Aurait-on une pénurie de chevaux ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Auteur
25197 vues - 446 réponses - 1 j'aime - 41 abonnés

Harasstgermain

Expert
   

Trust : 453  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 754
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 08/07/2021 à 21h28

Bonjour à tous

Depuis de nombreuses années le nombre d’éleveurs est en baisse constante jusqu’à moins 75% selon certains par rapport aux grandes années et cela toutes races confondues

Le nombre de chevaux produits est aussi en baisse tant chez nous que chez nos voisins

Par conséquent et selon les lois du marché les prix augmentent

Et encore on a du mal à trouver des chevaux qui correspondent à la demande du marché
Des chevaux faciles pour Débutants
Et non pas des chevaux de sports croisés d’étrangers peu pratiques

Fini les importations de Connemaras irlandais peu chers et au caractère difficile
Fini les shets hollandais...

On ne va pouvoir compter que sur la production française en berne

Trotteurs de réforme et pur sang ont vu aussi leurs prix augmenter et leur utilisation fait déchanter beaucoup d’amateurs

Alors quoi...

La demande est toujours là
Mais les potentiels acheteurs sont restés sur des tarifs d’il y a quelques années...

Mais l’offre?
Et les prix...

Donnez-nous votre sentiment
Bons échanges à vous tous

Totox

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 708  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6914
6 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 19h33

tartine88 mais ton cheval il est pas arrive sur terre a 5ans avec la selle sur le dos en descendant d'un arc en ciel! Un moment y a bien un couillon qui l'a fait naitre, un autre qui l'a un peu travaillé?. Tu les estime comment ces gens en cherchant un cheval normal a 2000euros?

Tartine88

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 1714  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6725
2 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 19h42

totox Alors faut vraiment que t'arrêtes avec le "2000€" hein. Je sais que tu as tendance à être prenante sur beaucoup de sujets du forum mais évites de faire pareil avec moi, parce que je t'assure que c'est lourd à force...

Ensuite, je le REDIS (mais je dois écrire à une aveugle), ma recherche n'est pas dans un élevage direct, mais bien de particulier à particulier.
DONC oui, ma trotteuse descendante d'Ourasi a coûté l'équivalent de 3 000€ (a l'époque chéri avait refusé de racheter les papiers qui coûtaient le double de la bestiole !!) . Mon x ardennaise (qui elle sortait direct de l'élevage d'ailleurs) n'a coûté que 2 700€ et comble du comble, ma comtoise PP sortie de l'élevage du vignotte mais rachetée à une particulière qui l'a débourrée au débardage et à la monte m'a coûté.... 1 600€.

Donc je ne sais pas comment est-ce que toi tu expliques cela. Moi je dis simplement que jusque là, j'ai toujours trouvé des bons chevaux à des prix qui leur correspondait (mais encore une fois, pas d'achat direct à l'élevage!) et j'ai fait tout le travail derrière.

Dans mes recherches, petit cheval de couleur, 150cm, 13 ans, a fait de la randonnée sur plusieurs semaines, de la balade, très bon coup de saut, mental au top, avec un physique franchement sympa, OK débutant et OK premier cheval... 3 500€ Est-ce que les particuliers seraient donc les premiers concurrents des éleveurs qui vendent l'équivalent de ce cheval 10x plus cher ???

(EDIT : Le dernier paragraphe correspond à ce que j'ai trouvé sur le net de vente particulier à particulier)

Édité par tartine88 le 21-07-2021 à 19h44



Totox

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 708  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6914
6 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 19h48

tartine88 je vais effectivement arrêter d'échanger ce coup ci avec toi parce que ca fait 27 pages que les gens expliquent pourquoi tu ne trouves pas le cheval que tu cherches et toi bah?.. tu nous fais une envolée lyrique de calimero?

J'avoue que j'ai un peu de mal a suivre là?

Lunaloveisgood

Expert
   

Trust : 196  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 571
11 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 19h48


tartine88 a ?crit le 21/07/2021 ? 18h21:


Oui enfin pour nombreux ici, cheval de loisir c'est celui qui doit pouvoir tourner en club 2/1 et qui a des papiers, donc qui est débourré, travaillé, un minimum valorisé... Forcément que ça fait monter le chiffre.

