Aurait-on une pénurie de chevaux ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 23 24 25 26 27 28 29 30
Auteur
25165 vues - 446 réponses - 1 j'aime - 41 abonnés

Harasstgermain

Expert
   

Trust : 453  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 754
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 08/07/2021 à 21h28

Bonjour à tous

Depuis de nombreuses années le nombre d’éleveurs est en baisse constante jusqu’à moins 75% selon certains par rapport aux grandes années et cela toutes races confondues

Le nombre de chevaux produits est aussi en baisse tant chez nous que chez nos voisins

Par conséquent et selon les lois du marché les prix augmentent

Et encore on a du mal à trouver des chevaux qui correspondent à la demande du marché
Des chevaux faciles pour Débutants
Et non pas des chevaux de sports croisés d’étrangers peu pratiques

Fini les importations de Connemaras irlandais peu chers et au caractère difficile
Fini les shets hollandais...

On ne va pouvoir compter que sur la production française en berne

Trotteurs de réforme et pur sang ont vu aussi leurs prix augmenter et leur utilisation fait déchanter beaucoup d’amateurs

Alors quoi...

La demande est toujours là
Mais les potentiels acheteurs sont restés sur des tarifs d’il y a quelques années...

Mais l’offre?
Et les prix...

Donnez-nous votre sentiment
Bons échanges à vous tous

Lunaloveisgood

Expert
   

Trust : 196  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 571
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h05


midame a écrit le 21/07/2021 à 20h51:
@zadig1212

@tartine88 donne son opinion en pensant à son projet particulier, d'autres lui répondent en pensant "élevage".

Mais tous les éleveurs ne donnent pas du cmv et ne manipulent bien les poulains, tous les particuliers ne forment bien leurs chevaux, tous les chevaux ne sont pas sains..



On lui parle "élevage" car, elle indique quelques pages en amont, que faire naître un poulain lui couterait moins cher que ce qu'elle est prête à mettre pour un cheval débourré soit entre 2000 et 3500 euros. J'ai essayé de lui montrer que cela n'était pas possible de produire un jeune cheval de 3 ans débourré à ce prix et ce même en rognant sur certains coûts comme les cmv etc.


EDIT :
Je fais référence aux deux interventions suivantes de @tartine88 :

"Concernant le reste, j'ai déjà pensé à faire pouliner ma comtoise et fait les calculs et CLAIREMENT, faire pouliner ma jument coûterait moins cher qu'acheter un poulain..."

"Ce qu'un cheval coûte annuellement, c'est propre à chacun. Je ne crois pas qu'il y ait franchement une réponse exacte à cela... Donc si, je m'y retrouve. Tout comme ma copine ATE s'y est largement retrouvée quand elle a fait pouliner deux fois sa jument parce qu'elle ne trouvait pas du tout ce qui lui correspondait."

Édité par lunaloveisgood le 21-07-2021 à 21h10



Chach_42

Membre d'honneur

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1296
3 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h08

kasugaii

C'est très intéressant ce discours de business model et c'est bien d'avoir des points de vu extérieur pour décortiquer un peu ce bazar.

Concrètement qu'est ce qui te semblerai judicieux et faisable à mettre en place dans un petit élevage d'amateur ?

On en a un peu parlé mais pour moi l'étalon à plusieurs c'est un appauvrissement génétique et ça a très peu d'intérêt à moins d'une jumentrie copie conforme ce qui parai peu probable.
Apres vendre foal c'est très bien, le poulain est vite rentabilisé mais la contre partie c'est qu'on a zéro contrôle sur sa potentiel carrière sportif et il tombe dans une famille qui en fait n'importe quoi, le nom de l'élevage est vite associé à ça...


lunaloveisgood j'approuve à 200% tes messages, très bonne démonstration de ce qui se dit du sujet.

