Pas convaincue par le "vrai" pied nu

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5
Auteur
4063 vues - 61 réponses - 0 j'aime - 13 abonnés

Elysia

Membre VIP

Trust : 1614  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3649
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 26/02/2019 à 23h06

Coucou.

Oui je sais, mon titre est un peu racoleur...

Ca fait un peu plus de 6 mois que j'ai commencé à faire parer mon poney par une podo. Il a toujours été pieds nus (par des marechaux)...

Elle bosse bien. Enfin en tout cas elle m'a été recommandée par des personnes qui le reconnaissent.

Par contre là ca fait bien longtemps qu'on a dépassé le rdv a 8sem. genre au moins 6 de plus... ouuuuh !

J'avais jamais fait le rapprochement, mais ca faisait quelques mois que je trouvais que mon poney avait des allures médiocres : comme s'il n'osait pas aller chercher sa foulée en restant étriqué. Je ne lui ai jamais trouvé des allures fantastiques mais des fois a le trouver limite boiteux (surtout sur sols mous étonnamment : carrière ou manège un peu oubliés).

La je sais, il est très long. Malgré mes coups de rape toutes les 4 semaines, je ne sais pas travailler sur la longueur juste avec une rape... Je l'ai montré a un marechal : pour lui y a rien a faire... mais je vois bien que la paroi est bien trop longue, idem talon etc.

Mais depuis quelques semaines, je trouve qu'Eylion a des allures plus déliées ! Il va plus oser "avaler du km" en extérieur... Et ne galère plus autant dans les sols profonds.

Je suis donc dubitative. Je comprends l'intérêt du parage physio. Vraiment. Ou en tout cas de ne pas ratiboiser la fouchette ni la sole, de faire un roll propre pour eviter que le pied ne casse. Mais est-il possible que ca ne "fonctionne pas" avec certains chevaux ?

Ps (parce que je crois que c'est important) : Poney est monté 2 fois par semaine seulement... 3 fois les semaines ou j'ai le temps. Pas de quoi stimuler la corne de fou. Idem j'ai pas des terrains de balade qui éprouvent le pied plus que ca : du chemin blanc, de la route et de la boue....

Tysolfege

Membre ELITE Or
  

Trust : 635  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 12888
4 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 12h13

himaliae es-tu sûre que ce cheval aura les problèmes de tendons/articulations que tu laisses présager ? les as-tu déjà vu ?

Des pieds comme ça...j'avoue en avoir vu des tonnes, sur des chevaux qui tournent sur ces fameux 30 km dont tu parles (voir sur plusieurs jours)...sur plusieurs années...et vivants assez longtemps (plus de 30 ans ?) sans avoir spécialement de soucis de sensibilité ou de boîteries...
mais c'est vrai qu'ils ne font pas non plus vitrine sur les réseaux sociaux et ne prônent strictement rien, leurs proprios étant justes des anonymes qui ne se prennent pas la tête mais font quand même attention au bien être de leurs chevaux (si si...même avec des pieds dans cet état)

Tysolfege

Membre ELITE Or
  

Trust : 635  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 12888
3 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 13h33


liquescence a écrit le 28/02/2019 à 12h10:
Et écouter son cheval à des limites ... Mon jeune mange du sèneçon sur pied, alors clairement :p


je ne vois pas trop le rapport avec le fait de faire ça et le fait de faire intervenir ou pas tel ou tel professionnel pour l'entretien du physique du cheval, là tu parles d'une plante qu'un cheval consomme parce qu'elle lui plait - l'écoute ça serait plutôt d'essayer de supprimer un comportement à risque

...après pour ce genre de comportement tu peux avoir plusieurs raisons...


si c'est du seneçon de jacob...il peut avoir appris à confondre (méconnaissance de la plante qui à la base ne vient pas de son lieu de naissance)
ou bien il n'a rien à se fiche sous la dent et prend ce qu'il trouve
ou bien il est en manque d'un truc qui se trouve dans cette plante là (dommage !)
ou bien sa mère a loupé un truc dans son apprentissage
ou bien il a été sevré trop tôt et sa mère n'a pas pu lui expliquer
ou bien il a croisé un copain crétin qui lui a montré que c'était super bon
ou bien sa proprio ne voit pas l'intérêt de desherber sa pâture des plantes nocives
etc...

et en face derrière l'écran on prend la réponse qui nous plait le plus...en sachant que certaines ne plairont pas !

