Rêne extérieure explication

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
2465 vues - 77 réponses - 3 j'aime - 20 abonnés

Vickablue

Apprenti
  

Trust : 326  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 226
Rêne extérieure explication
Posté le 10/05/2019 à 18h11

Bonjour à tous,

je créé un sujet pour avoir quelques éclaircissement concernant l'utilisation de la rêne extérieure.

Depuis quelques cours, je viens de réaliser que l'emploie de la rêne extérieure est beaucoup plus complexe que ce que je pensais. Notamment qu'elle pouvait avoir une action vers le garrot ou bien au contraire vers l'extérieure en s'éloignant du garrot.

J'ai un peu du mal à comprendre la théorie et la physiologie du cheval associée avec l'effet de cette rêne.

Ce que je sais, c'est qu'elle sert à réguler les épaules et aussi à contrôler l'impulsion.
Mais lorsque je demande à mon cheval de s'incurver fortement sur un petit cercle par exemple, on me dit de rapprocher la rêne extérieure du garrot pour l'inciter à tourner. Mais en même temps on me dit que cette rêne extérieure trop près du garrot, peut gêner le cheval pour "fléchir" son encolure lors de l'incurvation.

Il m'arrive parfois, lorsque je demande au cheval de tourner plus cours d'avoir la main extérieure qui franchit le garrot car je n'arrive pas à faire tourner autant que voulu.
On m'a toujours dit qu'il ne fallait pas absolument jamais faire cela, mais on ne m'a jamais donné de raisons. Est-ce vraiment embêtant? Et si il faut absolument éviter, quels sont les recours quand un cheval ne veut pas tourner?

On explique que la rêne extérieure sert également au contrôle de l'impulsion, mais pourquoi celle là et pas l'autre? Quelles sont les raisons que la rêne intérieure ne puisse pas aussi jouer ce rôle?

Je me pose pas mal de questions. Je connais la "théorie", mais je ne trouve pas d'explications assez détaillées. Je voudrais vraiment comprendre pourquoi il faut agir ainsi et non pas appliquer seulement parce qu'on m'a dit de faire comme ça.

C'est surement un peu délicat à expliquer, mais merci d'avance à ceux qui prendront le temps de m'éclaircir tout ça! Et si vous avez des livres, ou des articles sur le sujet ça m'intéresse aussi

Totox

Membre d'honneur
  

Trust : 248  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2172
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 13/05/2019 à 20h59

couagga autre lecture

Aides du cavalier

Main droite active (gros rond rouge). Rotation du poignet. Ongles au-dessus. Petit déplacement vers la droite, coude au corps. La rotation du poignet est très importante car sinon on fait une rêne directe d'opposition.
Main gauche qui cède en avant et en bas (rond vert). Elle règle le déplacement de l'encolure. Elle ne doit pas contrarier l'avancée du cheval dans la porte.
Deux jambes. Pression égale (en rouge). Ce sont des jambes d'impulsion. Elles amènent le cheval à passer par la porte ouverte par les mains.
Jambe droite active. Prédomine légèrement pour accentuer le mouvement.
Jambe gauche active. Règle le déplacement. Reste également active.
Assiette à droite (a)

Action sur le cheval

Nez à droite
Tête à droite (vous notez sur le dessin que l'angle tête encolure est ouvert, il n'y a donc pas effet d'opposition).
Encolure incurvée à droite
Epaule droite légèrement chargée (zone hachurée orange).
Hanches qui suivent les épaules dans le déplacement. Pas d'effet d'opposition.

Résultat

Si l'incurvation de l'encolure (ouverture de la porte) et l'impulsion (sinon le cheval reste devant la porte ouverte sans la franchir) sont suffisantes, l'équilibre est rompu à droite (au niveau des épaules. Flèche hachurée). Le cheval tourne à droite, le corps suit les épaules.

La rêne d'ouverture présente l'avantage considérable de ne pas prendre sur l'impulsion.

Par contre, si le cheval est déjà en déséquilibre sur les épaules, elle ne corrigera pas et accentuera même le problème.

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4922
1 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 13/05/2019 à 21h11

ok, ni pli, ni incurvation dans cette description. Ni retrait de la main qui freine l'épaule.

