Réflexions pourries de tous les jours

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ... 22
Auteur
26540 vues - 330 réponses - 5 j'aime - 60 abonnés

Tangram

Membre VIP
   

Trust : 1434  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5561
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 06/05/2020 à 15h14

Comme il existe un sujet sur les réflexions pourries du monde du cheval, pourquoi ne pas lancer un post sur les réflexions pourries tout court ?
Admettons quand même qu'on en entend un paquet !
Attention, petit défouloir sympa mais en restant cool, essayons de ne dire que les petites remarques et pas les gros débats, OK ?

Je démarre... On faisait les courses avec chéri qui est végétarien, au moment de passer à la caisse il me dit '' mais c'est bizarre, t'achètes pas de sardines, les filles elles mangent des sardines non ? ''

Bah du coup les sirènes peut être ?

Scoudi

Membre VIP
 

Trust : 369  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4444
1 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/08/2021 à 19h39

brax Je me retrouve aussi dans la description que tu fais haha ^^

Scoudi

Membre VIP
 

Trust : 369  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4444
1 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/08/2021 à 19h40

sfamily Le sport m'aide personnellement ! Mais c'est différent d'une personne à l'autre. Ce qui compte c'est qu'elle se sente bien dans son corps

Sfamily

Membre ELITE Or

Trust : 321  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9412
2 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/08/2021 à 21h07

scoudi elle fait un boulot physique, elle aimerait faire plus de sport. Elle a l'air de s aimer ainsi et moi je l'aime en toutes circonstances bien sûr

Scoudi

Membre VIP
 

Trust : 369  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4444
2 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/08/2021 à 21h30

sfamily très touchante la fin de ton message

Lilisondu1741

Membre ELITE Or
  

Trust : 124  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 16133
2 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/08/2021 à 22h11

scoudi les remarques sur le poids dans ce sens là au collège ça peut faire tellement de dégâts psychologiques .Mes surnoms au collège c'était au choix sac d'os, l'anorexique, la planche à pain. Rajoute à ça que j'ai toujours eu un petit appétit depuis toute petite ...
Heureusement maintenant ça va mieux, même s'il a bien fallu attendre mes 23-25 ans pour que j'arrive à tout accepter chez moi

Du coup, maintenant, j'ai à peu près le même métabolisme que toi et mon compagnon est comme la fille de Sfamilly, c'est la galère pour lui faire prendre du poids ou au moins qu'il n'en perde pas trop.

Scoudi

Membre VIP
 

Trust : 369  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4444
1 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/08/2021 à 22h16

lilisondu1741 c'est bête mais je trouve réconfortant de lire que tu as connu/vis la même chose que moi

Lewina51

Membre d'honneur

Trust : 436  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1294
1 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/08/2021 à 23h38

scoudi J'ai vécu la même chose une bonne partie de ma vie, je crois que le pire c'était avec une de mes tantes, elle était jalouse car elle n'arrivait pas à perdre du poids alors que moi je mangeais ce que je voulais sans grossir, donc j'avais tout le temps le droit à des réflexions comme :
- Mais tu mange comme ça d'habitude, tu es sure ?
- Il faudrait que tu fasse quelque chose pour ton poids, t'es vraiment proche de l'anorexie.

Et je ne parle pas des réflexions plus discrète car elle n'assumait pas, quand j'allais aux toilettes en fin de repas elle sous entendait qu'il ne fallait pas se faire vomir...

Je fais la même taille que la fille de Sfamily, et j'ai fais son poids jusqu'à mes 23 ans (je suis même descendue à 48 kg quand je sortais avec mon ex...), et depuis que je suis avec mon mari j'oscille entre 56 et 58.

