Réflexions pourries de tous les jours

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 ... 38
Auteur
45414 vues - 559 réponses - 5 j'aime - 77 abonnés

Tangram

Membre VIP
   

Trust : 1566  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5706
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 06/05/2020 à 15h14

Comme il existe un sujet sur les réflexions pourries du monde du cheval, pourquoi ne pas lancer un post sur les réflexions pourries tout court ?
Admettons quand même qu'on en entend un paquet !
Attention, petit défouloir sympa mais en restant cool, essayons de ne dire que les petites remarques et pas les gros débats, OK ?

Je démarre... On faisait les courses avec chéri qui est végétarien, au moment de passer à la caisse il me dit '' mais c'est bizarre, t'achètes pas de sardines, les filles elles mangent des sardines non ? ''

Bah du coup les sirènes peut être ?

Raph73

Apprenti
  

Trust : 16  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 234
16 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/11/2022 à 23h45

totox à entraînement égal il est fort probable qu'un homme ait plus de force qu'une femme. Je n'ai pas de problème avec ça.

Par contre j'ai du mal avec ce genre de phrases. J'ai grandi comme beaucoup avec des phrases du type "tu cours comme une fille", "tu as des bras de fillettes" qui étaient en réalité des "insultes" envers des garçons, à l'école notamment.
À la télé, dans les films/séries pour ado, l'héroïne, la seule fille interessante, était la fille "pas comme les autres" (aka la fille qui a en fait un comportement lambda mais on te fait croire que ce n'est pas le cas), toutes les autres représentations c'était souvent des pimbêches ou des nanas idiotes.
Je n'ai jamais eu de problème avec mon mon genre pourtant je me suis dit pendant de longues années qu'être une fille c'était nul, c'était être faible, souvent inutile. Quand j'avais la possibilité de ne pas être "une vrai fille" je sautais sur l'occasion et je grossissais le trait.
D'ailleurs des "garçons manqués" il y en a/avait à la pelle, est-ce que c'est parce qu'on a seulement une image cliché de la fille, ou est-ce qu'au contraire beaucoup de jeunes filles rejettent le cliché parce qu'elles ont l'impression qu'être catalogué de "vrai fille" c'est nul et sont ainsi cataloguée de "garçons manqués" ?

J'ai eu la chance d'être éduquée de la même manière que mon frère, loin des clichés. Malgré tout, quand j'y repense je trouve ça triste de voir à quel point je pouvais me juger moi-même juste parce que j'étais une fille (ce que mes parents ne savaient même pas !), tout cela à cause de petites phrases à l'école et de clichés dans les films/séries et compagnie. Quand on grandit on apprends à prendre du recul et à faire la part des choses, mais enfant/ado ou même adulte parfois, ça peut vraiment avoir un impact négatif sur la vision de soi ou de la femme. Bien sûr ça dépends du contexte, ce n'est pas une seule phrase qui va tout changer, mais celle-ci additionnée à d'autres choses peut avoir du poids à mon sens.

edit : fautes

Édité par raph73 le 24-11-2022 à 23h57



Klavel

Membre ELITE Or
  

Trust : 115  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 27957
6 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 24/11/2022 à 23h59

Même génération que raph73 et ressenti et vécu similaire. Éduqué comme mon frère, sans clichés, mais vrai rejet de ce qui était "pour fille" et "féminin" pendant très longtemps, pure "garçon manquée". Parce qu'une fille c'est futile, faible, pas forte... Des réflexions comme ça j'en ai souvenir dès le CE2 : dessins-animés, réflexions des garçons de ma classe, famille éloignée... Certaines réflexions dataient d'avant encore.

