Compétition et cheval "au naturel"

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Auteur
8379 vues - 144 réponses - 8 j'aime - 35 abonnés

Tornade76690

Apprenti
  

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 316
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 03/01/2020 à 14h20

Bonjour,

Je crée ce sujet pour pouvoir discuter, débattre, partager autour de la compétition, quels que soient la discipline, le niveau... avec des chevaux "au naturel". Je mets ce terme entre guillemets car pour l'instant, il ne m'en vient pas de plus pertinent mais si vous en voyez un plus parlant, n'hésitez pas !

Je suis moi-même cavalière de ce qu'on pourrait appeler du loisir sportif, c'est-à-dire que je suis propriétaire d'une jolie SF de 13 ans maintenant avec laquelle je fais un peu de tout : dressage Amateur 3, CSO Amateur 2 avec objectif Amateur 1 et pourquoi pas plus si mon mental me le permet (ma jument peut, c'est vraiment pas elle le souci !), balade, randonnée (on a fait la Manche, la Somme, la Suisse Normande), travail à pied (liberté, longe, longues rênes).

Là où je commence à me rapprocher de l'équitation "au naturel", c'est dans l'approche et la gestion de ma jument : elle a toujours vécu au maximum au pré, dans la mesure des terrains disponibles et de la météo, puis j'ai été amenée, par la force des choses, pour sa santé, à la déferrer et elle est donc maintenant pieds nus depuis 18 mois. Je me suis ensuite intéressée aux méthodes d'éducation la Cense et Andy Booth (très proches l'une de l'autre) pour améliorer mes résultats en compétition (en lien avec la préparation mentale et la sophrologie). Et enfin, je me suis penchée sur son alimentation et, grâce à la compréhension de l'écurie où elle est en pension l'hiver, j'ai pu supprimer les céréales de son alimentation et la passer au foin en grandes quantités que je complète, à mes frais, avec un correcteur de foin sans céréales, ce qui m'a permis d'améliorer encore son bien-être et donc la qualité de son travail.

Voilà où nous en sommes, de façon très résumée. Avec tous ces changements, j'ai vraiment constaté une amélioration de son physique, de son mental et donc une amélioration de ce qu'elle me propose au travail, aussi bien sur le plat que sur les barres (stabilité, rondeur, poussée, "soumission", qualité de saut...). Concernant les résultats en compétition, c'est très fluctuant mais aussi très dépendant de mon mental, que j'ai très délicat et sur lequel je travaille, et donc nos résultats ne sont pas révélateurs de ce dont ma jument est capable. Et je ne suis techniquement pas parfaite, ce qui ne l'aide pas non plus ! Si vous voulez plus de détails, j'ai créé un compte Instagram, reflexions_cavalieres, qui explique en détail le pourquoi et le comment de ces décisions ainsi que les résultats que j'ai pu observer et les conclusions que j'ai pu en tirer.

De plus, on constate que de plus en plus de cavaliers de haut voire très haut niveau s'orientent vers une recherche de plus de naturel dans la gestion de leurs chevaux :
La famille Hécart et Julien Epaillard : https://jump-inside.com/tous-mes-jeunes-chevaux-sont-deferres-julien-epaillard/
Marion Skalli et son Rialto
Luca Moneta https://www.facebook.com/lucamonetahorsemanship/

Je pense qu'une évolution vers une équitation en compétition plus respectueuse de la nature et de la physiologie du cheval est possible. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Lyzdekiel

Membre d'honneur
    

Trust : 128  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3122
1 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h39

sviet

Sviet

Membre VIP

Trust : 248  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3580
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h42

lyzdekiel

Sviet

Membre VIP

Trust : 248  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3580
2 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h42

komilb1a2open Je pense qu'elle s'en tape le coquillart

Spiritdancer

Membre VIP
   

Trust : 1266  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5457
1 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h44

