Jamais 2 sans 3... et de 4

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 ... 45
Auteur
102092 vues - 675 réponses - 20 j'aime - 104 abonnés

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 08/01/2015 à 08h52

Allez je me décide à créer mon post pour raconter ma vie ! Enfin, le côté équestre seulement, sinon ça serait trop long.

pour planter le décor, j'ai toujours aimé les chevaux, mais je montais quand les finances familiales le permettaient... ce qui était assez épisodique et très irrégulier, j'ai donc appris à monter un peu sur le tas.

A 17 ans on m'a confié un cheval quelques mois, mais mon niveau d'équitation était pas top donc j'ai surtout fait des ballades au pas avec lui. Par contre j'ai appris à m'occuper d'un cheval quotidiennement et j'ai vraiment adoré. Je me suis promis qu'un jour, j'aurais le mien!

J'ai donc pris réellement des cours à ... 20 ans quand j'ai eu un salaire ! Je me suis inscrite dans un petit club de campagne super sympa où j'ai acquis en assurance et en technique, et où je suis définitivement tombée sous le charme des arabes.

Il y a un an j'ai eu un gros coup de cœur pour un poulain crème DSA de toute beauté provenant d'un élevage que je suivais depuis quelque temps... Et après quelques semaines de réflexion (avec mon mari, car c'est quand même une sacrée responsabilité pour tous les 2) et une opportunité qui s'est présentée, on a loué un van et on est allé chercher notre perle... notre Dada, il avait 10 mois.

Oui, je fais partie de ces personnes un peu inconscientes qui se lancent dans l'aventure de propriétaire avec un poulain... j'ai commencé par la fin, et je l'assume !

Comme rien n'était encore prêt il a passé les 2 premières semaines dans le jardin derrière la maison, le temps que l'on clôture son champ ! Quel bonheur au réveil de courir à la fenêtre, et de l'apercevoir !

Dans la pension où il était, une semaine avant d'aller le chercher : Cliquez pour voir l'image   

A la maison, dans le jardin :Cliquez pour voir l'image   

Cliquez pour voir l'image   

Cliquez pour voir l'image   
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par valerio le 31-03-2019 à 17h53

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
5 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 10/01/2017 à 18h13

6 janvier 2017

Un petit entretien des petons, au pré, au soleil... Velours en mode sieste ensuite :



ma fifille et son noeunoeil qui va bien mieux, elle l'ouvre presque autant que le gauche maintenant


Il reste une fine pellicule de tissu opaque sur le coin inférieur, on a rendez-vous le 18 pour le contrôle à la clinique et comme le véto le prévoyait, je pense qu'elle aura droit à une autre séance de cryothérapie... espérons que ça suffira

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
8 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 11/01/2017 à 00h07

11 janvier 2017

balade ce matin !

Partie sous la bruine avec un Velours un peu zinzin, on a fait quelques exercices à pied avant, fallait vraiment doser la pression pour ne pas le braquer... mais il a bien géré son stress, on est partis en direction des gros chiens noirs de la mort qui tue, c'était dur pour lui (surtout qu'évidemment à ce moment y avait des voitures dans les 2 sens...) mais il a fini par passer, en trottinant enfin, en essayant. J'avoue je sais pas trop ce qui vaut le mieux, je le laisse accélérer et me contente du fait qu'il passe, mais je voudrais pas que ça devienne une habitude quand quelque chose fait peur... ou bien je le freine mais du coup, se sentir "coincé" peut le stresser davantage...

Sinon on a bien marché, découvert encore un super chemin (quand il sera sec car là, tellement glissant que ça tanguait là haut sur son dos), retour par la route, un seul blocage : un abri bus à élèves en béton.
Il zieutait ça, inquiet, quand une camionnette arrive par derrière. Je me dis ouille, vu le gabarit du fourgon, qu'est-ce que ça va donner... mais au pire y avait un champ sur le côté donc une échappatoire.
Et non au final, le fait que le fourgon passe là où on devait aller nous aussi, l'a décidé : il a suivi le camion quoi... en jetant des regards inquiets à cet abri bus quand même.

