L'esclavage moderne dans le monde du cheval...

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
6440 vues - 87 réponses - 20 j'aime - 30 abonnés

Maev-ghost

Membre d'honneur
    

Trust : 1583  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3002
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 13/01/2021 à 16h21

Bon, j'ai décidé d'ouvrir ce post suite à un débat que j'ai vu sur les réseaux sociaux.

L'exploitation des travailleurs dans le monde équestre.
Alors oui on sait tous que c'est un métier rude, qu'il ne faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot et accepter d'avoir des horaires décalées ou tard...

Mais est ce pour autant qu'il faut continuer à accepter d'être exploitée tout bonnement sous prétexte d'expérience, de travailler avec du vivant et j'en passe?

Je suis moi même cavalière/enseignante à mon compte depuis 5 ans. J'ai roulé ma bosse dans de nombreuses écuries de sport principalement.
J'ai fais principalement de l'indépendant car je trouve de nombreux avantages notamment le salaire qui est quasi 2 fois supérieur et un emploi du temps correct. Je fais environ 40/45h par semaine et je réussi à me libérer 2 jours de repos par semaine dont mes weekends depuis quelques mois.

Mais, j'ai également été salariée pour une écurie de sport qui proposait des conditions de travail que l'on trouve dans quasi toutes les écuries. Environ 10 à 12h de travail PAR jour, charge de travail individuel qui devrait être fait par deux personnes, un jour de repos par semaine si tout va bien et devoir ressortir à 22h pour recouvrir les 30 chevaux ou autre... Tout ça payé au SMIC sans jamais avoir une heure supp de payée ni un dimanche accordé et devoir aligner 300€ par mois pour la pension du cheval.
Du coup, si on remet tout ça sur une base horaire avec toutes les heures faites en réalité, c'est à dire 265h de réalisé sur le mois: on est sur 4.48€ payée de l'heure ou 3.35€ /h si on a un cheval en pension.

Franchement, qui même avec la passion aux tripes, aimant ce qu'il fait peut rester motiver en gagnant carrément en dessous du seuil de pauvreté et sans même profiter de la vie. Parce que quand on est dans les écuries de 7h30 du matin à 20h le soir, difficile de faire autre chose que ça ou même d'avoir l'envie autre que de dormir.

Alors, j'entends souvent dans le monde équestre ou je lis souvent que c'est NORMAL, que seuls les vrais motivés acceptent de faire ça car ils sont réellement passionnés par leur métier.
Et que les autres qui veulent 2 jours de repos, partir en vacances ou finir à des heures décentes sont des personnes n'étant pas fait pour être dans le métier.

Perso, j'adore ce que je fais mais je ne veux plus JAMAIS bosser pour 3€-4€ de l'heure, avoir des horaires tellement lourdes, que même aller faire un restaurant, c'était mission impossible.
J'aime ce que je fais, je fais environ 8h-18h en plages horaires, plus tard certains jours où je rajoute des cours. Parfois certaines périodes je suis blindée et peut dépasser les 45h. Mais c'est sur une question de 15 jours et tout est rémunérée.
Le soir je rentre majoritairement vers 18h30 et peut profiter de la vie comme tout le monde. De même, j'adore avoir mes weekends (alala qu'est ce qu'on a pu me faire la réflexion dans le milieu que j'avais mes weekends et que j'étais entre autre une princesse quoi!) et profiter de la vie tout simplement. Je suis passionnée de mes chevaux mais j'aime aussi d'autres facettes sans voir un cheval; voyager, randonner, profiter de ma famille et de mes amis ou tout simplement glander dans mon canapé...

Alors quand je vois des offres d'emplois en salarié qui certes apporte la sécurité de l'emploi, le droit au chômage ou aux congés maladies rémunérés comparé à mon statut; mais payer au SMIC pour 70h: je vois pas ce qui peut continuer à motiver des personnes à bosser dans le milieu.
On dit tout le temps que les gens ne sont pas motivés, ne savaient pas à quoi s'attendre ou sont trop faignants car ils veulent des conditions de travail respectueuses.

Heureusement, qu'il existe encore des gérants de structure qui respectent leurs employés: j'en connais mais il faut bien les chercher pour les trouver.

