Un petit poney gris : nouveau départ !

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 48 49 50 51 52 53
Auteur
44956 vues - 787 réponses - 10 j'aime - 48 abonnés

Chika18

Membre VIP

Trust : 315  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3581
Un petit poney gris : nouveau départ !
Posté le 17/04/2016 à 22h53

Bonjour/Bonsoir ou Bonne nuit à tous.

Je créé ce post dans le but de pouvoir réaliser un suivi de l'évolution de mon cheval (et de la mienne).

Commençons par le commencement et présentons la bête !

Nom complet : Baroudeur

Surnoms : Baroud, l'affreux, gros steak, chaton de poney et dadineu, tout dépend de mon humeur et de la sienne ^^
Edit avril 2018 : maintenant c'est Pipou

Date de naissance : 10 avril 2011 il a donc tout juste 5 ans

Race : ONC Cheval de selle sur les papiers car la sailli n'a pas été déclarée, mais sinon c'est un Connemara/Arabe croisé Welsh d'1m50 environ, je ne l'ai pas toisé.

Notre histoire : Tout à commencer en septembre 2014 lorsque ayant décroché un CDI je me suis dit que je pouvais réaliser mon rêve et m'acheter mon propre cheval. Ayant un petit budget (et parce qu'il était hors de question que mon cheval coûte plus chère que ma voiture), je me suis tournée vers des réformés des courses et des ONC.
Et puis je suis tombée sur sa photo... gros coup de coeur ! Mais étant donné qu'il était très loin de chez moi je l'ai mis de côté. D'autant plus que je voulais de base une grande JUMENT et surtout PAS GRISE... j'ai donc acheter un petit hongre gris... Vive ma logique !
Bref après plusieurs visite ce petit était resté dans un coin de ma tête et je suis allée le voir fin janvier 2015. En visuel pas de gros coup de foudre, je l'aimais bien mais le trouvait un peu petit et ai donc continué mes recherches.
Finalement n'arrivant pas à le sortir de mon esprit je suis retournée le voir pour sa castration en avril (oui castré à 4 ans) monsieur n'avait plus du tout l'air si petit une fois sortie de la boue et avec son poil d'été qui lui enlevait son air de poney.
Voulant l'acheter j'ai du réfléchir au fait de le castrer ou non mais ai finalement choisi de le faire.
Et depuis que je l'ai ramener fin mai je m'occupe de son éducation (il ne savait rien faire, pas de manipulation dans sa vie à part mise du licol mais il suivait mal) et tout doucement on commence son débourrage.

Dates importantes pour nous :
25 mai 2015 : je vais le chercher pour le ramener chez moi, et bien qu'on ai mis 2h30 à le monter dans le camion se fut ces premières marques de confiance lorsqu'il accepta de m'y suivre.
Début août 2015 : (je ne sais plus exactement la date), il a eu un déclic et a accepté que je lui prenne les 4 pieds et que je le brosse sans avoir peur ni se cabrer.
31 octobre 2015 : Ce jour là je le change de pension, il est monté dans le camion en moins d'une minute !!! Le pauvre tremblait de partout, il s'est arrêté devant la passerelle, je lui ai demandé de monter et il m'y a suivi tout de suite. Cela m'a fait chaud au coeur de constater le degrés de confiance que j'avais réussi à instaurer entre nous en seulement quelques mois

Caractère : Lunatique. Baroudeur est un cheval de tout les instants, il est plutôt calme et doux en général, mais de part son passé peu proche de l'homme il a parfois des réactions extrêmes comme se cabrer lorsqu'il a très peur. Et du coup est aussi sur l'oeil pour les choses qu'il ne connait pas. Mais une fois que c'est vue plus aucun soucis.
En définitive c'est un cheval assez proche de l'homme, il aime bien notre compagnie et n'hésite pas à rester à côté de nous en liberté.

Disciplines : Je le destine à la rando mais pour l'instant il ne fait que du travail à pied étant en plein débourrage, ensuite nous ferons aussi pas mal de dressage afin de garder un cheval souple et en forme.

Mes projets / rêves avec lui : Continuez d'apprendre avec lui et plus tard quand son physique le lui permettra faire des randos en autonomie complète.


Petit plus : Post tenu à jour assez régulièrement (minimum 1x/mois tout dépend des avancés du loulou )

P.S : Je tiens les post-it à jour ça évite de devoir tput lire

Edit

Constantes normales :
- température : environ 37,5
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par chika18 le 23-04-2019 à 12h31


Sujet déplacé - 
Modérateur : bianca_jones

Chika18

Membre VIP

Trust : 315  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3581
5 j'aime    
Un petit poney gris : nouveau départ !
Posté le 25/09/2019 à 00h03

MERCREDI 18 SEPTEMBRE : Travail, retour en arrière et nouveauté

Comme je vous en avais parlé précédemment je reprend les bancs de l'école. Ce matin là c'était donc mon premier cours collectifs avec les adultes.

J'arrive de bonne heure et prépare mon Pipou qui est aussi motivé qu'un chat devant une baignoire remplie d'eau...

"Malheureusement", la mono nous annonce que l'on va faire obstacle, PIRE mise en selle obstacle.

Moi qui suit déjà stressée de reprendre les cours, tu rajoutes le stress de l'obstacle, puis le côté mise en selle qui avec Pipou n'est pas encore acquis... Je me voyais déjà à devoir sauter un saut de puce sans étrier ou autre chose du genre, exercices pour lesquels je n'étais absolument pas prête psychologiquement.

Deuxième point noir, ce matin il fait grand beau, on est le premier cours, résultat on monte avec l'arrosage dans la carrière.

Pour une première, franchement cela faisait beaucoup pour moi, je suis arrivée dans la carrière complètement stressée avec le souvenir de mon ancien cheval, du Baroudeur qui sautait en l'air pour pas grand chose...
En bref on partait pas sur de bonnes bases.

La passage près du tuyau a été très compliqué pour lui, je pouvais me balader dans la moitié de la carrière, mais impossible de m'approcher de l'arrosage, le cheval tendu à mort. J'avais le sentiment que je pouvais partir en rodéo de panique à la moindre erreur de ma part.