Ensuite de la route en ligne droite nous a permis un bon trot, interrompu au milieu pour laisser dépasser une voiture (je crois que je vais faire ça maintenant : je reste bien au milieu pour être sûre que ça ralentisse, et je le mets sur le côté une fois le véhicule plus lent... bon pas après un virage bien sûr)



Comme ça allait mieux nerveusement, je décide de rentrer par l'autre côté et éviter les chiens noirs (même si va falloir y passer souvent pour se détendre je crois), là où il y avait la dernière fois une grosse pelle mécanique (elle n'y était plus), des chevaux sur le côté (vus, mais on passe tranquille), une bache sur un toit, bougeant avec le vent (mais ça selon Velours, c'est moins dangereux que les portails, donc il zieutait le portail de l'autre côté), les grosses serres de l'horticulture (petite pause, mais sa passe) et enfin, on retombe sur le chemin qui rentre chez nous, et là... blocage sur des bidons-abreuvoirs bleus...

Du coup papotage avec la voisine que j'ai rencontrée par la même occasion...
J'en profite pour descendre à pied cette partie du chemin, car plus loin c'est que des pierres, on a l'impression de marcher sur un muret de 4m de large, et ben même sans moi sur le dos Velours ne voulait pas y aller, y doit vraiment douiller des pieds. Pourtant ils sont super beaux ses pieds, peut-être une pourriture profonde de fourchette ? Faut que j'arrive à traiter ça voir si ça va mieux après.
Pendant ce passage délicat, on longe le parc d'une ponette-tonneau raide en chaleur : ça couinait, ça pissait... en plus elle est toute seule la pauvre, et fourbue des 4 m'a appris la voisine (noooon ? sans blague !)

Enfin dès les caillasses passées Velours marchait normalement donc je suis remontée pour le reste du trajet, la montée dans les bois au grand trot, ma fifille qui nous avait entendus nous attendait au coin du pré. J'ai mis pied à terre pour laisser Velours marcher les 500 derniers mètres comme il voulait, je l'ai lâché, il suivait tranquillement. Juste à un moment il a eu peur car ma blonde qui nous suivait de l'autre côté de la clôture a fait un ptit départ au galop pour aller nous attendre à l'entrée... bah oui elle avait pas autant de km dans les papattes elle...

Quenzohaf

Membre VIP

Trust : 508  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3974
0 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 11/01/2017 à 08h03

Elles sont épiques tes sorties en ce moment

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 11/01/2017 à 11h59

quenzohaf
ouais, depuis qu'on a déménagé, faut dire que Velours reste un cheval "sensible", en particulier il lui faut du temps pour se poser dans sa tête après un gros changement. Par exemple, quand mon poulain est parti, il a été stressé pendant 2-3 mois. Et là il a perdu tous ses repères, à part ma présence et celle de Dinette.
Et pis, ici, c'est quand même plus habité que là où on était, donc plus de choses susceptibles de faire peur à un gros bébé ; mais c'est une bonne chose, j'espère bien le civiliser un peu !

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
8 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 15/01/2017 à 18h28

15 janvier 2017

Un temps pourri, des chevaux dégueu, donc pas envie de passer des heures à décrasser seller etc.
Du coup, je décide de faire juste le petit tour du bois à pattes, histoire de m'oxygéner un peu, et de profiter quand même de mes loulous.

Je pars avec Velours en longe, abandonnant ma pauvre blondinette. Mon gros avait l'air content de cette petite sortie "récré" puisque maman devant et pas sur son dos...

Je l'ai fait trotter un peu (bah oui perso je tiens pas la longueur en footing), loulou me suivait très bien.
On revient, ma grosse nous accompagnant de l'autre côté de la clôture. J'avais vraiment envie de la sortir un peu, mais pas de laisser Velours au pré, il nous aurait pourri la sortie en hennissant et galopant partout, ça m'aurait stressé la fifille... bof. Je voulais qu'elle commence à découvrir les environs tranquillement.

