Janvier sans alcool

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
2196 vues - 50 réponses - 1 j'aime - 9 abonnés

Amghar

Apprenti
  

Trust : 74  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 429
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 12h10

Hello,

Idée de ma moitié;surtout suite à la périodes des fêtes... Tenter le challenge "mois sans alcool"...

Comme beaucoup de gens, nous ne sommes pas alcooliques mais avons une consommation régulière d'alcool, on aime beaucoup la petite bière du soir en amoureux sur canapé, on a régulièrement des soirées avec des amis. Pour Monsieur, s'ajoute à ça , les "apéros" de boulot régulier à midi.
Nous n'avons pas une grosse conso , mais régulière, nous ne sommes jamais saouls... mais ça reste de l'alcool...

D'où l'idée de Monsieur de se lancer dans un mois sans alcool... Pour le moment, on y arrive, pour ma part , je suis juste "contrariée" quand je me dis qu'une petite bière post journée merdique au taff serait bienvenue, mais qu'en fait...Non. Mais ça reste tout à fait gérable. C'est juste....agaçant.

De son coté Monsieur , lui, pense qu'on ressent quand même un manque, et que ça joue sur le physique et le moral.... D'autant que ses collègues lui proposent de la biere 3x par jour histoire de l'emmerder....

Et vous, qu'en pensez-vous ? A votre avis, on peut ressentir un sevrage dans ce genre de contexte ?
Vous avez déjà tenté ? Ça vous a servie à qqchose par la suite ?

Amghar

Apprenti
  

Trust : 74  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 429
0 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 17h04

Si , ca colle avec le sujet.

Les collègues de mon copain , lui proposent ( par jeu, provoc', habitude ) des bières plusieurs fois par jour ( midi et soir à la débauche ), et s'amusent à le chambrer gentiment sur son mois sans alcool.

Ce week end, on s'est retrouvé dans deux gouters associatifs , au menu, galette et cidre, et les potes. Chaque pote a au moins essayé une fois de nous faire changer d'avis. Après, ils ont respecté notre choix et cessé d'insister. ( bien sure j'ai eu droit au " mais tu es enceinte ????? " ).

Mais oui, socialement, c'est pénible de devoir se justifier de pourquoi on ne boit pas/plus... Et les gens se font presque un défis de vous faire flancher...

Amghar

Apprenti
  

Trust : 74  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 429
1 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 17h07


badmonster a écrit le 14/01/2020 à 14h10:
@amghar C'est ce côté bizarre qui est alarmant en fait. Mais ça va passer ;)

Le coca c'est vraiment le pire truc, c'est tellement mauvais pour la santé.. La stéatohépatite c'est LA maladie de notre siècle... C'est l'équivalent du foie gras, mais version humain ! Donc bravo d'avoir arrêté !


Mais tellement... Et quand je vois la blague du " surviving January" qui consiste à remplacer tous les sodas habituels ( enfin ceux commercialisé par Coca Cola ) par les mêmes en version light bourrée d'Asparthame... Ça me donne envie de hurler... C'est encore plus nocif que l'original....

Looloutte

Membre VIP
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4278
8 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 17h19

Ca me rend perplexe, personnellement mes amis respectent mes décisions et ne trouveraient pas drôle de tenter de faire échouer un projet / défi qui me tient à coeur

Amghar

Apprenti
  

Trust : 74  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 429
1 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 17h30

looloutte

Nos potes l'ont fait "gentiment" et sans insister.

Par contre, les collègues de mon copain.. Je trouve ça vraiment lourd , surtout qu'en plus, c'est au taff... Devoir se justifier de ne pas boire au taff, c'est quand même moyen...

Édité par amghar le 15-01-2020 à 09h11



Geriko42

Membre ELITE Or
  

Trust : 326  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 51620
2 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 18h13


amghar a écrit le 14/01/2020 à 17h30:
@looloutte

Nos potes l'ont fait "gentiment" et sans insisté.

Par contre, les collègues de mon copain.. Je trouve ca vraiment lourd , surtout qu'en plus, c'est au taff... Devoir se justifier de ne pas boire au taff, c'est quand même moyen...


franchement, pour l'avoir vécus, ils sont vraiment idiots. Quelqu'un qui arrête de boire (quelque soit la raison et la durée) on ne l'incite pas à prendre un verre, on le respecte et on le soutien.

Sinon, je rejoins pas mal de personne, l'addiction n'est pas la quantité bu, mais le fait d'être en manque si on n'a pas la prise d'alcool (même léger).