Chose qui ne m'était pas arrivée depuis longtemps, en déplaçant l'arrosage automatique, la gérante a été appelée par une des cavalières, ce qui fait que lorsqu'elle s'est retournée pour lui répondre, l'eau à "poursuivi" Baroudeur pendant 2-3 secondes.
Là j'ai senti une bouffée d'angoisse me vriller la colonne vertébrale.

On était presque au point de rupture.
Tant pis je concentre sur autre chose, qu'il se recentre sur moi. Pour ce faire j'ai fait énormément de transitions rapprochées et complètement aléatoires.

Ça a très bien fonctionné ! Baroudeur n'est pas allé jusque passer sous le tuyau, mais j'ai pu tout de même faire le tour sans qu'il ne regarde et en étant décontracté.

On a commencé facile, le but galoper en équilibre, ensuite venir au trot en équilibre sur un dispositif de 3 barres au sol.

Dans un premier temps Baroudeur repassait systématiquement derrière les jambes à l'abord puis il a fini par y aller en gardant sa cadence. Idem sur la direction, au départ il cherchait à dérober (enfin hyper léger, juste remettre ma jambe gauche ou droite à suffit pour qu'il passe, mais il faisait l'anguille), puis finalement il restait bien droit.

Pour finir même exercices avec les barres surelevées d'un côté. Bon ça a suffit à me stresser mais Pipou n'a eu aucun soucis.

Cercle en équilibre, puis dispositif, puis droit derrière. Au départ il rétrogradait avant d'arriver dessus, à la fin il accélérait. Difficile de trouver le juste milieu mais on s'est arrêté sur 2 passages propres au 2 mains.

Pour le coup j'ai été grandement soulager, la mise en selle quand tu es au cours adultes c'est pépère, suffit juste de passer ta séance en équilibre !
Bon j'ai quand même morflé parce que je n'ai plus de muscle, mais ça me rassure grandement sur la suite.

On a aussi pas mal discuté avec la mono, je lui ai expliqué les soucis rencontré avec Baroudeur et que du coup aujourd'hui j'avais du mal à faire abstraction de l'affreux que j'avais avant, et que malgré tout, sur un exercice non préparé, il pouvait rester imprévisible, que je n'étais pas contre faire de la mise en selle classique, mais qu'en revanche il faudrait sans doute adapter l'exercice.

Côté gros tas il a bien transpiré, ça lui fait du bien ! Côté moi je suis ravie de ce cours. Les gens sont sympas, la mono à l'écoute et surtout ça me fait un bien fou de reprendre des cours ! Même si en soit la séance n'avait pas de quoi casser 3 pattes à un canard, j'ai enfin eu le sentiment d'être dans une démarche de progression et d'amélioration.

Après la séance j'ai passé beaucoup de temps avec Baroudeur pour le laisser brouter (environ 2h). Cela m'a fait un bien fou de n'avoir rien à faire d'autre que de le regarder, en plus il a beaucoup apprécier et au final nous sommes allée jusqu'à la fontaine en semi-liberté pour qu'il puisse boire.

VENDREDI 20 SEPTEMBRE : Brout-brout

Après un florilège d'heures supplémentaires (8h en 2 jours) je retourne au pré pour un moment brout-brout avec mon poney. Finalement la pub n'avait pas tords : "Tu sais, les meilleurs choses dans la vie sont les plus simples !"



DIMANCHE 22 SEPTEMBRE : Balade montée... à pieds ?

Ce jour là je suis crevée et c'est encore mon homme qui me motive, il a envie de venir voir Baroudeur avec moi. Au programme petite balade montée tranquille et lui à pieds. Sur le chemin menant à la pension il me surprend en me demandant s'il pourrait monter dessus.

Pipou est calme et serein, je me dis why not ?
Je commence tout de même à monter juste pour prendre la températures parce qu'il y a un vent de malade, il est hyper zen, du coup même pas une minute plus tard je descend et voilà mon homme sur mon dada. Je le promène en longe, Baroudeur est hyper relax.

Puis mon homme remet pieds à terre dans une grosse montée, je remonte plus loin et finalement il remontera sur pipou mais cette fois-ci...



Et oui ! Tout seul comme un grand ! Finalement il a fait la moitié de la balade sur le dos de mon bourricot et moi à pied

Je me suis faite eu !

Honnêtement je suis super fière ! D'abord de mon homme qui 4 ans au paravant avait une trouille bleu des chevaux, et aujourd'hui il me dit que c'est son cheval, qu'il s'approprie la masculanisation de son dos.

Ensuite de Baroudeur qui a vraiment été un amour, pas un pas plus haut que l'autre, il a regardé des trucs mais comme j'étais devant aucun soucis, il a même fait pipi avec mon compagnon sur le dos !

Et pour finir de moi, non mais rendez-vous compte, j'ai osé mettre un débutant sur le dos de Baroudeur ! Je me suis sentie suffisamment en confiance pour le faire et au vue de la personne, je lui ai fait entièrement confiance pour être calme et sage !

Cette sortie a vraiment fait sauter des blocages chez moi !

D'ailleurs j'ai déjà prévu qu'une copine cavalière monte chez moi et vienne le tester en carrière avec allures pour voir ce que ça donne, s'il est aussi bien je vais me lâcher ! (et accessoirement ça va être plus simple de trouver une DP, mes critères vont carrément changer )

Édité par chika18 le 25-09-2019 à 00h14



Midame

Membre d'honneur
  

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2247
0 j'aime    
Un petit poney gris : nouveau départ !
Posté le 25/09/2019 à 07h50

Ahah super !

Pour nous aussi dimanche c'était balade avec le chéri débutant ! Comme Baroudeur la mienne a été extraordinaire, mon copain sans appréhension il partait même trotter tout seul devant moi.

C'est top pour les cours. Pas facile d'oublier le Baroudeur coquin mais ça fait plusieurs fois qu'il te prouve qu'il est fiable maintenant

Chika18

Membre VIP

Trust : 315  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3581
1 j'aime    
Un petit poney gris : nouveau départ !
Posté le 29/09/2019 à 11h52

midame Comme quoi c'était la journée !

