Aurait-on une pénurie de chevaux ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 ... 46
Auteur
47642 vues - 687 réponses - 2 j'aime - 52 abonnés

Harasstgermain

Expert
   

Trust : 473  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 845
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 08/07/2021 à 21h28

Bonjour à tous

Depuis de nombreuses années le nombre d’éleveurs est en baisse constante jusqu’à moins 75% selon certains par rapport aux grandes années et cela toutes races confondues

Le nombre de chevaux produits est aussi en baisse tant chez nous que chez nos voisins

Par conséquent et selon les lois du marché les prix augmentent

Et encore on a du mal à trouver des chevaux qui correspondent à la demande du marché
Des chevaux faciles pour Débutants
Et non pas des chevaux de sports croisés d’étrangers peu pratiques

Fini les importations de Connemaras irlandais peu chers et au caractère difficile
Fini les shets hollandais...

On ne va pouvoir compter que sur la production française en berne

Trotteurs de réforme et pur sang ont vu aussi leurs prix augmenter et leur utilisation fait déchanter beaucoup d’amateurs

Alors quoi...

La demande est toujours là
Mais les potentiels acheteurs sont restés sur des tarifs d’il y a quelques années...

Mais l’offre?
Et les prix...

Donnez-nous votre sentiment
Bons échanges à vous tous

Pauline02

Expert
   

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 945
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 09/07/2021 à 17h11

Clairement je cherche actuellement un poney B et un C pour le boulot, on n'est pas loin de mission impossible 5 !
Des nains de 70cm y en a la pelle, des entiers pas débourré et pas sociabilisé pareil mais un poney juste sain et mental froid entre 1m05 et 1m30, entre 4 et 15 ans ça fait 3 mois que je cherche sans succès !
C'est très compliqué, y a plus rien sur le marché même en ayant un budget correct.

Aurelie20

Membre d'honneur

Trust : 118  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1495
15 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 09/07/2021 à 18h50

Élever coûte cher et le véto pratique le même tarif que ce soit un poney B ou un poney D mais le prix de vente n est pas le même.
Nous avons décidé d arrêter l élevage de poney B, pour ne faire que du D que nous valorisons sur le circuit jeunes poneys.
Et quand je vois les clubs vouloir du B pour 2500€ facile, gentil pour tout niveau, je me dis que nous avons bien fait d arrêter le poney B.

Les gens ne se rendent pas compte du prix d un poney à élever et à dresser.
Il y a de moins en moins d Eleveurs car élever a un coût de plus en plus élevé et je parle même pas quand il y a un problème vétérinaire important.

Avant les clubs prenaient des jeunes non débourres que les moniteurs dressaient et maintenant ils veulent du poney facile et dressé pour tout les niveaux mais avec le budget d un poney non debourre.

Moncoeurm

Expert
   

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 728
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 09/07/2021 à 20h18

Eh bien mon centre doit faire exception. Il y a plusieurs chevaux qui y ont été mis au travail.

Marlin

Membre d'honneur
 

Trust : 581  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1968
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 09/07/2021 à 22h58

Aurélie20: oui c'est navrant de constater que les bons éleveurs sont péjorés.
Le débat reste toujours le même, des particuliers qui font naître un mignon poney de prairie, ça engorge le marché parce qu'il sera facile à revendre, mais on tape dans du petit, sans papiers voire sauvage à prix d'or et que finalement le facile à vendre ne l'est pas.

Dans du plus grand plus de papiers donc peut-être moins d'amateurisme. Poneys plus axés sport donc moins ouvert à tous.
Je vois aussi ici une certaine sélection des acheteurs, le vendeur n'a plus forcément envie de vendre à des yahou.

C'est bien connu, un bon coco ne se vend pas s'il donne pleinement satisfaction! Il ne reste que le "2ème choix", celui-là qui est toujours trop cher... ou bradé, mais est-ce vraiment alléchant pour les amateurs éclairés?

Ou dans les budgets irréalistes, les bons papys routiniers proches de la retraite.

Gobi

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 194  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7296
6 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 09/07/2021 à 23h16

Je me demande si l'élevage de chevaux (hors courses) a jamais été rentable (j'entends permettant de rémunérer une personne sur cette activité pro seule)... je ne suis pas sûre que les éleveurs de chevaux historiquement en France étaient mono activité si ?

Harasstgermain

Expert
   

Trust : 473  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 845
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 09/07/2021 à 23h39

Ça aurait pu l’être
Mais tout étant trop cher sauf le prix de vente...
Beaucoup ont arrêté l’élevage et arrêter ainsi de perdre de l’argent sous prétexte de leur passion

Voilà pourquoi outre l’inadéquation des produits à vendre il y en a peu

Les clubs tout comme les particuliers voici n’y devoir payer les bons chevaux à leur prix

Encore faudra-t-il les trouver...