Même les amies proches peuvent être blessantes sans le vouloir, quand je vais à la piscine et qu'on sort des cabine, je ne pense pas du tout à mon corps ni à regarder celui des autres, je pense à aller me baigner, mais souvent mes amies me fixent quand je sors et finissent par dire des trucs du genre :
- ha oui, tu peux te permettre le bikini toi au moins
- holala je complexe déja mais à coté de toi c'est pire
- c'est pas juste j'aimerais bien être pareille

Ça part pas d'un mauvais sentiments, mais franchement c'est pas agréable de savoir qu'on fait complexer ses amis sans le vouloir... J'en suis arrivé à un point à un moment ou je ne me mettait pas en maillot de bain (vers un ruisseau par exemple) si les petits copains des amies venaient car j'avais peur qu'elles soient gênée...


C'est d'ailleurs quelque chose que je fais toujours sur un autre sujet : je peux ne pas porter de soutient gorge (pas parce qu'ils sont petits, ils sont moyens, mais parce que je ne les sens pas tout simplement) , quand des amies viennent me voir ou que je vais les voir, c'est fréquent que je n'en porte pas, mais si leur mari ou petit ami doit être présent, alors j'en mets un ou je cache avec un gilet pour que ça ne se voit pas, car j'ai peur qu'elles se vexent ou disent que je veux me monter quoi que ce soit. Mon mari me dis que c'est idiot, mais j'ai tellement eu l'habitude qu'on me compare aux autres que bon...

Klavel

Membre ELITE Or
  

Trust : 115  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 25345
4 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/08/2021 à 01h45

scoudi j'ai eu droit à ces remarques aussi. Parfois encore maintenant.
Des proches vérifiaient aux réunions de famille que je ne vomissais pas... Si j'allais aux toilettes pendant ou après un repas c'est forcément que je me faisais vomir (non, je faisais pipi...). Passage au végétarisme ? Anorexie déguisée, évidemment.
Bon, et les diverses remarques déjà citées.
Ces remarques et petits espionnages me venaient le plus souvent de personnes ayant elles-mêmes un rapport compliqué avec la nourriture et le poids... Je l'ai compris un jours où j'ai repris une jupe un peu grande et où tout le monde semblait rire de la taille que j'avais faite. Avant de réaliser que si, je savais reprendre une jupe et que je rentrais dedans. En un sens ça m'avait surtout mal pour ces personnes, sincèrement, je me suis rendue compte que je les faisais probablement complexer, en réalité... Ce qui est bien la dernière chose que je souhaite.
Après je m'en plains pas trop car au quotidien ça me semble plus facile d'être fine qu'au dessus de la "norme", rien que pour s'habiller c'est moins compliqué. Même si je ne suis pas à l'abris de remarques désobligeantes, ça, ça peut arriver quelque soit le physique, être fine/maigre est plus facilement accepté et valorisé que l'inverse.

Maintenant ma parade en cas de proche un peu trop insistant c'est de rappeler que je fais un bilan sanguin par an et que je suis en parfaite santé selon ma médecin et que je suis en plein dans les taux considéré comme "normaux". Ni trop haut ni trop bas. Généralement personne n'a à répondre à un "c'est le médecin qui l'a dit".
Le poids c'est une chose, la santé ç'en est une autre... Dans un sens comme dans l'autre.

Par contre les soutifs j'en met plus, j'en ai plus depuis des années et je m'en fous complètement que les gens le remarquent

Couagga

Membre ELITE Or
  

Trust : 143  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10640
8 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/08/2021 à 02h35

J'ai l'impression que les gens ont un gros problème avec ce que mange les autres !
Au boulot je ne supporte pas les collègues qui, au moment du repas en salle de convivialité, se précipitent à zyeuter dans la gamelle de tout le monde en demandant "kesketumange ?" et puis ensuite font des commentaires Mais en fait..."keskessapeuteufoutre ?"
Je fuis les salles de convivialité que je trouve finalement peu conviviale

Je n'aime pas les fromages forts, je n'ai jamais pu en manger ou en renifler, jamais.. dès que c'est plus fort et odorant que du comté ou du gruyère, je passe mon tour.
Et bien, je ne sais pas ce qui se passe dans la tête des gens mais c'est toujours le même scénario. Arrivée au plateau de fromage, je passe mon tour, ou si quelqu'un mange un truc au fromage qui pue à côté de moi, je prends un peu de distance discrètement. La question tombe :' tu n'aimes pas ça ?"
Je réponds que non, je n'ai jamais aimé ça. Et que font les gens ?... et bien ils s'amusent à me mettre leur fichu fromage sous le nez exprès en rigolant C'est tellement drôle de me donner la nausée