komilb1a2open
Les épreuves évoluent, mais les chevaux restent les "mêmes" au sens de "chevaux d'exception".
Les qualités intrinsèques du cheval lui permettent d'accéder au haut-niveau, hier comme aujourd'hui. Après, l'élevage a progressé aussi, c'est le taff de base des éleveurs : exploiter le meilleur.
L'endurance aussi a évolué et les chevaux ne sont plus du tout les mêmes : les vitesses sont de plus en plus élevées et il ne faut pas se leurrer avec les courses mythiques où on en chie dans le dénivelé avec obligation d'avoir des chèvres. Ces courses-là, elles sont désormais l'exception. Les chevaux ont évolué avec la discipline. Mais, le cheval qui gagne Florac en 1983 est aussi exceptionnel que celui qui gagne Monpazier en 2019 (dont le circuit a visiblement changé pour mettre davantage de vitesse me disent ceux qui le courent depuis que cela existe).
Moi, je n'ai pas de chevaux qui peuvent jouer avec le podium en international. Quand je rentre une CEI, je suis, au mieux, au milieu du classement. J'ai de bons chevaux, mais pas exceptionnels. Que ce soit dans les courses old-fashion (qui représenteraient l'endurance des années 90, grosso modo) et les courses contemporaines (celles qui se gagnent avec la vitesse), je reste bien bien loin du podium. Quelle que soit l'époque, cela ne changerait rien !

Komilb1a2open

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 72
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h48

spiritdancer
Tout à fait. La sélection s'est accrue depuis 40 ans ce qui fait que les chevaux sont devenus meilleurs. A l'époque la qualité des cavaliers avaient un place plus importante même si les chevaux n'étaient pas mauvais.
On pouvait arriver à haut niveau avec un cheval "moyen" avec du travail et du talent. Alors qu'aujourd'hui un cheval qui n'est pas excellentissime ne fera jamais du haut niveau.

Lyzdekiel

Membre d'honneur
    

Trust : 128  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3122
2 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h49

Sinon y a des tas de topics plus adaptés pour parler de Vôtre haut-niveau.

Rhyannon64

Initié
 

Trust : 16  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 151
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h50

lyzdekiel Tous a fait d'accord avec toi. La on ne parle plus de compet au naturel.

Spiritdancer

Membre VIP
   

Trust : 1266  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5457
1 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h53

En fait (genre, elle poursuit sa réflexion dans sa tête toute seule après avoir posté), il y a peut-être un élément déterminant qui a changé la donne plus que les qualités des chevaux ou des cavaliers, c'est l'argent...
Mes pompoms que j'aime d'amour ne seront jamais des chevaux de 1er plan AUSSI parce que je n'ai pas le pognon qui permet de préparer un champion... On ne va pas se mentir : les moyens que j'ai (en argent, donc, mais aussi en temps) sont dérisoires par rapport aux grosses écuries d'endurance.
Peut-être que dans une autre écurie, mon Poney qui m'a vendu tant de rêve en international, aurait été un bien meilleur cheval...
Avec les chevaux de l'élevage qui ont été vendus, on verra si cette théorie se confirme ou pas. Mais, pour l'instant, soit ils sont trop jeunes, soit ils ont atterris aux Emirats où, là, on brise du cheval comme on s'allume une clope. Tous les talentueux qu'on a vendu en France ont bien marché et ont fini là-bas justement pour cette raison... où ils disparaissent bien vite des écrans...
Voilà, fin de la petite réflexion perso.

Spiritdancer

Membre VIP
   

Trust : 1266  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5457
1 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h55


rhyannon64 a écrit le 28/04/2020 à 18h50:
La on ne parle plus de compet au naturel.


Oups... j'avoue, me suis laissée emportée par la réflexion !
Cela dit, mes bourriques vivent au pré 365 jours sur 365 et sont déferrés hors période entraînement/compétition... ça compte un peu !

Rhyannon64

Initié
 

Trust : 16  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 151
1 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h57

spiritdancer oui j'avoue :D

Komilb1a2open

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 72
1 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 18h57

spiritdancer
Honnêtement, rien à rajouter c'est tout à fait ça ! Je déplore tout de même qu'il faille autant d'investissement financier pour monter de belles épreuves. Notre sport ressemble de plus en plus à de la formule 1

Komilb1a2open

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 72
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 19h01

rhyannon64
justement, on est en plein dedans, je trouve que le haut niveau s'éloigne de plus en plus du "naturel" et qu'on ne peut plus monter des chevaux nature comme à l'époque des B1

Museane

Membre VIP
 

Trust : 1456  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4394
0 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 19h45

Je ne suis pas sûre qu'avoir ses chevaux pieds nus coûtent bcp moins cher que les avoir ferrés.
D'après ce que j'ai compris, un cheval pied nu se parre un peu toutes les semaines + un vrai parage toutes les 6 semaines, c'est beaucoup d'entretien au final. + l'achat d'hipposandales éventuellement pour partir en balade de temps à autre..
Un cheval au pré par contre coûtera effectivement bcp moins cher en pension que celui au box.
Mais coûtera plus cher en terme de temps..