Lunaloveisgood

Expert
   

Trust : 196  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 571
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h10

chach_42

Merci

Midame

Membre d'honneur
   

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2810
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h38

Oula vous me répondez à deux je vais essayer de ne pas m'eparpiller

zadig1212 j'ai rebondis sur 1 ou 2 de tes messages mais effectivement l'intégralité ne t'es pas toute destinée, j'en profite pour développer un peu de manière générale

lunaloveisgood concernant ton deuxième message avec l'aventure poulain :
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Pour avoir débuté (et abandonné) le projet en début d'année j'ai fait le même constat.
D'ailleurs je ne sais plus qui a posté une simulation des coûts au minima, c'était

Pour le reste je te rejoins. Biensur qu'un cheval décote avec l'âge, les problèmes de santé. C'est ce que j'essayais de sous-entendre plus haut car, tous les chevaux d'âge /performance/potentiel/origines etc.. Sur le marché au même moment sont rarement parfaits.

Et ce qui est parfait pour l'un ne le sera pas pour d'autres.


Citation :
Il est, cependant, moins compréhensible qu'un cheval de loisir de particulier se vende moins cher qu'au prix d'achat chez l'éleveur ( hors cas de figure évoqué plus haut : âge avancé, maladie/problème de santé débilitant, soucis financiers chez le vendeur).


Par contre la je ne suis pas sûre d'avoir compris ?
Pour toi, un hongre de 5 ans, papiers, potentiel équivalent bref imaginons le bon doudou d'amateur, devrait être vendu au même prix par un particulier que par un éleveur ?

Je comprends la logique par rapport au prix du marché par contre je ne trouve pas ça sympa pour l'éleveur qui lui a 20% de tva, des charges etc.. Le particulier en retire un plus grand bénéfice pour le même travail.

Mea culpa si j'ai mal compris.

Totox

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 708  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6914
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h44

kasugaii je ne comprends pas trop bien ou tu veux en venir concernant l'amateurisme et le business model. Est ce que tu veux dire que les éleveurs produisent mal ? Trop cher ? Que c'est a eu de rationaliser le metier pour produire un cheval pour tous ?

Je comprend bien qu'il faille un minimum de connaissances pour démarrer une entreprise. Le but etant d'être rentable, on doit malgré tout parfois s'adapter au marché malgré des impondérables et on fini par perdre des sous.

Je le vois dans mon job? on fait des chantiers, parfois la conjoncture fait qu'il y a plus d'entreprises que de boulot alors les peux baissent, on vend a perte mais c'est toujours plus " rentable " que de ne rien faire et on peur pas virer tout le monde du jour au lendemain ?.

On vivote un temps? d'autres moins solides meurent?.

Puis d'un coup le marché s'inverse, on a de nouveau plus de chantier que d'entreprises et on peut remonter les prix.

Je ne crois donc pas que le business model et l'amateurisme des éleveurs soit la seule raison de la baisse de la production et/ou de l'augmentation des prix non plus. Cela a bien fonctionné jusqu'à ce que le marché s'effondre et je crois que cela refonctionnera si on retrouve un marché raisonnable.

Je pense qu'a un moment il y a un tarif de de production de base en dessous duquel il est impossible de descendre meme en ayant fait HEC.

Couagga

Membre ELITE Or

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9467
7 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h47

Je rattrape mon retard... vous avez beaucoup discuté cet après-midi

Mais avant d'avoir tout lu, j'ai envie de réagir tout de suite à ceci :

totox


Citation :

Pour la génétique les discours sont quand même un peu contradictoire....D'un coté on s'en fout de la génétique mais d'un autre on part du principe qu'un cheval bien né a, de base, un pet au casque.... Finalement c'est qu'on s'en moque pas tant que ca!


Pour moi c'est un curieux raccourci. Je pense plutôt qu'un cheval bien né, comme tu dis, c'est un cheval qui en a sous la pédale et qui va donc exiger un certain niveau de tact, surtout quand le travail va commencer à développer son potentiel. Je ne le vois pas comme un pète au casque mais comme une délicatesse bien légitime. Le potentiel et la sensibilité d'une porsche n'est pas comparable à celui d'une panda, même si on ne roule qu'à 30km/h avec les deux.

