Les jeunes écrivains de CA

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78
Auteur
32506 vues - 1157 réponses - 1 j'aime - 18 abonnés

Tikva

Membre d'honneur

Trust : 925  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1300
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 26/04/2020 à 09h46

Bonjour à tous,


Ce post a été créé pendant le confinement dans le but de réunir les cavaliers de CA qui avait pris la plume en attendant de retrouver leur poney d'amour. Mais depuis, les graines de projet ont germé et notre petit groupe d'auteures en herbe (ou avec déjà quelques heures de vol !) continue à échanger.


Si l'écriture vous intéresse, que vous avez un manuscrit dans le tiroir ou bien que vous vous tâter à vous lancer ... n'hésitez pas à nous rejoindre





Cliquez pour voir l'image   



Les projets des cavalauteurs :

(N'hésitez pas à reprendre la fiche et à me l'envoyer !)

Beerus

Titre du projet : Projet Barré
Type, genre/catégorie : roman SF
Personnages principaux : Un voleur cynique à souhait, un tavernier à la fibre paternelle et une ribambelle de criminels en tout genre
Pitch/présentation : Le-dit voleur a la joyeuse idée d'accepter une mission hautement risquée, qui va lui permettre de découvrir les secrets derrière la société dans laquelle se massent les derniers représentants de l'Humanité.
Nombre de mot/tomes : 1 tome, obj. 85k mots, 45k déjà écrits.
Date de début du projet : Il y a 5 ans (quand j'étais jeune quoi)
Avancée du projet : tout est ficelé, plus qu'à écrire la deuxième moitié et tuer quelques persos.
Objectif : de base, se marrer et faire marrer, mais si on me chauffe trop, qui sait ?
Nombre de poneys présents dans l'intrigue (on est sur CA après tout) : absolument au-cun !

Titre du projet : La K-life
Type, genre/catégorie : light novel (enfin en principe)
Personnages principaux : Un microbe désagréable en talons compensés, la réincarnation de Céline et un beau gosse mi beau gosse mi gastéropode.
Pitch/présentation : Le microbe est sensé avoir des pouvoirs mais n'en a (presque) pas, elle intègre une école de magie dans l'espoir de s'améliorer pour retrouver son frère disparu, mais découvre le sens de la vie à la place. (c'est le résumé le plus claqué au sol que je pouvais faire mais il est tristement accurate)
Nombre de mot/tomes : 4 tome de 48k mots (sur 6 à 8 tomes prévus)
Date de début du projet : Avril 2020 (il me semble)
Avancée du projet : Plus ou moins à mi-parcours, il reste aussi un paquet de persos à buter.
Objectif : trouver une maison d'édition francophone qui fait des LN et pourrait être intéressée (tout un programme)
Nombre de poneys présents dans l'intrigue (on est sur CA après tout) : aucun, mais il y a une Velue. (NDLR : et quelle Velue !)


Ewanae

Titre du projet : Projet 1
Genre : Roman fantasy
Personnages principaux en quelques mots: Lysis, jeune femme débarquée d'un autre monde où les zombies sont légions. Assak, quatrième prince pas très doué dans sa fonction. Malrid, soldat plutôt dégourdi, mais pas très courageux.
Pitch/présentation en quelques mots : Par de malheureuses circonstances, Lysis se retrouve propulsée dans un monde bien loin de ce qu'elle connait. Là-bas, ses étranges caractéristiques physiques suscitent haine et méfiance avant qu'elle ne se découvre un mystérieux lien de parenté avec la famille rivale du pays dans lequel elle a atterri.
Nombre de mot/tomes : Beaucoup trop ><. Environ 85 000 mots d'écrits pour le moment, mais c'est bien loin d'être fini...
Date de début du projet : Il y a plusieurs années, reprit par coupure depuis la fin du premier confinement.
Avancée du projet : En pause par nécessité de réorganisation.
Objectif : Le finir déjà, ça serait pas mal...
Nombre de poneys présents dans l'intrigue : Un seul, des milliers... mais aucun de grande importance.

Titre du projet : Projet 2 (pour faire original =p)
Genre : Roman
Personnages principaux en quelques mots : Khalys, femme solitaire un peu focus sur son objectif. Nathanaël, guerrier aussi surpuissant que désinvolte et sa tripotée de petits élèves qui essaient d'apprendre à ses côtés.
Pitch/présentation en quelques mots : Khalys, esclave de naissance, essaie de gagner sa liberté en combattant les démons qui évoluent dans le monde. Malheureusement, ses maitres sont peu disposés à la laisser atteindre ses objectifs et retardent l'échéance au maximum tandis que les démons s'allient peu à peu pour détruire la communauté des chasseurs. Sa rencontre avec Nathanaël et ses élèves pourrait cependant changer la donne à bien des égards.
Nombre de mot/tomes : Environ 35 à 42 000 mots pour le moment.
Date de début du projet : Mai 2021
Avancée du projet : En cours
Objectif : Se faire plaisir et jouer un peu avec les codes du roman pour faire un truc lisible ^^'
Nombre de poneys présents dans l'intrigue : Pas l'ombre d'une oreille =(



Cube

Titre : Prédateurs (Prédations) (Projet principal)
Type : SF (roman à rallonge)
Présentation en quelques mots : Des mercenaires E.T. découvrent la Terre et provoquent par mégarde (ou pas) une troisième guerre mondiale. Leurs autorités débarquent pour les virer de là, enquêter, tenter de limiter le bordel déclenché (ils ont perdu ce qu'il ne fallait pas), aider (ou pas) les survivants Terriens.
Personnages principaux en quelques mots : Tome 1 : Anne, Marie Sue bécassine et amnésique, deux E.T. très chouettes, deux très méchants (mais un moins que l'autre)
Tome 2 et 3 : s'ajoutent un Apollon (John) et un Dracula (Georges), entres autres.
Nombre de mot/tomes : en théorie 3 tomes mais ça tient pas dans les 125 ko chacun.
Date de début du projet : il y a longtemps.
Avancée du projet : réécriture en cours, les 3 tomes sont bouclés.
Objectif : écrire ce qu'on a envie.
Nombre de poneys présents dans l'intrigue : 5 mourrus, quelques uns biens vivants.