Elysia

Membre VIP

Trust : 1614  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3649
1 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 13h42

Pour répondre un peu à tout le monde :

himaliae oui, c'est ça en fait le sens de ce sujet - et ce qui me braque : c'est que je sais quelles sont les qualités d'un vrai pied nu, et les défaut du pied nu qui se porte sur sa paroi. De toutes mes années d'équitation, j'ai rarement entendu parler/vu un cheval de loisirs pied-nu qui souffrirait de pathologies dues au pieds nus qui ne sont pas gérés "comme il faudrait dans les livres".

Les connaissances ont évolué, les méthodes avec. Et pour des chevaux parés tous les 3 mois, on le sait, c'est pas ce qu'il faut (surtout si le cheval n'a pas de super pieds, des soucis d'aplombs etc.). Pourtant comme tysolfege le mentionne... On en connait beaucoup de comme ça.

C'est quoi d'ailleurs un "pied à problèmes" pour vous ? De mauvais aplombs, une mauvaise corne, une mauvaise fourchette (pourriture récurrente) ?
J'ai de la chance : le mien n'a rien de tout ça... Les fourchettes un peu molles l'hiver mais rien d'anormal compte tenu qu'il vit dehors.
La sole molle ? Ca a été maintes fois répété : sur un pied qui n'est pas stimulé, c'est normal. Mais si je comprends bien, le pied nu porté sur la boite cornée ne permet pas de fonctionner comme il se doit (circulation, digestion, autre...?), un peu comme un fer ?

Je vais être franche : je ne suis pas contre le fer. J'ai voulu garder mon poney pieds nus, et là je vais me faire juger, avant tout pour un souci d'organisation et d'économies. Ca me gonfle (et c'est le mot) de prendre rdv toutes les six semaines pour changer un fer, au risque que si je loupe un rdv d'avoir un pied qui s'abime vraiment car la méthode est invasive (trous dans la paroi, déferrage possible etc.). Le pied nu (peu importe la méthode), je vois ça comme un moyen d'intervenir de manière plus "naturelle" sur les aplombs, et la longueur du pied. Râper toutes les 3/4 semaines et chercher le pied parfait parce que c'est ce qu'il y a de mieux - au vu du résultat sur mon cheval comme décrit dans les posts au-dessus - me semble là aussi, invasif, même si on tend à vouloir rester dans la simplicité du pied nu.

Édité par elysia le 28-02-2019 à 13h43



Himaliae

Membre ELITE Argent
 

Trust : 123  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8384
5 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 13h43

tysolfege Mais c'est là toute la question que ce pose Elysia... j'ai pas dit que j'avais la réponse!

Ce pied n'est pas optimum, c'est un fait (glomes serrés, fourchette pas au contact)
Peut-être qu'il ne fera jamais une tendinite effectivement.
Il n'est pas sensible, le cheval peut donc être "utilisé" intensivement

C'est au proprio de choisir s'il veut améliorer le pied, ou s'il utilise le cheval dans cet état.

C'est juste qu'a mon avis, on augmente les risques d'atteinte tendineuse à faire travailler un cheval avec de tel pieds. Après, si les gens font ce choix, libre à eux!

Mais on ne peut pas dire qu'on peut juste écouter le pied. Là si on pare juste en lisant le pied, hé bien on laisse ce pied monter en talons. Quelle est la limite? là est toute la question que doit se poser un pro (MF ou pareur) et surtout expliquer au proprio...

Himaliae

Membre ELITE Argent
 

Trust : 123  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8384
6 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 14h06

elysia on parle de vivant... donc même si ce n'est pas optimum, le corps s'adapte et fonctionne
J'ai pas un corps optimum, j'ai les pieds plats, les genoux en X, une scoliose, et pourtant je vis, je fais du sport, et je n'ai pas de douleurs 95% du temps. Faudrait me corriger les aplombs en chirurgie et/ou en podologie, mais je peux vivre sans souffrir même en étant pas optimale

Ben c'est pareil pour les chevaux. Certains vont souffrir, d'autre pas. Certains vont le montrer, d'autres pas du tout. Certains vont le montrer et le proprio le voir ou pas.