Depuis que je ne mange plus de viande, c'est l'enfer à table avec les autres. Dès qu'ils s'en aperçoivent j'ai droit aux 2 questions qui tuent, systématiquement : "pourquoi ?""mais tu manges quoi ?"
Mais quand quelqu'un dit qu'il n'aime pas le poisson, les légumes ou je ne sais quoi, on ne lui pose jamais ces questions
C'est pénible cette manie de s'occuper de la nourriture des autres

Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 473  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 60598
0 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/08/2021 à 02h47

couagga la convivialité c'est un mot que je mets dans le même sac que la bienveillance



Je déteste manger. Surtout en public.
J'ai l'impression d'être au choix un rat de laboratoire ou coincée entre lame et lamelle de microscope.

Mais j'avoue que je peux maintenant être méchante en cas de gros lourd(s).

Tekesuta

Membre d'honneur
    

Trust : 366  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3225
1 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/08/2021 à 04h46

Ah moi c'est en général sur les repas... Je suis très difficile, j'évite de manger de la viande, j'évite aussi les féculents, donc ça enlève des choses basiques et dans le reste il n'y a plus grand choix vu que j'aime rien erm.

Du coup régulièrement si je suis invitée au repas je ne mange pas grand chose. Ou en très petites quantités pour ne pas me sentir mal après.

Ben bonjour les réflexions à haute voix, les regards rivés, et que je dois me justifier et que tout le monde s'en fiche car faut que je mange blablabla. Déjà ça me met mal à l'aise de ouf ! C'est horrible. Je comprends pas l'intérêt de faire ça. Puis ben je suis adulte, j'ai pas besoin qu'on régule mon alimentation sur une soirée en ayant peur que je meurs.

Bon j'imagine aussi qu'ils veulent pas que j'ai faim. Mais au pire on peut me demander sans hurler et ne pas insister lourdement pour me faire manger les choses.

Mais par contre je veux bien double ration du dessert. :D

Argamelle

Membre VIP

Trust : 879  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3738
4 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/08/2021 à 06h44

couagga

Ah je demande en général quand dans le tupp y'a l'air d'avoir un truc bon, c'est parce que ça me donne des idée

bon je fais pas de réflexion dessus bien sûr, par contre il y a des fois ou c'est mon repas suivant :)

pour le fromage je suis pareille, mais comme je mange finalement rarement en groupe ça va, personne ne m'embête avec ça
Sauf ma mère, qui depuis trente cinq ans n'a toujours pas intégré que je ne mange pas de fromage... Et à chaque repas avec elle c'est très drôle :

-tiens, veux tu du fromage ? (en me tendant le plateau)
- toute la table sans exception (neveu et nièces compris) non, elle n'en mange pas
et maman, invariablement : "ah bon ? mais depuis quand ? "

Ben, depuis que je suis née, je crois bien...

Sahyss

Membre ELITE Or

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9285
1 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/08/2021 à 08h46

argamelle ta mère n'aurait pas un lien de parenté avec la mienne ?

Il faut aussi qu'elle me propose ce que je ne mange pas ou mieux ce qu'il ne faut surtout pas que je mange sous peine de mourir puisque je suis atteinte d'une maladie rare et orpheline complètement naze...

Sfamily

Membre ELITE Or

Trust : 321  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9412
3 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/08/2021 à 08h50

Moi j ai un régime alimentaire strict et les gens sont soulagés (ouioui) depuis qu'ils savent que c est médical (et pas un régime volontaire). Mais chaque fois j ai droit à un "je suis désolée, je mange du dessert" ; bah en fait je m en fous le sucre ne m attire plus depuis des lustres et j en ai pas envie, tout comme l alcool ou plein de trucs en fait. Et depuis que je suis sans sel, ma s?ur m a dit que j étais extrémiste...

