Alcool et relation difficile

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
6581 vues - 46 réponses - 0 j'aime - 32 abonnés

Lilly49

Apprenti
  

Trust : 487  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 392
Alcool et relation difficile
Posté le 13/09/2022 à 16h41

Bonjour tout le monde,

Je viens posté aujourd'hui pour trouver un peu de réconfort et de témoignages face à un évènement difficile que je viens de vivre, je ne sais plus quoi penser ... désolé d'avance pour le pavé.

Je me suis séparée de mon ex compagnon qui avait des tendances manipulatrice il y a presque un an, une histoire qui m'a beaucoup détruite psychologiquement, mais j'ai vite retrouvé du réconfort auprès d'un autre homme qui ma apporté tout ce que je cherchais.

Il était l'extrême opposé de mon ex, attentionné, compréhensif, empathique, sensible, capable de reconnaître ses tords, il me faisais des surprises (bijou, restaurant, chambre d'hôtel etc), des massages, on pouvait discuter des heures et des heures de tout et de rien, on avait énormément de choses en commun et les mêmes projets de vie, on se ressemblait beaucoup à ceci près qu'il avait un caractère plus impulsif, mais je le canalisais et lui me mettais du plomb dans la tête (j'ai une tendance à être trop gentille), Bref, il m'a aidé à m'ouvrir sur beaucoup de choses, il m'a encouragé dans mes projets, j'étais le centre de sa vie. Peut-être un peu trop, mais on était en connexion totale, c'était mon meilleur ami en plus d'être mon amant et mon copain, je pouvais tout lui dire.

Il est d'une nature jalouse très prononcée voir parano sur lequel il a fait beaucoup d'efforts et pour lequel je l'ai aidé.
Il a emménagé chez moi très vite (bien qu'il gardait son appart à côté), bref c'était 3 mois de relations courtes mais intense et fusionnelle, on était toujours ensemble, on ne voyait plus beaucoup nos amis, on partait souvent en weekend, et on commençait à chercher un logement.

Et puis un jour il a bu un peu trop après une soirée en amoureux, et ça a mal tourné, il a commencé à s'énerver parceque je me suis vexée sur un truc, à penser que je ne le prenait pas en compte, que je cherchais la merde alors qu'il avait tout fait pour qu'on passe une bonne soirée. Il commençait à devenir brutal, il ne voulait pas que je dorme pour qu'on parle, il disait que je chouinais, que j'avais pas de raison d'avoir peur, que je réagissais comme une enfant, et aussi des insultes et des menaces, au bout de quelques heures, ça s'est calmé et on a pu se coucher.

À chaque fois je le pardonnais, car il s'excusait et reconnaissait que c'était un con, qu'il fallait qu'il arrête de boire, qu'il avait été trop loin, qu'il ne pensait pas ce qu'il disait, qu'il ne me ferait jamais de mal, et la vie avec tous le positif reprenait. Ce genre de dispute on en a eu environ 3, à chaque fois sous alcool.

Il me disait qu'il aimait de temps en temps avoir cet état d'ébriété, quand on sortait je lui demandais d'arrêter de boire au bout de quelques verres mais je sentais que ça le soulait, alors je cédais, il me disait qu'il voulait me montrer que boire ne voulais pas dire que c'était mauvais, et que généralement quand ça tournait mal c'est parceque j'avais cherché la petite bête.

Hier, c'était la fois de trop, il m'a offert un bouquet quand je suis rentrée du travail, mais je n'étais pas bien, donc je lui ai dis merci et lui ai fait un bisous, ensuite je suis partie dans mon coin, il n'a pas apprécié, ce que j'ai compris, du coup je me suis excusée et j'ai essayé de me rapprocher de lui, en vain. Plus tard dans la soirée, après avoir bu du vin, il a pété les plombs, il m'a menacé de détruire ma vie, et de se suicider, il me disait que je m'en fichais de lui, que je le prenais pour un c**. que je ne l'aimais pas, que lui m'aimait comme un fou, qu'il faisait des efforts et que j'en avais rien à faire, que j'étais la femme de sa vie, que c'était ma faute s'il était dans cet état là, que je le détruisait, que je ne changeais pas sur certaines choses dont il m'avait parlé, il était brusque avec moi, j'ai tenu bon jusqu'au moment où il m'a mis une claque parceque je refusais de lui donner les clés de voiture. Ma tête a rebondi sur le mur, c'était trop, j'ai attendu qu'il aille fumer pour prendre mon sac, ma chienne et sortir, j'ai courru le plus vite possible loin de chez nous, j'ai atterri chez des gens qui m'ont aidé, mes parents sont venu me chercher.

