L'esclavage moderne dans le monde du cheval...

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7
Auteur
8327 vues - 91 réponses - 23 j'aime - 33 abonnés

Maev-ghost

Membre d'honneur
    

Trust : 1597  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3012
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 13/01/2021 à 16h21

Bon, j'ai décidé d'ouvrir ce post suite à un débat que j'ai vu sur les réseaux sociaux.

L'exploitation des travailleurs dans le monde équestre.
Alors oui on sait tous que c'est un métier rude, qu'il ne faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot et accepter d'avoir des horaires décalées ou tard...

Mais est ce pour autant qu'il faut continuer à accepter d'être exploitée tout bonnement sous prétexte d'expérience, de travailler avec du vivant et j'en passe?

Je suis moi même cavalière/enseignante à mon compte depuis 5 ans. J'ai roulé ma bosse dans de nombreuses écuries de sport principalement.
J'ai fais principalement de l'indépendant car je trouve de nombreux avantages notamment le salaire qui est quasi 2 fois supérieur et un emploi du temps correct. Je fais environ 40/45h par semaine et je réussi à me libérer 2 jours de repos par semaine dont mes weekends depuis quelques mois.

Mais, j'ai également été salariée pour une écurie de sport qui proposait des conditions de travail que l'on trouve dans quasi toutes les écuries. Environ 10 à 12h de travail PAR jour, charge de travail individuel qui devrait être fait par deux personnes, un jour de repos par semaine si tout va bien et devoir ressortir à 22h pour recouvrir les 30 chevaux ou autre... Tout ça payé au SMIC sans jamais avoir une heure supp de payée ni un dimanche accordé et devoir aligner 300€ par mois pour la pension du cheval.
Du coup, si on remet tout ça sur une base horaire avec toutes les heures faites en réalité, c'est à dire 265h de réalisé sur le mois: on est sur 4.48€ payée de l'heure ou 3.35€ /h si on a un cheval en pension.

Franchement, qui même avec la passion aux tripes, aimant ce qu'il fait peut rester motiver en gagnant carrément en dessous du seuil de pauvreté et sans même profiter de la vie. Parce que quand on est dans les écuries de 7h30 du matin à 20h le soir, difficile de faire autre chose que ça ou même d'avoir l'envie autre que de dormir.

Alors, j'entends souvent dans le monde équestre ou je lis souvent que c'est NORMAL, que seuls les vrais motivés acceptent de faire ça car ils sont réellement passionnés par leur métier.
Et que les autres qui veulent 2 jours de repos, partir en vacances ou finir à des heures décentes sont des personnes n'étant pas fait pour être dans le métier.

Perso, j'adore ce que je fais mais je ne veux plus JAMAIS bosser pour 3€-4€ de l'heure, avoir des horaires tellement lourdes, que même aller faire un restaurant, c'était mission impossible.
J'aime ce que je fais, je fais environ 8h-18h en plages horaires, plus tard certains jours où je rajoute des cours. Parfois certaines périodes je suis blindée et peut dépasser les 45h. Mais c'est sur une question de 15 jours et tout est rémunérée.
Le soir je rentre majoritairement vers 18h30 et peut profiter de la vie comme tout le monde. De même, j'adore avoir mes weekends (alala qu'est ce qu'on a pu me faire la réflexion dans le milieu que j'avais mes weekends et que j'étais entre autre une princesse quoi!) et profiter de la vie tout simplement. Je suis passionnée de mes chevaux mais j'aime aussi d'autres facettes sans voir un cheval; voyager, randonner, profiter de ma famille et de mes amis ou tout simplement glander dans mon canapé...

Alors quand je vois des offres d'emplois en salarié qui certes apporte la sécurité de l'emploi, le droit au chômage ou aux congés maladies rémunérés comparé à mon statut; mais payer au SMIC pour 70h: je vois pas ce qui peut continuer à motiver des personnes à bosser dans le milieu.
On dit tout le temps que les gens ne sont pas motivés, ne savaient pas à quoi s'attendre ou sont trop faignants car ils veulent des conditions de travail respectueuses.

Heureusement, qu'il existe encore des gérants de structure qui respectent leurs employés: j'en connais mais il faut bien les chercher pour les trouver.

