Compétition et cheval "au naturel"

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Auteur
9651 vues - 145 réponses - 8 j'aime - 34 abonnés

Tornade76690

Apprenti
  

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 391
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 03/01/2020 à 14h20

Bonjour,

Je crée ce sujet pour pouvoir discuter, débattre, partager autour de la compétition, quels que soient la discipline, le niveau... avec des chevaux "au naturel". Je mets ce terme entre guillemets car pour l'instant, il ne m'en vient pas de plus pertinent mais si vous en voyez un plus parlant, n'hésitez pas !

Je suis moi-même cavalière de ce qu'on pourrait appeler du loisir sportif, c'est-à-dire que je suis propriétaire d'une jolie SF de 13 ans maintenant avec laquelle je fais un peu de tout : dressage Amateur 3, CSO Amateur 2 avec objectif Amateur 1 et pourquoi pas plus si mon mental me le permet (ma jument peut, c'est vraiment pas elle le souci !), balade, randonnée (on a fait la Manche, la Somme, la Suisse Normande), travail à pied (liberté, longe, longues rênes).

Là où je commence à me rapprocher de l'équitation "au naturel", c'est dans l'approche et la gestion de ma jument : elle a toujours vécu au maximum au pré, dans la mesure des terrains disponibles et de la météo, puis j'ai été amenée, par la force des choses, pour sa santé, à la déferrer et elle est donc maintenant pieds nus depuis 18 mois. Je me suis ensuite intéressée aux méthodes d'éducation la Cense et Andy Booth (très proches l'une de l'autre) pour améliorer mes résultats en compétition (en lien avec la préparation mentale et la sophrologie). Et enfin, je me suis penchée sur son alimentation et, grâce à la compréhension de l'écurie où elle est en pension l'hiver, j'ai pu supprimer les céréales de son alimentation et la passer au foin en grandes quantités que je complète, à mes frais, avec un correcteur de foin sans céréales, ce qui m'a permis d'améliorer encore son bien-être et donc la qualité de son travail.

Voilà où nous en sommes, de façon très résumée. Avec tous ces changements, j'ai vraiment constaté une amélioration de son physique, de son mental et donc une amélioration de ce qu'elle me propose au travail, aussi bien sur le plat que sur les barres (stabilité, rondeur, poussée, "soumission", qualité de saut...). Concernant les résultats en compétition, c'est très fluctuant mais aussi très dépendant de mon mental, que j'ai très délicat et sur lequel je travaille, et donc nos résultats ne sont pas révélateurs de ce dont ma jument est capable. Et je ne suis techniquement pas parfaite, ce qui ne l'aide pas non plus ! Si vous voulez plus de détails, j'ai créé un compte Instagram, reflexions_cavalieres, qui explique en détail le pourquoi et le comment de ces décisions ainsi que les résultats que j'ai pu observer et les conclusions que j'ai pu en tirer.

De plus, on constate que de plus en plus de cavaliers de haut voire très haut niveau s'orientent vers une recherche de plus de naturel dans la gestion de leurs chevaux :
La famille Hécart et Julien Epaillard : https://jump-inside.com/tous-mes-jeunes-chevaux-sont-deferres-julien-epaillard/
Marion Skalli et son Rialto
Luca Moneta https://www.facebook.com/lucamonetahorsemanship/

Je pense qu'une évolution vers une équitation en compétition plus respectueuse de la nature et de la physiologie du cheval est possible. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Tornade76690

Apprenti
  

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 391
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 19/10/2020 à 13h07

lau7796 j'ai suivi un stage de parage il y a quelques semaines. La partie théorique était vraiment intéressante et montrait bien que l'alimentation a un rôle essentiel dans la bonne adaptation du pied au pied nu après un passage ferré. Il peut y avoir un inconfort pas immédiat mais quelques jours après le passage pieds nus. C'est lié au fait que le pied retrouve une circulation sanguine optimale.
Chez la mienne, le chrysantellum avait bien aidé à retrouver une micro circulation correcte rapidement. Aujourd'hui, elle est à un peu plus de deux ans pieds nus, 8 mois sans céréales, elle commence tout juste à reprendre de l'épaisseur sur sa paroi interne (la paroi non visible, la plus proche des tissus mous à l'intérieur du pied).
Ca peut être très long de voir les structures du pied changer et il faut reconsidérer tout l'environnement du cheval : mode de vie, alimentation, sols disponibles où marcher...
Le travail aussi est important : un cheval qui ne travaille pas assez sur divers types de sols ne peut pas être confortable. L'idéal c'est d'alterner les sols mous et durs mais lisses au début (champs très sec l'été ou macadam). Un cheval qui est tout le temps sur un sol trop mou ne développe pas son coussinet qui se trouve sous P3. Lors de la journée de stage, on a vu des pieds morts en photos et en vidéos, pour montrer la différence entre un pied stimulé et un pied de cheval qui passait sa vie dans un champ au sol boueux trop souple. La différence de taille et de densité du coussinet sous P3 était impressionnante !

