La galère des pensions

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4
Auteur
4938 vues - 54 réponses - 0 j'aime - 35 abonnés

Cudowny

Membre VIP
 

Trust : 153  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4103
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 12h25

Bonjour à tous,

Je me demandais si un tel poste n'existait pas déjà

Petit défouloir pour parler de nos pires expériences de pension, vider notre sac parce que mine de rien, c'est une sacrée chose à gérer (alors que c'est la pension qui devrait nous décharger d'une partie de la gestion de nos chevaux)!

Pour avoir été dans une dizaine de pensions, il y en avait une bien...sur les 10! Les autres, toujours quelque chose à dire. Ca va de petits détails à...des personnes qui s'approprient votre cheval/s'en occupe/le monte sans votre accord et en votre absence. Alors franchement, c'est du soucis au quotidien!

Allez petit listing des choses les plus "drôles" :
- Cheval non sorti du box, non nourri, pas de foin, paddock ridiculement petits (on y mettrait un shetland) et boueux sans possibilité de se déplacer correctement.

- Dans les pensions où il y a un côté centre équestre : vol de matériel, emprunt de votre selle/bridon sans accord (merci les économies et le matos de qualité...), jeunes ados qui s'approprient les chevaux et leurs apprennent des tours/les longent/les sortent sans votre accord (et franchement, sur des jeunes qu'il faut former, ça fait des dégâts)...

- Sol et entretien des infrastructures qui ne permettent pas de monter : sol profond et jamais entretenu alors que la pension prône son côté "praticable toute l'année" (manège + carrière).

- Et le pire du pire : une de mes juments a été tapé dans son box plusieurs fois (merci une ex-pensionnaire qui me l'a raconté, le gérant ne sortant plus les chevaux pendant plusieurs jours d'affilés quand ils nous savaient absentes, alors qu'on payait les sorties quotidiennes...ma jument tiquait à l'appui/tapait dans sa porte de box car voulait sortir comme les copains).

Allez, petit défouloir, je vous laisse partager vos expériences

Helenek

Initié
 

Trust : 14  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 143
15 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 12h37

Vu de l'autre côté: une propriétaire qui appelle à 3 h du matin pour que le gérant aille vérifier à l'écurie car elle a rêvé que son cheval s'était enfui, une qui s'est plaint que le boxe était plein de bactéries...

Eilhya85

Membre d'honneur
   

Trust : 408  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2780
4 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 12h41

j'en ai quelques unes aussi d'anecdotes !
- pension qui change de proprio mais personne n'est au courant, moi qui m'entend bien avec les deux personnes (je sortais avec le fils du nouveau proprio, sans savoir qu'ils étaient en train d'acheter la pension). L'ancienne proprio qui me pourrit la vie avec ses groupies, me taguent et me volent des affaires. Et l'ancienne proprio, pour ne pas vendre ses chevaux au nouveau proprio, les vend en lot à un marchand, j'ai dû racheter un des jeunes chevaux dont je m'occupais depuis des mois au prix fort sinon il partait à la boucherie...
- le nouveau proprio de cette même pension (colérique) qui s'engueule avec son fils et nous fout dehors le jour même, on se retrouve dans la rue avec nos chevaux sur les bras, obligée de ramener mon cheval à pied chez moi (20km) le temps que l'agri du coin nous fasse une petite place
- pension pâture avec une vieille jument, et un poney shetland entier dans la parcelle d'à côté qui détruit les clotûres et blesse les deux juments, obligée de partir car rien n'est fait
- centre équestre qui fait pension, boxes gérés par une société extérieure par des mecs qui n'y connaissent rien aux chevaux, ils les poussaient au cul à coup de fourche pour qu'ils changent de box, les chevaux étaient totalement paniqués dans leurs boxes, une jument avec du caractère a fini avec un coup de fourche sur un boulet, elle a failli avec de gros soucis de santé
- pension pour une nuit suite à une rando, je prépare le seau de bouche devant le box, le lendemain matin le seau était toujours là, le proprio la gueule de bois qui pue l'alcool à 20km...
- pension pâture avec plusieurs pâtures et normalement avec abri, au final mon cheval se retrouve dans une pâture sans arbre ni ombre ni abri, sous 38°C, plein cagnard, avec l'abreuvoir vide que je viens remplir moi-même (je ne suis restée que quelques jours le temps de trouver un plan B). Et quand je demande si je peux le mettre à l'ombre pour les heures les plus chaudes en nettoyant moi-même le box, on me dit qu'il faut que mon cheval s'endurcisse

