Parle moi de tes reconversions professionnelles

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Auteur
5214 vues - 81 réponses - 2 j'aime - 16 abonnés

Koskinelle

Membre ELITE Or
  

Trust : 348  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 12327
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 06/05/2022 à 11h50

Bonjour

J'aimerais connaitre vos parcours et/ou reconversions professionnelles .
Je trouve que c'est un sujet intéressent et j'ai l'impression que nous sommes nombreux a être passer par là de manière voulu ou non ,la vie n'étant pas linéaire et nous également nos besoins et envies changent parfois ,des opportunités se présentent...

Pour commencer ,je vais parler de moi sans trop rentré dans les détails déjà abordés plusieurs fois sur CA, ce qui m'intéresse aujourd'hui c'est vous !

J'ai effectuer un Bac Pro Commerce puis un Bac STG Marketing ,faute d'assiduité et de compatibilité avec la filière j'ai fait une ré-orientation qui m'a amené a passé un CAP Petite Enfance en candidature libre .
J'ai travailler 6 ans en crèche .
Aujourd'hui ,je suis entrain de me questionner a nouveau sur mon avenir pro ,d'où l'envie aussi de ce post ,avoir des idées ,lire des parcours similaire ou atypiques, envie de donner des idées aux autres et aussi montrer aux plus jeunes que ce n'est pas parce qu'ont choisi une filière ,que l'on passe un diplôme qu'il va nous définir toute notre vie sans pour autant vivre la ré-orientation comme un échec puisque dans tout les cas nos expériences nous font grandir et murir.

A vous

Édité par koskinelle le 06-05-2022 à 11h51

Pistachio

Initié
 

Trust : 140  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 169
1 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 12/05/2022 à 23h40


totox a écrit le 12/05/2022 à 22h42:
@pistachio mmmh et si c'est pas un problème d'études mais de personne ?

Parce que finalement le niveau d'étude ne fait pas la compétence. Combien pensent, sous prétexte de diplôme, mériter une place à responsabilité alors qu'il n'en n'ont clairement pas encore les compétences!

Je repense a une jeune que j'ai eu a l'essai pour un poste de contrôle de gestion. Sortie de sa formation dans laquelle on lui expliquait qu'elle devient contrôleuse senior au bout de 5ans, elle ne pigeait pas pourquoi je ne lui donnais pas plus de responsabilité alors qu'elle n'en était juste pas (encore?) capable en fait! Diplôme ou pas.. ce n'est pas suffisant en fait!

Cracher sur les études je trouve que c'est un peu difficile et remettre en question seulement le système et les employeurs c'est un peu léger! Si on se considère toujours sur qualifié mais qu'apparemment on n'évolue quand même pas c'est qu'a un moment quelqu'un se plante.



Si c'était une question de compétence comment crois-tu qu'on a obtenu nos diplômes là où d'autres ont échoué par exemple ?
Je ne suis pas né de la dernière pluie, ni bien d'autres pour espérer un poste senior à la sortie d'études je te rassure !

Il y a tout de même un différence entre un poste d'ingénieur junior par exemple, et un poste de technicien (niveau bac pro) par exemple. Dans ce dernier cas, tu n'as aucun espoir d'évolution à la hauteur de tes diplômes et où littéralement tu n'apprends plus grand chose à force de faire les mêmes taches répétitives.
Ce n'est pas rare de devoir accepter des postes où tu es surqualifié. Quand tu as un bac+ 5 et accepte un poste niveau bac pro même les patrons le disent que tu es surqualifié, ce n'est pas un scoop.
Pourtant, si tu as besoin de travailler, sachant que dans une boite il faut plus de bac pro que de bac +5 tu ne refuses pas forcément.

Quant aux phd et post doctorants, ils sont très qualifiés et souvent compétents dans leur domaine pourtant ils ont très souvent des contrats précaires dans la recherche entre deux périodes de chômage. La réalité hors étude, ne fait, malheureusement, pas rêver donc tu peux aussi les retrouver dans des postes où ils sont surqualifiés et pas du tout épanouis.