Pour moi ça a vraiment été une révélation, il y a vraiment un truc qui a lâché en moi, ça fait un bien fou et à Baroudeur aussi !

MERCREDI 25 SEPTEMBRE : Cours co'

Mercredi j'arrive au pré et ai la joie de découvrir mon dada version pie-boue, heureusement dans sa grande bonté, il nous propose un pie-boue séchée, ce qui signifie qu'il est potentiellement nettoyable.
Il a juste une zone sur les fesses où il est encore mouillé, je prend donc la décision de le descendre au écuries avec la couverture séchante histoire de le réhabituer.

Mention spécial pour la tronche des poulains très intrigués ou apeurés selon les individus par un cheval gris, pie-boue devenant soudainement bleu (en même temps je suis d'accord c'est suspect).

Lors du pansage, je remarque qu'il a une boule un peu gonflée en avant du nombril, probablement une morsure de tiques qui suinte un peu et que la présence de mouches n'a pas aidé à cicatriser. C'est moche mais pas grave, en plus il n'a aucune douleur quand je tripote donc on désinfecte, on met de la crème et on surveille.

Au programme du cours, travail de l'incurvation, point rigolo, si la semaine dernière on avait la fille du gérant qui est également monitrice prenant un cour avec nous, cette semaine c'est le gérant lui-même qui participe.

Vous vous rappelez quand ce moment je râle un peu parce que je trouve que Pipou rame du cake ? Et bien aujourd'hui nada, je retrouve mon cheval avec une marche avant du tonnerre (voir même un peu trop ) et une réaction aux aides hyper fine.

Après analyse je pense que tout vient de la balade de dimanche avec mon homme. Je suis beaucoup plus détendue, et plus légère mentalement, pour moi s'il peut faire ça il peut pratiquement tout faire, je ne m'angoisse pas qu'il réagisse au moindre truc, je prends un réel plaisir à monter et du coup Baroudeur aussi.
Point qui appuie ceci, étant que pendant qu'on détendait, un dada à fait caca, la monitrice ramasse. Au pas tout se passe bien et en attaquant ma détente au trot, je n'ai même pas envisagé que le jeter de caca dans le massif floral pourrait lui faire peur. Je me suis pris un bon gros départ cul serré mais aucun stress de ma part, vraiment hyper sereine et ça ne m'a absolument pas marqué (pour preuve je rajoute cet épisode après avoir fini tout mon récit parce que ça m'était sorite de la tête).

Alors que la semaine dernière mon but était de travailler la réactivité par des transitions, aujourd'hui mon but est de le compacter, c'est à dire faire en sorte qu'il court moins sans perdre son énergie du jour.

Pendant la détente on travaille également ma position, j'ai tendance à être trop cambrée et pas assez sur mes ischions, la mono me donnera une image qui m'a changé la vie : "faut que tu te dise que si tu pète, le pet doit partir par devant."
C'est con mais j'étais beaucoup mieux assise tout le reste de la séance.

On commence au pas sur des cercles de 10m, l'exercice variant selon les personnes. Comme avec Baroudeur c'est un exercice que l'on connait bien et qu'il est assez souple, elle est plus exigeante avec moi sur ma position, de plus comme on a un cercle à main gauche et un à main droite, elle me rajoute une difficulté supplémentaire, changer de cercle en cession et non en effectuant une diagonale.

Au pas je rencontrerai la difficulté du cheval sensible, c'est à dire que lui tout va bien, mais il est tellement à écoute que si mon poids du corps tombe en interne il rétrécit son cercle, en externe il agrandit foutu poney trop dressé
Du coup j'ai tendance à galèrera avec mes mains, mettre trop de rêne intérieure et lâcher l'extérieur.
Elle m'a fait beaucoup bosser là-dessus, mais avec le recul je me dis que c'était peut-être une erreur, j'en discuterai avec elle, mais typiquement pour ce genre d'exercice je pense que je plus simple serait de me faire lâcher les rênes et de se concentrer uniquement sur la position parce que je sais que je le parasite d'en bas.

Au trot on s'installe sur des cercles de 20m, à main gauche il s'énerve un peu mais c'est de ma faute, je 'ny arrive pas donc je m'énerve, je monte en pression, du coup lui aussi je l'énerve... bref il me faudra un moment pour réussir à me poser et à me dire "lâche tout et reprend du début". À partir de ce moment là, miracle ça fonctionne !

À main droite c'est mieux et on finit même sur un cercle presque parfait (je l'ai perdu dans les 3 dernières foulées).

Pour conclure, je dirais que ça me fait très bizarre de repasser en cour collectif après près de 2 ans et demi de cours particulier. J'ai l'impression qu'on ne fait pas grand chose dans une séance en fait. Cependant les cours ne sont vraiment pas cher, les conseils sont bons même si très club et dans le respect du cheval. Cele me permet également de voir d'autres cavaliers monter, d'entendre des conseils sur d'autres problématique donc dans l'ensemble ce n'est pas aussi bien que les cours suivis lors de mon stage cet été, mais ça fait son job, je sens quand même que je peux avoir une bel marge de progression et surtout psychologiquement cela me fait un bien fou.
Je demanderai juste à ce qu'elle soit plus exigeante avec moi concernant ma position, c'est à dire gestion des jambes, assiette et dos et que les mains passent en second plan car je sais très bien que mon défauts de mains vient d'une déficiente d'un des trois précédents points.

SAMEDI 28 SEPTEMBRE : La pause détente !

Samedi je bossais toute la journée, mais comme je finissais à 11h30 pour reprendre à 14h30, me voilà partie pour l'écurie sous un grand soleil !

Au programme petite pause détente pour moi et TAP pour lui. J'ai envie de m'amuser, de faire un truc fun, de jouer, bref que l'on s'éclate bien tout les deux. La séance s'annonçait bien quand à peine arrivée à sa hauteur au pré, il s'est empressé de mettre sa tête dans le licol.
Sur le chemin pour descendre, il a la patate, il trottine, marche d'un bon pas... ça fait plaisir !

Arrivés aux écuries on prend le temps d'un bon pansage, puis direct dans la carrière en liberté. Je suis hyper déçue de ne pas avoir filmer la séance, il m'a vendu du rêve !

