fait un crottin, grignote un peu de foin, comme si de rien était. Je recommence à respirer. Légèrement soulagée même si je sais que tout n'est pas gagné. À la voir comme ça, la vétérinaire dit que la décision appartient au club, mais que elle ne se voyait pas l'euthanasier. Nous décidons donc de la surveiller et que nous pourrions toujours la rappeler si vraiment ça n'allait pas de nouveau.

Je suis songeuse. Ces symptômes me font surtout penser à une colique, et ses tendons ne paraissent pas pire qu'avant. De plus la bénévole m'a expliqué que la jument se roulait.

Je reste donc avec, rentre manger en deux deux chez moi et retourne au club. De nouveau, ça ne va pas la jument tourne en ronde se roule, se relève, se roule à nouveau, reste coincée les 4 fers en l'air contre le mur. Je la bascule et l'encourage à se lever à nouveau. Cela confirme mes impressions. Sur à 99% il s'agit d'une colique. D'autres personnes reviennent et nous faisons revenir la vétérinaire qui confirme la colique. Solanga est fouillée, sédatée perfusée et tout le toutim. Au fur et à mesure que la perf passe et la réhydrate, son poil reprend un peu de brillance, et ses yeux leur éclat. Le traitement fonctionne. Elle est sauvée.

Bien sûr, le peu qu'elle avait repris fut de nouveau perdu ce jour là. Avec la colique et parce que nous avons du la nourrir progressivement par la suite.

Dans ma tête et dans celle de tout le monde, Solanga avait compris que si elle ne se levait pas, elle était morte. Et elle voulait vivre. Si fragile et pourtant dotée d'une immense force, elle venait de le prouver.

Vous comprenez donc le fond du problème, car il ne faut pas oublier que tout cela se produit pendant la fermeture du club et qu'il faut recaser rapidement les chevaux, sinon le mandataire le fera pour nous.

Mais qui voudrait d'une telle jument? Objectivement, et même avant son manque d'état, la pauvre est moche. Des sabots nazes, des aplombs merdiques, un dos laid, un garrot sorti, des allures pitoyables. Pas vraiment de potentiel à cause de tout cela. Et c'est une pur sang, il y en a déjà tellement sur le marché, et bien plus beaux. A mon sens, elle est exceptionnelle malgré tout ses défauts. Elle a un caractère en or, c'est la plus douce, brave, calme et gentille. La sagesse incarnée. Malgré ses faibles moyens, elle donnait tout ce qu'elle pouvait donner, parce qu'elle le voulait. Les débutants, des enfants normalement bien trop petits pour son mètre 62, des handicapés pouvaient sans crainte être sur son dos. Mais voilà, déjà même avant son accident, si elle avait pu convenir pour une équitation tranquille, elle n'est désormais plus montable.

Et même pas suffisamment rustique pour intéresser en tant que jument de compagnie pour d'autres chevaux. Sauf que si nous ne trouvions pas de solution, la justice risquait de l'envoyer au seul endroit ou elle aurait valu un peu d'argent, nous le savions. Mais il était hors de question qu'un seul des chevaux du club finissent à la boucherie et avec tout ce qu'elle avait vécu, avec sa confiance inébranlable envers l'humain, avec son bon regard doux, c'était inimaginable.

Voilà comment Solanga est arrivée dans ma famille.

C'est également une amie, que je remercie grandement, qui m'a aidé à trouver la solution pour la garder, conseiller les professionnels dont je devais m'entourer pour la remettre d'aplomb. La jument irait donc chez un agriculteur chez qui mon amie loge, avec ses chevaux. Seul hic c'est un peu loin pour moi, pour y aller tous les jours, mais cela reste de loin la meilleure solution. Mon amie est sur place, Solanga sera avec des congénères, un poney et une jument que mon amie à déjà et un autre poney du club qu'elle récupère aussi. Il y a beaucoup de pâture pour faire tourner les chevaux, on ne nous demande pas de participation financière sauf évidemment la nourriture est à notre charge. Mais cela m'ôte une bonne épine du pied tout de même, moi qui n'ait pas de situation financière.

