Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 ... 48
Auteur
30525 vues - 710 réponses - 13 j'aime - 32 abonnés

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 21h09

Allez, c’est dit, j’ouvre mon fil ! Qui m’aime (ou plutôt veut) me suive…
Alors, tout d’abord, je vais commencer par poser le décor, je pense que ça s’impose…


Pour faire court, j’ai commencé l’équitation à huit ou neuf ans, puis pratiqué plutôt intensivement jusqu’à l’âge de 22 ans, puis occasionnellement Jusqu’en 2017.
Diabétique à l’âge de 20 ans, sans autres problèmes connexes, je me suis brûlé au troisième degré en octobre 2017, ce qui a complètement déréglé le diabète, avec des conséquences pour les yeux et les reins (en plus d’une rééducation à la marche début 2018, suite à ces trois mois alité) : Œil droit aveugle au printemps 2018, et dialysé en juin 2019, Greffe Rhin et pancréas fin 2019. . Début 2020, je commençais à reprendre un peu du poil de la bête, et on sait tous ce qui est arrivé à ce moment-là, donc je suis reparti pour encore des mois à rester enfermé. Je n’étais d’ailleurs toujours pas musculairement remis des épisodes précédents, donc je souffrais toujours du dos. J’ai commencé à vraiment être en forme début 2021. Là, alors que je me disais qu’il faudrait que j’essaye de remonter à cheval un jour, pour voir, je tombe sur une interview de la journaliste Lætitia Bernard, qui est aveugle, qui av été plusieurs fois championne de France de CSO, et qui venait de sortir un livre sur son parcours. Je me suis procuré le livre en version audio ; et là, ma décision était prise : pendant une quinzaine de jours je me suis renseigné autour de moi en rapport avec les clubs alentour, et comme tout le monde semblait unanime, j’ai pris contact avec le club le plus proche de chez moi.
Le 1er juillet 2021, je me rendais au club pour une première séance : plus de 30°, un bonhomme encore musculaire ment fragile, mais sans aucune appréhension, la monitrice m’a tout de suite laissé préparer et Siri le cheval, c’était un peu hasardeux avec des gestes moins assurée le temps de reprendre des automatismes et de nouveaux réflexes n’ayant plus la vue, mais j’avais déjà pris un kif phénoménal après cette heure pour le moins épuisante, et je n’ai posé qu’une question en mettant pied à terre : « où dois-je signer pour l’inscription ? »

Vendredi prochain, ça fera donc un an que j’ai repris l’équitation, avec le plus grand bonheur !
Les premières séances, il a fallu retrouver un peu de muscle, et puis trouver des repères sensoriel, pour l’orientation dans l’espace, et pour ma proprioception surtout, comme par exemple le fait que j’étais tout le temps couché en arrière alors que j’avais l’impression de me tenir droit, ou le fait que mon déficit musculaire avait engendré de mauvaise posture, mon épaule gauche ayant par exemple toujours tendance à tomber vers l’avant, avec un cheval ayant donc toujours tendance à tourner vers la droite…


Au fil des semaines, les muscles sont revenus, avec beaucoup de travail là-dessus chez moi, étirements, gainage, rameur.
Début décembre, on a commencé à travailler un peu plus le dressage à proprement parler, avec prêt d’une selle de dressage. Une découverte, je n’avais hélas jamais eu l’occasion d’y goûter dans Majeunesse.
Je travaille depuis régulièrement les épaule en dedans, session, etc., avec beaucoup de difficulté, surtout au début, pour tout doser, et arriver à ressentir (à 99 % par le mouvement du bassin) la direction du mouvement : très difficile de ne pas finir par les droits, ou partir complètement en simple diagonale, bref, tout sauf ce que l’on veut… c’est encore loin d’être parfait aujourd’hui, mais petit à petit, je m’améliore, mes sensations s’affinent et, les automatismes revenant, je peux concentrer mes neurones sur d’autres choses…

J’ai pu faire trois journées de stage de dressage entre février et fin mai, ce qui a bien fait avancer les choses aussi.
Début juin, après le dernier stage, au cours suivant, je me dis Trees arrive et me dit : « aujourd’hui est un grand jour, on va dérouler la reprise club 3 grand prix ! »
Moi : pourquoi pas, soyons fous, je ne la connais pas donc c’est toi qui va me la dicter…
Je l’ai donc travaillée trois séances, et ce dimanche 26 juin, je l’ai présentée pour un petit concours interne.