Pour commencer j'ai mis un passage étroit entre 2 plots le long de la piste, un tour au pas, au trot et au galop à chaque main, vérification des transitions, il est méga à l'écoute aujourd'hui !

La seule difficulté que je rencontrerai, sera le changement de main, je remarque qu'il a du mal l'effectuer par rotation autour des postérieurs. Il décale très bien les hanches, mais bloques sur les épaules. En voulant reprendre le travail sur les bases, je m'aperçois que c'est parce qu'il est mal a l'aise avec le stick.
Si en licol je n'ai plus aucun soucis pour le toucher partout avec, en liberté il a encore besoin de marcher quelques pas.

Je le mets dans un coin de ma tête pour une prochaine séance, comme je suis limitée en temps ce jour là, je ne veux pas me lancer trop profondément dans un exercice de désensibilisation. Je termine donc ce que j'ai commencé à savoir pouvoir le toucher sur son épaule gauche sans qu'il n'avance, et une fois obtenu on reste là-dessus pour cette séance.

Une fois la détente et la prise de connexions finies, je lance un premier exo. (mon correcteur d'orthographe voulait m'écrire "premier exorcisme"... que dois-je en conclure ? )

L'idée est qu'il aille toucher le plot du montoir mangeur de poney avec son nez, mais tout seul. C'est à dire que je reste à distance, je lui montre de loin ce qu'il doit faire. La difficulté dans le cas de Baroudeur, ne se situe pas spécialement dans le fait de répondre à distance, mais plutôt dans le fait que je ne sois pas entre lui et l'objet de son anxiété (pour le plot on ne parle plus vraiment de peur).

Il a très vite compris et s'est parfaitement exécuté pour le plot posé sur la longeur (donc moins haut). Pour le plot posé sur sa largeur ça a été un peu plus dur pour lui mais après un beau "voilà ça y est j'ai touché ! Maintenant tirons-nous !", il y est retourné et a vraiment pris le temps de poser son nez dessus.

Ensuite je vérifie de trois base, aucun soucis avec le reculer, et le rappel a rarement été aussi fluide.

Du coup exercice n°2 : le trèfle.

J'installe mes plots et mon cône comme si je voulais me faire un barrel race, puis je me mets sur la ligne de départ.
D'abord au pas, aller sur le plot du fond, faire le tour et revenir au milieu du triangle de cônes. Ensuite aller sur celui de gauche, passer au milieu et aller sur celui de droite. Retour au milieu puis à la ligne de départ.

Je commence en me plaçant côté épaule extérieure, quelques couacs du à un problème de positionnement de ma part mais nickel de son côté. Ensuite, toujours au pas, même chose côté épaule intérieure.

Comme il est tout parfait et que je le sens bien je décide de tenter le trot.
Durant les premiers passages on repasse plusieurs fois au pas à cause d'un manque de clarté dans ma gestuelle.

Lors du dernier passage, il est parfait de A à Z, jusque au dernier plot où il repasse au pas.
Oui seulement j'étais en externe et comme je n'ai pas avancé suffisamment vite, il a eu le choix entre repasser au pas, où me dépasser avec son épaule, de plus une fois mon retard rattraper il est repartie au trot sans aucun problème. Au final il s'est juste calé sur mon rythme. Du coup grosse félicitations, pleins de bonbons et on reste là-dessus parce que point de vue cheval c'était juste parfait !

Je réalise d'ailleurs en faisant mon compte rendu de séance, que c'est la première fois où j'ai autant d'écoute au trot
Mon seul regret c'est vraiment de ne pas avoir filmer ma séance, car lors du trot, quelques fois Baroudeur a eu les oreilles en arrière et je n'ai pas réussi a identifier pourquoi, j'aurais bien aimé pouvoir l'analyser de l'extérieur.

Pour finir ma séance, ouvre la carrière et le laisse brouter en liberté dehors le temps de ranger mes affaires. Et là il me fait un tour de magie.

Je regarde mon dada qui broute, je prend mon sac, rentre dans la sellerie, le met dans mon casier, le referme et ressort et là MAGIE plus de poney !
En définie monsieur n'avait pas très faim, du coup il est aller dire bonjour aux copains en passant au milieu des paddocks. Après avoir fait coucou à tout le monde, il s'est mis à brouter les 3 brins d'herbes qui se battent en duel dans l'allée des paddocks.



Ensuite retour au pré tranquillou. Au final la séance n'aura durée que 20 minutes, mais on s'est amusé du début à la fin et ça, ça fait du bien !

Oh ! Information importante !!! En arrivant aux écuries j'ai croisé une copine qui assistait au cours poney de sons fils et elle m'a dit directement "wouah il a bien maigri depuis la dernière fois !". Donc je me dis que si des néophytes le voit, ça mérite une belle danse des bananes !
et lui aussi parce que la musique c'est cool : !

Chika18

Membre VIP

Trust : 315  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3581
2 j'aime    
Un petit poney gris : nouveau départ !
Posté le 12/10/2019 à 22h44

DIMANCHE 29 SEPTEMBRE 2019 : On ne peut pas vivre que des jours avec.

J'ai voulu rebosser l'exercice de la veille... Bon on était pas dans le même dynamisme ce jour là, il trainait clairement du cake. Du coup je l'invite à se lâcher, et là monsieur se fâche et envoie les postérieurs dans ma direction (je suis à 10m donc il s'est bien qu'il ne me touche pas) sauf que ça c'est niet, INTERDIT ! Du coup je sévis et là monsieur nous pête une durite de contrariété, il ronfle et trotte en mode arabe des plaines queue sur le dos

On finit tout de même sur 2 cercles très propres à chaque main avec transition à l'instant T où je donne l'ordre vocal donc pas mal du tout.

Le soucis je pense est que j'étais un peu fatiguée et il a du le sentir. De plus juste avant il avait eu son parage où il s'est montré très casse bonbons pour les postérieurs. Je pense que ça faisait un peu beaucoup.

Cependant après une petite pause, comme je n'étais pas satisfaite de son comportement au parage j'ai retravaillé la prise des pieds, et bien avec moi RAS, nickel, d'ailleurs ma maréchal me l'a fait remarqué par un merveilleux "bah non en fait c'est juste moi qu'il veut faire chi**".

