Survivre au travail: échanges, soutien, perles!

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 ... 84
Auteur
74262 vues - 1251 réponses - 2 j'aime - 41 abonnés

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2693
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 05h49

Bonjour
Je crée ce post car je constate que nous sommes beaucoup à vivre des choses difficiles dans la sphère professionnelle.
Le but de ce post est d'échanger, se soutenir, se plaindre, en rire peut être pour dédramatiser et arriver à prendre du recul.
Bien évidemment toutes perles/anecdotes croustillantes sont les bienvenues
Si vous avez des trucs et astuces ou un manuel de survie au travail à conseiller vous trouverez preneurs ici!!!
A vos claviers

Pistachio

Initié
 

Trust : 156  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 199
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 09/05/2022 à 22h05


andiamo a écrit le 09/05/2022 à 15h02:
J’ai bossé à l hôpital où on faisait culpabiliser les femmes de s arrêter pour faire des gosses...
Scoop: les soignants sont en fait des soignantes.
Re scoop: le fait d avoir fait un gosse ou plusieurs est pris en compte dans le calcul de la retraite. Donc c est bien un service rendu à ce pays de continuer à faire des gosses en mettant en péril nos carrières professionnelles.
Pour moi ce dont vous parlez c est juste de l organisation et je pense qu il faut veiller à ne pas faire passer ses idées au second plan pour des questions d organisation; Une femme a l obligation de prévenir son employeur de sa grossesse au 3ème mois...si ce n est pas une grossesse pathologique ça laisse quand même si temps pour s organiser! En tout cas davantage qu une démission!!!
Je connais aussi plein de nanas qui même en congés mat sont plutôt en télétravail et sont pas du style à traîner la patte. Ce qui me fait réagir c’est qu encore une fois ce sont les femmes qu’on met de côté et on continue d alimenter les inégalités de salaire et de recrutement.
Et perso on m’a posé plusieurs fois la question en entretien d embauche. J ai toujours donné une non reponse car j estimé que mon désir d enfant est une affaire privée, comme la santé.


Le problème des hôpitaux même si c'est public c'est que tous les services sont débordés, en sous-effectifs, pas assez d'argent (soit disant) pour engager plus, des arrêts, des démissions, ainsi
qu'une organisation souvent dysfonctionnelle.
Les gens sont déjà tendus et sous stress permanent alors les chances que ça plaise sont faibles.

Il semble loin le temps où on applaudissait les gens qui travaillaient dans le médical, ce sont en plus des métiers difficiles et essentiels où les gens se donnent beaucoup. Ils devraient tous avoir le droit d'avoir des enfants sans subir de discriminations car ils seront plus capables de bosser comme quatre pendant quelques semaines.


Cela prends du temps de former des gens et télétravail impossible sur plein de postes. Hors du secrétariat, les infirmières, les aides-soignantes, les sage-femme et bien d'autres pour qui un arrêt serait compliqué sont aussi souvent des femmes. J'estime pourtant que l'Etat a les moyens et le devoir de ne pas les discriminer si elles tombent enceinte.

Tu as raison, gérer une démission ce serait pourtant plus compliqué qu'un arrêt de quelques semaines. Je ne comprends pas la logique de certains employeurs.

Édité par pistachio le 09-05-2022 à 22h07



Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2693
2 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 05h48

pistachio
Ba oui mais pourquoi les professions soignantes sont largement occupées par des femmes à l'hôpital (en excluant les médecins, bien évidemment)....?!
Déjà car quand t'es une petit-fille on t'envoie des signaux implicites qu'une fille doit s'occuper des autres, pouponner etc...et puis dans la FPH les salaires sont misérables (un peu moins depuis le Ségur) et les conditions de travail pourries: forcément c'est un créneau qui récupère beaucoup de femmes qui ne trouvent pas ailleurs ou ne s'autorisent pas à penser qu'un ailleurs est possible...
Je trouve ça triste en 2022.

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2693
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 05h53

alecto Comment tu ferai si tu avais un désir d'enfant du coup?

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2693
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 05h55

carwyn
C'est déjà énorme que les choses soient pensées d'une autre façon, même si ça en fait grincer des dents.