Le problème c'est qu'une porsche entre les mains d'une jeune conducteur fraichement intronisé a plus de chance de finir dans le fossé qu'entre les mains d'un conducteur aguerri.

Quand il s'agit d'une voiture, l'évidence de l'inadéquation et donc du risque que ça finisse mal saute aux yeux. Mais quand il s'agit d'un cheval, je trouve que cette exigence est rarement reconnue et que ça tourne vite à : cheval immontable, fou, traumatisé, etc...

Et encore, je parle bien de tact plus que de niveau. Certains pros ont beaucoup d'expérience mais cassent du cheval à tour de bras, Ils ont des méthodes coercitives ou monomaniaques et quand un cheval nécessiterait ce fameux tact et des adaptations de méthodes pour révéler tout son potentiel, ils sont clairement mis en défaut. c'est ainsi de que très bons chevaux passent dans le marché loisir avec des passifs de fous et ne trouvent pas toujours la bonne personne pour les récupérer.

Bref, les chevaux taxés de tarés, sont pour moi plutôt des chevaux qui ne sont pas bien tombés, qui sont mal compris, mal entrepris.

Lunaloveisgood

Expert
   

Trust : 196  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 571
9 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h48

midame
Non, tu as mal compris ou plutôt je me suis mal exprimée !
Ce que j'essayais de dire, très maladroitement, c'est que j'ai du mal à admettre le cas de figure suivant :

L'éleveur vend un jeune cheval de 3 ans débourré pour du loisir avec un couleur sympa 5000 euros ( et j'ai demontré tout à l'heure qu'à ce prix là, il ne rentrait pas dans ses frais).

5 ans plus tard, le propriétaire qui a acheté ce loulou ne doit pas le revendre 2500/3000 euros (ce que cherche tartine88) sauf encore une fois, s'il a besoin d'avoir une rentrée d'argent rapide, si le cheval a un problème de santé, s'il a pris le dessus sur son cavalier et à un comportement dangereux etc.

Pour moi ce cas de figure est incompréhensible sauf coup de chance et cela reste donc une exception car, durant ces 5 années, le cheval a pris du métier. Il a fait de la randonnée ou de la balade, il a consolidé les bases du respect à pied et en selle, il a su, peut être s'adapter à plusieurs profils de cavalier (débutant, intermédiaire etc.). Il a peut être aussi passé des certifications ou effectuer des concours de trec ou autre.

Donc pour moi, ce n'est pas normal qu'un vendeur particulier qui vend un cheval de 8 ans, débourré et monté depuis déjà quelques années voire même valorisé en extérieur soit sur le même créneau, et donc fasse de la concurrence, à un éleveur qui vend un cheval de 3 ans tout juste debourré et qui à tout à apprendre.

EDIT :
Après si tu évoques le cas de figure du particulier qui vend un 3 ans debourré vs l'éleveur qui vend un 3 ans débourré mais qui doit intégré dans son prix les 20% de TVA. Là, la problématique n'est pas la même. Après, je vais me faire l'avocat du diable mais on peut estimer qu'en achetant chez un éleveur, on achète aussi des garanties (notamment juridiques) ce qui peut nous motiver à dépenser un peu plus.

D'ailleurs, je vois parfois passer des annonces d'eleveurs pro qui vendent moins cher leurs foals que des particuliers (tva inclus) donc je ne suis pas sûre que cette opposition soit toujours pertinente.

Édité par lunaloveisgood le 21-07-2021 à 21h54



Totox

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 708  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6914
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h52

couagga c'est un gros raccourci qui revient pourtant régulièrement au travers des sujets sur le forum mais que je ne partage pas.

