Survivre au travail: échanges, soutien, perles!

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 ... 36
Auteur
27948 vues - 531 réponses - 1 j'aime - 29 abonnés

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 05h49

Bonjour
Je crée ce post car je constate que nous sommes beaucoup à vivre des choses difficiles dans la sphère professionnelle.
Le but de ce post est d'échanger, se soutenir, se plaindre, en rire peut être pour dédramatiser et arriver à prendre du recul.
Bien évidemment toutes perles/anecdotes croustillantes sont les bienvenues
Si vous avez des trucs et astuces ou un manuel de survie au travail à conseiller vous trouverez preneurs ici!!!
A vos claviers

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 12h33

tam89 Pareil que toi je ne veux plus bosser à temps plein...mais effectivement faut vraiment qu'ils revoient le statut des AESH, plus précaire c'est pas possible!!

Tonya

Membre ELITE Argent
  

Trust : 247  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8913
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 12h34

lilice34000 tu bosses comme greffière (ou presque?) dans quel type de tribunal? Par mp si tu veux.

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 12h36

tonya
Merci pour ton précieux témoignage. C'est important le regard de ceux qui ont du recul.

Lilice34000

Expert
   

Trust : 141  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 793
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 12h37

tonya Je t'ai fais un mp

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 12h39

lilice34000
Punaise...effectivement y'a du lourd!!! Et oui les différences de traitement au sein d'une équipe sont vraiment insupportables.

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 12h40

poulca
Je te souhaite d'arriver à garder cet équilibre et de pouvoir rester sur ce poste sereinement.

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 12h42

bibil91 D'accord!! Je dois voir ça demain avec la cadre qui sait pas faire des additions/soustractions pour compter les heures des agents.
Ca risque d'être tendu...je suis légèrement enragée!

Cherchour

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 96  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6596
8 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 12h49

Je suis à peu près sur la même longueur d’onde que tam89 pour le travail.
Je bosse à temps complet mais j’arrive à me détacher de mon travail.

Mon deuxième poste était dans une structure où il y avait du harcèlement, je voyais des collègues pleurer tous les jours, personne ne bougeait c’était juste horrible. J’avais même été prévenue par la médecine du travail à ma visite d’embauche …
J’ai un caractère très cool de base mais ça me mettait tellement hors de moi de voir des gens super gentils sefaire traiter comme des serpillières.

Depuis je n’ai plus aucune estime pour les gens qui mettent la pression pour rien, demandent de tenir des délais courts, disent que tout est urgent et ne savent pas prioriser, ne savent pas dialoguer, méprisent les postes moins qualifiés … J’ai pu expérimenter ensuite des méthodes de management dans le respect et la collaboration. Donc maintenant les gens stressés pour rien, fragiles nerveusement qui s’énervent facilement, je leur met rapidement un stop.

Sur ce poste je remplaçais une personne en arrêt maladie (qui est revenue à mi temps thérapeutique puis repartie), je sais que ses derniers mois de travail avant mon arrivé ont été beaucoup de souffrance. Cette personne est décédée 6 mois après mon départ de la structure, elle avait 34 ans.

Je pars du principe que j’ai autre chose à faire que perdre du temps précieux au travail. Je fais toujours bien les choses mais j’ai largement plus important à faire que rester des heures au bureau, et me faire traiter de manière infantilisante.

Ça reste la pire expérience heureusement sur un cdd de 5 mois. Mais ça m’aura vraiment appris à prendre du recul.

Édité par cherchour le 28-11-2021 à 12h58



Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 13h34

cherchour
Ah bé tiens moi aussi à ma visite médicale d'embauche on m'a soufflé de bien faire attention à moi..qu'il y avait eu des histoires pas nettes avec celles qui étaient sur mon poste avant...
Donc je le savais dès le départ...mais entre tenir quelques mois et plusieurs années dans ces ambiances délétères c'est quand même différent. Mais pour toi on dirait que ça a été très formateur.
Et puis je trouve que c'est cyclique. Parfois on arrive à mettre des œillères, faire son taff/rentrer à la maison et passer à autre chose...et puis parfois on ne peut plus ou alors ça touche à des thématiques/personnes qui nous touchent davantage... Bon moi les œillères j'arrive plus à les retrouver depuis plusieurs mois là