Je vois parfois aussi des gens pas très compétents accèder à de bons postes et, ensuite, la boite enchaine les problèmes pendant des années.
J'ai un exemple actuellement, une personne très compétente dans son domaine mais absolument pas compétente pour être chef a eu son poste directement après son phd car elle connaissait un autre chef. Résultat : énormément de soucis d'équipe car personne ne dirige, l'inspection du travail qui vient après des dizaines de plaintes de son équipe...
Comme quoi avoir un poste ne veut pas forcément dire non plus que tu as toutes les compétences nécessaires. ;)

Édité par pistachio le 12-05-2022 à 23h43



Totox

Membre ELITE Or

Trust : 820  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9080
12 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 10h12

pistachio mais justement en fait! Le diplôme ce n'est pas un gage de compétences. Le diplôme c'est juste la preuve d'une réussite scolaire.
Tu peux être premier de la classe pendant toute ta scolarité tu ne seras pas nécessairement un bon personnel!

Je ne comprends qu'on puisse a ce point s'attacher a son diplome et a ce que de fait on estime valoir! D'autant plus qu'a priori ce n'est pas le reflet de ce qui se passe en vrai au boulot. A un moment c'est quand même bien qu'il y a un sujet non ?

C'est fou la rancune qui se dégage de ton propos envers tout et tout le monde mais sans vraiment de remise en question ; ou alors ce n'est pas exprimé de façon a me permettre de le comprendre.

En tous cas j'ai vraiment du mal a laisser dire que les études c'est nul et qu'il vaut mieux faire un bac pro..

Édité par totox le 13-05-2022 à 10h16



Zenliberty

Membre ELITE Argent
 

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8217
0 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 10h33

bojesse je crois que c'est compliqué partout quand on sort d'études : on m'a toujours répète que le premier job est le plus difficile à trouver. Les recruteurs recherchent du "prêt à l'emploi", c'est à dire avec 3 à 5 ans d'expérience minimum...

Sortie de bac S j'ai procédé par élimination : ras le bol du lycée donc exit les BTS. Pas d'études longues car j'étais pressée de faire ma vie : exit la fac et les écoles d'ingénieur. Il restait donc les DUT. J'ai tout épluché avec les matières qui me plaisaient, étudié les débouchés (est-ce que ça recrute ou pas) et opté pour un DUT génie thermique et énergie.

J'ai arrêté à bac+2 (en 2007) mais la licence professionnelle existait déjà.

Depuis, je n'ai jamais été au chômage. Mon premier job a manqué d'encadrement et d'accompagnement, je n'y suis restée que quelques mois. Le 2e, je l'ai quitté parce que j'ai eu une proposition plus près de chez moi, et depuis je reste plusieurs années sur mes postes. Mon secteur (bureau d'études bâtiment) recrute mais on cherche des gens avec de l'expérience qui soient de suite opérationnels :/

Joual

Membre VIP
  

Trust : 402  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4656
6 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 10h42

Il faut aussi bien choisir son domaine.
Certains secteurs sont complètement bouchés, il faut en avoir conscience. Typiquement les ASV, les soigneurs animaliers. En gros la majorité des métiers passions.

totox et moi, nous sommes dans la branche (BTP). Elle en exécution et moi en conception.
Je ne pense pas me tromper en disant que nous sommes dans un secteur qui ne connait pas la crise, bien au contraire. Et ceux à tous les niveaux de qualification, de l'ouvrier au directeur.
Je n'ai jamais connu de chômage, je n'ai jamais eu une réponse négative suite à un envoi de CV ou à un entretien. J'ai souvent été débauchée et j'ai pu mettre mes conditions (salaire, tt).
Je me suis fait embaucher en Suisse car ils ont le même problème et toutes les semaines on nous rappelle qu'il y a encore des places à prendre et que si on recommande une connaissance qui se fait embaucher, on a une prime de 1'000CHF.

Quand j'ai choisi mes études, c'était hyper pragmatique : quel domaine recrute bien, ne risque pas de connaître de crise et correspond à mes valeurs. Bingo !

Pistachio

Initié
 

Trust : 140  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 169
0 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 10h57


totox a écrit le 13/05/2022 à 10h12:
@pistachio mais justement en fait! Le diplôme ce n'est pas un gage de compétences. Le diplôme c'est juste la preuve d'une réussite scolaire.
Tu peux être premier de la classe pendant toute ta scolarité tu ne seras pas nécessairement un bon personnel!