J'attend pas grand chose de la part de ce post, mais quand est ce que la norme finira par changer? Quand est ce que les gens arrêteront de bosser pour 3€ de l'heure sous prétexte d'une prise d'expérience ou qu'il faut bien gagner sa vie pour manger (quoique là, cest vraiment pas gagner sa vie convenablement)?

On peut tout à fait être qualifié, motivé et bosseur en voulant des conditions de travail qui nous permettent de profiter de la vie à côté et vivre celle ci sans galérer avec deux sous en poche.

Édité par maev-ghost le 13-01-2021 à 16h28

Liteulorce

Membre VIP

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3787
1 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 12h01

Le mieux que j'ai eut ,non pas d'être remplacé par deux mais par trois employés!

Le moins drôle, quand on decide de te faire un contrat parce que t'es fait "coupé en deux".

Le plus compliqué ,quand tu te fais embaucher alors que tu viens d'avoir ton seul accident de la route responsable en selle!

Maev-ghost

Membre d'honneur
    

Trust : 1583  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3002
3 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 13h23

Ah jinssa j'avais vu ton post sur ton emploi. Je suis contente de lire que ça se termine. Et assez choquée de tes conditions de formation. C'est comme les écuries qui proposent des formations de cavaliers à 2000€ par an. Beaucoup à la fin forment que très peu les cavaliers. Ils ont le boulot qui est fait et en plus ils sont payés pour ça. C'est plus rentable que d'embaucher.

Pareil plus jamais le logement sur mon lieu de travail. Déjà je trouve que mentalement c'est dure de couper même si on vient à respecter ton intimité, tes repos. Quand tu sors tu croises toujours quelqu'un et tu n'as pas forcément envie de parler. De même la seule fois où j'ai logé sur place, tu es à la merci du patron et tu dois ressortir à des heures pas possible pour des conneries. Du coup tu travailles tout le temps. Donc je préfère payer mes 600€ de loyer par mois mais avoir ma belle petite maison peinard, sans un bruit de tracteur ou de sabot sur la seule grasse matinée que tu t'accordes.

Et puis faut voir les logements proposés. J'ai postulé une fois pour un CDD d'un mois avec logement pour faire des débourrages. Soit disant studio tout confort. En réalité c'était dans le grenier au dessus des écuries, avec du mobilier qui a du être neufs il y'a 20 ans, insalubre et en prime sans fenêtre du coup impossible d'aérer et d'avoir la lumière du jour...

Sinon au point de vue des stagiaires je pourrais écrire un livre je crois avec tout ce que j'ai vu. Entre les exploités, ceux qui font que la merde des écuries sans jamais monter, ceux qui payent leurs cours et ceux qui bossent jusqu'à 22h et non déclarés... Je suis bien contente d'avoir pu me former sur le tas en prenant direct une place de cavalière soigneur

Liteulorce

Membre VIP

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3787
1 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 19h35

Aprés je rapelle que les conventions collectives sont différentes "selon le contrat" ,donc je vous laisse imaginer ceux qui bosse sous convention animation...

Ponix

Membre VIP
   

Trust : 1176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5306
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 19h37

cymoril j'habite sur mon lieu de travail, mais c'est normal vu que je suis militaire j'en ai la possibilité. J'habite vraiment le bâtiment voisin de celui où est mon bureau.
Même avec une supère hiérarchie, quand il faut dépanner en urgence sur un service c'est sur qu'on est les premiers de la liste car effectivement on est célibataires et qu'on est sur place. Ils ont beau faire attention à ce que ça ne soit pas trop souvent ça peut peser à certains et on peut avoir du mal à déconnecter.
Enfin pour l'instant j'y arrive relativement bien, mais c'est une question de personnalité aussi ^

Sd0613

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 119
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 19h40


liteulorce a écrit le 14/01/2021 à 19h35:
Aprés je rapelle que les conventions collectives sont différentes "selon le contrat" ,donc je vous laisse imaginer ceux qui bosse sous convention animation...


Nan mais l'animation, c'est une autre planète... parole de diplômée BAFA qui a bossé dans le domaine pendant 6 ans (toutes les vacances scolaires).

Liteulorce

Membre VIP

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3787
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 19h58

sd0613 Oui, souvent les bafas ne faisaient que passer ,ils ne faisaient qu'un groupe ou un mois... pas 6 !

