Difficulté main gauche

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5
Auteur
1802 vues - 69 réponses - 0 j'aime - 4 abonnés

Sarou.montgarny

Initié
 

Trust : 80  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 177
Difficulté main gauche
Posté le 28/03/2019 à 17h48

Bonjour,

j'ai un jeune de 5 ans et je rencontre vraiment des difficultés main gauche.
Il vient charger son épaule et/ou hanche gauche et donc il coupe les cercles main gauche, et a toujours tendance à dévier la trajectoire main gauche.
J'essaie de le tenir sur la trajectoire avec ma jambe gauche mais c'est très usant. Je le sens clairement plié vers l'extérieur : nez vers la droite, encolure légèrement plié vers la droite. Si j'essaie de le mettre droit, malgré ma jambe, il vient couper vers l'intérieur.
Et même en le laissant nez à l'extérieur, il vient couper mais un peu moins.

Main droite il a plutôt tendance à évaser mais c'est facilement gérable. si j'utilise bien ma jambe extérieur et rêne extérieur, je rectifie le tire sans trop de difficulté.
Par contre main gauche je ne le sens vraiment pas centré entre mes mains et mes jambes. J'ai énormément de mal à ce qu'il vienne se tendre sur la rêne extérieure puisqu'il vient se plier vers l'extérieur et quand je viens lui demander de tendre la rêne, il fuit vers l'intérieur (la gauche).

Je suis consciente que tous les chevaux ont une main plus difficile que l'autre et j'aimerais justement des conseils pour le rééquilibrer.

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
2 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 10h35

foine

le Baucher ne résoudra pas un souci d'asymétrie.
L'asymétrie est lié à un report de poids excessif d'une épaule vers l'autre. Le but pour le cheval étant de soulager son épaule la plus faible ou de décharger un de ses postérieur plus que l'autre ou les deux...
Il faut donc commencer par identifier les membres forts et les membres faibles. Le but ensuite du travail n'étant pas de forcer le cheval a mettre à l'effort ces zones faibles, ce qui engendrerait de pires problèmes voire des conflits, mais bien de l'aider à progressivement rétablir son équilibre latéral, avec tolérance, pour tout aussi progressivement renforcer les membres faibles et à terme décharger les membres les plus forts.
Il y a donc à la fois un travail sur l'équilibre pur et un travail sur le renforcement musculaire

Tidesigual

Membre d'honneur

Trust : 282  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1332
3 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 10h35

foine à mon très humble avis, chercher une solution matérielle à un problème technique est une chimère ...
Certes le Baucher n'est pas un mors dur mais ça reste un mors à effet qui sur un jeune est prématuré.
Il faut avant toute chose éduquer sa main et ce n'est pas moi qui l'invente mais la majorité des instructeurs compétents.
Sentir un contact, trouver les justes actions ( quand mettre une certaine pression, quand céder, quand lâcher, quand tenir etc)

J'ai changé le mors de la ponette, j'ai mis un cyprium pour "aider" la prise du mors, parce que j'avais la sensation qu'elle n'appréciait pas le contact de la résine. Ce fut une réussite sur ce seul point. Mais ce n'est pas un mors à effet ( abaisseur, releveur ou quoique ce soit d'autre) c'est juste un alliage différent pour une sensation différente.
Le travail de fond, lui n'est pas matériel il est bien humain et équitant.

Mettre un baucher sur un cheval déjà un peu fait pour affiner des demandes oui, en mettre un sur 5 ans tout neuf je n'y vois pas vraiment d'intérêt.

