Mais où vont les clubs...

Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8
  Auteur
9216 vues - 111 réponses - 1 j'aime - 29 abonnés

Damysos

Compte supprimé


Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 08h29

Bonjour à tous,

Hier je suis partie monter dans un centre équestre près de chez moi pour changer un peu de mes montures, mais là je ne sais pas si c’est eux ou moi qui ont un problème...

- Déjà cours galop 7, et le plus compliqué qu’on est fait sont des cessions au trot...

- Surtout, le moniteur encourageait à faire plier avec des rênes d’ouverture, à faire droite-gauche, alors que j’ai toujours appris fermement que les mains ne devaient pas bouger à part les doigts pour faire coulisser, tendre-détendre...

Je monte donc le brave cheval avec ma façon de monter, et voilà que s’ensuivent 10min au galop, coups de cul, cabrés pour me faire tomber, reculé même rênes longues...
Le moniteur me demande si il peut monter (c’était mon matos), et il arrive à la calmer rênes longues et à faire « « proprement » » l’exercice.

A la fin du cours il me dit clairement que ma place n’est pas ici, que j’ai trop l’habitude de monter des chevaux de Dressage GP et qu’il n’a rien à me proposer de plus « haut » que ma monture...

Inutile de préciser qu’ils font 4H de cours par jour et ne sortent jamais du box...

Moi qui voulais essayer d’autres clubs, j’avoue être un peu dégoûtée...

Alors, est-ce qu’on voit cela dans la majorité des clubs ?
Ou est-ce ma façon de monter qui n’est pas bonne ?

Je peux donner des vidéos en MP (je n’en ai pas du cours d’hier) si il faut.
J’étais là bas à la base pour qu’il juge mon niveau, sans qu’il ait le papier sous les yeux.

Merci à tous !

Lakchmi

Membre d'honneur
 

Trust : 335  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1912
10 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 11h12

scarlett1511 Pour moi la réputation et l'ambiance ce n'est pas les notes google.
Un club comme tu le décris, bah il n'a pas bonne réputation pour moi. Si quelqu'un me dit "j'adore l'ambiance c'est trop bien les moniteurs sont trop sympa, les chevaux ne sortent pas mais ont droit au marcheur tous les jours", dans ma tête c'est une mauvaise réputation .
Je préfère "faut aller les chercher au pré c'est super chiant" --> là bonne réputation .

Cavalierevendee

Expert
   

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 944
3 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 11h15

Mmh perso quand je lis le sujet du post, je ne suis hélas pas tant choqué que ça.

J'ai refais une tentative de club y a plus d'un an et j'y ai plus ou moins vécu une expérience pas vraiment ouf.

Bon, que le sujet du cours t'ai déçu pour ton niveau, disons que c'est peut être une mauvaise coïncidence. Et puis effectivement, il y a cet état de "déconfinement" qui pose question du programme de remise au travail du cheval. J'ai déjà fais des cours G6 où on revoyait avant tout l'incurvation du cheval et où on revoyait la position de base du cavalier, assis et articulation alignées (ma foi, ça fait pas de mal de temps en temps !)

En revanche pour le comportement du cheval c'est effectivement le truc qui doit te mettre la puce à l'oreille. Cheval pas bien dans sa peau ? Condition de vie pas terrible ? Mieux vaut ne pas cautionner et chercher ailleurs.
C'est la raison qui m'a poussé à arrêter ma reprise de l'équitation en centre équestre. Je me faisais constamment attaquer dans les boxes, à tel point que seller devenait une angoisse pas possible (et je vous jure, quand on a 15 ans d'équitation dans les pattes, on est pas fier d'avoir peur de mettre une selle)

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase c'est la mono (remplaçante) qui m'a dit d'utiliser plus fort ma cravache pour faire avancer ma monture. J'ai eu le culot de lui dire "non, je ne le ferais pas" mais pas celui de descendre et de la planter là. J'aurais du. Pour toute réponses "si tu ne suis pas mes conseils, je ne peux pas t'aider". Mais bien sûr. Allez tchao bye bye. (Je passe le moment où elle a courut derrière le cheval en faisant "pchhhhhit" et en tapant dans ses mains parce que je n'avais pas assez de rythme pour aborder l'obstacle. J'étais sidérée.)

