Sentiment de culpabilité

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5
Auteur
7302 vues - 68 réponses - 1 j'aime - 12 abonnés

Lauraa.d

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 32
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 13h33

Bonjour

J'ai lu certaines discussions de ce forum ces derniers mois sans jamais avoir posté de messages.
Aujourd'hui je décide de vous parler de mon "problème" qui me pèse et j'aimerais avoir vos avis.

J'ai bientôt 30 ans et j'ai été cavalière de club pendant environ 15/20 ans. il y a un peu plus de 3 mois, et après mûre réflexion, j'ai réalisé mon rêve en achetant une jument de 5 ans (elle prend 6 ans en 2022). Je l'ai mise dans une pension participative à 5 min de chez moi, à quelques pas du centre équestre dans lequel je monte depuis 2 ans. Je peux donc profiter des installations du club facilement.

Mais voilà quelques semaines que je me demande si je suis capable de m'en occuper convenablement (même si mon entourage me confirme que je m'en occupe très bien). J'ai l'impression que cette nouvelle responsabilité me prend littéralement tout mon temps libre. A tel point que m'occuper de ma jument devient parfois une contrainte alors que ça devrait être un plaisir. La pension participative consiste à faire le boxe de son cheval soi-même tous les jours,et nourrir les chevaux de la pension à tour de rôle matin et soir (il y a en moyenne 3/4 chevaux dans l'écurie).

En bref, je suis en train de me demander si je suis réellement capable d'assumer les responsabilités de propriétaire, et combien de temps je vais tenir.
J'ai l'impression que ce n'est qu'une question de temps avant que je vende ma jument.
Cela me fait ressentir un énorme sentiment de culpabilité car j'étais convaincue que ma décision avait été mûrement réfléchie lors de l'achat. En plus, il s'agit d'une jument absolument adorable et sans aucun vice.

J'anticipe déjà les commentaires négatifs de certaines personnes de ce forum ou bien de mon entourage et c'est également ce qui me fait beaucoup réfléchir.

Je ne pense pas que ma jument soit malheureuse, loin de là. Je vais la voir tous les jours, pour faire son boxe rigoureusement, lui faire quelques grattouilles, la travailler (monté, à pied ou en balade), puis la mettre au pré (minimum 4h par jour en attendant que les journées se rallongent).

L'idée de la vendre n'est donc pas forcément pour la jument mais plutôt pour moi car j'ai constamment l'impression d'être débordée et de ne vivre que pour elle depuis que je l'ai. J'imagine difficilement pouvoir avoir un bébé plus tard par exemple (je suis fiancée et je devrai me marier en 2023), ou n'importe quel autre projet qui me prendrait du temps.

Je suis complètement perdue: la mettre en vente pour vivre plus sereinement au risque de le regretter (car je me suis tout de même attachée à elle), ou la garder en prenant sur moi, en essayant de profiter des bons moments passés avec elle et en se disant que ce n'est qu'un nouveau rythme de vie à prendre et que je vais finir par m'habituer ?

Je suis consciente que vous allez difficilement pouvoir me dire quoi faire, et ce n'est pas forcément ce que j'attends. Mais j'ai besoin de vous partager mon ressenti, dans l'espoir que l'un d'entre vous ait vécu quelque chose de similaire et me raconte son témoignage.

Dans tous le cas, merci d'avoir lu mon "histoire" :)

Cherchour

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7166
11 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 13h40

Et passer par une pension avec une autre formule ? Ça serait compatible avec tes finances ?

Perso j’ai essayé une fois la pension non pas participative mais qui ne complémentais pas. Mon cheval avait du foin. Donc je venais tous les jours donner la ration en plus et gérer la couverture au printemps. C’est vrai que parfois j’étais en mode pilote automatique : je nourris et je rentre.

Actuellement mon cheval est repassé dans une pension qui gère et c’est vrai que c’est reposant mentalement de ne pas forcément devoir passer tous les jours.
Après bien sûr, si un jour il y a des soins spécifiques je le ferai. Mais ça enlève déjà pas mal de charge mentale de pouvoir déléguer

Mimidada

Membre VIP
   

Trust : 872  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5628
25 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 13h40

La réponse est simple, pour moi, le souci vient tout simplement de la pension participative. Tu ne peux pas trouver une pension normale ? Qui prend en charge le box, etc. Ça te coûtera sûrement plus cher mais tu seras plus sereine et tu iras voir ta jument que pour des moments plaisir

Bucky14

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 77
6 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 13h40

Pourquoi ne pas la mettre dans une pension pré (avec des installations pour monter) où elle sera toute la journée avec des congénères ? Vous pourrez allez la voir le weekend, et pendant vos vacances, sans que cela soit une corvée.