Du coup, je lui ai passé un licol, accroché sa longe autour de l'encolure, et l'ai laissée nous suivre en autonomie. J'étais quasi certaine qu'elle suivrait Velours, et c'est ce qu'elle a fait. C'était super chouette, elle observait les lieux, goûtait une ronce par ci par-là en veillant à pas nous perdre... Trop choupinette.

J'ai refait trotter un peu le rouquin, et j'entendais ses gros sabots qui nous suivaient. Y a juste à l'arrivée, au lieu de continuer sur le chemin pour rentrer, elle est allée visiter la maison voisine. Comme ensuite, une haie nous cachait, je l'appelle pour qu'elle nous rejoigne... ce qu'elle fait à fond les ballons, et elle entre dans le grand champ qui longe notre chemin, séparé par un muret.

Elle faisait sa belle, la queue en panache,galopait, et là je vois un chasseur que je connais à l'affut au bord de ce champ. Ma blonde qui se met à ronfler tout en continuant son show, elle devait se demander ce que c'était que cette silhouette plantée là.

Je l'appelle, elle nous rejoint devant la maison, et je rentre mes 2 gros au pré.
Mais qu'elle était belle à faire la fofolle en liberté !

Une petite sortie qui casse pas des briques mais qui a fait du bien à tout le monde je pense... ils auraient pas été contre un 3ème tour je pense. J'ai eu ma dose de câlins après

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
8 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 17/01/2017 à 18h25

17 janvier 2017

Agla-gla-gla une chouette balade au soleil mais avec un pur vent du pôle nord !

Un peu de mal à se motiver mais comme d'hab, aucun regret. D'abord le soleil commençait vraiment à me manquer donc j'étais heureuse de voir ce temps.
Ensuite le vent m'a fait craindre un Velours neuneu mais en fait pas du tout. Dinette était plus excitée que lui pour une fois !

Je pars à pied histoire de pas monter "à froid" pour lui comme pour moi. Et ainsi ma blonde nous a suivis tout le long du pré.
Ensuite je me mets en selle, et loulou a été top.
Au départ on était sur un chemin connu, mais ensuite on a rejoint une petite route tranquille qu'on n'avait pas encore empruntée. Le paysage gelé avec un beau soleil, c'est magnifique !

V'là l'rouquin


La petite route calme serpentait à travers bois, montée, descente, loulou a bien trotté. Pour une route "découverte", j'étais très fière de lui.


On est retombés sur une zone plus habitée, il a été très brave : il regarde partout, mais avance bien. Mon sauvageon commence à bien s'habituer aux maisons, portails, poubelles, bornes à incendie... je n'ai eu aucun blocage.

On est passés à nouveau sur la route bordée des serres de l'horticulture, sans problème. Le voyant si bien disposé, je lui ai fait faire un petit détour pour rencontrer ces 3 chiens de chasse dans leur chenil, avec leur aboiement si particulier.

On continue, au niveau du pré des 3 chevaux qui n'ont même pas henni ; je crois qu'ils ont enregistré mon rouquin. Velours aurait bien été les voir de plus près mais comme je lui demandais de continuer, il s'est exécuté. Mais dès que j'ai baissé mon attention, il s'est engagé de lui-même dans l'allée d'une maison... histoire de revenir voir ces chevaux, l'air de rien... ouais mon coco j'ai compris ton manège
Une petite mise au point plus ferme, et nous voilà repartis.