Titre : Projet 2, sans titre défini (Cendres) (Désillusions ? )
Type : roman, romance.
Personnages principaux en quelques mots : Sofiane la jeune rebelle avec ses idéaux, la mère absente, le beau-papa odieux à souhait, le prince charmant qui arrive trop tard, l'opportuniste qui profite.
Présentation en quelques mots : Jusqu'où aller pour sauver son cheval d'amour ? (Oui j'aime bien les sujets bateaux)
Nombre de mot/tomes : 1
Date de début du projet : j'aime pas les dates.
Avancée du projet : ébauche
Objectif : s'amuser
Nombre de poneys présents : 2 centraux


Tikva :

Titre : "Projet Bis" Pour le vrai titre, il faudra attendre le feu vert de la maison d'édition !
Genre : fiction historique, romance MM
Personnages principaux : Tom, un young british inspiré par un pote gay, Neven, clochard céleste de son état, remoulage raté du Dean Moriarty de Sur la Route, et Candy, machine à écrire.
Pitch/présentation en quelques mots : Les péripéties de quelques clochards dans les rue de Greenwich Village et d'ailleurs, aux premières lueurs des années 1960...
Nombre de mot/tomes. : Un livre, 56 000 mots.
Date de début du projet : fin août 2020
Avancée du projet : Ecriture terminée, roman signé en maison d'édition, le travail éditorial est en cours et la parution est annoncée pour novembre
Objectif : parler de sujets que j'aime :)
Nombre de poneys présents dans l'intrigue : 0 (sorry)
Où trouver le texte : Les premiers chapitres sont disponibles sur Scribay -->
https://www.scribay.com/text/1503190825/the-village--sous-contrat-d-edition-


Titre : "la série"
Genre : projet "biscornu et coloré" empruntant au thriller, à la romance, au roman noir, et à bien d'autres, dans un moulage typiquement "Young Adult".
Personnages principaux : Choupette, une adolescente quelque peu habitée, Herobis, un perso avec un bon background comme on les aime, spécialiste du regard "je suis un homme mais j'ai des fêlures" (Au cas où --> https://www.youtube.com/watch?v=JCB1xGQZYP4 )
Pitch/présentation en quelques mots : Les péripéties de quelques clochards dans les rue de Greenwich Village et d'ailleurs, aux premières lueurs des années 1960, vues par les gens qui ont récupéré leur bicoque 50 ans plus tard.
Nombre de mot/tomes. : 4 tomes, 1 de 98k, un de 103k, un de 96k et un au stade de plan
Date de début du projet : février 2020
Avancée du projet : Deux premiers tomes bouclés, troisième en cours de correction, quatrième au stade de plan, projet qui vient de recevoir son "oui" de la part de la maison d'édition qui va publier Projet Bis
Objectif : expliquer en quoi les Arts Déco et le San Francisco Sound sont intimement liés.
Nombre de poneys présents dans l'intrigue : 2, Malabar & Squealer, venus tout droit de la Ferme des Animaux.
Où trouver le texte : dans votre boîte mail, je recherche activement des bêtas-lecteurs !


Post original

Un énième sujet sur le confinement

Enfermée dans mon placard à balai moyenâgeux depuis bientôt 6 semaines sans l'ombre d'un poil de poney, j'ai décidé de rentabiliser mon temps ...

Je me suis mis en tête d'écrire la "petite" histoire qui me trottait dans la tête depuis un moment, résultat un mois plus tard : 110 000 mots !

Comme je suis totalement néophyte en la matière (et que j'ai peu peur de me faire bolosser sur les forums spé), je voudrais savoir si certains parmi, également privés de Pompom, se sont aussi dans ce type de projet pendant ce foutu confinement ...

Partageons notre expérience, nos idées etc., j'imagine que je ne suis pas la seule

flora51 Je veux de tes nouvelles aussi !

Édité par tikva le 06-07-2021 à 20h12

Tikva

Membre d'honneur

Trust : 925  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1300
1 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 15/06/2021 à 10h43

utamay

Oh, le coronavirus, c'est juste une mention, il n'y a rien d'autres à ce sujet dans le livre ^^

En vrai, je sais pas trop si ce serait ton truc, je ne te connais pas suffisamment pour tout savoir de tes goûts mais de nos échanges, j'ai en tête que tu préfères quand même des histoires avec un peu plus d'enjeux, une vraie quête. Là, c'est vraiment de la pure romance, et je t'aime, et en fait non, mais notre amour est impossible, et oh mon dieu qu'il est sexy... C'est pas comme dans Jeanne Eyre ou Orgueil et Préjugés (que je n'ai pas lu mais dont je devine un peu l'ambiance) ou la romance est centrale, mais réponds à différents enjeux : sociaux, la place de la femme, l'émancipation... Bon point quand même pour Enfer & Tentations, contrairement à un certain nombre de romance, l'héroïne n'est pas peinte en cruche, c'est une vraie femme forte, qui sait ce qu'elle veut et ce qu'elle ne veut pas, et qui mène ses projets par elle-même. C'est d'ailleurs la ligne édito de l'abeille bleue : pas de romance à la noix avec des nanas qui trouveraient sexy les comportements harcelants de leurs patrons.

Bonus : pas mal de référence mythologiques dont certaine sont à tordre de rire. Saviez vous qu'en réalité Saint Valentin n'était pas un petit angelot potelé mais un grand black bien musclé avec un sourire Colgate ? De repeindre la chapelle Sixtine avec des représentations de M. Propre, j'étais pliée en deux.

Pour Jeanne, je suis toujours dans les startings-block, je le lirai avec Poney, qui voudra bien une dédicace de Patate Je vote aussi pour un sous-titre qui laisserait entendre la dimension équestre.

