Prix chevaux, inflation, élevage

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Auteur
10460 vues - 164 réponses - 0 j'aime - 21 abonnés

Quanele

Membre d'honneur
 

Trust : 908  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1541
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 15/09/2023 à 09h35

Bonjour à tous,
Je vais sûrement me faire taper sur les doigts mais franchement je ne comprends pas les prix de vente actuels des chevaux .
Attention je parle surtout des jeunes chevaux sans valorisation juste debourrés ou non
Comment justifier le prix de 10-15000 € mini pour un jeune ?
Je comprends l'histoire de l'inflation mais quand même
Logiquement si vous êtes éleveur vous avez des champs, vous faites votre foin, vous achetez de la paille OK (110-130€ la tonne), les grains OK...
Il y a l'histoire de la saillie, de l'entretien de la poulinière...
Comment on peux arriver sur des prix pareils et vendre à perte??

Obsonine

Membre d'honneur
  

Trust : 232  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2332
3 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 09h34

Vu que tu tiens à comparerles deux systèmes, je serais curieuse de savoir combien ça te coûte combien de produire un veau entre le moment où tu décide de faire inséminer la mère et le moment où il commence à reproduire (dans l'hypothèse où tu le garde pour l'élevage) ?

Si tu pouvais détailler un peu les frais comme certains l'ont fait ici pour les chevaux, ça serait intéressant. Y compris le coût de production de l'aliment que le veau et sa mère vont consommer, puisque comme tu l'a souligné, autonomie ne veut pas dire gratuité et il faut y passer du temps pour entretenir les prairies et produire un foin de qualité.

Quanele

Membre d'honneur
 

Trust : 908  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1541
0 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 09h41

anemone47
Merci en effet je suis maladroite mais c'est ce que je voulais dire.
Mais si tu es éleveurs "amateur" hors sol en effet je ne vois pas comment tu peux retomber sur tes pattes et esperer en vivre

Pour les prix évoqués au départ c'est ce que je voyais passer sur internet et ça m'interpellaient vraiment d' ou le post initial.
Le but n'était pas de comparer les deux filières

En effet , on suit les cours du marché , au moins ça ne laisse pas de place au rêve...mais au final on est peut être moins déçu

Tu as dit que tu avais une autre activité à côté de ton élevage de chevaux non?

J'avais été en "stage "dans un élevage de selle français qui possédait également un élevage de Charolais. L'éleveur ne m'a pas caché que c'était ses vaches qui maintenait à flots l'élevage de chevaux

Gobi

Membre ELITE Argent
  

Trust : 336  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8992
2 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 10h04

quanele

Bien sûr qu'élever c'est chronophage et ce quelque soit l'élevage. Les vaches autant que les chevaux surtout que pour rentabiliser ton élevage, la partie "élevage" n'est que ce qui permet la suite.
Mais même en vache les choix d'élevage sont très divers et entrainent des conditions de travail très variées.

Si je prends autour de moi
- un élevage ultra diversifié en transfo/vente directe : 8 mères, vêlage groupé, race ancienne, valorisée en vente directe avec transfo, vente de la viande des veaux + cochon + maraich, monotraite toute la saison +veaux le soir sous la mère, taries de décembre à février/mars. Un couple vit de cette ferme, astreinte week-end 6 mini/jour pour 1
- un élevage lait/cochon, vente directe avec transfo, 35/40 laitières en race ancienne, 70 porcs en race ancienne vêlage groupé, monotraite dès septembre, taries deux mois à trois mois l'hiver, valorisation de la viande bovine. 4 associés, astreinte week-end : 1 eprsonne +/- 8 h/jr
- un élevage lait/cochon en vente directe, 35 laitières en salle de traite, montbéliardes, pas de valorisation de la viande bovine (filière engraissage), monotraite toute l'année, pas de vêlage groupé, pas de surveillance des vêlages. 3 associés, 1,5 salariés, astreinte week-end : 1 pers le samedi matin (4 h) en from, 1 personne 5 h/jour.
- un élevage en normandes, filière longue, 70 vaches en salle de traite, bi-traite toute l'année, 2 associés.

on voit bien que la réalité, le temps de travail et les contraintes ne sont pas les mêmes suivant les choix d'élevage avec des élevages tous pros, tous viables, tous en production laitière (je ne parle pas des copains en bovin viande, pas du tout le même taf), tous dans la même région (contraintes climatiques et d'herbe similaires).

Alors dans le milieu du cheval où les particuliers sont légions, où le marché est très aléatoire, où tu n'es pas sur une conso régulière, où ce n'est pas un besoin "primaire", où plein de gens même pro ne sont pas agris (s'y connaissent en chevaux mais pas toujours tout ce qui va autour), la réalité et le coût de prod sont bien variables

Édité par gobi le 17-09-2023 à 10h27



Anemone47

Membre ELITE Or
  

Trust : 480  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13061
0 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 10h23


quanele a écrit le 17/09/2023 à 09h41:






Tu as dit que tu avais une autre activité à côté de ton élevage de chevaux non?