Les juments seront ensembles pour l'hiver car la sienne est aussi une pur sang et elles auront donc plus de besoins nutritionnels que les rustiques poneys.

Voici quelques photos pour vous donner une idée de son état de la période critique à aujourd'hui.


Fin septembre, environ deux semaines après sa colique, j'en ai encore les larmes aux yeux tellement elle fait peine à voir...:
Cliquez pour voir l'image   

Cliquez pour voir l'image   

Début novembre, elle sera couverte peu après le jour de cette photo. Elle est encore bien maigre même si c'est un peu mieux mais surtout, elle a retrouvé le moral! Et les grands prés et les copains :

Cliquez pour voir l'image   

Samedi dernier, jour du grand départ vers sa nouvelle vie, et jour où je deviens propriétaire! Je suis mitigée, évidemment, j'ai du mal à profiter pleinement de ce jour car je n'imaginais pas mon rêve de future propriétaire se réaliser de cette façon, dans cette condition instable. Mais je suis heureuse de pouvoir choyer ma toute belle, elle le mérite tellement!

Je suis également curieuse. Va-t-elle bien monter en van? Elle n'a jamais voyagé depuis son arrivée au club il y a 3 ans. Mais je suis confiante, connaissant son caractère, ce devrait être formalité. Nous décidons de monter le poney que récupère mon amie en premier, il sortait en concours et avait donc l'habitude de voyager même si c'était en camion le plus souvent. Eh bien, monsieur n'était pas tellement d'accord! Finalement, nous tentons Solanga en premier, et la voilà qui monte sans l'ombre d'une hésitation, comme si elle avait pris le van la veille. Et de passer sa jolie tête par la porte avec curiosité. Je suis tellement fière de ma belette, elle m'épate tout simplement. Si elle avait pu sauter dans le van elle l'aurait fait!

Cliquez pour voir l'image   

Le voyage se passe bien, et l'arrivée sur les lieux aussi. Pas inquiète pour un sou. Moi j'étais un peu frileuse à l'idée de la rencontre avec les autres chevaux. Je craignais qu'ils ne la fasse courir, avec ses tendons abîmés. Mais finalement cela s'est bien passé et il y a eu très peu de course. Comme elle est plutôt dominée par les autres chevaux en général et qu'elle ne cherche pas le conflit, les chevaux n'insistent pas à l'embêter. Elle a un pouvoir incroyable pour tempérer les choses.

Et la voici hier matin. Elle a du foin à volonté, à manger 3x/jr granulés matin midi, orge le soir. Carottes et pommes tous les jours, et levure de bière. Elle aura bientôt du fenugrec, prêle et vitamines pour la booster un peu et favoriser la reprise de poids, etc etc.

Cliquez pour voir l'image   

Voilà toute son histoire. J'espère que pour la suite tout ira bien pour nous, pour elle surtout. Elle le mérite tellement. Je vous présente mes excuses pour cet énorme pavé. Merci à ceux qui ont eu la patience de tout lire et je compte sur vous pour m'aider à calmer mes angoisses ^^ ou au contraire je vous autorise à me traiter de folle parce que devenir propriétaire comme ça, c'est pas franchement sérieux.

Édité par gaby790 le 13-01-2018 à 22h08

Khady

Membre d'honneur
 

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1706
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 02/05/2018 à 13h18

Pauvre poupette, comment elle s'est fait ça au front ?

Elle est toujours de mieux en mieux, et c'est en effet préférable qu'elle ne reprenne pas trop vite ^^
L'herbe de printemps doit pas mal aider :)

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 02/05/2018 à 13h38

khady Alors là c'est une bonne question!