Et là... le cauchemar. Un monstre je vous dis ! Une bête sanguinaire et assoiffée de sang de cheval !
En traduction humaine, il s'agissait d'un morceau de brise-vue déchiré qui ballotait avec le vent, dans la trouée d'une haie. Voilà la bête :




2 demi-tour, Velours ronflait comme une locomotive, j'ai compris que là, c'était juste pas possible. Bon, ben je suis descendue, et allons-y. Bah c'était pas du chiqué : mon grand couillon ronflait, son nez coulait comme de l'eau, et même en me voyant aller toucher cette chose (ce qui habituellement, suffit largement à dédramatiser n'importe quel monstre), il avait une sainte frousse. Il lui a bien fallu 5 minutes pour oser approcher l'objet de sa terreur.
Ensuite j'ai vu que le monsieur était à son portail et Velours l'avait peut-être entendu d'où le stress accru ? Donc en bons usagers civilisés on va dire bonjour au monsieur (mais oui c'est bien un bipède, cornichon !)

Un dernier passage devant le monstre avant de continuer notre route. On n'était plus qu'à quelques mètres de là où j'avais prévu de descendre de toute façon, donc je suis restée à pied. On a pu comme ça passer lentement et tout près du parc avec les 2 gros chiens noirs qui tuent, avec la fontaine qui fait du bruit. Plusieurs arrêts pour regarder tout ça, désensibilisation allons-y ! On a aussi croisé un camion poubelle, j'étais contente de pas être à cheval, j'ai pu mieux rassurer ce gros bébé qui connaît pas encore ces grands véhicules !

Quelques photos à l'arrivée, pas évident de prendre ce pot de glue ambulant... ça donne toujours des clichés trop près

Visez-moi cet air blasé


trop près...


"bon ben, on rentre ou quoi ?"


Gros plan de Velours avec sa cible à bisous sur le bout du nez



Ma poupette qui nous attendait avec force voix, et même de petits couinements inhabituels qui me font me demander si elle serait pas en chaleur... ça expliquerait qu'elle soit plus fofolle que d'hab aussi...






Demain c'est journée expédition à la clinique pour sa visite de contrôle... espérons qu'on en vienne à bout de cette cochonnerie à son oeil... Ce qui est sûr c'est qu'elle aura pas trop chaud pendant le transport

Quenzohaf

Membre VIP

Trust : 508  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3974
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 17/01/2017 à 18h30

Mais qu il est beau ce rouquin

Badamedvic

Membre VIP
  

Trust : 102  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4920
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 18/01/2017 à 14h18

Je suis en sous marin depuis un bout de temps et j'aime beaucoup vos petites aventures :)
Et le poil d'hiver de Velours, il a réellement un aspect de velours

Venus73

Initié
 

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 118
2 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 18/01/2017 à 20h00

valerio Ta fifille me fait penser à la nôtre !

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
5 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 19/01/2017 à 12h30

badamedvic merciiiii
oui c'est vrai qu'en poil d'hiver son pelage prend l'aspect du velours. Bien brillant à la lumière du soleil (quand y a pas 3 cm de boue séchée dessus, of course

venus73 ah oui la même robe ! comtoise aussi ?

Un petit compte rendu de la visite véto, hier
18 janvier 2017

Partis un peu à la bourre, il gelait à pierre fendre (jusqu'à -9 quand même) mais comme toujours, ma blonde est montée dans le van comme une lettre à la poste. Et comme toujours, Velours désespéré de se voir abandonné, on s'est pas éternisé.

Arrivée à la clinique vers 11h30, on pèse la fifille qui a perdu 2kg et ne fait plus que 688 kg

Hop après les questions usuelles, examen de l'oeil. Ma belette est sédatée et s'abandonne rapidement... en mode "stone" ... je lui dis souvent de pas abuser de l'herbe






Heureusement qu'y a un truc pour tenir sa tête... Le véto examine, prend des clichés. Il est satisfait du résultat et de la cicatrisation.


Il anesthésie bien son oeil dans tous les sens pour la cryothérapie. Comme le sédatif ne fait plus effet on lui met le tord nez pour qu'elle reste bien immobile et décontract'




Et c'est parti pour le pistolet à l'azote, le véto prend son temps pour cramer tout ce qui pourrait rester de tissu cancéreux. C'est assez impressionnant mais ma belette ne sent manifestement rien.




