Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 ... 44
Auteur
28411 vues - 648 réponses - 13 j'aime - 31 abonnés

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 21h09

Allez, c’est dit, j’ouvre mon fil ! Qui m’aime (ou plutôt veut) me suive…
Alors, tout d’abord, je vais commencer par poser le décor, je pense que ça s’impose…


Pour faire court, j’ai commencé l’équitation à huit ou neuf ans, puis pratiqué plutôt intensivement jusqu’à l’âge de 22 ans, puis occasionnellement Jusqu’en 2017.
Diabétique à l’âge de 20 ans, sans autres problèmes connexes, je me suis brûlé au troisième degré en octobre 2017, ce qui a complètement déréglé le diabète, avec des conséquences pour les yeux et les reins (en plus d’une rééducation à la marche début 2018, suite à ces trois mois alité) : Œil droit aveugle au printemps 2018, et dialysé en juin 2019, Greffe Rhin et pancréas fin 2019. . Début 2020, je commençais à reprendre un peu du poil de la bête, et on sait tous ce qui est arrivé à ce moment-là, donc je suis reparti pour encore des mois à rester enfermé. Je n’étais d’ailleurs toujours pas musculairement remis des épisodes précédents, donc je souffrais toujours du dos. J’ai commencé à vraiment être en forme début 2021. Là, alors que je me disais qu’il faudrait que j’essaye de remonter à cheval un jour, pour voir, je tombe sur une interview de la journaliste Lætitia Bernard, qui est aveugle, qui av été plusieurs fois championne de France de CSO, et qui venait de sortir un livre sur son parcours. Je me suis procuré le livre en version audio ; et là, ma décision était prise : pendant une quinzaine de jours je me suis renseigné autour de moi en rapport avec les clubs alentour, et comme tout le monde semblait unanime, j’ai pris contact avec le club le plus proche de chez moi.
Le 1er juillet 2021, je me rendais au club pour une première séance : plus de 30°, un bonhomme encore musculaire ment fragile, mais sans aucune appréhension, la monitrice m’a tout de suite laissé préparer et Siri le cheval, c’était un peu hasardeux avec des gestes moins assurée le temps de reprendre des automatismes et de nouveaux réflexes n’ayant plus la vue, mais j’avais déjà pris un kif phénoménal après cette heure pour le moins épuisante, et je n’ai posé qu’une question en mettant pied à terre : « où dois-je signer pour l’inscription ? »

Vendredi prochain, ça fera donc un an que j’ai repris l’équitation, avec le plus grand bonheur !
Les premières séances, il a fallu retrouver un peu de muscle, et puis trouver des repères sensoriel, pour l’orientation dans l’espace, et pour ma proprioception surtout, comme par exemple le fait que j’étais tout le temps couché en arrière alors que j’avais l’impression de me tenir droit, ou le fait que mon déficit musculaire avait engendré de mauvaise posture, mon épaule gauche ayant par exemple toujours tendance à tomber vers l’avant, avec un cheval ayant donc toujours tendance à tourner vers la droite…


Au fil des semaines, les muscles sont revenus, avec beaucoup de travail là-dessus chez moi, étirements, gainage, rameur.
Début décembre, on a commencé à travailler un peu plus le dressage à proprement parler, avec prêt d’une selle de dressage. Une découverte, je n’avais hélas jamais eu l’occasion d’y goûter dans Majeunesse.
Je travaille depuis régulièrement les épaule en dedans, session, etc., avec beaucoup de difficulté, surtout au début, pour tout doser, et arriver à ressentir (à 99 % par le mouvement du bassin) la direction du mouvement : très difficile de ne pas finir par les droits, ou partir complètement en simple diagonale, bref, tout sauf ce que l’on veut… c’est encore loin d’être parfait aujourd’hui, mais petit à petit, je m’améliore, mes sensations s’affinent et, les automatismes revenant, je peux concentrer mes neurones sur d’autres choses…

J’ai pu faire trois journées de stage de dressage entre février et fin mai, ce qui a bien fait avancer les choses aussi.
Début juin, après le dernier stage, au cours suivant, je me dis Trees arrive et me dit : « aujourd’hui est un grand jour, on va dérouler la reprise club 3 grand prix ! »
Moi : pourquoi pas, soyons fous, je ne la connais pas donc c’est toi qui va me la dicter…
Je l’ai donc travaillée trois séances, et ce dimanche 26 juin, je l’ai présentée pour un petit concours interne.

