L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 ... 132
Auteur
65473 vues - 1979 réponses - 13 j'aime - 49 abonnés

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 496  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27722
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 30/05/2019 à 12h42

Hello CA !

Suite à des demandes et à mon envie de partager avec d'autres cavaliers, je créé ce sujet en espérant qu'il ai un minimum de succès ;)

Donc voilà un sujet pour les cavaliers de l'EDL, qu'ils pratiquent avec un instructeur, souhaitent pratiquer, s'intéressent à cette méthode etc :)

Cliquez pour voir l'image   




L'Ecole de Légèreté :
En 2004, Philippe Karl, ancien écuyer du Cadre Noir de Saumur, créée l'Ecole de Légèreté, dans le but de transmettre sa philosophie de l'équitation de Légèreté à des instructeurs engagés et qualifiés.

Cette école a pour principe fondateur un absolu respect du cheval. Elle s'inspire des maîtres qui ont contribué à cette philosophie équestre : Xénophon, Fiaschi, La Broue, La Guérinière, Dupaty de Clam, Hünesdorf, Baucher, Raabe, L'Hotte, Faverot de Kerbrech et Beudant, Oliveira etc.

Elle repose sur le principe fondamental d'exclusion de tout moyen coercitif quel qu'il soit, ainsi que son adaptation à tout cavalier et tout cheval quel que soit son niveau.

Extrait de - Philippe Karl, Dérives du dressage moderne, recherche d'une alternative "classique", © Editions Belin, 2006 :

« La légèreté n'est pas une déclaration d'intention à caractère poétique ou ésotérique, mais une philosophie regroupant des concepts équestres clairs et efficaces et mesurables. Elle exclut tout recours à la force ou à des artifices coercitifs (enrênements, muserolles serrées…), mais n'écarte aucun type de cheval et s'intéresse à toutes les disciplines équestres.
Elle propose un plan de dressage compréhensible et fiable, avec des principes clairs, des méthodes efficaces et des procédés respectant pleinement la nature du cheval. Elle met ainsi l'équitation supérieure à la portée de tout cavalier sérieux, même ne disposant que d'un cheval tout à fait ordinaire.
Cette école s'appuie sur une connaissance approfondie du cheval, se remet en question et s'affine avec les progrès de tous ordres (anatomie, physiologie, locomotion, équilibre, psychologie, éthologie). Elle a pour objectif la mise en valeur du cheval et l'épanouissement du cavalier, par une constante recherche de l'efficacité dans l'économie des moyens. »

« Tous les chevaux travaillés dans la Légèreté parviennent au
rassembler, même les plus ordinaires. » Philippe Karl

« Une main intelligente supplante "haut la main" tout matériel
de contention. » Philippe Karl




La carte des instructeurs et élèves instructeurs de l'EDL :

https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1LR-9SdFj9v-qLRJJ1ZwoFtmAPP0&fbclid=IwAR0_9WMxuyFmuzAD2CtWQFFSIIYbIfUdFBfj9rFzlZhEYVqK_NDU2UYU_LM&ll=47.14388636937631%2C1.7567061500000136 &z=6


J'essaye de marquer le post avec des post-it pour pouvoir retrouver les points intéressants, sinon j'essaye aussi de faire un sommaire :
- Bibliothèque et DVDthèque : page 4
- Vidéos de présentation : page 4
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par juu_lie le 31-05-2019 à 14h22

Tekesuta

Membre d'honneur
  

Trust : 240  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2137
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 06/08/2020 à 09h33

juu_lie Je veux bien aussi s'il te plaît

Eldeilla

Expert
   

Trust : 25  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 650
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 06/08/2020 à 09h39

juu_lie Je veux bien aussi si ça ne te dérange pas. Bon de mon côté, petite pause depuis début juillet. J'ai parcouru la France pour trouver du travail et j'ai enfin quelque chose. Donc recherche d'appartement car je quitte l'Auvergne pour la Vendée. Je dois encore dire au revoir aux Loulous. Depuis je suis en stress total de ne pas passer la période d'essai. Mais je vais réussir à me tranquilliser. J'y crois