Super pour ton avancée, je suis ton post sur JE !

Pour l'AE, je continue mes recherches, ma doc... affaire à suivre ! (et je me retiens toujours de prendre des nouvelles de mon éditrice)

PS : est-ce que tu veux que je mette un lien et un visuel pour Funèbres Tendresses dans le premier post ? Je n'y avais jamais pensé mais si ça te dit, avec plaisir !


ewanae

ça fait toujours marrer mes BL quand je leur explique que non, je n'ai jamais mis un pied sur le sol américain ^^

Oui encore un peu de boulot !

Comment je connais ces lieux... Je ne sais pas trop, à mesure de recherches sur un sujet, qui m'emmène vers un autre... Mais le pourquoi est ce que je retiens des dates par exemple, alors que concrètement ça ne me servira jamais à rien, mystère !

Merci pour ton avis sur la temporalité. ça me rassure et en même temps ce point continue de m'enquiquiner...

Le "young adult", c'est en effet très flou... Par "ton YA", j'entends que la plume est "légère" concrète, presque affranchie de la question du style pour vraiment se concentrer sur les rebondissements de l'intrigue. Celle-ci étant complexe et les différents opus étant longs, je ne veux pas fatiguer le lecteur avec des séries de métaphore etc. J'utilise bien quelques images, mais elles sont plus liées au fond qu'à la forme. Je ne sais pas si c'est clair ? Genre pour Projet Bis, l'intrigue est plus moulée, donc je me suis fait davantage plaisir sur la partie "pure écriture". Sinon, par "ton YA", j'entends aussi que mon histoire réponds à des questionnements de jeune adulte, genre 18-25 ans : les études, l'amitié, les sorties, choisir que faire de sa vie, choisir son conjoint, les voyages, pas mal de gossips, oh non je ne veux surtout pas finir comme père etc. Je doute que pour quelqu'un qui a passé la trentaine, ce soit très intéressant et j'ai déjà eu quelques retours de BL en ce sens genre " c'est bien écrit, ça m'aurait plus dix ans plus tôt, mais maintenant je suis un peu vieille pour ça".

Mais non il n'y a rien de manichéen dans mon histoire ^^ Peut-être des choses campées moyennement, mais en tout cas, ce n'est pas un projet qui se destine à des tout jeunes ou qui se veut capillo-tracté.

Moi aussi j'aime beaucoup la couverture d'Enfer & Tentations ! Idem que pour Uta, je ne suis pas sûre que ça te plaise...

C'est le fameux Projet Bizarre dont tu parles ? quel est le pitch ?


beerus

Je l'attend avec impatience !

Pas de soucis pour la petite confusion, je l'avais vue venir ^^

Bon, j'ai plus qu'à développer des goodies " I love Herobis Bis". Genre un t-shirt, un mug... Je laisserais expliquer les cavalateures d'où ça vient x)

Et oui, la ville est sympa ! Et du coup d'en connaître virtuellement pas mal de recoins... C'est con mais je me suis vraiment attaché à elle, alors qu'avant le roman, c'était un endroit qui m'intriguait mais juste comme ça quoi. Alors que maintenant, dès que je lis ou j'entends "San Francisco", j'ai le coeur qui fait des bulles. Fonctionne aussi avec Greenwich Village !

Merci de me rassurer aussi pour la DLC de ma série ! Tome 1, c'est comme un bon camembert <3


baronnette

On avait déjà eu cette discussion je crois mais oui je te rejoins sur l'idée de catégorie "fourre-tout". Malgré tout, je continue de penser que d'avoir une catégorie en mode tranche d'âge, c'est quand même chouette pour étiqueter des romans qui sont vraiment tournés pour les 18-25 ans. C'est d'ailleurs le public cible de l'Abeille Bleue, les 18-35.

Après selon moi, le YA peut très bien exister sans forcer les jeunes adultes à n'acheter que ça, moi-même je sors tout juste de cette classe d'âge (j'ai 26 ans) et ces dernières années, j'ai lu un peu de tout.

Sur ce, je vous laisse, j'ai les affaires de Poney à faire sécher, Poney qui à défaut d'être une bête de concours, joue à merveille les hippopotames à l'heure d'aller nager avec sa môman

Ewanae

Membre d'honneur
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1671
1 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 15/06/2021 à 20h44

baronnette

Tout avis est bon à prendre.
Justement, je trouve cette classification plutôt bizarre (et c'est pour ça que je ne la comprend pas je crois... Enfin je la comprends, mais alors l'utilité ^^'). Déjà, comme elle m'est plutôt négative, j'ai tendance à fuir quand je vois la catégorie et j'imagine sans mal que je passe surement à côté de pépites . Bref, je ne fais pas partie de celles que ce marketing touche du coup

Et puis plus qu'une question d'âge, je crois qu'on touche surtout à une question de maturité (c'est pour ça que je n'y porte pas trop de sens). Je me revois dans mes plus jeunes années vanter les mérites de tel ou tel livre à ma sœur ainée. Livres trop sombres/durs pour elle au final. Inversement, elle m'a incité à commencer certains romans que j'ai trouvé d'un ennui, d'un nyanyan... En gros elle correspondrait (et je pense qu'aujourd'hui encore) à cette catégorie de jeune adulte, alors qu'elle a pourtant presque 40 ans...
Finalement c'est peut-être juste le titre de cette case qui me chagrine =p

Tikva@ Je comprends par contre plus ton point de vue quand tu me parles de la cible des sujets abordés pour le coup.

Le genre de livre d'Enfer et Tentation me laisse sceptique. J'aime bien découvrir de nouvelles choses, mais j'ai peur de retomber sur un truc à la cinquante nuance de grey, que j'avais trouvé particulièrement peu travaillé au niveau de l'intrigue et surtout très malaisant et dérangeant à bien des égards d'un point de vue moral
Bref, une tellement mauvaise expérience, que je me dis que je ne peux pas rester sur une telle impression xD

Le pitch hé bien...