Lakchmi

Membre VIP

Trust : 528  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3516
6 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 13h43

Devenir propriétaire, ça fait parfois un sacré choc en terme de responsabilités, effectivement.


lauraa.d a écrit le 02/02/2022 à 13h33:
J'ai l'impression que cette nouvelle responsabilité me prend littéralement tout mon temps libre. A tel point que m'occuper de ma jument devient parfois une contrainte alors que ça devrait être un plaisir. La pension participative consiste à faire le boxe de son cheval soi-même tous les jours,et nourrir les chevaux de la pension à tour de rôle matin et soir (il y a en moyenne 3/4 chevaux dans l'écurie).

Si tu n'avais jamais fait de travaux d'écurie avant, c'était effectivement très optimiste de te lancer dans cette aventure de cette manière. Je t'aurais plutôt conseillé une pension "normale" où tu viens principalement pour le plaisir, et où le gros œuvre (clôtures, boxe si ta jument va au boxe, rations, eau...) est géré par un professionnel.
Ca t'aurais également permis de ne pas y aller tous les jours, et de ne pas avoir d'obligation absolue de venir tel et tel jour.



lauraa.d a écrit le 02/02/2022 à 13h33:
En bref, je suis en train de me demander si je suis réellement capable d'assumer les responsabilités de propriétaire, et combien de temps je vais tenir.
J'ai l'impression que ce n'est qu'une question de temps avant que je vende ma jument.

Pour moi, le souci n'est pas que tu es devenue propriétaire, c'est plutôt le type de pension que tu as choisi.

Dans une pension "normale", si tu avais prévu de venir jeudi et vendredi, mais que finalement tu as des empêchements (ou, juste... Un coup de flemme et de fatigue), ça n'a pas de conséquence (ou si peu). Ton cheval est quand même sorti, nourri, abreuvé, observé.

Là, tu as choisi une pension où tu n'as pas les avantages que te donnent normalement une pension, à savoir la sécurité pour ton cheval et la liberté pour toi.



lauraa.d a écrit le 02/02/2022 à 13h33:
L'idée de la vendre n'est donc pas forcément pour la jument mais plutôt pour moi car j'ai constamment l'impression d'être débordée et de ne vivre que pour elle depuis que je l'ai. J'imagine difficilement pouvoir avoir un bébé plus tard par exemple (je suis fiancée et je devrai me marier en 2023), ou n'importe quel autre projet qui me prendrait du temps.

Bah, clairement, avec l'organisation que tu as, c'est complètement normal.



lauraa.d a écrit le 02/02/2022 à 13h33:
Je suis complètement perdue: la mettre en vente pour vivre plus sereinement au risque de le regretter (car je me suis tout de même attachée à elle), ou la garder en prenant sur moi, en essayant de profiter des bons moments passés avec elle et en se disant que ce n'est qu'un nouveau rythme de vie à prendre et que je vais finir par m'habituer ?

Je pense que tes sentiments sont légitimes, qu'il est normal de se sentir étouffé dans cette situation, et que cette obligation de venir tous les jours quoi qu'il arrive (+ une fois tous les X jours pour nourrir), c'est trop.
Je te conseille ni de la vendre, ni de prendre sur toi, mais plutôt de la déplacer dans une pension où tu auras moins à ta charge, pour ainsi profiter pleinement de ta jument (et du reste de ta vie !).

Rebex

Membre d'honneur
   

Trust : 317  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2691
0 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 13h46

Hello,

Je viens d'acheter ma jument aussi, elle est avec moi depuis 2 mois maintenant :)

Effectivement c'est très prenant, j'y vais tous les jours, je monte pas à chaque fois mais comme je travaille loin de mes écuries, je rentre souvent chez moi ente 20H et 23H... Mais je vis seule, je n'ai pas de chien, d'enfants etc. Je me permets de profiter de mon cheval parce que je n'ai que la contrainte de mon travail. Pour l'entourage proche ce n'est pas évident à comprendre. Mes amis mettent un peu de temps à comprendre pourquoi je viens moins tôt aux resto, soirées etc.

Ce qui te pèse beaucoup je pense, c'est la pension participative. Nourrir, sortir les chevaux, faire le box... Je ne pourrais clairement pas faire ça aillant un boulot prenant à côté. As-tu regardé pour une autre pension où les sorties au paddock, rations, box etc soient compris ? Parce qu'il n'y a pas à dire c'est un sacré poids en moins de pouvoir se reposer sur quelqu'un qui est sur place.
Après j'imagine que ce n'est pas le même budget mais est-ce que tu t'es renseignée pour les tarifs du CE à côté ?

