Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval

 Répondre au sujet
Auteur
2.1M vues - 18835 réponses - 104 j'aime - 462 abonnés

Zzzzz

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 63
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 07/04/2011 à 15h39

un petit topic pour ironiser sur le monde du cheval : je propose de raconter des annectodes, reflexions marrantes ou pourries qu'on vous a faites.

je commence:

> en periode de gelee cet hiver, une cavaliere me dit :
- pourquoi tu vas pas en ballade?
- la route est gelee et ma jument fait la folle dehors, j'ai peur de glisser
- t'as qu'a lui mettre un enrennement...



> un moniteur en visite au club dit à ma monitrice en parlant de mon cheval :
- c'est quoi ce cheval? (d'un ton interessé)
- oh, rien, un trotteur


Sujet déplacé - 
Modérateur : bianca_jones

Sayo

Apprenti
  

Trust : 93  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 411
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 18/04/2022 à 22h20

tekesuta pour te dire, j'ai déjà vu une flèche en ricochant, elle a pris un angle à 90° de son angle de tir initial, avec mon homme on était pas bien quand on l'a vu partir on l'a retrouvé plus de 6 mois plus tard, quand un gars a tondu la pelouse sur le terrain, on a cherché près de 30 mins, on ne l'a jamais trouvé

il tire du 55 livres mais c'est un longbow, c'est des arcs assez rigide, il faut donc un peu de puissance pour espérer tirer quelque chose. Il tire en plus des flèches en bois, obligatoire dans la catégorie longbow s'il veut que son score soit pris en compte dans les championnats. Lui aussi, il a le temps de boire un café avant que la flèche arrive. Passer 25m, il doit tirer en cloche pour toucher la cible, en étant "droit" la flèche atteint pas sa cible, même avec un 55 livres.

Mais je comprends que c'est lourd de se prendre des réflexions, pour avoir une réflexion. Maintenant, les arcs nous réservent parfois des surprises particulières

Marlin

Membre d'honneur
  

Trust : 602  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2431
0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 18/04/2022 à 22h31

Concernant le corneilles, cela peut choquer. Savez-vous comment elles chassent? En crevant les yeux de leurs proies...

La potence peut dégoûter, mais en réalité aucun autre moyen d'effarouchement n'a été trouvé pour faire fuir ces ravageurs qui pulullent.
Dans mon coin, c'est le garde-faune qui prélèvent les animaux et les congèlent. Il faut faire une demande spécifique, car seul les individus du groupe tués feront partir les autres membres du groupe. Un autre groupe ne fera pas attention aux cadavres d'un groupe différent.

Un champ peut être détruit en quelques heures. Le garde-faune prélève de toute façon des corneilles pour les réguler, même sans demande d'abattage. Seule une personne assermentée peut les tirer.
La chasse est interdite dans le canton de Genève. Résultat les gardes-faunes régulent eux-mêmes le gibier et au final cela ne change rien, c'est juste fait de manière officielle. Idem pour les corneilles.

Tekesuta

Membre VIP
 

Trust : 430  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4416
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 18/04/2022 à 22h32

sayo Ha oui quand même ! Après j'y connais pas grand chose j'ai pris un avec peu de puissance par sécurité de toute manière.

J'espère que j'aurais pas de mauvaises surprises en tout cas !

Sayo

Apprenti
  

Trust : 93  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 411
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 18/04/2022 à 22h34

tekesuta je te le souhaite pas non plus ! mais c'est comme tout, quand on a conscience des risques et qu'on sécurise au maximum, y a pas de raison que ça se passe mal

An97na

Initié
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 129
9 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 18/04/2022 à 23h56

Réflexion pourrie du jour !

Ma mère ramène ses amis voir mon gros.
Ils me demandent de leur présenter la bête
Petite présentation blablabla et je dis à un moment "c'est un Hongre"
Et là un de ses amis me sort "ah oui un cheval de Hongrie ! Mais tu disais que c'était un espagnol non ?"

Voila voilaa...

Édit : faute de frappe
Édit 2 : j'avais oublié de préciser pourquoi j'avais édit lol

Édité par an97na le 18-04-2022 à 23h57



Lilou32

Membre d'honneur
   

Trust : 181  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2661
9 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 06h28

an97na
C'est pas une réflexion pourrie, juste une mignonne de néophyte

Argamelle

Membre VIP
 

Trust : 983  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4497
3 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 09h15

an97na Idem que Lilou32, je trouve pas ça méchant, c'est même plutôt drôle non ?

Cherchour

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7166
8 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 09h25

marlin moi ce qui me choque c’est qu’encore une fois l’être humain se sert de pauvres animaux pour ses propres besoins. Parce que si nous on se permet ça en Europe, pourquoi après aller faire la morale aux pays où on chasse le lion ou l’éléphant ?

Que la corneille ait des méthodes de chasses pas géniales, elle a été faite comme ça et ne peut pas y faire grand chose. Je doute que se faire croquer par un loup ou un aigle soit très agréable pour leurs proies … Pour moi ça n’excuse pas qu’on prélève des animaux dans la nature

Marlin

Membre d'honneur
  

Trust : 602  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2431
3 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 09h46

Cherchour; je ne dis pas le contraire, mais c'est une réalité.
Il faut savoir que la corneille est un des rares animaux à avoir profité de l'expension de l'humain. Cela n'excuse pas tout, mais c'est un envahisseur qui cause aussi des ravages dans les autres populations animales.