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 496  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27722
3 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 06/08/2020 à 09h40

Bon j'en suis à 20 pages déjà là lol

Je ferais un résumé en remettant tout dans l'ordre quand je serais rentrée chez moi

Eldeilla

Expert
   

Trust : 25  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 650
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 06/08/2020 à 09h40

D'ailleurs, si quelqu'un a des contacts en Vendée, une écurie sympa accès dressage, je prends ^^

Tekesuta

Membre d'honneur
  

Trust : 240  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2137
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 06/08/2020 à 11h27

eldeilla Plein de courage !!
A juu_lie aussi pour ses notes xD

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 496  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27722
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 12h14

Bon eh bien pour la séance de reprise, nous n'avons pas mis à l'honneur les fabuleux enseignements que j'ai eu durant la formation ...

Ca faisait bien longtemps que j'avais pas fait une séance pourrie comme ça et poney aussi contracté, tendu et ingérable ...

On commence par les flexions à pied, avec toute la rigueur dont j'ai manqué ces derniers temps ...
Bon bah ça se tortille, ça arrache les rênes ... Je laisse pas faire mais ça plait pas à poney ...
Les cessions de mâchoires sont bof, il déglutit pas vraiment ...
On tente les flexions/cessions de nuque à pied ... Ouais bon bah ça parle pas vraiment à poney haha

Bon allez à cheval !
On commence par fléchi droit et extension ... Fléchi droit au début difficile, poney veut pas se ployer puis au final ça vient plutôt bien et des superbes extensions juste en rendant les rênes !
On ralenti le rythme pour avoir un beau pas lent mais ample, plutôt pas mal du tout !
Jusqu'ici tout va bien ...

J'ai ensuite voulu travailler un peu la flexion de nuque monté ...
Bon alors à l'arrêt comme dire ... Déjà monsieur tient pas l'arrêt comme d'hab ...
Mais alors là, il recule, tente le piaffer, s'énerve ...
Même rester arrêté sans rien demander ou juste une flexion classique bah y'a plus personne ... Bouche verrouillée, impossible d'obtenir la moindre cession de mâchoire ...
(J'essaye de rester calme, on respire ...)
Je finis par obtenir une mini cession de mâchoire et nuque à l'arrêt des deux côtés ...

On repart au pas ... Enfin ... à l'amble .. grrrr impossible de marcher correctement ...
Je bosse du coup les EED pour améliorer l'allure, bon là c'est pas si mal, j'arrive même à les faire avec la cession de nuque pas trop mal !!

Mais alors dès qu'on repart droit c'est le bordel ... Il tire, s'enferme fort ...

On tente la même chose au trot et idem ... Mais là il avance pas, s'enferme, se ratatine ...



Et alors après, impossible de marcher, il se mettait tout le temps à l'amble, à tirer comme un boeuf et à vouloir aller vite vite vite ...



Arghhh je suis dépitée, j'ai l'impression de retrouver le poney de y'a 2 ans ...

Qu'est ce qui n'a pas été ?
Le fait que ça soit la reprise après 4 jours ?
Moi qui ai d'un coup été méga exigente et rigoureuse et du coup ça lui a pas plu ?
Les cessions de nuque qui le stressent et donc il retombe dans ses travers ?
Moi qui voulait trop bien faire et donc qui me suis contractée ?


J'espère que ça ira mieux demain ...