D'ailleurs on l'a refait ici quand j'ai évoqué une de mes pouliches de Contendro vendue pour du loisir + parce que c'est ce qui lui correspond. On m'a dit que c'était un coup de bol qu'elle soit sympa car concue pour le sport?.

Je suis de ton avis, pour moi c'est la nature du travail, le mode de vie, l'éducation et le choix de la mère ? qui fait qu'un cheval sera plus ou moins pratique dans la majorité des cas. Pas juste si il est fils de X ou Y.

Édité par totox le 21-07-2021 à 21h59



Kasugaii

Membre VIP
 

Trust : 144  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4052
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h56

chach_42

Pour les business model, je n'ai pas d'idée autre que celles que j'ai présenté. Mais le milieu gagnerait peut être à travers ses fédérations à travailler dessus. Est-ce qu'il doit garder des élevages amateurs ? Est-ce que des mutalisations entre élevage sont possible ? J'ai peut être une vision tronquée mais si ces entreprises se regroupaient elles pourraient avoir les moyens de faire un peu de stratégie et de tactique. C'est édifiant sur ce poste, il est très difficile d'avoir des éléments, des études fiables, des projections.

Pour la suite de ton message, je constate une différence entre le monde classique et western.
Pour les compétitions de très haut niveau, les chevaux seront achetés poulain et travaillés pour faire la compétition.

Pour les chevaux de loisirs western, pas besoin que le cheval ait une carrière sportive avec des compétitions. C'est une des grandes différences avec le classique. Les acheteurs n'attendent pas cela, ce n'est pas leur besoin. Les chevaux de loisir achetés dans un élevage qui travaillent les chevaux, sont travaillés pour être all around. C'est surtout le super mental qui est valorisé, pas la carrière sportive. Dans les échanges, j'ai l'impression que c'est ce qui est attendu côté classique, un mental, mais difficile à trouver car on privilégie la carrière sportive.

Les élevages orientés loisir ne mettent pas en avant la carrière sportive des chevaux vendus mais plutôt leur capacité d'adaptation à de nouvelles disciplines, leur réactivité et leur calme. On peut voir des photos ou vidéo de leur chevaux vendus participant au changement de pré des vaches, faire une rando de plusieurs jours, ect...
Pour du loisir, je n'ai pas vu d'élevage qui mettait en avant les résultats sportifs des chevaux nés chez eux.

Midame

Membre d'honneur
   

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2810
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 22h00

lunaloveisgood Ah oui j'avais mal compris !

Et effectivement, avec ton exemple je comprends mieux et partage ton avis.

J'avais compris ce que tu as rajouté dans l'édit

Globs

Apprenti
  

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 269
4 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 22h12

La discussion me fait penser à la "blagounette" de mon prof d'économie, vous devez la connaitre:
"- Tout ce qui est rare est cher.
- un cheval bon marché est rare
- Donc un cheval bon marché est cher"

Evidemment cela ne marche pas comme cela. Néanmoins c'est un peu tout ce que le monde dit. La question est de savoir quel est le "prix du marché" (un peu comme l'exemple de la voiture donné plus haut"
Est-ce que le prix du marché c'est le prix auquel les clients (en moyenne) sont prêts à acheter (et ce que 'on parle d'un cheval, ou d'une maison ou d'une voiture)
Ou est-ce que le prix du marché est le coût de revient ? (là encore du cheval, de la maison, de la voiture incluant taxes, marges et tutti quanti )
La réalité est souvent entre les deux.
Et tout dépend si l'on considère que l'on investi dans le "bien" ou que l'on va en "profiter".

Exemple : on investit dans une maison (ou un appartement) en espérant le vendre plus cher plus tard.
Par contre, pour les voitures, beaucoup de personnes pensent "investir". Dans un sens , oui, c'est un investissement, mais c'est avant tout et surtout une dépense (indispensable pour la plupart d'entre nous).