Les pieds, l'alimentation, le cadre de vie, le travail dans le respect de l'intégrité du cheval, la selle, je mets tout dans le même panier: tout est toujours optimisable. Chacun se fixe sa limite, en fonction de son expérience, de son aptitude/envie de se poser des questions (parfois, faut pas non plus s'en poser 10000 à la minute, sinon on ne fait plus rien...), de sa sensibilité, de son cheval
Certains chevaux vont avoir des pieds hyper jolis visuellement et être mal. Certains vont avoir des pieds qui restent serrés, hauts en talons, mais ne pas supporter d'être améliorer. Ben c'est au proprio de faire ces choix.
Le tout étant qu'il soit le plus informé possible ?

Un pied à problème pour moi c'est plutôt un pied pas équilibré: serré, trop haut, talons fuyants.
la fourchette c'est souvent lié au parage. Les aplombs, ca se gère plus ou moins (on ne peut pas tout rectifier!)
On peut très bien avoir des pieds longs mais qui restent équilibrés, et qui du coup tirent moins sur les tendons qu'un pied court mais mal équilibré (pince longue, talons fuyants). Bref c'est du cas par cas.

Oui le pied long qui porte en paroi fonctionne du coup un peu comme un pied ferré. La stimulation n'est pas optimale. Mais y'a pas mort de cheval pour autant. Tout est toujours perfectible, le tout est de trouver la mesure... et même si parfois on fait des bêtises, ben ça s'appelle l'expérience...

Lapsuscalami

Membre d'honneur
 

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1918
2 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 15h46

Je ne crois pas avoir lu ici quiconque qui dise "un parage c'est ça, et le délai c'est tant". Au contraire on a toutes répondu qu'il fallait s'adapter au cheval... mais qu'il fallait aussi donner sa chance à une méthode, quelle qu'elle soit.
D'autres part, je pense qu'il vaut mieux se baser sur des études que sur des on-dit. Moi aussi je connais des chevaux de loisirs qui ont 30 ans et courent encore la plaine avec des sabots jamais dans un bel état et un parage à l'arrache tous les 6 mois. Mais ça ne me fait pas rêver non plus.

Il faudrait creuser, mais perso, j'ai toujours entendu mes vétos, mon maréchal, dire qu'un mauvais parage ou ferrage pouvait avoir directement un effet sur les tendons et les articulations.
D'ailleurs quand on cherche rapidement, on tombe vite dessus : https://www.classequine.com/fiches-maladies/tendinite-flechisseur-profond-cheval/


Citation :
Une ferrure ou un parage mal adaptés. Une pince trop longue entraine des contraintes importantes sur le tendon fléchisseur profond.


On en parle aussi pour le naviculaire. Ou de fatigue tendineuse si l'angle n'est pas le bon : https://www.haras-nationaux.fr/information/accueil-equipaedia/sellerie-marechalerie/marechalerie/le-pied-du-cheval.html#c19759

Alors ça mériterait de creuser plus avant et d'aller chercher les vraies études, là j'ai ni le temps ni l'envie de partir sur des parutions scientifiques en dehors de mes connaissances, mais en attendant, je ne crois pas qu'on ait cherché la petite bête ici ou à avoir absolument raison, puisque 1/ personne n'a dit qu'elle était pro 2/ on a fait des commentaires génériques 3/ on a même pas vu les pieds du cheval d'Elysia.

Je sais que sur CA il y a des clivages récurrents, et trop de "bons conseils" normatifs, mais pour le coup, je crois que la discussion était juste intéressante.

Édité par lapsuscalami le 28-02-2019 à 15h54



Coocky5

Expert
   

Trust : 180  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 628
1 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 15h59

Dommage que ça parte ainsi.
Mais du coups pour avancer le sujet, Elysia, si tu peux essayer de prendre des photos du pied, ca sera plus concluant pour t'aider et comprendre pourquoi tu le trouves moins bien :) (voir meme video en longe pour le deplacement)
Sinon, il reste les vétos spé en locomotion, mais bon on parle pas d'une pathologie ou autre pour le moment

Firenight

Membre VIP

Trust : 159  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3565
0 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 16h34


frederique3560 a écrit le 27/02/2019 à 23h49:

quand le pied pousse trop par rapport à son usure je n'ai jamais vu le cheval marcher sur sa paroi , ça casse avant, le pied ne monte pas tout droit !


Si, si, ça peut ! vu sur une ponette connera-welsh-AA (pour préciser les origines un peu rustiques mais pas que), suite à l'accident de sa pareuse qui n'a pas pu venir et personne pour remplacer : talons aiguilles de bien 5cm... et inattaquable à la rape ou à la pince pour un pas pro : paroi trop costaud. Bon, elle bossait pas non plus mais aucun souci pour trotter sur la route en changeant de pré la mémère !

Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6625
7 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 16h45


elysia a écrit le 28/02/2019 à 07h31:
@frederique3560 le parage fait par un podologue est fort différent de celui fait par un maréchal...
Et non. sur les chevaux qui on une corne forte, et/ou en faisant un roll comme il faut (en arrondissant le bord de la paroi externe pour ne pas que ça casse justement) ca ne casse pas.
Mais en effet, un marechal propose beaucoup moins de ce roll au pied et ca fini par casser... c'est peut être ca la différence aussi.



Les parages sont différents d'un intervenant à un autre , c'est pas une question de maréchal à comparer à pareur .

Des très bons maréchaux, des moyens, des pas bons , c'est comme dans n'importe quel métier ça existe.
Pour les pareurs , podologues ou autres j'en ai plus vu des mauvais voir très mauvais que de bons hélas.
Vu que la formation n'est pas encadrée ni reconnue c'est au petit bonheur la chance ...

Et le roll, c'est pas l'invention des pareurs , ça fait des lustres que ça se pratique sans être présenté sous un nom américain vendeur. Le parage c'est vieux comme le monde et c'est juste ressorti avec un nouvel emballage marketing .
C'est comme l'ethnologie, l'équitation comportementale et autre nom , les bons éleveurs et enseignants savaient déjà tout ça , mais pour le vendre au grand public en mal de verdure / nature / retour au sources c'est mieux avec des noms pompeux .

Le seul avantage c'est que ça a permis faire se poser des questions à tout ceux qui ne faisaient que consommer de l'équitation.


Des chevaux parés 2 fois l'an j'en ai vu un paquet , et qui travaillent en club ou baladent les vacanciers , avec une corne dure et ça donne des pieds comme la photo mise plus haut , pas des pieds qui montent . C'est long , ça s'évase , ça se râpe un peu n'importe comment et se casse inégalement . C'est pas joli, ça rentre pas dans les schémas de méthode X ou Y .
Pour autant ça fonctionne , sans chipoterie .
Un pied de pottock , un pied d'arabe, un pied de camarguais ( par ex ) n'ont rien à voir , vouloir les rendre "optimum" en les modifiant pour répondre à des critères théoriques de fonctionnement , quel intérêt et à quel prix pour le cheval ?
Aider par le parage un pied qui pose des pb pathologiques oui , mais ça c'est pas nouveau non plus.


Choisir d'avoir un cheval avec un pied théoriquement en condition optimum et dans les faits avoir un cheval qui par périodes ( et encore certains c'est tout le temps) va être "sensible" ( quand on s'en rend compte c'est que déjà il est douloureux ) , devoir lui mettre des hipposandales , ou adapter ce qu'on lui demande parce qu'il a mal, je trouve ça tellement incompréhensible !
Ah , la transition ... transition vers quoi ?

Depuis gamine j'ai côtoyé et même travaillé avec des chevaux pieds nus , qui 12 mois sur 12 avaient des pieds fonctionnels à 100%.
Quand un cheval etait sensible on ne trouvais pas ça normal et on ne le forçait pas à marcher sur des cailloux pour qu'il s'habitue, on cherchait à le soulager et c'était soins et repos au pré jusqu' au retour à la normale.

Certes on n'avait pas internet et le cheval était moins à la mode, on apprenait avec et chez les gens de chevaux, avec des mots simples et sans connotation pseudo scientifique.
Il n'y avait pas de guerre de méthode, on partageait les connaissances, on comparait et on validait ou changeait les façon de faire par expérience sur le terrain par en photo sur les forum .

Alors non je ne fais pas la vieille qui sait mieux que les jeunes, je regarde et j'écoute juste avec un peu de recul et beaucoup d'étonnement .

Et je ne ferai pas culpabiliser l'auteur du topic , si son cheval va mieux je suis bien contente pour elle !

Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6625
0 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 16h49

coocky5

Elle le trouve mieux depuis qu'il n'est plus paré en suivant un modèle de pied à avoir .