LUNDI 01 OCTOBRE 2019 : Retour en extérieur.

Bonne balade ce jour là, je décide de repartir explorer la montagne d'en face comme je n'y vais pas souvent.
Je sens qu'il est remonté, les retour du froid ou le manque de nouveauté, je l'ignore, mais je sens d'ores et déjà que la balade va être instructive...

J'ai à peine fait ma détente au pas en main qu'il bug sur cet engin :



Ensuite on attaque par la traversé de quelques maisons, là il bug, avance et me fait un demi-tour départ parce qu'un puit a surgit de derrière un arbre rendez-vous compte !

La balade était franchement top, mais alors sur le chemin du retour je suis passée par un endroit... déjà en voyant l'entrée du-dit chemin j'aurais du me méfier.



En soit ça passe très bien mais ça annonce la couleur pour la suite...



Le pire aura été ce passage, là honnêtement je n'étais pas sûre qu'il passe, du coup je l'ai lâché, s'il me suivait s'était ok sinon on aurait fait demi-tour tant pis.



J'ai fait toute la descente à pied de peur de le gêner.

Une fois en-bas, nous avons du passer par la petite zone commerciale du coin, ça a été compliqué entre le skate-parc, les bus/camions et l'intermarché, cela faisait beaucoup de monde et de choses étranges à surveiller.

On arrive quand même à rentrer sans encombre particulière.



MERCREDI 03 OCTOBRE : Cours collectif... en fait non.

Ce jour là il pleut, j'ai senti que ça allait être le bordel quand la monitrice à ouvert son parapluie à plus de 20m des chevaux, et que le seul qui a levé la tête, les yeux exorbités et qui s'est mis à ronfler pendant un quart d'heure c'était mon pipou d'amour !

Une fois dans la carrière on détend tranquillement, et là elle arrive avec son parapluie... C'est bien simple, elle est au milieu de la carrière, et Baroudeur est tétanisé dans un coin donc le plus loin qu'il puisse se mettre.

Je demande donc la marche avant à son rythme en 10 minute j'avais fait 2m... Bon du coup pied à terre et je commence à lui demander de toucher, ça l'aide mais à un moment, je fais une erreur, il tire et se barre.

Bon ok j'ai compris, on ne va pas régler la question en 15 minutes, du coup retour au écurie, on enlève le matos, longe de travail pour avoir de la longueur et on abandonne l'idée du cour pour une séance de désensibilisation.

Pour le coup la monitrice voit vite que je n'ai pas besoin d'aide, du coup elle me laisse faire dans mon coin (la pauvre du coup elle s'est un peu mouillé parce que... le parapluie... c'est moi qui l'avait ! ).

J'ai bien appliqué la règle des 3 R (relaxation, retrait, rythme) et à la fin j'en suis venue à le caresser sur l'encolure et le garrot avec le parapluie fermé.

Une bonne grosse séance VRAIMENT nécessaire puisque lorsqu'il a enfin baissé sa garde et s'est relâché, il a baillé 6 fois de suite !

Du coup j'ai laissé là-dessus, mais j'ai bien senti qu'il était épuisé mentalement.

JEUDI 04 OCTOBRE : Désensibilisation.

Suite au non cour de la veille, je décide de travailler ce problème de parapluie. Je voulais vous faire une vidéo de la séance, malheureusement j'ai eu un raté et ça n'a pas pas fonctionné.

Je reprend donc les bases comme la veille, on balance le parapluie fermé de gauche à droite, d'abord face à lui, puis sur les côtés, petit à petit de plus en plus loin derrière.
RAS il reste là tranquillement même en étant lâché. La seule chose qui le fait réagir c'est si je passe complètement derrière pour réapparaître de l'autre côté.

Après il ne bouge pas, mais n'est pas détendu, il est complètement verrouillé sur ses pieds.

Donc on a continué jusqu'à ce qu'il commence à regarder ailleurs, à vouloir se gratter...

Puis je corse jusqu'à réussir à le grattouiller parapluie fermé comme la veille.

Ensuite je me met à bonne distance soit 5 bons mètres et ouvre le parapluie. Tout de suite redressement d'encolure mais il ne bouge pas, j'ai donc bien calculé ma distance de départ.

Puis pareil je l'agite de gauche à droite jusqu'à ce qu'il se détende. Au final j'ai pu l'agiter à environ 1m de lui. Du coup j'ai laissé la dessus, c'était déjà excellent comme travail pour la journée.

Il faudra plus tard que je travaille :
- l'arrière,
- les flancs,
- la variation de mouvement (le faire tourner au lieu de faire gauche/droite),
- la variation de hauteur.

MERCREDI 10 OCTOBRE : Cours et en fait non...

Décidément on enchaîne ! Ce jour là alors que j'arrivais à l'écurie pour mon cours, il s'est mis à pleuvoir des cordes, du coup cours annulé.
Bon dans un sens ce n'était pas plus mal parce que je m'étais flingué le bras gauche au boulot la veille et que j'étais vraiment crevée.

Du coup j'en ai profité pour remonter au pré avec le parapluie ouvert. Au départ il a eu du mal à me suivre puis à la fin il était tranquillement à côté de moi, que ce soit à gauche ou à droite .

Au final on a aussi à faire une séance vraiment productive, sans faire de séance, plutôt chouette non ?

VENDREDI 11 OCTOBRE : Balade en groupe !

Hier j'ai donc fait ma première balade à plusieurs dans le vercors, on était 2

Nous sommes donc partis avec le "papi" du pré, un lusitanien de 17 ans, il a encore la patate, en revanche il a un peu d'arthrose dans les antérieurs donc il faut faire attention aux descentes.
Nous sommes montés en haut de la montagne pour voir le panorama, c'était vraiment chouette, on a pas mal trotté et galopé une fois là-haut.

Lors de la montée, on est passé par la forêt sur des chemins de cerfs avec carrément un gros cailloux à sauter style contre-haut pour passer. Baroudeur s'est fait pas mal peur car des branches se coinçait entre ses flans et mon pieds et il n'aime pas du tout ça, cependant copain devant l'a aidé par sa présence. C'est vraiment chouette de partir avec un vieux randonneur, il a le pieds hyper sûr et lui montre tout ce qu'on peut passer.