C’était sur le carré en extérieur, alors que ça fait un an que je monte en manège pour profiter de certains effets du son pour me repérer, avec en plus un fond sonore, et en plus avec une selle normal, la selle de dressage étant déjà utilisée.
J’ai été noté trop gentiment à 74%, je pense que la réalité devait être plus proche de 60%.
Bon, il n’empêche que j’ai fini premier quand même… mais aussi dernier MDR

----------

Voilà « en quelques mots » où j’en suis aujourd’hui…

Maintenant, il va falloir que j’essaye de tenir ça un petit peu à jour !

Édité par regiscorrs le 21-01-2024 à 08h51

Tekesuta

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 564  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7015
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 21h21

Une belle reprise, bravo en tout cas ! Je suis, j'avoue que j'avais lu un ou deux de tes posts, donc je suis contente de voir ce petit journal s'ouvrir !

Barbichon

Expert
   

Trust : 233  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 655
2 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 21h30

Woaaaah qu’elle force de caractère
Très beau parcours
Je suis admirative de votre résilience
Peut-être qu’un jour on vous verra au JO para handicape en dressage
Peut-être un objectif à très long terme
Avec 75 pour un premier concours, ça commence bien
Je vais sans hésité, suivre vos aventures

Alma

Membre ELITE Or
  

Trust : 1316  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 93106
7 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 21h47

Bravo à toi Régis..
Je suis persuadée que ta note était méritée..
Handicap ou pas, les juges en dressage ne sont pas réputés pour leur indulgence..

Édité par alma le 12-08-2022 à 17h41



Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 23h02

Merci pour vos messages.

Pour les jeux olympiques, et objectif à très long terme, ça va être compliqué vu mon âge… Ou alors, ça sera pour les jeux para-vieux-olympiques MDR

Quant à ma note, je sais qu’aujourd’hui elle ne valait pas ça, sinon j’étais à 95 % vendredi lors de mon cours… mes transitions étaient bonnes, mais mes trajectoires étaient un peu trop approximatives quand même.
Ça a été évoqué sur un autre sujet, on n’en a parlé aujourd’hui, on va tester un cours avec les oreillettes, pour voir ce que ça donne quand même…

Elea2008

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 659  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7275
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 23h06

Bravo à toi!

Comme alma je pense que tu as été noté à ta juste valeur.
J’ai plusieurs cavaliers porteurs de handicap et par expérience je sais qu’ils détestent recevoir un traitement de faveur, ils tiennent à être évalués comme les cavaliers valides (en tenant compte des adaptations indispensables)
Donc si je devais juger un cavalier porteur de handicap sur une reprise, je mettrais un point d’honneur à le faire le plus équitablement possible. Je trouve que c’est une forme de respect à l’égard de tous les efforts et de toute la volonté que vous devez déployez pour monter.

Tu as fait comment finalement pour te repérer sur la carrière et pour repérer les lettres?

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 23h29

elea2008 nous n’étions pas suffisamment nombreux ce matin pour le dressage, donc on n’en est resté à la techniques utilisée jusque-là : guidage à la voix () de la monitrice, juste pour m’indiquer les endroits où il y avait une figure, sans me dicter la figure en question quand même (faut pas abuser non plus ! MDR).

Barbichon

Expert
   

Trust : 233  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 655
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 27/06/2022 à 08h34

Les jo en équitation ça peut aller jusqu’à 70 ans

En tout cas bon courage pour vos prochains dressages

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
2 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 27/06/2022 à 10h18

Merci barbichon! ! Si c’est 70 ans, c’est cool, j’ai encore 27 ans devant moi !

Beemyself

Apprenti
  

Trust : 192  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 381
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 27/06/2022 à 10h39

Hâte et ravie que tu nous partages tes prochaines aventures

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 27/06/2022 à 10h58

beemyself je ne te cacherai pas que c’est un peu de suivre le récit de tes aventures équestres qui m’a décidé… Mais je ne suis pas certain de relater mes aventures aussi bien que toi…

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
4 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 02/07/2022 à 09h21

Allez, la suite… :

Après toutes les dernières séances purement dressage, en vue du concours de la semaine dernière au club, il fallait bien reprendre un peu les bases…
donc, hier c’était séance de torture… (ou « mise en selle », mais je pense que ce sont des synonymes… MDR).
de plus, comme l’année est fini, début des travaux, en l’occurrence l’agrandissement du manège, donc c’était court en extérieur, une première, donc sans repères, avec un peu de vent pour perturber l’audition, impeccable !
Après deux tours de carrière pour reconnaître les lieux, tenter de prendre quelques repères quand même, que je n’ai pas vraiment trouvé d’ailleurs, étant donné que c’était mise en selle, j’ai décidé qu’un simple maintien sur la piste serait suffisant, et que je laisserai le cheval gérer les ongles sachant qu’il a plutôt tendance à les faire un peu trop plutôt que de les couper…