J'attend pas grand chose de la part de ce post, mais quand est ce que la norme finira par changer? Quand est ce que les gens arrêteront de bosser pour 3€ de l'heure sous prétexte d'une prise d'expérience ou qu'il faut bien gagner sa vie pour manger (quoique là, cest vraiment pas gagner sa vie convenablement)?

On peut tout à fait être qualifié, motivé et bosseur en voulant des conditions de travail qui nous permettent de profiter de la vie à côté et vivre celle ci sans galérer avec deux sous en poche.

Édité par maev-ghost le 13-01-2021 à 16h28

Lenahaha

Membre ELITE Argent

Trust : 669  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7689
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 19h45

Mes sœurs ont fait mono aussi dans le centre équestre à côté de chez nous.

400€ le mois avec un seul jour de repos (donc 30 jours bossé sur 31).

Une honte !

En terme d'heures, on était sur du 6h-minuit.
Et nuit blanche les jours de viaduc...

Au prix du séjour de colo...

Liteulorce

Membre VIP
 

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4069
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 20h21

tiens je peut plus taguer! bon ,pas grave ,pour reprendre le "au coup du prix de la colo"

C'est un problême récurent qui veut que plutôt que d'encourager son personnel (au mieux en belles parôles) ;on préfére payer au ras des paquerettes pour gagner au max .

En fait on à l'impression de gagner en faisant l'économie du siecle et si en plus il peut me réparer un matos où entretenir une porte ,faire durer une ferrure ou m'assurer un cour de plus ..

Hathi

Membre ELITE Argent
 

Trust : 316  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8178
5 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 21h06

Je plussoie et j'ai une petite anecdote.
Ma pension a un employé pour nourrir et sortir les chevaux en semaine. Le week-end il nourrit que le matin (le soir c'est quelqu'un d'autre). Il a ses jours fériés, même si parfois il vient pour nourrir.
Il a un vrai contrat conforme au droit du travail, et la gérante fait attention qu'il respecte les temps de repos définis par la loi, et que les proprios ne l'exploitent pas.
Il ne fait pas les changements de couverture, parce que justement elle veut pas qu'il soit utilisé comme homme à tout faire. C'est pas dans son contrat, point. On s'arrange entre nous.

Avant Noël j'ai dû recaler une proprio qui trouvait anormal qu'il ne travaille pas à Noël...il a fallu lui expliquer qu'il a aussi des droits, en particulier le droit de prendre des congés... à en croire certaines le paleu est à leur esclave effectivement.

Sd0613

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 207
3 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 21h27

Ah ben ce genre de discours...

Comme celle qui nous sort une fois, après qu'on lui ait fait la réflexion qu'elle ne ramasse jamais les crottins de son cheval: "ben X le fera..."

Euuuuh ... non con*as**, il n'est pas là pour nettoyer ta merde, il est là pour prendre soin des chevaux.

Liteulorce

Membre VIP
 

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4069
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 22h12

Et à partir du moment ou on commence à comprendre qu'agir à pied fait un boulot monstre (TAP welcome); on pourrais voir à comprendre l'importance d'un bon paleu dans le bien être animal, notamment pour les chevaux au boxe..manger dans la même salle.

Edit: et que la moindre inter-action de ces gueux peut ,être bénéfique pour contrecarrer les approximations des proprios...


Mais non , un paleu c'est un jaquouille, ça doit déjà être content de bouloter les restes où à manger par terre dans la même salle.

Édité par liteulorce le 15-01-2021 à 22h40



Domipac19

Membre ELITE Or
  

Trust : 657  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 16320
1 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 22h22