Mais heureusement j'ai aussi eu de bonnes pensions, une que j'ai dû quitter à cause d'un déménagement, ils s'occupaient des loulous comme des leurs, et ma pension actuelle dont je suis très satisfaite aussi !

Bymathilde

Membre d'honneur
 

Trust : 67  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1977
17 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 13h18

et bien ....

Et moi qui suis dans la même pension depuis 7ans !!

Coin de paradis pour chevaux et cavaliers. Certes personne n'est parfait, il y a tjs des détails à revoir mais franchement .... non même pas, même les 4 cailloux qui se battent dans une des carrières ne me font pas tiquer !
Les gérants sont des amours, ils aiment les chevaux, au sens le plus sincère et pur du terme, ils sont capables de te dire ou et quand ton cheval dort, avec quels autres pensionnaires il s'entend, comment il mange, comment il vient chercher son sucre le soir.
Capable de se lever à 3h du mat parce qu'ils ont entendu l'emphysémateux tousser dans son box et venir lui faire son aerosol, capable de t'emmener à 00h à Grosbois parce que ton poney fait une colique
Vos témoignages me conforte dans UNE décision je ne partirai pas de cette écurie, sauf pour mettre mes chevaux chez moi !!!!!

Pacificopen

Initié
 

Trust : 78  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 127
1 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 13h47

Alors pour ma part j'ai fais deux pensions

- La première au début petite pension familial, au total on était 3 pensionnaires. Puis ils ont commencé a prendre plus de monde, résulta en pleine été tous les prés avec abris étaient sois sans herbe sois rempli, mon poney qui a la peau rose a donc été dans un prés sans une once d'ombre a avoir d'énorme coups de soleil. Une proprio a retrouvé sa jument amaigri suite au manque d'herbe, d’ailleurs dans cette pension les chevaux ferrer au postérieur étaient "interdit" sauf que cette même jument c'est retrouvé en sang car en pâture avec un cheval ferrer d'autant plus que cette jument devait a la base être seul au prés ........

-Ma nouvelle pension, j'en ai pas grand chose de mal a dire, a vrai dire je l'apprécie beaucoup. Il juste deux problème majeur. Le premier vole de matérielle (couverture voler dans les prés, équipement de pansage, granulé, et j'en passe), certaines personne s'amusent même a emprunter les affaires sans demander et avec une cavalière on c'est retrouvé avec nos placards vandalisé. L'autre soucis est que le terrain est dans une zone ou non loin ils y exploitaient l'argiles, résulta les prés devienne vite boueux et bonjour la gale de boue. Mais quand on vient dans cette pension on sait d'avance pour la qualité du sol donc je ne peux pas le reprocher a la gérante qui fait de son mieux pour le bonheur de nos loulous. On voit bien qu'elle aime les chevaux, au moindre problème elle agit pour leurs bien.

Meg_13

Expert
   

Trust : 308  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 695
2 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 13h48

J'ai fait pas de mal de pensions et j'ai aussi quelques anecdotes :

- je mets mon cheval dans une pension : au début super ambiance, les chevaux sont nourris bien comme il faut, les parcs nettoyés tous les jours, des infrastructures au top. Petit a petit la pension se remplit, les parcs ne sont plus nettoyés, les chevaux sont moins nourris, la carrière commençait à laisser à désirer et l'ambiance devenait pourrie !

- dans une autre pension : le voisin qui venait récupérer le fumier pour son jardin et réparer des bricoles m'a agressée sexuellement. J'ai pris mon cheval le jour même et je suis partie !

