Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 48
Auteur
30134 vues - 707 réponses - 13 j'aime - 32 abonnés

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2914
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 26/06/2022 à 21h09

Allez, c’est dit, j’ouvre mon fil ! Qui m’aime (ou plutôt veut) me suive…
Alors, tout d’abord, je vais commencer par poser le décor, je pense que ça s’impose…


Pour faire court, j’ai commencé l’équitation à huit ou neuf ans, puis pratiqué plutôt intensivement jusqu’à l’âge de 22 ans, puis occasionnellement Jusqu’en 2017.
Diabétique à l’âge de 20 ans, sans autres problèmes connexes, je me suis brûlé au troisième degré en octobre 2017, ce qui a complètement déréglé le diabète, avec des conséquences pour les yeux et les reins (en plus d’une rééducation à la marche début 2018, suite à ces trois mois alité) : Œil droit aveugle au printemps 2018, et dialysé en juin 2019, Greffe Rhin et pancréas fin 2019. . Début 2020, je commençais à reprendre un peu du poil de la bête, et on sait tous ce qui est arrivé à ce moment-là, donc je suis reparti pour encore des mois à rester enfermé. Je n’étais d’ailleurs toujours pas musculairement remis des épisodes précédents, donc je souffrais toujours du dos. J’ai commencé à vraiment être en forme début 2021. Là, alors que je me disais qu’il faudrait que j’essaye de remonter à cheval un jour, pour voir, je tombe sur une interview de la journaliste Lætitia Bernard, qui est aveugle, qui av été plusieurs fois championne de France de CSO, et qui venait de sortir un livre sur son parcours. Je me suis procuré le livre en version audio ; et là, ma décision était prise : pendant une quinzaine de jours je me suis renseigné autour de moi en rapport avec les clubs alentour, et comme tout le monde semblait unanime, j’ai pris contact avec le club le plus proche de chez moi.
Le 1er juillet 2021, je me rendais au club pour une première séance : plus de 30°, un bonhomme encore musculaire ment fragile, mais sans aucune appréhension, la monitrice m’a tout de suite laissé préparer et Siri le cheval, c’était un peu hasardeux avec des gestes moins assurée le temps de reprendre des automatismes et de nouveaux réflexes n’ayant plus la vue, mais j’avais déjà pris un kif phénoménal après cette heure pour le moins épuisante, et je n’ai posé qu’une question en mettant pied à terre : « où dois-je signer pour l’inscription ? »

Vendredi prochain, ça fera donc un an que j’ai repris l’équitation, avec le plus grand bonheur !
Les premières séances, il a fallu retrouver un peu de muscle, et puis trouver des repères sensoriel, pour l’orientation dans l’espace, et pour ma proprioception surtout, comme par exemple le fait que j’étais tout le temps couché en arrière alors que j’avais l’impression de me tenir droit, ou le fait que mon déficit musculaire avait engendré de mauvaise posture, mon épaule gauche ayant par exemple toujours tendance à tomber vers l’avant, avec un cheval ayant donc toujours tendance à tourner vers la droite…


Au fil des semaines, les muscles sont revenus, avec beaucoup de travail là-dessus chez moi, étirements, gainage, rameur.
Début décembre, on a commencé à travailler un peu plus le dressage à proprement parler, avec prêt d’une selle de dressage. Une découverte, je n’avais hélas jamais eu l’occasion d’y goûter dans Majeunesse.
Je travaille depuis régulièrement les épaule en dedans, session, etc., avec beaucoup de difficulté, surtout au début, pour tout doser, et arriver à ressentir (à 99 % par le mouvement du bassin) la direction du mouvement : très difficile de ne pas finir par les droits, ou partir complètement en simple diagonale, bref, tout sauf ce que l’on veut… c’est encore loin d’être parfait aujourd’hui, mais petit à petit, je m’améliore, mes sensations s’affinent et, les automatismes revenant, je peux concentrer mes neurones sur d’autres choses…

J’ai pu faire trois journées de stage de dressage entre février et fin mai, ce qui a bien fait avancer les choses aussi.
Début juin, après le dernier stage, au cours suivant, je me dis Trees arrive et me dit : « aujourd’hui est un grand jour, on va dérouler la reprise club 3 grand prix ! »
Moi : pourquoi pas, soyons fous, je ne la connais pas donc c’est toi qui va me la dicter…
Je l’ai donc travaillée trois séances, et ce dimanche 26 juin, je l’ai présentée pour un petit concours interne.

C’était sur le carré en extérieur, alors que ça fait un an que je monte en manège pour profiter de certains effets du son pour me repérer, avec en plus un fond sonore, et en plus avec une selle normal, la selle de dressage étant déjà utilisée.
J’ai été noté trop gentiment à 74%, je pense que la réalité devait être plus proche de 60%.
Bon, il n’empêche que j’ai fini premier quand même… mais aussi dernier MDR

----------

Voilà « en quelques mots » où j’en suis aujourd’hui…

Maintenant, il va falloir que j’essaye de tenir ça un petit peu à jour !