Je ne comprends qu'on puisse a ce point s'attacher a son diplome et a ce que de fait on estime valoir! D'autant plus qu'a priori ce n'est pas le reflet de ce qui se passe en vrai au boulot. A un moment c'est quand même bien qu'il y a un sujet non ?

C'est fou la rancune qui se dégage de ton propos envers tout et tout le monde mais sans vraiment de remise en question ; ou alors ce n'est pas exprimé de façon a me permettre de le comprendre.

En tous cas j'ai vraiment du mal a laisser dire que les études c'est nul et qu'il vaut mieux faire un bac pro..


Je méprise personne par contre je lis du mépris a mon égard voire des attaques personnelles sur mes compétences (que tu ne connais pas au passage) !

Je ne comprends pas que cela te choque que je dise qu'avec un bac + 5 (ingénieur donc) je ne compte pas rester dans des boulots demandant un bac pro toute ma vie ?! Je ne refuse pas de les faire et je ne méprise en aucun cas mes collègues mais contrairement à ceux qui y voient une évolution dans leur parcours, ce n'est pas le cas dans le mien.
Si je voulais ça, j'aurai fait un bac pro logique non ?
Je le redis, quand tu fais des études, c'est du temps, de l'argent et des sacrifices. Pendant ce temps là, tu ne cotises pas tandis qu'un bac pro le fera bien avant toi. Désolé mais c'est juste normal d'espérer un poste à la hauteur de tout son investissement etc sinon à quoi bon faire des études ? :)
Chacun fait ce qu'il veut. Je décris là une réalité qui en dégoute plus d'un à force.
Si ce n'est pas ton cas, tant mieux !

Joual, je suis dans le secteur pharmaceutique... et ce n'était en aucun cas la voie du coeur, comme beaucoup dans ce secteur je pense ! Malgré tout, à la sortie d'études ou sans 3 à 5 ans d'expérience spécifique les places sont très dures et la conccurence est mondiale.

Beabcr

Membre VIP
  

Trust : 82  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4790
1 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 10h57

Ça fait plusieurs fois que je vois passer le post et je prends jamais le temps d'y répondre ! Pourtant comme moi aussi j'ai travaillé en crèche et me suis reconvertie j'avais envie de partager à ce sujet.

2010 j'obtiens mon bac ES et je pars en licence de lettres modernes sans aucun objectif à part celui d'aller en fac. Aucune idée de ce que je veux faire. Le seul métier auquel je pensais depuis toujours c'était maîtresse mais sans finalement imaginer que ça arriverait vraiment, donc je ne m'oriente même pas là dedans. Ma soeur rate le concours depuis des années, je pense que ça n'aide pas à se projeter.

Je tiens 3 semaines avant de laisser tomber parce que clairement je sais pas ce que je fais là et je prends un job d'animatrice. Les années suivantes, j'intègrerai des formations dont je me détournerai également. Finalement, comme je reviens toujours à l'animation, je me dis ben allez, passons le CAP petite enfance en candidat libre ! C'est un équivalent du bafa, ça me permettra plus tard de faire assistante maternelle si je veux, et ça peut aussi m'ouvrir la porte des crèches. Pour un diplôme qui m'a coûté 8? et m'a pris 3 jours, c'est vraiment rentable!

Je passe mon CAP, je l'obtiens et je reste animatrice mais je postule en crèche. J'obtiens un poste auquel je resterai 1 an et demi. A la fin de la première année, je tombe malade, je perds du poids, ça va pas du tout? je fais arrêt maladie sur arrêt maladie, et dès que je retourne au boulot je retombe malade. Je réalise que je me rends malade à combler les manques de l'institution pour que les bébés soient bien. J'ai 6 bébés à ma charge qui ne marchent pas, j'ai 2h de transport par jour, j'ai pas de lâcher prise, je ne me vois pas laisser les enfants pâtir du peu de moyens mis en ?uvre pour eux. Lors d'un arrêt maladie je me renseigne et je prends la décision de reprendre mes études pour devenir professeur des écoles.

Mon plan, c'est d'avoir une belle bourse la première année (en fait j'aurais pu avoir le chômage mais les infos étaient si dures à trouver et j ai pas été guidée correctement). En L2 et L3 j'entrais en apprentissage EAP (étudiant apprenti professeur), je faisais un M1 en alternance et le M2 est l'année de stage où on est en alternance. Donc financièrement ça collait bien. Finalement je n'ai eu ni bourse, ni chômage, mais pas grave, j'ai de l'argent de côté, on n'a pas de loyer à payer à l'époque seulement les factures, donc je perds un peu d'argent évidemment la première année mais tant pis. Le reste s'est déroulé comme prévu.