L'histoire prend place dans un monde plutôt contemporain où de charmants démons bouffent de temps en temps des humains (pour le plaisir et entre autre se maintenir en vie). Seule une mince partie de la population peut voir ces bestioles : les chasseurs. Le reste du monde ignore tout du danger qui plane autour d'eux.
Nous, on suit une jeune femme, esclave à cause d'une ancêtre qui a voulu faire un peu de la merde de son vivant (trahison, anéantissement du monde, tout ça, tout ça...) et qui doit remplir certaines conditions pour obtenir sa liberté. L'avantage, c'est qu'elle est assez forte/puissante pour y parvenir un jour. L'inconvénient, c'est que comme elle est plutôt efficace, ses maîtres n'ont pas très envie de lui laisser la possibilité de gagner sa liberté.
Au cours d'une mission elle va rencontrer un groupe de chasseurs auquel elle va plus ou moins être obligée de se greffer et qui, de fil en aiguille, vont lui prêter mains fortes dans sa quête.

Voilà, en gros. Pas de grande originalité dans ce scénario, mais étant donné qu'il est plutôt simple, ça me permet de tester des trucs (et j'avais aussi très envie de l'écrire^^).

Tikva

Membre d'honneur

Trust : 925  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1300
0 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 15/06/2021 à 21h34

ewanae

En fait, c'est une classification par âge, alors que la logique veut plutôt qu'on classe par style, genre, sujet... Et c'est là que ça s'emmêle pcq arrive très vite le côté "fourre-tout", premier problème.

L'utilité pour moi, c'est d'étiqueter des romans à destinations des "jeunes adultes" : quand tu en pioches un, tu sais que ça va te parler de thématiques qui te sont proches : les études, les groupes d'amis... Après bien sûr dans la recette il y a aussi la dimension "lecture plus accessible" qui entre en jeu, on ne va pas se mentir. Après moi ça ne me dérange pas, j'ai tellement de potes qui lisent pas parce que traumatisés par Balzac & co qui passent mille ans à décrire une ruelle avec tout pleins d'emphase, que je comprends que "les jeunes d'aujourd"hui" préfère des lectures plus directes. Les jeunes ou tout simplement des gens qui, à l'heure de l'omniprésence des écrans, veulent du tout cuit, et n'ont pas toujours la foi de se brancher à un bouquin un peu complexe le soir venu, après le taf. Et même moi typiquement, là, je rentre du taf, je suis vannée, je vais aller me mettre au lit avec Enfer & Tentations, si c'était un bouquin plus ardu, j'aurais la flemme je pense.

Mais les frontières sont tangentes parce Voyage au bout de la Nuit, absolument pas du YA donc, se lit tout aussi facilement qu'un Enfer & Tentations selon moi (Alixia si un jour tu passes, big up), même si c'est absolument pas la même profondeur.

Pour ce qui est du sombre/pas sombre, le YA ça peut être tant l'un que l'autre, en fait c'est vraiment avant tout une question d'âge. Il y a du YA fantasy, du YA thriller...

Pour Enfer & Tentations, on nage vraiment à contre courant de 50 nuances de Grey, c'est vraiment le credo de la ME (et ça a joué dans ma deter à signer chez eux aussi). L'éditrice veut de la romance/des intrigues à rebondissements/ du bon goût. Sont d'office exclus tous les manuscrits en mode, comme je le disais plus haut, la nana en crush sur son patron qui trouve ça hyper sexy quand il lui parle comme à son chien. Et pas couverture avec des torsespoils, pas de titres en anglais pour avoir un titre en anglais...

Donc E&T reste une pure romance : c'est deux persos qui se courent après, avec des rebondissements. L'intérêt pour moi et que ça se joue dans un registre décalé, c'est ce qui donne son humour au texte. En somme, c'est un bouquin à la cool pour lire tranquille un peu partout.

Pour le plaisir, une vidéo d'un youtubeur que j'aime bien, qui poutre 50 nuances de Grey en expliquant bien mieux que moi tout ce qui déconne dans ce roman. (le côté malsain, l'image de la femme, le message...) Bonus pour toi utamay ce mois-ci, il a refait pareil avec Eragon. ça a détruit un petit bout de ma jeunesse mais il avait pas tort le bougre je crois x)




Ok pour le pitch ! Comme récurrences, on notera donc pour toi les gens qui en bouffent d'autres ^^ L'idée paraît sympa ! Ce sera un one-shot, du coup ?

Ewanae

Membre d'honneur
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1671
1 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 15/06/2021 à 21h45

tikva
Bah mes démons ne sont pas des gens, mais des monstres donc ... ça compte ?
Je pense que ça sera un one-shot oui. Je ne sais juste pas tout à fait à quel moment de l'histoire je le terminerai. Tout dépend de ce que j'aurais déjà écris et de la motivation qui en restera? Bon n'empêche que je disais que j'allais vite, mais je suis en train de ralentir parce que je suis -encore- en train de m'éloigner de mes premières idées directrices u-u

J'aime beaucoup les analyses de link the sun. Je regarde très peu ses vidéos (je regarde assez peu de vidéos YT tout court en fait), mais j'ai toujours trouvé ses critiques pertinentes. Tu m'as donné envie de regarder ce qu'il a posté récemment du coup ;)

Baronnette

Membre d'honneur
   

Trust : 90  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2665
2 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 15/06/2021 à 21h55

Le problème des classements par âge, c'est qu'on considère en somme que toutes les personnes d'une catégorie d'âge ont des goûts semblables.
Pour les enfants, ça se justifie, non pour les thèmes, mais pour la prudence avec laquelle il faut traiter certains d'entre eux, et par rapport à leurs compétences en lecture et à la maturité intellectuelle. Bref, c'est un point de repère en lien avec les apprentissages.