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2693
6 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 05h57

J'ai pensé à ce sujet hier soir: mon conjoint qui bosse dans l'éclairage public me raconte qu'une RH a sorti à une salariée qui était venue en crop top " attention, ici tu es dans un milieu masculin"
Un milieu professionnel aurait peut être été plus adapté
Plus ça va et plus je me dis que le pire ennemi de la femme c'est une autre femme.

Alecto

Membre ELITE Bronze

Trust : 286  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6411
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 06h09

andiamo
Je préviendrai immédiatement tout simplement dès les tentatives :)

Édité par alecto le 10-05-2022 à 06h09



Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2693
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 06h15

alecto
Ok...donc tu ne t'interdirai pas de faire ta vie quand même.

Quand j'étais en CDD un employeur (public) m'avait proposé de rompre mon CDD pour la période de congés mat (oui oui) alors que je n'avais rien demandé en plus

Pistachio

Initié
 

Trust : 156  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 199
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 06h49


andiamo a écrit le 10/05/2022 à 05h48:
@pistachio
Ba oui mais pourquoi les professions soignantes sont largement occupées par des femmes à l'hôpital (en excluant les médecins, bien évidemment)....?!
Déjà car quand t'es une petit-fille on t'envoie des signaux implicites qu'une fille doit s'occuper des autres, pouponner etc...et puis dans la FPH les salaires sont misérables (un peu moins depuis le Ségur) et les conditions de travail pourries: forcément c'est un créneau qui récupère beaucoup de femmes qui ne trouvent pas ailleurs ou ne s'autorisent pas à penser qu'un ailleurs est possible...
Je trouve ça triste en 2022.


Exactement!
Ce sont en plus souvent des professions où ces femmes sont surqualifiées et sous-payées.
Ma femme, par exemple, a un niveau bac+5/6 , elle se retrouve dans un poste niveau bac pro où elle est clairement sous-payée et sans vraies perspectives d'évolutions ni de salaire à défaut de pouvoir trouver un poste ailleurs. Comme beaucoup de ses collègues, elle n'est absolument pas épanouie là-bas. Ils profitent aussi du fait que beaucoup de gens sont désespérés et ont besoins de payer leurs factures et donc de travailler coute que coute et les conditions se dégradent à chaque fois plus.

C'est d'autant plus triste, qu'on veuille en plus empêcher ces gens de construire leur famille. Au bout d'un moment, cela sert à quoi de travailler ?🤔

Édité par pistachio le 10-05-2022 à 06h50



Tam89

Membre ELITE Or

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9299
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 06h49

On peut être dans une grosse entreprise et que ce soit la merde aussi.

Je bosse dans les écoles comme accompagnant d'éleve en situation de handicap, je suis toute la journée avec un gamin, si je suis absente peu importe le temps, le gamin est seul en classe et devient vite ingérable.
Et quand on voit qu'il n'y a déjà pas de remplaçant pour les instits, on imagine bien qu'il y en a encore moins pour les AESH.
La semaine dernière j'étais absente pour cause COVID, les parents ont fait gardé leur gamin, parce que le mettre à l'école sans AESH c'est l'envoyer lui droit dans le mur, et mettre l'instit dans une belle galère avec un électron libre pas facile à gérer en plus des 20 autres gamins.

Alors je ne dis pas qu'il ne faut pas faire de gamin, ou ne pas embaucher de nana, mais ça peut vraiment être une belle galère dans certains cas.

Pistachio

Initié
 

Trust : 156  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 199
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 06h56


tam89 a écrit le 10/05/2022 à 06h49:
On peut être dans une grosse entreprise et que ce soit la merde aussi.

Je bosse dans les écoles comme accompagnant d'éleve en situation de handicap, je suis toute la journée avec un gamin, si je suis absente peu importe le temps, le gamin est seul en classe et devient vite ingérable.
Et quand on voit qu'il n'y a déjà pas de remplaçant pour les instits, on imagine bien qu'il y en a encore moins pour les AESH.
La semaine dernière j'étais absente pour cause COVID, les parents ont fait gardé leur gamin, parce que le mettre à l'école sans AESH c'est l'envoyer lui droit dans le mur, et mettre l'instit dans une belle galère avec un électron libre pas facile à gérer en plus des 20 autres gamins.