Et le bilan, me direz-vous ?
Eh bien, il y a du boulot ! On a fini par se rendre compte que, à force de forcer mon épaule gauche vers l’arrière pour compenser le faite qu’elle avait tendance à partir vers l’avant depuis mes déboires précédent, je la m’étais maintenant trop en arrière… Il semblerait que je sois revenu à la normale (au moins là-dessus, car côté cerveau c’est de naissance MDR).
J’ai encore énormément de travail à faire et refaire sur la souplesse, j’étais tellement obligé de gainer en permanence pour tenir debout et ne pas être avachie en permanence aujourd’hui que ça se fait plus naturellement il faut que je perde cette habitude, qui a tendance à me bloquer. Le dos est trop figé, donc les épaules aussi, donc les bras aussi, bref… Je ne vous fais pas un dessin (de toute façon, je ne peux pas lol).
Le bassin, lui, fonctionne plutôt pas trop mal, surtout pour quelqu’un qui est raide comme je le suis….
par contre, il faut clairement que je travaille énormément la souplesse de L’articulation coxo-fémorale, c’est là aussi qu’il y a un bon petit souci…
Pour ce mois de juillet, elle a mis en place une séance par semaine d’étirements/assouplissements/renforcement musculaire adaptés, je ne me le suis pas fait dire deux fois ! Ça me permettra de trouver de nouveaux exercices à faire, et me faire corriger (non, non, pitié, pas la cravache !) sur ce que je fais déjà…


Et, maintenant, je file faire une bonne séance d’étirements, car… Comment vous dire… J’ai un peu mal partout ce matin !

Globs

Membre d'honneur
    

Trust : 207  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3401
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 02/07/2022 à 10h02

Regiscorrs, bravo à toi. De toute façon tu le sais, nous le savons tous, il n'y a pas de mystère, pour s'améliorer, et ce, quel que soit le niveau de départ, il faut pratiquer et travailler (et cela vaut pour toutes les disciplines, sports, activités...)
En tout cas tu es sur le bon chemin : tu as la volonté et en même temps il transparait de tes posts que tu y prends du plaisir;
C'est ce que je trouve le plus difficile en équitation : trouver l'exact équilibre entre la souplesse et la tonicité pour à la fois accompagner le cheval et lui demander des actions dans la finesse.

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 02/07/2022 à 11h00

globs ah oui, pour le plaisir, pas de doute ! Si dans un loisir on ne prend plus de plaisir, pour moi il faut faire autre chose… Même quand on n’en bave, et même si par période on galère plus ou moins, mais on sait qu’une progression n’est faite que de haut et de bas…

Et, oui, une des choses les plus difficiles je pense, c’est bien d’allier souplesse et tonicité, coordination et indépendance…

Mais bon… Si c’était si facile, on s’ennuierait très très vite et on passerait vite à autre chose, non ?

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
3 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 08/07/2022 à 17h46

Allez, petit retour sur cette séance toute fraîche de ce 8 juillet 2022.

Aujourd’hui, c’était « back to basics » : il faut que j’arrive à plus décontracter mon haut du corps, épaules et bras, quand je suis à cheval, et oublier le « figé » que je dois avoir lorsque je me déplace seul avec ma canne. J’ai en plus tellement dû travailler ces dernières années pour retrouver un semblant de tonicité musculaire, particulièrement dans le dos, qu’il faut maintenant que j’arrive à laisser un peu travailler tout ça… : Du boulot en perspective !

Mais je suis content de cette séance de mise en selle, sur la deuxième demi-heure, j’ai commencé à être un peu plus décontracté, avec un galop plus régulier et que mon corps ne contrariait pas. À confirmer, dès demain je pense, avec un stage sur la locomotion du cheval et les interactions entre cavaliers et cheval.

En parallèle, pour les devoirs à la maison, j’avais déjà le tapis de sol pour les étirements et gainage, avec un rameur ; je viens de m’équiper en plus d’un ballon de gym, ça va me permettre de travailler aussi l’équilibre, et je me suis déjà rendu compte que j’ai un sacré boulot à faire ! Je ne tiens pas trois secondes sans partir d’un côté ou de l’autre… (J’aimerais aussi un jour m’équiper d’un tapis de marche, mais entre le prix et la taille de mon appartement, ça va devenir compliqué… Mais je pense que ça pourrait aussi m’être très bénéfique).