Je n'avais jamais eu aussi peur, je n'avais jamais courru comme ça.

Aujourd'hui je reçois des messages de lui, s'excusant et me suppliant de le reprendre, me disant que je le changeais sur beaucoup de chose, que je lui apportait du bien, qu'il m'aimait trop, qu'il n'y arrive pas sans moi et qu'il a pris la décision de stopper définitivement l'alcool quitte à faire une thérapie, qu'il s'inquietait de savoir si j'allais bien, qu'il avait été trop loin etc.

Je suis complètement perdu, mes parents me protègent et me résonnent, mais c'est très compliqué pour moi, en dehors de l'alcool, c'est quelqu'un de super, de très aimant et attentionné avec qui je me projetais, il est tout ce que je recherche.

Je suis triste, déçu, perdue et le pire c'est que je ne commande pas mes sentiments, je l'aime quand même et il me manque. C'est très compliqué, je ne pensais pas que ça m'arriverai un jour, encore moins avec lui ... J'ai de la peine pour lui car je sais que beaucoup de chose le bouffe mentalement, il a eu une vie mouvementée et parfois j'ai envie de l'aider a s'en sortir car j'ai vu des témoignages dancien alcoolique et homme violent qui s'en sont sorties, mais en même temps, qui me dis que ça ne recommencera pas. Ma tête est dans le brouillard totale ...

Désolé pour le pavé, mais ça fait du bien d'écrire, jusqu'à hier (ou mes parents l'ont appris) je n'en ai parlé à personne, je ne voulais pas être jugé et qu'on le juge ...

Je suis preneuse de tout conseil, témoignage ou autre qui pourrait m'aider à y voir plus clair et à trouver un peu de réconfort

Édité par lilly49 le 13-09-2022 à 17h00


Sujet déplacé - 
Modérateur : geriko42

Monprince

Membre d'honneur
 

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1745
6 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 14/09/2022 à 21h48

En lisant ton texte je me disais à quel moment il va être violent
Il y a tout les voyants au rouge

Il va faire son Mea-culpa dire qu'il ne recommencera plus ects?
Il commencera une thérapie qu'il arrêtera ben tu comprends il est pas malade
Et un jour il recommencera il t'aura éloigné des personnes qui comptent pour toi
Désolé j'espère que tu as eu suffisamment peur pour ne pas retourner avec lui
Bon courage à toi

Listoire

Membre VIP
   

Trust : 314  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5490
13 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 14/09/2022 à 22h24

FUIS et ne reviens pas !

Ma soeur a des problèmes d'alcoolisme, mes parents vont à des séances organisées par les Alcooliques anonymes pour les famille.
La première chose qu'on leur a dit :
"Vous ne pouvez RIEN faire !
C'est à eux, et seulement à eux de travailler et sachez que la moindre tentative d'aide de votre part pourra, et sera sûrement mal perçue de leur part".

Je t'invite à visionner le téléfilm L'Emprise, avec Fréd Testot et Odile Vuillemin.
Tout commence exactement comme tu l'as raconté et ça va crescendo.

Il y a trop de féminicides en France et dans le Monde. STP ne te rajoute pas sur la liste des futures victimes !