Countli

Maître
    

Trust : 54  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1029
1 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 21h39

museane Effectivement pour avoir eu mon cheval pieds nus puis ferrés des antérieurs franchement ça n'a pas changé grand chose à mon budget...

Mettre son cheval au pré pieds nus parce qu'on a pas d'argent, on aura tout entendu...

Pour répondre au sujet, je ne m'étais jamais trop posé la question de cheval au naturel ou pas jusqu'à devenir propriétaire. Cheval en pension travail avec une sortie quotidienne dans un paddock. Mon cheval montrait des signes d'inconforts lorsqu'on le touchait sous le ventre (début d'ulcère selon l'ostéo), il était insupportable monté et associable avec les autres chevaux.

Passage au pré en groupe h24, le jour et la nuit. Plus de signes du tout lorsqu'on lui touche le ventre, très sociable avec ses copains copines de pré et surtout bien plus posé, aucun soucis d'être pieds nus. Bref un cheval quoi. Pour moi peu importe l'utilisation un cheval reste un cheval, donc fait pour vivre en groupe dehors. Je conçois que selon l'utilisation que l'on en fait certains modes de vie sont incompatibles et je ne juge pas, chacun fait bien comme il veut. Mais oui il faut avoir envie d'aller chercher pompom au fond du pré et s'enfoncer dans la boue à la lampe frontale car il est 18h un 3 janvier et qu'il pleut.

EDIT: je rajoute que j'ai souvent entendu "mon cheval n'aime pas les autres chevaux" alors qu'en fait il s'agit juste souvent d'un cheval qui depuis ses 3/4 ans vit au box, une sortie en paddock individuel et n'a plus vraiment de contact direct avec ses congénères donc ne sait pas comment interagir avec eux, ils n'ont plus de codes et c'est bien dommage.

Édité par countli le 28-04-2020 à 21h42



Countli

Maître
    

Trust : 54  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1029
2 j'aime    
Compétition et cheval "au naturel"
Posté le 28/04/2020 à 21h58


komilb1a2open a écrit le 28/04/2020 à 18h16:
@rhyannon64 C'est les cavaliers de clubs comme vous qui polluent le sport et le décrédibilise dans les médias. Nous les pros, on en a marre de laisser dire n'importe quoi sur notre beau sport et d'être assimiler à ce genre de personnes.


Même si ce n'tait pas le sujet ici à la base je trouve ça très surprenant comme façon de penser et j'ose espérer que tous les pros n'ont pas le même raisonnement (parce que sinon là c'est plutôt vous qui décrédibilisez le sport).

Pour commencer j'aimerais bien voir dans quels médias l'équitation est décrédibilisé (pour ça il faudra déjà que l'on parle d'équitation dans les médias, non spécialisés j'entends, puisqu'on ne sait pas de quels médias il est fait référence ici). Là où l'équitation est décrédibilisé c'est souvent dans les médias spécialisés et souvent, surprise, il est question du haut niveau.

Surtout, les cavaliers de clubs qui polluent le sport comme vous dites, j'ai l'impression qu'ils le font vivre plutôt. Et on en voit bien les conséquences aujourd'hui, plus de cavaliers dans les clubs = de nombreux clubs en difficultés.

Pour moi l'équitation est loin de se résumer au haut niveau, qui ne me fait absolument pas rêver soit dit en passant, et c'est loin d'être un objectif pour tous les cavaliers. La compétition en soit n'est d'ailleurs pas l'objectif de tous les cavaliers. Pour certains le but est juste de monter le plus justement possible, cheval de grand prix ou pas. Heureusement que tous les gens qui jouent au tennis pour le plaisir n'aspirent pas à fouler le terrain de Roland Garros... il y aurait beaucoup de frustrés...

Les cavaliers de clubs forment également la relève du haut niveau puisque tout le monde a forcément commencé un jour donc a forcément été débutant, en club ou pas d'ailleurs.

Bref j'imagine que c'est un débat stérile lorsque l'on discute avec des gens comme vous qui partent avec de tels postulats mais ça me fait plaisir de répondre quand même
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Compétition et cheval "au naturel"
 Répondre au sujet