Mais c'était quand même trop bon de retrouver mon poney d'amour qui m'avait manqué

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 496  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27722
4 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 18h35

Je vous met quelques idées directrices de la formation comme vous êtes plusieurs à avoir demandé

Dans l'idéal toujours débuter les séances par du travail à la longe pour permettre au cheval d'échauffer ses muscles sans le poids du cavalier.
Il faut éloigner les épaules du cheval, qu'il tende sa longe.
Faire beaucoup de transitions. Ne pas rester sur un cercle alterner avec beaucoup de lignes droites, marcher avec le cheval (et même courir au trot)

Les flexions à pied = cessions de mâchoire tête haute, dans tous les sens (le cheval fixe sa tête quelques secondes avec uniquement la bouche qui bouge)
Une flexion réussie = cheval qui donne la bouche et quand on relâche il reste dans la position quelques secondes et en ressort doucement (sinon c'est qu'on le tenait dans la position)
Les flexions permettent de lire le cheval : résistances etc

Extension d'encolure : droit ou dans le pli, action/réaction, pas trop basse, nuque à hauteur du garrot/crinière à l'horizontale

Cession de nuque : il faut TOUJOURS être capable de sortir de la cession de nuque en une seconde vers l’extension d'encolure complète.

Le travail à l'épaule permet d'acquérir de la présence auprès du cheval + développe la flexibilité, le sens du placement et la complicité et entraîne le cavalier à être capable de tout faire dans 2 positions opposées (à chaque main)
La main de la rêne extérieur est au niveau du bas de l'épaule intérieure (permet de contrôler les épaules en plus de l'encolure)

Travail monté :
Depuis l'arrêt, quand on reprend ses rênes le cheval ne doit pas pas partir en avant seul ni bouger
Tourner rêne d'appui : prendre la même position que le cheval = regarder du même côté que le cheval (extérieur) et poids du corps dans la direction où l'on tourne (intérieur)
EED : bien anticiper avec le poids du corps avant même de sortir les épaules
Alterner EED et volte pour travailler l'entrée et la sortie de l'EED (idem pour le travers)
Le cercle en contre pli permet de ralentir fortement le rythme et au pas cela peut amener le pas d'école
Alterner cercle en contre pli et enchaîner avec cercle dans le même pli mais interne : favorise l'étirement et donc l'extension d'encolure
Quel que soit l'exercice : jambe intérieure à la sangle et jambe extérieure légèrement reculée
Après le travail de 2 pistes, toujours bien vérifier que l'on peut remettre complètement droit après

Garder les coudes au corps : on ne peut alors avoir des actions que vers le haut ou latérales mais pas tirer !

Dans le 2 pistes mieux vaut avancer et croiser moins plutôt que de croiser beaucoup en n'avançant pas


Idées générales et citations :
« La position précède l'action » : plier avant de tourner sinon le cheval risque de se coucher et de ne pas vraiment se plier.

« Le cheval ne doit pas se sentir freiné par la main, il doit se sentir conduit »

« Pour être délicat, il faut déjà être clair »

« Tout ce qu'on fait et qui n'a pas d'effet est néfaste »


On doit pouvoir avoir toutes les attitudes. On commence par ce qui manque le plus au cheval :
si le cheval s'appuie et court : relèvement de l'encolure, tourner en rêne d'appui puis extension
si le cheval renverse son encolure : extension d'encolure en premier et ensuite relèvement de l'encolure
Cheval qui s'encapuchonne : remonter l'encolure et ouvrir la nuque avec demi arrêt, le cheval doit se tenir sans s'appuyer sur la main

Il faut toujours varier les attitudes ! Si on ne travaille qu'en extension on finit avec un cheval qui tire et sur les épaules !


« Un cheval qui travaille bien cherche le mors et la main. »

« Les bons procédés sont faciles pour le cheval et difficiles pour le cavalier »

« Les chevaux ont besoin de choses claires. Ne pas confondre délicatesse et indécision »

« Reprendre les rênes c'est déjà travailler »

« Monter les mains est un moyen et pas un but » : l'objectif est le travail en descente de mains

« Une tension égale des 2 rênes est l'idéal vers lequel on doit tendre en permanence »

Cession de mâchoire différent de mâchouiller : le cheval déglutit et joue avec son mors
On commence le travail par le côté difficile, puis le côté facile et on revient sur le côté difficile.