- une autre : c'était un CE qui faisait également pension de propriétaire et le maitre mot était : rentabilité, malheureusement au détriment des chevaux ...

J'ai également connu des pensions excellentes. Celle dans laquelle mon cheval est décédé par exemple. Il était en colique, la propriétaire veillait jour et nuit sur le cheval avec moi. Elle n'a pas hésité à mettre un de ses chevaux de concours qui vivait en box dans un paddock pour que le mien puisse s'y reposer. Quand il est parti, elle a pleuré autant que moi.
Et la pension dans laquelle je suis actuellement, je n'ai absolument rien à redire. Ils sont aux petits soins avec leurs pensionnaires. La nourriture est de qualité et en conséquence. Les installations sont top et très bien entretenues. Le seul point noir, c'est les chemins de balades. Il n'y a qu'une seule balade à faire au départ des écuries et la boucle ne dure même pas 1h en baladant tranquille au pas. Mais ça c'est pas la fute des gérants. Pour tout le reste c'est parfait

Earphoria95

Membre ELITE Or
  

Trust : 77  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 16005
1 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 14h04

bon moi j'ai eu que des experiences de pension plutot heureuse. apres j'ai eu quelques experiences "ponctuellement " agacantes notamment devoir recuperer 8 chevaux en foret en pleine nuit a 21h parce qu'un sanglier avait defoncé la cloture , avec pour aide juste le pale qui ne parle pas francais, pendant que le gerant etait au chaud chez lui (sachant que j'ai du le harceler au tel pour qu'il daigne repondre quand j'ai voulu lui signaler le fait que les clotures etaient par terre) .

cerise sur le gateau, le mec sort de chez lui 45 min plus tard en mode inspecteur des travaux finis "c'est bon, tout est rentré dans l'ordre?"
j'ai vraiment cru que j'allais le tuer ...

Melojudith

Apprenti
  

Trust : 80  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 400
4 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 15h10

Oh ba moi j'en ai une bonne !
Heureusement pas rester longtemps, juste le temps que tout soit prêt pour acceuillir mes chevaux chez moi.

On devait changer de région pour le boulot, j'ai trouvé cette pension.
Je cherchais juste un prés c'est tout.
C'est la seule dans le secteur qui propose des sorties paddock quotidienne l'hiver (box l'hiver partout ailleur).

Alors forcément la gérante m'a vendue du rêve : prés h24 l'été, paddock avec abris toute la journée l'hiver , grosse quantité de foin, carrière entretenue, super ambiance etc etc

Bien sûre au bout d'un mois c'était tout l'inverse xD

- l'été au prés euh paddock en terre plutôt (surpâturage) crottin jamais ramassé

- l'hiver lol paddock de 300m2, et surtt le pire : sortie aléatoire sans jamais prévenir les proprios ! En gros ton cheval pouvait se taper 3 jrs de placard sans que ça dérange personne et on étais jamais prévenue. Je me souviens être partie 3 jrs on m'avait dit qu'ils seraient sortis les 3 jrs.. Lol j'ai retrouvé la jument avec 4 poteaux tte propre les pieds encore pleins de graisse des 3 jrs d'avant.... Dc c'était au petit bonheur la chance. Et comme on était que 6 proprios et que les autres ne venaient jamais... Tt le monde s'en tapait.

- le foin : 4kg par jrs ça c'est de la quantité !!! J'ai finis par en volè en douce le soir puis par acheter mes propres ballots car ma jument s'affinait de plus en plus.
Puis le coup de metre un gros tas de paille sous une poignet de foin pour faire croire qu'il y a un gros tas de foin hahaaaaa très vicieux comme plan..!! Mais elle ne m'a pas eu.

- carrier profonde mais ça je m'en foutais je fais que de l'extérieur

- pas d'eau l'hiver dans les paddock , dc chevaux sans eau de 8h à 17h quand ils étaient dehors et sans foin car 2-3kg par cheval donner a 8h ça part vite...