Velours trèèès heureux de retrouver copine le soir même, c'est chouette il n'aura eu qu'une journée à rester seul. Et ma grosse pas fâchée d'être rentrée non plus. Une bonne roulade au pré, première chose à faire, la petite ration du soir et elle a bien bu.

Et voilou son neunoeil va être tout neuf même s'il reste un peu de tissu cicatriciel ça ne l'empêchera pas de voir à travers. C'est vrai que vu son comportement elle semble voir à nouveau clair.
Aujourd'hui j'ai un anti-inflammatoire à lui donner pour la douleur.
Puis plus que 10 jours de pommade antibio et finis les soins ! On va pouvoir reprendre quelques sorties avec la fifille !

Venus73

Initié
 

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 118
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 19/01/2017 à 12h56

valerio
Oui comtoise mais croisée maos on ne sait pas avec qui??
Et comme toi un coeur énorme et j'ai l'impression avec les mêmes aplombs.....

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
5 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 22/01/2017 à 19h39

20 janvier 2017

Le matin après la ration, je vois que Dinette a un peu de sang qui coule de son naseau. Pas grand chose, surtout qu'il était un peu mêlé avec de l'eau.


Je me dis que c'est ptètre dû aux anti-inflammatoires qu'elle a eus la veille. En effet c'est ce que me confirmera le véto. D'ailleurs, pas d'autre saignement ensuite.
D'ailleurs à l'analyse cytologique du prélèvement qu'il a fait dans son oeil, pas de signe de récidive du carcinome. ouf ! le plus tard possible voire jamais, j'espère.

Une sortie avec Velours l'aprem, les températures ont radouci par ici (en journée hein...) et un soleil magnifique, du coup balade qui aurait pu être parfaite, n'eût été la sensibilité des pieds.
Sans doute avec le sol gelé du pré Velours avait déjà un peu mal aux pieds car dès le départ en faisant quelques exercices d'assouplissements je le trouvais pas à l'aise. J'aurais dû mettre les shoes.

On part par le côté bois, au bout de 100m un beau chevreuil passe à toute vitesse ce qui n'a pas aidé le grand à se détendre (sur fond de hennissements de copine angoissée), mais on respire, on prend le temps et on y va.


Une fois le diesel chaud j'ai eu un cheval génial qui avançait très bien. Je le laissais choisir où il préférait marcher, dès le début c'était bas-côtés.


Loulou commence à bien apprivoiser ces nouveaux lieux.
J'ai eu une micro pause devant le chien qui faisait peur au tout début, puis je l'ai engagé sur un petit chemin qui serpente dans les bois, on l'avait pris une seule fois dans l'autre sens. Ce chemin est sympa car bien étroit et avec des branches basses (enfin, sur un poney ça doit passer mieux mais le rouquin fait 1m60, moi 1m75 donc là faut ouvrir les yeux et se coucher régulièrement) ça fait un peu maniabilité. Là dans le sens de la descente qui plus est, Velours marchait assez vite, mais il a quand même accepté de faire une pause le temps que je prenne une photo dudit sentier (ça rend pas, faudrait filmer ; j'adore mon cornichon qui tourne la tête "pourquoi on s'arrête...?")


Plus bas le chemin s'élargit, la dernière fois où on l'avait emprunté, il y avait un grand plastique blanc en plein milieu, j'avais dû descendre de cheval pour faire renifler et passer dessus plusieurs fois. Là le plastique avait été tiré sur le côté du chemin (trop beau ) et Velours n'a eu aucune hésitation, il a juste regardé. Super ! ça fait du bien quand on a pris le temps de faire découvrir un monstre, s'apercevoir un mois plus tard qu'il s'en souvient... Du coup je lui ai demandé d'aller le renifler, ben il a même mis un pied dessus.
"plastique ? quel plastique ?" lol


Bon pour la seconde partie de la balade, on a rejoint un sentier dans les bois que j'avais repéré sur google maps. Sauf que sur gogole, y avait un seul chemin très simple... En vrai c'était un vrai labyrinthe, tout dans les bois avec des chemins qui partaient dans tous les sens... Des chemins d'exploitation forestière je pense, donc certainement une bonne partie de chemins privés, c'est ça qui m'embête un peu.
Et soit des caillasses, soit du chemin qui glisse. Parfois je mettais loulou au trot pour passer plus vite sur les cailloux, parfois ça glissait tellement qu'il m'inventait une allure inconnue, hop on repasse vite au pas.