On passe tous par là, même après 25 ans d'équitation, oui j'en suis toujours à éduquer cette foutue main qui n'écoute rien

edit rajout : C'est normal foine de déceler la plus forte assymétrie au trot puisque c'est la seule allure symétrique. Les autres cachent le problème ... sauf qu'en général au galop le cheval tombe sur l'épaule mais ça reste quand même bien plus net au trot avec des poussées des diagonaux inégales ( avant même la position de la tête qui n'est que la conséquence logique de ce qui passe mal en dessous)
Donc, comme bien souvent, couagga a raison ... mais vaste programme lol
Au passage, l'équisense est un bon outils de vérification bien qu'il ne remplace pas une sensation

Édité par tidesigual le 29-03-2019 à 10h40



Argamelle

Expert
   

Trust : 457  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 970
1 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 10h39

ah l'assymétrie du cavalier c'est terrible aussi

mon mien est dissymétrique fortement à droite , et moi c'est le côté droit le plus "fort"
... c'est un réel problème en début de cours, on bosse dur tout les deux pour être droits
en fin de cours quand il est pas droit, c'est que je suis toute tordue, c'est systématique

au moins c'est formateur

Tidesigual

Membre d'honneur

Trust : 282  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1332
0 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 10h42

argamelle j'ai exactement le même problème avec la ponette qui est plus droite avec ma fille qui a galop 3/4 lol mais qui la gêne beaucoup moins dans ses travers. Incroyable ce que notre dyssimétrie peut influencer la leur ! un vrai cas de conscience !
Dieu merci mon cheval et moi nous compensons l'un l'autre ! Yes !

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
1 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 10h50

pour identifier l'épaule la plus forte, c'est très simple. Il faut ajuster les rênes et faire marcher le cheval. spontanément il va venir tendre l'une plus fort que l'autre et par conséquence, lâcher cet autre... On a, à tort, le sentiment que le cheval est léger d'un côté et raide de l'autre. Alors qu'en fait, le côté où il "tire" c'est le côté fort et le côté "léger" est celui qui est faible, celui qu'il décharge de sa masse, qu'il soulage, qu'il a du mal à étirer....

On a tendance, à tort, à vouloir lui faire lâcher le côté où il tire, à forcer dessus. Ce qui est vain car on ne fait que proposer des résistances supplémentaires et entrainer ce côté déjà fort à se renforcer pour nous contrer encore mieux. Pour le cheval l'idée est toujours de continuer à soulager son côté faible en augmentant la force côté fort.

Cette épaule forte c'est un peu comme une canne pour lui. Donc plus on cherche à lui faire lâcher sa canne, plus il s'accroche dessus. Le principe c'est donc dans un premier temps de lui proposer une seconde canne ! Pour lui permettre de revenir à égale charge des 2 côtés. Une fois qu'il arrive à être stable latéralement, qu'il a donc accepté de répartir sa charge équitablement sur ses 2 épaules aolrs on peut travailler à renvoyer tout ça dans l 'axe vers les 2 postérieurs.

Car il est vain de redresser un cheval qui va de travers

Foine

Expert
   

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 553
1 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 10h51

tidesigual couagga ah oui je me suis mal exprimée je pensais au baucher pour le fait que ma jument soit pas mal sur les épaules, ce qui accentue encore plus l'effet "tracteur" à la main la moins facile.

Mais bon à la lueur de vos 2 commentaires, on verra plus tard... ou pas du tout !

Eh oui on est toujours à éduquer sa main, à revoir ses façon de faire... Petite réflexion hors sujet, mais c'est depuis que j'ai ma ponette que je réalise vraiment le boulot à faire sur un cheval. Je comprends enfin ce dont on parle quand on évoque l'assymétrie, la sensation du cheval qui charge un côté ou au contraire qui s'équilibre. Je ne l'avais jamais senti avant ! Et l'encadrement est aussi super important, j'ai eu la chance d'avoir une prof qui me disait ce que je devais rechercher avec ma jument en fonction de son avancée dans le travail, et à cette période on avait bien progressé. Depuis que mon encadrement est moins bon je stagne...

A l'auteur du sujet : force à nous pour redresser nos jeunes !

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
0 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 10h54

foine

tu as une réponse dans mon post ci-dessus

Il est vain de vouloir redresser longitudinalement un cheval (donc des épaules vers les postérieurs) si ce même cheval est déséquilibré longitudinalement (donc une épaule plus chargée que l'autre)

ON commence par rééquilibrer latéralement le plus possible, et ensuite on peut beaucoup plus facilement (cavalier comme cheval) rééquilibrer de l'avant vers l'arrière

Foine

Expert
   

Trust : 92  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 553
2 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 10h59

couagga Merci pour tes précieux conseils !
Pourquoi on nous livre pas les chevaux avec un mode d'emploi par étapes, comme un meuble ikea ?! Si j'avais su ça avant j'aurais moins galéré hihi. Du coup je me renseigne pour acheter Equilibre et Rectitude, ça a l'air d'être le bouquin qu'il me faut.

