Des chevaux meurent de faim dans une pension!64

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Auteur
12124 vues - 123 réponses - 3 j'aime - 33 abonnés

Palomo

Initié
 

Trust : 78  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 78
Des chevaux meurent de faim dans une pension!64
Posté le 11/11/2019 à 10h25

Je poste très rarement, pas fan d'internet et moins encore des polémiques et autres rumeurs si répandues dans notre milieu... Mais cette fois ci, l'ensemble de mon équipe et moi-même avons décidé de faire du bruit pour prévenir les propriétaires du 64 et faire cesser cette situation tant qu'il est encore temps! C'est également une manière de rendre hommage à ce grand cheval au courage immense qui est mort dans nos bras alors qu'il était hébergé dans une pension avec pignon sur rue.

Avant de détailler, et pour couper court aux incrédulités bien légitimes pour pourraient résulter de ce récit, sachez que nous sommes intervenus à la demande des services sanitaires suite au passage d'un vétérinaire, et que ce cheval a ensuite été de nouveau examiné dans notre structure par un autre vétérinaire qui a bien entendu confirmé le premier, à savoir je cite "cachexie maximale par manque de soins, pronostic vital engagé à très court terme". Le véto de garde qui est venu abréger ses souffrances a également été particulièrement choqué par l'état du cheval.

Il s'agit donc d'une pension, proposant une prestation au pré avec foin en hiver et c'est tout. Pourquoi pas. Sauf que le responsable, de son propre aveu, n'a absolument aucune connaissance des équidés et considère par ailleurs qu'il n'est pas tenu de faire les soins aux chevaux. Peu importe ce que dit la loi, il ne sait pas faire et il ne fait pas. Les parcelles sont neuves, donc encore un peu d'herbe mais ça ne durera pas au vu de la densité de chevaux. Le foin est déposé dehors, exposé aux intempéries et en conséquence vite moisi et inconsommable. Les chevaux, de sang pour une bonne part, sont livrés à eux-mêmes dans ces prairies. Notons par ailleurs que le signalement aux services de la DDPP a été fait par un agent de l'IFCE lors d'un banal contrôle, sans quoi aucune mesure n'était prise par les responsables des lieux face à l'état du cheval concerné.

Récit d'une tentative de sauvetage:
Nous arrivons en début d'après-midi sur les lieux pour récupérer les deux chevaux d'une propriétaire, convaincue par la DDPP de les céder à une association pour tenter de les sauver. Première surprise, il s'agit d'un entier et d'une jument, personne ne nous avait prévenus: première hésitation à embarquer tout ce petit monde... Le gérant va chercher l'entier dans son bout de pré, situé d'un côté de la route, les juments sont en face. Le cheval est couvert, il pleut à seaux, et deuxième surprise: il a sur le dos une couverture d'écurie, trempée bien entendue et déchirée. Au moment de lui retirer, troisième surprise: la couverture est incrustée dans la peau au niveau du garrot et les boucles ont tellement entaillé le poitrail que la plaie est enflée et bourgeonnante... L'état du cheval est alarmant, il tient à peine debout, nous hésitons à l'embarquer mais nous faisons le choix de ne pas le laisser mourir seul sous la pluie...
Arrive la jument, qui était soit-disant un peu boiteuse à cause d'un abcès sur un antérieur. Là encore, nous découvrons un animal très juste d'état mais surtout incapable de marcher seule, non pas légèrement boiteuse: en réalité, les seimes sur les deux antérieurs ont ouvert la boite cornée, et la sole est découverte sur les postérieurs... La pauvre nénette a d'énormes difficultés à monter dans le camion, mais finalement nous voilà partis.
Le voyage a été long et difficile comme vous pouvez l'imaginer même si nous avions peu de km à parcourir. Le vétérinaire nous attendait aux écuries, et des soins ont immédiatement été mis en oeuvre pour ces deux malheureux. Nous avons passé la nuit avec eux et la journée du lendemain entière à tenter de remonter un peu l'entier, sans résultat. Il a été euthanasié en fin de journée.
La jument est toujours là, elle reste en box et devra reprendre de l'état pour refaire du pied afin de pouvoir intervenir. Elle mange bien et coopère de son mieux aux soins, mais c'est une ps blindée d'ulcères alors tout n'est pas gagné pour elle quand même.

Notre peine est grande bien sûr, mais notre colère plus grande encore. Comment un professionnel peut-il agir de la sorte, laissant dépérir les chevaux de ses propriétaires sans inquiétude aucune?!