Après moultes errances on a fini par retomber sur notre GR pour rentrer. Une chose est sûre : avant que je connaisse ces chemins comme ma poche, y va falloir pas mal de balades...

Le dernier km j'avais vraiment mal au coeur pour Velours qui peinait avec ses pieds (+ les glissades et le terrain très irrégulier), j'ai fini à pied. Ben ça glissait en effet ! pauvre loulou il était rincé. Il a bien mouillé le tapis... En rentrant je lui ai refait son parage aux antérieurs, il a toujours pas une sole très épaisse. J'espère que sa corne va épaissir...

"Récompense" pour mes 2 zouaves, je leur ai ouvert le petit bout où il reste de l'herbe


photos des zouzous









Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
9 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 22/01/2017 à 19h46

21 janvier 2017

Encore une balade en ce bel après-midi !

A la base je voulais juste remettre gentiment en route ma belette, en faisant le tour du pré par les bois, ça fait 20 minutes au pas ; histoire de lui remettre une selle sur le dos (et moi sur la selle) et faire sa première petite sortie depuis le déménagement (avec son opération de l'oeil, etc, la dernière fois que je l'avais montée... remonte à fin aout !

Je la sors au point d'attache, nickel (Velours tirait déjà la tronche). Le sellage, qui la stresse toujours un peu, elle a à peine bougé. Bon. Je l'emmène en main dans le petit pré contigu au leur. Quelques déplacements des hanches, des épaules, petit reculer, très bien, attentive dès qu'elle a pigé qu'on était pas là pour brouter (Velours à côté en couillon surexcité).

Je la mets près du muret, montoir nickel. Je ressangle à mort (oublier de ressangler c'est fatal avec ma jolie blonde ronde).
Et je la dirige vers le petit chemin.

Hésitante au début, elle a mis 100 mètres à comprendre qu'on allait faire un tour que toutes les 2.
Ensuite, elle regardait partout, mais bien moins regardante que Velours...
Par contre, elle zigzaguait pas mal; elle voit pas l'intérêt de suivre un chemin quand on peut crapahuter entre les arbres. Donc je reprenais les rênes tout le temps, je la remettais droit, je relâchais. Au bout de quelque temps, elle a pigé, et suivait le chemin. Je la fais trotter dans la montée, elle y allait de bon coeur.

Et puis... elle était si chouette, si bien, à l'écoute, attentive mais zen, j'ai décidé de rallonger. Je m'étais mis en tête de faire juste le petit tour, au pas, mettre pied à terre au besoin... ben on a fait une chouette balade aux 3 allures, sur des chemins et route qu'elle découvrait... elle m'a scotchée. On a croisé 2-3 voitures dont une qui n'a pas ralenti... no problème...

Bon, par contre, elle voulait rouler à gauche. J'ai passé le quart d'heure sur route à la remettre à droite, je sais pas trop pourquoi. Mais super coopérative, au trot tout de suite, pour le galop j'ai pas dû insister 10 fois juste entretenir un peu.

A l'arrivée en entendant Velours, elle lui a répondu. Je l'ai arrêtée un peu avant la maison pour récompense brouting et j'ai mis pied à terre.
Bref cette jument est en or massif... on la laisse des mois au pré, elle repart comme en 40...