- ambiance pourris avec une gérant psy (j'ai entendue parler de sa réputation dans tous le village bien longtemps apres) et hyper stressée avec les chevaux des que ça bougeait un peu.

Bref j'en oublie pleins ! Heureusement les doudou sont chez moi maintenant et purée que ça change la vie ! Clairement je revit !

Cherchour

Membre VIP
 

Trust : 88  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4227
1 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 16h58

Je n'en ai fait que deux, j'ai une de la chance la 2e fut la bonne et je ne bouge plus !

Mais dans la première ils en tenaient une couche :
- Foin pas distribué parfois pendant 3 jours (avec des tas de paille à la place du foin)
- On m'avait annoncé deux rations de granulés mais je n'en ai jamais vu la couleur, après peut être qu'ils distribuaient quand je n'étais pas là. Mais il m'arrivait de rester aux écuries de 17h à 21h (le temps de m'assurer qu'il mange le foin que j'avais apporté et la ration de grain que j'apportais également ...) et je n'ai jamais vu personne
- Abreuvoir régulièrement vide, soit disant pour les nettoyer mais ils étaient toujours aussi sales

Autant dire que je suis partie TRES rapidement. Et j'ai eu la chance de tomber sur un nouveau gérant totalement à l'opposé qui a tout fait pour que mon cheval récupère au plus vite le poids perdu.

Flara

Apprenti
  

Trust : 17  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 237
2 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 17h19

J'ai aussi fait des pensions bien galères, et d'autres très bien heureusement... aujourd'hui j'ai mes chevaux chez moi, et je fais comme je veux. Dans la liste des horreurs:

- La pension qui nourrissait à 16h, avec mini tas de foin (pour un SF de 1m75), pas de paille fraîche dans le boxe pour manger la nuit... et dehors à 7h du matin dans les parc en neige, sans foin avant de sortir ni dans le parc, jusqu'à ce qu'ils rentrent à midi.

- La pension où le gérant était fâché contre les pensionnaires "qui venaient tous les jours" parce qu'il aimait avoir la paix.

- La pension 5 étoiles, tout magnifique mais pas de parc alors que ça avait été promis. Les parcs avec de belles lisses en bois dehors? c'est pour l'été, vous comprenez, on ne veut pas que ça devienne boueux et moche pour l'esthétique du domaine.

J'en oublie sûrement...

Bymathilde

Membre d'honneur
 

Trust : 67  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1977
1 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 17h51

flara pour ton premier point, autant le fait qu'il n'y ai pas de foin en quantité suffisante me choque, autant je ne vois pas ou est le probleme à nourrir à 16h et à sortir un cheval dans la neige

Flara

Apprenti
  

Trust : 17  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 237
0 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 17h54

bymathilde Le problème est que les chevaux restaient l'estomac vide de 16h jusqu'au lendemain à midi!

Bymathilde

Membre d'honneur
 

Trust : 67  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1977
1 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 17h55

flara mais pas de fourage, paille, ration le matin et dans le box ?

Appalouse44

Apprenti
  

Trust : 16  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 441
2 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 18h07

J'ai de la chance, j'ai eu plus d'expériences heureuses que malheureuses. Cependant, j'ai connu un ranch qui faisait pension et où beaucoup de choses étaient problématiques. Etant restée là-bas quelque temps en tant que cavalière lambda, c'est-à-dire sans cheval en pension, j'ai vu des choses pas très jolies, et j'ai surtout entendu la gérante se plaindre à longueur de temps de ces fichus propriétaires de chevaux.