Édité par regiscorrs le 21-01-2024 à 08h51

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2914
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 10/10/2022 à 17h14

En tous cas, c’est encore un exercice très intéressant, avec encore du travail pour moi, de nouvelles sensations à perfectionner et appréhender… Bref : que du bonheur !

Quixote

Membre ELITE Or
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10187
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 11/10/2022 à 11h56

Oui c'est clair c'est toujours intéressant de faire des trucs nouveaux, moi je me suis lancée dans la diagonalisation,mais pas sur qu'on y arrive ....

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2914
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 11/10/2022 à 12h38

J’ai vu passer ton message sur la diagonalisation, oui… Je voulais aller « jeter un œil » pour en savoir plus, je ne l’ai pas fait encore…

Quixote

Membre ELITE Or
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10187
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 12/10/2022 à 11h48

Bon mon gros soucis avec la mienne c'est qu'elle ne se rassemble pas du coup pas sur d'y arriver, mais comme depuis que je la bossé je vais de surprises en désillusions, maintenant je ne m'attend à rien, je fais et je vois

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2914
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 12/10/2022 à 15h18

Ne rien (ou pas trop) espérer ou attendre, c’est le meilleur moyen de ne pas être déçu !

Quixote

Membre ELITE Or
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10187
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 13/10/2022 à 10h54

regiscorrs voilà c'est tout à fait ma philosophie, comme dit mon prof bon avec elle il ne faut pas avoir de certitudes. Elle est toujours là pour te dire que ce que tu fais avec les autres chevaux avec elle tu oublies.
C'est pour ça qu'il l'aime bien il fait des trucs avec elle et après il retranscrit sur les autres chevaux qu'il a au travail voir ce qui passe .

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2914
7 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 15/10/2022 à 01h11

Petit retour sur ma séance de ce vendredi 14 octobre 2022.

Tout d’abord, comme prévu, j’ai fait connaissance d’une nouvelle monture (nouveau cheval pour moi, mais depuis 15 ans dans le club). le but ? Particulièrement le travail au galop, ce cheval ayant un galop beaucoup plus académique que ma monture habituelle, dans l’optique de toujours travailler sur le carré.

je vais les 45 minutes que j’aime bien pour le préparer, donc j’en ai bien profité pour prendre mon temps et faire un gros câlin, histoire de l’hypnotiser avant de monter… il a fallu que je me lève un peu plus libre que d’habitude, passant de 1,50 m au garrot environ à un bon 1m65. Un régal : je me penche pour lui demander un premier pied, le pied se lève comme par magie avant même que j’ai touché le cheval ! Ce fut pareil pour les 4 pieds ! Et, le plus cool au moment de mettre le filet : le cheval lève un peu la tête au moment de mettre le mort, je me dis que ça va être difficile de passer les oreilles, puis une fois le mordant la bouche, le cheval baisse tout seul la tête, je vais les oreilles un peu en dessous du niveau de mes épaules pour passer la têtière ! on devrait tous les habituer comme ça MDR
Au Montoir, le cheval ne bouge pas d’un poil, comme celui que je monte habituellement, mais heureusement qu’au dernier moment je me suis rappelé que celui-ci était un poil plus grand, sinon j’aurais peut-être eu une surprise… Cœur, ne voyant pas, il s’agit de quand même lever suffisamment la jambe histoire de ne pas mettre un coup de pied dans la croupe lol.