Concernant le reste, j'ai déjà pensé à faire pouliner ma comtoise et fait les calculs et CLAIREMENT, faire pouliner ma jument coûterait moins cher qu'acheter un poulain...



Bon, je vais sortir de mon sous-marin pour essayer de t'expliquer en quoi, selon moi, tu te trompes dans ton raisonnement.

Déjà, ce que tu dis est factuellement faux. Si je comprends bien, à la lecture de tes messages précédents, tu cherches un cheval de loisir entre 2000 et 3500 euros vendu par un particulier, une "seconde main " comme tu dis.
C'est, selon moi, ta première erreur. Nous ne parlons pas ici d'un téléphone, d'une voiture ou de n'importe quel autre objet inanimé qui perd invariablement de la valeur après l'achat.
Un cheval de loisir va voir sa valeur marchande augmenter avec l'âge (jusqu'à 15 ans environ, après il y a une sévère décote). Tout simplement parce qu'on estime que, depuis sa sortie d'élevage, il a été nourri, logé, éduqué et qu'il a surtout pris du métier.
Le seul exemple qui me vient en tête de cheval qui perd de la valeur après 3 ans (mis à part pour problèmes de santé), c'est pour le coup le cheval de sport. Jusqu'à 3/4 ans on vend un potentiel. À 8, ce n'est plus le cas et tu peux donc faire une bonne affaire en achetant entre 7000 et 9000 euros un cheval qui en valait plus de 15000, 5 ans plus tôt.

En ce qui concerne l'élevage maintenant. Là aussi, je pense que tu fais fausse route. Je ne suis pas éleveuse, je suis un particulier qui a décidé de faire pouliner sa ponette. Alors je veux bien que les coûts varient selon notre localisation, nos installations et les choix de reproduction mais il reste toujours un budget incompressible.

Je vais essayer de détailler un peu les frais inhérent à l'élevage bien que chaque cas soit différent :

A) l'hébergement
Si tu as investi dans des terrains cela coûte de l'argent que tu rembourses par le biais de ton prêt immobilier.
Sinon, il faut compter le budget pension sur minimum 17 mois.
Personnellement, ma pension me coûte 250 euros par mois mais il est parfaitement possible de louer des terrains pour 200 euros l'année ou de trouver des pensions moins chères. Donc ce paramètre est très variable.

Total pour moi : 250 euros x 17 : 4250 euros puis ensuite il faut compter la pension pour le poulain jusqu'à ses 3 ans.
Au minimum : 200 euros (pour la location d'un hectare) ou zéro euros si tu as la jouissance d'un terrain.


B) la nourriture
Alors, sur ce poste aussi tu peux brader et acheter des aliments de premier prix. Maintenant, ton poulain va avoir besoin d'une alimentation de qualité pour grandir sans développer de problème de croissance et des carences et cela commence in-utéro.
1 sac de 20 kilos Reverdy Breeding, sachant qu'il faut donner entre 1 et 4 litres selon le modèle et l'activité de ton cheval coûte 29 euros dans ma région ttc.
Pour la mienne par exemple (ponette welsh 1m55), ça sera 1.5 litre par jour soit environ 1 kilos. Donc un sac me fait 20 jours et, lorsque le poulain sera sevré, je serai donc à un peu moins de quatre paquets par mois soit 116 euros net.
Sous total pour moi : 116 euros x 6 mois + (58 x 6 mois) : 1044 euros (je t'épargne le prix de l'aliment pour la jument en gestation).

Si tu nourris au foin à volonté, il faut compter environ 10 kilos de foin par cheval par jour soit environ 300 kilos par mois sur 5/6 mois ( voire à l'année si tu es en surpaturage ou dans une région peu clémente). Chez moi, la tonne de foin de qualité est à 100€. Tu fais le calcul pour ta jument et son poulain, une fois sevré.
Mettons : (300 kilos x 2) x 6 mois : 360 euros (hors livraison)

Les cmv :
Personnellement, j'utilise Oligovit de chez Reverdy. C'est 80 euros ttc les 10 kilos sachant que tu dois donner 30 grammes par cheval par jour cela te fait un moment.