Édité par regiscorrs le 10-07-2022 à 09h54



Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2834
8 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 11h28

Et maintenant, un petit retour sur le stage que nous avions hier sur la locomotion.
Le travail, pour la plupart, portait surtout sur les assouplissements et travail musculaire de leur propre cheval.
Me concernant, le « cas » est plutôt le cavalier que le cheval, mon binôme du club depuis un an maintenant (et qui, s’il ne serai sûrement pas prêt à sortir en compétition à haut niveau toutes les semaines, ne manque apparemment ni de souplesse ni de muscle).
Donc à peine Ancel, départ au pas sans étriers et rênes longues, histoire de voir mon fonctionnement : je dois pour commencer « me laisser porter ». Après un tour comme ça à chaque main, je prends mes rênes, mais en les ajustant vraiment à peine, juste pour qu’elles ne pendent pas. Sans rien changer au niveau des jambes, du buste, ou du bassin, je dois juste ensuite pousser la tête du cheval vers l’avant comme si mes rênes étaient des bâtons ; ayant une confiance aveugle envers l’intervenant, mais me disant intérieurement que j’allais mettre mon cheval dans le vide, je me dis allons-y et voyons ce que ça donne : là, ô miracle, mon cheval s’est mis à « galoper au pas » pour retrouver le contact avec le mors. Moins de 10 minutes à cheval, et déjà une révélation pour moi : on ne m’avait jamais fait aborder le pas de cette façon-là !

Au trot, je commence également par deux tours à chaque main, avec une nouvelle piste concernant surtout les passages d’angles : comme je ne peux pas savoir exactement à quel moment j’arrive dans l’angle pour moi-même donner l’ordre de tournée, l’idée est en fait que je sente la première foulée qui commence à tourner et qu’à ce moment-là je reprenne le contrôle et que je m’engage moi dans le tournant ; Ça ne conviendrait peut-être pas avec tous les chevaux, mais avec celui-ci qui a tendance à beaucoup trop faire les angles, ça marche super bien.
Et maintenant qu’on a commencé à aborder les tournants, eh bien on passe aux cercles !
J’ai toujours les rênes à la limite d’être pendantes, et je commence un cercle à la lettre E. Enfin… C’est ce qui m’était demandé, et prévu… j’ai plutôt commencé un joli patatoïde entre S et H !
Deuxième essai : j’oriente beaucoup plus franchement tout le corps, et là j’étais plus proche du cercle de 10 12 m que du cercle de 20 m ! Donc on repart pour un troisième passage, et j’ai quasiment fait mes 20m piste à piste, et ça aux deux mains.
Ensuite, on refait la même aux deux mains, après avoir repris un peu plus de contacts pour pouvoir donner le pli correct.

Toujours au trot, on passe sur des 8, avec travail à chaque changement d’incurvation : au moment du changement de incurvation, je dois changer l’incurvation, repasser ou pas, et repartir au trot sur le nouveau cercle, donc directement dans la bonne incurvation.


Mais mon plus gros problème de fonctionnement, à ce jour, c’est le galop, et nous y voilà !
Bon bah c’est pas compliqué, un tour à chaque main, et puis on repart sur l’exercice précédent. Donc me voilà reparti sur un premier cercle au galop, changement d’incurvation au milieu, passage au trot sur quelques foulées et reprise du galop.
Ça passe bien ? Et bien on tente la même chose, mais transitions galop - pas - galop.
- Euh… t’es sûr ?
- Te pose pas de questions, vas-y.
Bon bah allons-y alors…
Premier essai avec des descendantes pas franches du tout.
Au deuxième essai, j’ai plus et mieux « monté » mes transitions, et c’est passé nickel, avec un réel kif tant j’ai ressenti ça fluide et sans à-coup !
Et on n’en restera là pour cette excellente séance.

Au final, j’aurais fait un peu plus d’une heure à cheval, et avec la décontraction qui est arrivée sans que je la vois venir, j’étais moins fatigué qu’après 50 minutes la veille !

Et, le point qui me poser le plus problème, à savoir le galop, a été fluide et régulier dès la première foulée !
Maintenant, il n’y aura plus qu’à consolider tout ça, et continuer d’avancer…

Édité par regiscorrs le 10-07-2022 à 11h32



Page(s) : 1 2 3 4 5 6 ... 44
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
 Répondre au sujet