Akhaten

Initié
 

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 196
4 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 01h23

Bonjour,
Je n'ai jamais compris ces histoires de "vrai femme" ou "vrai homme". En quoi les gens qui ne colleraient pas aux stéréotypes associés à leur genre seraient "faux"?
(D'autant plus qu'il y a beaucoup de truc débiles)

Édité par akhaten le 25-11-2022 à 01h24



Lilou32

Membre d'honneur
   

Trust : 181  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2688
2 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 02h17

Je suis la championne pour partir de chez moi les mains dans les poches avec juste mon telephone, jamais de sac.
Mais mon mec est une vraie pharmacie à lui tout seul

Kasugaii

Membre VIP
  

Trust : 170  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4667
6 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 02h33

totox
Cette vidéo est hyper connue, mais elle exemplifie pourquoi ces phrases dites sans y penser ont un impact important sur les filles et les garçons.

https://youtu.be/Fu_FyaIGhyQ

Intellectualiser ces phrases permettent de les remettre en cause et je pense que tout parent a envie d'autre chose pour l'avenir de son enfant fille.

Tam89

Membre ELITE Or
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10352
5 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 06h43


totox a écrit le 24/11/2022 à 22h55:


J'avoue que moi j'ai un peu du mal a comprendre de " féminisme à tout prix " ou bien cette intellectualisation de certaines remarques qui sont a la base juste déplacées ou maladroites et pas insultantes ou sexistes.

Mais la encore ca doit être une histoire de caractère je pense.


Merci totox , je passe mon temps à me dire ça, je l'ai d'ailleurs dit aussi sur le post des remarques sexistes.
Et ça doit être tellement chiant au quotidien de tout prendre mal ou de tout prendre pour du sexisme.

Et je dis aussi "t'es pas une vraie femme" souvent en parlant de moi pour rire d'ailleurs, mais je dis aussi " t'es pas un vrai mec" pour rire aussi...

Édité par tam89 le 25-11-2022 à 06h53



Totox

Membre ELITE Or
  

Trust : 884  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10144
4 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 06h53

raph73 il me semble avoir dit que la phrase étaient nulle mais pourtant dans les faits les différences existent et c'est ce qui fait la richesse de la diversité. Je suis globalement ok avec tes propos en fait mais j'en ai une perception différente.

Je ne comprend justement pas en quoi on devrait s'offusquer du fond. T'as pas assez de force pour faire le truc sans y laisser 3L de sueur, bah non c'est un fait et toujours dans les faits en général quand t'es adulte et en couple hetero tu demandes a ton mec de t'aider et souvent il va y arriver. Genre ouvrir un couvercle que tu n'arrives pas à ouvrir ou soulever un sac de je ne sais quoi.. on est entre adulte ici a ce que je sache, dans les exemples cités.

Ca ne me choque pas non plus d'apprendre a ma fille qu'elle ne pourra pas toujours tout faire seule et que ce n'est pas humiliant de demander de l'aide et inversement. Que ce soit propre a son genre ou a ses traits de caractère ou spécificités physiques (patience, sensibilité artistique, endurance, force,..)

Je bosse dans un milieu masculin et je trouve appréciable quand on me sollicite " parce que tu as une autre façon de voir les choses ". Cette autre façon est liée a ma personnalité et mon genre en fait parti. Je ne vais pas mal le prendre que de parfois être sollicité parce que je suis ce que je suis. Ca n'a rien d'insultant pour moi, vraiment.

J'ai plus été vexée ces dernières semaines par une mauvaise prise en compte de mon expérience professionnelle et une sous-estimation de mes compétences et de mon expérience mais c'était plus en rapport avec mon âge.

Édité par totox le 25-11-2022 à 07h08



Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 473  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 63956
10 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 06h54

totox "bras de fillette" c'est péjoratif quelque soit le genre.
Dire ça a un ado ou un adulte est stupide
"T'as rien dans les bras" ok ça ennonce un fait mais fillette?? Surtout que des enfants très toniques et costauds ça existe dans tous les genres.
Vraie femme, vrai homme (que j'entends souvent aussi) ça veut dire quoi? Qu'est ce qui les différencient des fausses femmes et des faux hommes?