Pierre à sel : budget d'environ 30 euros par an.

Total pour moi : 1154 euros ( car le foin est compris dans ma pension).
Si tu nourris qu'au foin et à l'herbe sans cmv ni pierre à sel ni compléments : 360 euros.

C) les soins :
Les vaccins chez moi c'est 55 euros consultation et déplacement compris mais tu peux trouver moins cher si tu fais, par exemple, un groupage ou que tu ne vaccines pas contre la Rhino.

Les vermifuges : pareil, c'est extrêmement variable, mais, disons 40 euros par an.

Le parage : encore une fois c'est très variable. La mienne voit le pareur toutes les 6 semaines (elle est pieds nus). Je paie 35 euros soit 8.5 x 35 : 297.5 euros. Tu multiplies par deux pour le poulain une fois sevré.

L'ostéopathie : optionnel mais bénéfique : 60 euros pour une consultation par an. Pareil pour le dentiste.

Soit, hors pépins plus ou moins graves : 512.5 par an et par équidé.

Si tu fais le stricte minimum sans osteo ni dentiste ni parage régulier ( ou parage fait par tes soins) avec des vermifuges achetés à l'étranger (etc.), tu peux t'en sortir pour 300 euros.

D) La reproduction :
Déjà pour l'éleveur, il faut compter le prix d'achat de sa poulinière, cela à un coût non négligeable.

Ensuite, en ce qui me concerne :
Les frais techniques pour de l'iac : 330 euros.
Le prix de la saillie : 2444 euros.
La pension en centre d'insemination : 12 euros ttc par jour pour une ponette non suitée.
Le forfait échos : 239 euros.
Le forfait insémination : 239 euros.
Cependant, j'ai choisi un etalon qui coûte cher et une technique de reproduction onéreuse aussi. Ma ponette, qui plus est, est restée en centre d'insémination deux mois pleins alors qu'il est parfaitement possible de faire des aller-retour pour réduire les coûts.

Prenons une estimation plus raisonnable :
Monte en main : 600 euros
Pension pour 10 jours : 120 euros
2 échographies : 70 euros

Soit : 790 euros.

Les frais de naissance :
Tu peux choisir, comme moi, de placer ta jument dans un centre spécialisé ou une clinique (surtout si c'est son premier poulain et ton premier poulinage) ou tu peux la laisser faire dans le prés à tes risques et périls.

Ensuite il faut compter les frais d'identification, de génotypage etc. Soit environ 200 euros.

Donc pour récapituler, ton poulain fait maison et sa mère, t'auront coûté à un an, sans forcer du tout : 2150 euros. C'est le stricte minimum car, avec ce budget, ton poulain n'aura pas eu, selon moi, tous les soins nécessaires...

Si l'éleveur de loisir veut rentrer dans ses frais, il faudra qu'il vende à 3 ans debourré entre 6000 et 6500 euros son produit ( et je factorise pas dans l'équation le prix de la manipulation et du travail de l'éleveur au quotidien).
Ça, c'est la réalité purement factuelle et indiscutable. A ce prix là, tu as un poulain qui n'a pas reçu de complément, qui n'a jamais vu l'ostéopathie ni le dentiste...

Ensuite, ce jeune cheval de loisir est acheté par un particulier mettons en 2014/2015 à 4000 euros. C'est un joli loulou oc avec une robe et un modèle plaisant. Le nouveau proprietaire va, au minimum, monter son cheval en balade et lui faire voir du pays. Un 7/8 ans, pas sur l'œil, respectueux à pied ça vaut un certain prix (spoilers : pas 2000 euros).

Si ce fameux proprietaire, se fait encadrer et valorise son cheval que ce soit avec une certification loisir ou des sorties en trec. Pareil, cela aura un certain coût.

Edit : orthographe.