Mais ça, les gens, c'est partout. Un jour, dans un magasin de fringues, une nana se ramène à la caisse avec tout un tas de vêtements puis décide de ne pas en prendre certains. La vendeuse lui demande gentiment d'aller les remettre en rayon et l'autre "ah ben vous ne pouvez pas le faire?". Mais non grognasse, parce que la vendeuse, c'est pas son boulot de ramasser tes merdes. C'est toujours comme ça, les gens s'imaginent que les autres sont là pour faire à leur place parce qu'ils n'ont que ça à faire.
Quand je travaillais en écurie de propriétaire, on demandait aux gens de fermer la porte de l'écurie en sortant (porte dont le haut et le bas peuvent s'ouvrir/se fermer indépendamment ou ensembles). C'était aussi une sécurité au cas où un cheval s'échappe de son boxe. Il y en a un qui faisait exprès de laisser ouvert et si je lui faisais gentiment la remarque, ça ne lui plaisait pas. Et puis un jour, il s'est fâché parce que pour lui, ce n'était pas normal qu'on lui fasse de remarque parce qu'il estimait que c'était mon boulot. Alors là, je lui ai expliqué que quand il part de chez, en principe, il ferme sa porte, il ne laisse pas sa maison ouverte aux 4 vents. Là, à l'écurie, il n'a qu'à continuer comme ça et puis le jour où son cheval s'échappe, il sera donc tout de suite dehors parce que c'est le plus près de la sortie et pas de bol, la route passe tout de suite là. Et si son cheval a un accident, il sera le premier à venir se plaindre sauf que ce sera de sa faute à lui. Et alors on fera quoi? Ca a été terminé, il a compris.
Dans les grandes surfaces, les gens qui décident de ne pas prendre un truc et qui le posent là où ils sont mais surtout, pas dans le bon rayon, mais putain, ce besoin de se dire "qq'un le fera bien à ma place", merde, quoi.

Cafelaitfalcon

Membre d'honneur
 

Trust : 304  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1665
2 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 22h58

sd0613
Je suis dans une pension de propriétaires, chacun ramasse ses crottins dans la carrière et dans les aires de pansage, on ferme la porte de la sellerie à clé lorsqu'on est le dernier à partir, on balaie l'aire de pansage, on nettoie la mangeoire si on l'utilise, etc. Tout est toujours propre, chacun respecte et heureusement.

Individuellement, ça ne nous prend que quelques minutes de nettoyer et ranger nos affaires. C'est du savoir-vivre tout simplement, je ne comprends pas que quelqu'un puisse penser "machin le fera à ma place"

Tootsienomade

Membre d'honneur
 

Trust : 209  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1761
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 23h07

Salut.

Alors, non, ce n'est pas le monde moderne…

Il y a 30 ans, je bossais dans un CE: box de 10 entiers, 30 chevaux de balades au pré mais au "travail". J'étais seule pour gérer presque le tout (box, paddock, entretien des pieds si nécessaire, bourrellerie, préparation des artifices etc..., herbe,. Le reste était géré par d'autres personnes) , accompagner les balades de 1h à 2 jours,, les cours, de 6h du mat à pas d'heure. De juin à octobre et les autres vacances.
De Vendredi à dimanche je bossait en spectacle de 18h jusqu'à pas d'heure. Par fois je rentrai de spectacle à 4h et réattaquais ma balade de la mi journée le lendemain sans dormir. J'étais jeune..

Badmonster

Membre ELITE Or
  

Trust : 405  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 14995
2 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 15/01/2021 à 23h11

cafelaitfalcon C'est clair, je suis dans un club avec une partie propriétaire, bah que ça soit proprio, club ou DP, globalement chacun ramasse les crottins de son cheval* et balaye s'il a curé les pieds dehors.. Normal !

Sauf en cours, c'est le mono à pied qui le ramasse pendant la séance, ça évite de descendre :)

C'est une question d'éducation des gens, nous il y a des petits rappels genre une affichette en carrière, et s'il y a un étourdi récidiviste, le gérant va lui faire la remarque. L'autre jour une DP de mon voisin de box avait balayé son crottin devant mon box, au lieu de le mettre devant le sien ou d'aller le jeter direct, ben clairement j'ai pas apprécié et je lui ai fait savoir, et normalement je n'aurais plus de problème

Maev-ghost

Membre d'honneur
    

Trust : 1597  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3012
2 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 17/01/2021 à 10h32

J'ai bossé longtemps en écuries de proprios, certes en indépendante, mais j'y étais tous les jours.

Là bas, on ne travaillait pas les jours fériés, 2 soirs par semaine on ne mettait pas de cours pour finir plus tôt et le weekend c'était services minimums genre juste nourrir histoire d'avoir le temps d'aller en concert ou avoir un son weekend.

De même, on "eduquait" les proprios à leur faire comprendre que l'on était pas les larbins. Donc c'était propreté obligatoire après leur passage.
De même, les chevaux devaient déjà être habillés avec une couverture d'extérieur pour ne pas avoir à faire 50 changements de couvertures pour les sorties quotidiennes.