Ma mère, quand on lui disait que j'étais un garçon manqué, répondait " non c'est une fille réussie "

Girly61

Membre d'honneur

Trust : 166  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1374
1 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 07h43

totox ça a beau être vrai, il y a une façon de le dire. Comme j'ai dit plutôt, si je n'arrive pas à soulever un truc dans l'atelier et que j'appelle un des gars, il va me dire "bah alors, t'as pas assez de force ?" en rigolant, et je vais rigoler avec lui. Mais un "bah alors t'as des bras de fillette ?", ça ne veut pas du tout dire la même chose. Comme si en apprenant un truc à l'un d'eux, un autre disait "non mais attends c'est une fille qui t'apprend ça", ce serait insultant pour nous deux : une fille c'est tellement débile que ça peut rien apprendre, et si elle t'apprend quelque chose ça veut dire que t'es encore plus con qu'elle. La même réflexion pourrait être faite en étant tournée de manière totalement différente, et là ce serait ok. Mais d'ailleurs, même les compliments faits parce que je suis une fille me gênent. Genre parfois je passe le balai dans l'atelier (je travaille en bureau donc techniquement ça ne fait pas partie de mon travail, mais si tout le monde se met à ranger ou qu'il y a besoin d'un coup de main je participe avec plaisir), en général j'ai droit à un commentaire (qui est un compliment), bah je suis pas sûre que j'aurais la même chose si j'étais un homme. Je ne veux pas de commentaires liés à mon genre en fait, et une bonne question à se poser pour savoir si on est sur le point de dire quelque chose de déplacé, c'est "est-ce que je dirais l'exacte même chose si c'était un homme/une femme ?". Si la réponse est non, c'est qu'il y a un problème (au delà des termes qui sont systématiquement péjoratifs comme "bras de fillette").

tam89 ça dépend de qui le dit et comment. Il y a quelques années mes meilleurs potes le disaient, et c'était un compliment. Aujourd'hui, c'est un collègue qui a 35 ans de plus que moi, et là je rigole beaucoup moins. Surtout quand une des filles des bureaux passe (du style en robe, avec une "démarche de fille", etc etc, là où moi je bosse en vêtements de travail/chaussures de sécu/jamais maquillée), et que j'entends "CA c'est une vraie femme", je vois pas comment je pourrais bien le prendre en fait l'exacte même phrase, selon qui la dit et dans quel contexte, peut être un compliment ou au contraire (très) péjoratif.

Tam89

Membre ELITE Or
  

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10352
2 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 08h01


girly61 a écrit le 25/11/2022 à 07h43:
@totox ça a beau être vrai, il y a une façon de le dire. Comme j'ai dit plutôt, si je n'arrive pas à soulever un truc dans l'atelier et que j'appelle un des gars, il va me dire "bah alors, t'as pas assez de force ?" en rigolant, et je vais rigoler avec lui. Mais un "bah alors t'as des bras de fillette ?", ça ne veut pas du tout dire la même chose. Comme si en apprenant un truc à l'un d'eux, un autre disait "non mais attends c'est une fille qui t'apprend ça", ce serait insultant pour nous deux : une fille c'est tellement débile que ça peut rien apprendre, et si elle t'apprend quelque chose ça veut dire que t'es encore plus con qu'elle.


Mais ta comparaison n'a rien à voir parce qu'il n'y rien qui différencie l'intelligence d'une fille et d'un garçon, alors qu'au niveau de la force si.
Une fille a clairement moins de force qu'un mec. Je suis une nana et je porte des trucs lourds sans trop peiner, je peux me mettre un sac de 20 kg sur chaque épaule sans problème, ma mère, ma nièce ou mes collègues de boulot sont incapable de lever plus de 15 kg, et pourtant j'ai carrément moins de force que mon copain qui lui peut en porter bien plus sans forcer et c'est pas monsieur muscle lol.
Y'a rien d'insultant à avoir moins de force qu'un mec, c'est physique c'est comme ça.
Alors que intellectuellement y'a rien du tout qui justifie ça, et oui là je pense que je répondrai de façon pas sympa.


girly61 a écrit le 25/11/2022 à 07h43:

@tam89 ça dépend de qui le dit et comment. Il y a quelques années mes meilleurs potes le disaient, et c'était un compliment. Aujourd'hui, c'est un collègue qui a 35 ans de plus que moi, et là je rigole beaucoup moins. Surtout quand une des filles des bureaux passe (du style en robe, avec une "démarche de fille", etc etc, là où moi je bosse en vêtements de travail/chaussures de sécu/jamais maquillée), et que j'entends "CA c'est une vraie femme", je vois pas comment je pourrais bien le prendre en fait l'exacte même phrase, selon qui la dit et dans quel contexte, peut être un compliment ou au contraire (très) péjoratif.