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
4 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 11h04


foine a écrit le 29/03/2019 à 10h59:

Pourquoi on nous livre pas les chevaux avec un mode d'emploi par étapes, comme un meuble ikea ?!




L'apprentissage de l'équitation, c'est comme pour la découverte de l'Amérique ! Tu crois que c'est ça mais non, toujours pas ! Et tu repars dans l'autre sens pour un autre tour du monde

Manu6601

Membre d'honneur
   

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2554
0 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 14h32

post très intéressant et beaucoup de réponses très compétentes.

Je voudrais apporter quelques précisions en ce qui nous concerne, pour mieux contextualiser.

Mon poney a 18 ans, je le monte depuis 2 ans et comme je le disais, il était très vert dans le travail sur le plat car il faisait du CSO et son ex proprio ne jugeait pas utile de faire plus de 2 séances (de saut ) par semaine. Il avait donc presque tout à apprendre sur le plat mais aussi des défauts (si on peut les appeler comme ça) présents depuis bien longtemps (impossible de la fléchir à gauche, défenses sur l'embouchure, refus de prendre le contact ..et j'en passe).

Depuis que je le monte, j'ai changé plusieurs fois d'embouchure et je l'ai monté avec un nathe pendant plus d'un an. Je voulais limiter les conflits.
J'avais déjà essayé le baucher mais ma mono trouvait qu'il dérapait à main droite et donc on l'a mis de côté.

Pendant ce temps-là. Nous avons fait des progrès. Il est devenu plus souple et a commencé à comprendre ce qu'on lui demandait.
Dernièrement, j'ai fait quelques progrès dans ma prise de conscience de la locomotion du cheval (pour le moment seulement devant). Je suis capable aujourd'hui de sentir l'épaule et d'utiliser les aides pour redresser.
Tout cela je l'ai obtenu par le biais d'une grosse remise en question de ma façon de monter et de mon matériel. Je me suis rendue compte que j'étais instable en selle et que mes mains gênaient sans doute mon poney. J'ai mis de côté ma selle de dressage qui m'obligeait à monter très long et et j'ai ressorti de vieux étriers non articulés (autre source de mouvements parasites en ce qui me concerne).
Puis je me suis concentrée sur un contact léger et sur le fait de plier les coudes et relâcher mes épaules, trop souvent contractées, quite à avoir un exo pas toujours parfait (ma mono me suit à 100% de séances donc je le sais). Je suis parfois allée un peu à l'encontre de ce qu'elle me demandait (un poney droit ) car je sentait qu'il y avait un problème avec mes mains et que l'objectif numéro 1 était de travailler sur moi pour le gêner le moins possible.

J'ai voulu réessayer le baucher et j'ai senti une vrai différence, comme un déclic. Il se pose sur l'embouchure, la mâchouille bien et accepte mes demandes dans le calme. Il a toujours été très gentil mais pas toujours collaboratif envers la main et la mienne était loin d'être parfaite. Là je sens que nous sommes connectés. Il m'arrive encore souvent de faire des erreurs de main involontaires, je suis loin d'être parfaite mais dans l'ensemble, on commence à bien travailler.
Je travaille sans chercher à le redresser longitudinalement si ce n'est que ponctuellement quand ma mono me le demande sur un exo mais je sens une meilleure réponse au niveau latéral. ça n'a peut être rien à voir avec le fait que c'est un baucher mais peut être simplement que la grosseur des canons est plus adaptée à sa bouche, que ma main devient enfin juste ou bien le dernier dentiste a mieux travaillé...que sais-je?