Donc paradoxalement, le cheval qui pète un câble au galop, bon niveau ou pas, je peux concevoir que de un, ça existe, de deux tu ais été totalement débordée.

Pour répondre à la question initiale, heureusement que non ! tous les centres équestre ne sont pas comme ça ! Mais malheureusement oui, il y en a plusieurs où ça ne va plus trop trop… Il faut chercher et ne pas hésiter à revenir sur sa décision si on voit que ça ne va pas.

Mundial

Expert
   

Trust : 378  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 539
21 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 11h30

Je trouve ce poste édifiant! La cavalière en question provoque des rétivités sur un cheval et essaye de faire porter cela sur le moniteur, le cheval et plus généralement le club!

Cela est tout à fait révélateur de l'état des mentalités! Franchement c'est à pleurer surtout pour les pauvres chevaux de club! A sa place, je serais rentrée dans un trou de souris!

Expar

Membre ELITE Argent
  

Trust : 213  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8912
9 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 12h22

En ce moment, avec les règles sanitaires, tu ne peux pas aller voir un club et regarder les reprises pour te faire une idée de l'enseignement. Tant que ces règles sont en place, tu seras "forcée" de prendre un cours "pour voir".

Dans mon CE, les parents doivent faire une "dépose minute" et ne peuvent plus assister au cours comme avant. Idem, je ne viens que pour mon cours et "interdiction" de traîner après au club.

Tant que c'est comme ça, tu auras des difficultés à voir si des CE correspondent à ta philosophie ou pas, sauf à trouver le CE, où tu vois les chevaux de club vivre au pré. Là, c'est toi qui doit faire le tri avant de te lancer, tu as choisi la proximité, donc tu connaissais les conditions de vie des chevaux, puisque tu connais ce CE ?

Pour le niveau, c'est déjà bien qu'ils bossent la cession au trot et bien sûr, ça serait mieux que les cavaliers arrivent à les faire propre, avec une seule monte hebdomadaire et en reprise collective. Pour rappel, le niveau G7, c'est juste savoir monter un cheval déjà dressé. Vu la nécessité économique, un cheval de club doit se montrer polyvalent, donc ne pas se cantonner qu'aux "bons" cavaliers. Donc tu vas rencontrer des chevaux plus ou moins "faciles"et pas du tout aux boutons.

Et je rejoins les autres sur l'adaptabilité des bons cavaliers. Là, ça se voit que tu n'as pas l'habitude de changer totalement de type de chevaux, du coup "tu montes comme tu as l'habitude de le faire". Quand on change souvent de monture, qu'on monte dans un endroit totalement différent ou le cheval de quelqu'un, qu'on ne connait pas, il faut y aller doucement.

Perso, je regarde si le cheval se porte en avant, ou pas. S'il répond aux jambes ou pas, j'oublie souvent le bout de devant à la détente, puis si la direction peut se faire juste avec le poids du corps + jambe, etc. Plein de petits "tests" pour voir un peu comment est le cheval.

Avec un peu d'habitude, tu arrives à te faire une idée en 20-30 mn, et du coup, adapter ta monte aussi, par rapport aux exos demandés.

Par ex, on m'a déjà demandé des EED au pas et au trot, avec un TF super raide, souvent en cours pour les petits niveaux. Je n'ai pas cherché à faire des super EED, juste contente qu'il engage son postérieur concerné, ne pas l'embêter + que ça sur son bout de devant. Bref, demander un minimum syndical, tout en tenant compte de son côté raide. Le bon côté, c'est qu'il y avait amélioration au fur et à mesure des passages, c'était l'essentiel.