Avant il y avait 10 chevaux pour un acheteur
Maintenant c’est 30 demandes pour le même poney ou cheval

Et ceux qui cherchent sans trouver depuis plusieurs mois devront augmenter leur budget sous peine de rester à pied

Liteulorce

Membre VIP
 

Trust : 52  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4179
2 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 08h26

Oui, je me réveille post confinement, en entendant parler de pouns à 2500 ,là où il y à prés de dix ans j'en achetait pour 450 euros débourrés attelage et 1500 le cheval juste gentil débourré à la classique.

Mais j'ai le même problème quand j'entends parler selles ,j'ai vendu une macelle de 20piges à 500boules état impeccable , là où la moindre bouse moderne part à 2000.

J'ai du rater une étape ,l'impression de me réveiller après un long sommeil où je ne reconnais pas le marché.

Dolimos

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 558  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7398
13 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 09h05

Tout a pris une claque côté prix : les selles par ex .
Il y a 25 ans , on payait une Devoucoux neuve 2000/2500€ . A l'heure actuelle , elles sont a plus de 4000€ ...

Apres , il me semble que l'acheteur a evolué aussi . Quand j'ai commencé a monter ( années 80/90) , quand on achetait un cheval on bataillait pas trop sur le côté "visite veto" . Mes 2 premiers chevaux achetés n'ont eu aucune visite . C'etait des chevaux de reforme pas cher , on bataillait pas . Maintenant , même sur des chevaux a 1000€ les gens veulent une visite parfaite . Donc forcement ça en ecarte pas mal !

Pareil quand j'ai commencé , avoir son cheval n'etait pas la regle pour la majorité de cavaliers : etre proprio etait plutot reservé a un public de cavaliers adultes avertis ou de gamins aux parents fortunés . Je n'ai eu mon 1er cheval qu'a l'age adulte , mon "eperon d'argent" (G7) en poche et tournant en concours Am depuis bien des années .

Maintenant , bcp plus de cavaliers veulent rapidement un cheval . On voit fleurir les chevaux dans le jardin des gens ! Ce sont des cavaliers débutants/ faible niveau pour la plupart , a qui il faut donc des ponpons loisir ++ , et qui bien sûr n'ont aucune idée de ce que cela coute en argent/ travail / temps de fabriquer le cheval qu'ils cherchent et ne veulent évidement pas payer cher. (quand on n'a jamais fait le boulot de A à Z , on n'a pas vraiment idée de ce que ça représente vraiment !)

Ou alors en club , si on veut pouvoir sortir en concours au dela du niveau Club , il faut son cheval car le club ne peut pas fournir de chevaux d'Am . A l'époque, j'ai débuté les concours et tourné en Am jusqu'a l'age adulte avec des chevaux de club ( soit bien 5/6 ans ) !! Mais a l'époque , le moniteur faisait son boulot : il formait et bossait les chevaux de club ....

L'équitation s'est vraiment démocratisée , le marché ( demande) reflète cette démocratisation . Bcp de gens achètent un cheval comme une paire de chaussures et donc veulent les mêmes avantages que chez Zalando .
J'ai vu de ces trucs de la part d'acheteurs , personnellement et autour de moi ....

Édité par dolimos le 10-07-2021 à 09h15



Kiran

Apprenti
  

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 256
3 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 09h11

Pour les clubs il y en a quand meme de plus en plus qui font naitre, élèvent et dressent leur propre cavalerie. Au niveau de mon club c'est ce qu'il se passe, ils font naitre du shet au poney C. Et pourtant on est loin de la grosse structure, ils ont une bonne trentaine d'équidés.
Pour les chevaux, les nouveaux arrivants sont principalement des réformés. Mais pour avoir mis mes fesses dessus avec mon petit niv g4 aucun n'est ingérable et ils sont super même pour petit niveau. Il y a probablement un bon travail de sélection et de réforme derrière.
En parallèle je sais que la gérante revend assez jeune ses chevaux et elle n'hésite pas à se séparer de vraies perles si sa cavalerie ne correspond pas réellement aux besoins du club. Elle fait le bonheur de ses cavaliers g4/g5 qui lui rachètent les chevaux.
En lisant ce que vous dites je me dis que ce genre de fonctionnement sera peut être une solution pour certaines structures.

Édité par kiran le 10-07-2021 à 16h54



Elvira

Membre d'honneur
 

Trust : 136  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1852
2 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 09h16

J'ai pensé à ce post (que je suis en sous-marin) hier.