5 ans plus tard j'ai donc été titularisée en tant que professeur des écoles dans la fonction publique MAIS niveau timing c'était pas ouf puisque moi je n'attendais qu'une chose, c'était de finir mes études et faire un bebe. On a mis ça en route durant la dernière année. C'est tombée pendant le covid. Résultat, j'ai fini mon année de stage en dents de scie à cause du covid au début de ma grossesse puis j'ai été arrêtée jusqu'à la naissance de mon fils et je suis en congé parental depuis.

J'aime enseigner, mais y a BEAUCOUP de choses gênantes dans cette institution, beaucoup de choses pesantes au quotidien. Alors je vais le dire clairement : aujourd'hui je me verrais bien bosser à nouveau en crèche, je me verrais bien faire un autre travail type administratif ou quand tu rentres chez toi t'es tranquille, mais je ne le ferai pas parce que je veux garder les vacances scolaires. Donc tant qu'il y aura des enfants pas en âge de se garder tous seuls chez moi, je n'envisagerai pas de nouvelle reconversion.

Totox

Membre ELITE Or

Trust : 820  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9080
1 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 10h58

joual je me souviens que gamine je disais deja que je voulais construire des routes et des ponts parce que ca ne se délocalisait pas! C'est pas un métier passion ou une vocation mais un choix pragmatique et que je ne regrette toujours pas parce que comme Toi, je suis chassée chaque semaine et je n'ai jamais été au chômage.

Atome78

Expert
   

Trust : 46  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 883
2 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 11h09

pistachio euh... je suis dans l'industrie pharma, la recherche clinique... Y a pléthore de postes et y a pas plus facile pour changer de boite, je recois en moyenne 2 propositions par semaine sur LinkedIn... Et y en a pour tous les profils, junior et senior... Regarde peut etre les postes d'attaché de recherche clinique, y a des déplacements mais c'est une bonne porte d'entrée dans les labos et boites de presta. Et après, on peut vraiment évoluer.
Et j'ai aussi un PhD, et pour moi c'est tout sauf facilitateur d'emploi... je l'ai toujours vendu comme expérience en recherche fondamentale mais jamais comme diplome, à cote je suis ingénieur agro, donc je suis aussi loin de ma formation initiale.
Mais bon si tu as deja un mini d'expé professionnelle, tu as donc des compétences à vendre bien plus qu'un diplome! Je pense que je n'ai plus jamais parlé de ma formation en entretien après mon premier job en fait. Et meme en me reorientant (de technico commerciale à attachée de recherche clinique justement), ben j'ai toujours montré comment je pouvais adapter mes compétences au poste, mais faut se décoller de sa formation... PhD c'est juste hyper spécialisé dans un domaine, ca fait juste peur aux employeurs hors recherche fondamentale.

Édité par atome78 le 13-05-2022 à 11h11



Badmonster

Membre ELITE Or
  

Trust : 484  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18279
5 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 11h27

En fait les diplômes je vois ça comme le permis de conduire. Ça te donne accès à certaines choses, mais t’es pas le roi du pétrole ! Tu peux récupérer la Clio de mamie, mais y’a peu de chances qu’on t’appelle chez Ferrari pour être pilote


Après même jeune faut être assez pragmatique et ne pas faire que ce que l’on aime mais réfléchir à concilier ce qu’on aime et ce qui donne du travail dans la vraie vie.
J’adore lire, j’adore la littérature, je me serais sûrement éclatée en hypokhâgne, j’étais prise dans toutes les prépa lettres… mais est ce que j’avais envie de faire prof de lettres ou de bosser dans l’édition ou des choses comme ça ? Non. Donc tant pis.


Un métier qui vient souvent en reconversion c’est assistante dentaire ! Yen a beaucoup qui font ça après des jobs très variés. Faut être dynamique et organisée mais ça peut ouvrir sur plein de choses :) et c’est relativement accessible puisque la formation se fait en alternance :)

Édité par badmonster le 13-05-2022 à 14h27



Quiebro13

Membre ELITE Or
  

Trust : 1393  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 19479
2 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 11h39

Du coup je prends le temps de répondre aussi j'ai un parcours classique mais avec une petite originalité

- 2009 BAFA j'ai donc commencé à bosser à 16 ans en centre aéré puis a mes 18 j'ai fait 2/3 colonies de vacances sur mes propres vacances.