Je lui ai demandé et même elle elle sait pas


Il y a des énormes rochers dans le pré mais c'est pas possible que ça vienne de là, ils n'ont pas d'arêtes, ils sont très ronds et il n'y a aucune trace dessus.

Khady

Membre d'honneur
 

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1706
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 02/05/2018 à 13h43

Haha, peut-être le bord de l'abreuvoir alors, ou de la mangeoire, ou du râtelier...
Ils sont forts quand ils veulent

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 02/05/2018 à 13h47

khady L'abreuvoir est en plastique, on donne la nourriture dans des seaux qu'on ne laisse pas et en ce moment, pas de râtelier à disposition...

Je la soupçonne de faire exprès dès qu'on à le dos tourné en fait




J'anticipe mais ce n'est pas non plus un problème de vue, elle voit très bien, réagit quand on approche les mains... D'ailleurs elle se débrouille aussi pour avoir des balafres ailleurs qu'à la tête parfois.

Khady

Membre d'honneur
 

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1706
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 02/05/2018 à 13h49

Arf, une vraie championne en somme
Parfois le plastique ça peut faire mal aussi ^^

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 02/05/2018 à 15h19

khady Le plastique à bords ronds? ^^

Khady

Membre d'honneur
 

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1706
3 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 02/05/2018 à 15h20

Huhuh du talent, du talent ma bonne dame

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
7 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 07/05/2018 à 23h38

Coucou,

J'aurais besoin de vos avis/conseils.

Solanga ne pète pas trop la forme en ce moment.
Enfin, ça va mais elle a beaucoup de mal à marcher, je pense que c'est parce que le sol a séché et est bien dur.

Ce ne sont pas tellement des postérieurs qu'elle galère cette fois, mais de l'antérieur droit. Elle marche vraiment sur des œufs, et évite un maximum les déplacements. Il faut carrément lui amener son seau, elle a trop mal pour venir le chercher. Je pense aussi qu'avoir repris du poids lui fait plus forcer sur ses membres évidemment (en même temps... pas trop le choix de ce côté là).

Je vais très certainement la faire ferrer. Ça m'emmerde mais je vais pas avoir le choix elle peut clairement pas rester comme ça. En espérant que ça ne casse pas ses sabots.

Enfin, en attendant et même une fois ferrée, je vais lui prendre de quoi bien assouplir et nourrir la corne de ses pieds.

Jusqu'à présent sur les chevaux j'ai toujours utilisé de l'onguent blond classique. Chevaux de club et onguent de club.

Mais ma grosse étant une calamité, je veux lui trouver le plus efficace.

C'est là que vous entrez en jeu :

C'est quoi le mieux entre :

- huile pour sabots (cire d'abeille + huile de laurier)
- onguent vert (Huile végétale + huile de foie de morue + huile de pied de bœuf +huile de laurier + kératine + excipient)
- onguent blond (Huile de foie de poissons + lanoline + huile végétale + huiles essentielles)


Qu'est-ce que vous utilisez vous, pour vos chevaux? Pourquoi préférer le format huile à l'onguent, ou inversement?

Je vais aussi lui mettre de l'argile sur les membres, ça peut pas lui faire de mal. Je sais que classiquement, c'est la verte la plus utilisée. Mais j'ai aussi lu que l'argile rouge était plus indiquée pour une action anti inflammatoire alors que la verte est plus en cas de gros effort, coups ou engorgement. Ma jument malgré tout ces soucis ne présente pas d'engorgement ou de poteau. Alors, argile rouge ou verte?

J'ai également vu celle ci : https://www.distrihorse33.com/argile-cheval/517-argile-refroidissante-cheval.html#idTab5

Elle m'a l'air pas mal, vous avez déjà testé (ou aitre marque avec compo globalement similaire?).

Je pense aussi que ma belle va avoir droit à une petite séance de shiatsu. Je sais pas trop si ça fonctionne, je suis ouverte d'esprit et puis ça coûte rien d'essayer. Dans tous les cas ça ne peut pas lui faire de mal (juste mon porte monnaie qui va souffrir ^^).