ça c'est juste de la bétise, de le dire à haute voix lol.
Et encore là ça ne me choque pas plus que ça.
Parce que pour moi c'est juste que les mecs préfèrent voir une nana habillé en jupe et talons plutôt qu'en bleu de travail. Parce que oui une nana va être plus jolie en jupe, talons et maquillée plutôt qu'en bleu avec du cambouis sur la tête.
Tout comme je préfère voir un mec en jean basket plutôt qu'en kilt Mais ça ne me viendrait pas à l'idée de le dire à haute voix.

Argamelle

Membre VIP
   

Trust : 1110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5187
5 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 08h05


tam89 a écrit le 25/11/2022 à 08h01:
Parce que oui une nana va être plus jolie en jupe, talons et maquillée plutôt qu'en bleu avec du cambouis sur la tête.
Gné ?

Totox

Membre ELITE Or
  

Trust : 884  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10144
2 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 08h08

girly61 il y a façon de le dire ET façon de le prendre et qu'on ne me dise pas que dans notre société c'est pas normal qu'on doive se laisser dire des choses horribles sans broncher qui nous blessent.. c'est pas ce que je dis.

Je pense que TOUT fonctionne dans les 2 sens. On doit faire attention a ce qu'on dit mais on doit aussi " faire attention a ce qu'on comprend ".

Je veux dire que je trouve qu'il est aussi " traumatisant " de se prendre une remarque sexiste ou insultante dans les dents que de se faire reprocher d'être insultant ou sexiste alors qu'on ne l'est pas (évidemment pas si le propos est déplacé,
Il ne faut pas ouvrir la porte a tout non plus, c'est pas ce que je dis).

Je pense que je le prendrais aussi hyper mal si a chaque fois que je dis un truc un peu genré a qqn (que je connais un peu hein) comme le typique " c'est bien un truc de mec ca! " quand il s'agit par exemple d'oublier un anniversaire ou de se retourner sur une jolie femme qui passe ou n'importe quel autre truc quand meme bien plus souvent représenté dans la gente masculine et sur le ton plutôt de la rigolade pour charier ou pour caricaturer. C'est pour moi aussi vexant de ne pas admettre ses differences que de se les faire souligner quand ce n'est pas foncièrement méchant.

J'ai entendu a la radio un sexologue cette semaine qui etait presque gêné de devoir dire " en mots " que selon son expérience les hommes avaient plus souvent des désirs sexuels que les femmes. Il a essayé de tourner le truc dans tous les sens a base de " oui mais enfin " " peut etre que.. " " j'ai moins de patientes ". Tout ca pour ne pas dire que selon son expérience c'est ainsi.. franchement ca m'a fait mal pour lui.

J'veux dire, mais qu'est ce que ca peut faire en fait ?! Si le mec a 30 ans d'expérience et il a rencontré 70% de mecs qui avaient des désirs plus important que les femmes bah yallah quoi!

Bon je dévie totalement du sujet du coup. Désolée

Cherchour

Membre ELITE Argent

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7669
3 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 08h08

totox loin de moi l’idée de vouloir lancer un débat sur le sexisme

Il me semble que le titre du sujet est « réflexions pourries » ce qui ne veut pas forcément dire que c’est dramatique. D’ailleurs si tu remontes les pages, la plupart des réflexions mentionnées ne sont pas dramatiques.

Et oui dans le cas de présent et avec ce collègue en particulier, c’est une réflexion pourrie

Totox

Membre ELITE Or
  

Trust : 884  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10144
0 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 08h15

cherchour la richesse d'un forum c'est que n'importe quel sujet peut etre la base d'une discussion ou d'un débat..