Annonce Facebook pour un poney 105 cm, aucune info hormis la taille, hongre, pie et "idéal club".

Pas de prix, rien, l'annonce affichait plus de 170 commentaires de clients potentiels !

Je n'avais pas conscience d'une telle bataille.

Scoudi

Membre VIP
 

Trust : 367  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4444
2 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 09h17

Certains trouvent les prix cher mais il faut voir aussi ce que cela coûte de faire naître et élever un poulain.

Il y a moins d'éleveurs notamment parce que bah financièrement ils n'arrivent plus à joindre les deux bouts. La majorité d'entre eux élèvent en "loisir"/"activité secondaire" => pour beaucoup le but n'est même plus de gagner de l'argent sur les ventes mais de se faire plaisir et de ne pas en perdre.

Après les chevaux âgés effectivement c'est un marché différent (ils ne sortent pas de chez l'éleveur) et je pense que c'est plus lié à la covid + marché noyé par des réformés à bas prix.

Dolimos

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 558  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7398
3 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 09h24

kiran


Citation :
Pour les chevaux, les nouveaux arrivants sont principalement des réformés. Mais pour avoir mis mes fesses dessus avec mon petit niv g4 aucun n'est ingérable et ils sont super même pour petit niveau. Il y a probablement un bon travail de sélection et de réforme derrière.


Tout a fait !! Pour avoir moi aussi monté des reformes dans le club ou j'ai appris quand j'etais jeune et en avoir toujours a l'heure actuelle , c'est bien ça la clé pour les reformes : Sélection - travail correct

Effectivement , le mode de fonctionnement de ton club pourrait etre une des solutions du probleme pour alimenter le marché : ils forment des chevaux sympa , qui font du club qlqs années sans etre usés et donc sont parfaits pour de futurs proprietaires novices en recherche de chevaux deja bien mis .

Le club où monte mon fils fonctionne aussi un peu comme ça . il ne font pas naitre mais forment des jeunes chevaux . Les cavaliers un peu aguerri du club participent a la valorisation : les chevaux sont montés en cours , sortis en concours par les cavaliers du club. Et après certains des chevaux ou poneys sont revendus .

Zadig1212

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 148
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 09h27


kiran a écrit le 10/07/2021 à 09h11:
Pour les clubs il y en as quand meme de plus en plus qui font naitre, élèvent et dressent leur propre cavalerie. Au niveau de mon club c'est ce qu'il se passe, il font naitre du shet au poney C. Et pourtant on est loin de la grosse structure, ils ont une bonne trentaine d'équidés.
Pour les chevaux, les nouveaux arrivants sont principalement des réformés. Mais pour avoir mis mes fesses dessus avec mon petit niv g4 aucun n'est ingérable et ils sont super même pour petit niveau. Il y a probablement un bon travail de sélection et de réforme derrière.
En parallèle je sais que la gérante revend assez jeunes ses chevaux et elle n'hésite pas à se séparer de vraies perles si ca cavalerie ne correspond pas réellement aux besoins du club. Elle fait le bonheur de ses cavaliers g4/g5 qui lui rachatètent les chevaux.
En lisant ce que vous dites je me dis que ce genre de fonctionnement sera peut être une solution pour certaines structures.


Je vais aller dans ton sens, les écuries où je monte font naître leurs propres chevaux, et cela depuis 20 ans
La moitié de la cavalerie y est née.
Diriez vous que la pénurie concerne surtout les poneys ?

Harasstgermain

Expert
   

Trust : 473  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 845
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 12h09

Bonjour
La pénurie touche à mon avis tous les équidés de qualité
Tous ceux qui sont faciles et prêts à être utilisés par des cavaliers de petit niveau

Les réformes de courses n’étant pas pratiques immédiatement donc pas rentables immédiatement sont écartés
Et puis monter un trotteur ou un ps réformé est parfois considéré comme dévalorisant par rapport à un sf
Oui la discrimination c’est aussi ici

Scoudi

Membre VIP
 

Trust : 367  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4444
6 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 10/07/2021 à 12h42

marlin Je trouve cela injuste de taper sur les particuliers qui font naître car :
- ils représentent la majorité des éleveurs qui sont aujourd'hui amateurs et non des pros
- si tu vises le proprio lambda qui fait pouliner sa jument = 90% des cas il va garder le poulain pour lui donc pas d'impact sur le marché chevaux (mais ça fait tourner celui des étalons ce qui n'est pas une mauvaise chose).

Édité par scoudi le 10-07-2021 à 12h42



Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 ... 46
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
 Répondre au sujet