Édité par lunaloveisgood le 22-07-2021 à 05h44



Chach_42

Membre d'honneur

Trust : 164  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1296
8 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 19h50

tartine88
Ce que totox dit c'est que c'est pas une histoire de papier de champion ou quoi, un cheval qu'on élève et éduqué si on fait les choses biens ça coûte de l'argent (et plus que 2000euros). Il peut être ONC ou crack du siècle il coûtera de l'argent qu'on le veuille ou non.

Que tu ai pu acheté à l'époque à ce budget tant mieux pour toi mais ca veut dire que des gens ont pas été rémunéré à la juste valeur de leur travail. Et c'est ce qu'on denonce depuis le début : c'est pas normal et c'est bien que les prix augmentent pour que toute la chaîne de valeurs ai sa part de gâteau.

Zadig1212

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 93
5 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 20h05

tartine88
Pour faire simple elle t'explique que si un cheval est vendu à ce prix là, quelqu'un a perdu des plumes quelque part dans l'histoire. dont en soit tes 2000 euros, même si comme précisé c'est un minimum (en général on fixe plutôt des maxi par chez moi mais bon) n'ont de sens que si tu tombes par chance sur l'un de ces cas

Lunaloveisgood

Expert
   

Trust : 196  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 571
13 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 20h26

Donc, je résume :


tartine88 a écrit le 21/07/2021 à 19h22:

Moi en réalité ce qui me bloque, c'est de devoir payer pour quelque chose que je ne veux pas... Je sais pas si je vais vraiment bien exprimer ma pensée mais même en supposant que j'ai un budget à 6 000€, dans ce budget là je serai OBLIGEE aujourd'hui d'y payer des papiers et un "travail" dans l'optique concours. Alors que moi, pour ce prix, je voudrais juste à avoir à payer l'animal et son débourrage. Pas ses papiers dont je me moque et encore moins sa valorisation en concours !


Quelques pages en arrière tu disais :


" J'ai un budget moyen de 2000 euros et un maximum de 3500 euros si vraiment perle rare"

" Alors, selon vous, est-ce normal que mon budget ne couvre QUE des trotteurs/ps réformé ? Ou alors les poulains de 3 ans ? Ou encore les vieux de 20/25 ans ?"

Plus loin :

" Je ne cherche pas "un bon cheval de loisir", je recherche UNIQUEMENT un cheval sain, un cheval avec un caractère équilibré. Et débourré à la monte. POINT"


Encore plus loin :
" Dans mes recherches, petit cheval de couleur, 1M50, 13 ans, a fait de la randonnée sur plusieurs semaines, de la balade, très bon coup de saut, mental au top, avec un physique franchement sympa. Ok débutant et Ok premier cheval... 3500 euros.

Je pense que tes messages sont paradoxaux parce que, d'un côté tu dis que tu ne recherches pas un cheval valorisé en sport ou travaillé pour les concours, mais de l'autre, tu cherches à payer à moindre coût ce que la majorité des propriétaires souhaitent acquérir. Tu cherches un cheval de randonnée mais aussi un bon sauteur, avec de la couleur et un super mental pour s'adapter à un cavalier débutant bref le mouton à 5 pattes et cela, ça à un prix (spoilers : pas 2000 euros).

Pour rappel, seul une minorité de propriétaires font du sport et parmi ceux là, très peu recherchent un bolide pour sortir sur 145 tous les week-ends.

Or, le coût de production d'un cheval de loisir ne diffère pas si fondamentalement que cela de celui d'un cheval de sport (mis à part le prix de la saillie initiale) et les éleveurs ne s'y retrouvent plus depuis des années parce qu'un certain nombre de cavaliers se sont mis dans la tête qu'un cheval de loisir valait forcément moins qu'un cheval de sport. Ce qui n'est pas le cas (hors cheval pour les niveaux intermédiaires (130/140) et le haut niveau). Donc ils ont arrêté de produire des chevaux aux origines modestes mais polyvalent et avec un excellent mental.

"Est-ce que les particuliers seraient donc les premiers concurrents des éleveurs qui vendent l'équivalent de ce cheval 10x plus cher ?"