Pour le cheval, pour un particulier, je ne pense pas que l'on puisse parler d'investissement dans le sens où il ne "rapportera" jamais. De l'argent j'entends. Car il pourra rapporter beaucoup à son propriétaire en terme de plaisir, d'apprentissage, de découverte...de tout un tas de choses. Mais nombre de personnes sur ce forum savent aussi qu'il peut aussi coûter beaucoup d'argent.
Pour le particulier, qui devra / voudra revendre son cheval à un moment donné (cas plus rare que l'éleveur). Voudra-t-il retrouver sa mise ? Je n'en suis effectivement pas sûre. Certains ne voudront pas perdre trop d'argent et se diront qu'ils ont valorisé le cheval et donc qu'il vaut plus cher qu'à l'achat à 3 ans. D'autres se diront qu'ils ont besoin d'argent rapidement ou alors essaieront de trouver "la bonne famille" quitte à baisser un peu le prix s'ils ont confiance.

Comme il m'a été dit, l'occasion est rare, mais changement de vie, départ à l'étranger ...peut-être que je trouverais, si je me décide à chercher ma petite perle poilue à moi, ou pas (mais comme dit, pour moi la question du budget est bien plus dans la suite que dans l'achat)

Donc je comprends l'éleveur qui doit rentrer dans ses frais et un tant soit peu gagner sa vie (ne le prenez pas mal, c'est pour montrer le truc), mais je comprends aussi l'envie de ne pas acheter trop cher (ben oui je suis dans ce cas )
Par contre je suis d'accord avec Tartine88, ne serait-ce que trouver un cheval dont on ne vante pas les capacités à l'obstacle, mais pratique bien dans sa tête et dans son corps, sans prétention, et moi je me moque de la robe, et bien cela ne semble actuellement pas si facile, même en ayant un budget un peu plus élevé.

(je trouve l'ensemble de ce topic très intéressant)

Harasstgermain

Expert
   

Trust : 453  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 754
2 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 23h21

tartine88
Dommage
Mais aujourd’hui nous ne sommes même plus dans le problème des papiers mais d’un cheval qui correspond à votre demande

Oui il y a des chevaux
mais les demandes comme la vôtre sont nombreuses donc on ne va pas vous vendre un bon cheval (qui correspond à votre demande) alors qu’il y a 10 personnes pour l’acheter à son vrai prix (plus cher que le budget que vous avez)

Au fait un cheval de « deuxième main » comme vous dites sera vendu à son prix de revient par le deuxième propriétaire qui ne voudra pas perdre d’argent donc plus cher que 2000 euros entre son prix d’achat et son entretien (ou alors il faut le voler!

Mais bonne recherche quand même
Dites nous si vous trouvez

Harasstgermain

Expert
   

Trust : 453  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 754
1 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 23h26

totox
J’adore ta conception de l’élevage et du commerce
Tout sellé et descendant d’un arc en ciel
J’en rigole encore
Je la ressortirai

Harasstgermain

Expert
   

Trust : 453  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 754
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 23h35

J’aime bien la notion de « business »
Et de mutualisation des élevages
Si le monde du cheval y arrivait ce serait un scoop
Les cavaliers éleveurs sont Beaucoup trop individualistes et trop passionnés
Ou il y a passion il n’y a pas de raison

Et pourtant c’est ce Qu’il faudrait
mais nous sommes dans le monde des bisounours de l’économie ou des «buisnessnours »

Cherchour

Membre ELITE Bronze

Trust : 96  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6026
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 22/07/2021 à 06h57

chach_42 en quoi l’achat à plusieur serait un appauvrissement génétique quand on sait que de toute façon seul une poignée d’étalons ou de lignée couvre la majorité des juments ?

L’appauvrissement génétique il est déjà présent depuis quelques années …

Édité par cherchour le 22-07-2021 à 06h57



Page(s) : 1 ... 23 24 25 26 27 28 29 30
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
 Répondre au sujet