Je réitère l'importance de définir le pli et l'incurvation. Car : le pli s'adresse exclusivement à la nuque et ne préjuge pas de la direction suivi par le cheval. Et l'incurvation s'adresse à l'ensemble du cheval et ne se réduit pas à l'encolure seul sans s'intéresser au reste au corps.
Si on ne considère que l'encolure, il n'est exacte de parler d'incurvation qui prête alors à confusion. Il s'agit plutôt d'une flexion latéral de l'encolure et là encore cette flexion ne préjugera pas de la direction prise car on peut très bien orienter pli et encolure en sens inverse du déplacement. Tout comme l'incurvation de l'ensemble du corps.

J'insiste encore sur l'importance de bien distinguer ce qui relève de la posture et ce qui relève de la direction du mouvement.

L'incurvation, la flexion latéral, le pli sont des postures. On les obtient à l'arrêt.
La direction du mouvement ne s'obtient qu'avec le mouvement et l'orientation de celui ci.

L'EEd et l'appuyer sont les illustrations parfaites de cela. La posture est la même, seule le sens du mouvement change. Les aides de postures sont donc identique, seule l'orientation du mouvement change.

Totox

Membre d'honneur
  

Trust : 248  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2172
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 13/05/2019 à 21h12

couagga on parle quand meme d'attirer la tete du cheval vers la droit dans ton extrait....

Et d'incurvation dans le mien....

Je vois pas ce qu'il faut de plus en fait. La rêne d'ouverture induit une incurvation/flexion (je sais pas quel terme utiliser) du cote de la main qui agit. Le rêne d'appui induit une incurvation du côté de la rêne qui agit, donc comme on peut pas couper la tête du cheval en 2 au milieu... bah quand je fais une rêne d'ouverture je peux pas en même temps faire une rêne d'appui. Au delà du changement de direction ou je ne sais quoi...

Édité par totox le 13-05-2019 à 21h18



Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4922
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 13/05/2019 à 21h23

peux tu citer ta source ?

Pour ma part, je réagissais sur les associations que tu faisais entre rêne d'ouverture et pli/incurvation. Et le fait qu'un cercle à gauche avec un pli à droite ne semblait par être possible pour toi avec une RO à gauche…

La main qui s'écarte, et simplement s'écarte attire la tête et c'est juste ça une RO. Cela aussi pour répondre à ton "la main seule qui s'écarte ne sert à rien". Ben finalement si

J'argumente seulement pour expliquer en quoi je ne partage pas ça.
Après chacun peut avoir une lecture différente des écrits, des photos et de sa perception. C'est l'intérêt de la discussion que d'expliquer pourquoi, non

Totox

Membre d'honneur
  

Trust : 248  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2172
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 13/05/2019 à 21h33

couagga voici la source.

http://www.techniquesdelevage.fr/article-les-effets-de-renes-1-la-rene-d-ouverture-37467474.html

Édité par totox le 13-05-2019 à 21h34



Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4922
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 13/05/2019 à 21h43

totox


Oui. Ecartement de la main à droite… on ouvre la porte, le cheval s'engouffre dans l'espace ouvert. Rien de plus.

Vickablue

Apprenti
  

Trust : 326  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 226
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 14/05/2019 à 11h23


totox a écrit le 13/05/2019 à 18h00:
L'action de la rêne va au delà du garrot, ça ne veut pas dire que la main y va


J'avoue que là je ne suis pas, comment l'action de la rêne peut passer de l'autre côté du garrot si la main n'y va pas?

Totox

Membre d'honneur
  

Trust : 248  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2172
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 17/05/2019 à 11h40

vickablue Le sens de l'action...le vecteur de la force que tu exerce sur la rêne

Manu6601

Membre d'honneur
   

Trust : 112  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2710
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 17/05/2019 à 15h36

Je vous ai lu l'autre soir alors que je tombais dans les bras de Morphée....
J'ai l'impression que le niveau de discussion entre couagga et totox a été bien au delà de la question initiale de l'auteure du post. J'aimerais y revenir si vous le voulez...
Moi aussi je ne suis pas toujours efficace avec mes mains et mon cheval, premièrement résiste à l'incurvation à gauche en chargeant l'épaule gauche (donc le contraire de ce qui devrait se passer selon les lois de la force centrifuge) et puis lorsque finalement il reporte le poids sur l'épaule droite, il dérape vers la droite.