Klavel

Membre ELITE Or
  

Trust : 115  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27538
20 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 15/09/2022 à 02h54

Et ces excuses et supplications... Assied toi dessus, même si c'est dur. Elles ne sont pas sincères, elles ont pour seul but de te récupérer...
En fait la seule bonne réponse quand on fait autant de mal c'est :
- de présenter ses excuses sincèrement sans attendre un pardon en retour. Uniquement pour montrer à l'autre qu'on a conscience du mal qu'on lui a fait.
- ne pas demander à renouer contact, c'est la personne blessée qui décide de si elle veut avoir affaire à cette personne
- aller se soigner sans rendre ça exceptionnel ou une preuve d'amour. On est trouze mille à voir des psy, ça ne nous rend pas exceptionnel.... Sinon on ne serait pas autant !
- on ne supplie pas : ni pour le pardon, ni pour être repris, ni pour quoique ce soit.
Il n'est pas en position de te demander quoique ce soit.
Ne pas blesser la personne qu'on dit aimer c'est la base. Quand on le fait accidentellement, généralement on se sent bien merdeux. Le respect dans une relation, c'est aussi laisser la liberté à l'autre de prendre ses cliques et claques si ça lui chante. On n'emprisonne pas les gens qu'on aime.

Tu n'as pas choisi de l'aimer et tu n'es pas responsable de cette violence, mais tu sais bien, au fond de toi, qu'il vaut mieux te tenir loin de ce bonhomme. Sinon tu ne serais pas partie (et quel bon réflexe !), sinon tu n'en aurais pas parlé. Tu as déjà été en couple avec un manipulateur de ce que tu dis... Tu dois savoir au fond de toi que ces montagnes russes sont bien trop dangereuses...
Coupe le contact, ne l'approche pas sur les réseaux. S'il refait un chantage au suicide, tu préviens ces proches (amis, famille) ou le 18 s'il semble avoir fait quelque chose. Tu en as déjà bien assez/trop fait. Sa souffrance et sa violence, ce n'est pas de ta responsabilité.

Entoure toi de tes amis, de ta famille, fais des choses que tu aimes, prends soin de ta santé physique comme mentale... La rupture fera un peu mal sur le coup mais ça ira vite mieux. Bien mieux que si tu restais des mois ou des années avec un homme violent. Tu ne mérites pas une histoire d'amour aussi bancale

Lilly49

Apprenti
  

Trust : 487  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 392
30 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 16/09/2022 à 09h29

Merci à tous pour vos messages qui font du bien

J'écoute beaucoup de poadcasts et de vidéo sur les violences conjugales qui m'aident à y voir plus claire.

C'est difficile car les sentiments sont toujours là, et je repense à toutes les bonnes choses (comme une rupture quoi), nous sommes toujours en contact, nous échangeons de temps en temps, mais je n'ai pas l'intention de me remettre avec lui, en tout cas pas tant qu'il n'aura pas pris conscience qu'il a un soucis et qu'il aura pris la décision de se soigner de lui même, mais je pense que ça n'arrivera pas ...

C'est difficile mais c'est la vie, je suis en phase de reconstruction, j'ai la chance d'avoir un entourage aimant et mes animaux qui sont là pour m'y aider, j'ai aussi pris la décision de voir une psy pour m'aider dans ma démarche

Édité par lilly49 le 16-09-2022 à 10h59



Argamelle

Membre VIP
  

Trust : 1082  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4879
18 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 16/09/2022 à 09h50

lilly49 Méfie toi juste de toi alors :)
Une fois que l'on ne vit plus avec les mauvais moments ont tendance à paraître moins graves... Et en plus tu auras bien moins de chance de le fréquenter bourré.
Attention a bien garder en tête pourquoi tu as fui et ce dont il est capable

Dru

Membre VIP
 

Trust : 730  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4292
2 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 22/09/2022 à 00h01

lilly49 Beaucoup de courage pour cette reconstruction !
Même réponse que le précédent message, fais attention à garder en tête ce fameux pourquoi... c'est un risque de retomber dedans, en restant en contact avec ses belles paroles. Protège-toi d'abord c'est très important.

Marlin

Membre d'honneur
   

Trust : 634  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2687
5 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 22/09/2022 à 08h00

Rester en contact lui donne espoir et on a l'impression que toi tu es prête à lui donner sa chance. Tu dois aussi faire un travail sur toi

Édité par marlin le 22-09-2022 à 20h48



Amghar

Maître
    

Trust : 162  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1021
13 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 22/09/2022 à 09h35


lilly49 a écrit le 16/09/2022 à 09h29:
Merci à tous pour vos messages qui font du bien

J'écoute beaucoup de poadcasts et de vidéo sur les violences conjugales qui m'aident à y voir plus claire.