Les doigts doivent être vivants sur les rênes, pas fermés ni ouverts → main vivante

Toujours nuque le point le plus haut.


« C'est une discipline et un art, pas un sport. Si c'est un sport c'est que le cavalier travaille mal »
Un cheval bien dressé peut être monté par un enfant sans force … c'est l'opposé du dressage moderne tout en force (et grands cavaliers internationaux qui font de la musculation …)

La cession de mâchoire est idéale pour retrouver l'attention du cheval lorsqu'il est distrait.

Ne pas confondre impulsion et précipitation. Il faut toujours rechercher les meilleures allures du cheval.
Il n'y a qu'avec un rythme lent que le cheval peut se décontracter et à la fois s'employer et faire des foulées amples.
« On ne badine pas avec l'impulsion »

Décontraction = mise en jeu de l'énergie uniquement utile au mouvement.


Etude très intéressante :
La dorsiflexion du cheval n'est de l'ordre que de 0,8 à 3,8mm donc l'idée que le dos « se creuse » est fausse
--> chez TOUS les chevaux : quand l'encolure monte, le garrot monte et quand l'encolure descend le garrot descend
--> l'extension d'encolure ne fait donc pas remonter le garrot …
--> le relèvement de l'encolure est donc utile et même indispensable, il permet également de reporter du poids sur l'arrière et de remonter la cage thoracique.


L'incurvation est un mythe …
La capacité de flexion du dos est quasi nulle. De plus le mouvement est permis par des ondulations de la colone vertébrale en permanence : si plus d'ondulation, le cheval ne bouge plus donc l'inflexion uniquement d'un côté signifierai un dos qui ne fonctionne plus donc impossible !

Le réseau locomoteur du garrot dirige celui du rein. L'information vient d'abord aux antérieurs : les épaules décident de la locomotion et les postérieurs suivent. (Andrew McLean, Dr en neurosciences en Australie)


Le cheval tend ses rênes en ouvrant la nuque et en avançant le bout du nez et non pas en fermant la nuque.
Si le cheval cède dans sa nuque avant de tendre ses rênes, il passe derrière la main et éventuellement derrière les jambes
--> expérience des « rênes rigides » du Général L'Hotte
La mise en main ne doit donc en aucun cas commencer par la flexion de la nuque et ne doit jamais être à l'initiative du cheval.

Le cheval cède d'abord en détachant le maxillaire inférieure = cession de mâchoire (le cheval goûte son mors) sans fléchir la nuque.
--> le préalable à la mise en main est donc la cession de mâchoire et non pas la flexion de la nuque d'où le fait de ne pas utiliser de muserolle serrée !

« La légèreté n'est pas le refus de se tendre et de s'employer mais la moelleuse disponibilité de la mâchoire inférieure, dans toutes les attitudes y compris l'extension d'encolure. Dans ces conditions, tension, activité et légèreté ne sont pas incompatibles, bien au contraire, elles se valorisent mutuellement »

Tout l'avant main du cheval est relié à la langue. Des pressions sur la langue ou les barres sont douloureuses et traumatisantes physiquement et psychiquement, elles sont donc à exclure.

« Le cavalier doit avant tout se préoccuper de mobiliser la mâchoire et la langue, c'est un gage de décontraction, d'attention et d'aimable soumission et donc de confiance ».


Les mains basses sont à exclure :
agissent vers l'arrière, directement sur la langue et les barres
provoquent douleurs, contractions et défenses
résultats : le cheval fléchit la nuque et abaisse la tête + une muserolle serrée étouffera toute protestation du cheval …

La descente de main est un objectif valable mais à rejeter en tant que moyen.

Plus la nuque est fléchie, plus l'encolure se trouve raccourcie et donc sa flexibilité se trouve réduite et une nuque fléchie à outrance entraîne une compression extrême et douloureuse de la parotide interne.
Lors d'une flexion trop prononcée, les processus paracondylaris viennent buter contre la 1ère vertèbre cervicale, ce qui interdit la flexion latérale + ligaments supérieurs en étirement extrême donc délétère à terme.