Non, pas du tout. Un éleveur qui vend un foal ou un jeune cheval de 3 ans débourré choisit de ne pas valoriser son produit car la valorisation à un coût non négligeable. Donc, les vendeurs particuliers qui vendent un cheval de 13 ans qui saute bien, qui randonne, qui est adapté à un cavalier débutant ne sont pas sur le même créneau de clients qu'un éleveur qui vend un jeune cheval à faire à sa main et qui peut s'avérer très bon ou compliqué (bref un pochette surprise). Un acheteur qui se dirige vers un éleveur sait qu'il va lui falloir être patient avant d'avoir un cheval aux boutons et il est censé avoir suffisamment d'expérience pour savoir que le cheval de 13 ans du particulier ne vaudra pas 10x moins cher (bien au contraire). Sauf, encore une fois, si ledit vendeur particulier est pris à la gorge par des problèmes financiers. Bref, la bonne affaire, qui, par définition, n'est qu'une exception.


"Après la grande problématique (et quelqu'un l'a très justement dit dans les première pages!) c'est la démocratisation de l'équitation qui a mené à des acheteurs avec moins de moyens et plus de demandes et... boom, la chute de l'élevage... "

Je ne sais pas si je trouve cette phrase drôle ou triste. Pardon, je ne souhaite pas te blesser mais, ne vois-tu pas l'ironie ici ? Tu rentres parfaitement dans ce cas de figure. Non, parce que la démocratisation de l'équitation à bon dos. Je suis la première à râler sur ce sujet, notamment lorsque l'on évoque les problématiques concernant le bien-être animal ou la disparition des haras nationaux mais il ne faut pas idéaliser le passé non plus. Tout n'était pas mieux avant !

D'ailleurs, si nous repartons vers une idéologie plus élitiste de notre sport (ce que tu sembles appeler de tes voeux), je ne serai pas impacter personnellement mais pleins de personnes super de ce forum si !

Il n'y a pas une mais des pratiques équestres et je pense qu'il faut nuancer les choses. Les petits particuliers qui font naître la relève de leur jument, dans la majorité des cas, c'est pour garder le produit et ils font vivre la filière à leur niveau (étalonnier, vétérinaire, pareur, pro pour le débourrage etc). Je ne suis pas sûre qu'en opérant une sélection par l'argent (c'est ce que sous-entend la fin de la démocratisation) nous permettions aux éleveurs de mieux vivre parce que, fatalement, il y en aurait moins sur le marché car beaucoup moins de potentiel client.

Je crois, qu'il faut avant tout, éduquer les acheteurs potentiels sur les coûts d'entretien d'un cheval qui surpassent de loin celui de l'achat initial afin de retarder peut-être de quelques années le passage à l'acte.
Ce qui permettrait au cavalier (futur propriétaire) d'affiner son projet et surtout de se sécuriser financièrement en prévoyant non seulement le prix de son futur cheval mais aussi un petit pécule pour les contrecoups. Combien de fois j'ai vu autour de moi des gens acheter un cheval en faisant un crédit ? Combien de fois, j'ai lu sur ce forum des gens qui cherchaient des chevaux à 500 ou 1000 euros et qui ne se rendaient pas compte des difficultés engendrées par ce type d'achat (rééducation, soin vétérinaire etc.) ?

Bref, je vais arrêter d'écrire des pavés sur ce sujet parce que j'ai l'impression que cela n'a aucun impact. Je trouve ton cas de figure, pardon du terme, affligeant. J'ai toujours été passionné d'élevage et d'une race en particulier qui est extrêmement rare en Europe. Je m'étais renseignée il y a quelques années pour devenir exploitant agricole à titre secondaire et faire naitre des chevaux de loisir sympa avec une robe attrayante avec l'assurance pour l'acheteur de devenir propriétaire d'un trois ans parfaitement soigné et manipulé, mais, quand je lis ce genre d'intervention contradictoire et quasi-agressive, je suis contente d'avoir renoncer.

Edit : orthographe/mise en page.