Votre mois vous fera le plus grand bien, tenez bon

Badmonster

Membre ELITE Or
 

Trust : 269  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9753
4 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 18h25

Ben on va dire que si on se sent obligé, il y a un problème. Par période je n'ai pas bu, ou peu (voiture, traitements en cours), ou souvent je n'ai pas envie (je n'aime pas tel ou tel alcool, je préfère un thé glacé qu'une bière), ben personne n'a été vraiment insistant. Et un non ferme, "qu'est ce que ça peut te faire ?", ça règle le problème

Pareil j'ai des potes qui ne boivent pas, parce qu'elles n'aiment pas ou question de religion, ben on insiste pas pour rigoler, c'est juste pas drôle en fait, on a plus 16 ans..

Et j'espère pour ses collègues qu'ils n'auront jamais d'accident au travail ou en en sortant, parce que ça risque de faire désordre...

Lenahaha

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 625  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6856
14 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 23h55

Pour rebondir sur le sujet "on y est poussé par son entourage". Bah juste non.

Je ne bois pas d'alcool. Pas une seule goutte. Et pourtant, j'ai passé 5 ans dans le monde de la nuit. 5 ans a servir des quantités d'alcools phénoménales, 5 ans de soirées, 5 ans de représentants "R..." (pour pas citer le distributeur), 5 ans de "je te paye un coup".
Et je n'ai JAMAIS eu aucun soucis a faire respecter mon choix de ne pas boire d'alcool.

Et c'est pareil dans mon entourage, mes amis savent que je ne bois et il n'y a aucun soucis. Je n'ai jamais été exclus, je ne me suis jamais ennuyée en soirée ou que sais-je.
Il y a des vignerons du coté de mon père. Donc on est fière de la "bouteille familiale". Mais ça ne m’empêche pas de ne pas la consommer.

Franchement, si le poids de l'entourage fait craquer, il y a certaines questions a se poser sur sa capacité a dire non et a assumer ses choix.

Et si on pense que l'alcool est indispensable pour passer une bonne soirée, il y a sérieux problème. Je me suis toujours interrogée sur les gens qui tiennent ce type de discours. A quelle point leur vie est merdique pour avoir besoin de la noyer dans un verre? Pourquoi avoir besoin d'un verre pour "se lâcher" alors que tu es entourée d'amis?

Geriko42

Membre ELITE Or
  

Trust : 326  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 51620
1 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 14/01/2020 à 23h58

lenahaha perso, je parle plus de personnes habituées à boire et qui tentent l'arrêt. Les inciter à boire est une vaste bêtise quand on sait la difficulté que ça représente

Elicendi

Membre d'honneur
    

Trust : 62  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3317
1 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 15/01/2020 à 02h21

Je dois arrêter l'alcool pendant un an et en Europe ce n'est pas un problème tant il y a d'options sans alcool (notamment la bière), c'est plus embêtant en Asie où je dois faire des restos au thé ou au jus sucré.

Socialement tout le monde s'est interrogé sur mon changement, surtout en dîner d'affaire, mais personne n'a insisté d'ailleurs je suis rarement la seule à ne pas boire.

Je n'ai pas ressenti de manque, peut-être un regret en voyant passer certaines bouteilles de vin. Mais si la bière du soir te tient à c?ur, pourquoi ne pas la boire, et ce définitivement, sans alcool ? Ça a le même goût.

Amghar

Apprenti
  

Trust : 74  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 429
0 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 15/01/2020 à 08h35

Je ne dis pas que les gens réussissent à faire boire, mais qu'ils essaient.
Bien sure qu'on a toujours la possibilité de refuser. ( hors cas d'alcoolisme avéré ).

Amghar

Apprenti
  

Trust : 74  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 429
5 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 15/01/2020 à 08h38


elicendi a écrit le 15/01/2020 à 02h21:
Je dois arrêter l'alcool pendant un an et en Europe ce n'est pas un problème tant il y a d'options sans alcool (notamment la bière), c'est plus embêtant en Asie où je dois faire des restos au thé ou au jus sucré.

Socialement tout le monde s'est interrogé sur mon changement, surtout en dîner d'affaire, mais personne n'a insisté d'ailleurs je suis rarement la seule à ne pas boire.

Je n'ai pas ressenti de manque, peut-être un regret en voyant passer certaines bouteilles de vin. Mais si la bière du soir te tient à c?ur, pourquoi ne pas la boire, et ce définitivement, sans alcool ? Ça a le même goût.


Clairement pas, surtout si tu aimes les bonnes bières. Çà serait comme dire à un amateur de fromage que que le fromage carré à burger est l'équivalent d'un fromage normand au lait cru...

Amghar

Apprenti
  

Trust : 74  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 429
1 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 15/01/2020 à 08h53


lenahaha a écrit le 14/01/2020 à 23h55:
Pour rebondir sur le sujet "on y est poussé par son entourage". Bah juste non.

Je ne bois pas d'alcool. Pas une seule goutte. Et pourtant, j'ai passé 5 ans dans le monde de la nuit. 5 ans a servir des quantités d'alcools phénoménales, 5 ans de soirées, 5 ans de représentants "R..." (pour pas citer le distributeur), 5 ans de "je te paye un coup".
Et je n'ai JAMAIS eu aucun soucis a faire respecter mon choix de ne pas boire d'alcool.