- BAC S SVT en 2011
Déjà je ne voulais pas de ce bac ça ne m'intéressait pas je voulais faire ES
Mes parents ne m'ont pas vraiment laissé le choix et je me suis retrouvée à préparer mes concours pour rentrer en école d'infirmière
6 mois de prépa j'ai réussi 4 concours sur 6 de passés
J'ai choisi de partir à 150 km de chez moi, dans le Gard

- 2012/2015 IFSI (institut de formation en soins infirmiers)
A partir de la deuxième année je bossais comme aide soignante et je faisais partie d'une association pour de la garde d'enfants à domicile

- 2015 j'ai été embauchée sur deux hôpitaux avant même mon diplôme j'ai choisi celui qui me proposait de participer à la création d'une unité d'accueil de crise pour des adolescents ayant besoin de soins psychiatriques
J'ai commencé comme aide soignante le lendemain de mon dernier stage et jusqu'à mi juillet les résultats de mon DE
J'ai bossé jusqu'au 6 janvier 2016 dans un service d'adulte en attendant que mon unité ouvre

- 2016 à aujourd'hui j'ai donc travaillé dans cet unité pour ado
Je n'ai fait que de la psychiatrie par choix
8 mois de jours puis je suis passée de nuit en octobre 2016 jusqu'à aujourd'hui
Mon unité ferme dans les jours à venir
Mon hôpital est une catastrophe actuellement je dois bosser lundi soir je n'ai toujours pas connaissance de ma nouvelle affectation
Ce ne sera plus de la pédopsychiatrie
J'hésite à demander une mutation pour me rapprocher de chez moi suivant comment les choses tournes

En 2019 j'ai aussi passé et obtenue un CAP de pâtisserie en candidat libre.
Acheté une maison dans le but de transformer les dépendances en labo de pâtisserie et atelier pour y organiser des cours et des petites événements.
C'est un projet à moyen long terme
Je ne serai jamais au chômage dans le paramédical mais je n'ai clairement pas envie de faire ça toute ma vie !

Donc bah au final ça fait 13 ans que je bosse dans l'aide à la personne et le paramédical

Bojesse

Apprenti
  

Trust : 176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 266
0 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 13h12


joual a écrit le 13/05/2022 à 10h42:


@totox et moi, nous sommes dans la branche (BTP). Elle en exécution et moi en conception.
Je ne pense pas me tromper en disant que nous sommes dans un secteur qui ne connait pas la crise, bien au contraire. Et ceux à tous les niveaux de qualification, de l'ouvrier au directeur.
Je n'ai jamais connu de chômage, je n'ai jamais eu une réponse négative suite à un envoi de CV ou à un entretien. J'ai souvent été débauchée et j'ai pu mettre mes conditions (salaire, tt).
Je me suis fait embaucher en Suisse car ils ont le même problème et toutes les semaines on nous rappelle qu'il y a encore des places à prendre et que si on recommande une connaissance qui se fait embaucher, on a une prime de 1'000CHF.




CQFD, bon courage a toutes.

EDIT: P.S. Bravo Qiebro 13 pour ton diplôme de pâtissier Français , cela vaut de l'or a l'étranger, AAA grade ( Asie, Amériques, Arabie)

Édité par bojesse le 13-05-2022 à 13h15



Rubyx3

Apprenti
  

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 328
1 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 14h22

midame Merci

En fait c'est un peu la même chose que fait une assistante commerciale dans la transaction mais ciblé dans le patrimoine et le commerce, c'est à dire que j'ai une équipe de conseillers patrimoine et une équipe de conseillers en fonds de commerce. Pour le patrimoine je m'occupe de la mise en place de la commercialisation des biens neufs à venir, des contrats de réservations et des dossiers avec notaires etc, et pour le commerce je m'occupe des mandats de vente des fonds, des compromis et dossiers avec notaires, dans les grandes lignes !