Édité par sfamily le 25-08-2021 à 08h50



Lakchmi

Membre d'honneur
    

Trust : 478  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3064
3 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/08/2021 à 09h52

Ca, je crois qu'il y a plein de mamans qui oublient ce que leurs enfants n'aiment pas ou ne peuvent pas manger, une fois qu'ils sont adultes, ça a l'air uuuuultra courant autour de moi aussi.
Je me suis toujours demandée s'il n'y avait pas un lien avec la charge mentale mise sur les femmes. Une fois que l'enfant n'est plus sous "leur" responsabilité, est-ce que le cerveau n'effacerait pas tout ce qui n'est plus "utile", vu que c'était une surcharge pour lui ?

A contrario, est-ce que vos papas connaissent ces informations ?

-----


Sinon pour tous les gens qui vous font des remarques sur ce que vous mangez ou mangez pas : comme l'ont très bien dit plusieurs, je pense que pour faire des remarques comme ça, ces personnes ont forcément un rapport eux-mêmes difficiles au corps, à la nourriture, au repas, ou au poids... Ils ont des insécurités qu'ils projettent sur vous.

Par exemple, pour certains, quand on reçoit (que ce soit pour l'apéro, un déjeuner ou même un petit goûter), on doit forcément boire quelque chose de "festif". Si vous dites "pas d'alcool", on va vouloir absolument vous refourguer du sirop, du jus de fruit ou du soda... Je fais partie de ces gens là, je suis capable de ressortir tous mes fonds de placard pour trouver un truc que la personne voudra boire. Même si mon invité me dit que nan, un verre d'eau du robinet ça ira.

Mais c'est pas parce je tiens à ce que la personne fasse un diabète. C'est parce que j'ai intérieurement une grande pression quand je suis "hôte" et que je mets un point d'honneur à bien recevoir, et que dans ma tête, si je reçois bien, je dois forcément proposer un truc et je veux être sûre que le verre d'eau n'est pas un choix d'insatisfaction par défaut. (bon si on me dit "je t'assure, rien ne me ferai plus plaisir que de l'eau, je ne veux pas de sucre, et je n'aime pas le thé", je capitule rapidement ).



L'astuce "non violente" pour ceux qui se prennent des remarques désagréables, si vous avez envie de faire l'effort (c'est votre droit de ne pas avoir cette envie, ni l'énergie, c'est aussi votre droit de répondre sèchement et vertement ), c'est d'aller chercher quel est le besoin chez votre hôte à ce moment là.
- est-ce que c'est quelqu'un de sincèrement inquiet pour votre santé ?
- est-ce que c'est quelqu'un qui a tant de mal à maîtriser son corps qu'il est mis en insécurité par l'impression que les autres ne le contrôlent pas plus que lui (ou au contraire beaucoup mieux) ?
- est-ce que c'est quelqu'un qui fait passer tout l'émotionnel, et toute sa personne dans sa nourriture et qui se sent rejeté quand on refuse de manger tel ou tel aliment ?
- est-ce que c'est quelqu'un qui se sent vexé de ne pas suffisamment bien vous connaître ?



C'est comme ma belle mère qui tient absolument à ce que je porte des chaussons quand je suis chez eux, alors que j'adore être pieds nus. En fait ce qui ressort de là c'est qu'elle-même est très frileuse, et que de par et son rôle de maman de son fils, et de personne "chaleureuse" qui tient à ce que je me sente bien accueillie, elle ne veut pas que j'ai froid aux pieds chez elle. Je pense que dans sa tête, ça lui donne l'impression de prendre soin de moi "comme une maman". Pourtant qu'est-ce que c'est lourd quand elle me propose sans arrêt des chaussons et qui me demande en permanence si je les ai perdus quand je ne les ai pas aux pieds .
Page(s) : 1 ... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ... 22
Réflexions pourries de tous les jours
 Répondre au sujet