En fait, à part quand il y a réellement des problèmes de structure (incohérences, grosses ficelles) qui sont objectives (mais qui en fait ne gênent même pas tout le monde) ou des problèmes de forme (syntaxe non maîtrisée...), il est difficile de juger un livre autrement que par ses propres goûts. Il n'y a guère de vérité générale.
Par exemple, je ne trouve pas Balzac emphatique (pas du tout), et même simple à lire et à comprendre, même s'il prend son temps. C'est mon auteur préféré depuis que j'ai... 10 ou 11 ans ^^ (c'est une découverte qui m'a fait un choc, un vrai bon gros choc littéraire). Alors que je trouve Voyage au bout de la nuit quasi illisible (je ne trouve pas que de l'écrit oralisé soit plus simple à lire, au contraire).

Déjà que je trouve qu'on fait trop de petites cases pour les genres (rien qu'en fantasy, il y en a 36 000, alors qu'en réalité, la majorité des lecteurs moyens ne savent même pas que la fantasy existe. C'est d'ailleurs amusant quand sur des forums dédiés, on voit des discussions à n'en plus finir sur telle œuvre fait partie de telle catégorie, et que le dimanche en salon du livre, on se retrouve confronté aux visiteurs lambdas. Un autre monde... ).

Enfin, perso, j'écris sans me poser de questions, ce que j'ai envie, et on voit après si l'éditeur veut le mettre dans une case et laquelle.

Cube

Expert
   

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 513
1 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 16/06/2021 à 10h18

C'est marrant, je suis en pleine lecture de Voyage au bout de la nuit... Et pouah, je peine...
(quoique la passage en Afrique en pleine vague de chaleur tombe à pic, lol)

La classification YA me gêne... J'ai tendance à passer mon chemin vite fait en considérant que ce sera niais, point. Et on peut être vieux et jeune d'esprit, zut... Quant aux thématiques familles /amis/boulot, on en sort un jour ?

Par curiosité, Enfer & Tentations me tente, tikva ... J'ai trop de bouquins "lourds" en cours, je cherche du léger...

De mon côté je patine dans la finalisation de mon tome I. Je reprends beaucoup trop de passage à la relecture... C'est raté pour l'été. Tant pis.

Tikva

Membre d'honneur

Trust : 925  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1300
0 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 16/06/2021 à 22h30

ewanae

Je voterai pour un one-shot (si jamais tu recquiers mon avis x)) Je pense que bosser sur 2 séries en même temps, c'est un coup à s'emmêler/se démotiver.

Moi aussi j'adore les coin-lecture, c'est les seules vidéos "livres" que je regarde, car en général, les autres "booktubeurs" me sortent par les trous de nez en mode "oui oui lisez-le ilétropbien" pendant 30 minutes. J'accroche pas. Bon, paraît que faut pas cracher dans la fontaine qui nous abreuve ou je ne sais plus quelle est la petite phrase.

baronnette

Pour moi, c'est pas des goûts, c'est une façon de traiter les sujets en fonction de l'âge de la personne. Genre mes romans sont tous des YA selon moi, mais la thématique n°1 est la contre-culture. Sur le papier, si on voit en terme de "goût", c'est plutôt un truc qui va intéresser les plus vieux.

Mais oui après les goûts et les couleurs :) Perso, j'adooooore l'écrit oralisé ! Projet Bis est écrit en partie comme ça ^^

Pour Voyage au bout de la nuit (je pourrais en parler des heures, dites moi stop), pour moi, il n'est pas à aborder comme un roman classique avec un début, des péripéties, une fin... D'ailleurs, la fin est claquée au sol. Pour moi, c'est vraiment rentrer dans la tête d'un perso, comme si on avait ses pensées à chaque instant T. Toujours de mon point de vue, je trouve que c'est du pur génie. J'avais aimé le lire plus jeune (en première ?) et je l'ai redécouvert à 3000% cet hiver. Je peux pas dire que c'est mon livre préféré parce que le message reste pas ouf en mode "la vie de la merde, y'a juste à attendre la fin en claquant des dents", mais la plume pouaaah un truc de dingue.

Je vous mets quelques citations piochées sur Babelio :

"Le pire, c'est qu'on se demande comment le lendemain on trouvera assez de forces pour continuer à faire ce qu'on a fait la veille ? Ou on trouvera la force pour ces démarches imbéciles, ces milles projets qui n'aboutissent à rien, ces tentatives pour sortir de l'accablante nécessité, tentatives qui toujours avortent et toutes pour aller se convaincre une fois de plus que le destin est insurmontable, qu'il faut retomber en bas de la muraille chaque soir, sous l'angoisse de ce lendemain toujours plus précaire, toujours plus sordide ?... C'est l'age aussi qui vient peut-être et nous menace du pire... On n'a plus beaucoup de musique en soi pour faire danser la vie, voilà. Toute la jeunesse est allée mourir déjà au bout du monde dans le silence de vérité. Et où aller dehors, je vous le demande, dès qu'on n'a plus en soi la somme suffisante de délire ? La vérité, c'est une agonie qui n'en finit pas. La vérité de ce monde c'est la mort. Il faut choisir, mourir ou mentir. Je n'ai jamais pu me tuer moi."

--> C'était la citation "Xanax"


"Figurez-vous qu’elle était debout leur ville, absolument droite. New York c'est une ville debout. On en avait déjà vu nous des villes bien sûr, et des belles encore, et des ports et des fameux mêmes. Mais chez nous, n'est-ce pas, elles sont couchées les villes, au bord de la mer ou sur les fleuves, elles s’allongent sur le paysage, elles attendent le voyageur, tandis que celle-là l’Américaine, elle ne se pâmait pas, non, elle se tenait bien raide, là, pas baisante du tout, raide à faire peur."

--> Une de mes prefs, because best description de New-York de la littérature... et oralité dans toute sa splendeur !


[i]"Les amours contrariées par la misère et les grandes distances, c'est comme les amours de marin, y a pas à dire c'est irréfutable et c'est réussi. D'abord, quand on a pas l'occasion de se rencontrer souvent, on peut pas s'engueuler, et c'est déjà beaucoup de gagné. Comme la vie n'est qu'un délire tout bouffi de mensonges, plus qu'on est loin et plus qu'on peut en mettre dedans des mensonges et plus alors qu'on est content, c'est naturel et c'est régulier. La vérité c'est pas mangeable."
[/i]

--> Là aussi on voit bien l'oralité.



