La méthode clinton anderson

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7
Auteur
5973 vues - 93 réponses - 5 j'aime - 26 abonnés

Kenova

Maître
    

Trust : 877  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1130
La méthode clinton anderson
Posté le 09/01/2019 à 23h33

Je sais que certains d'entre vous (en particulier qui ont vécu en Amérique) connaissent ce cow-boy australien, mais en France il est relativement inconnu et ses livres/DVD n'ont pas été traduits.
Mon mari et moi l'avons découvert en fouillant Youtube pour trouver des trucs intelligent sur l'éducation d'un poulain. Au début, on était morts de rire et on s'est demandé ce qu'il prenait, et puis au fur et à mesure je dois dire qu'on a fini par bien accrocher et respecter son approche très directe.
Evidemment comme pour tout il y a des choses sur lesquelles on n'accroche pas (débourrer à 2 ans, raser les vibrisses, pour commencer), mais je me suis dit que ça pourrait vous intéresser.
J'ai son livre Clinton Anderson's Downunder Horsemanship et je me propose de vous résumer et traduire ça en parties.
Vous pouvez trouver des videos sur Youtube dans une série où il vient à l'aide de propriétaires de chevaux dépassés par leurs broncos. Alors c'est pas dans la dentelle, je vous le dis tout de suite, si vous comprenez l'anglais vous allez sûrement mourir de rire deux ou trois fois par vidéo parce qu'il a un franc parler assez drôle ("I want your horse to think I'm on crack!" "You can't ride a horse if you're dead.") mais c'est souvent plein de bon sens.

Vous excuserez la traduction à l'arrache, c'est pour vous donner une idée. Pour des raisons également de copyright, c'est reformulé et résumé, sans les illustrations.

C'est parti :



Chap.1 : Comprendre la psychologie du cheval

-Le cheval est une proie, face à un danger il commence par courir, si ce n'est pas possible il se bat. Quand il veut examiner un objet, il utilise une combinaison d'approche/retraite jusqu'à ce qu'il soit assez à l'aise pour atteindre l'objet.
L'homme est un prédateur et a une approche directe.

- Le cerveau du cheval est divisé en deux parties : une pour réfléchir, une pour réagir. De base, la partie réaction ("Cours !!") est beaucoup plus développée que la partie réflexion: le but pour nous est de changer cette proportion, tout en gardant à l'esprit que la partie "réaction" ne va jamais totalement disparaître.

- Le cerveau a aussi deux côtés, droit et gauche, et chaque cheval doit être considéré comme un cheval différent selon le côté. Tout exercice, désensibilisation etc doit être faite des deux côtés, et abordé comme s'il s'agissait d'un cheval "neuf" de chaque côté.

- Il faut être équilibré dans son approche ("dressage"): ni supplier le cheval et le gaver de friandise, ni lui rentrer dedans comme un bourrin. Idéalement, il faudrait toujours être dans un juste milieu parfait entre les deux, mais ce n'est pas toujours possible et il y a des débordements qui doivent entraîner des conséquences : si le cheval se montre irrespectueux, on avance vers plus de fermeté jusqu'à ce que le cheval soit à nouveau concentré et au travail. On adapte l'attitude aux réactions du cheval.

- Le cheval a 4 désirs de base : sécurité, confort, nourriture et stimulation, dans l'ordre. Une fois que ces 4 éléments sont réunis, on peut commencer le dressage. Le cheval apprend à travers le confort et l'inconfort, il faut donc que la bonne réponse à un exercice demandé procure du confort, et inversement. Si le cheval refuse d'essayer de répondre à une commande, commencer par un léger inconfort et accentuer la pression jusqu'à ce qu'il fasse un effort, et récompenser.


Chap 2 :La valeur du respect

- Un cheval respectueux est un cheval volontaire, il répond instantanément aux commandes et apprécie la compagnie de son humain. On veut tous que notre cheval nous aime, et on ne veut pas le contrarier, mais si le cheval ne vous voit pas comme son leader, il ne va pas vous faire confiance. L'amitié sans le respect est dangereuse.

- Si vous ne gagnez pas le respect du cheval, vous perdrez votre temps à essayer de lui apprendre des choses. Pour gagner son respect, il suffit de contrôler ses pieds: en avant, en arrière, à droite, à gauche, et de toujours récompenser même la plus petite tentative de coopération. Vous devez être la jument dominante qui vient manger son foin et fait éparpiller le troupeau dans tous les sens juste en mettant ses oreilles en arrière.