Et c'est pareil dans mon entourage, mes amis savent que je ne bois et il n'y a aucun soucis. Je n'ai jamais été exclus, je ne me suis jamais ennuyée en soirée ou que sais-je.
Il y a des vignerons du coté de mon père. Donc on est fière de la "bouteille familiale". Mais ça ne m’empêche pas de ne pas la consommer.

Franchement, si le poids de l'entourage fait craquer, il y a certaines questions a se poser sur sa capacité a dire non et a assumer ses choix.

Et si on pense que l'alcool est indispensable pour passer une bonne soirée, il y a sérieux problème. Je me suis toujours interrogée sur les gens qui tiennent ce type de discours. A quelle point leur vie est merdique pour avoir besoin de la noyer dans un verre? Pourquoi avoir besoin d'un verre pour "se lâcher" alors que tu es entourée d'amis?



Heu sérieusement, où as-tu vu que j'avais écrit quelque chose de ce genre ????

Ma vie n'est pas merdique, je n'ai pas besoin d'alcool pour passer une bonne soirée, j'ai juste dit que j'appréciais un petit apéro post boulot avec mon copain... Et clairement qd je dis apéro, c'est une 25cl / 33cl chacun et c'est tout, il n'est pas question de se noyer dans un verre... Ben oui , je suis gourmande, j'aime la bonne bière , le fromage et la charcuterie qui souvent accompagne l'apéro...

De plus je n'ai pas dit on plus que les potes et les collègues avaient réussis à nous faire prendre un verre, juste qu'ils avaient essayé, nuance !

Delvi

Membre d'honneur
 

Trust : 48  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1814
0 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 15/01/2020 à 09h33

amghar
Oui, ça semble emmerder le monde quand on a pris des décisions qui vont à l'encontre de leurs habitudes de vie.

Cependant, comme vous semblez être dans un milieu ou on boit beaucoup, c'est une bonne idée (ça permet de vérifier si on n'est pas addict à l'alcool et de prendre des mesure si c'est le cas).
l'alcoolisme est en effet un piège à cons et on y sombre souvent sans s'en rendre compte.

j'ai aussi été dans un milieu ou on buvait beaucoup et régulièrement, je faisais des cures de 15 jours sans alcool.

Bon courage.

Paodrey

Novice

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 12
1 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 15/01/2020 à 09h48

Je pensais pas que la question de l'entourage ferait autant débat ! Manifestement on a des vécus très différents. Je suis d'avis qu'on a pas besoin d'alcool pour s'amuser, et que c'est très irrespectueux de forcer les gens à boire (rien qu'insister c'est déjà trop). Mais apparemment, tout le monde ne pense pas la même chose. Me concernant j'ai deux exemples :

Pendant mes études : lors de la "période d'intégration" comme ils l'appellent, je ne voulais pas boire plus que de raison. J'aimais bien le goût de la bière, donc pourquoi pas une gorgée, mais certainement pas une canette entière. Je n'aimais pas tellement les autres alcools. Ben à force de refuser, ça a finit en menaces : "toi pendant le week-end d'intégration on se souviendra se toi", ou en propositions plus que déplacées : "tu veux pas boire ? Ok, alors tu m'embrasses !". Du coup pendant deux ans je ne suis plus du tout allée aux soirées de l'école. Là je l'ai sentie, l'exclusion. Et je sais que j'étais pas la seule dans ce cas, du coup on était exclus entre nous, c'était pas si mal à la limite. J'ai pas craqué, mais ça n'a pas été sans conséquences, donc je comprends tout à fait ceux qui buvaient pour "rentrer dans le moule".

Au travail : j'étais dans une équipe qui buvait beaucoup beaucoup, surtout le chef. Et surtout, il nous incitait toujours à reprendre un verre, à goûter une nouvelle bouteille, à prendre juste un petit digestif... Pour le coup on prenait beaucoup de remarques si on participait pas au pot de Machin, ou si juste on buvait pas à midi. Finalement, pour la bonne entente du groupe, il valait mieux suivre le mouvement.

Mes exemples sont peut-être des cas extrêmes, ou peut-être que non, j'en sais rien à vrai dire (j'espère que oui). Mais les gens comme ça, malheureusement ça existe !

Badmonster

Membre ELITE Or
 

Trust : 269  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9753
1 j'aime    
Janvier sans alcool
Posté le 15/01/2020 à 10h00

Ben ça existe et ils sont en tort mais il faut aussi leur rentrer dedans. Après quand c'est un supérieur hiérarchique c'est délicat, donc il faut le faire poliment mais il faut le faire. Et pas se forcer à boire, c'est terrible !
Page(s) : 1 2 3 4
Janvier sans alcool
 Répondre au sujet