Première sensation là-haut : un cheval beaucoup plus rond, et je parle bien de rondeurs dans le sens latéral… la monitrice ne me dit rien de particulier à ce moment-là, et me laisse commencer la détente tranquillement par moi-même histoire de prendre contact avec le cheval. Tout de suite une excellente énergie ou pas, mais avec des foulées relativement courte et peu d’engagement naturel. Première très grosse différence avec ma monture habituelle qui, pour donner une image, roule des épaules et roule du boule au pas, un peu étrange, mais avec un engagement naturel, et une facilité déconcertante à bien sentir les quatre temps. Je fais un petit tour au trot, et là je sent qu’il va falloir commencer à agir plus sérieusement : le trotteur croisé pur sang à tendance à prendre de la vitesse plutôt que vouloir venir engager et se poser sur la main. Au trot, je me suis vite rendu compte que j’avais un problème de jambes qui partaient trop en arrière, à cause de mon manque de souplesse des articulation de la hanche. on a donc enlevé les taquet de la salle, histoire de ne pas me bloquer, et on est reparti sur un peu de mise en selle histoire de la jambe puisse commencer à descendre un peu. Bon, c’est bien joli, le bonhomme a des soucis, mais il faut quand même finir de détendre aussi le cheval ! Donc on travaille la mise sur la main sur quelques petits cercles, ou pas puis au trot, avec et sans étrier, histoire d’échauffer tout le monde en même temps. un excellent cheval pour adoucir la main du cavalier, il faut en permanence une douce fermeté (oui, j’ai mon oxymore ! Lol) pas assez de fermeté, c’est la fuite en avant donc sans engagement, et un peu trop demain se fait directement sanctionné par une tête qui s’agite.
J’ai donc prolonger un peu plus sur le trou, autant pour moi que pour mon cheval.
Lorsque l’on a commencé à être bien au trot, on se dit qu’il fallait quand même voir comment ça se passer au galop. Là, c’était vraiment un vrai galop, avec ses trois temps ils sont en deux suspensions parfaitement défini, un régal ! On a donc travaillé, comme au trot, surtout sur des cercles, j’ai eu le cheval plus facilement dans le creux de mes mains, et on a enfin réussi à bien s’accorder pour que ça soit moi qui entame le cercle au moment de quitter la piste, et faire un peu confiance au cheval pour rejoindre la piste opposée, et ainsi de suite, pour faire des cercles le plus rond possible. Je triche, c’est vrai, mais si je commande trop le trajectoire je peux arriver à finir mon cercle trop tôt et qu’il soit trop petit, ou au contraire le faire trop grand et me retrouver coincé en arrivant sur la piste opposée.

Je n’aurai, au final, rien fait d’absolument extraordinaire aujourd’hui, mais cette prise de contacts avec ce nouveau cheval m’a bien plu, m’a permis de mettre en évidence de nouveaux soucis me concernant, sur lesquels je vais pouvoir travailler chez moi cette semaine, et maintenant que j’ai à peu près trouvé les bons boutons, on va pouvoir reprendre des choses plus sérieuses la semaine prochaine… En tous cas j’espère…

He oh, vous êtes encore là ? Je crois que je n’ai jamais été aussi long ! MDR

Quixote

Membre ELITE Or
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10187
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 15/10/2022 à 08h04

Ah sympa de changer de monture, c'est comme ça qu'on progresse.

Par contre je n'ai pas compris, tu as la jambe qui recule, moi naturellement j'aurais plutôt la jambe qui avance ?

Beemyself

Apprenti
  

Trust : 194  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 382
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 15/10/2022 à 08h50

Même sans rien faire d'extraordinaire, travailler encore et encore les bases n'est jamais inutile. Surtout si c'est la première fois que tu montes un cheval. Il faut plusieurs séances pour s'habituer l'un à l'autre.

quixote Pour des jambes qui partent en arrière, se serait que notre haut du corps et bassin penchent vers l'avant ? La biomécanique n'est pas trop mon fort

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2914
2 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 15/10/2022 à 09h20

Tout à fait, maintenant que j’ai repris un niveau suffisant, et surtout des repères suffisants, c’est bien de pouvoir changer de monture de temps à autre.

En fait, mon problème est le suivant : j’ai un sou six de souplesse et de relâchement des adducteurs et donc plus globalement au niveau de l’articulation coxo-fémorale, donc avec la selle de dressage et de gros taquet à l’avant, sa force, certes, la jambe à descendre et ça bloque le genou pour ne pas qu’il aille trop vers l’avant, mais à un moment donné la mécanique c’est que si l’articulation de la hanche ne peut pas suivre, les fesses parte en arrière pour compenser quand même… et les jambes partent un peu aussi en arrière pour rester en équilibre. Donc, si je dois avoir la jambe à la sangle, c’est quasiment mission impossible car ma mécanique ne me le permet pas. Bon, il faut bien dire une chose aussi, c’est que même avant tous mes soucis, j’ai toujours été au moins aussi raide qu’un fer à béton ! Depuis un an et demi ou deux ans maintenant, suite à tous mes soucis, je n’ai jamais autant fait d’étirements et de renforcement musculaire, donc je n’ai jamais été aussi souple de ma vie, mais je parte de tellement loin que l’on ne peut pas encore dire que je sois quelqu’un de souple ! Mais à force de travailler je devrais arriver à améliorer un peu ça quand même…

Quixote

Membre ELITE Or
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10187
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 15/10/2022 à 17h49

beemyself possible mais j'ai un doute, mon ami Bernard qui monte en cours avec moi il est toujours un peu penché en avant et pourtant il a ses jambes en avant ....