- Le cheval veut un leader, si vous ne prenez pas cette place il le fera et prendra le contrôle. Ce n'est pas pour autant une raison pour être brutal, on cherche du respect, pas de la peur. Vous devez prouver à votre cheval que vous êtes digne et capable d'être le leader. L'idée de créer de l'inconfort pour votre cheval peut vous mettre mal à l'aise, mais votre manque de leadership va créer de l'inconfort pour votre cheval.

- Les réactions du cheval seront légèrement différentes tous les jours. Certains jours, il sera sur l'oeil et prêt à bondir en l'air, un autre jour il trainera les sabots. En fonction, vous ferez les choses différemment : si votre cheval est irrespectueux ce jour-la, passez autant de temps que nécessaire à travailler au sol pour qu'il soit attentif et respectueux, puis continuez en selle. Les chevaux ont des personnalités différentes, certains vont vous tester tous les jours, d'autres non.

- Les chevaux sont d'excellent dresseurs d'humain. On passe beaucoup de temps à se trouver des excuses du genre "je ne peux pas t'accompagner en balade, mon cheval n'aime pas les chevaux inconnus". La réalité, c'est que le cheval a pris le pli de profiter et c'est à vous de décider que ça suffit, et que vous allez faire en sorte, étape par étape, que ça change, en restant constant.

- Les chevaux apprennent rapidement si on fait en sorte que la bonne réponse soit facile et la mauvaise réponse inconfortable. Soyez très clair dans vos réactions : noir ou blanc, pas de zone grise, sous peine de créer de la confusion. Un apprentissage inconsistant et peu clair ne fera que l'embrouiller. Attention à ne pas répéter un ordre dix fois en laissant le cheval vous ignorer, ou à vous arrêter au mauvais moment.

- Plus vous serez clairs dans vos "oui" et "non" et plus le cheval apprendra vite : appliquez vous à faire une grosse différence entre "C'est ça, super !" et "NON, bouge !". Si le cheval ne répond pas correctement à une demande, votre réaction doit être immédiate que ce soit en confort ou inconfort, en particulier quand il s'agit de comportement à risque (cheval mordeur).

- Les chevaux communiquent principalement à travers le langage corporel. Quand vous travaillez avec votre cheval, soyez attentif à votre propre langage non verbal et soyez capable de changer très vite de "ton".

- Il peut être difficile de passer d'une posture "passive" quand le cheval travaille correctement à "affirmée" quand le cheval n'écoute pas. Attention de ne pas tomber dans les extrêmes des deux côtés. Apprenez à ajuster votre langage corporel avec finesse. En marchant de façon "agressive" vers un cheval, vous communiquez "Dégage de mon espace !". Quand le cheval obéit, relaxez vous immédiatement.

- La résistance du cheval à l'apprentissage est normale et souvent liée à son désir de sécurité et de confort. Imaginons une cible de tir divisée en trois zones : le centre est la zone de confort du cheval, le cercle suivant la zone "danger potentiel" et le troisième cercle "zone de danger mortel" où le cheval panique. Notre but est que le cheval étende sa zone de confort, mais confronté à la nouveauté (objet nouveau...), il faut s'attendre à une résistance.

- Chaque fois que vous sortez le cheval de sa zone de confort, laissez le réfléchir avant de le laisser retourner dans sa "zone de sécurité". Si vous laissez le cheval y retourner avant qu'il ait fait un pas dans le bon sens, vous lui apprenez l'inverse de ce que vous voulez et vous finirez par avoir un cheval qui fait une crise cardiaque à chaque pet de lapin. Chaque fois que vous commencez un nouvel exercice, établissez un point de départ qui sera l'étape la plus simple possible pour commencer l'apprentissage. Attention à ne pas viser trop haut sur ce point de départ. Analysez bien votre cheval pour déterminer quel est le meilleur point de départ pour lui. Soyez patient, rappelez vous que la résistance est normale et qu'il est inutile de s'énerver. Récompensez dès qu'il essaie.

- Attention à ne pas pousser votre cheval dans la zone "danger mortel", où il sera trop paniqué pour réfléchir et vous mettra en danger. L'expérience vous apprendra à moduler correctement vos demandes.

- Vous avez des responsabilités : faire des demandes claires et sans nuance, et votre cheval a des responsabilités : vous respecter. Il n'est pas censé tout faire correctement mais il doit essayer de trouver la bonne réponse. Un cheval irrespectueux n'essaiera pas.