Lau7796

Membre d'honneur
 

Trust : 565  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1833
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 19/10/2020 à 13h34

tornade76690 Très intéressant ton retour !
La podo m'a dit de le marcher 10min/jour avant le travail sur du béton lisse en effet

Et travail en carrière/manège

Là je vais essayer d'aller en balade sur des chemins où il y a du mou, qu'il ait le choix de ce qu'il préfère quand même vu que cela fait peu de temps


J'ai lu aussi que les pieds nus sont plus chauds que les pieds ferrés dû à la revascularisation. Tu sais me dire si cette information est exacte ?

En fait j'ai tellement d'infos dans tous les sens que j'ai du mal à y voir

Tornade76690

Apprenti
  

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 391
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 19/10/2020 à 13h42

lau7796 oui, un pied nu est plus chaud car il est mieux vascularisé. Un peu comme nous, quand on a les mains ou les pieds froids, les micro vaisseaux sanguins se rétractent, le sang ne circule plus. Dans le cas d'un syndrome de Raynaud, les vaisseaux se rétractent dans les extrémités (doigts, orteils, oreilles...), les extrémités blanchissent et deviennent froides. Un pied chaud est un pied pu le sang circule. Ce qui est inquiétant, c'est une différence de chaleur entre les deux antérieurs ou les deux postérieurs.

Lau7796

Membre d'honneur
 

Trust : 565  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1833
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 19/10/2020 à 13h46

tornade76690 D'accord ! Parce qu'on m'a dit que le mien avait les antérieurs chauds et que c'était symptôme d'inflammation

Je viens de regarder les 4, ils sont tous "chauds"
Pas bouillants hein mais un peu

Tornade76690

Apprenti
  

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 391
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 19/10/2020 à 14h13

lau7796 quand c'est bouillant oui, c'est inflammatoire donc anormal. Si les 4 sont chauds, mais une chaleur "douce", c'est que les pieds sont juste correctement vascularisés ;)

Lau7796

Membre d'honneur
 

Trust : 565  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1833
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 19/10/2020 à 14h15

tornade76690 Je ne suis pas pro mais je trouve rien de bizarre dans notre cas c'est légèrement chaud ^^

Pour la tienne, la transition s'est déroulée comment niveau adaptation des sols ? Sensible longtemps sur certains ? Reprise rapide du travail monté etc ?

La podo a fait un parage peu invasif pour qu'il ne soit pas trop sensible cette première fois

Voici ses deux antérieurs




Kuryeuse

Membre VIP
 

Trust : 362  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4294
5 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 20/10/2020 à 15h20

Je me joins aussi à vous sur ce post avec mes deux chevaux.
Ils vivent tous les deux au pré chez moi. Foin/herbe à volonté et ration qd nécessaires.
Pieds nus tous les deux ils sortent en cso et dressage.
La jument bai porte des scootboots pour toutes sorties en extérieurs, le hongre alezan seulement sur les longues sorties.


Tornade76690

Apprenti
  

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 391
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 20/10/2020 à 20h37

lau7796 chez ma jument, l'adaptation a été très rapide mais de toute façon, la ferrure la faisait boiter donc ça ne pouvait qu'être mieux.
En revanche, j'ai fait les choses hyper sérieusement : elle était à l'herbe uniquement, au pré avec copains donc marchait beaucoup, j'ai recommencé en faisant 40 minutes de macadam par jour pour solliciter le pied en douceur, elle a eu une grosse cure de chrysantellum et guêtre de massage Equissage pour relancer la microcirculation.
Parages toutes les 3 semaines, pas parce qu'elle poussait trop mais pour corriger les moindres évasements dès le départ. Quand le pied a retrouvé une fonctionnalité normale, parage toutes les 5 semaines.
Mais il paraît que la mienne est hors norme

Lau7796

Membre d'honneur
 

Trust : 565  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1833
1 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 20/10/2020 à 20h43

tornade76690 Ah oui 40 minutes par jour ! Ma podo m'a conseillé 10 min par jour pour y aller tranquillement

Après je ne suis pas spécialement pressée, on n'a pas d'échéance à court terme

En tout cas depuis hier il marche bien mieux sur le chemin en béton dégueu
Et j'ai râpé un petit coup tout à l'heure !
Il a l'air de s'y faire, ça l'empêche pas de faire le couillon au pré avec les potes

Elle est revient d'ici 2 semaies/2 semaines et demi maintenant !