C'est difficile car les sentiments sont toujours là, et je repense à toutes les bonnes choses (comme une rupture quoi), nous sommes toujours en contact, nous échangeons de temps en temps, mais je n'ai pas l'intention de me remettre avec lui, en tout cas pas tant qu'il n'aura pas pris conscience qu'il a un soucis et qu'il aura pris la décision de se soigner de lui même, mais je pense que ça n'arrivera pas ...

C'est difficile mais c'est la vie, je suis en phase de reconstruction, j'ai la chance d'avoir un entourage aimant et mes animaux qui sont là pour m'y aider, j'ai aussi pris la décision de voir une psy pour m'aider dans ma démarche


Attention, pente savonneuse.. Sois très prudente.

Édité par amghar le 22-09-2022 à 14h49



Elicendi

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 237  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7346
8 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 22/09/2022 à 19h07

lilly49 même s'il sort de l'alcoolisme, ce sera toujours un jaloux violent... Protège toi, aucun passé n'excuse son comportement, et l'alcoolisme n'est pas le seul responsable de sa violence

Kisara

Membre VIP

Trust : 1185  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3681
9 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 23/09/2022 à 10h37

L'alcool fait tomber les masques
Le vrai lui, c'est pas celui qui t'offre des bijoux et des WE, c'est celui qui te considère comme un objet
A toi de voir

Zenliberty

Membre ELITE Argent
 

Trust : 39  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8370
1 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 23/09/2022 à 13h03


lilly49 a écrit le 16/09/2022 à 09h29:
J'écoute beaucoup de poadcasts et de vidéo sur les violences conjugales qui m'aident à y voir plus claire

Hier soir a été diffusé le film Touchées. Tellement poignant...

Bravo pour ta décision de te faire aider ! Et bon courage pour la suite !

Klavel

Membre ELITE Or
  

Trust : 115  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27538
7 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 23/09/2022 à 14h12

Bien d'accord avec kisara... N'oublie pas que ce n'est la faute de l'alcool qui le rendrait méchant. L'alcool désinhibe, il ne fait que montrer l'autre visage de cette personne : celui qu'il contrôle habituellement... Même s'il donne le change sobre, sa consommation d'alcool et sa violence (morale comme physique) ne sont pas des événements isolés. Il recommencera.
Méfiance méfiance à ressasser les bons moments tout en gardant le contact. Il n'a amorcé aucun travail (qui sera de toutes façons très long avec des rechutes potentielles) et toi, tu n'es pas soignée de cette relation ni de la précédente. Fais très attention à toi...

Bojesse

Apprenti
  

Trust : 190  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 338
1 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 25/09/2022 à 20h07

Hé ben. Pffff... J'ai de la peine pour toi, ça j'ai connu comme situation dans mon entourage.

J'ai personnellement évite un coup d'arbre de transmission en acier, (de véhicule réel) sur la tête de justesse. Potentiellement mortel.

Même en tant que ce que vous appelez vulgairement " Mec" , je rejoint l'avis de tous : Partir le plus loin possible.

J'espère que tu ne subit pas de pressions religieuses, sectaires ou communautaires.


De plus, connaissant le phénomène, il est vrais présent de notoriété publique dans certaines régions plus que dans d'autres de l'Ouest, je rejoint aussi Elicendi, Klavel . Un gros (censuré) seras toujours un gros (censuré) une fois alcoolisé. Un violent seras toujours un violent une fois alcoolisé ou inversement . Ou tout autre pathologie mentale.

C'est comme les médicaments psychotropes, c'est un outil pour passer un mauvais cap, cela n'efface pas le problème qui a causé le trouble psychique.
Analogie pourrie mais bon je ne sais pas expliquer autrement:
C'est comme vouloir soigner un épouse des coups avec du Tramadol en disant que cela vas totalement enlever la douleur des coups. Ce jour là, cela vas "marcher ", mais le lendemain tout vas recommencer. Ce serais comme lui dire le lendemain, tenez vos pilules, cela vas passer, problème résolu.