Objectif = le ramener = mise en main complète
--> relèvement de l'encolure + cession de mâchoire + flexion de la nuque

Le cheval doit pouvoir sortir du ramener à tout moment par une extension d'encolure complète.

Les principaux problèmes de la mise en main :
le cheval qui pèse = met du poids en baissant la tête
--> relèvement de l'encolure ++ avec demi arrêts
le cheval qui tire = entraîne le main en avant nuque ouverte
--> relèvement de l'encolure et ployer
le cheval au dessus de la main
--> action/réaction pour obtenir l'extension d'encolure
le cheval qui s'encapuchonne en pensant
--> ouvrir la nuque, demi arrêt +++ pour obtenir un contact léger puis extension d'encolure
le cheval qui s'encapuchonne et se met en arrière de la main
--> ouvrir la nuque, contact ferme puis action/réaction


Voilà

Édité par juu_lie le 07-08-2020 à 18h37



Eldeilla

Expert
   

Trust : 25  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 650
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 18h56

juu_lie Merci beaucoup ^^

Lutin01

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 727  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6521
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 19h01

C'est pas un peu un non-sens d'exclure tout ce qui est action barres/langue et de parler de demi-arrêt pour pallier à certains problèmes ? Parce que le demi-arrêt clairement, c'est loin d'être délicat pour le cheval. Pour avoir vu une vidéo là dessus ce matin encore, c'est douloureux pour lui et ça se propage mâchoire/nuque entre autre

Liquescence

Membre VIP
  

Trust : 237  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4804
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 19h03

lutin01 ça dépend comment c'est fait surtout, s mes yeux. J'en vois qui font ça comme des brutes.. quand je regarde les vidéos de daim, oui c'est désagréable... mais il n'a pas l'air d'être douloureux :)

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 496  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27722
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 19h05

lutin01 bah non czr ça agit sur la commisure...
Et c'est pas tirer comme une brute c'est juste des vibrations vers le haut...

Lutin01

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 727  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6521
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 19h08

juu_lie Les extrémités du mors oui mais y a aussi ce qui se passe à l'intérieur de la bouche. Mais je pense que comme l'a dit liquescence, c'est que j'en ai l'image des brutes qui tirent un coup sec à qui mieux mieux quand ils se retrouvent dépassés.

Juu_lie

Membre ELITE Or
  

Trust : 496  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27722
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 19h12

lutin01 oui je pense que tu as une mauvaise image ;)

Demi arrêt je te dis c'est juste des vibrations vers le'haut, sûrement pas tirer

Liquescence

Membre VIP
  

Trust : 237  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4804
1 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 19h21

lutin01 après honnêtement ça peut m'arriver de faire ce que tu décris lorsqu'il trépigne, qu'il fait neuneu en ne m'écoutant pas ... Mais c'est rare et je n'en suis pas guère

Tekesuta

Membre d'honneur
  

Trust : 240  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2137
0 j'aime    
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
Posté le 07/08/2020 à 21h09

Les demi-arrêts ce sont des arrêts sans aller jusqu'au bout de toute manière, donc théoriquement on ne tire pas dans la bouche ? Enfin moi de base (avec mon équitation, hein) les demi-arrêts c'était dos + jambes pour ramener les postérieurs sous la masse, Charly m'a dit de lever les mains pour relever la tête et de me redresser (dur de me séparer de mes jambes, mais ça vient !), mais si je dois forcer pour moi c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas et que je dois retravailler avant de lui demander ça (ou ma demande pas claire etc) Quand on met de la force c'est que le cheval n'est pas capable/pas attentif etc... et ça va un peu à l'encontre de l'EdL ?

(même si des fois on s'agace )

Merci juu_lie !
Page(s) : 1 ... 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 ... 132
L'Ecole De Légèreté de Philippe Karl
 Répondre au sujet