Sinon, si vous avez des idées pour essayer de soulager tout ça... je suis toute ouïe... Si vous avez de l'expérience avec des chevaux ayant des problèmes similaires... Je suis preneuse de toute astuce.

Merci

A défaut de bien pouvoir bouger, madame profite d'un carré d'herbe haute. Et vous montre son beau poil (enfin!).

Khady

Membre d'honneur
 

Trust : 200  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1706
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 07/05/2018 à 23h54

As tu essayé le Perfect hoof wear?Ça aide beaucoup les chevaux pieds nus qui sont trop sensibles et ça facilite la transition après abandon du ferrage ^^

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 08/05/2018 à 00h07

khady Non, je ne connaissais pas j'avoue!

Dans mon cas, ça fait quasi un an que ma grosse est déferrée. C'est vraiment le changement de la nature du sol en fonction des saisons qui la sensibilise. Je ne sais pas si ça suffirait.

Le problème de ma ju, c'est qu'elle a des fourchettes énormes, et très peu de corne. Limite si la fourchette dépasse pas par rapport à la corne (j'exagère à peine). Je sais bien qu'il faut qu'elle soit en contact avec le sol, c'est son rôle, mais là c'est presque trop.

Alors est-ce que ce genre de strap suffirait? Et j'aurais trop peur de mal le poser.

Jasmindusud1

Membre d'honneur
 

Trust : 72  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1753
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 08/05/2018 à 00h27

Le problème est peut-être tout simplement la fourchette trop trop développé
En général on ne touche pas à la fourchette, mais parfois il faut la taillé, car comme tu dis elle doit toucher le sol mais ne doit pas être plus haut que le pied sinon ça mets beaucoup trop de pression et son pied ne fonctionne pas correctement et ça peu engendré d’autre problème car la démarche ne va pas être fluide

Perso c’est cmv, bon parage et la rosé du matin et les pieds son impeccable, la plupart des graisses et autre produit qui doive hydrater au mieux il serve a rien, au pire il imperméabilise le pied et empêche l’hydratation

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 08/05/2018 à 00h37

jasmindusud1 Elle a été parée il y a peu et il a taillé la fourchette comme chaque fois.

Je rectifie je me suis mal exprimée. Oui la fourchette est imposante. Je ne dirais pas qu'elle est trop développée en fait, c'est plutôt que le sabot n'est pas assez développé.

Fresnedilla

Membre d'honneur
  

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2079
1 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 08/05/2018 à 07h14

Un petit truc maison que l'on fait ici en Espagne pour assouplir puisque souvent les sols sont très très secs:

Tu fais macérer des feuilles de laurier dans de l'huile d'olive pure, tu laisses bien macérer une bonne quantité de feuilles et tu passes tout au mixeur.

Puis tu badigeonnes sur les sabots.

Ça protège, ça nourrit et ça assouplit drôlement bien.

Mais certes, si la fourchette touche trop le sol dur...

Gaby790

Membre VIP
 

Trust : 729  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4218
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 08/05/2018 à 07h55

fresnedilla J'y avais pensé à ce type de mélange Quel type de laurier vous utilisez par contre? Et macération pendant combien de jours?

Je ne savais pas qu'il fallait mixer les feuilles par contre, je pensais qu'on les enlevait.

Lea2557

Apprenti
  

Trust : 169  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 305
0 j'aime    
Me voilà propriétaire...
Posté le 08/05/2018 à 08h38

Salut ! je fais le sous marin mais je me permets d'intervenir. Sans vouloir être alarmiste ça ne serait pas les symptômes d'une fourbure ? surtout avec la prise de poids etc...
j'ai jamais eu affaire à ça mais quand j'ai lu c'est le premier truc qui m'est venu à l'esprit...
j'espère que je me trompe !
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Me voilà propriétaire...
 Répondre au sujet