Mais c'est bien d'en parler ,ça évite de rester centré sur son ptit nombril des fois!!

Sd0613

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 119
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 20h04

Faut dire qu'en terme de salaire, on peut difficilement faire pire qu'un BAFA. ^^

Cafelaitfalcon

Membre d'honneur
 

Trust : 302  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1558
1 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 20h17

15 jours de colo l'année de mes 18 ans. Dans un établissement PEP. Pour un salaire minimal. Depuis je n'ai plus trop envie de refaire des colos, j'avoue.

Les gamins ne me respectaient pas, j'ai fini sans voix... Heureusement, les autres animateurs étaient sympas. En plus, c'était une colo équitation mais la mono était tellement désagréable ! Elle a promis une balade à la fin de la colo, bah le dernier jour elle a dit non aux gosses car ils avaient pas le niveau (on aurait pu tenir certains poneys mais Madame cherchait des excuses). J'ai trouvé ça vraiment dégueulasse de leur faire miroiter une balade pendant 15 jours pour au final dire non !

Liteulorce

Membre VIP

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3787
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 20h24

sd0613 hum j'ai jamais été bafa mais je pourrais te parler de la grille de cc des centres équestres!!

Ou de mon actuel boulot mais j'ai pas le droit , où alors il ...

Sd0613

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 119
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 20h43

Ben déjà, un BAFA, légalement on doit le payer minimum 2h par jour. Mais ... pas forcément plus...

À moins que cela ait changé, c'était il y a 10ans.

Le plus que j'ai gagné, c'était de l'ordre de 700€ par mois pour un 6jours/7 avec pour amplitude horaire un truc de l'ordre de 6h - 22h.

Ça vend du rêve.

Liteulorce

Membre VIP

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3787
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 21h03

sd0613 carrément parce que dans mes souvenir c'était plutôt 6-22 et aprés le couché des nenfant ,les bafas s'ocupaient un peut d'eux -même puis préparaient un minimum les "activitées du lendemain, donc finisaient à ... pas d'heure...

Bafa c'est un truc de jeune! Apres logés /nourris transportés et payés ,manquait plus qu'il soit à l'aise pour pouvoir en profiter!

Sd0613

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 119
1 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 14/01/2021 à 21h05

Ah ben oui, après y a réunion de prépa pour le lendemain. ^^

Et après, le fameux 5ème.

Bref, on ne dormait pas beaucoup. En rentrant chez moi, la semaine avant de reprendre les cours, je ne faisais que dormir. LoL

Tsumughi

Maître
    

Trust : 140  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1175
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 10h54

Team BAFA à 16 ans aussi !
On était payés à la journée et non à l'heure (63€ par jour en BAFA stagiaire, 72 en titulaire) pour des journées 7h30-20/21h , avec un petit écart jusqu'à minuit le jour du spectacle de fin de centre ! Et repas avec les enfants, on avait le droit à 20 minutes en salle de pause par jour en début d'après midi.
Bizarrement, j'en ai pas refait.

Liteulorce

Membre VIP

Trust : 34  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3787
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 11h09

Oui, c'est ça c'est à la journée il me semble, j'en avait qui avait sauté avec Mr le maire de *

Ceci dit l'intéret du bafa ce sont les gosses comme pour l'équitation les chevaux.
Par dessus tu peut découvrir plein de truc de culture g ,voyager ,faire de l'équit' ,du ski... et faire des 5ieme !

Joual

Membre d'honneur
  

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2215
4 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 15h25

BAFA aussi.
Enfin presque...
Quand j'ai vu le salaire de misère, l'amplitude horaire et les responsabilités que c'est, je n'ai pas fait la dernière formation.
Ça aussi, c'est de l'esclavage. Et en plus, personnellement les gosses des autres, c'est pas une passion.
Être payé si peu pour supporter des mouflets mal élevés, non merci. Je ne fais pas la charité. Si je bosse l'été, c'est pour me payer mes études. Faut que ça soit un minimum rentable.
Au final, à la fin j'ai préféré bosser dans les vignes ou dans des magasins de vêtements. C'est quand même nettement mieux payés.
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
 Répondre au sujet