J'avais été en "stage "dans un élevage de selle français qui possédait également un élevage de Charolais. L'éleveur ne m'a pas caché que c'était ses vaches qui maintenait à flots l'élevage de chevaux


Clairement c'est souvent ça et chez moi aussi , c'est l'autre partie qui m'a permis de développer l'élevage jusqu'à son échelle actuelle et qui le sécurise .

Anemone47

Membre ELITE Or
  

Trust : 480  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13061
0 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 10h24


quanele a écrit le 17/09/2023 à 09h41:
@anemone47
Merci en effet je suis maladroite mais c'est ce que je voulais dire.
Mais si tu es éleveurs "amateur" hors sol en effet je ne vois pas comment tu peux retomber sur tes pattes et esperer en vivre



De fait un amateur ne cherche pas à en vivre

Gobi

Membre ELITE Argent
  

Trust : 336  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8992
2 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 10h31

et puis se pose la question de l'échelle. un élevage, même avec un statut pro qui élève 3 poulains/an (ou 5 ou 6) et qui espère en vivre c'est un peu illusoire. Pourtant la charge de travail et les charges ne sont pas réduites en proportion par rapport à un élevage de 20 poulains/an. Aller voir un troupeau quotidiennement, gérer les clotures, amortir les charges courantes... ce temps de travail et ces charges ne sont pas proportionnels. Mais à partir de quand perd-on en qualité "humaine" d'élevage ?

Plume29

Membre ELITE Or
  

Trust : 1440  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 19090
5 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 13h52

quanele Mes poulains sont OC. Les parents ONC pour une partie, mais sont capables de te faire une rando de3 jours dans des endroits ultra escarpés, puis dérouler une reprise galop 7 et terminer avec parcours CSO avec un gosse de 10 ans pour son premier concours.

Faut arrêter de croire que chevaux de loisir c'est le croisement hasardeux, fait par papi au fond du champs.

On a une vraie sélection: physique et mental ( impossible à voir sur les marqueurs génétiques et heureusement, c'est tellement triste ...), puis ensuite un vrai boulot pour mettre tout ça en avant.

tonya hors traite j'ai pas l'impression que les agris passent tant de temps avec leur vaches ici Beaucoup de temps aux cultures etc oui, mais avec les vaches non... et je doute qu'une vache soit aussi bien manipulée que les chevaux

Je pense que le problème a té inverse... on est tellement pas habitué à voir des gens vivre de l'élevage de chevaux de quand ça arrive on est choqué par les prix.

Mais si les particuliers n'avaient pas le droit d'élever et de casser les prix, on aurait plus d'éleveurs qui en vivraient et ce seraient les prix normaux.

Anemone47

Membre ELITE Or
  

Trust : 480  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13061
5 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 14h07


plume29 a écrit le 17/09/2023 à 13h52:


@tonya hors traite j'ai pas l'impression que les agris passent tant de temps avec leur vaches ici Beaucoup de temps aux cultures etc oui, mais avec les vaches non... et je doute qu'une vache soit aussi bien manipulée que les chevaux
.


Je pense que tu estimes bien mal le temps de travail en elevage en fait , parceque c'est un tout : le temps consacré aux cultures mais destinées à nourrir les vaches !! Ensilage , paille , foin , ensuite curage et épandage des fumiers lisiers , du temps avec les vaches hors traite : les vêlages ! Les soins aux veaux et aux vaches , les clôtures , les déplacements de pâtures , l'observation des comportements , la gestion technique et administrative , les différents enregistrements etc ....
Le temps passé avec les animaux n'est pas tourné vers du travail sur l'animal évidemment mais ça n'empêche pas que les eleveurs bovins ( certains plus que d'autres bien sûr et en fonction du type de conduite de l'élevage ) ) prennent aussi du temps pour domestiquer voire dresser leurs animaux .

Plume29

Membre ELITE Or
  

Trust : 1440  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 19090
0 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 14h13

anemone47 Alors moi je parlais vraiment du temps qu'on passe à éduquer/travailler nos chevaux ^^

J'ai fais des stages en agriculture et je n'ai jamais vu des agris monter leurs vaches, les emmener en balade etc x)

Je sais que ça existe des gens qui le font, mais je pense pas que ce soit une majorité d'agriculteurs lol.

Dans mon premier message j'expliquais que sur ces points, les chevaux prennent plus de temps puisqu'on ne débourre pas les vaches à lait où à viande à ma connaissance....