Titanesque

Initié
 

Trust : 12  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 147
0 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 17h39

elysia Mon TF de 13 ans (sorti de courses à 10 ans) est pieds nus depuis deux ans.
1ere année hipposandales aux antérieurs en alternance pieds nus. Il marche à présent pieds nus sur tous les terrains. Aucune cassure, aucun coup de râpe, aucun parage depuis un an, il fait son roll tout seul et use naturellement.
L'hiver sur sol boueux, détrempé, je mets de la javel diluée avec un spray sur la sole 1x par mois et ensuite du goudron. Pieds nickel.
La seule fois où j'ai fait appel à un soi-disant pareur naturel en Corrèze, ça a été la cata : couché sous équipalazone pendant 3 jours. A bannir. Je préfère, et de loin, un bon maréchal ferrant !
En revanche mon PS n'a jamais supporté d'être pied nu. Les PS ont en majorité les pieds plats...

Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6625
2 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 21h07

titanesque

et une sole fine en plus , la sélection, humaine pas naturelle, ne s'est pas faite sur la qualité des pieds

Pourtant pour une activité de loisir (donc pas de chocs intensifs comme à l'obstacle ou de pressions fortes comme en dressage ) j'en ai gardé pied nu sans pb , et même en concours jusque niveau amateur, mais ca depend vraiment des individus .

Donc oui tous les chevaux peuvent être pied nu comme clament les irréductibles "no métal" , mais seulement si on adapte les demandes aux capacites des pieds de chacun, voir même qu'on renonce à monter, et donc il faut etre pret à oublier à ses objectifs si les pieds ne suivent pas même si par exemple le cheval a de super capacités .
De ce point de vue c'est une belle idéologie, fort respectable à mon avis, mais pas possible pour tous .

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 134  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3982
2 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 21h40

Râper toutes les 3/4 semaines et chercher le pied parfait parce que c'est ce qu'il y a de mieux - au vu du résultat sur mon cheval comme décrit dans les posts au-dessus - me semble là aussi, invasif, même si on tend à vouloir rester dans la simplicité du pied nu.
pour moi toutes les 3/4 semaines c'est normal que ça soit invasif.
Mon cheval (surtout en été) a la corne qui pousse super vite et en 1 mois il prend 1cm de paroi avec évasements, accentuation de son pied cagneux,
1 cm sur un pied qui pousse trop en talon ou pas droit c'est énorme au niveau de la locomotion et des contraintes.
Du coup je file un petit coup de râpe tous les 7 à 10 jours maxi.
Le mf qui adore fignoler au millimètre près vient toutes les 6 semaines rééquilibrer et peaufiner comme il faut ce qui m'a échappé.

Mais ferré fallait relever les fers toutes les 4 semaines, pieds nus si le pro venait toutes les 4 semaines aussi, sans l'entretien que je fais, la paroi serait pétée dans tous les sens et les talons complètement déséquilibrés.

Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6625
1 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 28/02/2019 à 23h18

ardennesacheval

je pense que par invasif elle voulait dire que c'était "trop" dans le cas de son cheval . Il est a l'aise avec un pied un peu long par rapport au modèle imposé par la personne qui lui faisait les parages .
Pas invasif au sens qu'il y a de quoi raper , mais que ce que l'on rape pour rester sur le modèle voulu est au final nocif car ça met le cheval dans l'inconfort.



Sachant qu'un pied "long" c'est aussi subjectif selon a quel modèle on se réfère, et selon les applombs et forme de pied. Un pied peut sembler au 1er regard long posé au sol et si l'on soulève, vu de dessous il est "normal" en prenant comme repère la ligne blanche .

Foine

Expert
   

Trust : 138  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 932
0 j'aime    
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
Posté le 01/03/2019 à 12h32

J'ai pas tout lu... Mais je me retrouve dans tes conclusions. Ma jument a toujours été déferrée sauf pendant 2 mois avant que je ne l'achète (au passage je l'avais essayée à ce moment là et on a galopé dans des terrains abrasifs, c'était top).

Là elle est pieds nus, suivie régulièrement par un MF mais une pousse de corne assez lente. Ben dès qu'elle a un peu de corne en excès (pas exagéré) elle est beaucoup plus à l'aise en extérieur. Sauf que si je fais 2 bonnes balades, ça rape le pied et je la trouve à nouveau sensible.

Ca pose question quand même.

(edit : correction ferrée --> déferrée car ça fait un contresens lol)

Édité par foine le 01-03-2019 à 12h49



Page(s) : 1 2 3 4 5
Pas convaincue par le "vrai" pied nu
 Répondre au sujet