Pour la balade en elle-même, autant au pas le copain nous posait vraiment sur place, autant dans les allures, Baroudeur a un trot et un galop moyen beaucoup plus rapide.
Du coup on a commencé lui devant moi derrière, puis finalement on a échangé et ça allait mieux pour Baroud.
A l'arrière j'étais sans cesse obligé de le retenir ou alors je lançait un bon trot pendant qu'il galopait, alors que devant aucun soucis, c'est juste l'inverse copain galope pendant qu'on trotte.

Je crois que je n'arriverais jamais à comprendre comment un cheval aussi dynamique en allure peut être aussi lent au pas. Je crois qu'on ne va plus faire que des trottings maintenant

Les points positifs, Baroudeur n'a aucun mal à se séparer du copain, la preuve en est que si copain va à droite mais que le chemin de gauche rentre au pré, Pipou lui il se dit que rentrer ça a l'air plus cool !

Autre point positif, je n'ai aucun problème à garder le pas si devant ça part au galop, j'ai toujours beaucoup d'écoute sur ce point, en revanche une fois passé au trot il a tendance à vouloir courir et prendre le galop, je dois être beaucoup plus ferme sur ce point.
Après je ne sais pas si c'était vraiment lié au copain, Baroudeur adore courir et cela faisait longtemps que l'on avait pas fait une sortie comme celle-là, pas sûre qu'en étant seule il ne m'aurait pas fait la même. Point très positif, malgré cela il ne m'a jamais pris la main.

Ensuite on est redescendu par l'autre côté, j'ai mis pied à terre parce que le chemin est très caillouteux par là-bas. Au final beaucoup moins de sensibilité que d'habitude ça m'a vraiment fait plaisir.
Ensuite sur toute la fin du chemin je l'ai lâché, il était heureux comme tout ! C'est vraiment son truc ça, il s'arrête brouter, te rejoins, etc.
Le tout avec les oreilles bien en avant et on devinerait presque un sourire si on extrapolait ^^

Puis retour à la maison en passant par la route, à l'abord des maisons je le sens se tendre, il a fait un espèce de "gauche droite je tremble" sur place au passage d'une moto, mais il a réussi à passer sa première moto monté !
Après ça ça a été la foire à la dinde ! Monsieur a bloqué à l'abord de la pension, bon ça encore, il y avait le gérant dans l'écurie mais on ne le voyait pas bien.
Ensuite on passe sous le paddock de l'étalon, derrière celui-ci il y avait des vaches, l'une d'elles a fait un espèce de sifflement bizarre qui a vraiment mis pipou en alerte, j'ai failli me prendre un départ ventre à terre. Dans la foulé j'ai eu un gros bond sur place à cause du copain dans le paddock d'à côté

Alors que ce chemin je le prend plusieurs fois par semaine en main et qu'il n'y a jamais eu le moindre soucis.
Bref un peu chonchon sur la fin, en résumé heureusement que nous sommes partis à deux, sans cela je pense que l'on aurait été sur un bon jour sans.


Édité par chika18 le 13-10-2019 à 08h29



Chika18

Membre VIP

Trust : 315  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3581
2 j'aime    
Un petit poney gris : nouveau départ !
Posté le 16/10/2019 à 22h42

LUNDI 14 ET MARDI 15 OCTOBRE : Des fantômes dans la nuit...

Comme c'est la pleine lune je dois refaire une cession vermifuge Verm-X à poney.
Ayant la flemme de me bouger le popotin lundi matin, me voilà donc à crapahuter au parc à 20h en sortant du boulot.
Comme il n'y a pas de lumière, je décide de mettre mes phares de voiture.
Que n'avais-je pas fait ! Voilà chonchon qui ronfle à n'en plus pouvoir, des fois que les lumières mangent les poneys meiux vaut être prudent.

En bref j'ai galéré à le remettre au parc parce que bien sûr je l'avais fait sortir en liberté avant d'allumer les phares. J'ai donc du tout éteindre pour permette à sa seigneurie de regagner son domaine dans le calme et la sérénité.

Du coup mardi je ne me suis pas faite avoir, j'y sui allée entre midi et deux.

MERCREDI 16 OCTOBRE : Cours presque particulier.

Aujourd'hui c'est cours et franchement il fait beau mais bon sang qu'est-ce qu'il fait froid !
0°C au compteur, j'ai ressorti les gants et le bandeau en laine.

Heureusement un bon pansage ça réchauffe ! On notera tout de même que Baroudeur a eu la délicatesse d'être à peu près propre ce matin.

Finalement nous ne serons que 2 en cours ce matin, la monitrice était au départ tenté par une balade, mais pour moi hors de question que je paye pour de la balade.
Après je veux bien y aller avec eux mais je ne paye pas.

Finalement changement de programme, ce sera obstacle.

On commence par une détente en alternant les transitions de façon timer, c'est à dire que l'on doit faire 10 foulées de trot, puis 10 de pas... puis 8 de chaque... puis 5... jusqu'à arriver à 1.

Pour ma part j'ai du bosser loooooongtemps à 10 parce qu'il me manquait quelque chose d'essentiel : le calme !
La preuve à l'échauffement au galop ou à droite je me suis prise une accélération de folie.
Bref après avoir réussi à poser un peu son cerveau, on part sur le franchissement de 4 barres au sol au trot en équilibre et au 2 mains. Au départ il hésite et me fait un gauche droite avant d'y aller. Puis au fil des passages ça va mieux.