Bon courage en tout cas, l'équilibre n'est pas facile du tout à trouver au debut quand on achète un cheval, j'en sais quelque chose

Barbichon

Apprenti
  

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 271
2 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 13h48

Je compatis à votre tristesse

J’ai les parents d’une amie qui on vécu la même chose
Les deux filles qui s’occupaient de leurs cheval en pension participative en box paddock l’hiver et paddock l’ete, sont partie pour leur étude et pouvait revenir que le week-end
Donc c’est les parents qui ont du s’en occuper chaque jour à leur place du cheval
Au début ça allait mais après ils étaient au bord du burnout malheureusement
Alors ils ont décidé de changer d’écurie pour une écurie non participative
Pour payer moins cher et que je cheval n’avais pas forcément besoin, il l’on mis au prés
Et le cheval est super bien, les filles sont plus sereine et moins à culpabiliser pour les parents et les parents n’on plus à faire le box, ramasser les crottins du paddock ...
Et en plus il y a maintenant de belle installation dans cette nouvelle écurie

Édité par barbichon le 02-02-2022 à 13h49



Divin

Membre VIP

Trust : 49  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3645
1 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 13h54

Comme dit plus haut : change de pension.
Je suis retraitée, donc libre de mon temps, mais parfois je ne vais pas voir ma jument car je sais qu'elle est bien dans son paddock de 2000 m, et le soir dans son grand box de 4x4 où elle a un énorme tas de foin.
J'ai eu un souci de santé, et les autres proprios la pansait et curait ses pieds pendant mon absence !
Je trouve cette solution moins pesante que dans cette écurie participative !

Lauraa.d

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 32
2 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 14h07

Waouh je ne m'attendais pas à autant de réponses en si peu de temps. Merci à vous tous :)
En tout cas, je vois que vous êtes tous d'accord sur une chose, le problème vient du type de pension.
En effet je me suis renseignée aux alentours de chez moi pour savoir ce qui est proposé. Malheureusement, le club dans lequel je suis ne prend propose pas de pension pour les propriétaires. Je devrais donc changer de club.
Mais bien sûr d'autres types de pensions existent aux alentours de chez moi. J'ai voulu tenter cette pension participative pour le côté "pratique" car très proche de chez moi, gérée par une personne que je connaissais du club, et juste à côté de mon club. Mais en effet, je me rends compte que c'est tout sauf pratique, et que j'y gagnerai à mettre ma jument dans une pension certes plus chère, mais dans laquelle ils pourront gérer certaines tâches chronophages. Par contre ces pensions se situent à au moins 20 minutes de chez moi. Ce sera donc plus compliqué de m'y rendre "quand je veux". Aujourd'hui j'y vais entre 1 et 3 fois par jour...

Alma

Membre ELITE Or
  

Trust : 1061  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 83946
4 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 14h11

lauraa.d

je comprends parfaitement ce que tu peux ressentir..
pendant presque 1 an, avec ma fille nous avons eu nos 3 juments en autogestion avec d'autres proprios (en tout 8 chevaux sur 7 hectares)
nous étions 7 nanas, normalement chacune son jour pour nourrir (grain) 1 fois par jour, foin à volonté l'hiver dans un pré d'hiver. gérer les sacs de bouffe, les commandes et livraisons du foin (être là quand l'agri peut venir).
Aux beaux jours, juste herbe.
Comme nous ne faisions confiance qu'à nous même, nous y étions tous les jours 7 sur 7.
très pesant j'en convient, surtout quand on bosse.

nous avons remis nos filles en pension... quel soulagement ...

je le dis sans complexe.

Bibil91

Membre d'honneur
   

Trust : 364  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2537
3 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 14h15

Tu résumes bien la situation : un cheval c est très prenant surtout quand tu délégues rien ( ou rien en moyenne puisque ce que tu délégues aux autres propriétaires tu leur rends l équivalent …)

Il y a la solution de changer de pension ou la solution de prendre une DP qui se charge du box de ton cheval à ta place ( et profite de ton cheval aussi) … en gros trouver de façon payante ( changement de pension) ou gratuite ( DP gratuite ou pas cher) une personne a qui déléguer.

Et puisque tu fais le parallèle avec les enfants c est exactement le problème de charge mentale qui pèse sur les mères … et l intérêt des Baby Sitter … ou des activités extra scolaires…

Elicendi

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 221  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6995
2 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 14h18

Ce n'est pas sans raison que la grande majorité des cavaliers propriétaires ont leurs chevaux en pension all-in.

Perso je n'envisage pas un instant d'avoir mes chevaux à la maison ou en écurie participative, ils ne sont sont pas moins bien soignés, au contraire.