Je vous ai raconté tout ça pour partager une chose dont je suis convaincue: chaque cheval est différent en fonction de chaque cavalier et ce qui marche avec l'un ne marche pas forcément avec l'autre. Par là je veux dire que les solutions doivent être personnalisées par rapport couple cheval/cavalier qui en plus, est loin d'être statique. On ne finit jamais d'apprendre et d'évoluer et parfois on régresse.

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
1 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 16h54

manu6601

Témoignage très intéressant.
Pour moi ça illustre parfaitement une chose : tant que tu as cherché des solutions dans le matériel, les résultats n'ont pas été à la hauteur des attentes. Dès que tu as entrepris un vrai travail de fond sur la qualité de tes aides, tu as pu éprouver une vrai progression. A partir de là, tes choix de matériels ont eu une vraie pertinence.

Les solutions passent toujours et en premier lieu par une remise à pat de ses propres pratiques, de sa position, de son tact, de la précision de ses aides.
Parce que justement chaque cheval à sa propre sensibilité, il sera tolérant ou non sur nos approximations et ce qui passe avec un ou X chevaux ne sera pas acceptable pour un autre. Ces chevaux qui nous mettent en "difficultés" sont nos meilleurs professeurs. Ils pointent tous du sabot nos points faibles. Il ne reste qu'à les écouter, leur laisser la plus grande expression possible pour garder face à nous l'objectif de progression sur nous même, sans leur faire porter la responsabilité du problème, sans imaginer qu'un outil fera le job à notre place.

Manu6601

Membre d'honneur
   

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2554
0 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 29/03/2019 à 18h34

couagga
Je ne voudrais pas polluer ce post avec mon cas perso mais merci de ton retour!
Tu as bien cerné mais en ce qui concerne la selle, c'était principalement un problème de matériel. Mon instabilité s'est pratiquement estompée depuis que je monte avec la selle de ma fille.
Et mon insistance à vouloir monter en nathe était bien sûr due à la conscience que ma main avait des problèmes.
Sauf que.... c'est très difficile de corriger un défaut quand tu n'en a pas encore les moyens ou le niveau. Ce sont les vidéos qui m'ont ouvert les yeux.
J'ai visionné mes vidéos, celle de ma mono montant mon poney (avec elle ce n'est pas le même poney, forcément) au ralenti cherchant à comprendre les mouvements, les positions...je faisais une vraie fixette...
Mais au final j'ai compris...enfin j'espère.

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4508
0 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 31/03/2019 à 11h43

manu6601

oui tu as raison, parfois le matériel ne va pas et dans nos propos communs, je pense que l'idée principale c'est bien de dire que tout ne relève pas toujours du matériel, et que même avec le bon matériel, c'est toujours le cavalier qui doit travailler sur lui pour permettre à son cheval de progresser

L.o.

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 35
1 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 31/03/2019 à 15h33

Tout a déjà été dit (+ 1 pour le livre de P Beaupere qui apporte un excellent diagnostic et des solutions à ce type de problème...)
Juste un petit témoignage, ma jument était très dissymetrique à 5 et 6 ans, elle a complètement changé dans son hiver de 6 à 7 ans, elle a simplement fini sa croissance, sorti son garrot... Et la elle n'a quasiment plus de dissymétrie! Donc patience le temps que la croissance se termine, continuer le travail comme cela a été dit sans chercher à corriger de force la dissymétrie, et points réguliers osteo pour le cheval et le cavalier!
Ça vaut le coup aussi de vérifier les aplombs, il y a chez la mienne un léger hi/lo qui n'arrangeait pas les choses, avec un parage adapté ça aide aussi!

Tidesigual

Membre d'honneur

Trust : 282  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1332
0 j'aime    
Difficulté main gauche
Posté le 01/04/2019 à 09h57

l.o. complètement d'accord ! Pour compléter le tableau obligatoire dentiste-ostéo, on a évidemment un bon maréchal ou pareur ! Tout les déséquilibres du pied vont se retrouver plus haut, c'est mathématique.

Et oui, patience en période de croissance, ne pas trop en demander et ne pas rester figé sur des échecs qui disparaitront peut être avec l'harmonisation du corps du cheval vers 7/8 ans
Page(s) : 1 2 3 4 5
Difficulté main gauche
 Répondre au sujet