Idem, on m'avait attribué un Cob normand qui faisait souvent les débutants. J'ai vite compris pourquoi => il était livré avec mode fauteuil intégré, trop bieeeen. . Au début il n'avançait pas, ok. Puis après les 1er départs au galop, il s'est réveillé, problème résolu. J'ai aussi du lui faire comprendre que "non, on ne suivait pas les copains" Et j'ai aussi découvert que même s'il partait en mode "taïaaaut" au galop, je pouvais repasser au trot, rien qu'avec l'assiette, sans les mains. Et que monsieur était peut-être cheval de débutant, mais pouvait se fâcher si la main se durcissait => j'ai senti la sauce monter quand j'ai tenté de fermer mes doigts + fermement sur la rêne droite, je ne sais plus pourquoi, mais j'ai vite tout relâché. J'ai fait autrement et à la fin, c'était super de monter un cheval qui avançait, verticalisait son trot, et était bien en équilibre sur ses cercles. Comme quoi, pas besoin de faire des pirouettes au galop pour être satisfait d'un cours...

Pour le niveau de cours G7, ça va beaucoup dépendre du moniteur et du club.
Quant à la difficulté que tu as pu avoir avec ce cheval, ça peut être ta monte non adaptée, comme un problème du cheval, mais bon, 10 mn de rétivité, il faut que tu réfléchisses sur toi-même aussi. Là, je trouve que le mono :
- a été trop gentil et ne t'a pas dit/oser dire tes 4 vérités
- n'a pas voulu trop se prendre la tête et a laissé couler, d'où sa réflexion pour que tu ailles voir ailleurs.
- sait que le cheval ne supporte pas une façon de monter, ou a un problème physique et n'a pas pris le temps de t'expliquer.
- ou autre...

Perso, je me suis retrouvée dans ta situation, dans le sens "situation dangereuse". Je monte souvent la même jument de club que j'adore, en cours. Sur un changement de direction, je passe au trot pour changer de pied et repartir au galop.... et la jument se cabre. Ok, je fais le nécessaire pour qu'elle redescende, on repart rênes semi-longues au trot décontracté et je redemande un départ au galop qui passe crème => Débrief : l'instructeur m'a dit que j'avais "coincé" la jument avec mes mains, comme elle ne comprenait pas, elle s'est cabrée. Mais moi, je ne me suis pas du tout aperçue que je la "coinçais".

Que tu ressentes le besoin de monter, vu que tu ne peux plus passer la frontière, je le comprends. Mais là, ça va être dur de trouver chaussure à ton pied dans un CE, vu les règles sanitaires... Ils n'auront pas de super chevaux de GP à te proposer.
Ou sinon, tu fais ta recherche en ce sens, chez des cavaliers pros qui proposent des cours sur des chevaux mis aux boutons.
Ou baisser tes prétentions équestres (juste le plaisir de monter) et essayer de faire un tri et un essai dans un autre CE qui pourrait mieux te convenir ?

Édité par expar le 22-05-2020 à 18h28



Scarlett1511

Expert
   

Trust : 170  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 509
5 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 12h48

Peut-être aussi que le mono a fait un cours plutôt « basique » et « simple » pour des niveaux galops 7 justement parce que tu étais nouvelle et qu’il voulait voir ton niveau et ne pas te mettre en difficulté tout de suite, et ça ne fait jamais de mal aux autres de revoir les bases. Si déjà tu as eu des difficultés reprocher au club de ne pas être à la hauteur...

Corleone

Membre VIP
  

Trust : 390  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4660
10 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 13h08

mundial
On peut aussi prendre du recul : cavalière qui ne monte plus en club, qui a la chance de monter des chevaux aux boutons, et visiblement, qui n'a plus l'habitude de chevaux aussi différents que les siens pour s'adapter aisément.

Elle fait "comme d'hab" et cela se passe mal.. La déconfiture se comprend, j'aurai peut-être réagi de la même manière. Par ailleurs, nous ignorons le ton sur lequel le moniteur lui a parlé, peut-être l'a-t-il prise de haut en voulant se débarrasser d'une personne qu'il voyait comme une indésirable "Je monte des chevaux géniaux et je viens étaler la science". Cela peut arriver.