C'est la conséquence qui est soignée, pas la cause.

Cela s’appelle un traitement symptomatique en Médecine.


Dans la vie "réelle" ,au moins perçue en tant que telle, le placebo, la pommade magique ou les croyances de tel ou tel gourou ne modifient pas la réalité. Un strike de boxe thaïlandaise, si.

Bref bon courage.

Édité par bojesse le 25-09-2022 à 20h11



Plume29

Membre ELITE Or
  

Trust : 1240  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18201
20 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 26/09/2022 à 03h07

Je vais te donner mon témoignage, en espérant qu'il t'aide.

Chez moi c'était ma mère l'alcoolique.

Au début c'était de temps en temps, pas forcément violent. Puis c'est devenu violent, de temps en temps. On avait alors le même schéma que ici, violence physique et psychique ( c'était ma faute à moi, la gosse de 9 ans...), puis excuse lors de la sobriété, promesse de se soigner blablabla.

Elle a fait une première cure, lorsque j'avais 9 ans. Couronnée de succès, à son retour je retrouve ma maman cultivée, attentionnée, intelligente, encourageante.

Puis... L'alcool est revenu. Exactement de la même manière: de temps en temps sans violence, puis de la violence de temps en temps avec excuses et compagnie.

Puis l'alcool ne s'est plus arrêté et la violence non plus. J'ai quoi? 12/13 ans.... C'est ma faute, je porte le poids de son alcoolisme sur le dos. Elle me roue de coups et quand c'est pas moi c'est mon frère ou ma grand-mère. Alors je m'interpose et prends plus que les autres, c'est mon rôle de les protéger....

Lorsque je quitte le collège le soir, je sais que je ne pourrais pas faire mes devoirs, ni manger, ni dormir avant 2h du matin. Je sais que en arrivant, si je veux pouvoir revenir le lendemain je dois poser mon sac et partir avec mon petit frère, attendre que sa colère passe et que je me couche.

Chaque soir en quittant le collège, je sais que demain je reviendrais peut être pas. Je sais que peut être ce soir, je vais mourir. Un coup de trop sur la tête, un coup de marteau, un coup de tournevis bien placé... Et c'est la fin. C'était mon quotidien.

Elle continue à promettre de se guérir, tout en continuant à se déchaîner. Avec mon coeur d'enfant je la crois... et si les adultes autours ne bougent pas, que faire moi du haut de mes 13 ans?

Un adulte finit par prendre ses responsabilités. Elle est arrêté, nous on est placé en famille d'accueil. Des années pas drôles, mais qui m'ont sauvée la vie.

Ma mère ne s'est jamais guérie. Elle est venu alcoolisée aux visites, aux réunions parents prof... A mes 18 ans j'ai disparu. Je n'avais plus d'obligation de lui communiquer mon adresse alors j'en ai profiter pour me sauver.

Même une mère qui jurait sur tout les toits qu'elle voulait ses enfants, qu'elle allait se soigner ne l'a jamais fait.

Alors au bout de quelques mois à peine de relation, désolée mais je doute fortement qu'il le fasse pour toi. Car on ne se soigne jamais de l'alcoolisme pour les autres, on le fait pour soit, lorsqu'on a eu le déclic et la force de s'y tenir.

Le meilleur conseil que je puisse te donner c'est sauve toi. Coupe les ponts, laisse le se gérer et se soigner. Peut être, si il le fait vraiment, que vous serez amené à vous recroiser. Ou pas et tu rencontrera quelqu'un d'autre.

Sauve toi et fais toi accompagner, car en effet tu sembles avoir un attrait pour les hommes qui ne sont pas sain pour toi et t'aider sera le plus grand service que tu te rendras

Marlin

Membre d'honneur
   

Trust : 634  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2687
1 j'aime    
Alcool et relation difficile
Posté le 26/09/2022 à 07h55

Plume29:
Page(s) : 1 2 3 4
Alcool et relation difficile
 Répondre au sujet