"Tout le monde devenait, ça se comprend bien, à force d'attendre que le thermomètre baisse, de plus en plus vache. Et les hostilités particulières et collectives duraient interminables et saugrenues entre les militaires et l'administration, et puis entre cette dernière et les commerçants, et puis encore entre ceux-ci alliés temporaires contre ceux-là, et puis de tous contre le nègre et enfin des nègres entre eux. Ainsi, les rares énergies qui échappaient au paludisme, à la soif, au soleil, se consumaient en haines si mordantes, si insistantes, que beaucoup de colons finissaient par en crever sur place, empoisonnés d'eux-mêmes, comme des scorpions."

--> Qui a envie d'un séjour en Afrique ?


Et ma pref :

"A force d'être poussé comme ça dans la nuit, on doit finir par aboutir tout de même quelque part, que je me disais. C'est la consolation. "Courage Ferdinand", que je me répétais à moi-même, pour me soutenir. "A force d'être foutu à la porte de partout, tu finiras sûrement par le trouver le truc qui leur fait si peur à eux tous, à tous ces salauds-là autant qu'ils sont et qui doit être au bout de la nuit. C'est pour ça qu'ils ne veulent pas y aller eux au bout de la nuit !"

--> C'est à la fois si spontané et si riche de sens ! On voit bien l'influence de Céline sur Kerouac ensuite.

(fin de la parenthèse)

Pour ce qui des cases en fantasy, je n'y connais rien, mais dans l'idée je me range de ton côté. Si y'en a trop, pas très pratique pour les non initiés qui débarquent. Dernièrement j'ai entendu parler de "high fantasy contemplative" Mon cerveau a spontanément traduit par "long et chiant" x) alors que c'est sans doute très bien et que ça pourrait me plaire, mais j'ai trouvé "l'étiquette" pas vendeuse :/



cube

Bon courage cube, t'as le droit de le lâcher si jamais !

Au sujet du Voyage, vous voulez une anecdote marrante ? Il y a quelques semaines, un "prétendant" à qui je chantais les louanges de ce roman en mode "eh t'as vu comment je suis chiante, lâche l'affaire" m'a dit qu'il allait le lire pour qu'on puisse en reparler. Pas recroisé ^^

Oh, c'est dommage de lier YA et niais. Je n'en lis pas des masses, mais je pense vraiment pas que ce que j'écris soit niais. Après, d'expérience, on a pas toute les mêmes référence pour classer qqch de niais donc je ne sais pas :/ On doit tous être le niais de quelqu'un. Avec au sommet de la pyramide, Voyage au bout de la nuit, qui le truc le moins niais du monde x) Je sais qu'Amélie Nothomb, par ex, pour elle une romance est de mauvais goût si elle se finit bien. Moi je pense qu'il y a plein de romances qui se finissent bien et qui sont pas mièvres.

Pour ce qui est des thématiques, ami/famille/boulot, je te mets au défi de citer un seul roman qui n'aborderait pas un de ces trois thèmes ;) C'est les grands piliers de la vie, je doute qu'on puisse passer véritablement outre et avoir quelque chose de vivant.

Pour Enfer & Tentations, je l'ai fini tout à l'heure ! Je ne te connais pas assez pour savoir si ça peut te plaire, mais dans l'idée, c'est quand même une romance "pour jeunes filles". L'histoire est fun, mais c'est pas un livre que je mettrais dans les mains d'un lecteur qui a l'habitude d'intrigues avec plus d'enjeux.

Je pense que c'est normal de reprendre pleins de passages, de réécrire et réécrire et réécrire... Enfin, ça a été le cas pour moi. Tant que tu arrives à avancer un peu quand même.

Baronnette

Membre d'honneur
   

Trust : 90  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2665
1 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 17/06/2021 à 09h33

tikva ce ne serait pas une histoire de goût s'il y avait consensus. Or ce n'est pas le cas. Une catégorie fourre-tout n'est pas une catégorie, juste un pseudo argument de vente.
Tiens, d'ailleurs, une ou deux chroniqueuses ont explicitement mis mon dernier roman en JA (voire jeunesse) alors que ce n'est pas du tout écrit dans l'idée. Mon texte n'est pas moderne (j'ai plutôt un écriture littéraire, j'aime les tournures un peu anciennes), les préoccupations du personnage ne sont pas propres à la jeunesse et même si mon personnage est ado dans une partie du livre, elle est une femme d'âge moyen dans l'autre moitié. Le seul truc, c'est que c'est un livre d'aventures que je qualifierais de tout public (dans le sens qu'il n'y a rien de grossier, pas de sexe, de la violence et pas mal de morts, mais sans que ce soit trash, cru ou trop explicite ou gratuit... bref rien qui réserve aux adultes).
En somme, beaucoup maintenant considèrent comme JA ce qui est simplement tout public (c'est à dire lisible à partir de 12 ans, voire 11 ou 10 selon les compétences en lecture et la maturité), c'est valable pour les lecteurs, mais aussi pour les ME.
Alors qu'a contrario, certains exigent un cahier des charges très précis pour rentrer en JA.



Tes extraits ne me convaincront pas que c'est génial. Au contraire, je trouve ça particulièrement moche Ce qui nécessite que je m'accroche pour lire et comprendre. Du langage oral, de la familiarité, de la vulgarité, on en a déjà à revendre au quotidien. Quand je lis un livre, j'aime avoir une belle langue littéraire, soignée et subtile. Le livre que je peux relire en boucle pour en savourer la langue, c'est plutôt Les Liaisons dangereuses (j'adore, c'est juste jubilatoire) ou la précision des auteurs réalistes français ou russes du XIXe.

Édité par baronnette le 17-06-2021 à 10h35



Cube

Expert
   

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 513
1 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 17/06/2021 à 11h17

tikva

Citation :
Bon courage cube, t'as le droit de le lâcher si jamais !