Je suppose que lorsqu'il résiste à l'incurvation j'agis instinctivement sur la rêne intérieure, ce que ma mono me reproche d'ailleurs.
Je suppose que j' applique un des effets de rênes et que je n'utilise pas assez ma rêne droite régulatrice...Pouvez vous concrètement décrire les actions correctes à faire dans un ordre chronologique? avec main et jambes bien sûr. En fai ma mono le fait mais il m'arrive de me fermer mentalement quand je suis fatiguée (et donc je fait n'importe quoi et elle s'énerve). Je crois que si je comprenais, je serais sans doute moins maladroite.
Merci d'avance, je vais au CE, je vous lirai plus tard..

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4922
1 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 20/05/2019 à 11h55

manu6601

d'abord une réponse un peu globale concernant les effets de rênes. Ils sont précis, nécessitent un juste dosage et aussi que la rêne opposée à l'action doit également être maitrisée. Car si le cadre des aides est défaillant, il est sûre que l'effet escompté ne sera pas celui obtenu.

Je trouve toujours très délicat de rester sur des descriptions purement écrites de ce genre de techniques intimement liées au tact, au ressenti de tout ce que cela entraine dans le dialogue cheval/cavalier. Mais en parler c'est peut-être aussi "dégrossir" le terrain

Je crois pouvoir dire aussi que parmi les grandes batailles que la totalité des cavaliers livrent contre eux-mêmes il y a cette foutue main intérieure qui a tendance à trop faire (main qui recule) et cette foutue main extérieure qui a tendance à abandonner sa place (main qui avance). Ce qui entraine une majeure partie des problèmes d'équilibre latéral, de direction, de précision des tracés et de bonne relation avec la bouche du cheval. Non pas que la main fait cela à elle seule mais plutôt que ces approximations ou incohérences anéantissent en partie le travail conduit sur le reste du cheval.

Ces mains "réceptrices et régulatrices" c'est un peu comme les deux dernières cartes posées au sommet d'un chateau de cartes. il n'y en a que deux, elles arrivent en dernier mais elles peuvent tout mettre par terre !

Concernant ce problème d'épaule gauche qui charge, la correction doit être effectuée par la jambe gauche. Même à main droite. Et si le cheval dérape à droite au report de poids (il est à main gauche n'est-ce pas ?), ça peut être du fait que la rêne extérieure ne joue pas son rôle de guide.

C'est pour cela que tout correction d'asymétrie doit d'abord commencer par un équilibre de contact sur les 2 rênes et que le cavalier doit veiller à conserver cette égalité sinon, la correction n'aura pas d'effet.
La correction s'effectue donc par la jambe gauche qui reste impérativement à la sangle et agit par touchette pour inviter le cheval au report de poids.
A noter que le cheval étant inviter à mettre à l'effort son épaule faible, il ne sera pas forcément en mesure de tenir ça longtemps au début. c'est un peu comme si un droitier apprenait à écrire de la main gauche... Donc il faut se montrer patient et accompagner le cheval avec bienveillance dans cette rééducation qui demande du temps pour se stabiliser.

Au cas où, en dernier recours, par une action très brève et sans répétition abusive, un 4ème effet de rêne peut être utile pour affirmer cette correction, en l'occurrence, à main gauche mais le travail de fond reste à la charge de la jambe gauche sur un contact équitablement rétabli sur les deux mains.

Vickablue

Apprenti
  

Trust : 326  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 226
0 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 25/05/2019 à 12h33

couagga
Je me permet de revenir aussi sur une notion... j'ai récemment lu dans un livre qu'en réalité la colonne vertébrale du cheval ne peut se "courber" dans un sens ou dans l'autre, l'incurvation ne se fait qu'au niveau de l'encolure.
Mais dans ce cas là d'où viens cette impression qu'effectivement tout le corps du cheval viens de courber sous l'effet de l'incurvation?
Dans ce cas là comment différencier flexion et incurvation?

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4922
1 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 25/05/2019 à 23h02

vickablue

oui, on lit ou entend souvent cela. C'est un raccourci. Un triste raccourci à mon sens. Qui écarte trop vite la subtilité d'une équitation qui sait s'adresser aux hanches et au dos du cheval.


Ce raccourci vient du fait que l'encolure est plus flexible que le reste de la tige vertébrale. Et que la partie sacré est quasiment rigide, ce qui n'empêche pas un peu de flexibilité entre le garrot et la queue. Au niveau des lombaires on a une bonne flexion possible aussi.