Nous avons juste quelques lignes, nous n'avons pas été sur place. Il y a peut-être simplement eu un souci de communication entre eux. Des moniteurs abrupts et qui envoient bouler sans y mettre les formes, j'en ai croisé beaucoup.

Scarlett1511

Expert
   

Trust : 170  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 509
1 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 13h12

emilieriding

C’est là toute la difficulté, de demander à la bonne personne. Parce que bien souvent si on demande à la « fille à papa » comme tu dis elle va te dire que le club est génial, parce qu’il lui convient à elle. Si tu demandes à quelqu’un qui ne l’aime pas peut-être qu’elle n’y a jamais été ou dont l’avis est influencé par la réputation de ce dernier justement.

Et généralement à moins d’être là depuis un bout de temps ou d’y bosser, en tant que cavalier « lambda » difficile de savoir combien de temps les chevaux sont sortis au pré, quelle quantité de foin ils ont, combien d’heures ils enchaînent, ect..

Emilieriding

Membre ELITE Or
  

Trust : 1811  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 11757
0 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 13h15

scarlett1511 pour ma part je connaissais de nombreuses cavalière de là bas car elles étaient à mon ancien club à la base avant qu'il devienne ecurie de proprio
Certaines d entre elles restaient toute la journée, avaient leur propre chevaux là bas ou s occupait des jeunes chevaux
donc j ai eu plusieurs retour
c est plus simple dans ce cas là

Scarlett1511

Expert
   

Trust : 170  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 509
0 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 13h18

emilieriding oui c’est sûr

Agathe89

Apprenti
  

Trust : 174  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 299
5 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 13h22

oh là là, encore pas mal d'agressivité dans ce post, c'est pas cool !

La jument a développé de grosses défenses qui traduisent très probablement une douleur. Le moniteur qui la connait a trouvé le truc : rênes longues, il l'a peut-être mise en extension d'encolure, elle s'est certainement soulagé le dos comme ça.

ça m'est arrivé à moi aussi, de me retrouver perplexe sur un cheval que je ne connaissais pas... il y avait un souci physique derrière ça. Il y a des chevaux longs qui demandent à être le nez par terre. Parfois je n'arrive plus à leur faire remonter la nuque, c'est déconcertant.

C'est l'une des raisons pour lesquelles c'est difficile de changer de cheval, mais c'est aussi très formateur. à toi de voir si éthiquement, monter dans ce club te convient ou pas, c'est un vrai sujet !

Si tu as une vidéo, ça peut être intéressant.

Édité par agathe89 le 22-05-2020 à 13h27



Mundial

Expert
   

Trust : 378  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 539
5 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 14h04


corleone a écrit le 22/05/2020 à 13h08:
@mundial
On peut aussi prendre du recul : cavalière qui ne monte plus en club, qui a la chance de monter des chevaux aux boutons, et visiblement, qui n'a plus l'habitude de chevaux aussi différents que les siens pour s'adapter aisément.

Elle fait "comme d'hab" et cela se passe mal.. La déconfiture se comprend, j'aurai peut-être réagi de la même manière.

A priori nous n'avons pas du tout les mêmes valeurs équestres, ni la même vision des chevaux, ni le même respect des chevaux.

Si ce cheval est un cheval de club, ce n'est pas un monstre ; ce n'est pas un cheval qu'un passé désastreux a pu rendre dangereux ! Donc provoquer des réactions de ce type, allant jusqu'à la cabrade est révélateur d'un manque de tact de la part de la cavalière et sa réaction qui consiste à faire retomber la faute sur le cheval et le club témoigne d'un manque d'humilité face à son équitation qui me paraît bien caractéristique de l'ego de beaucoup de cavaliers.

Un bon cavalier doit être capable de s'adapter très vite aux chevaux qu'il monte. Lorsque l'on s'en qu'il y a une différence dans les codes, on baisse son degré d'exigence quitte à ne pas faire certains exercices.

À ce propos, je doute que que les chevaux de GP qu'évoque cette jeune femme soient de véritables chevaux de grand prix autrement dit des chevaux capables de changer de pied au temps, de piaffer et de passagers! A force de vouloir faire croire aux cavaliers que parce qu'ils ont un galop sept, qu'il montent en "Grand prix" ou en élite, ils en savent plus que les chevaux, on en arrive à ce genre d'analyse.