C’était sur le carré en extérieur, alors que ça fait un an que je monte en manège pour profiter de certains effets du son pour me repérer, avec en plus un fond sonore, et en plus avec une selle normal, la selle de dressage étant déjà utilisée.
J’ai été noté trop gentiment à 74%, je pense que la réalité devait être plus proche de 60%.
Bon, il n’empêche que j’ai fini premier quand même… mais aussi dernier MDR

----------

Voilà « en quelques mots » où j’en suis aujourd’hui…

Maintenant, il va falloir que j’essaye de tenir ça un petit peu à jour !

Édité par regiscorrs le 21-01-2024 à 08h51

Tekesuta

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 618  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7216
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 11h37

C'est top et intéressant à lire comme retour, bravo pour ce cours !!

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 13h04

tekesuta et la journée a été très intéressante pour le reste pour moi aussi, car même sans les yeux, à écouter les indications données aux autres, plus portées sur le travail des chevaux, assouplissements, mobilisation, musculation, les indications sur la mécanique équine étaient passionnantes !

Esss

Membre d'honneur

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1272
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 13h10

regiscorrs ça donne vraiment envie d'y participer en tout cas !
Qui était l'enseignant?

Elea2008

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 663  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7340
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 13h45

regiscorrs
Merci pour ce retour très intéressant.
Même question que esss : qui était l'enseignant? (Si tu peux le dire sur un forum public)

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 17h18

esss et elea2008 c’était Laurent Mézailles. Il n’y a rien de secret, il a pignon sur rue, avec son entreprise…

Édité par regiscorrs le 10-07-2022 à 17h21



Klavel

Membre ELITE Or
  

Trust : 153  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 32641
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 20h36

regiscorrs wahou, sacré retour sur ton stage, ça donne envie d'y être. Et ça a dû être intense au niveau des sensations !

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
2 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 20h58

klavel intense ? Carrément, et je dirais même que le mot est faible !

ce que j’ai trouvé le plus fort émotionnellement, car dans mon cas je n’hésiterais pas à utiliser ce mot, c’est :
- le « simple » allongement du pas : le cheval doit engager, pour avancer, et venir « sur » la main, et non l’inverse ; je le savais, je le faisais, mais finalement « à peu près », et là, j’ai vraiment ressenti le fait que, en remettant du « mou » dans les rênes, le cheval « courait » après son mort pour venir retrouver son contact…
- la fluidité des transitions à laquelle j’ai pu arriver sur les huit, avec en plus des cercles vraiment gérés par le corps et pas par la main…

Klavel

Membre ELITE Or
  

Trust : 153  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 32641
2 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 21h02

regiscorrs oh, non, n'hésite surtout pas à utiliser ce mot, tu en as bien le droit ! C'est le genre de stage qui permet de faire des bons dans sa progression. Et pour toi, ça doit représenter beaucoup. Les exercices ont l'air de demander beaucoup d'attention, envers l'enseignant comme envers ton cheval, et de douceur...
Comme quoi, Barbichon avait peut-être raison, dans quelques années on te verra aux JO ;)

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/07/2022 à 21h39

Oui, ça demande énormément d’attention, mais finalement je suis habitué à être attentif à tout et même plus pour compenser…

En plus, comme ce cheval connaît extrêmement bien son boulot, il est capable d’être mou du genou à souhait avec un débutant, et d’être au taquet si il a qui il faut sur le dos… : et là, avec cette approche, la différence entre ma séance habituelle du vendredi et cette séance de ce stage le lendemain était vraiment énorme ! Tout était fluide et léger, avec un cheval qui répondait au doigt et à l’œil (enfin… Façon de parler dans mon cas MDR).

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
6 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 22/07/2022 à 23h27

Pas de séance la semaine dernière, le 15 juillet, d’où le silence radio… Enfin… Web.

Donc, retour au club ce 22 juillet, et on continue un petit retour sur les bases, ça ne fait jamais de mal !

On a « juste » fait une bonne grosse séance de mise en selle, plus d’attention sur la position, sur le fonctionnement général, et en particulier du bassin, plus de tension à conserver une assiette le plus neutre possible, par exemple en mangeant et remet-en un étrier ou les deux, puis passage au trot sur des barres par terre, et rebelote avec les étriers au galop.
Il y avait 100 % de concentration sur ma position, avec rappel à l’ordre à la moindre contraction non nécessaire de la jambe, des bras, etc. etc. : on m’aurait proposé de me porter pour rentrer du manège vers les écuries, je crois que j’aurais accepté ! MDR

C’était donc mon premier cours après deux séances d’exercices adaptés, entre autres avec ballon de gym : je verrai bien (ah bah non, en fait, je ne verrai toujours rien MDR) le programme prévu pour vendredi prochain, mais je pense qu’une ou deux séances encore comme ça seraient sûrement bienvenues… Bien que moins passionnantes, il faut bien l’avouer… Mais quand on en voit le résultat après, ça vaut le coup quand-même !