Après oui j'estime sûrement mal leur temps en effet, tout comme l'auteur estime mal le notre et nos investissements.

Anemone47

Membre ELITE Or
  

Trust : 480  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13061
6 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 14h24


plume29 a écrit le 17/09/2023 à 13h52:


Je pense que le problème a té inverse... on est tellement pas habitué à voir des gens vivre de l'élevage de chevaux de quand ça arrive on est choqué par les prix.

Mais si les particuliers n'avaient pas le droit d'élever et de casser les prix, on aurait plus d'éleveurs qui en vivraient et ce seraient les prix normaux.


Le marché du cheval de loisir lambda ( hors race à la mode ou très appréciée ) est, et a toujours été difficile et c'est connu de tous temps , des gentils " cocktails de pré " ( sans rien de péjoratif ) il y en toujours eu partout et l'offre est pléthorique ET ils rentrent en concurrence directe sur le même marché avec les réformes de courses donc loi de l'offre et de la demande , les prix que tu évoques pour des jeunes adultes sont utopiques , c'est factuel .Et ce n'est même pas une histoire de pros ou particuliers ( la seule vraie différence en terme de prix c'est la TVA 20 % ) , tu n'as pas commencé toi- même en tant que particulière ?
Si les particuliers étaient interdits d'élevage , plus de vente de saillies ,plus de vente de reproducteurs ( la plupart des ge qui achètent une pouliche , c'est pour la possibilité de faire reproduire à leur tour .
C'est trop simple de penser que ce sont les particuliers qui cassent le marché , les particuliers sont en même temps les principaux clients .

Plume29

Membre ELITE Or
  

Trust : 1440  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 19090
0 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 14h35

anemone47 Bien sûr que j'ai commence en tant que particulière, parce que j'avais pas le choix.

Si j'avais pu m'éviter cet enfer de bosser en plus, crois moi bien que je m'en serais pas privé!

Faut croire que les prix ne sont pas si utopiques puisque j'ai déjà eu de telles propositions sur des ONC...

Anemone47

Membre ELITE Or
  

Trust : 480  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13061
3 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 14h38


plume29 a écrit le 16/09/2023 à 21h22:


Et il ne faut pas oublier une différence fondamentale entre les vaches et les chevaux: le temps qu'on y passe!

Ta vache est destinée à rester dans son champs, on s'en fou qu'elle voit 12 000 trucs, qu'elle se laisse aussi bien et facilement manipulé qu'un cheval. Rien que ça, ça fait une différence .


C'est du temps passé autrement mais du temps consacré à l'elevage tout pareil ! Donc non , il n'y a pas une différence fondamentale sur ce plan là entre les temps consacrés .

D'ailleurs qui prétendra jamais valoriser son temps réel consacré individuellement à chaque cheval sur des bases de cout horaire de travail ( salaire + charges 20 e mini de l'heure ) , c' est mathématique comment veux-tu te payer annuellement sur la vente de 6 ou 7 chevaux ?

Anemone47

Membre ELITE Or
  

Trust : 480  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 13061
6 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 14h43

plume29 Mais tu te crois la seule à bosser à côté pour maintenir un élevage ? ( accessoirement je suis en train d'y laisser ma santé mais c'est mon choix personnel ) Le marché est ce qu'il est et je pense le connaitre pas mal .
8000 e pour un ONC , je répète que c'est utopique à l'échelle de ce marché , sinon on ne serait probablement pas en train de discuter sur ce post non ?

Quanele

Membre d'honneur
 

Trust : 908  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1541
2 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 14h59

gobi
En effet le temps est variable d'une production à une autre, et d'une saison à une autre également.

Dans mon cas , elevage lait en AOP comté/m'ont d'or, 48 vaches laitières mais 150 bêtes au total ( vaches, veaux, génisses) , 2 associés, 2 traites par jour.
En astreinte, on est sur 4 heures minimum par jour et le reste du temps il y a toujours quelque chose à faire mais c'est vrai qu'on ne compte pas

Quanele

Membre d'honneur
 

Trust : 908  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1541
2 j'aime    
Prix chevaux, inflation, élevage
Posté le 17/09/2023 à 15h08

plume29
Mais je parlais vraiment de jeunes chevaux , je ne remets pas du tout en cause la partie valorisation....

On ne monte pas dessus bien évidemment, ça ne me viendrais même pas à l'idée , par contre on passe du temps avec elles pour les habituer à l'humain. On les "manipule" depuis veau , bien évidemment c'est moindre que pour un cheval. Tu crois qu'une vache donne son lait naturellement à l'humain ? On les "dresse" et je peux te dire que c'est sport les premières semaines . J'ai toujours peur de me faire casser un bras
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Prix chevaux, inflation, élevage
 Répondre au sujet