Poulca

Membre ELITE Or
  

Trust : 180  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18048
2 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 13h46

cherchour je considère pas être au travail comme "perdre mon temps" comme tu dis. Je pense que ça dépend de plein de paramètres.
Personnellement je suis dans l'agriculture depuis toujours, mais différents postes et différents milieux. J'ai jamais vu le travail comme une contrainte, j'adore ce milieu, je vais sur mes jours de congés à des salons, des portes ouvertes (...). C'est vraiment une passion. Et en plus de ça, j'ai la reconnaissance de mes chefs, mes missions évoluent avec moi ... Bref ça ne me dérange pas de faire des heures dans ses conditions. Par contre, sur un ancien poste que j'occupais ou j'étais largement mieux payée que actuellement je refusais systématiquement les heures supplémentaires car je n'approuvais pas les méthodes de travail de ma boîte et je n'en t'irais aucune reconnaissance de la hiérarchie.
Je pense que c'est vraiment tellement de facteurs à prendre en compte, que c'est difficile de tout réunir mais clairement, vu le temps qu'on passe au boulot je trouve ça dommage de dire qu'on y perds son temps

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 13h53

poulca
Ca dépend tellement du sens qu'on met dans le travail je pense...et ça évolue tout au long d'une carrière aussi!
Pour moi le travail est important dans ma vie même si j'ai aussi une vie de famille, des chevaux. Mais j'ai grandi dans une ferme où j'aidais peu importe l'heure ou si c'était le we il fallait faire le boulot. Je pense que l'éducation et le rapport au travail sont aussi liés.
Mon frère est comme moi: hyper investi dans son travail, méticuleux et il prend cher aussi...

Welsh1800

Apprenti
  

Trust : 88  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 389
2 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 14h55

C'est une bonne idée ce poste ! C'est toujours très intéressant d'entendre les problématiques des autres, et surtout d'échanger sur nos visions :)

J'ai aussi connu une situation avec un employeur abusif. Insultes, violences parfois physiques, "engueulades" qui pouvaient partir jusqu'à l'incitation au suicide... Comme quelqu'un d'autre le disait au dessus, je voyais des collègues pleurer presque tous les jours, une détresse émotionnelle immense, mais personne ne bougeait.
Personnellement, je ne me suis jamais prise d'insulte parce que mes chefs avaient compris que ça pourrait pêter assez vite, par contre je bossais les week-end / jours feriés / jusqu'à 22 23h et j'en passe.
Je rêvais du boulot toutes les nuits, je n'ai pas pris de congés la première année quite à perdre des RTT (non payé si non pris, et pas de CET), bien souvent le soir je quittais mon poste de travail à 22h tellement épuisée que je n'attendais qu'une chose, c'était d'être dans l'intimité de ma voiture pour fondre en larme.
On me demandait aussi de faire des choses contraires à mon éthique, que j'ai toujours refusé, mais c'était franchement dur en tant que jeunette de 24 ans, de dire non à des chefs masculins de 50 ans qui explosaient de rire quand je leur expliquais mes objections de conscience.

C'était mon premier poste

Forcément j'ai pris beaucoup de recul, et dieu merci au bout de 3 ans j'ai retrouvé du boulot ailleurs.
Aujourd'hui j'ai un employeur certes très exigeant, mais très respectueux et reconnaissant. Je m'y sens tellement bien !
Ce que je regrette juste, c'est que j'ai tendance à me mettre la pression toute seule pour bien faire, surtout qu'ici je leur suis hyper reconnaissante. J'espère vraiment réussir à retrouver le même niveau de détachement qu'à mon ancien poste, parce que je trouve bête de rentrer stressée le soir / rêver du boulot / appréhender de gros évènements. Tout un travail à faire sur moi même !

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 15h30

welsh1800
Pouah...comment c'est possible ce genre d'ambiance de travail?!
On s'étonne que les gens consomment des antidépresseurs, des anxiolytiques

Midame

Membre d'honneur
   

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2890
2 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 16h06

lilice34000 je ne suis pas sûre que cette tribune nous servira à quelque chose mais j'aime l'espérer.

J'adore mon boulot et ça me ferait mal d'avoir à le quitter mais on est beaucoup trop à y penser et ce malaise n'a l'air de préoccuper personne là-haut.

Leur seule solution c'est de recruter des contractuels. L'intention est bonne mais c'est mettre un pansement sur une jambe de bois.

Perso je suis dans un service plutôt pas à plaindre contrairement à d'autre. Mais je suis confrontée à subir une affectation et ses conséquences, et surtout travailler avec des personnes.. Exécrables. J'ai beau appliquer et penser comme Tam et d'autres, prendre tout le recul du monde et m'affirmer.. Je craque. À m'en rendre malade.

Je te souhaite malgré tout de réussir le concours car c'est un métier génial.

Andiamo

Membre d'honneur
  

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2069
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 16h16

midame Je me retrouve complet dans ton dernier paragraphe.
C'est compliqué de se sortir de là...
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 ... 36
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
 Répondre au sujet