Édité par lunaloveisgood le 21-07-2021 à 21h19



Midame

Membre d'honneur
   

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2810
2 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 20h35

zadig1212 et si l'éleveur à vendu son 5 ans 7000€ à Jeannine et que 1 ou 2 ans plus tard, cette dernière pour X ou Y raison personnelle elle décide de le vendre 3500 ou 4000€.
Que parce que le cheval n'a pas une couleur à la mode/de gros moyens en concours mais super gentil en main et en balade et que tartine88 est bien sympa et lui propose la belle elle lui cède 3200€ ?

On est pas tous obligé d'acheter à un éleveur.
Tout le monde n'y perds pas forcément de "plumes".
Demain si je revends ma jument de loisirs DSA, acheté 2700€ à l'eleveuse à 9ans, maîtresse d'école, sortie de club 1000€ à 17ans je n'estimerais pas perdre quoi que ce soit.
Car j'en aurais bien profité. Peut importe ce qu'elle ai mangé pendant qu'elle était à mes frais.
Le bon prix c'est celui sur lequel le vendeur ET l'acheteur s'entendent.

tartine88 est dans l'idée d'un achat à un non professionnel, qui forcément n'a pas les même charges ni ne vit de cette vente.
Je pense que l'incompréhension vient de là.

Zadig1212

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 93
2 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 20h42


midame a écrit le 21/07/2021 à 20h35:
@zadig1212 et si l'éleveur à vendu son 5 ans 7000€ à Jeannine et que 1 ou 2 ans plus tard, cette dernière pour X ou Y raison personnelle elle décide de le vendre 3500 ou 4000€.
Que parce que le cheval n'a pas une couleur à la mode/de gros moyens en concours mais super gentil en main et en balade et que @tartine88 est bien sympa et lui propose la belle elle lui cède 3200€ ?

On est pas tous obligé d'acheter à un éleveur.
ai-je seulement dit le contraire ?
Tout le monde n'y perds pas forcément de "plumes".
Demain si je revends ma jument de loisirs DSA, acheté 2700€ à l'eleveuse à 9ans, maîtresse d'école, sortie de club 1000€ à 17ans je n'estimerais pas perdre quoi que ce soit.
Car j'en aurais bien profité. Peut importe ce qu'elle ai mangé pendant qu'elle était à mes frais.
Le bon prix c'est celui sur lequel le vendeur ET l'acheteur s'entendent.

@tartine88 est dans l'idée d'un achat à un non professionnel, qui forcément n'a pas les même charges ni ne vit de cette vente.
Je pense que l'incompréhension vient de là.


Partir d'un cas très particulier pour définir la situation d'un marché, c'est absurde
Je ne sais pas quoi te répondre d'autre je suis désolé.
Si à un moment donné le cheval a subi une décote qui n'est pas liée au fait qu'il est en fin de carrière, c'est que quelqu'un la vendu en dessous du marché à un moment donné.

Même un cheval de loisir acquiert de l'expérience et de la maturité quand bien même il ne ferait que de la balade.

C'est pas ce que tout le monde se tue à dire depuis tout à l'heure ?

Édité par zadig1212 le 21-07-2021 à 20h43



Kasugaii

Membre VIP
 

Trust : 144  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4052
6 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 20h47

totox ce n'est pas que je ne suis pas d'accord, je pense juste que c'est une conclusion partielle.

Comme je l'ai dit il y aura toujours des clients qui veulent une maison ou un château au prix d'une cabane. Mais je ne pense pas que cela soit la majorité des personnes et du marché.

J'ai indiqué une des pistes : le business modèle des éleveurs et leur amateurisme. Amateurisme pas dans le sens d'une mauvaise sélection, croisement ou soin. Amateurisme dans le sens où ils font ça à petite échelle et sans travailler un business modèle qui leur permettent d'être rentable.