Je ne lâche jamais ! Je suis une pitbull. Mais quand faut aller bosser, faut y'aller (le vrai boulot, celui qui pompe une énergie monstre)... Et les 3 tomes sont écrits, c'est de la réécriture, de l'élagage... C'est là où ça me décourage, l'élagage, la tronçonneuse... Je ne suis pas sûre de faire rentrer tome I en 300 pages (mon objectif, même si c'est encore trop long).


Citation :
Oh, c'est dommage de lier YA et niais.

Attention, je donnais ma première impression... Et je ne dis absolument pas que ce que tu écris est niais !
C'est le souci de ce genre de classification. Comme baronnette je préférerais mille fois l'appellation "tout public" !

Et j'adore les lectures détentes. J'ai été curieuse de lire 50 nuances de Grey, je l'ai pris pour ce qu'il était, il m'a fait rire. Idem, j'ai lu la série Twiligth, j'ai lu Harry Potter quand on me l'a offert pour les enfants, j'ai bien aimé les enfants de la Terre, pour la détente, le dépaysement... Par contre certains romans dont les auteurs sont à la mode me laissent pantoises. C'est mal écrit, vraiment, j'accroche difficilement (les policiers, B. Minier qui cartonne, Soeurs, je n'ai pas réussi à le finir... N. Beuglet, en vogue, idem, j'ai lâché au bout de 10 pages... zut, comment peuvent-ils avoir de si bonnes critiques ?...)
Bref, les goûts et les couleurs...

Et Voyage au bout de la nuit... Oui, les descriptions sont piquantes, il y a de vrais moments de grâce... C'est le tout mis ensemble que je peine à digérer...

baronnette

Citation :
Du langage oral, de la familiarité, de la vulgarité, on en a déjà à revendre au quotidien. Quand je lis un livre, j'aime avoir une belle langue littéraire, soignée et subtile.

Je suis un peu ambiguë sur le sujet, et j'ai mis longtemps à me positionner pour mon bouquin... J'aime la littérature (hélas je n'ai pas une plume à la hauteur, trèèès loin de là), mais je déteste quand c'est trop lisse, trop politiquement correct. Du coup mon roman est truffé de jurons. Aucune idée si ça passera à la lecture extérieure. (Ma Mary Sue passe son temps à déclencher des catastrophes, donc à se maudire et à se traiter de tous les noms).

Ewanae

Membre d'honneur
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1671
0 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 17/06/2021 à 11h20

tikva

Oui je pense partir sur du one-shot (et tu as raison concernant la démotivation et l'emmêlement). C'est juste que pour l'instant je ne m'impose pas de nombres de mots ou quoi que ce soit parce que sinon ça va partir en vrille (et de toute façon je n'y arrive pas ^^'). J'ai juste deux fins possibles en tête et que l'une se fera fatalement un peu plus tard que l'autre. Clairement, par contre, ça ne donnera pas matière à un deuxième tome...

Pour les extraits que tu cites, pour le coup je rejoins Baronnette@, mais à moitié seulement xD
Je ne suis pas hyper fan de l'oralisation de certains passages. Je l'ai lu hier à tête un peu en vrac et j'ai du relire certains passages pour ne pas perdre le fil. J'ai donc relu ce matin. C'était plus facile, peut-être aussi parce que j'étais préparée psychologiquement x), mais je ne suis pas convaincue. Par contre le côté vulgaire, insultes etc ne me dérange pas outre mesure. Dans certains cas de figure je trouve que ça apporte un côté un peu spontané ou réaliste. Parce que, ok, c'est sympa d'avoir un langage soutenu, mais quand tu lis un roman dans lequel un personnage se met hors de lui à coup de : "Diantre! Que fais-tu là petit vermisseau?!" bah ça ne fait pas très naturel xD
Evidemment ça dépend aussi du contexte et du langage employé, mais des fois ça dénote et ça manque d'authenticité... ou d'humanité ;)

Baronnette

Membre d'honneur
   

Trust : 90  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2665
1 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 17/06/2021 à 11h35

cube Langage soigné et écriture littéraire ne veulent pas dire roman politiquement correct Il faut distinguer le fond de la forme ^^ (d'ailleurs, si on reprend mon livre préféré que j'évoquais, les Liaisons dangereuse, le fond est tout sauf gentillet. Mais tout est dit avec subtilité, sans avoir besoin de dire crument un contenu qui, en réalité, est bel et bien fort cru).
Tiens, dans mon dernier manuscrit (fantasy d'inspiration historique), mon style est semblable à lui-même dans ce genre de récit (donner un petit tour ancien pour l'immersion dans ce type de monde, donc subjonctif passé et autre conditionnel deuxième forme, par exemple. J'adore ça ^^), mes personnages évoluent dans la haute société donc ont un langage châtié (avec quelques variations selon les personnages tout de même) et... certains sont de vraies pourritures, mon perso principal est à la limite de la psychopathie, la société est politiquement et religieusement gangrénée, raciste, esclavagiste, sexiste, sans que la majorité des personnages ne remettent cela en cause (ils ont grandi dedans, donc...)... Il y a beaucoup de morts, et on peut même être gêné par l'absence de morale à la fin (j'avoue que je crains que ça puisse gêner aux entournures pour trouver un éditeur). Bref, ce n'est pas du tout politiquement correct. Même le style est soigné (à mon niveau, bien entendu. Je ne suis pas Choderlos de Laclos ^^).
Évidemment, si j'écris une histoire se passant dans notre monde à notre époque ou de la SF, je vais utiliser un style plus contemporain, plus simple, du vocabulaire adapté... mais toujours sans grossièretés, sans scènes crues. À part quelques scènes violentes (j'ai quand même souvent pas mal de morts, et pas de façon douce), je vais toujours plus suggérer (vive l'imagination! c'est l'intérêt de l'écrit ^^) que montrer. Je sais que j'ai des lecteurs qui apprécient mes écrits pour ça, justement.