On monte alors une petit croix (genre 50 cm), premier passage, il hésite mais fini par y aller.
Deuxième passage, je sens qu'il perd l'allure, ça sent le stop devant la croix. Comme tout cavalier qui se respecte, je remet donc des jambes pour qu'il saute... Ouais saut que du coup il saute comme un caca, touche avec les postérieurs, et là c'est le drame !
Le fait de toucher lui fait SUPER PEUR ! Je me prends un coup de cul de l'espace en pleine phase de planer qui me déséquilibre et me fait perdre un étrier, saut de mouton et tentative de galop à fond. Alors que je redresse sa tête (pour le coup j'ai du lui faire mal aux dents car je me suis rattrapée aux rênes, mais réflexe pour éviter la chute. Bref alors que je le redresse pour cesser les coup de dos, un hélicoptère décide de survoler la carrière en même temps qu'une montgolfière commence à amorcer sa descente à 100m de là... Autant vous dire que le Pipou... il n'est pas au top du relâchement et de la décontraction.

Bref une fois tout ces perturbateurs disparus je veux retourner lui faire sentir la barre... il ne s'en approche plus à moins de 2m, c'est la mono qui sera obligé de l'emmener en main pour qu'il accepte d'y aller.

Bref une fois ses bestioles senties des 2 côtés, je demande à ce qu'on remette les barres au sol pour qu'il repasse une ou deux fois.

Je crois qu'il nous a sorti les plus beaux passages de sa vie ! Trot en suspension magnifique avec un rebond à vous faire pâlir d'envie... parce que il ne fallait SURTOUT PAS les retoucher !

Du coup on remet la croix, j'y retourne tranquille et me prend un pile. Pas de soucis, on touche la barre avec le bout du nez et on y retourne.
Cette fois avant l'abord je lui dis "HOP!" qui est le code pour sauter en liberté et il saute !
Après une pause et d'énorme félicitations, on y retourne et avec la voix ça repasse aussi mais derrière il me fait 2-3 sauts de mouton.
Du coup on enchaine et la ça passe mieux.

La mono monte un peu la barre, on passe à 70cm.
J'y vais, et je passe devant donc refus. Tant pis c'est ma faute on y retourne et ça passe mais toujours en étant crispé.

Pour compliquer l'exercice et nous faire pensez à la suite, la mono nous dit à quelle main on doit aller derrière juste après la réception.
Là il m'a fait un truc magnifique : 2 changements de pied au temps !

En fait il a réceptionné au galop a gauche, sauf que j'avais dans l'idée d'aller à droite, mais à ce moment là prof me dit gauche, ce qui donne : réception, 1 foulée galop gauche, 1 foulée galop droite, galop à gauche.

Prof me dit qu'elle veut mettre un verticale, je propose donc de repasser 2 fois histoire de confirmer le fait qu'il passe sans la voix et de le laisser là-dessus car c'était déjà beaucoup pour lui émotionnellement parlant.

1er passage encore un peu crisper, on y retourne tout de suite, je pense bien à travailler mon abords, je pense à garder mes jambes, poser mes mains et expirer et là il me fait un super saut tout en légèreté et décontraction.

Énorme félicitations ! Et je mets pieds à terre à peine 5 foulées derrière l'obstacle avec grosses gargouilles, bisous et déssanglage. Pour le coup on finit sur une note positive ET parfaite !

Après le cours on discute un peu, la ponette avec moi est trempée, Baroudeur n'a pas une goutte de transpiration car dixit ma prof "lui il est musclé"
Ça fait franchement plaisir à entendre !
Enfin ce qui est drôle c'est que lui n'a pas transpiré mais il a vraiment une tête explosée, ça lui a vraiment coûté mentalement et émotionnellement. D'ailleurs il ne tardera pas à bailler et s'endormira même à l'attache.

Demain il fait encore soleil avant un week-end des plus pourri, du coup je pense que je vais essayer d'aller monter entre midi et deux, j'ai 3h de pause ça devrait passer.

Edit : J'ai oublier de vous dire ! J'aurais du sentir venir le coup du pétage de câble car avant le cours, il n'a pas arrêté de ronfler sur mono parce qu'elle traînait les barres au sol ! Trop terrifiant !!!!

Heureusement que je l'aime ce Pipou parce que des fois...

Édité par chika18 le 16-10-2019 à 22h50



Chika18

Membre VIP

Trust : 315  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3581
3 j'aime    
Un petit poney gris : nouveau départ !
Posté le 19/10/2019 à 10h44

JEUDI 17 OCTOBRE : Petit tour en carrière.

Comme rien ne se passe jamais comme prévu, une tuile de dernière minute me tombe sur le coin du museau au boulot. Je pars donc avec 30 minutes de retard aux écuries.
Tant pis on attrape vite le poney, on le presse pour descendre, pansage express, selle- filet et à cheval.
L'avantage c'est que comme j'ai 10 minutes de marche pour arriver aux écuries, la détente est très rapide. Une fois à cheval je fais très rapidement un peu de trot puis tout de suite du galop. But du jeu travailler les transitions trot/galop. Comme il est très à l'écoute, je corse l'exercice.
Galop à gauche sur un cercle, puis trot et galop à droite sur un cercle. Le but étant de faire des 8 de chiffres. Au fur et à mesure les transitions se font plus courtes et je finie par réussir à faire ma transition galop gauche/trot/galop droite sur ma largeur. Du coup grosse pause.

Pour éviter l'anticipation, je reprend mon huit de chiffre, ou plutôt je fais un S à la même main. Je ne demande que quelques foulées au contre-galop pour le moment car il n'a pas encore le physique pour tenir un cercle complet.

Comme il est volontaire, 2 passages à chaque main suffises. Je prend alors le parti de travailler un peu le latéral au pas : piste, demi-volte, hanche en dedans. Puis doubler dans la longueur et cession en poussant vraiment le postérieur sous la masse.

Un peu plus dur lorsqu'il s'agit de passer le postérieur gauche, mais à droite nickel. Pour finir je reprend mon exercice du début sur un 8 et note une réelle amélioration du galop. Comme on est sur un très bonne séance je le laisse là-dessus.

Au final on aura travaillé que 20 minutes mais il a bien transpiré. Alors que la séance d'obstacle d'une heure hier ne l'avais pas plus fait suer que ça.
Retour au pré à cheval et bonne pause brouting avant de retourner lui au pré et moi au boulot.

Autre point à noter, je monte mieux quand je suis seule qu'en cours, car je me concentre plus sur ma position et ne m'occupe pas de mes mains donc forcément Pipou est plus décontracté en dessous et ça sort mieux. Il faut que j'en parle à ma prof

VENDREDI 18 OCTOBRE : Finalement balade !