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
5 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 29/07/2022 à 19h54

Ce 29 juillet 2022, je reviens d’une séance où j’ai surtout travaillé les transitions pas - galop et trot - galop, et inversement… le travail d’équilibre et de renforcement musculaire commence aussi à porter ses fruits. Et, à force d’affiner un peu les choses, il s’avère que je suis trop actif du bassin, il faut que je me laisse « porter » un peu plus…

Mais quel pied, quand-même, quand on arrive à faire des transitions un peu plus correctes, avec un cheval qui reste sur la main, sans variation de cadence… il y a 20 ans, je savais faire… Aujourd’hui, je redécouvre.

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
2 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 12/08/2022 à 15h10

Bon, ce vendredi, retour Ancelle après 15 jours d’arrêt, les séances sont parfois aléatoires l’été, en fonction des travaux au club, etc.….

On a un peu repris les bases en dressage, en prévision de la semaine prochaine : j’enchaîne mon cours habituel le vendredi, et un stage de dressage sur le samedi et le dimanche. J’ai hâte, ça va encore être top ! Avec encore quelques nœuds aux neurones en perspective ! MDR

En tous cas, mon problème de ressenti est toujours là : j’ai l’impression de reculer la jambe alors que je ne la recule que de quelques centimètres : quand je recule ma jambe correctement, j’ai quasiment l’impression d’avoir le talon sur la croupe… je suis de plus en plus inquiet pour les jeux de 2024, je devrais plutôt peut-être viser 2028 MDR

Beemyself

Apprenti
  

Trust : 194  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 382
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 12/08/2022 à 15h36

Partante pour faire partie de l'équipe alors en 2028

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 12/08/2022 à 15h40

beemyself dommage pour 2024, tu aurais quasiment été à domicile !

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2949
4 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 27/08/2022 à 13h32

Bon, ce n’est pas tout ça, j’ai oublié un chapitre ici…

Les 19-20-21 août, c’était un triplé dressage : Cours habituel du vendredi, et stage les samedi et dimanche.

Ça ne m’a pas fait faire un bond spectaculaire au niveau technique, ce n’est pas demain que je vais pouvoir m’inscrire comme remplaçant au cadre noir MDR.
En revanche, ma « rééducation » progresse toujours. Première chose, j’ai fini par raccourcir mes étriers d’un trou, car si je vais la jambe bien descendue, c’était trop pour pouvoir agir convenablement lorsqu’il fallait la reculer un peu…

J’arrive enfin un peu mieux à synchroniser toutes les aides et le bassin, particulièrement dans les exercices latéraux, comme les cessions par exemple.
Dans ces mêmes exercices, je commence à ressentir Siri hanche ou les épaules se mettent à précédé, et ça avant d’avoir fait la moitié de la carrière…

Enfin, monter trois jours de suite, et pouvoir écouter les cours des autres pendant les deux jours, ça permet de rabâcher un peu les choses pour que tout ça s’imprègne mieux dans les neurones…


Pour ce cours du vendredi 26 août, je voulais travailler un peu le galop pour arriver à retrouver les sensations et le fonctionnement normal de cette allure.
Je n’arrivais toujours pas à être synchro dans mon corps, avec un fonctionnement du bassin beaucoup trop longitudinal et un trop grand mouvement de balancier du buste (conséquence logique)…
On a quand même fini par en venir au collier, pour m’obliger à fixer j’aime suffisamment basse et en avant pour que mon os du corps reste fixe, et à ce moment-là j’ai retrouvé le bon fonctionnement du bassin : dans le ressenti, je décrirais ça, finalement, comme allant entre le haut et l’avant…

Et dire que ce sont des questions que je ne m’étais jamais posées…
J’arrive enfin à arrêter de tourner la tête vers où je veux aller, chose que je faisais beaucoup trop, probablement en compensation du fait que normalement on doit regarder où l’on va, sans forcément tourner la tête à fond… Y penser et tourner mes épaules suffisent amplement.

Prochaine étape la semaine prochaine : confirmer tout ça, et continuer encore et toujours !
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 ... 48
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
 Répondre au sujet