Hey bien, ça n'a jamais dérangé les clients ces quelques règles simples pour que l'on travaille normalement. Les peu de mécontents, on les remettaient gentiment en place ou salut. Et du coup en procédant ainsi, je trouve que les clients ont plus de considération pour toi que dans les écuries où tu dois être à leur merci. Ils étaient toujours là pour un coup de main pour nous aider au quotidien et ça amenait à une chouette ambiance.

Sd0613

Apprenti
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 207
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 17/01/2021 à 13h13

Ah mais les écuries où j'ai entendu ça faisait la guerre aux cavaliers, hein.

Bon, je pense que le contexte géographique et économique n'aide pas. Mais c'est pas une raison.

Y avait des affiches PARTOUT (écuries, place de pansage, manège, carrière) et les monos le répétaient à longueur de journées.

Sauf que ... c'est jamais personne. Les gens préparaient leur cheval et laissaient dégueu. T'arrives derrière, c'est "pas moi". Idem dans la carrière.

Moi, en bonne débile, je ramassais les crottins des miens et au passage ceux d'à côté s'il y en avait. Mais ça me gavait. Je le faisais uniquement par respect du personnel mais la pelle, c'est dans la gueule des connasses que j'aurais aimé la mettre.

Avec le temps, on a réussi (avec quelques autres proprios qui comme moi, étaient saoulés de la situation) à prendre en flagrant délit 3 cavalières. Y avait 2 ados, elles ont promis d'essayer de faire attention (à défaut de l'appliquer, elles ont au moins répondu poliment). La 3ème, une nana de presque 40 piges, est celle qui nous a répondu que le paleu est là pour ça.

Jinssa

Membre VIP
  

Trust : 1800  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4719
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 17/01/2021 à 13h52

Dans l’écurie qui je viens de quitter la pension est tellement chère que les proprio estiment qu ils n ont rien à nettoyer. Ils laissent leurs couvertures par terre et les bandes de repos en boule devant le Box (et comme c est moi qui les remettais le soir ben il fallait bien que je les roule avant).

Quand je m en plaignais à la patronne sur le coup elle était de mon côté sauf que JAMAIS elle n a fait la remarque aux proprio...

Bah oui à 1500 la pension c est difficile de reprocher des choses... mais c est sur le personnel que ça retombe

Ponix

Membre VIP
   

Trust : 1174  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5366
3 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 17/01/2021 à 14h00

jinssa j'avoue que si je payais 1500€ de pension j'attendrais peut être que ce genre de service soient inclus dans la pension, mais faut que ce soit clair dès le début...

Pour ma part j'ai toujours été dans de très petites écuries où le gérant est le seul sur la structure donc j'ai mis la main à la fourche plus d'une fois, j'adorais aidé à sortir, à rentrer les chevaux ou à les nourrir. Je trouve que c'est ça qui est beau dans l'équitation, le soin des chevaux.

Jinssa

Membre VIP
  

Trust : 1800  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4719
0 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 17/01/2021 à 14h16

ponix

Moi aussi je pouvais comprendre qu ils n aient pas envie de s embêter avec ce genre de choses...
Et autant les couvertures et les bandes je pouvais passer au dessus parce que j étais responsable des soins aux chevaux autant leq crottins dans toute l écurie la j avais un peu de mal...
J avais vraiment l impression d être là boniche juste là pour ramasser la merde.

Il y en a même une elle laissait son tapis dans la salle de soins. Elle estimait que je n avais que le remettre dans ses affaires quand il était sec (et tout ça sans me demander de le faire, j avais juste à savoir que j étais là pour ramasser son bordel)

Limbecile

Membre VIP
 

Trust : 236  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4340
1 j'aime    
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
Posté le 17/01/2021 à 15h40

jinssa Pour le coup effectivement à ce tarif là, il aurai fallu expliquer à la propriétaire des écuries qu'embaucher une deuxième personne pour filer un coup de main aurai été appréciable...
Une pension c'est le salaire d'un palefrenier donc bon...

Parce que perso j'ai mes chevaux à la maison donc ramasser des crottins et cie, je le fais volontier mais à 1500e la pension, ça me ferai tiquer aussi.
Je veux bien ramasser le crottins dans l'allee pour éviter de marcher dedans mais faut pas abuser non plus.
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7
L'esclavage moderne dans le monde du cheval...
 Répondre au sujet