Et lorsqu'on cumul le nombre d'éleveur amateur qui se font concurrence, on peut imaginer qu'ils puissent se retrouver à brader un cheval qui reste sur les bras, puis à arrêter car pas rentable. Ils se retrouveront peut être à dire ensuite que c'est la faute des clients qui ne veulent pas mettre des ronds. Monter une entreprise ça ne s'improvise pas. Il faut évaluer la demande, l'environnement.
Ça serait comme si une pension qui s'installe râle parce que les clients ne veulent pas payer la somme parce qu'elle a installé manège, marcheur, de l'eau chauffée , un solarium, ect..alors que la demande serait des pensions pré uniquement et qu'il y a déjà 10 pensions autour.
Mon impression dans les messages est que le marché n'a pas été analysé ni la concurrence. Et mon hypothèse est que ça pourrait être lié à l'amateurisme des éleveurs.

Lorsque je parlais du business modèle du ranch, ils les vendent leur poulain. Ils ne les gardent pas ou peu.

Un commentaire hors sujet, je ne sais pas si tu perçois ce que tes messages peuvent renvoyer. De mon côté je ressens beaucoup d'agressivité. Par forcément dans les messages que tu m'adresses directement mais de ce fait,ce n'est pas très agréable d'échanger quand on a l'impression d'être agressé. J'entends que l'on peut être parfois agacé sur un sujet en particulier qui nous tient à coeur mais je ressens cela sur la majorité de tes messages sur le forum. Je pose ça là, à toi de voir ce que tu veux en faire. Ce n'est peut être pas ce que tu souhaites renvoyer mais c'est l'impression que cela donne en tout cas.

Midame

Membre d'honneur
   

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2810
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 20h51

zadig1212
Je ne dis pas que tu as dis le contraire non plus.

Je lis la conversation depuis le début et parmi tous ces échanges très intéressants, j'ai l'impression que beaucoup partent de la base que l'éleveur est perdant car les acheteurs veulent leur acheter des chevaux au rabais.
Or, à mon sens, un prix de marché se calcule à partir de toutes les ventes, donc celles des PaP aussi, aux marchands etc...
Il y a presque autant de cas particuliers qu'il n' y a de vente

tartine88 donne son opinion en pensant à son projet particulier, d'autres lui répondent en pensant "élevage".

Mais tous les éleveurs ne donnent pas du cmv et ne manipulent bien les poulains, tous les particuliers ne forment bien leurs chevaux, tous les chevaux ne sont pas sains..

Si le cheval subit une décote c'est pas forcément un mal pour quelqu'un non plus.

Je pense que dans le fond tout le monde est d'accord en plus

Lunaloveisgood

Expert
   

Trust : 196  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 571
6 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 20h56


midame a écrit le 21/07/2021 à 20h35:
@zadig1212 et si l'éleveur à vendu son 5 ans 7000€ à Jeannine et que 1 ou 2 ans plus tard, cette dernière pour X ou Y raison personnelle elle décide de le vendre 3500 ou 4000€.
Que parce que le cheval n'a pas une couleur à la mode/de gros moyens en concours mais super gentil en main et en balade et que @tartine88 est bien sympa et lui propose la belle elle lui cède 3200€ ?

On est pas tous obligé d'acheter à un éleveur.
Tout le monde n'y perds pas forcément de "plumes".
Demain si je revends ma jument de loisirs DSA, acheté 2700€ à l'eleveuse à 9ans, maîtresse d'école, sortie de club 1000€ à 17ans je n'estimerais pas perdre quoi que ce soit.
Car j'en aurais bien profité. Peut importe ce qu'elle ai mangé pendant qu'elle était à mes frais.
Le bon prix c'est celui sur lequel le vendeur ET l'acheteur s'entendent.

@tartine88 est dans l'idée d'un achat à un non professionnel, qui forcément n'a pas les même charges ni ne vit de cette vente.
Je pense que l'incompréhension vient de là.


Oui, mais le fait est que cela n'est plus le cas, puisque @tartine88 ne trouve pas ledit cheval dans son budget et qu'un particulier va chercher à estimer au plus près le prix de son cheval sauf s'il se sent l'âme d'un philanthrope...

De même, il est logique qu'un particulier vende moins cher un cheval âgé de 17 ans et plus car il y aura moins d'acheteurs intéressés et que le cheval aura, selon les cas, moins d'année de monte devant lui, des soucis de santé à anticiper, une retraite à financer etc.