Il est indispensable aussi de coller aux personnages et de s'interroger sur qui est le narrateur (on peut avoir le corps du récit en langage soutenu et que les personnages, eux, s'expriment de façon triviale, par exemple).

Édité par baronnette le 17-06-2021 à 11h49



Ewanae

Membre d'honneur
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1671
0 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 17/06/2021 à 13h06

Je viens de prendre le temps de regarder la vidéo que tu as mis en lien Tikva@
Franchement... qu'est-ce que j'ai ri devant le passage où il parle de cinquante nuances. Il vise tellement juste xD
Voila pour mon intervention 8)

Tikva

Membre d'honneur

Trust : 925  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1300
0 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 17/06/2021 à 20h34

Une chose reste sûre, 89 ans après sa sortie, Voyage au bout de la nuit ne laisse personne indifférent

baronnette

Je crois que j'ai perdu le fil mais dans l'idée, je reste ok avec le concept de YA. Fourre-tout, oui et non. ça peut inclure tous les genres, mais l'idée est que les thématiques visent les 18-25 ans environ. C'est ce que je disais plus haut, c'est de la segmentation par tranche d'âge alors qu'on est habitué à la faire par genre. De plus, pour moi le YA n'est pas à confondre avec "tout public" : ma série par exemple, comme je le disais plus haut, ne correspond a priori pas aux goûts et recherches des + 30 ans (à la louche hein)

Pour les extraits de Céline, je ne cherche à convaincre personne Je dis pourquoi selon moi c'est génial, mais j'entends à 3000% que certains trouvent ça imbouffable. Par contre, j'adore également les Liaisons Dangereuses !

Attention pour ce qui est de l'oralité, travailler en ce sens ne veut certainement pas dire "écrire comme on parle"... Si on veut des textes de ce genre là, il suffit d'aller sur Wattpad ou ailleurs. N'importe qui en est capable. Intégrer un voc et des tournures oral, de l'argot etc. dans sa narration c'est quand même une autre paire de manche. Je ne sais pas si tu as lu Kerouac, mais on retrouve la même idée, si ce n'est que c'est moins flagrant avec la traduction. En le lisant, j'ai le sentiment d'être posée avec lui dans un bar et qu'il me raconte sa life, une authenticité et une spontanéité de dingue, que je n'ai jamais trouvé ailleurs (Ou chez Ginsberg...) Mais quand tu vois tout le travail qui a été fait sur le texte, tu te rends compte que les mots et tournures "dites" sont totalement voulues, assumées, recherchées, pour justement plaquer cette vérité. Après, on aime ou on aime pas... moi j'adore.

Mais le débat ne date pas d'hier, je vous met un extrait de la Grande Librairie où ils ont exactement la même discussion. Les goûts et les couleurs...




cube


Pour lâcher, je parlais de Voyage au bout de la nuit Sinon bien sûr que tu continues ton projet !

Quand tu dis, 300 pages, c'est 300 pages Word ? Je ne sais plus si tu as dit cb de mot tu avais ?

Ok pour le YA, mais du coup, comme je le disais plus haut, le YA c'est pas forcément "tout public".

Bon je te laisse te tentationner ou non ^^ Si jamais tu le lis, je veux bien ton retour, ça m'intéresse !

Pour Voyage au bout de la nuit, perso je l'ai lu par petites touches, une heure pas ci, une heure par là. C'est un roman à digestion lente.

Ah, et si ta Mary-Sue est maladroite, c'est qu'elle ne doit pas être tant Mary-Sue que ça ^^


ewanae

Moi rien que sa tête en tenant le bouquin j'étais pliée x)

Morte de rire aussi pour "Diantre, petit vermisseau !" c'est un truc que je déteste aussi dans les romans, (souvent en BL...) quand les dialogues sonnent "Hélène & les garçons" ou "option théâtre des 6ème B", avec des phrases, mots, tournures etc. que jamais tu sors en vrai. C'est tellement pas immersif !

(illustration)



Sinon, j'attends toujours mon mail de Chère Editrice

Ewanae

Membre d'honneur
 

Trust : 100  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1671
0 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 17/06/2021 à 21h18

Tikva@

Il m'a perdu sur son imitation de "humer goulument". Pour un roman qui se veut sexy et romantique... on peut dire que c'est gagner!

Ça fait combien de temps que tu as envoyé ton premier tome? Tu n'as envoyé que le premier du coup au final?

Au fait, petite pensée pour Utamay@ en ce moment. Je crois que c'est toi qui m'avais conseillé l'immersion en musique pour réussir à écrire malgré le bruit environnant quand j'avais du m'exiler chez mes parents pour cause de travaux...
Bah avec le retour du foot et de ses matchs tous les soirs, je n'ai pas eu trop le choix que de m'y mettre. Je navigue un peu entre les différents styles, mais je crois que j'ai un petit coup de cœur pour les musiques celtiques. En tout cas je commence à apprécier l'expérience ;)

Tikva

Membre d'honneur

Trust : 925  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1300
0 j'aime    
Les jeunes écrivains de CA
Posté le 17/06/2021 à 21h23

Pour le "humer goulûment", je me demande si c'est pas une légèreté de la traduction ^^ Car là comme ça, ça fait vraiment pas rêver !

J'ai envoyé Tome 1 il y a un mois environ je crois, et Tome 2 dans la foulée. Les premiers retours du CL sont arrivés très rapidement, tous très enthousiastes. Chère Editrice m'a dit que c'était quasiment ok et qu'elle terminait de le lire et pas de news depuis... Après je pense qu'elle est aussi débordée avec le lancement + le travail édito des parutions de l'été... Ou la suite du texte l'a moins convaincue et elle laisse patauger...

ça me démange d'envoyer un mail.

Big up pour la musique celtique, attention à ce que L & co ne finissent pas en kilt à faire des claquettes par contre !
Page(s) : 1 ... 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78
Les jeunes écrivains de CA
 Répondre au sujet