Voilà, vous aurez compris que c'est l'introduction pour donner des bases, dans la lignée des autres gars de "horsemanship"

A suivre !

Elea2008

Expert
   

Trust : 214  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 694
1 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 09/08/2019 à 18h16

la-rowane

Et sinon, je ne suis pas experte en décryptage de hiéroglyphes mais j'ai l'impression que "Roxane la prof" c'est toi, non?
un X pour un W... on va pas chipoter hein? Une légère dyslexie peut-être?

En tout cas, tout mon soutien à toi et couagga dans cet échange ubuesque

La-rowane

Membre d'honneur
   

Trust : 134  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2965
0 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 09/08/2019 à 18h27

elea2008 ah non désolée, je ne sais pas de qui tu parles.

J'utilise ce pseudo à peu près partout car c'est un de mes personnages de roman préféré (La Rowane d'Anne McCaffrey) ;)

Elea2008

Expert
   

Trust : 214  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 694
5 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 09/08/2019 à 18h36


la-rowane a écrit le 09/08/2019 à 18h27:
@elea2008 ah non désolée, je ne sais pas de qui tu parles.

J'utilise ce pseudo à peu près partout car c'est un de mes personnages de roman préféré (La Rowane d'Anne McCaffrey) ;)


Ah mais ce n'est pas toi que je soupçonnais d'une légère dyslexie!

Mais l'auteur des messages précédents, qui s'en prend à Couagga qu'elle appelle "l'experte", et à une certaine Roxane ou La Roxane qu'elle appelle "la prof"... Il m'a semblé que c'était ton pseudo qu'elle avait déformé (vu qu'elle déforme beaucoup de choses, ça ne serait qu'à moitié surprenant...)

En fait je pense que ça :
"Tiens, c'est marrant, j'ai suivi le conseil bienveillant de la roxa..🤘la "prof" qui a que ça a te donner des leçons de prof en maladie ou en rtt, j'ai parcouru des posts"

est une réponse (aimable et bienveillante bien sûr ) à ça :

"Sincèrement, prenez le temps d'explorer le forum "

(Oui oui, je suis prof donc toujours en maladie ou en RTT ce qui me laisse le temps de devenir experte en décryptage de langage post-ado...)

Édité par elea2008 le 09-08-2019 à 18h52



La-rowane

Membre d'honneur
   

Trust : 134  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2965
4 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 09/08/2019 à 19h04

elea2008 Aaaah ! Mais elle délire tellement que j'avais même pas capté qu'elle parlait de mois !!

Ugo_92140

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1
1 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 17/09/2019 à 18h42

pour répondre même si j'arrive un peut tard je suis un cavalier de western (reining, ranch sorting) qui monte depuis des années et la méthode Clinton Anderson est la meilleur méthode de "natural horsemanship" que je connaisse. Personnellement je l'utilise au taf dans une certaine retenu car se sont des chevaux de propriétaire mais se ne sont pas des quarter se sont des chevaux de dressage et d'obstacle et dans l'écurie ou je monte western et ses méthodes mon permis d’acquérir une technique encore bien a approfondir. Tout sa pour dire que les gens qui le critique non rien compris a la méthode qu'il enseigne.

Couagga

Membre VIP
   

Trust : 67  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5531
7 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 17/09/2019 à 21h24

Et c'est reparti...

tournée de pop-corn

Arthemis

Initié
 

Trust : 28  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 100
1 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 17/09/2019 à 23h42

couagga
Moi j'en veux !!!
Courage couagga !

Les gens me dépriment tellement

Kenova

Maître
    

Trust : 877  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1130
2 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 18/09/2019 à 10h38

Arrivé là, ce que je trouve déprimant, c'est qu'une personne qui l'utiliser et sait de quoi elle parle ne puisse même pas faire un commentaire sur la méthode sans que ça tourne au "pop corn"... les gens qui sont intéressés/apprécient viennent me parler en privé pour ne pas se faire insulter !

A ce rythme là, autant que les modérateurs ferment le topic je crois...

Couagga

Membre VIP
   

Trust : 67  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5531
2 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 18/09/2019 à 14h59

kenova


Citation :
Tout sa pour dire que les gens qui le critique non rien compris a la méthode qu'il enseigne.


parce que tu trouves que ce genre de posture démontre qu'il sait lui de quoi il parle ???? Et c'est lui qui se fait insulter ??? Pas ceux qu'on traite d'ignares simplement parce qu'ils ont un avis critique ?