Il est, cependant, moins compréhensible qu'un cheval de loisir de particulier se vende moins cher qu'au prix d'achat chez l'éleveur ( hors cas de figure évoqué plus haut : âge avancé, maladie/problème de santé débilitant, soucis financiers chez le vendeur).

Pour le cheval de sport, la problématique est différente car la valorisation est plus facilement vérifiable par l'acheteur potentiel. Un cheval de loisir qui est annoncé "passe-partout" et "ok avec les débutants", il faut que tu te déplaces pour le constater par toi-même. De plus, nous n'avons pas tous la même définition de débutant ou de cheval passe-partout etc.

Un cheval de sport qui est annoncé comme "potentiel 120" à 9 ans mais qui après une petite recherche sur le site de la FFE ne se classe pas en club 2, et bien, si tu souhaites acheter un cheval de 120, tu te dis que le vendeur n'est pas sérieux et tu ne vas même pas voir le cheval.

La différence est là. Encore une fois, à trois ans, on vend un potentiel à l'acheteur car le cheval de sport n'a encore rien prouvé en concours. On regarde donc sa conformation, son caractère, sa souche.

Le même cheval peut être vendu 50% moins cher à 10 ans parce qu'il s'est avéré difficile ou tout simplement peu talentueux.
Donc, sauf vendeur qui cherche un gros pigeon ( et cela existe), les chevaux de sport sont souvent mieux estimés. D'ailleurs, on ne dépense pas avec la même désinvolture 2000 euros ou 17000 euros (voire beaucoup plus). La décision, est, dans la majorité des cas, plus réfléchie et moins basée sur l'impulsivité.

Edit : orthographe.

Édité par lunaloveisgood le 21-07-2021 à 20h59



Zadig1212

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 93
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 20h59

L'éleveur est perdant si la vente de son poulain ne couvre pas les frais engagés et s'il ne fait aucun bénéfice.
ça peut être un éleveur Pro, un particulier qui élève, moi je ne suis pas intervenu sur ce point là alors je ne comprend pas trop pourquoi tu rebondis sur ce que j'ai dis.

En revanche puisque tu parles de particuliers voici le fond de ma pensée :

Personnellement je ne crois pas/comprend pas qu'un particulier soit en capacité de pratiquer un prix plancher plus bas qu'un éleveur qui lui est en mesure de mutualiser les coûts pour faire baiser la facture de départ.
(Par prix plancher j'entends seuil de rentabilité et je mets de côté les frais lié à l'achat de la poulinière et la la saillie)

Cube

Expert
   

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 513
4 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h00

tartine88

Citation :
sauf que je te le redis, mon budget de 2 000 euros n'est pas accès pour un cheval d'élevage

Mais la 1ere personne à avoir acheté le cheval l'aura payé bien plus cher... Quel que soit le statut (éleveur ou particulier), élever revient à bien plus de 2000 euros. DONC le cheval de 2000 euros, c'est le cheval passé de main en main dont personne n'a pu se "dépatouiller". Ou le TF de réforme (et il y en a de très bons). Ou le cheval d'âge (passé 14 ans). Ou celui qui a des soucis de santé.

Zadig1212

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 93
0 j'aime    
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
Posté le 21/07/2021 à 21h02


cube a écrit le 21/07/2021 à 21h00:
@tartine88

Citation :
sauf que je te le redis, mon budget de 2 000 euros n'est pas accès pour un cheval d'élevage

Mais la 1ere personne à avoir acheté le cheval l'aura payé bien plus cher... Quel que soit le statut (éleveur ou particulier), élever revient à bien plus de 2000 euros. DONC le cheval de 2000 euros, c'est le cheval passé de main en main dont personne n'a pu se "dépatouiller". Ou le TF de réforme (et il y en a de très bons). Ou le cheval d'âge (passé 14 ans). Ou celui qui a des soucis de santé.


Donc un marché de niche/très spécifique d'où la rareté
EDIT : car en dessous du prix du marché

Édité par zadig1212 le 21-07-2021 à 21h03



Page(s) : 1 ... 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Aurait-on une pénurie de chevaux ?
 Répondre au sujet