Édité par lau7796 le 20-10-2020 à 20h43



Tornade76690

Apprenti
  

Trust : 152  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 391
2 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 13/11/2020 à 14h13

Des petites nouvelles par ici même si du coup, je n'ai pas eu de saison de concours en 2020 et que si les conditions sanitaires ne s'améliorent pas, je ne sais pas s'il y aura une saison 2021 (je ne suis pas accro aux concours au point d'y aller avec toutes les restrictions sanitaires, masque, pas de public, pas de buvette... c'est trop triste et c'est aussi le côté "festif" et partage du concours qui me plait).

Avec le reconfinement, je limite mes venues aux écuries et ma ju' travaille 3 fois la semaine : une fois le mercredi avec mon coach et deux fois le week-end avec moi. Mais bon, ce n'est pas très grave, elle est au pré la journée et au box la nuit. Elle a un peu séché mais elle garde un bel état quand même, elle est à 3L de Reverdy Cereal Free avec le Tendonresist de chez Arbalou pour une cure 60 jours, histoire de soutenir un peu ses tendons et ligaments (pour rappel, elle avait une tendinite et une desmite bilatérale qualifiées de chroniques mais finalement guéries avec le passage pieds nus). Le produit est vraiment top, elle a les membres hyper secs quand on arrive à tâter sous le poil Du foin pour la nuit et ça roule !

Niveau boulot, on a bien avancé en peu de temps et en peu de séances mais elle est très appliquée et très réceptive à la méthode AB. Mon coach m'a dit que je faisais du bon boulot quand je bosse seule et ça fait vraiment plaisir
On arrive maintenant à avoir une attitude stable quels que soient la hauteur de nuque et l'angle tête-encolure, au pas et au trot, sans perte d'impulsion. Le galop s'améliore un peu plus à chaque fois. C'était une allure compliquée car elle a un équilibre de base plutôt horizontal et un gros moteur et au galop, elle avait tendance à partir un peu "cul par-dessus tête". Maintenant, on peut demander un départ au galop sans qu'elle s'effondre devant, avec une attitude plutôt ouverte, et fermer l'angle tête encolure quelques foulées après sur plusieurs foulées, sans défense et sans perte d'impulsion.
Le vrai gros plus, c'est la légèreté dont elle fait preuve : elle ne tire plus, ne s'appuie plus, ne se défend plus… Elle est tellement légère et réactive qu'elle a failli mettre mon coach par terre, sans faire exprès Il a demandé une transition descendante depuis le galop, il a donc préparé en serrant les genoux et en faisant "Hooo", elle lui a fait un magnifique galop-arrêt instantané, un peu plus et il partait devant
Reste plus qu'à mettre tout ça en pratique sur les barres. On ne saute pas en ce moment, même pas un cavaletti, pour éviter les activités plus accidentogènes, mais on fait des barres au sol pour continuer à voir des barres quand même.
Et la cerise sur le gâteau, c'est le calme et la sérénité dont elle fait preuve Elle réagit de moins en moins aux bruits forts et soudains. Par exemple, le manège est sous une rangée de chênes et avec le vent, il y a régulièrement des glands qui tombent sur le toit mais depuis quelques séances, elle n'y réagit plus du tout. Idem avec les coups de feu des chasseurs, c'était une chose qui la mettait en transe, y compris à l'attache au pansage, où elle pouvait tourner dans tous les sens et se mettre en nage de stress dès qu'elle entendait un coup de feu

Enfin bref, je suis super contente de son évolution J'espère pouvoir mettre tout ça en pratique sur les barres puis en concours un jour mais en attendant, on continue d'avancer petit pas par petit pas, elle est heureuse, ça se voit, et c'est bien tout ce qui compte
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Compétition et cheval "au naturel"
 Répondre au sujet