Alors je ne dis pas qu'il ne faut pas faire de gamin, ou ne pas embaucher de nana, mais ça peut vraiment être une belle galère dans certains cas.

Ça c'est clairement la faute aux employeurs même si c'est triste pour les enfants. Ils n'ont qu'à donner de meilleures conditions de travail et prévoir des remplaçants.
Ce n'est pas aux employés d'accepter des conditions de travail de plus en plus précaires et dégradées et par dessus de s'empêcher de faire des enfants s'ils en veulent pour encore arranger leur employeur.
A la base, le travail sert quand même à gagner de l'argent pour vivre et atteindre ses objectifs personnels et non pas de juste faire l'esclave du patron en s'interdissant de vivre à côté. Sinon à quoi ça sert de se forcer à se lever tous les jours ? C'est rare que les chefs s'interdissent de fonder une famille s'ils en ont envie eux.

Bon courage.

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2693
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 07h04

tam89
Pour le coup, le COVID touche les 2 sexes
et je rejoins Pistachio, l'éducation nationale c'est comme l'hôpital: en vrac et ce n'est pas aux agents/employés d'éponger les frais d'une politique de mierde qui est cultivée depuis des décennies...

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2693
5 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 07h07

En tout cas j'ai l'impression qu'on banalise de plus en plus le fait de pallier aux manques et organisation des établissements, qu'on se plie en 4 pour rendre service, pour faire son boulot et tenir les murs quand d'autres sont absents.
Ca explique peut être le nombre exponentiel d'épuisement professionnel, les licenciements pour inaptitude etc...
A force de tirer sur la corde, elle casse.

Tam89

Membre ELITE Or

Trust : 70  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9299
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 07h10

pistachio

Ah mais je ne dis pas qu'il faut s'interdire d'avoir des enfants, je dis juste que quand il y a une absence c'est une galère.
D'ailleurs à aucun moment personne ne nous demande si on veut ou pas des enfants, moi je m'en fous j'en n'ai pas et j'en veux pas.

Pour les remplacements, on est déjà content d'avoir un contrat lol, honnêtement je ne vois pas comment ils peuvent avoir des remplaçant sachant qu'ils ont déjà pas le nombre d'AESH suffisant pour le nombre de gamin qu'il y a ... c'est un vrai problème je le sais bien.

Melye

Membre d'honneur
   

Trust : 102  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2985
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 07h11

Je sous-marine car vos échanges sont très intéressants (notamment le point de vue de rapide49 qui est très mesuré et argumenté).


J'ai personnellement prévenu mon futur employeur de mon désir d'enfant pour qu'il prenne une décision éclairée. Mais j'étais en poste ailleurs et l'offre concernait un poste très spécifique avec peu de concurrence, donc je ne prenais pas beaucoup de risques.



Je fais un petit aparté sur le sujet de l'IMG qui a été abordées quelques pages en amont, car ça me paraît important. Je ne suis pas une experte, seulement une amie de plusieurs personnes concernées donc j'espère ne pas oublier de points importants :
- une femme ne peut avoir de congé maternité qu'à partir d'un certain nombre de semaines (24 SA je crois) mais peut subir une IMG avant
- toutes les femmes ne rêvent pas de retourner au travail, certaines ont besoin de ces semaines pour se reconstruire, et ne pourraient pas s'arrêter aussi longtemps (financièrement parlant) avec un arrêt classique
- le congé maternité fait partie du "package" de reconnaissance de cet enfant, au même titre qu'il "comptera" dans les droits de la femme pour sa vie future (pour la durée du congé maternité suivant, les allocations de la CAF, etc.)


andiamo Il n'y a aucune obligation à prévenir son employeur de sa grossesse que ce soit au 3e mois ou après.

Alecto

Membre ELITE Bronze

Trust : 286  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6411
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 10/05/2022 à 07h21

andiamo
Non je ne m'interdirais pas ma vie si j'avais envie d'un enfant mais je pense qu'on y aurait beaucoup réfléchi en amont avec mes employeurs pour ni me pénaliser, ni les pénaliser :)
Page(s) : 1 ... 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 ... 84
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
 Répondre au sujet