Lauraa.d

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 32
0 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 14h19

je n'ai peut être pas donné assez de détails sur la pensions participative.
Les responsabilités de chaque propriétaire sont :
- faire le boxe (qui est sur lin) de son propre cheval
- nourrir tous les chevaux à tour de rôle : grain matin et soir, et foin à volonté
- sortir son propre cheval pour travailler ou pour le mettre au pré
- balayer, ramasser les crottins faits hors du boxe, garder une écurie propre

Heureusement, la propriétaire des lieux gère l'approvisionnement en foin, grain et lin (un soucis en moins à gérer!)

Lakchmi

Membre VIP

Trust : 528  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3516
9 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 14h19

Oui, enfin 20 minutes, c'est vraiment peu, tu peux y aller super facilement quand même.

Il y a aussi que tu vas y gagner en temps, et en énergie.

Concrètement, j'imagine que tu passes environ 20 minutes à faire ton boxe chaque jour ? (si on étale, entre le jour où tu enlèves juste les crottins et le jour où tu vides tout et repailles tout, en prenant en compte l'aller-retour pour le matériel, le tas de fumier, la paille propre, etc)
Il y a 3/4 chevaux dans l'écurie donc tu distribues la ration en moyenne 2 x par semaine.
Donc aujourd'hui, tu dépenses :

- ton temps de trajet actuel (20 minutes j'ai l'impression que ça te paraît super loin, donc mettons qu'aujourd'hui tu as peut-être 5 minutes), donc 5 minutes * 2 * 7 (ça c'est pour "1 visite par jour")
- ton temps de boxe (donc 20 minutes * 7),
- ton temps de distribution de ration, deux par jour, deux fois par semaine (5 * 2 * 2) + le temps de trajet associé pour revenir une deuxième fois du coup (5* 2* 2)

Tu as donc aujourd'hui 4 heures et 10 minutes consacrées aux trajets + boxe + rations.

Si demain tu décides de mettre ta jument à 20 minutes de route, et que tu vas la voir 6 fois par semaine, tu en auras pour 4 heures pile. Soit un temps équivalent. Franchement, je ne vois pas trop où est le temps perdu supplémentaire .



Bien sûr, tu seras libre d'aller la voir moins souvent, sans conséquence pour elle, puisqu'elle sera gérée au quotidien.
Il n'y a que sur le plan financier que c'est "moins intéressant", mais c'est à contrebalancer avec ta qualité de vie.

Lauraa.d

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 32
18 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 14h27

Ca paraît tellement évident quand je lis vos messages. Merci !
Je suis soulagée de savoir que vendre la jument n'est pas la seule solution à mon problème.
Je ne me rendais pas compte que le problème venait de la pension. Je pensais que ça aurait été la même chose ailleurs.
Merci beaucoup, vous pouvez pas savoir à quel point ça me fait du bien.
Je vais consacrer les prochains jours à la recherche d'une pension adaptée autour de chez moi.

Pauline02

Maître
    

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1017
2 j'aime    
Sentiment de culpabilité
Posté le 02/02/2022 à 14h37

"Aujourd'hui j'y vais entre 1 et 3 fois par jour..."
Le problème est aussi là, oui c'est super d'avoir son cheval à 5min de chez soi. Oui c'est top ce genre de pension où on peut faire son box, amener ses grains qu'on a choisit, etc... mais c'est hyper chronophage. Ça devient une contrainte plus un plaisir et on finit dégoûté.

Ta jument ne souffrira pas de ne pas te voir 3x par jour ni même tout les jours si elle va dehors, qu'elle a des copains, à manger et à boire. A moins que tu n'ai un objectif concours où certes il faut bosser et ça prend beaucoup de temps sinon rien ne t'empêche de ralentir le rythme des visites.
Prendre du temps pour soi c'est valable pour tout les couples pas uniquement ceux humains ^^


Mon cheval n'a pas vu ma s?ur qui est copropriétaire pendant des mois (stage à Singapour, puis Master hyper chronophage). A son retour, il lui a toujours réservé bon accueil ou au pire une indifférence de quelques minutes vite passé en échange d'une carotte.
On a justement changé pension parce qu'on ne voulait plus y aller tout les jours pour le sortir. On a confiance, les soins sont fait, il est bien même si tout n'est pas fait comme nous le ferions nous. Il est à 20min de nos maisons, si jamais il faut y aller tout les jours pour une blessure ou autre c'est faisable sinon il a des visites 5j par semaine c'est suffisant.
Page(s) : 1 2 3 4 5
Sentiment de culpabilité
 Répondre au sujet