Mais je comprends maintenant que Régis à expliquer, les taquets empêchant la pliure du genou , le bassin "tire" la jambe derrière
Bon perso ça n'a jamais été mon soucis car je monte en selle de dress que depuis 3 ou 4 ans

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2914
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 15/10/2022 à 18h34

quixote oui, voilà, tu as bien résumé le problème… Comme, en plus, les hommes ont généralement une ouverture de bassin moins importante que les femmes, ça plus ça plus ça… Ça devient plus compliqué MDR.
Mais, si je rajoute encore un petit quart d’heure d’étirements quotidiens, j’espère arriver à améliorer tout ça…

Quixote

Membre ELITE Or
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10187
1 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 16/10/2022 à 07h31

regiscorrs ah voilà, aller au boulot LOL

Regiscorrs

Membre d'honneur
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2914
3 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 22/10/2022 à 15h30

Séance du 21/10/2022.

Arrivé avec un peu plus d’une heure d’avance, j’ai eu une grosse heure pour préparer et m’occuper de ma monture. J’ai retrouvé mon partenaire de la semaine précédente, qui avait eu la gentillesse de ne pas aller profiter de l’humidité de ces derniers jours, contrairement à d’autres… le pansage ne m’a donc pas pris trop de temps, j’ai donc pu en passer un peu plus sur la crinière et la queue, et beaucoup sur les câlins !

Bon, c’est bien joli tout ça, mais on est quand même là pour bosser !
Donc, après mes soucis de position de jambes de la semaine passée, pour cette séance j’ai retiré les taquets avant de la selle de dressage.
Je mets à profit mes quelques tours de dégrippage du bonhomme et de sa monture pour me concentrer un peu sur ma position, jambes qui descendent, mais sans avoir le bassin qui part en arrière : là-dessus ça a l’air mieux. Je me concentre aussi sur ma tension de rênes, histoire de voir si j’arrive à faire mieux que la semaine dernière pour ressentir l’incurvation du cheval, qui est une (forte) tendance naturelle à être incurvé à droite. Ça sera à confirmer quand je reprendrais mon compagnon précédent, mais là j’ai bien ressenti le truc. Par contre, nous ne nous aidons pas mutuellement, car j’ai moi aussi à nouveau plus mon souci d’épaule gauche qui part vers l’avant, donc je suis plus naturellement Avec le buste tourné vers la droite. En me concentrant sur tout ça à la détente, on a fini par arriver à avoir un bonhomme à peu près en place, et un cheval sur la main et dans l’attente de mes demandes, donc pas mal.
Et ensuite ?
Eh bien, vu mon souci, quoi de mieux qu’un peu de mise en selle ? Donc je déchausse les étriers. Histoire de décontracter au mieux les jambes, et le bassin, tout en me concentrant toujours sur la position de mes épaules.
Quelques cercles au pas, aux deux mains, toujours en me concentrant sur l’incurvation du cheval, je suis régulièrement obligé de corriger mon épaule gauche qui avance.
Une fois qu’on était pas mal au pas, j’ai enclenché la seconde, avec toujours les mêmes exercices au trot, toujours sans pédales. Trop assis, trop enlevé, variations dans l’allure, transitions depuis et vers le pas, un très bon exercice qu’il faudra que je renouvelle encore quelques séances je pense, avec un cheval à la bouche très délicate qui me tire l’oreille dès que j’ai les bras qui se contractent un petit peu et qu’il n’y a plus assez de souplesse à son goût.
Bon… Globalement, on est pas trop mal, donc… Galop !

« remets tes étriers si tu veux »
Moi : « oh bah non, , faisons les choses jusqu’au bout ».
Au galop, c’était globalement pas mal, avec quand-même parfois un bassin qui fonctionnait moins, donc automatiquement un cheval qui repassait au trot.
Quelques cercles, qui étaient plutôt bons, et quelques transitions : je n’ai clairement pas suffisamment monté les premières, et donc j’ai mal suivi une fois tombé dans le trot, j’ai même dû, à un moment, ressembler à un métronome… MDR. Toujours à devoir rester concentré, en parallèle, sur mon orientation et sur l’incurvation du cheval, j’ai fini par arriver à quelque chose de bien.

Bref (enfin… Si Jauze dire !), Il faudra refaire ce genre de choses, confirmer ça sent le taquet de la seule, a priori c’était mieux, et continuer à travailler la souplesse, j’ai clairement aussi un souci sur la hanche gauche…

En gros : Plus en avance, et plus la liste Sallonge ! (Mais… Je crois que ça c’est pour tout le monde pareil)

Quixote

Membre ELITE Or
  

Trust : 68  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10187
0 j'aime    
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
Posté le 23/10/2022 à 13h39

Ah ben ça à l'air bien à te lire....
Oui les transitions montantes ou descendantes c'est déjà un sacré boulot pour les avoir nickel.
Moi dans ma transition trot galop ou pas galop j'ai tendance à me jeter devant ...

Et du coup au galop tu es mieux avec ce cheval ?
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ... 48
Journal d’un re-cavalier : Paulux en DP p33
 Répondre au sujet