A l'arrivée bien sûr un Velours trempé et écumant si seulement il pouvait s'apaiser un peu quand je le laisse seul... Je sortirais ma blonde plus souvent. C'était un tel plaisir ! Je n'avais pas galopé depuis longtemps. Elle est si généreuse
Dommage j'avais pas pris mon tel pour les photos souvenirs, je pensais faire court. Cette baladounette a dépassé toutes mes attentes

Cabochons

Membre ELITE Or
  

Trust : 52  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 21064
1 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 22/01/2017 à 20h26

Elle est super cette Miss... un amour !

Valerio

Membre d'honneur
 

Trust : 46  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1886
4 j'aime    
Jamais 2 sans 3... et de 4
Posté le 31/01/2017 à 23h14

31 janvier 2017

Une petite sortie avec Velours, il faisait beau et bon, si bon que les moucherons étaient aussi de sortie, du coup le bonnet était de mise.

je l'ai longé 3 minutes pour l'échauffer, puis suis montée et nous voilà partis. Direction un nouveau chemin boisé à découvrir, mais pour y accéder fallait passer par le croisement avec les gros chiens noirs.
Je l'ai laissé y aller à son rythme, de toute façon c'était la mise en route. Il s'est arrêté quelques fois, était tendu, mais pas de demi-tour. C'est un endroit où on croise toujours des voitures donc ça complique un peu les choses, mais il a très bien géré. J'ai eu une petite accélération au pas, je l'ai arrêté et il en a profité pour bien regarder les toutous ; ensuite c'est moi qui ai demandé de repartir, ce qu'il a fait sans précipitation. Donc un gros bon point pour lui.

On s'est donc engagés quelques mètres plus loin sur un chemin sympa. Au départ Velours méfiant, jouait le chien pisteur


Ce chemin est pas mal, des courbes dans les bois, assez large et au début sans cailloux. Là avec la pluie de ces derniers jours c'était trop glissant, mais à la saison sèche on pourra trotter voire galoper tranquille.




Un passage un peu stressant pour le rouquin, y avait un gars qui tronçonnait du bois, et qui ne s'est pas arrêté car il ne nous a ni vus ni entendus. Son pick-up garé sur la moitié du chemin, on pouvait passer quand même. Même quand un petit arbre s'est abattu au sol, Velours a été brave. Y a que le petit fox terrier qui zonait là avec son maître qui l'a un peu stressé car il nous a suivis un peu en aboyant juste derrière nous. Mais bon, un brave cheval.

Cette fois le chemin correspondait bien à ce que j'avais repéré sur la carte


On est sortis du bois, je sentais loulou encore tendu donc je lui ai fait faire une pause broutage.

Puis on a trotté sur un chemin en herbe entre 2 prés, il était au taquet, mais moi pas trop à l'aise car ça glissait. Ce chemin qui devait être un raccourci était en fait barré presqu'à la fin par un tronc à mi-hauteur, impossible de passer.
Donc demi-tour on a repris le chemin en sens inverse, au trot pas très maîtrisé, jusqu'à rejoindre la route qu'on a gardé pour rentrer. Passage à nouveau devant les gros chiens noirs, Velours nickel. Il a juste été un peu tendu quand ils ont couru et sauté sur leur grillage alors qu'on était déjà passés, mais bon, c'est leur kiff.

En rentrant, ration générale. Ma vieille gougoutte qui va sur ses 17 printemps a pris goût à venir voir les chevaux avec moi lol





Et sinon ça y est, les loulous se sont enfin mis à manger leur foin. En arrivant en début d'aprem, ils étaient sous leur abri, et idem ce soir. Je soupçonne que Velours y aille pour mettre la tête dans le foin et se gratter les oreilles à cause de ces sales moucherons (car hier alors qu'il a plu toute la journée, ils restaient sous la pluie), mais bon au moins, il a retrouvé son gros bide que je lui connais bien...

Ma belette elle a bien attaqué la pierre à sel, elle a pourtant son CMV tous les jours. Enfin, j'imagine qu'elle gère ses besoins toute seule.
Page(s) : 1 ... 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 ... 45
Jamais 2 sans 3... et de 4
 Répondre au sujet