En bref, les clôtures n'étaient pas fiables, je rentrais régulièrement des chevaux du ranch et de propriétaires dans leurs prés respectifs en allant chercher le cheval qui m'était assigné pour mon cours.
Les clôtures tombaient d'ailleurs souvent, à un tel point que je me suis proposé plusieurs fois de les réparer.
Et puis, les chevaux sortaient car ils avaient faim, et le courant ne passait pas très bien dans les fils (quand les clôtures tenaient). Les chevaux étaient supposés avoir un accès au foin à volonté, c'était le cas au début de l'hiver, puis il y en avait de moins en moins...jusqu'à ce que la distribution cesse avant une vraie repousse de l'herbe. Normal qu'ils se fassent la malle. On a vu pas mal de chevaux perdre de l'état et la gérante s'est offusquée des reproches qui lui étaient faits.
Quant aux parties communes (club house, accueil) et à la carrière, elles étaient régulièrement jonchées de poubelles. Et la gérante se plaignait des rats (ben voyons).

Autant dire que ça m'a servi de leçon avant de chercher une pension quand j'ai acheté ma jument... et j'ai ensuite trouvé des solutions tout à fait satisfaisantes et pro.

Mais peut-être qu'un jour nous pourrons faire un post sur les pensions que nous aimons ! Quant aux gérants - ils sont quand même généralement compétents - je leur souhaite aussi bien du courage, c'est pas facile comme boulot parfois...

Atom

Membre VIP
 

Trust : 159  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4116
1 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 18h18

Première pension, sur le papier nickel rien à dire. Au début tout allait bien, il y avait une partie pension et une partie centre équestre. Au début, rien à dire. Puis peu à peu, plus le droit d'utiliser les infrastructures, parce qu'on abîme le sol et que c'est embêtant de passer la herse régulièrement (même si on payait pour les utiliser). Cheval au box avec sortie journalière, mais bon s'il pleut on ne le sort pas, si jamais il est en sucre, pauvre bête ... lui donner un coup de licol dans la tronche parce que sous l'effet du stress il se mettait à tiquer.
Lui donner 4L en UN seul repas alors qu'il était tendance ulcéreux, bazarder ensuite à 2km de la structure sans ration alors que je payais pour ...
Des droits à la carte selon la tête du propriétaire ... des menaces par moment, des réflexions incessantes sur la manière de s'occuper de mon cheval.
Lui donner sa ration dans un box sans paille pendant que la monitrice part monter son cheval ... en gros si je n'étais pas passé à ce moment là il serait resté 1h/1h30 dans le box seul (alors qu'il avait tendance à se cogner la tête dans les barres du box).
Le mettre au box pour ne pas qu'un autre cheval reste tout seul dans l'écurie, par contre bizarrement laisser le mien au box seul dans l'écurie sans copain, là ça e dérangeait visiblement que moi ...

Envy4

Maître
    

Trust : 284  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1029
3 j'aime    
La galère des pensions
Posté le 28/12/2018 à 18h41

atom Ton dernier point me fait penser à un truc tiens... Mon poney est au pré dans un CE et on a une aire de pansage réservée dans le même bâtiment que le tapis roulant utilisé par les chevaux des gérants.
Il y avait un hongre sur le tapis pendant que la jument d'une copine était à l'attache (précisons que nous étions arrivées après que le cheval soit mis sur le tapis). Vient le moment où la jument sort de l'aire de pansage et voila qu'on se fait engueuler car "Nan mais faut pas le laisser tout seul sur le marcheur vous voyez bien qu'il est super en stress de se retrouver tout seul maintenant !". Euh bahhhh on va pas coucher dans l'aire de pansage non plus, on peut quand même retourner au pré quand ça nous chante il me semble

Pareil, laisser le mien à l'attache pendant 2h, c'était pas grave non plus. Y'a 200 mètres pour le ramener au pré, il était ramené quand y'avait autre chose à faire dans le coin j'ai l'impression...


Ce qui me gêne aussi c'est de demander aux proprios / cavalières de club de ramener/emmener certains chevaux des gérants au paddock. Hors de question que je le fasse, la plupart sont des chevaux à 6 chiffres, merci la responsabilité s'il arrive qqch sur le chemin. De même pour les chevaux de proprio, je trouve ça dangereux, je ne les connais pas et je n'apprécierais pas qu'on le fasse sur le mien.
Page(s) : 1 2 3 4
La galère des pensions
 Répondre au sujet