Avoir des avis divergeants est une chose ; argumenter, dialoguer : c'est parfait.
Disqualifier les connaissances des autres comme préalable à toute discussion ne montre en revanche pas grand respect d'autrui.

A force, c'est pénible et peu engageant.

Édité par couagga le 18-09-2019 à 15h00



Arthemis

Initié
 

Trust : 28  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 100
1 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 18/09/2019 à 15h46

kenova
Il y a toujours des extrémistes mais autant Couagga détaille pourquoi elle a du mal avec les " chuchoteurs " autant l'intervention des deux autres personnes est un peu limite tant sur la forme que sur le fond... en tout cas Kenova je ne connaissait pas cette méthode je vais regarder un peu il y a certainement des choses interessantes dedans :)

Kenova

Maître
    

Trust : 877  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1130
0 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 18/09/2019 à 16h17

arthemis Je reconnais que la personne précédente était très "facepalm" et barrée ! Je soupçonne que les deux dernières personnes aient fait une recherche "Clinton Anderson" sur google pour partager/se renseigner, soient tombées direct sur ce topic et aient été déçues de la réception.

Si tu enlèves le côté "show", je pense qu'il y a vraiment des choses intéressantes dans cette méthode, moi j'y ai trouvé mon compte avec mes grosses aux profils très différents (et donc bien sûr avec une approche différente selon chaque), il met un point d'honneur à paraître plus "cash" que les autres pour se démarquer, ce qui peut choquer.
Il a posté la semaine dernière une video où il raconte une de ses premières démos aux USA, entre Pat Parelli et d'autres du même type, où il s'est retrouvé à faire malgré lui une démo "bisounours" avec un poulain complètement irrespectueux élevé au biberon, qu'il n'a pas osé remettre à sa place, parce qu'il ne voulait pas être vu comme la grosse brute australienne débarquée du bush. Il s'est prit un coup de sabot droit dans les joyaux de famille et a du finir la démo en trainant la jambe pendant que ses parties intimes viraient au noir, et s'est juré de ne plus jamais se compromettre juste pour ne pas choquer le public.

J'ai rit aux larmes, j'avoue !
Après malheureusement le côté show fait que les videos accessibles, et son public de prédilection je pense, sont les chevaux à problème qui ont envoyé leurs proprios à l'hopital par manque de respect. Du coup ça secoue pas mal dans ses démos !
Mais pour moi qui était effectivement trop bisounours et ne m'affirmait pas assez, avec un cheval très irrespectueux, ça a été un déclic !

Argamelle

Membre d'honneur
 

Trust : 553  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1543
0 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 18/09/2019 à 16h38

kenova

Moi je comprends un peu l'idée (il me semble? ) de ce qu'il raconte même si j'avoue à ma grande honte, que je ne le connais que par ce que tu en as dit ici.
Je t'avoue que pour certains chevaux la méthode "chercher la conciliation, (l'accord?)" quelque chose comme ça, me semble utopique
Mais d'après ce qui est écris sur ce post, ça ne semble pas être une méthode à appliquer aux timides et aux anxieux, plutôt aux agressifs, non?

Toutefois je me demande quand même les effets à long terme d'une méthode plus "dure"
... mais j'aimerais que tu détaille plus parce que ben, pour l'instant, je t'avoue je n'ai pas compris grand chose en fait

par exemple :
- introduit il des nuances dans sa méthode ? (ou bien, par la force des choses puisqu'il n'a que des "compliqués agressifs" c'est un peu tout le temps la même)
- pourquoi avez vous pensé que cett eméthode pouvait être utile pour vos deux chevaux là? qu'est ce qui a rendu votre méthode habituelle inadaptée d'après toi?

Je ne suis pas adepte du "si tu veux pas on fait pas", mais quand même si je dois lui rentrer dans le lard à chaque fois, ben je trouve une autre activité, parce que bon, tortionnaire c'est pas mon truc. Mais il est vrai qu'un VRAI agressif j'ai jamais rencontré. Je serais sans doute démunie

j'aimerais, de manière générale, qu'on se focalise plus sur le couple cavalier/cheval et non plus sur le cheval seul... toutes ces méthodes c'est toujours un peu sur le cheval que c'est axé, mais pas toujours en observant, souvent en imposant je trouve.