L'association qui a pris les chevaux en charge déposera bien sûr un recours, la ddpp semble vouloir agir un peu. Mais... on sait que tout cela prendra beaucoup de temps, beaucoup trop pour tous les autres, ceux qui restent sur place, qui démarrent l'hiver très justes et dans ces conditions. Il s'agit pour la plupart de chevaux en retraite visiblement, dont les propriétaires ne sont sans doute pas au courant de ce qui se passe en ces lieux.

L'objectif de ce message est donc là: contribuer à faire du bruit, à avertir les propriétaires, clients ou potentiels clients de cet endroit, afin que tous puissent réagir et préserver leurs chevaux! Nous sommes disposés à les y aider au besoin.

Je ne veux pas mettre le forum en difficulté en publiant le nom de la pension, mais je le donnerai en privé à qui le demandera. Je mets tout de même une photo du cheval (je donnerai son nom en privé également), si cela pose un problème, qu'un modérateur me le signale.

Merci à tous d'avoir lu cette bien triste histoire, n'hésitez pas à poser des questions et à partager l'information.

Cliquez pour voir l'image   


Merci de ne pas communiquer de noms (lieux, structure, personnes), même par MP, cela peut déjà engager sur le domaine du dénigrement. - 
Modérateur : bianca_jones

Palomo

Initié
 

Trust : 78  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 78
2 j'aime    
Des chevaux meurent de faim dans une pension!64
Posté le 21/12/2019 à 20h08

quelques nouvelles de la miss
le bilan sanguin ne révèle rien, mais la jument a tout de même du mal à poursuivre sa reprise de poids...
des radios pourront enfin être réalisée sur ses pieds pour vérifier l'état des phalanges et un examen obstétrical complet sera fait dans une semaine, à la recherche de la cause de signes infectieux à la vulve.
en dehors de ça, elle va maintenant au pré tous les jours et commence à s'y détendre même si pour l'instant je ne peut pas la mélanger avec les autres à cause de son tempérament (et du caractère des autres aussi!), elle est juste de l'autre côté des rubans et semble envisager de discuter poliment un jour peut-être!

Nono_4

Membre d'honneur
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2095
0 j'aime    
Des chevaux meurent de faim dans une pension!64
Posté le 21/12/2019 à 22h08

Je veux bien le nom aussi SVP

Palomo

Initié
 

Trust : 78  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 78
3 j'aime    
Des chevaux meurent de faim dans une pension!64
Posté le 13/04/2020 à 09h18

des nouvelles, un peu tardivement, dsl nous avons été envahis par des minis poneys en soins d'urgence (je leur ferai un post d'ailleurs quand j'aurai deux minutes)...

alors, les radios nous ont rassurés, pas de basculement de phalange, seulement les soles dédoublées, réglé par notre super maréchal sans problème. de parage en parage, les seimes sont bien descendues et les pieds reviennent bien.

peu d'avancée par contre concernant le pneumo vagin: une échographie a été réalisée, mais tellement d'air dans la jument qu'il est même impossible de diagnostiquer une gestation... le prélèvement ne donne rien, ce qui est plutôt bon signe, on envisagera de la suturer quand on sera vraiment sûrs de chez sûrs qu'elle est bien vide.

toujours un peu de mal à stabiliser son poids, mais les écarts deviennent de moins en moins importants, et comme elle s'est enfin décidée à manger tout son foin la nuit au lieu de l'étaler pour dormir dedans ça va aider! on commence à baisser les concentrés tout doucement, les rations énormes c'est pas notre fonctionnement d'habitude... mais bon, en ce moment, on essaie par ailleurs de faire grossir des shets alors tout arrive!

la miss nous fait bien sûr une mue affreuse, on dirait qu'elle est galeuse tellement ça tombe par plaques... mais rien d'étonnant vu l'état de la jument cet hiver et la belle dermatophylose qu'elle avait sur tout le corps. sinon, elle se déplace de mieux en mieux, et donc de plus en plus. toujours grimacière au box et à la bouffe, elle commence tout de même à apprécier un peu le contact, moins sur la défensive.

et la bonne nouvelle pour la fin: si tout va bien, elle aura une très chouette famille à partir de juillet, avec de grandes prairies, des copains (enfin, si elle veut bien...), tout le confort et les soins dont elle a besoin! nous sommes très heureux d'avoir trouvé une vraie bonne place pour elle et je vous tiendrai au courant.
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Des chevaux meurent de faim dans une pension!64
 Répondre au sujet