Il devait flotter toute la journée d'où mon passage expresse hier afin de dire qu'il était sorti 2 fois dans la semaine.

Sauf que le propriétaire du copain du pré me propose une sortie... je ne bosse pas... Pourquoi pas ?

C'est donc parti pour une balade sous un ciel mitigé. Nous avons eu énormément de chance et sommes passé entre les gouttes, juste 2-3 petites averses.

Pour le tracé nous sommes allés sur la montagne d'en face, premier gros point de pression en sortant des écuries il y a 2 tracteurs en train de gratter de la terre.
Je suis épuisée par ma semaine donc je préfère mettre pieds à terre. On passe en ronflant et trottinant sur place mais toujours dans le respect.

Plus loin le tracteur nous rattrapera, je remet pieds à terre et me met dans l'allée d'une maison, mais là il se contente de faire des gros yeux sans gigoter.

JC me propose de les faire marcher un peu dans le ruisseau en contre-bas avec la météo des derniers jours ils ont de l'eau jusqu'au genoux.
Son cheval rentre sans problème, mais pour Baroudeur il lui faudra quelques minutes et un demi-tour avant de rentrer dedans. La récompense ? Une belle herbe bien grasse sur le bord opposé.

Une fois la départementale traversée, il me propose de tenter un chemin qui serpente dans la forêt. C'était vraiment magnifique, j'ai adoré !





On s'est pas mal balader comme ça dans la forêt tout le long de cette balade. Baroudeur c'est d'ailleurs montré parfait au niveau gestion des allures, il gardait ces distances, ne prenait pas le galop même si devant ça partait, très peu de poids dans les rênes... bref le travail en carrière de la veille lui a fait du bien.

De façon général j'ai préféré cette balade à celles que je fais d'habitude, on est sur le même dénivelé mais ça monte de façon beaucoup plus linéaire et douce.

On a aussi eu un jolie point de vue, dommage qu'il n'y est pas eu de soleil.



La fin de la balade a été un poil moins bien. Il n'y a plus trop dh'erbe au pré en ce moment du coup ils ont clairement la dalle dès qu'ils voient une grosse touffe d'herbe, et vas-y que j'accélère et tente de te doubler pour aller brouter, et vas-y que je tente d'arracher les rênes pour la même raison...
De plus pour rejoindre l'autre côté, il a fallu longer la départementale quelques instants et passer sur le parking du Neto et de l'inter-sports. Beaucoup de choses à regarder, des coffres qui s'ouvrent, des cadies, des bus qui passent... Je mettais mise à pied en anticipant et j'ai bien fait, Pipou avait vraiment besoin de moi au sol.

Une fois de retour à cheval, on a fait un peu de trot et galop avec Baroudeur devant, sur un chemin on échange et JC passe devant avec N... Ma grosse patate à tenter de faire la course

En sois il reste à écoute donc on ne peut pas dire que je me fais embarquer, mais en gros il accélère comme un dingue, je demande de ralentir, il le fait je relâche, une foulée et il réaccélère. Rien de dramatique en sois mais c'est légèrement agaçant.

Sur cette balade j'ai presque tout fait à cheval, juste les 10 minutes de départ et de fin à pieds puis 2-3 passages délicats : une grosse descente un peu glissante, et une autre très caillouteuse, ainsi que le passage de la zone commerciale.
Donc très contente parce que niveau pieds on a pas une trop grosse sensibilité.



Je suis un peu déçue des statistiques car comme le copain a du mal en descente, elles ne reflètent pas vraiment le rythme moyen de Baroudeur car on l'a pas mal attendu.

Ensuite grosse pause brouting bien mérité. On est pas encore au top, mais il n'est pas si mal en ce moment.



Retour au pré et grosse pensée pour tikva et lilca au vue de la couleur du poney après le roulage de rigueur...



Pour finir on est resté sur un moment trop mignon, j'ai un peu massé Baroudeur qui était demandeur de grattouille, puis il a préféré resté avec moi plutôt que de rejoindre ces copains.

Aujourd'hui j'ai une réunion de famille chez mes beaux-parents, mais je vais voir si je ne peux pas m'éclipser une petite heure histoire de l'emmener brouter car là ça craint dans le pré.

Édité par chika18 le 23-10-2019 à 21h03



Chika18

Membre VIP

Trust : 315  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3581
1 j'aime    
Un petit poney gris : nouveau départ !
Posté le 29/10/2019 à 21h17

Rien de bien neuf à vous raconter ces derniers temps.
Le cour de mercredi dernier a été annulé du coup repos pour moi, je suis crevée avec le boulot et est besoin de dormir.
Vendredi c'était repos pour moi, sauf que le véto devait passer pour les vaccins dans la journée, du coup coincée, pas de sortie possible, et hors de question de le bosser après.

La visite véto c'est très bien passé, Pipou a été un amour, hyper sage !
D'après le vétérinaire il lui reste entre 50 et 80kg à perdre donc on est pas si mal. Une légère sensibilité au niveau du dos, précisément au niveau des lombaires. Le véto me conseille de travailler beaucoup en ligne droite pour lui muscler le dos.

Ce matin j'avais prévu de faire un tour mais il y a eu une grosse tuile au boulot du coup j'ai du aller dépanner et avec 6h d'heures supplémentaire dans la journée, autant dire qu'entre midi et deux c'est pause.

Demain le cour est encore annulé car les gérants sont à Equita'lyon. Comme cela ferait 2 semaines de suite sans cours et que ma monitrice est passé au magasin ce matin, j'ai décidé de prendre un cours particulier histoire de se remettre au boulot quand même et dene pas perdre le bon rythme de ces dernières semaines.

Sinon moment hyper trop mignon ! Dimanche je suis allée au pré pour un bisous de routine et Baroudeur m'a accueilli avec un froufroutement de nez
Lui qui est si peu démonstratif ça a fait fondre mon petit coeur !
(D'autant plus qu'il était franchement mal luné ce jour là ^^)
Page(s) : 1 ... 48 49 50 51 52 53
Un petit poney gris : nouveau départ !
 Répondre au sujet