ça me dérange un peu parce que personnellement, je voudrais un animal de compagnie, pas un collègue de travail, et donc, je souhaite préserver son caractère qui fait que c'est lui que j'aime et pas un autre... et une méthode qui ne permet pas à son caractère de s'exprimer (un peu) ça ne m'intéresse pas trop je crois.

par exemple, je crois que nous allons arrêter le travail à pied et en longe... ça le fait clairement chier, et en fait ben, du coup moi aussi.

Couagga

Membre VIP
   

Trust : 67  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5531
2 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 18/09/2019 à 16h58

kenova

j'ai plaisir à lire dans ton partage d'expérience même en ayant avec toi une perception différente.

Je comprends ton cheminement. Tu n'es pas la première personne que je rencontre, virtuellement ou dans la vraie vie, pour qui ces méthodes ont été des clés afin de mettre fin à des situations dangereuses.
Je viens de relire l'ensemble du post et tous les échanges du début me semblent riche d'expériences diverses. Avec des avis critiques, divergeants et dans le respect de ces différences. Plusieurs personnes ont d'ailleurs expliquées avoir suivi cette méthode, y avoir trouver des aspects utiles, intéressants et d'autres moins.

Nous n'avons pas tous les mêmes parcours, nous avons reçu des enseignements différents, nous avons trouvés des réponses à nos questions à des sources différentes. Ne pas adhérer à une approche (totalement ou partiellement) ne signifie pas qu'on ne la connait pas ou que l'on n'est pas en mesure de la comprendre. Le post a dérapé à partir du moment où l'argumentation a fait place au dénigrement de ceux qui n'y adhéraient pas pleinement. Crois bien que je le déplore mais je ne supporte vraiment pas ce genre de stratégie... c'est tellement gamin et méprisant, pour le coup ça ruine toute possibilité d'échanges de points de vue . D'où mon appel au pop-corn


Citation :
Mais pour moi qui était effectivement trop bisounours et ne m'affirmait pas assez, avec un cheval très irrespectueux, ça a été un déclic !


Ce que je peux concevoir sans problème

Maintenant, ce que je veux partager avec toi et les participants et lecteurs de ce post, c'est l'idée qu'on peut aussi remédier au problème que tu avais avec d'autres approches, plus nuancées ou parfois totalement différentes, et avoir des résultats parfaitement satisfaisants aussi.
Par exemple quand tu expliques que ce dresseur " met un point d'honneur à paraître plus "cash" que les autres pour se démarquer, ce qui peut choquer." ça me donne donc l'impression que tu peux comprendre que certaines personnes préfèrent des dresseurs moins cash, qui se fichent de se démarquer et dont les pratiques n'ont pas besoin d'être choquantes pour être efficaces.

Dans le post on évoquait aussi les divergences culturelles qui influent aussi beaucoup sur le choix des méthodes. Et je crois qu'on est effectivement en plein dedans. Il y a un côté un peu spectaculaire dans ces méthodes, déjà par le choix de faire des démos publics, puis dans l'obtention de résultats dans un temps court... ma culture équestre c'est le contraire : des temps longs, de l'intimité, du calme.

Les points communs sont peut-être plus dans la rigueur, le cadre...

Kenova

Maître
    

Trust : 877  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1130
2 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 18/09/2019 à 17h10

Il faudrait que je me replonge vraiment dans mes bouquins et videos pour ne pas dire de bêtise, mais je me rappelle que ce qui m'avait plus au départ c'était que je n'avais pas l'impression qu'on me "bullshitait" si je puis dire : il appelle un chat un chat, c'est un peu comme lire du Stephen King après du Agatha Christie, si ça a du sens ?

Il y a des choses qui m'ont déplues et dont je ne suis pas revenues ( commencer à monter un cheval à 2 ans, raser les vibrisses, je comprendrai jamais), et d'autres qui sur le moment m'ont fait bizarre parce que c'est une autre culture, mais qui en fait ont totalement du sens.

Une chose qui m'a plu, c'est "la sécurité d'abord" "on ne peut pas monter à cheval si on est mort".
Là il vient de publier une video sur youtube " There are a lot of heroes in the graveyard" (les cimetières sont plein de héros) , sur le fait de ne pas monter sur un cheval qui n'est pas prêt, dont on est pas sûr. Même si on pousse, qu'on vous traite de lavette, on n'a qu'un corps et les pièces de rechanges sont plutot merdiques, comme il dit.
S'il y a un souci en selle et qu'on ne se sent plus en sécurité, il faut descendre. Si on vous dit que ça apprend les mauvaises manières au cheval, dites vous que s'il y a eu un souci de sécurité en selle c'est que de toute façon le cheval a de mauvaises manières.