Midame

Membre d'honneur
   

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2938
0 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 13/05/2022 à 23h08

rubyx3 ah d'accord, ça à l'air intéressant je comprends ton enthousiasme

Pistachio

Initié
 

Trust : 140  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 169
0 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 14/05/2022 à 06h07

atome78 Tu as fais quoi comme parcours pour pouvoir te réorienter en recherche clinique ?

J'ai pensé à me réorienter plus spéficiquement en contrôle qualité car c'est là où je vois le plus d'offres et où on me dit que ça cherche tout le temps. Malgré mon expérience scolaire en analytique, mon expérience de recherche en microbio et maintenant mon expérience en salle blanche, ma maitrise des GMP...ce n'est pas suffisant pour qu'on me laisse une première chance. Il y a toujours des candidats avec un profil plus spécifique ou avec plus d'expérience.
Je pensais donc faire un phd dans cette direction là si je trouve quelque chose qui s'en rapproche mais je ne veux pas d'un phd purement académique bien sûr.

Je suis ouvert à tout autre chose tant que cela me permet de quitter mon poste actuel qui ne me convient pas du tout ! J'y suis "juste" pour avoir plus de qualifications et plus de temps d'expérience en GMP et en salle blanche mais cela ne corresponds absolument pas à mon niveau d'études et il y a énormément de soucis là-bas (inspection du travail,...).
Je ne sais même pas si ce sera bien perçu pour un autre poste demandant mon niveau d'étude.

Je ne veux pas m'enfermer dans ce genre de postes qui ne me permettent aucune évolution/perspectives autres et me rendent malheureux au quotidien. Je suis même prêt à refaire des stages.
Cependant, j'ai besoin de payer mes factures donc je ne peux pas non plus partir sans avoir trouvé mieux bien que mon salaire soit super bas et les conditions de travail pas très correctes.

A ce stade, je ne sais plus comment faire pour avoir assez d'expérience spécifique et être attractif pour décrocher un premier poste (hors phd) de niveau ingénieur ou autre même junior. Je suis entrain de demander des équivalences de mes diplômes à l'étranger aussi, j'y aurai peut-être plus d'opportunités...

Si cela ne fonctionne pas, je préfère faire n'importe quoi d'autre que rester dans ce domaine là. Je déteste ça à la base, j'ai juste subis tout cela car on m'avait dit qu'il n'y avait jamais de chômage, que c'était des bons jobs etc mais la réalité du marché rattrape vite.

Édité par pistachio le 14-05-2022 à 06h09



Breizhlolo

Membre d'honneur
   

Trust : 86  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2971
0 j'aime    
Parle moi de tes reconversions professionnelles
Posté le 14/05/2022 à 09h09

Hello

J'ai eu un parcours assez atypique et je continue dans ce sens. J'ai eu un BAC S option bio j'ai continué en fac biochimie tout ça pour acquerir des connaissances en vue de passer le concours de la police scientifique.
Finalement je n'ai ni eu la licence ni le concours.
J'ai voulu faire de l'apprentissage, j'ai regardé en pharmacie et dans l'industrie et finalement j'ai passé un BTS metiers de l'eau en apprentissage.
Pendant 15 ans, j'ai exercé mon metier de technicien de traitement des eaux, potables, process, epuration...et j'ai developpé un attrait pour la maintenance (electro, automatisme, pneumatique...), j'ai acquis une bonne experience malheureusement non reconnu et en plus une femme (eh oui metier très masculin...dans ma boite sur 30 il n'y a que moi)

Bref je suis en pleine reconversion, d'abord attirée par le bts cira (automatisme), j'ai finalement choisi le bts maintenance des systèmes (donc maintenance pluridisciplinaire et organisation), en contrat de pro, à 40 ans!
J'en suis à faire signer les papiers, le lycée est grave chaud par mon profil, evident très mature et ayant travaillé, motivée à 2000%...après je sais que je serais qu'avec des mecs et des jeunes ca peut coincer mais j'ai suffisament de caractère. L'entreprise etait motivée aussi et trouve ca très courageux d'ailleurs...bah oui une femme deja dans l'eau et la en maintenance, bref les prejugés...mais hesite maintenant, je repars au front^^

Heureusement que l'equipe avec qui je travaille, on est 5, me soutient à 100%, j'ai accepté de travailler en avance dans ma boite d'accueil alors c'est pas pour me faire faux bond...
Page(s) : 1 2 3 4 5 6
Parle moi de tes reconversions professionnelles
 Répondre au sujet