En soit c'est pas tellement ton anecdote qui m'a fait réagir mais plutôt les réactions qui ont suivi..

Je le répète mais je conçois que selon le contexte la remarque puisse être pourrie (et donc dans le thème du post) mais pour autant ca m'a questionné sur le fond.

Girly61

Membre d'honneur

Trust : 166  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1374
4 j'aime    
Réflexions pourries de tous les jours
Posté le 25/11/2022 à 08h22

tam89 mais ce que j'ai dit au moins trois fois et que visiblement personne ne lit, c'est que ce n'est pas le fond qui pose problème (oui, j'ai moins de force que mes collègues mécanos, je le sais et je les appelle si j'ai besoin d'eux, et ils aiment bien faire les chevaliers galants volant à ma rescousse ahah), mais la forme : dire que je n'ai pas de force ok, avec un terme péjoratif comme "bras de fillette" non. Au final j'ai pas trop de problème avec eux, y en a un qui dit plutôt que j'ai de la force soit disant qu'il ne se remet pas de sa défaite au bras de fer contre moi, je pense qu'il m'a laissée gagner mais bon mais clairement j'aimerais pas entendre quelque chose du genre "t'es qu'une fillette", alors qu'un "bah alors t'as pas de force" lancé sur le ton de la rigolade ne poserait absolument pas problème cet aprem on a du étaler de l'absorbant, quand j'ai voulu commencer à attraper un sac comme eux ils m'ont dit de plutôt commencer à étaler avec le balai parce qu'ils étaient conscients que ça fait lourd à porter. En soit je suis capable de les porter, mais pas sans difficulté, le balai c'était bien plus à ma portée, je n'ai même pas relevé parce que c'était normal et pas dit de manière à me dévaloriser.

Qu'ils préfèrent une fille en robe je comprends bien, mais le commentaire du "ça c'est une vraie femme" quand j'entends pas loin d'une fois par jour que je n'en suis pas une, c'est déplacé. Exactement comme si on était dans un bureau avec un mec un peu gringalet qui se fait charrier tous les jours dessus plus ou moins gentiment, qu'un colosse passait et que quelqu'un disait "ça c'est un vrai homme". Alors oui comme tu le dis, on peut le penser, mais le dire en sachant pertinemment que ça va blesser quelqu'un, c'est déplacé.

totox pour le collègue en question, je prends clairement remarque sexiste sur remarque sexiste, au point que les 4 autres collègues (tous des mecs bien "nature") le remettent régulièrement en place, et qu'un d'entre eux m'a dit un jour "quand même c'est pas cool pour toi, vraiment je voudrais pas être une femme avec lui". Donc c'est plus le collègue (= le contexte) qui pose problème, puisque comme dit avant, dans d'autres contextes je prends l'exacte même remarque comme un compliment. Pour ce qui est de faire des remarques "genrées", oui ça m'arrive, comme toi si je connais bien la personne et que je suis sûre que ça la fera rire aussi sans la blesser. Et si je me rends compte que je me suis trompée, et bien je ne recommence pas. Quelqu'un qui enchaîne ce genre de remarques après avoir été rappelé à l'ordre plusieurs fois et sait donc pertinemment que ça ne me plait pas, ça n'a clairement plus rien à voir. Mes autres collègues font parfois des remarques plus softs et mieux amenées, j'en rigole avec eux (et inversement, quand on a des commerciales jolies qui viennent à l'atelier et que je vois les gars les regarder l'air de rien, je fais une remarque dessus en mode "c'est dur d'être la seule fille dans cet atelier" et tout le monde explose de rire). Après je peux admettre que je prenne mal certaines remarques parce que je suis très mal à l'aise avec mon corps et vraiment désespérée d'être une célibataire éternelle, et me faire rappeler tous les jours que je suis moche/grosse/pas féminine/je ne sais pas m'habiller, c'est pas fait pour aider, mais ça ne change rien au fait qu'il est déplacé de faire continuellement ce genre de remarques quand on sait qu'elles ne sont pas bien accueillies.
Page(s) : 1 ... 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 ... 38
Réflexions pourries de tous les jours
 Répondre au sujet