Bref ce genre de discours me va
Ne jamais monter en selle sans travailler au sol avant pour prendre la température, aussi.

Après concernant mes chevaux, aucun n'est agressif, au contraire, mais l'une fait une tonne et est très irrespectueuse à pied, par manque de jugeotte ( a vécu seule sans autre cheval très longtemps).
Résultat, un accident à pied avec triple fracture pour moi avec des suites très compliquées. le discours de Clinton Anderson m'a un peu décomplexée sur le fait de m'affirmer FORT pour ne pas mourir jeune. C'est pas encore ça mais il y a du mieux !

Pour mon autre jument, très respectueuse maiiis nonchalante et dominante dans le troupeau. Tout simplement je pense que je l'agaçais à la prendre pour un cheval en porcelaine et à me satisfaire du minimum. Elle avait des mouvements d'humeur, une attitude blasée, agacée au travail qu'elle n'avait pas avec d'autres personnes.
Quand je me suis décidée à m'affirmer et à demander plus, à solliciter plus clairement ( c'est une des grandes lignes de Clinton Anderson, arrêter de harceler le cheval avec des petites demandes mal formulées, de type 10 tapotements ou dire 15 fois non : si ça ne répond pas, monter en phase rapidement et clairement) et la jument a semblé soulagée, au final.

Peut être que je ne m'étais pas assez investie dans ce que j'avais lu dans le passé, du fait que ça me parlait moins, mais des choses toutes bêtes comme de ne pas arrêter un stimulis (type envoyer la longe derrière les postérieurs) tant que le cheval réagis négativement, mais arrêter quand il est calmé depuis plusieurs secondes.
Et bien sûr adapter au cheval.

Des phrases bêtes comme "vendez le cheval avant d'être mort si vous vous mettez en danger", ça m'a fait tilt. C'est du bon sens paysan, j'ai envie de dire.
Mais il faudrait vraiment que je me replonge dedans, on a été un peu pris par des soucis autres que chevaux ces derniers mois et je n'ai plus tout en tête !

Kenova

Maître
    

Trust : 877  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1130
1 j'aime    
La méthode clinton anderson
Posté le 18/09/2019 à 17h32

couagga Tout à fait, j'avoue que l'avant dernière personne qui a atterri sur le poste et est partie en live complet m'a pas mal fait halluciner !
C'est vrai que je suis un peu déçue parce que j'étais toute contente de venir montrer ma nouvelle 'trouvaille' et je ne pensais pas que ça serais vu aussi négativement, mais je peux le comprendre.
Doudou et moi on a grandit/vécu dans des pays différents, je me souviens ado d'être allée le week end aux rodéos et courses de stock, lui chassait les antilopes dans le bush sud africain, du coup comme dirait Obélix "c'est une autre culture"


Je soupçonne que Clinton occupe le créneau "le gars cash qui s'occupe des bourrins à problème" aux Etats Unis, dans certaines videos on voit d'ailleurs bien que les proprios sont assez horrifiés de voir leur cheval se faire recadrer très sèchement (après avoir tenter de les tuer, quand même). Du coup, ça monte trop dans les tours par moment.
Mais pour autant on est toujours intéressés par ce que les autres façons d'aborder les choses ont à nous apporter, une jeune femme qui a d'ailleurs monté une écurie dans le coin depuis est venue travailler nos chevaux après mon accident, et je suis restée totalement bouche bée de la voir faire (pour le coup j'appelle ça de la magie parce que ça tient au surnaturel de mon points de vue ). Et sans la moindre tension !

J'avais fait venir plusieurs pros, dont une assez connue en Bretagne avant ça. Je n'ai pas accroché. Comme dit précédemment, les personnes se concentraient sur le cheval et m'ignoraient complètement, du coup au bout du compte je n'étais pas bien plus avancée et je n'ai pas eu l'impression que le cheval l'était. Ca me semblait artificiel et pas adapté à nos problématiques.


Sur ce coup là je crois qu'on avait vraiment besoin qu'on nous insuffle une bonne dose de bon sens paysan plutôt que de subtilité !
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7
La méthode clinton anderson
 Répondre au sujet