Quant à la chasse (et non braconner qui est encore pire) aux éléphants et cie se qui me dégoûte c'est que pour faire "survivre" certains parcs naturels, on autorise cette démarche.
Dans un sens sans cette pratique pas de salaires pour les gardes, qui mal payés risquent leurs vies tous les jours. Donc jusqu'où le raisonnement est-il raisonnable ou éthique?

Ardennesacheval

Membre ELITE Or
  

Trust : 794  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10640
0 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 09h57

marlin :
merci pour ces précisions ! intéressant !

Argamelle

Membre VIP
 

Trust : 983  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4497
2 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 10h32


marlin a écrit le 19/04/2022 à 09h46:

Il faut savoir que la corneille est un des rares animaux à avoir profité de l'expension de l'humain.


Hum ... le rat noir, le surmulot, le chat, le chien, le raton laveur, certaines espèces de goélands, certaines espèces de mouettes... les exemples d'animaux vivant avec les humains et profitant de son expansion ne sont pas du tout difficiles à trouver. Pourquoi faire une fixette sur les corneilles et corbeaux ?



marlin a écrit le 19/04/2022 à 09h46:
Cela n'excuse pas tout, mais c'est un envahisseur qui cause aussi des ravages dans les autres populations animales.


Depuis quand la corneille est-elle un envahisseur ? Ce n'est pas du tout une espèce introduite, pourquoi parler d'envahissement ? Elle est là ou elle a toujours été.

Mllealys

Initié
 

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 163
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 10h45

Je ne suis pas une pro des corneilles, mais je sais que cela fait partie, avec l'ensemble de la famille des corvidés, des animaux montrant énormément d'"intelligence" : reconnaitre des visages, se reconnaître dans un miroir, utiliser le mimétisme, faire preuve d'empathie, utiliser des outils, même façonner des outils, ou résoudre des problèmes de causalité et d'analogie...
Elles s'apprivoisent bien ^^

Il me semble avoir lu contre leur côté "nuisible" que certains avaient replanté des haies pour favoriser la présence de rapaces ?

Édité par mllealys le 19-04-2022 à 10h56



Marlin

Membre d'honneur
  

Trust : 602  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2431
10 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 12h43

Désolé nuisibles serait plus adapté. Oui, c'est une espèce intelligente, comme le porc. Pourtant tout le monde s'accorde à le manger, sauf les végétariens et encore ceux-ci ne touchent aucun autre animal, sans ne cibler aucun.

On sort un peu du contexte, mais avant de juger il me semble important de connaître le fond des choses. On peut s'en offusquer ou pas de ces pratiques, comme je l'ai dit elles existent. Elles correspondent à un besoin, notamment à défendre la destruction d'un champ en quelques heures, soit le gagne-pain de quelqu'un...

Dans 10-20 ans elles auront peut-être disparus comme d'autres méthodes et tant mieux, mais qui s'offusquera lorsque les petits paysans auront disparus?
Cela m'épate toujours qu'eux on les laisse crever dans l'indifférence... je ne vais pas m'étaler car c'est une discussion sans fin et sensible

Mllealys

Initié
 

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 163
1 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 15h50

marlin Pardon, ce n'était pas un jugement, juste une anecdote que je connais sur les corneilles et qui m'impressionne. Pas de parallèle dans mon esprit avec le fait de les manger ou non ou tout autre animal.

Après s'il faut juger deux systèmes qui se détruisent entre eux.... je dirais que dans la majorité des cas mon jugement irait dans ce cas en faveur du côté de la nature plus que de l'agriculture ?
Je ne souhaite pas la disparition des paysans, au contraire, mais certains systèmes d'agriculture ne sont clairement pas durables, et parfois il est nécessaire de le remettre en question pour trouver des solutions, au moins des compromis, pour une coexistence qui sera plus facile pour les deux côtés...
Mais bien évidement, cela ne doit pas se faire au détriment de la vie des personnes (mais passer par une volonté politique ? Je déteste la politique... )

Enfin je m'écarte des corneilles, ça me parait effectivement naturel de défendre son gagne-pain !

Mais vive les haies !

Marlin

Membre d'honneur
  

Trust : 602  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2431
3 j'aime    
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
Posté le 19/04/2022 à 16h05

Mllealys: oui tu as parfaitement raison, c'est pourquoi je parle de petites exploitations qui sont bien plus proches de leur environnement, que les grandes exploitations qui vont au rendement au détriment de l'observation de se qui les entourent.

Le milieu change, mais c'est long car il faut trouver des solutions alternatives qui correspondent à tous (y compris les citadins). Beaucoup d'efforts sont mis en place, mais sont peu voyants de l'extérieur.

En Suisse notamment tous les oiseaux sont protégés, seul les personnes assermentées peuvent tirer par ex, nos fameuses corneilles ou les pigeons des villes.
C'est comme faire du feu (branches) dans votre jardin, il faut une autorisation du service du feu, délivrée uniquement par nécessité sanitaire...

Je me souviens aussi que gamine nous mangions les moineaux ou les étourneaux en surnombre. Cette pratique ne se fait plus du tout.
Reflexions les plus "pourries" du monde du cheval
 Répondre au sujet