Elicendi

Membre VIP
 

Trust : 105  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4227
3 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 14h10

Si pendant 10 min tu as un cheval qui est hors de contrôle au galop, rue, essaie de virer etc... c'est déjà pas mal que le moniteur tente de travailler les cessions au trot.

Si déjà on contrôle pas l'allure en ligne droit ... faut peut être pas s'emballer sur les exercices plus corsés.

Je ne jugerais pas un club sur une seule reprise après 2 mois de confinement où les chevaux n'ont pas eu un cavalier de club sur le dos.

Et je pense que si tu n'arrives pas à maîtriser le cheval, alors que le moniteur y arrive, c'est que le problème ne vient pas du cheval.

Il faut peut-être reprendre avec un cheval plus tolérant et plus facile.

Corleone

Membre VIP
  

Trust : 390  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4660
8 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 14h20


mundial a écrit le 22/05/2020 à 14h04:

A priori nous n'avons pas du tout les mêmes valeurs équestres, ni la même vision des chevaux, ni le même respect des chevaux.

Je ne vois pas le rapport entre "la cavalière à du mal à s'adapter" et "on 'n'a pas le même respect des chevaux et les mêmes valeurs équestres ."

M'enfin, si vous êtes capable de juger les gens grâce à 20 lignes résumant une situation, je vous tire humblement mon chapeau.

Tam89

Membre VIP

Trust : 48  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3892
23 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 14h59


damysos a écrit le 22/05/2020 à 08h29:
Bonjour à tous,

Je monte donc le brave cheval avec ma façon de monter, et voilà que s’ensuivent 10min au galop, coups de cul, cabrés pour me faire tomber, reculé même rênes longues...
Le moniteur me demande si il peut monter (c’était mon matos), et il arrive à la calmer rênes longues et à faire « « proprement » » l’exercice.

A la fin du cours il me dit clairement que ma place n’est pas ici, que j’ai trop l’habitude de monter des chevaux de Dressage GP et qu’il n’a rien à me proposer de plus « haut » que ma monture...



Nan mais je suis fan de ton histoire

Tu montes un brave cheval comme tu dis, tu n'y arrives pas c'est le moniteur qui est obligé de monter dessus pour remettre le cheval bien et le mec te dit que tu as un niveau trop élevé pour le club

Alors je vais te traduire ce qu'il a dit en moins politiquement correcte.
Tu sais monter un cheval dressé et tu sais lui faire faire ce qu'il sait faire, mais quand il s'agit de travailler un cheval moins bien mis t'en est incapable.

Tu as l'air d'avoir pris ça comme un compliment, t'es trop bonne pour eux mais ça n'en était pas un en fait.

Mundial

Expert
   

Trust : 378  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 539
6 j'aime    
Mais où vont les clubs...
Posté le 22/05/2020 à 15h03


corleone a écrit le 22/05/2020 à 14h20:

Je ne vois pas le rapport entre "la cavalière à du mal à s'adapter" et "on 'n'a pas le même respect des chevaux et les mêmes valeurs équestres ."

M'enfin, si vous êtes capable de juger les gens grâce à 20 lignes résumant une situation, je vous tire humblement mon chapeau.


Je ne juge pas les gens, mais une attitude vis-à-vis des chevaux! J'avoue ne pas admettre que la difficulté que rencontre une cavalière pour s'adapter à un nouveau cheval au point de provoquer chez celui-ci des réactions violentes conduise plus à plaindre celle-ci que le cheval! La vie des chevaux de club n'est pas facile. Ils méritent un respect infini.

Ce qui me choque profondément ce n'est pas tant que la cavalière ait eu du mal à s'adapter, chose qui peut arriver à tout le monde, mais qu'elle ait persévéré dans des aides que le cheval ne comprenait manifestement pas - au point de provoquer les défenses - et qu'elle accuse, non pas son équitation, mais les autres!
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8
Mais où vont les clubs...