On peut donc presque considérer que la tige vertébrale est en 3 parties, avec une flexibilité latérale différente pour chacune. L'encolure (très flexible), puis du garrot jusqu'aux lombaires (relativement flexible), en enfin le sacrum (pas flexible).

Ce qui ne signifie donc pas que le cheval ne peut pas se fléchir dans son ensemble, simplement qu'il va falloir être subtil pour ne pas tordre l'encolure en oubliant le reste, ni espérer fléchir autant l'encolure que le reste.

Une bonne incurvation est d'ailleurs décrite avec une courbe d'encolure qui ne devrait pas emmener le tête au delà de la largeur des épaules du cheval. L'incurvation c'est une ploiement harmonieux de la nuque à la queue. Donc, en pratique, on veille à peu fléchir l'encolure et le plus possible le reste de façon à ce que l'ensemble soit homogène.

Plus on travaille sur la flexibilité latérale et longitudinale du dos, plus on en développe la souplesse plus on augmente la capacité des hanches à se fléchir et donc gagner en capacité de rassembler, d'engagement.

On peut facilement faire ployer latéralement la tige vertébrale entre le garrot et la queue avec une petite manip "ostéo" à pied. Rien à voir avec la courbe maximum d'une encolure mais ça se courbe quand même. Et c'est évidemment bien plus subtil à obtenir en selle mais ça n'a rien d'extraordinaire non plus.

Sarahpre

Membre d'honneur
  

Trust : 291  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2436
2 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 26/05/2019 à 00h11

Pour répondre au sujet, qui est très intéressant, et je bois toujours les paroles de couagga avec plaisir qui reste toujours dans le respect et la transmission de son savoir ...

Bref !

La rêne extérieure, j'ai appris ça avec mon PRE dès le debourrage, sauf que j'ai mis du temps à capter tout l'intérêt de cette rêne !

Mon cheval est d'une grande souplesse, il utilise cette souplesse pour échapper aux exos, et la rêne extérieure est d'un grand secours quand monsieur veut s'échapper, le problème c'est qu'il a tellement pris l'habitude qu'il échappe carrément souvent

Et dès que je reprend en main cette rêne, que je la TEND pcq on a tendance à tous la perdre, à tous la détendre, il suffit de la tendre pour avoir un cheval qui se met sur la main, sur le cercle sans s'échapper vers l'extérieure, les jambes aussi sont là pour rappeler que "coucou on est là "

Mais j'aimerais bien encore lire d'autres réponses sur ce sujet, quels sont tous les effets de cette rêne qui je trouve est très importante !

Comme dit couagga, c'est biomécanique ! Faut il avoir conscience de tous les éléments du corps de notre quadrupède !

Sarahpre

Membre d'honneur
  

Trust : 291  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2436
1 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 26/05/2019 à 00h15

Un exercice qui me vient en-tête et que mon coach me faisait faire plusieurs fois dans la séance

L'extension d'encolure

Quand on faisait les extensions, j'avais pour réflexe de tout lâcher, coach me rappelait à l'ordre en me disant de lacher la rêne intérieure mais de garder l'extérieure tendue

Je n'ai toujours pas compris pourquoi ! J'ai l'impression de bloquer le bout du nez de mon cheval qui du coup ne s'étend pas comme il faudrait pcq je garde la RE tendue !

Une explication ?

Couagga

Membre VIP
  

Trust : 61  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4922
1 j'aime    
Rêne extérieure explication
Posté le 26/05/2019 à 00h27

sarahpre

il faut effectivement ne pas lâcher le cheval dans l'extension, sinon il y a une rupture d'équilibre, le dos lâche, l'angle tête encolure s'ouvre complément et on perd le bénéfice de l'exercice.
C'est dur pour le cheval de conserver équilibre et tension de la ligne du dessus dans l'extension. c'est une exercice qui rapidement met le cheval sur les épaules.

Lâcher la rêne intérieure, je ne sais pas, je suis de plus en plus convaincue que l'équité des contacts entre les deux rênes est important pour donner au cheval un cadre claire et stable dans lequel il va pouvoir s'exprimer.

Peut-être que le coach voulait corriger une tendance à t'accrocher à cette rêne, plutôt que demander à la lâcher véritablement ?
Une rêne intérieure qui s'accroche c'est finalement tout aussi "destructeur" d'équilibre qu'une rêne externe qu'on abandonne.
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Rêne extérieure explication
 Répondre au sujet